Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Voiture électrique : le bonus américain qui passe mal auprès des Européens

Voiture électrique : le bonus américain qui passe mal auprès des Européens

L'Europe a adressé une lettre aux Etats-Unis pour évoquer la "discrimination" faite par le nouveau bonus écologique de l'administration Biden, qui ne sera accordé qu'aux véhicules électriques américains.

Certains appellent cela du protectionnisme, d'autres des manquements aux règles de la libre concurrence et de la circulation des produits industriels. Dans son grand plan "Build Back Better", l'administration de Joe Biden a prévu un bonus spécial de 4500 dollars qui s'ajoute aux 7500 dollars offerts pour l'achat d'un véhicule électrique.

Sauf que cette "surprime" n'est disponible que si le client opte pour un "véhicule fabriqué par un constructeur américain ayant des syndicats du personnel. En clair, ce bonus ne pourra pas être accordé aux acheteurs de véhicule électrique européen.

C'est ce que met en cause le chef européen du commerce extérieur, Valdis Dombrovkis, qui a écrit une lettre à plusieurs sénateurs américains, dans laquelle il dénonce le caractère discriminant de cette incitation fiscale, alors qu'il n'existe pas en Europe, notamment pour les Tesla. "J'espère vraiment que tout ceci n'amènera pas des frictions inutiles ou de nouvelles barrières dans les relations transatlantiques", a-t-il précisé.

Le texte exclut d'ailleurs les potentiels modèles électriques de marque européenne qui seraient produits sur le sol américain, sous prétexte qu'il ne s'agit pas d'un constructeur américain.

La loi est d'autant plus restrictive que l'aide de 7500 dollars, valable pour toutes les électriques, sera réduite aux électriques américaines d'ici 5 ans.

 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire