La question de la semaine

« Sur une Nationale limitée donc à 90 km/h et lors d'un dépassement, c'est vrai j'ai commis un petit excès de vitesse. Et bien sûr, il a fallu que je me fasse flasher par une cabine juste à ce moment-là ! Je trouve cela vraiment injuste. Est-ce normal de me verbaliser alors que je suis en train de dépasser un véhicule qui roule bien en-dessous de la limite ? »

Christine (Moulins)

Combien coûte un avocat ?  Si vous souhaitez vous faire défendre par un avocat pour un excès de vitesse, comptez de 600 à 2000 euros selon la nature de la procédure et si elle a lieu à Paris ou en province. La réputation de l'avocat a également une influence sur les tarifs.

 

Même pour dépasser, point de tolérance !

La réponse de Maître Tichit : « C'est en effet tout à fait normal. Ce n'est pas parce que vous dépassez un véhicule que cela vous autorise à aller au-delà de la limitation de vitesse imposée sur la portion de route sur laquelle vous êtes en train de circuler.

Malgré tout, l'excès n'était peut-être pas ultra excessif et il nous permettait peut-être simplement de doubler dans de meilleures conditions. C'est vrai que l'automaticité des sanctions dans ce genre d'exemples peut poser question...

La tolérance existait avant parce que c'était des humains qui procédaient aux verbalisations et aux constatations, et donc dans des circonstances très particulières, comme celles que vous décrivez, ils leur arrivaient effectivement de passer outre et de ne pas vous reprocher l'excès de vitesse. Maintenant avec la multiplication des radars automatiques, il n'y a pas le côté humain, il n'y pas le côté « circonstances particulières », et il y a une verbalisation à la clé quoi qu'il en soit et quelles que soient les circonstances. »


1 km/h, ça peut être déjà trop !

Conclusion de Caradisiac : En effet, le code de la Route ne prévoit en aucun cas une certaine tolérance lors d'une manœuvre de dépassement. Il fut sans doute une époque où cela était toléré. Et encore, certainement pas systématiquement. Aujourd'hui, en tout cas, avec le développement du contrôle automatisé, si sur le parcours sur lequel vous effectuez un dépassement, un radar automatique est implanté, le risque est bien réel de vous faire flasher si vous commettez à cette occasion un excès, même minime ! Dans une telle configuration, il faudra quand même bien veiller à réclamer la photo. Car lorsque deux véhicules apparaissent sur le cliché, théoriquement, tous les espoirs sont permis pour parvenir à annuler de la procédure...

Pour ceux en tout cas qui penseraient qu'ils ne peuvent se faire verbaliser pour un tout petit excès de vitesse, de moins de 5 km/h par exemple, une piqûre de rappel s'impose. Contrairement à une idée reçue, sur laquelle les autorités n'hésitent d'ailleurs pas à surfer (voir le document ci-dessous), il est tout à fait possible de se faire flasher pour un seul kilomètre-heure de trop ! En effet, la fameuse tolérance dont tout le monde parle ne s'applique absolument pas à la vitesse à laquelle le véhicule est réellement lancé, mais à celle vue par le radar… Selon la réglementation en vigueur, cet instrument de mesure est considéré bon pour le service lorsqu'au moment de sa vérification annuelle, les mesures enregistrées respectent les erreurs maximales tolérées, qui sont de plus ou moins 5 km/h jusqu'à 100 km/h, et de 5 % au-delà. En clair, pour un véhicule circulant à une vitesse réelle de 70 km/h, un radar a « le droit de le voir » à une vitesse comprise entre 65 et 75 km/h. Si bien qu'à 71 km/h, le radar peut certes mesurer 66 km/h, mais aussi bien 76 km/h ! Or, dans ce dernier cas, il est bel et bien paramétré pour se déclencher si la vitesse maximale autorisée est alors de 70 km/h.

En direct de la loi - Radar : commettre un "petit" excès pour dépasser, c'est toléré ?

Page consacrée aux radars fixes sur le site de la Sécurité routière. Lisez bien l'exemple : « vous êtes enregistré à une vitesse de 97 km/h »... Enregistré ! Ce qui ne veut absolument pas dire que votre vitesse réelle est forcément de 97 km/h. En l'occurrence, selon les erreurs maximales tolérées applicables aux radars fixes, dans ce cas de figure précisément, votre vitesse réelle peut tout à fait être de 92 km/h, et le radar lui a « le droit » de la percevoir à 5 km/h de plus. Et en effet, si la vitesse limite est alors de 90 km/h, l'appareil est bien paramétré pour se déclencher et flasher ! Alors que vous ne rouliez réellement qu'avec 2 km/h de trop... Mais, dans ce même cas de figure, votre vitesse réelle peut aussi être de 102km/h. Car le radar a tout aussi bien « le droit » de la percevoir à 5 km/h de moins. Et là, en retranchant encore la marge technique de 5 km/h, cela peut effectivement correspondre à une belle marge de tolérance pour le conducteur ! Il n'en reste pas moins qu'il aura bel et bien été verbalisé.

Page consacrée aux radars fixes sur le site de la Sécurité routière. Lisez bien l'exemple : « vous êtes enregistré à une vitesse de 97 km/h »... Enregistré ! Ce qui ne veut absolument pas dire que votre vitesse réelle est forcément de 97 km/h. En l'occurrence, selon les erreurs maximales tolérées applicables aux radars fixes, dans ce cas de figure précisément, votre vitesse réelle peut tout à fait être de 92 km/h, et le radar lui a « le droit » de la percevoir à 5 km/h de plus. Et en effet, si la vitesse limite est alors de 90 km/h, l'appareil est bien paramétré pour se déclencher et flasher ! Alors que vous ne rouliez réellement qu'avec 2 km/h de trop... Mais, dans ce même cas de figure, votre vitesse réelle peut aussi être de 102km/h. Car le radar a tout aussi bien « le droit » de la percevoir à 5 km/h de moins. Et là, en retranchant encore la marge technique de 5 km/h, cela peut effectivement correspondre à une belle marge de tolérance pour le conducteur ! Il n'en reste pas moins qu'il aura bel et bien été verbalisé.

 

Tous les sujets de la rubrique

En direct de la loi : déposer des conclusions au tribunal, c'est bien !

En direct de la loi - Contestation/Désignation : l'envoi non recommandé avec AR souvent rejeté

En direct de la loi - Radars automatiques (PV au vol ou vidéoverbalisation)… Pas vu, parfois pas pris du tout !

En direct de la loi - Radars : le seuil de détection des cabines est-il abaissé en cas de travaux ?

En direct de la loi - Radars automatiques : quand les clichés ne permettent pas de reconnaître son véhicule...

En direct de la loi - Permis annulé : puis-je conduire dès lors que je suis en procédure administrative ?

En direct de la loi - Radar feu rouge : quand les clichés ne prouvent rien...

En direct de la loi - Stationnement : si la carte-lettre est mal remplie, cela rend-il le PV nul ?

En direct de la loi : comment bien choisir son avocat ?

En direct de la loi : refuser de se soumettre à un contrôle d’alcoolémie, quels sont les risques ?

En direct de la loi : cabine-radar non annoncée, PV contestable ?

En direct de la loi : PV au vol (ou à la volée), c'est quoi ?

En direct de la loi - Radar feu rouge : ce n'était pas moi au volant

En direct de la loi : des PV(E) mal remplis, sans la marque ni le modèle, c'est normal ?

En direct de la loi : à quoi faut-il s'attendre avec les futurs radars mobiles-mobiles ?

En direct de la loi : la case "Perte de point(s)" n'a pas été cochée sur le PV, puis-je m'en prévaloir ?

En direct de la loi : être jugé sans être jamais passé au tribunal, c'est possible ?

En direct de la loi : mieux vaut ne pas risquer une saisie bancaire en raison d'une carte grise obsolète

En direct de la loi - alcoolémie : éthylomètre non mentionné sur le PV, relaxe assurée ?

En direct de la loi : dépisté positif aux stupéfiants alors qu'il n’aurait pas fumé récemment, c’est possible ?

En direct de la loi - Radar automatique : dénoncé à tort comme le conducteur d'un véhicule flashé que l'on nous avait prêté, que faire ?

En direct de la loi - Radar automatique : dénoncé à tort par son employeur comme le conducteur du véhicule flashé, que faire ?

En direct de la loi : verbalisé pour avoir téléphoné au volant, comment m'en défendre ?

En direct de la loi : son permis retiré sur-le-champ suite à un excès de vitesse, n'a-t-on vraiment plus le droit de conduire ?

En direct de la loi- radars automatiques : peut-on - sans dénoncer - payer l'amende et éviter le retrait de point(s) ?

En direct de la loi : verbalisé à tort pour un feu rouge, mon cousin qui m'accompagnait peut-il témoigner en ma faveur ?

En direct de la loi : GPS-avertisseur de radars non conforme, que risque-t-on vraiment ?

En direct de la loi : plaque d'immatriculation usurpée, que faire (lors d'un PV radar) ?

En direct de la loi : contestation rejetée et consignation encaissée après un excès relevé par un radar automatique... Que faire ?

En direct de la loi : non équipé d'un éthylotest, puis-je me faire verbaliser avant le 1er novembre ?

En direct de la loi : peut-on payer une amende au montant minoré, une fois le délai dépassé ?

En direct des tribunaux