Publi info

Trafic de compteurs : une affaire à 2 millions d'euros mais qui finit en prison

Dans Faits divers & Insolite / Justice

L’épicentre de cette affaire d’escroquerie notoire se situe à Saint-Lô où un homme de 42 ans avait plus d’un tour dans sa manche. Un autoentrepreneur qui avait trouvé le filon du commerce des véhicules d’occasion au kilométrage revisité à la baisse. Une activité lucrative puisque l’on parle de 2 millions d’euros, mais tout à une fin…

Trafic de compteurs : une affaire à 2 millions d'euros mais qui finit en prison

L’homme gérait une activité de vente de voitures d’occasion et une brasserie dans le centre-ville de Saint-Lô. Les véhicules étaient achetés aux enchères à Toulouse par une société de Clichy, gérée par un autre homme, qui les remettait en dépôt à Saint-Lô pour les revendre.

Le Saint-Lois disposait d’un numéro de téléphone qu’il appelait pour prendre rendez-vous sur un parking de grande surface en banlieue parisienne. Il quittait la voiture en laissant 200 euros dans la boîte à gants et un message le prévenait qu’il pouvait la récupérer. Mais entre-temps, le compteur kilométrique avait été modifié.

La vente se faisait ensuite, et c’était le début des ennuis pour les victimes. Elles ont découvert que la voiture qu’ils avaient achetée avait en réalité un kilométrage supérieur à celui annoncé en faisant notamment face à des réparations imprévues. Le contingent des infortunés est évalué à 250. Des personnes qui ne peuvent plus revendre leurs voitures, ignorant le kilométrage réel.

Les gendarmes ont donc mené une longue enquête, qui a amené sept prévenus devant le tribunal. À la barre, l’homme a reconnu la plupart des faits, expliquant que des acheteurs sont venus se plaindre, et qu’il les a indemnisés pour éviter les poursuites. Il continuait néanmoins ses activités pour disposer de la trésorerie nécessaire. Il dit s’être laissé entraîner par son collègue, dont il a peur et craint les représailles.

Le principal prévenu exerçait cette activité en nom propre, sous le régime de l’autoentrepreneur et en franchise de TVA, un statut réservé aux entreprises réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 80 000 euros par an.

Or, en deux ans et demi, il a encaissé près de deux millions d’euros. Des sommes importantes ont été placées sur des comptes ouverts au nom de son fils mineur. D’autres, en espèces, ont été découvertes cachées dans des coussins. Les comptes bancaires, des voitures, des motos, des immeubles ont été saisis. Les Douanes le poursuivent aussi car il a passé 20 000 euros à l’étranger sans rien déclarer.

Le parquet a requis une peine de 18 mois de prison ferme à l’encontre de l’organisateur de ces escroqueries ainsi que la confiscation de tous les biens afin qu’ils servent à indemniser les victimes. Le jugement est mis en délibéré au 4 septembre 2019.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (43)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Eh ben, il n'a pas fait les choses à moitié. Ce qu'il faut, c'est un système comme en Belgique (si je ne me trompe pas) où sont centralisées toutes les révisions des véhicules quel que soit le centre/garage qui les fait. Normalement, ils doivent inscrire toutes les opérations réalisées ainsi que le kilométrage. Au moins, on peut avoir une traçabilité que ta voiture soit passée chez Autobacs, le garage du coin, la concession...et on a un kilométrage à chaque fois ce qui évite les mauvaises surprises.

Par

bah déja avec le CT tu as le kilométrages tout les deux ans ! le reste qui va avec..apres les kéké qui trafique risques péril

Par

Je me demandais où étaient passés Roc et Gravillon et Moulache...

Par

J'ai regardé hier sur le net une vente aux encheres en live et justement je me posais la question concernant les achats de véhicules récents fortement kilométrés vendus a des prix tres elevés pour leur kilométrage persuadés qu'aux prix ou ils etaient vendus ils devaient obligatoitement etre maquillés mais je ne pensais pas que certains le faisaient encore en France avec tous les historiques enregistrés par les marques notamment pendant la période de garantie....les seuls qui l'ont fait et n'ont pas ete trop inquietes sont ceux qui achetent en France apres trafic par un complice et revendent à l'etranger...

Par

En réponse à FREDOLIXUS

Eh ben, il n'a pas fait les choses à moitié. Ce qu'il faut, c'est un système comme en Belgique (si je ne me trompe pas) où sont centralisées toutes les révisions des véhicules quel que soit le centre/garage qui les fait. Normalement, ils doivent inscrire toutes les opérations réalisées ainsi que le kilométrage. Au moins, on peut avoir une traçabilité que ta voiture soit passée chez Autobacs, le garage du coin, la concession...et on a un kilométrage à chaque fois ce qui évite les mauvaises surprises.

Heureusement parce que j'ai moi meme vendu en Belgique un véhicule qui avait 200.000 km et mon acheteur pro le revendait devant moi à un acheteur espagnol en lui demandant quel kilométrage il voulait...c'etait dans les années 1990

Par

En réponse à FREDOLIXUS

Eh ben, il n'a pas fait les choses à moitié. Ce qu'il faut, c'est un système comme en Belgique (si je ne me trompe pas) où sont centralisées toutes les révisions des véhicules quel que soit le centre/garage qui les fait. Normalement, ils doivent inscrire toutes les opérations réalisées ainsi que le kilométrage. Au moins, on peut avoir une traçabilité que ta voiture soit passée chez Autobacs, le garage du coin, la concession...et on a un kilométrage à chaque fois ce qui évite les mauvaises surprises.

Oui, le Car Pass belge est gage d'une traçabilité sans faille.

Par

Je me suis fais avoir etant plus jeune. C'est passé en justice, le monsieur condamné mais insolvable alors qu'il bossait (oklm!).

:(

Par

Limpide cet article, faut suivre surtout le premier paragraphe !

Par

C'est arrivé à une amie qui après l'achat d'une A3 (forcément) à un particulier s'est présentée en concession, pour apprendre que le kilométrage au compteur ne correspondait pas à celui des entretiens.

Par chance, le vendeur a accepté de reprendre la voiture :biggrin:

Par

En réponse à FREDOLIXUS

Eh ben, il n'a pas fait les choses à moitié. Ce qu'il faut, c'est un système comme en Belgique (si je ne me trompe pas) où sont centralisées toutes les révisions des véhicules quel que soit le centre/garage qui les fait. Normalement, ils doivent inscrire toutes les opérations réalisées ainsi que le kilométrage. Au moins, on peut avoir une traçabilité que ta voiture soit passée chez Autobacs, le garage du coin, la concession...et on a un kilométrage à chaque fois ce qui évite les mauvaises surprises.

Ma voiture est entretenu au black et pourtant son KM n'est pas fraude

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire