Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Achat d'Opel : PSA veut que General Motors lui rembourse plus de 500 millions d'euros

Dans Economie / Politique / Industrie

Florent Ferrière

Achat d'Opel : PSA veut que General Motors lui rembourse plus de 500 millions d'euros

PSA a découvert qu'Opel n'arriverait pas à respecter la future réglementation européenne en matière de CO2. Il risque de payer de lourdes amendes. Il souhaite donc que General Motors le compense en remboursant une partie de la somme versée à l'achat.

Opel fait officiellement partie de PSA depuis le 1er août 2017. Pour s'offrir la division automobile, le groupe français a déboursé 1,3 milliard d'euros. Mais Reuters nous apprend aujourd'hui que le français compte demander à General Motors le remboursement de la moitié de la somme !

La raison ? Le très mauvais bilan CO2 d'Opel, qui pourrait coûter cher à PSA. En effet, d'ici 2021, le plafond européen en matière de dioxyde de carbone va baisser de 130 à 95 g/km. Et les dépassements seront sanctionnés par une amende, d'un montant de 95 € par gramme excédentaire pour chaque voiture vendue. Ce qui peut vite amener à une somme conséquente.

Or, après l'achat, PSA s'est rendu compte qu'Opel serait quasiment incapable d'être dans les clous. Dans la presse allemande, Carlos Tavares a récemment déclaré : "Quand nous avons acheté Opel à General Motors, on ne nous a pas montré la face cachée de la lune. Par exemple qu‘il n‘y avait aucun plan pour respecter les exigences européennes en matière d’émissions de CO2.” PSA a d'ailleurs mis les bouchées doubles pour revoir le plan de relance prévu pour Opel, avec un basculement vers les technologies françaises plus rapide que prévu.

Opel avait bien un plan CO2 mais il était surtout basé sur des ventes importantes de l'électrique Ampera-e. Problème : cette voiture, qui est une Chevrolet Bolt rebadgée, n'est pas rentable. Selon les sources de Reuters, ce plan n'était donc "pas viable économiquement", avec des "pertes énormes".

Les mêmes informateurs ont dit à Reuters que le préjudice pourrait être compris en 600 et 800 millions d'euros. Et selon eux, PSA aurait déjà signifié à General Motors qu'il comptait engager une procédure parce que le groupe français estime avoir été induit en erreur sur le bilan carbone d'Opel. Il réclamerait au moins 500 millions d'euros.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

La situation ne pouvait pas être inconnue de PSA. Des études d'un cabinet de conseil (PA Consulting) avaient révélé fin 2016 qu'Opel ne respecterait pas la future réglementation européenne. Mais General Motors semble avoir enjolivé les choses, ce qui pourrait le pousser à trouver un accord avec PSA.

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Opel

Toute l'actualité

Forum Opel

Commentaires ()

Déposer un commentaire