Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

4. Alfa Romeo Tonale (2022) - La concurrence, le bilan global, les prix

Essai vidéo - Alfa Romeo Tonale (2022) : un ramage pas à la hauteur du plumage

La catégorie des SUV compacts hybrides simples n'est pas très fournie. Surtout chez les marques premium. En effet, elles ont plutôt choisi, comme Audi, BMW, Mercedes ou Volvo, de proposer de l'hybride rechargeable. Audi, tout de même, propose sur Q3 une version MHEV (mild hybride) mais elle ne peut rouler en 100 % électrique. On l'a tout de même placé dans les concurrents du Tonale. Mais le seul véritable véhicule à mettre en face de lui, c'est le Lexus UX. Il est doté d'un bloc hybride de 152 ch, et ses performances sont comparables. Sa technologie, elle, est tout autre, avec surtout une boîte à train épicycloïdal au lieu d'une double embrayage. Et s’il consomme moins dans la vraie vie que ce Tonale, ses prix moyens sont plus élevés, puisqu'il grimpe à plus de 58 000 € en finition haute. Et ses volumes sont bien plus petits, surtout le coffre, ce qui le handicape ici. Au final, le Tonale propose une solution assez unique sur son segment, à date.

 

À retenir : une demie-déception

Le Tonale n'est pas un mauvais SUV compact. Il possède même un certain nombre de qualités, et de caractéristiques qui respectent bien l'ADN de la marque au biscione. Déjà, il est fort joliment dessiné, comme souvent chez Alfa et l'on sait que c'est une motivation d'achat importante pour nombre d'automobilistes. Il est également efficace en termes de comportement routier. Sa présentation est dynamique, sa qualité de réalisation, même si pas parfaite, n'est pas si éloignée de celle d'Audi pour son Q3. Il est également bien équipé et innovant dans certains domaines, comme la certification NFT.

Mais alors quel dommage que tout cela soit gâché par un ensemble moteur/boîte qui manque assez cruellement d'agrément. Bien sûr, tout va bien sur route ou autoroute à rythme tranquille. Mais ce n'est pas là qu'on attend une Alfa Romeo, mais bien sûr petite route et en conduite dynamique. Or, dans ce cas de figure, le bel italien perd de sa superbe, et l'agrément médiocre de l'ensemble moteur/boîte fait carrément rager. On pleure aussi en voyant les chiffres de consommation, car même avec l'hybridation, on n'était à peine sous les 10 litres de moyenne, ce qui est énorme. Certes les conditions d'essai étaient défavorables aux basses consommations (ville, route de montagne), mais tout de même...

Du coup, ce Tonale est une demie-déception. Il n'a pas pour nous tous les gènes de la marque, et c'est très dommage, car il aurait pu faire de l'ombre aux meilleurs de ses concurrents.

 

Caradisiac a aimé

  • Le style très réussi (c'est presque objectif...)
  • Le confort en mode neutre du sélecteur de conduite
  • La précision de la direction
  • Le feeling naturel de la pédale de freinage (rare sur un hybride)
  • Le bon confort auditif (filtration des bruits de roulement, d'air, du moteur)
  • La garantie 5 ans ou 200 000 km

 

Caradisiac n'a pas aimé

  • Le manque de réactivité de la boîte de vitesses
  • Le temps de réponse du turbo
  • Le feeling artificiel de la direction
  • Le mode de conduite Dynamic trop caricatural
  • La consommation élevée

 

Les prix

Ils ne sont pas encore connus dans leur intégralité. On connaît seulement le prix de l'entrée de gamme 1.5 Hybrid 130 ch Super, soit 35 400 €, et celui de la série spéciale de lancement Edizione Speciale, soit 39 000 € en 1.5 Hybrid 130 ch, et 41 000 € en 160 ch.

Photos (74)

Mots clés :

En savoir plus sur : Alfa Romeo Tonale

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire