Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Taxi 5 : la critique de Caradisiac

Dans Loisirs / Cinéma

Adrien Raseta

Taxi 5 : la critique de Caradisiac

Taxi 5 débarque aujourd'hui dans les salles sombres dans toute la France. Caradisiac a pu assister à une projection en avant-première il y a quelques jours. La recette de la saga marche-t-elle toujours aussi bien avec un duo inédit ? La réponse dans cette critique.

Avec le soleil de la cité phocéenne, la Peugeot 407 tunée et les voitures de police détruites sans scrupule par un gang, tout semble identique aux épisodes précédents de la série. Ne vous y trompez pas, le film Taxi 5 remet le couvert en 1h42 avec un détail qui change la donne : un nouveau duo.

 

Franck Gastambide et Malik Bentalha remplacent dans ce nouvel opus Samy Naceri et Frédéric Diefenthal onze ans après la sortie de Taxi 4 dans les cinémas. Le rendu favorise l'humour avec des gags à répétition et la bande du film de 2016 "Pattaya" au détriment de l'action moins spectaculaire que par le passé. Son approche plus jeune et trash donne parfois l'impression de reprendre le rythme des vidéos qui cartonnent sur les plateformes comme Youtube. Bernard Farcy alias le commissaire Gilbert réveillera quant à lui sans doute la nostalgie des fans du Taxi originel.

 

Taxi 5 : la critique de Caradisiac

Taxi 5 : la critique de Caradisiac

 

 

Les 55000 entrées écoulées lors des deux premiers jours de projection en avant-première à Marseille et ses alentours montrent que la licence marque encore les esprits. Un scénario un peu plus travaillé n'aurait pas été de trop pour ce retour de la berline blanche frappé du lion sur le grand écran.

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Peugeot

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire