Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Après la location avec offre d'achat, la location longue durée explose

La LOA est désormais majoritaire dans les transactions automobiles. Mais la location longue durée (LLD) est en train de gagner du terrain, même chez les particuliers. Un phénomène porté par les autos électriques et hybrides. Explications.

Que vaudra une Kia EV6 à 47 990 euros dans cinq ans ?
Que vaudra une Kia EV6 à 47 990 euros dans cinq ans ?

La LOA on connaît bien. Cette location avec offre d’achat permet de louer son auto pendant deux ou trois ans, puis de la rendre à son concessionnaire, ou de la racheter, selon son envie et ses moyens. Une manière d’avoir l’illusion d’alléger son budget automobile en fragmentant la dépense. Cette formule représentait 47 % des transactions l’an passé, et a grimpé au premier semestre de cette année à plus de 80 %. L’un des facteurs qui explique l’explosion de cette pratique tient bien évidemment au prix de plus en plus prohibitif des voitures neuves, mais aussi à la possibilité d’en bénéficier lorsque l’on souhaite rouler en voiture d’occasion.

Une voiture sur trois est louée

Mais il est un autre phénomène en plein boom. C’est la LLD, la location longue durée. On loue son auto, toujours pendant deux ou trois ans, et on la rend à son garagiste, sans avoir la possibilité de l’acquérir définitivement. Selon Sesamlld, le syndicat professionnel du secteur, 31,6 % des autos ainsi distribuées l’ont été de cette manière au cours du mois de novembre dernier, soit près d’une voiture sur trois en France.

Mais qu’est ce qui peut bien expliquer ce recours soudain à la location pure et simple de la part des conducteurs ? Si la formule est pratique pour les entreprises, puisqu’elle leur permet de renouveler continuellement leur parc, elle est plus étonnante pour les particuliers. On pourra toujours s’en remettre à l’air du temps en expliquant que l’usage et le service sont en train de remplacer la possession, mais il y a peut-être une autre explication : c’est l’obsolescence de certaines voitures actuelles.

Lors de son lancement en 2012, la Tesla Model S atteignait 426 km d'autonomie, elle en revendique aujourd'hui 663.
Lors de son lancement en 2012, la Tesla Model S atteignait 426 km d'autonomie, elle en revendique aujourd'hui 663.

En examinant les chiffres de Sesamlld on s’aperçoit qu’un tiers des autos louées sont électrifiées. Qu’elles soient simplement hybrides, rechargeables ou entièrement électriques, ce sont elles qui progressent le plus dans ce nouveau phénomène. Or, il suffit de suivre l’actualité des nouveautés des constructeurs pour s’apercevoir que les performances et l’autonomie des 100 % électriques comme des autres progressent de manière presque exponentielle, et s’apercevoir qu’une auto qui date de quelques années est en retard par rapport aux dernières technologies.

Il en ressort une crainte partiellement justifiée de décote importante de ces modèles considérés comme anciens. Un phénomène moins important avec le bon vieux modèle thermique. Si l’on ajoute à cette donnée une méfiance de la part des acheteurs en ce qui concerne le vieillissement des batteries, et la part d’incertitude sur le fait qu’ils vont s’habituer, ou pas, à la formule électrique et ses recharges parfois incertaines, on obtient le cocktail parfait. Méfiance de la revente, prix élevés et manque d’habitude sont autant d’ingrédients qui promettent un boulevard de réussite à la location longue durée.

Mots clés :

En savoir plus sur : Grande Berline

SPONSORISE

Actualité Grande Berline

Avis Grande Berline

Avis Mercedes Classe E 2II 55 AMG BVA (1999)

Par Yankee98 le 31/03/2020

Avis Seat Exeo1.8 TSI 120 STYLE (2011)

Par Ythier le 28/03/2020

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire