Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Après Blanquefort, Ford supprime 5 000 emplois en Allemagne

Dans Economie / Politique / Social

Après Blanquefort, Ford supprime 5 000 emplois en Allemagne

Ford prévoit de supprimer 5 000 emplois en Allemagne pour augmenter sa profitabilité et compenser ses importantes pertes en 2018 sur le Vieux Continent.

Ford est en pleine restructuration pour améliorer sa rentabilité et cela se traduit par des coupes franches dans son personnel. Après la fermeture de l'usine de boîtes de vitesses de Blanquefort située près de Bordeaux, en Gironde, et de celle de São Bernardo do Campo, au Brésil, où travaillaient respectivement 900 et 2 800 ouvriers, c'est au tour de l'Allemagne d'être dans le viseur.

Plus de 5 000 emplois seront supprimés dans ce pays qui concentre 24 000 des 53 000 employés du groupe américain en Europe via des plans de départs volontaires et la réduction du travail temporaire. Le Royaume-Uni, où 13 000 personnes travaillent pour l'ovale bleu, sera aussi impacté mais aucune précision chiffrée n'a été donnée.

Ce plan de réduction des coûts a pour but d'atteindre une marge opérationnelle de 6 % en Europe, un chiffre que le constructeur n'est jamais parvenu à atteindre précédemment, et il comprend d'autres leviers, comme d'approfondir son alliance avec Volkswagen et augmenter ainsi sa présence dans les véhicules utilitaires.

Ford prévoit aussi d'augmenter le nombre de véhicules électrifiés dans sa gamme, avec au moins une version par modèle, que ce soit par l'hybridation légère, complète ou 100 % électrique. La nouvelle génération de vans Transit qui arrivera à la fin de l'année en fera partie tout comme un SUV inspiré de la Mustang qui sera dévoilé en 2020.

Portfolio (1 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (23)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ford s'est maintenu durant des années dans les ventes à coup de tarifs cassés et pas donc de pertes constantes et importantes. C'est à comparer à d'autres constructeurs dont certains nous disent qu'ils ne savent que vendre à perte alors qu'ils font des bénéfices....bref.

Qui va faire les frais de cette politique au final ? L'ouvrier.

Ben oui, fallait bien une variable. Une Ford au même prix que ces concurrentes aurait bien plus de mal à se vendre. Ford perdrait des parts de marché importantes. Donc il faut jouer sur un autre levier...

L'ouvrier....

Par

Tout cela pourrait également impacter les constructeurs dont les pièces et équipements viennent de chez Ford. Dans le segment de l'ultra luxe, on peut citer Aston Martin, qui dépend de l'usine Ford de Cologne pour les moteurs V12 et quelques autres pièces. Bien sûr, des généralistes, aux productions bien plus importantes, sont aussi probablement concernés.

Par

et comme d'habitude les gens vont se plaindre d'être virés après avoir été payés pendant 15 ans par le même employeur. personne pour dire merci à Ford de leur avoir donné du boulot alors qu'ils produisaient à perte, non non vaut mieux cracher sur celui qui donne du pain le jour où il est à sec

Par

En réponse à japaninside

Commentaire supprimé.

Tout à fait :oui:

Suffit de regarder les classements de fiabilité et de durée des pièces mécanique.

Ford est jute une catastrophe,et les européennes ne valent pas mieux.

Ils ne maîtrisent toujours pas la fiabilité des diesels ni des essences :fresh:alors quand je vois qu'ils tentent l'hybride et vue que c'est les consommateurs qui vont faire les tests ...je me :ptèdr:

Par

Logique économique.

Implacable.

Pas de résultats = ciao.

Le monde entier devrait fonctionner ainsi et ce, dans la plupart des domaines. Ça obligerait tout le monde à se surpasser, à essayer de faire toujours mieux, plus vite, plus efficace etc.

Par

Logique économique.

Implacable.

Pas de résultats = ciao.

Le monde entier devrait fonctionner ainsi et ce, dans la plupart des domaines. Ça obligerait tout le monde à se surpasser, à essayer de faire toujours mieux, plus vite, plus efficace etc.

Par

En réponse à japaninside

Commentaire supprimé.

C'est écrit en japonais?

Par

Hélas la suppression des emplois dans l'automobile risque de s'accentuer. Les politiques européennes fragilisent nos constructeurs, les usines et leurs salariés au lieu de les défendre.

S'il est évident qu'il ne faut pas léser le consommateur ( je pense à l'histoire du diesel gate qui a davantage protégé vag que les automobilistes), les chamboulements imposés trop vite ( le passage à l'électrique va faire des catastrophes car faute d'infrastructures adaptées les modèles spécifiquement électriques - hors zoé ou tesla - seront des investissements à perte du fait de volumes de vente faibles).

Il reste à savoir qui de VAG ou PSA aura fait le meilleur choix stratégique pour survivre mais Ford pourrait bien un jour décider d'arrêter les frais en Europe comme GM l'a fait, se rabattant sur son marché domestique qui sait protéger son industrie.

Il n'y aura au final qu'un gagnant : les Chinois !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire