Publi info

Bentley arrête (déjà) le Bentayga diesel

Dans Economie / Politique / Marché

Bentley arrête (déjà) le Bentayga diesel

Bentley annonce déjà le retrait de la version diesel du Bentayga en Europe, seulement deux ans après son lancement sur le Vieux Continent. La marque subit le passage à la nouvelle norme environnementale, mais aussi la grosse baisse de la demande.

Il fallait s'y attendre. Le Bentley Bentayga diesel, qui reprend un bloc du groupe Volkswagen (largement touché par le scandale dieselgate), va passer à la trappe. Et ce, seulement deux ans après son lancement en Europe. Une offre qui aurait pu trouver son sens pour des propriétaires qui veulent faire de longues distances sans avoir à s'arrêter sans arrêt (oui, le Bentayga essence est extrêmement gourmand), mais Bentley en a décidé autrement.

Devant la baisse de la demande générale pour le diesel en Europe et la faible popularité du V8 TDI du Bentayga, Bentley a pris la décision logique de retirer ce modèle du catalogue. Il ne restera donc plus que le V8 essence et le très exclusif W12, à plus de 200 000 €. 

L'avantage du diesel, pour Bentley, était de proposer un Bentayga sous les 200 000 €, ce qui représentait "l'entrée de gamme". Mais la marque peut, de toute façon, se permettre ce genre de politique face à une concurrence accrue : le Lamborghini Urus arrive sur le marché, et Aston Martin et Ferrari ont prévu leur SUV...

En savoir plus sur : Bentley Bentayga

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (35)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

En même temps personne ne voit le problème d'une Bentley Diesel ?

Un carburant de pauvre avec une voiture de riche...

Par

Amusant, s'offrir une voiture à presque 200 000 euros en diesel pour gagner quelques euros sur un plein ... :voyons:

Par

En réponse à Axel015

En même temps personne ne voit le problème d'une Bentley Diesel ?

Un carburant de pauvre avec une voiture de riche...

Pas nouveau, il suffit de voir le succès des Porsche Cayenne diesel :beuh: Genre j'ai de l'oseille mais pas tant que ça en fait :ddr:

Par

En réponse à Classe-C-break 74

Pas nouveau, il suffit de voir le succès des Porsche Cayenne diesel :beuh: Genre j'ai de l'oseille mais pas tant que ça en fait :ddr:

enfin le Cayenne c'est 60k neuf aussi

Par

En réponse à Classe-C-break 74

Pas nouveau, il suffit de voir le succès des Porsche Cayenne diesel :beuh: Genre j'ai de l'oseille mais pas tant que ça en fait :ddr:

C'est comme pour les proprios Mercedes, j'ai du fric, je veux une Mercedes mais je le prends avec un moteur Renault.

Par

futur collector

Par

... et le SQ7 est 2 fois moins cher pour la meme plateforme, le meme moteur, et plus de dynamisme.

well done VAG...

Par

En réponse à Florian Denis

enfin le Cayenne c'est 60k neuf aussi

C'était plutôt 80 000 euros le prix d'attaque du Cayenne en diesel si mes souvenirs sont bons. A moins d'être auvergnat, ça fait gagne-petit un diesel sur ces gammes de véhicule !

Par

En réponse à Classe-C-break 74

C'était plutôt 80 000 euros le prix d'attaque du Cayenne en diesel si mes souvenirs sont bons. A moins d'être auvergnat, ça fait gagne-petit un diesel sur ces gammes de véhicule !

Sauf que la version diesel était choisie par les sociétés.

Par

En réponse à Classe-C-break 74

C'était plutôt 80 000 euros le prix d'attaque du Cayenne en diesel si mes souvenirs sont bons. A moins d'être auvergnat, ça fait gagne-petit un diesel sur ces gammes de véhicule !

Le gagne petit c est celui qui se permet de critiquer ceux qui ont des gros suv diesel alors qu il n a pas les moyens du plein.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire