Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Tesla brûle toujours du cash, mais perd moins d'argent et produit plus de Model 3

Dans Economie / Politique / Finance

Manuel Cailliot

La marque d'Elon Musk n'en finit pas d'alimenter les colonnes de la presse, automobile comme financière... Les résultats du premier trimestre sont en demi-teinte : Tesla consomme encore beaucoup de cash, mais présente des pertes moins importantes que prévues par les analystes.

Tesla brûle toujours du cash, mais perd moins d'argent et produit plus de Model 3

Alors que la marque fait aussi l'actualité aujourd'hui pour une tout autre affaire (de plagiat pour son camion électrique), ce sont des informations financières et industrielles qui nous arrivent aussi de la part de nos confrères de la presse éco et de Tesla elle-même.

Et l'on souffle le chaud comme le froid. Ceux qui suivent un peu les péripéties de la marque savent déjà que Tesla, avec à sa tête son charismatique PDG Elon Musk, roule sur une route semée d'embûches et de nids-de-poule. Les pertes sont colossales, les investissements, et donc la consommation de "cash" aussi, tandis que la production de la providentielle "Model 3" peine à décoller.

Mais pourtant, les résultats du premier trimestre sont plutôt bons. Enfin, entendons-nous bien, ils sont moins pires que prévu.

En effet, Tesla annonce une perte de 710 millions de dollars sur les trois premiers mois de l'année, tandis que le chiffre d’affaires s'est monté à 3,4 milliards de dollars. La perte est de 3,35 dollars par action. Elle était cependant attendue à 3,42 dollars par action, pour un chiffre d’affaires de 3,3 milliards. Une presque bonne surprise donc.

Cependant, Tesla consomme encore du cash (de la trésorerie). Beaucoup. Beaucoup trop. Sa réserve disponible à la fin de l'année 2017 était de 3,37 milliards de dollars. Ce montant a littéralement fondu au premier trimestre, qui se solde sur 2,67 milliards.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Si l'on calcule, entre le cash "brûlé" et les pertes, Tesla perd 6 500 dollars par... minute ! Alors oui, c'est beaucoup, c'est même énorme, mais c'est relativement moins que les 8 000 dollars perdus par minute calculés à la fin de l'année 2017. Reste qu'à ce rythme, Tesla sera en banqueroute avant la fin de l'année 2018. Il lui faut soit faire rentrer beaucoup plus d'argent dans les caisses, soit lever des fonds, soit s'endetter encore (l'entreprise est déjà endettée à hauteur de 9,4 milliards de dollars).

La Model 3 en sauveuse de la marque

Justement, pour faire rentrer du cash, il faut vendre. Et la Model 3, le véhicule le plus accessible de la marque, est justement là pour ça. Elle doit faire rentrer Tesla dans le cercle des constructeurs de masse. Sachez-le, 500 000 pré-commandes ont été enregistrées depuis la présentation en mars 2016. Son prix de base, annoncé au départ à 32 000 dollars, est finalement pour l'instant de 49 000 dollars, avant l'arrivée d'une version de base.

Tesla brûle toujours du cash, mais perd moins d'argent et produit plus de Model 3

Mais le problème est que sa production peine à décoller. Les usines ont connu des soucis de goulot d'étranglement, notamment à cause du pack de batterie, mais aussi avec une difficile montée en cadence des chaînes de montage.

Mais Elon Musk se veut confiant et rassurant. À fin mars, certes, les objectifs de sortir 2 500 Model 3 par semaine des usines n'ont pas été tenus. Il s'en est produit 9 766 exemplaires au premier trimestre. Mais la production a dépassé les 2 000 unités/semaine sur 3 semaines consécutives en avril. Et l'objectif reste d'en fabriquer 5 000 par semaines à l'horizon du mois de juillet. Et même 10 000 par semaine quand la giga factory sera à plein rendement.

Si ces objectifs sont tenus, alors seulement Tesla commencera à dégager de la trésorerie. Elon Musk promet que ce sera le cas au 3e et 4e trimestre 2018. Encore une façon de rassurer ? Ou bien cette fois-ci c'est la bonne ? 

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Tesla

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire