Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

WLTP aura des conséquences auprès des entreprises

Dans Ecologie / Electrique / Autre actu écologie

WLTP aura des conséquences auprès des entreprises

Le changement du cycle européen d'homologation va amener une hausse des émissions de CO2 sur les fiches techniques et, par la même occasion, un casse-tête pour les gestionnaires de flottes. Rappelons qu'en France, un tiers du marché automobile est destiné aux professionnels.

Pour certains constructeurs, notamment premium, le marché des flottes et des loueurs longue durée représente la moitié de leur activité commerciale. Alors forcément, lorsque les gestionnaires de flottes, réunis par l'OVE (observatoire des véhicules d'entreprises), font un bilan sur la situation actuelle et à venir de ce type d'auto, c'est un sujet à suivre pour les constructeurs.

Le baromètre 2018 de l'OVE pointe notamment du doigt la problématique du WLTP, le nouveau cycle européen d'homologation. Nous en parlons régulièrement ces dernières semaines, et pour cause : il crée des soucis pour les marques automobiles qui doivent réhomologuer certains modèles. Ces mises à jour coûtent de l'argent et engendrent des délais parfois importants.

Du côté des entreprises, le WLTP ne sera pas sans conséquence

"Alors que les nouveaux tests d’homologation WLTP entrent progressivement en vigueur, une proportion importante des grandes et très grandes entreprises déclare que leur car policy (politique en matière d'automobile) est déjà impactée par ces tests (respectivement 21 % et 33 %). Au global, près d’une entreprise sur deux affirme que cette nouvelle norme va impacter sa car policy dans les années à venir.

En termes d’émissions de polluants, la législation fiscale a pour conséquence que c’est principalement le CO2 qui est aujourd’hui pris en compte par les entreprises dans le cadre de l’élaboration de la car policy (64 %). Les entreprises les plus grandes ayant une connaissance plus approfondie des avantages fiscaux en vigueur, elles prennent quasiment toutes en compte les taux d’émissions de CO2 (88 %)."

En clair, le changement de cycle va impacter directement les ventes en entreprises. Les chiffres officiels de CO2 des voitures neuves vont repartir à la hausse pour un grand nombre de modèles, engendrant inévitablement une hausse des TVS (taxes sur les véhicules de société). 

Et c'est là que le diesel peut encore jouer un rôle crucial. Selon le patron de l'OVE, il "y aura un retour au bon sens et à une répartition entre les énergies". Ceci fait référence au basculement massif et soudain du marché vers l'essence.

 

Les prochains mois s'annoncent donc compliqués pour les gestionnaires de flottes. Le TCO (coût total d'usage) a augmenté pour la première fois depuis 2012, la faute à plusieurs paramètres : "la faute à la fiscalité automobile en hausse, aux prix des carburants et à la conjoncture du marché de l'occasion". 

Tout ceci, les constructeurs devront sérieusement le prendre en compte, sans quoi leurs ventes pourraient subir des variations non négligeables. Rappelons, encore une fois, que l'activité auprès des professionnels représente un tiers des ventes totales en France…

Commentaires (46)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Stockage sur le mode Rubikub pour l' outre-rhin au sortir du bourdulou ..??!!

Par

Tout est lié à la TVS. Pour l'instant le double affichage est encore en vigueur, ne serait-ce que pour le calcul du CAFE de chaque constructeur.

Là c'est juste que l'OVE met la pression pour que les différents gouvernements mettent bien à jour leur barème de TVS avec l'uniformisation des CO2 en WLTP en septembre.

Par

""y aura un retour au bon sens et à une répartition entre les énergies". Ceci fait référence au basculement massif et soudain du marché vers l'essence."

Et cela, à savoir le "retour au bon sens " se fera aussi chez les particuliers, du moins je l'espère quoique....quand je vois ces moutons qui se précipitent pour vendre leur voiture pour reprendre une soi-disant petite essence de 130 ou 140cv....parce que c'est la "fin du diesel"!

Par

Mais non, ça va juste favoriser les "premium" du type Mercedes A160 CDI, BMW 114d et Audi A3 1.6 TDI... de toutes façons, ça ira très bien pour rouler à 80 km/h maxi sur nos routes.

Par

Pffff.... mais arrêtez de voir des problèmes là où il n'y en a absolument pas :

Les entreprises responsables vont continuer à doter leurs collaborateurs d'autos suffisamment économes en carburant et suffisamment performantes pour rouler à 80/110 ou cette folle vitesse de 130 km/h.

et pouvoir doubler avec suffisamment de sécurité.

Des caisses comme ça, il en existe par dizaines sans malus, même avec le nouveau cycle...

Ah ben oui, elles seront encore et toujours diesel ou hybride essence...

Et si tu veux faire rouler tes collaborateurs avec des pavés routiers dotés de micro-moteurs essence voraces à l'usage, ou les caresser dans le sens du poil en leur offrant de puissants véhicules, eh bien c'est simple, tu raques !

Tout ceci me semble relever de la plus parfaite logique....en se souvenant qu'il y a des moyens de profiter des inepties d'homologation, ça s'appelle hybrides Plug-In ou Pick-Up.

Par

N'oubliez pas les maires des grosses villes qui ne veulent plus de diesel chez eux...

Par

En réponse à roc et gravillon

Pffff.... mais arrêtez de voir des problèmes là où il n'y en a absolument pas :

Les entreprises responsables vont continuer à doter leurs collaborateurs d'autos suffisamment économes en carburant et suffisamment performantes pour rouler à 80/110 ou cette folle vitesse de 130 km/h.

et pouvoir doubler avec suffisamment de sécurité.

Des caisses comme ça, il en existe par dizaines sans malus, même avec le nouveau cycle...

Ah ben oui, elles seront encore et toujours diesel ou hybride essence...

Et si tu veux faire rouler tes collaborateurs avec des pavés routiers dotés de micro-moteurs essence voraces à l'usage, ou les caresser dans le sens du poil en leur offrant de puissants véhicules, eh bien c'est simple, tu raques !

Tout ceci me semble relever de la plus parfaite logique....en se souvenant qu'il y a des moyens de profiter des inepties d'homologation, ça s'appelle hybrides Plug-In ou Pick-Up.

A quand un pick-up hybride plug-in V3 S-line ? :biggrin:

Par

En réponse à roc et gravillon

Pffff.... mais arrêtez de voir des problèmes là où il n'y en a absolument pas :

Les entreprises responsables vont continuer à doter leurs collaborateurs d'autos suffisamment économes en carburant et suffisamment performantes pour rouler à 80/110 ou cette folle vitesse de 130 km/h.

et pouvoir doubler avec suffisamment de sécurité.

Des caisses comme ça, il en existe par dizaines sans malus, même avec le nouveau cycle...

Ah ben oui, elles seront encore et toujours diesel ou hybride essence...

Et si tu veux faire rouler tes collaborateurs avec des pavés routiers dotés de micro-moteurs essence voraces à l'usage, ou les caresser dans le sens du poil en leur offrant de puissants véhicules, eh bien c'est simple, tu raques !

Tout ceci me semble relever de la plus parfaite logique....en se souvenant qu'il y a des moyens de profiter des inepties d'homologation, ça s'appelle hybrides Plug-In ou Pick-Up.

.... Je vois bien le 130 devenir 120 dans les mois à venir, comme en Belgique, en Espagne, au Portugal, en Irlande, en Grèce et en Finlande.

Par

En réponse à jroule75

.... Je vois bien le 130 devenir 120 dans les mois à venir, comme en Belgique, en Espagne, au Portugal, en Irlande, en Grèce et en Finlande.

Et en Suisse, au Royaume Uni (et une grande partie du monde en réalité qui se claque sur 60 mph), en Allemagne quand c'est limité. Ce qui en termes de consommation globale est plus avantageux globalement de tomber de 10 km/h indolores sur le temps de trajet global, et une baisse déjà plus significative de co² toutes motorisations confondues qu'en passant de 90 à 80 km/h, surtout avec de plus en plus de parpaings à moulbifs sous dimensionnés.

Par

Avec l'augmentation du prix du diesel, la récupération de la TVA sur le SP, l'augmentation du poids du C02 pour les diesels avec les nouvelles normes, le prix de la dépollution qui ne cessera d'augmenter avec les normes de plus en plus sévères, pas sûr que l'analyse qui dit que les diesels vont revenir soit très pertinente...

Perso j'écoute plutôt les taxis, les infirmières et tous les pros actuels, qui qui décident et qui payent réellement : ceux qui sont passés à l'hybride passent déjà le mot aux autres, alors que toutes ces mesures ne s'appliquent pas encore à plein, tandis que les autres tendent l'oreille pour savoir quelle est la solution la plus économique aujourd'hui et qui le sera encore demain.

Wait and see, moi je ne parie pas sur le diesel... :ange:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire