Publi info

Votre voiture n'est plus cotée : comment définir sa vraie valeur ?

Dans Guide fiabilité / Budget

Le prix : c'est une donnée essentielle lorsque l'on vend (ou qu'on achète !) une voiture d'occasion. Lorsque l'on parle automobile, on l'appelle la "cote". Et s'il est assez aisé de la déterminer lorsqu'elle est récente, c'est parfois plus difficile lorsqu'elle est âgée. Caradisiac va vous aider, si vous êtes dans ce cas, à l'évaluer le mieux possible.

Votre voiture n'est plus cotée : comment définir sa vraie valeur ?

Globalement, on dit qu'une voiture n'est plus cotée lorsqu'elle a plus de 10/12 ans. Nos confrères de L'argus remontent même, quant à eux, à 2005, soit 14 ans de cotation. Cela ne veut pas dire qu'au-delà, votre auto ne vaut plus un kopeck, au contraire. Une auto de forte valeur lorsqu'elle était neuve, peut encore valoir des milliers, voire plus d'une dizaine de milliers d'euros, même après sa décade de bons et loyaux services.

Et nous ne parlons là que des véhicules dits "classiques", pas des véhicules de collection, ou des "youngtimers", qui sont des catégories bien à part. Même une voiture abordable en neuf garde une certaine valeur, voire une valeur certaine. Ne vous laissez donc pas impressionner par les "pros", qui vous diront qu'ils veulent bien vous "débarrasser" de votre voiture, ou la reprennent contre une bouchée de pain. Eux sauront très bien ensuite la revendre à sa vraie valeur. Ce que vous pouvez bien faire par vous-même, évidemment !

 

Avant toute chose, il faut savoir que la cote d'une voiture d'occasion dépend de nombreux facteurs. Il y a bien sûr la dépréciation mathématique, mais pas seulement. Il faut aussi tenir compte bien sûr du kilométrage, de l'équipement, de la cote d'amour du modèle sur le marché, ou au contraire du dédain des acheteurs. Mais également des entretiens et remplacements de pièces qui ont été effectués de façon récente.

Il existe plusieurs sites internet de cotation (lacentrale.fr, largus.fr, autoplus.fr, coteautogratuite.com, vendezvotrevoiture.fr, etc.). Beaucoup sont gratuits, d'autres monnayent leurs services. Et certains s'arrêtent à 10 ans de cotations quand d'autres vont plus loin.

Cela peut aider, il est vrai, mais on trouve des différences, parfois notables entre les cotations. Certaines sont manifestement surévaluées, d'autres clairement trop faibles (L'Argus par exemple, qui donne une cote de rachat par un professionnel, pas une cote de marché).

 

La décote "mathématique" : un simple point de départ

 

Traditionnellement, on considère qu'en moyenne, une voiture de marque "généraliste" décote de 25 % la première année, puis de 18 % la deuxième, 15 % la troisième et 12 % la quatrième. Ensuite, on considère qu'elle va perdre 10 % supplémentaires chaque année. À ce rythme, si l'on compte bien, une voiture de 10 ans aura perdu 75,5 % de sa valeur. Elle en garde donc encore beaucoup ! Plus concrètement, une voiture coûtant 20 000 € neuve aura une valeur résiduelle théorique de 5 000 €. À 15 ans, elle vaudra encore 2 900 €, environ.

Votre voiture n'est plus cotée : comment définir sa vraie valeur ?

Le kilométrage moyen retenu (celui qui n'influence pas la cote) est différent selon les organismes. Mais nous conseillons de retenir pour notre part 10 000 km annuels pour les citadines essence (15 000 pour les diesels), 13 000 km pour les compactes, monospaces compacts, SUV compacts essence (17 000 km pour les diesels) et 16 000 km pour les familiales, grands monospaces, gros SUV et grands breaks essence (20 000 km pour les diesels).

Cette décote mathématique est influencée par l'image de marque du constructeur, ou du modèle. Ainsi, une BMW ou une Audi va décoter plus lentement, quand une grande routière française ou italienne va se déprécier bien plus vite encore.

À l’époque de la Vel Satis, on observait pour cette dernière une chute de plus de 30 % la première année, 20 % la deuxième et la troisième, par exemple. Avec des voitures qui au bout de 10 ans, ne valent plus que 10 à 15 % de leur prix neuf, si ce n'est moins. Pareil pour une Citroën C6 ou une Alfa Romeo 166

Par contre une BMW Série 3, une Mini ou une Mercedes Classe E vont plutôt voir leur prix fondre de seulement – 18 % la première année (et encore…), - 15 % la deuxième et la troisième, puis – 12 %, etc. Avec une valeur résiduelle au bout de 10 ans de plus de 30 % pour certaines. À ne pas généraliser toutefois. C'est au cas par cas, mais les modèles premium suivent en général ce schéma.

 

On voit donc que l'image de marque joue pour beaucoup dans le prix d'une voiture de plus de 10 ans, et qu'on ne peut se baser sur la simple décote mathématique. C'est presque enfoncer une porte ouverte, mais ça ne coûte rien de le rappeler.

 

Ce qui influence le prix passé 10 ans (et même avant !)

 

Le kilométrage

Votre voiture n'est plus cotée : comment définir sa vraie valeur ?

Évidemment valable quel que soit l'âge, c'est l'aspect qu'on prend le plus en compte de façon naturelle, tant il semble évident qu'un même modèle ne vaudra pas la même chose selon qu'il affiche 100 000 km ou 200 000 km au compteur. Par rapport aux kilométrages précédemment cités, on considère qu'il faut ajouter 15 € par millier de kilomètres en moins, mais qu'il faut ajouter 30 € lorsqu'il est excédentaire.

Par exemple, une compacte diesel de 10 ans, qui théoriquement devrait afficher 170 000 km, et qui mettons cote 3 000 € sera valorisée 3 300 € si elle affiche 150 000 km, mais 2 400 € si elle affiche 190 000 km. Plus on se rapproche des 200 000 km, plus les cotes s'effondrent, beaucoup d'acheteurs refusant un achat une fois ce cap franchi.

 

L'équipement

Le niveau de finition influe bien sûr sur la cote. D'une part parce qu'une finition haute coûte plus cher à l'achat, mais aussi parce qu'en occasion, certains équipements cochés en option valorisent grandement une auto. La climatisation, une sellerie cuir, la navigation, et plus encore aujourd'hui les possibilités en termes de connectivité (wifi, Android Auto, Apple car play, mirror screen), et les aides à la conduite (même si on les utilise finalement peu), permettront de conserver une bonne cote comparée à celle d'un modèle qui en est dépourvu. Les fameuses voitures "toutes options" sont assez recherchées en seconde main. Car elles permettent, même après 10 ans, de rouler dans un véhicule presque actuel...

Il est compliqué toutefois de valoriser tel ou tel équipement, ou pack de fonctionnalités. Mais on peut envisager, lorsque c'est le cas, de situer son prix dans le haut de la fourchette des annonces pour une auto équivalente par ailleurs (moteur, année, kilométrage).

 

La notoriété du modèle

Vous l'aurez compris, un modèle au fort sex-appeal décote plus lentement. On peut parfois, même passé 10 ans, ajouter 20 à 25 % à la cote calculée mathématiquement. Ainsi un véhicule qui théoriquement coterait 5 000 € pourrait se revendre 6 000 à 6 300 €.

Votre voiture n'est plus cotée : comment définir sa vraie valeur ?

À l’inverse, un modèle boudé peut voir sa valeur divisée par deux, car personne n'en veut... Dans notre exemple, il trouverait preneur à 2 500 €. Impossible de citer de façon exhaustive les modèles concernés, mais entre autres exemples, on peut citer les Renault Vel Satis ou Laguna 2, la Citroën C5 première génération, les Fiat Multipla et Croma 2, la Nissan Almera 2, les modèles SsangYong, etc. Mais aussi tous les modèles à gros moteur essence V6 et V8 (y compris les allemandes !), gourmands et plus du tout dans l'air du temps.

Aujourd'hui, grosse nouveauté, les modèles diesels perdent aussi plus de valeur que les essence dans certains segments de marché (citadines, compactes, SUV urbains), du fait de la dédiesélisation du parc.

 

La fiabilité

La notoriété en termes de fiabilité peut aussi "tuer" la valeur d'une auto (jusqu'à 50 % de décote supplémentaire). Le meilleur exemple est la Renault Laguna 2. Un modèle dCi 120 de 2002 par exemple, en bon état et au kilométrage normal pourrait théoriquement valoir 4 000 €. On en trouve à moins de 2 000 €. À l’inverse une réputation positive dans ce domaine peut soutenir la valeur de plus d'une dizaine de %… Mais attention, cette notoriété peut parfois être usurpée (Golf 4, Mercedes Classe C et E des années 2000 à 2003, Toyota Rav-4 D-4D 2e génération, etc.)

 

La qualité de l'entretien et les réparations effectuées

Ces deux items peuvent également grandement faire varier la cote d'un véhicule âgé. Une auto de 10 ans, cotant théoriquement 3 000 €, impeccablement entretenue, avec carnet tamponné, courroie remplacée, disposant d'un embrayage, d'un silencieux et de suspensions neufs, vaudra le double (4 000 €) de la même, négligée, sans carnet d'entretien et dont les remplacements de courroie, pneumatiques, batterie, alternateur sont à prévoir (2 000 €). Plus l'âge avance, plus l'effet "absence du carnet d'entretien tamponné" s'estompe, mais cela jouera toujours un peu.

Évidemment la bonne présentation esthétique de la voiture joue également sur la valeur du véhicule, même si quelques pocs et rayures sont acceptables sur un exemplaire qui a déjà bien vadrouillé. Un sale état ouvre la porte de la négociation du prix, tandis qu'une présentation impeccable la ferme. Difficile toutefois de chiffrer cet effet-là.

Dans tous les cas, ce n'est pas parce que l'on aura eu 1 500 € de factures récentes qu'on pourra augmenter le prix de 1 500 €. En effet, certaines opérations font juste partie de l'entretien normal. Mais nous estimons que pour de grosses opérations type courroie de distribution, embrayage, amortisseurs, etc., on peut récupérer 50 % de la somme, en plaçant le prix plus haut et en coupant court, avec cet argument, à une négociation sur le tarif...

 

Le juge de paix : le prix de marché !

 

Nous allons maintenant vous expliquer que tout ce qui a été dit jusqu'ici peut complètement être contrecarré. Rageant hein ? Enfin, pas tant que cela, puisqu'en réalité, tous les facteurs que nous avons évoqués jusqu'ici influent sur ce fameux "prix de marché".

 

Pour faire simple, le marché de l'occasion fonctionne aussi, comme tous les autres, selon la loi de l'offre et de la demande, qui régule les prix.

Votre voiture n'est plus cotée : comment définir sa vraie valeur ?

Ainsi, après avoir consciencieusement calculé sa décote mathématique, rajouté un peu parce que le kilométrage est inférieur à la moyenne, retiré 10 % parce que le modèle n’est pas top recherché et ajouté 500 € après 1 000 € de factures, on va se rendre compte que les annonces concernant un modèle similaire sont (excellente surprise) toutes 20 % plus chères ou (sortez les mouchoirs), toutes 20 % moins chères... Il faut absolument se calquer sur les prix du marché, ou bien on peut se retrouver à patienter des mois avant un coup de fil parce qu'on est trop cher, ou perdre de l'argent parce qu'on aurait pu annoncer un prix supérieur !

 

C'est pourquoi, après avoir appliqué toutes nos recettes, il faut vérifier si l'on est en phase avec les autres vendeurs. Un tour sur les plus gros sites d'annonce, tels Lacentrale, Leboncoin, Largus, en mettant en critères de recherche ceux correspondant à votre propre auto, vous donnera une idée de la tendance. À noter que les prix de vente réels enregistrés par le site Lacentrale sont d'ailleurs pris en compte dans l'algorithme de calcul de leur cote auto.

Vous aviez défini 3 000 € et aucune annonce n'est à moins de 4 500 € ? Tant mieux, vous avez sous-estimé la notoriété de votre modèle. Au contraire, rien au-dessus de 2 500 €, il va falloir se ranger à la majorité sous peine de garder votre auto en écharpe pour l'hiver.

Pour les occasions de plus de 10 ans, au-delà de la décote théorique, c'est donc surtout le prix du marché que vous opposeront vos acheteurs, ce dernier se fixant tout seul, pour chaque modèle, selon les critères évoqués dans cet article. CQFD.

 

En résumé

 

- Une voiture de plus de 10 ans a encore une valeur.

- La décote mathématique est indicative.

- Ajuster le prix selon la notoriété du modèle, son kilométrage, l'entretien et les réparations effectuées, l'équipement, les options, l'état global.

- Toujours ajuster ensuite selon les prix de marché relevés sur les sites d'annonce, sous peine de mettre trop de temps à vendre ou de vendre trop peu cher.

- Si vous n'avez pas de demande d'essai ou que vous ne vendez pas, c'est que le prix est trop haut. Ajustez-le rapidement, sinon vous perdrez du temps.

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (44)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Franchement j'aurais résumé l'article en 1 ligne pour avoir une estimation précise :

Vous prenez les annonces d'un modèle équivalent à la votre +-10000 km sur leboncoin, vous faites la moyenne des prix sur les annonces qui ont moins de 3 semaines, vous retirez 10% (pour le différentiel prix affiché / prix négocié) et vous avez sensiblement le prix de votre véhicule à majorer au minorer en fonction de l'état mécanique, de la carrosserie, et du suivi de l'entretien.

La côte lacentrale ne vaut absoluement rien.

Exemple : ma voiture côte environ 16.5/17k euros : sur lacentrale 19k €.

Par

Certaines voitures, même à moins de 10 ans, ne peuvent pas être cotées tant elles sont invendables.

On pensera notamment aux hybrides Toy/Lexus...invendables en occasion.:chut:

Par

En réponse à DomPérignon67

Commentaire supprimé.

Une alfa romeo 8C cote entre 250 000 et 500 000 € en fonction du kilométrage. (prix neuf : 160 000 €)

La 4C maintient très bien sa cote. Je ne parle même pas de la gulia QV.

Les fiat 500 abarth garde une cote relativement élevée aussi.

Ce n'est pas parce que tu n'aimes pas ces marques, qu'elle ne cote rien. La subjectivité n'entre pas dans le calcul.

Par

Très pénible de vendre des véhicules à petit prix, les moins argentés ergotent même devant une proposition honnête , quant aux négociateurs qui commencent déjà au téléphone avant d'avoir vu quoique ce soit..... Les citadines passe encore pour des jeunes permis, mais le premium à petit prix il faut s'attendre à voir défiler la Cour des Miracles.

Par

pas facile ! allemandes , française , ?? autres décidé vous avant ...le Mazou invendable sauf pour gros rouleur / vs LOA/LLD

Par

Mouais ça dépend de ce qu'on recherche.

Y'a la théorie et y'a l'offre et la demande.

Tout ce qui est américain style corvette C5/C6/camaro/mustang/cadillac/dodge ça remonte en flèche indirectement à cause du malus de 10 500€.

Et les modèles peu diffusés, mon ex hyundai coupé de 2007 avec V6 sur commande spéciale à l'époque, elle n'y est pas dans les côtes spécialisés, gros lol quand tu veux l'évaluer, y'a que le 4 cylindres 2,0L. Donc tu fais en fonction de l'offre et de la demande. Je l'ai revendu plus cher qu'à l'achat quelques années après lol.

Après y'a les saisons...

Par

En réponse à Axel015

Franchement j'aurais résumé l'article en 1 ligne pour avoir une estimation précise :

Vous prenez les annonces d'un modèle équivalent à la votre +-10000 km sur leboncoin, vous faites la moyenne des prix sur les annonces qui ont moins de 3 semaines, vous retirez 10% (pour le différentiel prix affiché / prix négocié) et vous avez sensiblement le prix de votre véhicule à majorer au minorer en fonction de l'état mécanique, de la carrosserie, et du suivi de l'entretien.

La côte lacentrale ne vaut absoluement rien.

Exemple : ma voiture côte environ 16.5/17k euros : sur lacentrale 19k €.

:bien: j'aurai pas dit mieux. C'est effectivement la meilleur façon de procéder. Se conforter au prix moyen du marché.

Par

En réponse à toyhybridequigueule

Certaines voitures, même à moins de 10 ans, ne peuvent pas être cotées tant elles sont invendables.

On pensera notamment aux hybrides Toy/Lexus...invendables en occasion.:chut:

mais quel c.. ce mec,

invendables les Hybrides Toy !

mon pauvre, faut arrêter la drogue et autres cachetons;;;

Par

En réponse à toyhybridequigueule

Certaines voitures, même à moins de 10 ans, ne peuvent pas être cotées tant elles sont invendables.

On pensera notamment aux hybrides Toy/Lexus...invendables en occasion.:chut:

Justement, les hybrides Toyota sont hors de prix. J'ai eu de la chance de trouver ma Auris 2 HSD 2013 dynamique avec 66 000 km à 13 000€:bah:

Par

En réponse à DomPérignon67

Commentaire supprimé.

Regarde la côte des Dino fiat ou des coupés Alfa des années 60 tu va être surpris. :biggrin:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire