Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Volkswagen n'a pas assez de batteries pour sa Golf

Dans Economie / Politique / Marché

Audric Doche

Volkswagen n'a pas assez de batteries pour sa Golf

Volkswagen fait face à un double peine : problème d'approvisionnement de microprocesseurs comme la plupart des constructeurs, mais aussi, et c'est plus embêtant, de batteries pour ses Golf hybrides.

Proposer toute une ribambelle de voitures hybrides, c'est bien, mais pouvoir les produire, c'est mieux. A mesure que l'ensemble de l'industrie auto européenne modifie son catalogue pour passer les modèles à l'hybride et hybride rechargeable, c'est la tension sur les commandes de batteries et l'approvisionnement qui s'accentue.

Si l'ID 3 est désormais la pionnière d'une nouvelle ère électrique chez Volkswagen, il n'empêche qu'il faut pouvoir suivre la cadence de la demande en Golf, toujours très prisée des automobilistes européens. Et Volkswagen n'y est pas : 40 % de la demande en Golf se fait en hybride (et même 60 % en Allemagne), ce qui pose des problèmes d'approvisionnement en batteries. 93 000 bons de commande de Golf 8 hybride sont dans les carnets de la marque allemande, ce qui représenterait 4 mois d'activité à Wolfsburg selon le représentant des salariés chez Volkswagen, le très puissant Bernd Osterloh.

"Nous n'avons pas assez de cellules de batterie pour pouvoir traiter toutes les commandes rapidement. Même si les puces électroniques étaient disponibles, toutes les voitures ne pourraient pas être construites", a-t-il rajouté.

Une difficulté qui s'ajoute donc à celle des microprocesseurs. Comme bien d'autres constructeurs, Volkswagen doit également faire face à un problème d'approvisionnement en microprocesseurs, alors que les usines asiatiques sont déjà en pleine capacité.

Problème : en 2020, les industriels automobiles avaient, pour certains, décidé de réduire leurs commandes de microprocesseurs (la demande mondiale en automobile avait en effet drastiquement chuté). Le mode du numérique, lui, était dans le même temps en plein essor et avait alors pris l'espace restant dans les usines de fabricants, qui n'ont désormais plus de place pour le retour des constructeurs auto. Il va donc falloir patienter de nombreuses semaines avant un hypothétique retour à la normale.

SPONSORISE

Actualité Volkswagen

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire