Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Sur route : les années commencent à se sentir

Essai vidéo exclusif - Alfa Romeo Giulietta restylée : qui va piano va sano

Finalement, c'est sous le capot que l’on retrouve les principales nouveautés de ce restyling. Les 105 ch essence et diesel disparaissent du catalogue, tout comme le 170 ch essence en boîte mécanique. Un moteur fait ses débuts, il s’agit du 1.6 JTDm 120 ch qui représente la nouvelle entrée de gamme diesel. Il peut être couplé pour la première fois à une boîte à double embrayage. La gamme se compose donc en essence de 4 blocs (1.4 T-Jet de 120 ch, 1.4 MultiAir 150 et 170 ch, et 1750 TBI 240 ch) et de 3 diesels (120 ch, 150 et 175 ch).

Pour ce premier essai, nous avons donc opté pour la principale nouveauté, à savoir le JTDm 120 ch associé à la boîte TCT. Ce moteur qui remplace le 105 ch se montre particulièrement agréable à utiliser, en raison de son couple généreux de 280 Nm pouvant même atteindre 320 Nm en mode Dynamic. Il apporte une indéniable touche de dynamisme à la Giulietta, avec des reprises et des accélérations énergiques. Son association avec la boîte TCT à 6 rapports est tout à fait convaincante. Les changements de rapport sont transparents et fluides. On reprochera parfois que l'automatisme reprenne la main, en mode manuel, dans certaines situations (en sous ou hauts régimes). Parmi les autres griefs, citons la sonorité du diesel un peu trop présente lors de phases de démarrage et le Stop & Start pas très réactif.

Essai vidéo exclusif - Alfa Romeo Giulietta restylée : qui va piano va sano

Conduire une Giulietta est toujours un moment agréable. Sans être la plus dynamique du segment, elle propose de série le dispositif DNA, qui autorise 3 modes de conduite (Dynamic, Natural et All Weather). Si le mode Natural fait preuve d’une bonne homogénéité pour un usage quotidien, nous conseillons fortement d'enclencher le mode Dynamic si vous avez envie de vous faire plaisir. Plus de couple, une direction plus consistante (un peu trop d'ailleurs au goût de certains), l’activation du différentiel électronique Q2 qui améliore la motricité et une pédale d’accélérateur plus réactive sont les principaux changements qui sont aussi symbolisés visuellement au niveau de l’instrumentation et de l’écran multimédia. Quel que soit le rythme adopté par le conducteur, la Giulietta ne se désunit jamais vraiment avec des mouvements de caisse et un roulis bien contrôlés. Toutefois, il faut reconnaître que même si les prestations globales sont loin d'être mauvaises, elles sont inférieures à certaines berlines compactes généralistes comme les Volkswagen Golf ou Peugeot 308. Il faudra aussi composer avec une visibilité périphérique très mauvaise. En clair, c’est pas mal mais c’est sûrement ici que les années se font le plus sentir.

Photos (26)

En savoir plus sur : Alfa Romeo Giulietta 3

SPONSORISE

Essais Moyenne Berline

Fiches fiabilité Moyenne Berline

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire