Publi info

Alpina renonce aux tractions BMW

Dans Tuning / Préparations

Alpina renonce aux tractions BMW

Le préparateur d'outre-Rhin spécialiste des transformations sur base de BMW ne réalisera aucun développement sur les modèles reposant sur la plateforme UKL. Cela concerne les Série 1, Série 2, X1 et X2. L'explication : le manque de rentabilité d'une telle démarche. 

Nos confrères de la publication australienne Motoring rapportent en ligne les propos de l'interview réalisée avec le patron de l'Allemand Alpina Andreas Bovensiepen lors du lancement de la B5 Touring. La marque dédiée aux évolutions sur base de BMW indique ne pas être intéressée par les modèles de la firme munichoise transmettant leur puissance via les roues avant.

 

Le groupe BMW lançait en 2014 via sa marque Mini sa plateforme UKL réservée aux tractions. Le système modulaire est arrivé par la suite sous les carrosseries des monospaces Série 2 Active Tourer et Gran Tourer puis celles des crossovers X1 et X2. Dernière arrivante à en bénéficier : la nouvelle Série 1. Le manager a déclaré concernant l'idée d'une préparation sur une base de traction que : "cela ne fait pas partie des projets d'Alpina. Les coûts de développement sont très élevés et cela ne s'arrange pas avec les nouvelles normes antipollution. C'est pourquoi nous nous concentrons sur les propulsions qui nous permettent d'utiliser un seul moteur sur plusieurs véhicules équipés d'une boîte ZF".

 

Comprenez par là que les tractions BMW offrent une trop faible marge pour Alpina. Pour enfoncer le clou, les derniers modèles sur plateforme UKL embarquent pour rappel une transmission japonaise Aisin : un équipementier avec qui Alpina n'a pas l'habitude de collaborer contrairement à ZF.

Alpina

Poursuivez votre lecture :

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (23)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Logique, félicitations Alpina. Un vrai préparateur, comme Brabus.

Le PDG a d'ailleurs dit que le projet de limitation des Autobahn allemandes étaient une hérésie. Normal

Par

Même si cela peut se comprendre, Alpina va devoir s'adapter car d'ici 10 ans plus aucune thermique sans être hybride et ensuite il faudra passer à l'électrique......

Par

Ils ne "renoncent" pas, ils ne se "lancent pas"... Ils n'ont jamais fait de traction. Ni de série 1. La préparation coute cher, donc il faut pouvoir marger. Les modèles, même s'ils sont plus nombreux que par le passé, se limitent aux séries 3/4, 5, 7 et X3 / X4

Par

En réponse à ghlapin

Même si cela peut se comprendre, Alpina va devoir s'adapter car d'ici 10 ans plus aucune thermique sans être hybride et ensuite il faudra passer à l'électrique......

D'ici 10 ans.. on verra ça

Les préparateurs comme Brabus et Alpina devraient proposés des options genre " suppression des batteries"

Par exemple si la prochaine C63 est hybride, tu as la possibilité de l'emmener chez Brabus pour qu'il te supprime toutes ces batterie à la con. Brabus modifie lourdement les voitures et ont le savoir pour donc je pense que ça posera aucun problème de faire ça.

Par

Moi aussi j'ai renoncé aux tractions, c'est trop dur. Avec mes petites bras c'est à peine si j'arrive à en enchaîner 3 à la suite

Par

En réponse à ghlapin

Même si cela peut se comprendre, Alpina va devoir s'adapter car d'ici 10 ans plus aucune thermique sans être hybride et ensuite il faudra passer à l'électrique......

Crois le en 2050 il se vendra encore du thermique vous rêvez complètement.

Par

En réponse à ghlapin

Même si cela peut se comprendre, Alpina va devoir s'adapter car d'ici 10 ans plus aucune thermique sans être hybride et ensuite il faudra passer à l'électrique......

ça n'a rien à voir avec la féé électricité ou l'hybridation, c'est simplement que développer un truc nouveau et spécifique à la bm la moins chère de la gamme est un investissement bien trop lourd.

par ailleurs, un amateur de bm qui s'intéresse à une version Alpina ne veut probablement pas d'une traction et/ou sur chassis de Mini.:bah:

Par

En réponse à LePassionné

D'ici 10 ans.. on verra ça

Les préparateurs comme Brabus et Alpina devraient proposés des options genre " suppression des batteries"

Par exemple si la prochaine C63 est hybride, tu as la possibilité de l'emmener chez Brabus pour qu'il te supprime toutes ces batterie à la con. Brabus modifie lourdement les voitures et ont le savoir pour donc je pense que ça posera aucun problème de faire ça.

Alpina laisserait malgré tout une petite batterie pour éviter tout risque de pénalité pour cause de dépassement des seuils de co2.

et puis, c'est requis s'il y a un moteur électrique. mais en plus, ça permet de booster les performances comme pas possible.

bref, chez les préparateurs de caisses sportives, le maitre mot sera l'utilisation d'un gros moteur thermique avec une petite hybridation pour les perfs et ne pas s'emmerder avec les problématiques de rejets de co2.

Par

BMW n'avais aucun intérêt a sortir des tractions, autant racheter une marque et utiliser la plateforme UKL pour produire certain modèles, j'ai presqu'envie d'un echec commercial de la nouvelle série 1 pour que sa leur rentre dans le crâne ...

Par

En réponse à Patchounarouf

Moi aussi j'ai renoncé aux tractions, c'est trop dur. Avec mes petites bras c'est à peine si j'arrive à en enchaîner 3 à la suite

Merci pour se vent de fraîcheur

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire