Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - F1 : les vraies raisons de la brouille Todt-Alonso

Patrick Garcia

F1 : les vraies raisons de la brouille Todt-Alonso

Déposer un commentaire

Par Anonyme

Astucieux, flavio n'est pas en charge de l'aspect sportif, dont il est maintenant exclu, mais il s'occupe de sa vraie raison d'être : le show, les paillettes, la pub. C'est la différence entre un manageur et un agent dans les professions artistiques. Donc tout va bien, il n'y a aucune raison de changer quoique ce soit, dans les fait le roué briatore est toujours là, au sens économique et influence bien sûr. Il faut reconnapitre que pour Jean Todt, donner indirectement des sous à flavio, cela ne pouvait pas passer, non, vraiment pas, déjà qu'à Nicolas ... :lol:

Par Anonyme

Hormis les histoires de manager, il ne faut pas oublier que Alonso s'était engagé moralement, par une poignée de main donnée a Todt à venir à la scuderia... Suite a quoi il s'est dédit sur les conseils de Flavio...Donc ce que Todt n'a jamais digéré, c'est le fait que Alonso n'a pas tenu la promesse qu'il avait faite. Todt a donc été trahi, et ce fait en dit long sur la personnalité de Alonso.

Par Anonyme

Comme d'habitude dès qu'il s'agit d'Alonso, Tequila réécrit l'histoire à sa façon .... :pfff:

Par Anonyme

Donc je vais vous remplir les cases restantes !   Briatore avait un deal dans lequel il s'engageait dés 2000 à prendre Alonso dans son éventuelle future nouvelle équipe vendue au rébais et basée sur l'ex Benetton, famille sur qui il avait une revanche à prendre depuis son éviction en pleine saison pour des raisons que je ne peux préciser ici.   Il n'a touché sa jolie commission que dans ces cas là.   Vous avez dit conflits d'interets?   Et qui a osé murmurer "abus de biens privés?"    ? !!                       C'est pas beau de critiquer comme ça !  ;=))   Bref, d'où sa position étrange lors du transfert vers McLaren quelque peu télécommandé par Adrian .      D'où la grosse guéguerre revancharde qui s'en suivit pour la prise de contrôle de Addax Barwa GP2 ex Campos par un homme de Briatore, Alessandro Agag et au détriement de Campos qui a négocié dans cette vente de parts qlq chose en % lié à Alonso.  touche-t-il encore des % sur Alonso, ça ne le sais pas !    (On peut pas tout savoir non plus !).        Donc voilà !    A bientot à tous !

Par Anonyme

Moi j'y comprends rien à vos histoires:beuh: Tout ce que je sais, c'est que Alonso va piloter une Ferrari, et ça c'est génial:coolfuck:

Par Anonyme

@ 18:17 Globalement, ce que Benetton reprochait alors à briatore pourrait se résumer à "il ne rend pas l'argent des courses (ou des commissions) et en profite pour se payer des choses (ou des affaires) pour lui". Si l'on ajoute quelques transferts de fonds entre les deux écuries jumelles Benetton et Ligier, les renventes multiples avec doubles pirouettes et les éléments "moteurs", on peut penser que Luciano en avait sa super surdose. :lol: Sur le plan des principes (si si) on ne peut exclure que le contrat Alonso Ferrari (qui débute un an avant terme) n'ait été facilité par l'absence de l'imaginatif flavio. C'est peut être Renault qui paiera les enquêteurs chargés de voir si les contrat escluent le bani. :cool:

Par Anonyme

posté par - 2009-10-08@18:04 Ce que dit l'article est parfaitement juste, seulement il y a une omission en ce qui concerne Alonso._______________________________________________________ Alonso à ce moment la à réellement eu l'intention de piloter pour Ferrari, pour lui comme pour tout pilote c'était un rêve! (on  le confirme aujourd'hui dans ses déclarations) Donc lorcequ'il s'est engagé à venir à la scudéria en face de Todt, il était sincère. ____________________________________________________________  C'est seulement ensuite que son nouveau manager Briatore lui a expliqué qu'il avait d'autres destinés pour lui... Il lui a fait confiance, et il est revenu sur sa décision. : La preuve? Seule une promesse non tenu de la part de Alonso peut expliquer la position très tranché de Todt. Sinon c'est a Campos et Briatore qu'il en aurait voulu. N'oubions pas que Todt en voulait précisément à Alonso... Donc c'est bien que ce dernier à commis une faute envers lui. ____________________________________________________________  En fait, cet article explique pourquoi Todt a toujours eu Briatore et Campos dans le colimateur, mais il n'explique pas pourquoi Todt avait Alonso dans le collimateur...

 

Par Anonyme

t'était là, le jour de la poignée de main?   où c'est la soeur de la copine de quelqu'un qui connait vaguement un ancien mécano de F3  qui te l'a dit?    l'article est clair, quand ferrari a commencé à négocier pour alonso, il était déjà sous contrat avec briatore, fin de l'histoire.     et depuis quand ferrari recrute de jeunes pilotes, c'est pas arrivé depuis des lustres, que des pilotes confirmés, moins de risques

 

SPONSORISE

Actualité Ferrari

Toute l'actualité

Forum Ferrari