Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Volvo compte échapper aux amendes CO2 grâce à l'hybride rechargeable

Volvo compte échapper aux amendes CO2 grâce à l'hybride rechargeable

Avec la multiplication des hybrides rechargeables au sein du catalogue, Volvo entrevoit sereinement la limitation européenne à 95 g/km de CO2. Preuve, s'il en fallait, que cette motorisation est une bonne solution "fiscale" à un problème législatif compliqué pour les marques.

Au delà de ses avantages pour le client au quotidien (en tout cas, celui capable de recharger régulièrement), la voiture hybride est également une bonne "voiture fiscale", comme nous le rappelions dans un précédent sujet. En effet, les véhicules premium étant surtout vendus aux flottes, les entreprises sont intéressées par ces modèles à faible grammage de CO2, qui leur évitent une fiscalité lourde.

Pour Volvo, la démocratisation à grand pas des hybrides rechargeables devrait permettre à la marque de passer sous les 95 g/km de CO2 rapidement, ce qui lui évitera toute amende en Europe liée au dioxyde de carbone.

Le manager des projets "motopropulseurs" chez Volvo, Mattias Bergland, a confirmé à Autoexpress que la marque ne "devrait payer aucune amende". Volvo s'attend en effet à un mix de 20 % d'hybrides rechargeables dans ses ventes globales en 2020, avec une capacité de production de batteries triplée par rapport à 2019. On rappellera par ailleurs que Volvo vise 50 % de ses ventes en tout électrique d'ici 2025.

Récemment, Volvo a lancé une vague d'électrification sur son XC40 avec la version hybride rechargeable et surtout le XC40 électrique, qui arrive cette année sur le marché.

 

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Volvo

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire