Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Voiture électrique : investissement maximal pour rentabilité nulle ?

Voiture électrique : investissement maximal pour rentabilité nulle ?

Selon le journal économique italien "Il Sole 24 Ore", la voiture électrique demanderait 225 milliards d'euros d'investissements de la part des constructeurs automobiles d'ici 2023. Problème : la rentabilité sur ce type de véhicule est faible, voire nulle. La santé financière de nombreux constructeurs pourrait alors être menacée.

En un peu moins de cinq ans, l'industrie automobile a dû se réinventer et développer une nouvelle technologie qui n'est justement pas nouvelle. Au XIXe siècle, bien avant que le moteur à combustion ne soit la norme, les premiers prototypes de véhicules étaient dotés... de batteries. L'on n'invente rien, donc, on améliore grandement, en revanche, et cela coûte cher. Mettre en place une révolution industrielle en une dizaine d'années impose aux constructeurs d'investir des sommes folles : d'ici 2023, 225 milliards d'euros auront été dépensés par l'industrie auto pour lancer la voiture électrique. A titre d'information, c'est autant que les ressources financières de la France sur une année pour financer le budget global.

Selon le journal économique italie Il Sole 24 Ore, cet investissement lourd pourrait mettre en péril certaines marques automobiles qui n'auraient pas les reins assez solides. En cause : la rentabilité faible, voire nulle des véhicules électriques. Vous avez en effet probablement déjà lu quelque part des annonces de constructeurs qui disent vendre des voitures à pertes. Tesla, par exemple perdrait plus de 10 000 € par voiture vendue selon une récente étude allemande.

Le pire plan d'investissement ?

Que ce soit dans l'immobilier, l'art ou tout autre chose, la règle de l'investissement est simple : miser le moins possible pour avoir en retour le plus possible. Sauf que selon le journal italien, qui cite une étude du cabinet Alix Partners, ce sont 225 milliards qui auront probablement toutes les peines du monde d'être revues rapidement une fois les autos mises en vente. 

D'autant plus que le temps presse : les constructeurs se doivent de faire des volumes pour réduire les prix de vente et séduire les acheteurs, qui attendent des voitures plus accessibles. Mais comment faire du volume alors que l'électrique ne représente toujours que 1 à 2 % du marché automobile ? C'est l'histoire de la poule et de l'oeuf...

Et la voiture autonome...

En plus de ces 225 milliards d'euros, les constructeurs vont investir 50 milliards d'euros supplémentaires pour la conduite autonome d'ici cinq ans. Cela nous donne 275 milliards à dépenser en quatre à cinq ans. A titre de comparaison, l'ensemble de l'industrie automobile mondiale a généré 553 milliards d'euros de bénéfices nets (avant impôts) en quatre ans (entre 2014 et 2018). En clair, c'est comme si les constructeurs devaient investir, sur quatre années, presque 50 % de tout ce qu'ils ont gagné les 4 précédentes années, avec la quasi-certitude de n'avoir que très peu de rentabilité par la suite  ! Equation compliquée...

Le journal italien rappelle que cette situation est inédite dans le sens où ce n'est pas un besoin créé par les constructeurs ou une demande générée par les clients, mais plutôt une incitation "forcée" de la part des politiques de l'Europe entière, qui ne laissent pas d'autres choix à l'industrie automobile que de se tourner vers l'électrique (ou toute autre forme de mobilité sans émission), sans quoi les amendes s'accumuleront et les restrictions de circulation feront fuir les clients. 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (167)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

je craint que Oui...

Par

Y'en a un paquet qui vont y laisser des plumes dans cette arnaque politique

Par

les italiens sont déjà en difficulté avec leurs thermiques!!

alors c'est sur ils ont pas les moyens de passer à l'électrique...!!

on sait y a toujours des constructeurs qui disparaissent ou se font racheter;.

fiat est à vendre et depuis un moment..

ils ont essayer de se faire racheter par vw.. puis maintenant renault..

s'ils sont top gourmant ils vont mourrir...!!

sinon l'electrique c'est juste une transition::

l'avenir c'est l'hydrogéne..

toy et hyundai l'ont compris...

tu vendra jamais en asie ou en afrique une electrique avec cette merde de batterie et de fil à la patte

dans un pays ou l'electricité n'est pas assurré..

enfin si grace aux groupes électrogénes de secours!!

jamais le tel fixe a pris:::en afrique!!

ou en asie!!

par contre le smartphone ils en ont tous!!!

Par

Ça ressemble quand même a une publication poussée par un groupe italien qui est a la peine. Ils sont très fort dans cet exercice.

Le goulet d'étranglement qui limite les volumes, hors la mauvaise volonté des pige… euh non… des acheteurs, reste les batteries.

.

Par

En réponse à Marv.

Y'en a un paquet qui vont y laisser des plumes dans cette arnaque politique

pas que les contructeurs...

aussi les clients..

pour faire du volume les prix vont baisser..

bref celui qui fait le malin dans sa tesla model3 acheté 54000 euros avec le bonus..

bin dans 3 ans sa caisse sera vendu par tesla 30 000 balles..

et tu auras les concurrents allemands au meme prix avec une caisse bien mieux fini..

bref sa caisse va décoter un max...

il l'a revendra meme pas 15 000!!!

ne vous précipitez pas sur l'electrique;;

attendez qu'elle soit au prix des thermiques;.

sinon vous allez perdre un max!! vous aussi!!

Par

C'est la seule raison pour laquelle les grands constructeurs ont freiné des 4 fers jusqu'à présent, afin de refourguer un maximum de thermiques bien rentables. Sauf que maintenant Tesla et la Commission Européenne mettent une fameuse pression.

Par

L'Ecologie Punitive est en marche

Les ecolos veulent en fait vous faire rouler à pied, vous interdire ceci, cela, et encore cela ... bref vous ramener au XVIII° siècle

Faut-il rappeler que par habitant, la France émet DEUX fois moins de CO2 que la plupart de ses voisins ... que par habitant le très écolo Danemark avec ses éoliennes et ses vélos émet 50% de plus de CO2 que la France

Détails in http://blogs.caradisiac.com/pollution-automobile/macron-enfoncement-avions-7514014.html

Faut-il rappeler que quand on fait, comme dans la plupart des pays d'Europe (sauf Norvège, Suède, France, Slovaquie) son électricité avec du lignite, du charbon, du fuel ou du gaz, un véhicule électrique émet en roulant plus de polluants qu'un diesel Euro6d_temp de 2019 : particules, dioxyde d'azote avec même en prime beaucoup de dioxyde de soufre

détails in http://blogs.caradisiac.com/pollution-automobile/vehicule-electrique-moyenne-7861265.html

Faut-il rappeler que la pollution due aux transports en zone trafic baisse de 4% par an (source AirParif) et que depuis 20 ans, la pollution automobile a été réduite de 90% ... n'en déplaise aux écolos alarmistes

Détails in http://blogs.caradisiac.com/pollution-automobile/sentiment-pollution-nettement-7684595.html

Par

A mon avis ceux qui ont commencé depuis longtemps (la Zoé est sortie en 2012) souffriront moins que ceux qui n'ont rien fait (Fiat)

Par

C est simple une voiture thermique c est la liberté d aller ou on veut quand on veut. Il y a des stations essence en moyenne toute les 10 bornes. Une électrique c est une autonomie limitée, impossibilité de partir rapidement sur une longue distance si la batterie est pas chargée à fond. C est établir un itinéraire précis pour pouvoir recharger sa voiture. C est poirroté un bon moment pendant que l oignon charge.

Bref à part en ville, une boîte à roue électrique est un non sens.

Par

"il sole 24 ore" est propriété de Fiat, qui est complétement a la ramasse sur électrique. pas étonnant qu'is en fasse la critique

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire