Publi info

5. Alfa Romeo Giulietta - A retenir : bien mais pas à ce tarif

Essai longue durée : 3 000 km en Alfa Romeo Giulietta : mamie fait de la résistance

Malgré son âge, la Giulietta a encore quelques arguments à faire valoir. Elle est toujours très agréable à conduire, même si ce n'est pas la plus dynamique du lot aujourd'hui, une Peugeot 308 est bien plus incisive. Elle est également confortable, avec un très bon compromis trouvé au niveau des suspensions entre moelleux et maintien de caisse. Enfin, son look est toujours d'actualité, il n'a pas trop vieilli.

Mais elle est aussi pleine de défauts : qualité des matériaux indignes de la catégorie premium à laquelle elle prétend appartenir, équipement plus du tout à la page, ergonomie à revoir, manque de rangements dans l'habitacle, elle se montre peu pratique. Et puis, elle est chère, surtout si l'on s'en tient au prix catalogue. Alors bien sûr, Alfa la brade, il faut le savoir. Elle peut alors redevenir intéressante, pour ceux qui feront fi de ses lacunes.

 

3 000 km en Alfa Romeo Giulietta - Bilan vie à bord : mal pratique

La Giulietta n'est pas vraiment une élève douée à ce chapitre. Déjà, l'ergonomie du poste de conduite est altérée par une lisibilité moyenne des compteurs et des boutons sont cachés par le volant. Ensuite la place à l'arrière est moyenne, tandis que le volume de coffre peut aujourd'hui être considéré comme faible. Il n'y a que la Mazda 3 pour faire pire. Enfin, le manque de rangements dans l'habitacle est flagrant, et pénalisant.

 

3 000 km en Alfa Romeo Giulietta - Bilan confort : au niveau

La compacte italienne retrouve des couleurs sur ce point. Que ce soit la sellerie, les suspensions, ou le niveau sonore, tout concourt à un bon niveau de confort. Le compromis du châssis entre fermeté et maintien de caisse d'un côté, et absorption des irrégularités de l'autre, est bien trouvé. Elle n'a rien à envier sur ce point à ses rivales plus récentes.

 

3 000 km en Alfa Romeo Giulietta - Bilan "sur la route" : de beaux restes

On ne peut pas dire que la Giulietta est exempte de reproches. Elle n'est pas la plus dynamique, son train avant n'est pas le plus incisif du marché, elle est même un peu sous-vireuse et lourde de l'avant. Mais la direction est précise, le freinage convaincant, et tant qu'on se borne à une conduite dynamique mais pas sportive, ça passe. Le moteur est plein de peps, consomme raisonnablement, et ne se montre pas trop sonore. Seule la boîte TCT à double embrayage montre ses limites en conduite rapide : elle n'est pas suffisamment réactive.

Portfolio (78 photos)

En savoir plus sur : Alfa Romeo Giulietta 3

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (91)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Une voiture dépassée au niveau design et technologique..:bah: dommage parce qu'elle serait au dessus des allemandes si renouvelée..:roi: fin bon de toute façon avec fca les nouveautés sont si peu nombreuses comparées au trolls qui disent des conneries:areuh:

Par

Mon dieu, le 1900 sport spider :love:

Par

Elle aurait au moins mérité le nouveau 1.3 Turbo essence du groupe Fiat, ainsi qu'une planche de bord remise à jour, à défaut de renouvellement complet.

Par

Comme dans l'article : jamais pu supporter les phares à l'avant et toujours trouvé l'arrière très réussi.

Surpris de l'absence de bruit de mobilier. Dans une Alfa de cette génération je craignais le pire.

Par

"il y a mieux pour moins cher." c'est toujours chez Fiat--->typo ?

Par

Dommage que fca ait totalement laissé partir à volo toute sa gamme.

Du premium sans freinage automatique, sans détecteur d'angle mort, je suppose sans assistance à la conduite automatique non plus et tout ça avec un prix délirant pour les prestations.

Et dire qu'il y a encore des fan boys..

Par

Une transmission assez ancienne elle aussi, comme le prouvent ses 6 rapports seulement, quand la norme est plutôt de 8 aujourd'hui.

Monsieur Cailliot, pourriez-vous nous indiquer sur quel modèle des boîtes robotisées 8 vitesses et double embrayage sont proposées car je n'en connais aucun ? Merci

Par

Cutieux choix que d'avour retiré le moeur essence de 170 cv qui , en boîte auto, fonctionnait tres bien tout en consommant remarquablement peu pour la puissance fournie. Elle restait desirable, notamment en fintion Lusso. Mais effectivement, la qualité perçue n'était pas à jour.

Par

38 350 € ... mémé aura du mal à faire entrer des gens dans son cabinet de curiosités.

Par

pour qui suit le roadtrip c'est un peu relou d'avoir droit à chaque fois à l'itinéraire et aux mêmes anecdotes. Du coup la description de l'auto est moins complète qu'un guide d'achat (Par exemple le dernier sur la focus). Dommage. L'année prochaine faudra peut-être penser à avoir un article dédié à l'itinéraire, histoire de purger le sujet une fois pour toutes.

Sinon cette giulietta, ben à part son joli boule, elle n'a plus grand chose pour elle, surtout niveau moteur. Triste

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire