Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info
Nouveau cas de suicide chez PSAC'est plus précisément dans l'usine de Mulhouse qu'un ouvrier de PSA Peugeot Citroën s'est pendu, jeudi dernier, sur son lieu de travail. Une affaire qui, ajoutée aux récents suicides survenus au Technocentre Renault de Guyancourt, ne devrait

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

JE vais vous expliquer mon point de vue :

Le groupe régresse, vend moins, donc le patron durcie les objectifs (qui étaient certainement déjà durs), donc plus de pression, et cela peut engendrer ce genre de chose...

Conclusion ?

Par Anonyme

Conclusion rien car à mon avis personne ne se suicide pour UNE raison mais pour un ensemble de raisons et le travail n'est probablement pas la cause numéro un mais la goutte d'eau de trop. Et rien ni personne ne peut empecher quelqu'un de motivé de se suicider. Quid aussi des suicides très nombreux des jeunes, ce serait alors l'école à ce moment là ?

 

Par Anonyme

Moi j'ai une hypothese qui ecarte les raisons et le stress professionnel. Un homme comme celui-ci qui veut mettre fin a ses jours prefera le faire au travail plutot qu'a la maison pour eviter que se soit sa femme ou ses enfants qui trouve le corps sans vie et garde cette mort pour dernnière image de leur mari/pere.

Par Anonyme

Laisser une lettre sur DISQUETTE informatique... faut vraiment etre dans un état autre pour utiliser encore des disquettes... PSA fautif s'ils utilisent encore windows 3.11 !

Par Anonyme

Jacky n'a pas tort dans ce qu'il dit et je prends pour exemple un ami proche qui s'est suicidé dans une forêt au lieu de passer à l'acte à la maison.

Par Anonyme

Ce suicider pour un constructeur français !!!! Faut vraiment être au bout du rouleau !!!  Les boules !!!!!

Par Anonyme

Jacky: oui mais là, ca commence à faire beaucoup, tu trouve pas???

Par Anonyme

Et à mon avis, c'est pas fini !!!!!!!!!!!!!!!!! 

Par Anonyme

ca fait beaucoup, mais il y a, comme pour les banlieu, l'effet média, qui pousse certain a passer a l'acte. Des suicides il y en a toujours eu et il y en aura encore. Le fait que ce soit sur le lieu de travail ne change rien. Une personne peut aussi se suicider chez elle pour les raison professionnelles, mais est-ce que là, la secu va mener une enquete pour accident de travail?????

Moi j'en ai par dessus la tete des médias ils ne font qu'empirer les choses. La crise des banlieux n'aurait jamais été ce qu'elle a été si les journalistes n'en avait pas parlé.

Alors oui on a l'impression que ca commence a faire beaucoup depuis qu'on en parle, mais si au moins un de ces pourri de journaliste pouvait mener une enquete sur le nombre et l'evolution de suicide global au niveau professionnel (automobile et autre) là on pourrai dire s'il y a un probleme.

Par Anonyme

Entre parler de suicide et passer à l'acte, il y a un fossé quasi-infranchissable. Pour être passer par là, je peux dire qu'il faut avoir de sérieuses raisons...et un sacré courage !

La vie dans son ensemble est difficile, plus aprticulièrement chez les jeunes qui rentrent dans la vie active...Emménagement, s'équiper, vivre, épargner deviennent mission impossible pour des salaires d'ouvrier (<1500€ / mois). L'augmentation du cout de la vie est tel qu'avec un calcul simple, il faut en moyenne 1800€ pour un célibataire et 2400€ pour un couple sans enfant et 2800€/mois pour un couple avec un enfant, ceci pour vivre correctement !

Notons aussi que cette personne travaillait surement seul dans un atelier ??? Ce qui légalement chez PSA est interdit ! Un appareil appelé PTI détecté la position couché et préviens la sécurité, seulement là, se pendre c'est mourrir debout, et ce PTI est obsolète !!!

 

En même temps le suicide est un acte de lacheté, c'est avoir peur d'affronter les problèmes de la vie. c'est un peu "une solution de facilité"...Des erreurs, des claques on en prend pendant toute notre vie, heureusement, sinon cela deviendrait monotone !

 

Mes condoléances à ce collègue

Par Anonyme

A titre d information,il ne travaillait pas seul,mais a accompli son geste lors de la pause dejeuner,il etait donc en l occurence seul.

(Je suis salarié PSA mulhouse et cotoyaitregulierement R.M.,meme si je ne peux l affirmé,ces conditions de travail ne sont certainement pas a l origine de son acte,cependant je tiens a preciser qu il avait de nombreux problemes de santé,pour ce qui est de l explication la plus complete le mieux est d attendre le resultat de l enquete actuelle et l annoce de ce qui etait ecrit sur cette disquette).

P.S: Chez PSA nous tournons actuellement sur windows 2000 et tous les postes sont encore munis de lecteurs de disquettes indispensable car de nombreuses archives de programmes automates utilisent ce type de support.

Par Anonyme

Et comme d'habitude, unreprésentant du personnel (CFDT pour le coup) qui emet des réserves sur la responsabilité de l'entreprise.

Meme la direction ne le fait pas, alors qu'il arrete de lecher le cul des patrons et qu'il ferme sa gueule, et surtout qu'il quitte le rang des représentants du personnel.      

Par Anonyme

Milles excuses pour mon agressivité sur le précedent message, mais j'ai des excuses.

Ma conjointe s'est sucidé il y a 2 mois en laissant un mot mettant en cause son employeur (sodexho pour ne pas le citer).

Au milieu des difficultés (enfant en bas age ect...) je me heurte à un délégué du personnel vendu (fo cette fois ci) qui non seulement soutient sodexho, mais va jusqu'a echafauder des theses sur les raisons du suicide.   

France 2 et m6 (envoye special et 66 minute)qui sont sur un reportage concernant mon histoire  ont meme ete contactés par la direction sodexho qui leur a indiqué les coordonnées de ce representant du personnel .

Trop c'est trop............................. 

Par Anonyme

Bon courage Franck pour la suite ...

Par Anonyme

REPONSE A JACKY

"Alors oui on a l'impression que ca commence a faire beaucoup depuis qu'on en parle, mais si au moins un de ces pourri de journaliste pouvait mener une enquete sur le nombre et l'evolution de suicide global au niveau professionnel (automobile et autre) là on pourrai dire s'il y a un probleme."

Aaahhh, la sempiternelle remparque "c'est la faute aux journalistes"... elle me manquait celle-là...

En tous cas, voici un extrait d'article écrit par un journaliste (Hugo Lattard de L'Expansion pour ne pas le citer) qui ne devrait pas manquer de répondre à votre question :

"Un suicide par jour lié aux conditions de travail

« Ces séries de suicides sont médiatisées », constate Christian Larose, président de la section du travail au Conseil économique et social. « Mais en réalité, il en survient tous les jours. » Dans son ouvrage co-écrit avec le psychiatre Michel Debout (Violence au travail. Agressions, harcèlements, plans sociaux ; Editions de l'Ateliers ), il estime que sur les 12.000 suicides recensés chaque année en France, entre 350 et 400 sont imputables aux conditions de travail. Sur la foi des courriers retrouvés après les décès. Soit un par jour, un chiffre que confirme la médecine du travail."

Pour information, cet article est daté du 20 avril dernier. Il est donc parfaitement d'actualité. Ah, ces journalistes alors !

Par Anonyme

Suppression de 10.000 emplois en france chez PSA...l'annonce a été faite ce jour.

Combien de suicides à venir?

Qui seront les responsables?

Le suicide n'apportera aucun changement de politique.

Quand le malheur  finira-il par changer  de camp?

Une inversion de la peur pourra- t-elle interpeller l'opinion?

Si ton responsable est pret à mourir sur l'autel du harcelement et d'objectifs irrealistes pour defendre je ne sais quelle ideologie ,

Quand seras-tu pret à lutter à mort? 

 

Par Anonyme

 

Pour avoir cotoyé les deux situations, soyons lucides, les conditions de travail et les avantages divers,  sont bien meilleures dans les grandes entreprises (dont fait parti PSA ) que dans bien des petites structures ou une partie de la  grande distribution par exemple.

Le suicide est en contradiction avec notre instint de conservation , franchir ce pas ne peut etre  qu'irrationnel, et bien malin qui  explique ou comprend ce geste qui peut toucher le plus solide ou le plus brillant  d'entre nous.

Par Anonyme

@ Xavier Ropartz:

Alors si on a un suicide par jour lié au travail, pourquoi fait-on tout un plat quand c'est chez Renault ou chez PSA????

On va me repondre c'est que chez renault il y en a eu 5, et chez PSA il y en a eu tant......

Renault, comme PSA, emploi plus de 200 000 personnes dans le monde, alors on ne peut pas comparer avec des entreprises qui emploient 100, 1000, ou 10 000 personnes, ce n'est pas la meme echelle.

Et si le journaliste que tu as cité fait bien son boulot, c'est peut etre un des seul.

Les journalistes ne font que montrer les horreurs du monde, la vie se resume-t-elle a ca?? les guerres, les maladies, les catastrophes, les attentats,.........

Je ne regarde plus les infos, je prefere lire le journal, au moins je choisis l'information qui m'interresse, la liberté de la presse a, pour moi, était trop largement dépassée.

Ce point de vue est le mien, et tu as le droit de ne pas etre d'accord, mais tu ne me fera pas changer d'avis.

Par Anonyme

Au payyys de Candyyy, la la la la la la ...

Par Anonyme

Le code du travail stipule en son article L.230-2 :

« L’employeur a obligation d’évaluer les risques y compris psychosociaux et de préserver la santé physique mais aussi mentale des salariés.>

Qu'en pense M. Vergne DRH  PSA?

Par Anonyme

Je travaille moi même dans cette usine.j ai été malade mais des lettres des entretiens avec la direction j en ai connu avec des menaces de licenciement au bout. Faut pas avoir peur de le dire; la direction augmente les cadences et les pressions sur TOUT salariés hommes ou femmes malade et quelque soit leur âge. On craint beaucoup pour notre santé et cela pour faire plus de riche! Je connaissais moi même un salarié qui s'est suicidé et SUIS SUR que cela vient de son travail    

Par Anonyme

"Moi j'ai une hypothese qui ecarte les raisons et le stress professionnel. Un homme comme celui-ci qui veut mettre fin a ses jours prefera le faire au travail plutot qu'a la maison pour eviter que se soit sa femme ou ses enfants qui trouve le corps sans vie et garde cette mort pour dernnière image de leur mari/pere." Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi Jacky... Certains suicides sont préparés à l'avance mais pour pour la plupart des cas, le geste est posé à un moment bien précis, totalement imprévisible. Vous savez, à ce moment-là, ces personnes n'arrivent même plus à réfléchir sur le fait de qui va les retrouver, famille ou autre... Rien n'a plus d'importance que le geste lui même qui mettra fin à tout... Allez-y, posez vos questions aux familles concernées, demandez où a eu lieu le drame et qui en a été les témoins. Vous serez surpris que parmi ces témoins, il y ait tous ces enfants... Non, ils ne pensent pas à leur famille, à leurs enfants dans ce cas et je peux vous l'assurer. Leur esprit est ailleurs... Se suicider à son travail n'est pas un anodin... Alors quand j'entends certaines personnes parler de lâcheté, j'aimerais bien les y voir, eux !!!! Courage à toutes ces familles dans le malheur !

Par Anonyme

  Une nouvelle pollution environnementale est principalement co-promoteur : - Syndrome asthénique chronique = fatigabilité, . . . stress, dépression, suicide. - Pathologies psychiques : indifférence, introversion, passivité, résignation, dépression et anorexie mentale, ....suicide. - Troubles du comportement (socio-professionnel) : irritabilité, inconfort, et . . . risque d'accident accru, stress, dépression, suicide.   Autre paramètre important, le sujet est totalement tabou . . . De par notre silence nous sommes tous co-responsables, explications : http://next-up.org/pdf/LeSyndromedesMicroOndesVersion012007Fr.pdf

Par Anonyme

J'ai connu MARIO pour avoIr travaillé plus d'un an avec lui au secteur roues du systéme 2. Des problémes de santé certe. Cela ne peux tout expliquer... Tout suicide implique un message laissé ..à qui? .Bien malin celui qui le sait .Si ce n'est à celui auquel il est déstiné. Prémédité ou non cet acte ne peux trouver son apogée qu'a un moment donné ou la masturbation intellectuelle est à son comble. Rien ne peux présager du lieux reel , seul compte le lieu mental. Ne pas oublier que l'espace travail peut etre un espace de liberté ou l'on échappe à son milieu pour quelques heures de tache rituelle. Ou l'on est quelq'un d'autre...Mario à trés probablement voulu prouver quelque chose et convaincu que son geste sera compris!

Par Anonyme

 Discour de Jean-Luc Vergne, directeur des ressources humaines de PSA Peugeot-Citroën :   < Notre démarche et les résultats quantitatifs et qualitatifs que nous obtenons sont le fruit de l'engaggement des personnes de terrain. Sans l'action, l'égalité des chances ne serait qu'un idéal, qu'une bonne idée, mais pas une réalité.> Paris, le 15 décembre 2006.  Je l'ai interpellé à Poissy sur mon cas, il a préféré prendre la fuite et ne pas prendre sa responsabilité ! La vérité est autre, je vous explique mon cas : Début 2005, j'ai intégré mon nouveau service. Le poste ne correspondant pas à ce qui avait été convenu, j'ai exprimé mon souhait de mobilité (mars 2005). Mais la hiérarchie a bloqué ma demande de mobilité. Mon chargé de développement a tenu en ma présence les propos suivants : < encore ces Chintoks qui nous piquent notre boulot >, < les grandes entreprises ne virent pas les gens, ils les mettent au placard pour croupir avec les balais >, <ces étrangers ne sont bons que pour rouler en BM et vendre de la drogue >. Depuis, ma hiérarchie, avec le soutien de la DRH, me fait subir, par des agissements répétés, une dégradation des conditions de travail, une altération de ma santé et une compromission de mon avenir professionnel.Et la Direction de Vélizy remonte de fausses informations pour me faire passer pour un mauvais employé. Conclusion : 2 ans et 1 mois = au placard 9 mois de boulot d'ingénieur et cadre (payé en tant que technicien, et non reconnu) J'ai fait une descente en enfer. J'ai vu la porte du suicide, mais je ne l'ai pas ouverte contrairement à mes sept collègues de PSA. licencié le 10 janvier 2008 (pas de certificat de travail à cette date), pour motif, soit disant, refus de poste et fait perdre à PSA 50% du bénéfice d'un véhicule.Rétention du dossier médicale(j'ai reçu deux feuilles test urine et oculaire). D'origine Indo-Vietnamien, je suis très travailleur. Je n'ai jamais refusé du travail, mais j'ai toujours refusé la Discrimination et le Harcèlement Moral qu'ils m'ont fait subir. Voilà mon témoignage (rapide). Une petite cerise sur le gâteau : Incitation au départ volontaire 4000 personnes, comme par hasard dans revue CHALLENGES n°110 du 7au13 février 2008 voir page 72 (tableau ligne 6). PSA cherche 4000 stagiaires. D'autres n'ont pas la force mentale pour résister et ils ont choisi la mort, c'est pour leur mémoire et la prévention que je témoigne. :colere: D'avance je vous remercie d'avoir lu mon témoignage.  

Par Anonyme

DRH, MT et AS, mercenaires ou postes en voie de disparition. Il est des personnages clé cachés derriere une marque de bagnole dont personne ne parle dans la presse, les blogs et  tutti san frutti. Faisant reference aux conditions de travail et au suicide chez PSA  je pense aux  Directeur des ressource humaine, Medecin du travail et aux assistantes sociales. Ces professions medicales et sociales  par leur mission pouvant paraitre a l'opposée voir arbitre du DRH ne font en réalité parfois avec leur cache nez mal dissimulé que défendre les interets du capital au détriment de la santé du salarié. D'accord,le DRH ou chef du personnel a tous les pouvoirs de l'embauche au licenciement, il est  donc le decisionnaire final et seul responsable du bien etre dans l'entreprise. Cependant pour diluer ou attenuer cette responsabilité, le service medical et social l'assiste dans sa tache.  Pseudo indépendants( rémunération ou délit de marchandage)  et pseudo soumis au secret professionnel (loi perben 2) salaries pour la plus part de l'entreprise, leur crédibilité, leur fonction ne sont jamais interpellées aprés le suicide d'un salarié au travail. A t on vu un MT ou l'AS s'exprimés sur les conditions de travail? ou convoqué par un juge d'instruction suite au suicide d'un de leur patient (serment Hippocrate) ou de leur client(pret social,condition de vie) sans la présence d'un avocat payé sur les fonds de la cagnotte de l'IUMM? Etats d'ames pour certains? peut-etre, mais la presse ne fait que trés rarement écho par une démission,  un article sur leur situation. Peut etre sont ils trop bien remunerés? Au fait cela gagne combien  un MT , AS en entreprise pour parler quand cela va bien et  se taire dans la tourmente? Pour combien de temps encore cette rémuneration de la peur? Je le savais, je n'ai rien dit, il s'est suicidé. Remords? Suicides ou risques du métier du mercenaire type Bob Denar? La boucle est bouclée, alors a quand l' autodissolution et disparition de ses officines pseudo sociale en entreprise?     A quand les services sociaux , tel EPIM pour la formation directement  financés et gérés par le MEDEF et IUMM ? Alors le monde parfait de l'enteprise sans maladie professionnelle, sans cancers , sans suicides au "travail choisi" sera né? Aussi que deviendront tous les acteurs sociaux de cette tragédie en 235 j ald 218 depuis le 17/07/08 qui n'ont pas dés maintenant les 41 années de cotisations pour une retraite par reparition paisible sur la cote d'azur?  En attendant à vos stylos,  exprimez vous futurs mercenaires dissonants cognitifs. A toi AL 

Par Anonyme

Bonjour. Depuis plusieurs années, je roule en Citroën XM mais après tous les suicides qui se sont produits chez PSA, je peux vous assurer que cette XM est ma dernière voiture du groupe PSA. Lorsque je serai obligé de m' en débarrasser, je me tournerai vers un autre constructeur.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Actualité Peugeot

Publicité : Ne manquez pas

Toute l'actualité

Forum Peugeot