Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Carburants : le Sénat vote le gel de la hausse des taxes

Dans Economie / Politique / Budget

, mis à jour

Carburants : le Sénat vote le gel de la hausse des taxes

Dans le cadre de l'examen du projet de loi de finances 2019, le Sénat a approuvé un amendement de la commission des Finances qui stabilise la fiscalité sur les carburants pour l'année prochaine.

La semaine dernière, le projet de loi de finances pour l'année 2019 a été approuvé en première lecture par les députés. Il prévoit une nouvelle hausse de la fiscalité sur les carburants, avec + 2,9 centimes par litre pour l'essence et + 6,5 centimes pour le gazole. Cette augmentation a participé à la création du mouvement des gilets jaunes, avec des rassemblements et blocages qui durent depuis maintenant dix jours.

Mercredi dernier, au micro de RTL, Gérard Larcher, président (Les Républicains) du Sénat, avait annoncé son intention de s'opposer à cette revalorisation de la fiscalité :"On va proposer d'annuler l'augmentation de la taxe", reconnaissant alors que ce sera un manque à gagner pour l'État de 2,9 milliards d'euros. Gérard Larcher avait critiqué l'argument de l'impératif écologique, mis en avant par le gouvernement.

Il avait déclaré : "je rappelle qu'aucun euro n'allait à la transition énergétique, on regardera les budgets", précisant que "dans une démocratie représentative, il faut aussi écouter ceux qui ont la fonction de représenter les territoires". Le Sénat, à majorité à droite, vient de passer à l'acte. Ce lundi, il a approuvé un amendement de la commission des Finances qui revient à stabiliser les tarifs à compter du 1er janvier 2019. Mais cet amendement a peu de chance d'être validé par l'Assemblée Nationale, avec une majorité de députés En Marche.

Le Président de la République devrait sûrement réagir à ce vote demain, le chef de l'État allant s'exprimer sur le sujet. Mais on se doute déjà de sa position sur les carburants, lui qui a répété plusieurs fois ces dernières semaines sa volonté de revoir les taxes à la hausse le 1er janvier.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (99)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

On mange bien à la cantine du Sénat.

Sion blague à part, si ce n'est pas ce gouvernement qui avait mis cette taxe en place, un autre l'aurait fait.

La dépendance énergétique à des pays comme l'Arabie Saoudite, et les pics de pollution de plus en plus fréquents dans les villes, sont des problèmes à régler.

Par contre financer avec ces hausses le déploiement de transports en commun dans les zones rurales serait normal.

A mince que suis je bête, cela s'appelle la SNCF, et malheureusement les régions ferment de plus en plus ces lignes dites déficitaires.

Par

Je l'aime bien mon ggé, il a une tronche de garçon boucher, il lui manque juste le persil dans les trous de nez ..

Un gars avec une tronche comme ça ne sait pas être méchant, la preuve ..!!

Par

il doit en lâcher du carbone avec son embonpoint

Par

En réponse à moulache

Je l'aime bien mon ggé, il a une tronche de garçon boucher, il lui manque juste le persil dans les trous de nez ..

Un gars avec une tronche comme ça ne sait pas être méchant, la preuve ..!!

T'a oublié la pomme dans la bouche :brosse:

Par

C'est risqué pour lui de se dresser devant Macron 1er le très jupiterien monarque des énarques et toute sa coure de lèches bottes voleurs, menteurs. :bah:

Par

"Je rappelle qu'aucun euro n'allait à la transition énergétique..." voilà, un sénateur le dit clairement, ENFIN

Par

En réponse à moulache

Je l'aime bien mon ggé, il a une tronche de garçon boucher, il lui manque juste le persil dans les trous de nez ..

Un gars avec une tronche comme ça ne sait pas être méchant, la preuve ..!!

J'ai juste envie de dire... Émile Louis :chut:

Par

En réponse à pigeonvag

il doit en lâcher du carbone avec son embonpoint

:ptèdr::ptèdr::ptèdr:

Par

En fait le seul point qui le dérange, c'est que cette augmentation soit défendu au nom de la sacré sainte écologie alors que ce n'est pas le cas... ça enfonce des portes ouvertes.

Par

J'en ai rien à faire d'être dépendant énergétiquement de l’Arabie saoudite.

On est bien dépendant de :

- Pour l'achat de nos produits de luxes

- Pour l'achat de nos armes (ça c'est scandaleux mais tout le monde s'en fou)

- Pour l'achat de nos clubs de foot

- Pour l'achat de nos vignobles

- Pour l'achat de nos véhicules de luxe (je retire, la France n'a pas de véhicule de luxe ^^)

- Pour l'achat de nos hôtels de luxe en France

- Etc...

Vous préférez être dépendant de la Chine ? de l'Inde ? de la Russie ? des lobbies européen ? ou alors vous prônez l'autarcie économique ?

Business is business.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire