Publi info
 

Voiture autonome : des dizaines de millions de kilomètres nécessaires au développement selon BMW

Dans Futurs modèles / Technologie

La voiture 100 % autonome, ce n'est sûrement pas pour demain. Les progrès ont été importants ces dernières années mais nous restons à l'heure actuelle à des années-lumière d'un véhicule capable de se déplacer seul dans toutes les conditions. Pour en arriver là, il faudra des millions de kilomètres de tests. BMW nous donne même une estimation de la distance à parcourir avant d'arriver à un produit fiable.

Voiture autonome : des dizaines de millions de kilomètres nécessaires au développement selon BMW

Le développement d'une nouvelle voiture nécessite de l'argent, mais aussi beaucoup de temps passé sur les routes, les pistes et les circuits à tester la durabilité et la résistance des éléments mécaniques aux différentes contraintes. Sauf que jusqu'ici, ces essais servaient avant tout pour les constructeurs d'outil de mise à l'épreuve des moteurs, boîtes, suspensions et autres éléments visibles.

Depuis quelque temps déjà, ils servent aussi à mettre au point les technologies, comme la conduite autonome, qui nécessitera malgré tout des années de conception et de développement pour arriver à un produit fiable.

Et selon BMW, il faudrait au moins 50 millions de kilomètres de roulage pour qu'une voiture soit enfin autonome. C'est déjà 5 fois plus que ce qui a été nécessaire lors des essais de la dernière M5, et cette évaluation nous paraît même très "courte", puisque la Google Car "Waymo" a déjà réalisé près de 6 millions de kilomètres de tests, uniquement sur route ouverte (cela ne compte donc pas les essais en interne). Et nous sommes encore loin d'un produit commercialisable...

Mots clés :

Commentaires (26)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ouf! Ce cauchemar automobile qu'est la voiture autonome n'est pas prêt d'être sérieusement en circulation !

Par

"Les progrès ont été importants ces dernières années mais nous restons à l'heure actuelle à des années-lumière d'un véhicule capable de se déplacer seul dans toutes les conditions."

Le progrès technique, qui plus est en informatique et en IA,suit une progression quasi-exponentielle.

L'esprit humain n'est pas fait pour appréhender cela, et nous avons tendance à tout voir à travers notre propre temporalité (lente!).

Les voitures autonomes sont un défi colossal, mais les investissements le sont aussi, et les meilleurs esprits de la planète planchent sur le sujet, des véritables brutes dans leur domaine.

Pronostiquer la date d'arrivée du VA sur nos routes est donc un exercice périlleux, mais cela nous prendra de toute façon au dépourvu, nous et nos vieilles habitudes.

Par

Soit Tesla nous ment, soit c'est BMW... Je pencherais plus pour Tesla mais vu les histoires avec les allemands pour le moment le doute est permis...

Par

C'est un des plus gros avantages de Tesla sur la conduite autonome : toutes leurs voitures sont équipées du matériel nécessaire et elles collectent des informations qui sont anonymisées et automatiquement envoyées à Tesla. 100 000 voitures qui font 15 000km par an ça fait déjà 1,5 millards de km de données utilisables pour alimenter leur réseau de neurone. Et ils prévoient de vendre 500 000 voitures l'année prochaine..

Par

L'autonome à ces limites, un jour la voiture sera dans une impasse et devra choisir entre écraser une personne ou l'esquiver en en écrasant une autre, moralement il est impossible de faire ce choix dans des configurations d'intelligence artificiel, et même si il y a du deeplearning, on ne peut pas rendre ce choix au véhicule. Si un jour cela arrive, qui va être attaquer, le propriétaire? le fabricant? La réponse est personne, car la voiture autonome n'a pas sa place dans notre monde actuelle.

Par

et Tesla ? ils en sont a combien ?

Dire que ELon est plus fort que la R&D de plein de constructeurs tous ensemble... c'est ouf. Ce mec est un genie !

Par

Mouais, et forcément c'est long quand on est le beau dernier à s'y lancer... Google n'ont pas attendu 10ans pour s'y lancer...

Par

Les ingés qui bossent dessus savent très bien que c'est une utopie.

Il faut toute l'intelligence d'un cerveau humain pour utiliser un véhicule. Capteurs, puissance de calcul et de deep learning sont loin d'approcher l'organique; d'ailleurs on ne sait pas si on peut à terme faire mieux que le vivant.

Ça fait 20 ans que les chercheurs savent faire des algo. permettant de faire du suivi de file sur une autoroute, le reste selon beaucoup est juste impossible sans une quasi intelligence humaine.

Par

En réponse à vert-de-gris

C'est un des plus gros avantages de Tesla sur la conduite autonome : toutes leurs voitures sont équipées du matériel nécessaire et elles collectent des informations qui sont anonymisées et automatiquement envoyées à Tesla. 100 000 voitures qui font 15 000km par an ça fait déjà 1,5 millards de km de données utilisables pour alimenter leur réseau de neurone. Et ils prévoient de vendre 500 000 voitures l'année prochaine..

Coller des LIDAR et des capteurs en tout genre à profusion ne t'aidera en rien à créer une intelligence suffisante capable de rivaliser (et le dépasser sinon c'est inutile) avec l'être humain.

Vous confieriez vos enfants à une voiture autonome en lui disant "OK tacot, emmène les enfants à l'autre bout de la France"?

Brouillez le GPS, allez dans une zone sans cartographie ni signalisation horizontale et verticale et perturbez les capteurs avec du brouillard (feuille ou un insecte collé suffit) et c'en est fini.

Par

Mdr.

Quand je pense qu'il y en a qui louent des voitures afin de pouvoir les essayer. Juste pour savoir. ...:eek:

Et l autre nolife mosellan qui, lui , les essaie sur le fauteuil passager. ........ ..........

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire