Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Pierre Beuzit : l'hydrogène, l'avenir de la voiture ?Pierre Beuzit est ingénieur de l'École Centrale de Lyon et docteur d'État en physique : il a été directeur de la recherche chez Renault de 1998 à 2005 et il est actuellement président d'ALPHEA HYDROGENE (Réseau européen et Pôle de

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Le problème n'est pas de fabriquer une voiture avec un moteur à hydrgogène, mais de fabriquer l'hydrogène sans pétrole, ni en mettant une centrale nucléaire par km²  en France. La voiture propre n'est pas pour demain (ni après demain).

Par Anonyme

"Ils montrent ainsi que des véhicules totalement propres circuleront dans nos rues bien plus tôt que nous ne l'imaginons !" Les promesses n'engagent que ceux qui y croient.

Par Anonyme

La parole d'un expert vaut toujours mieux que celle d'un simple internaute :wink:

Par Anonyme

Rendez-vous dans 20 ans ... mais j'ai des doutes. J'avais lu un document provenant de GM en 2001 qui stipulait que les premières voitures à hydrogènes abordables seraient commercialisées en 2010. Ici cet expert parle de 2015 : "vous prévoyez pour 2015 le début de la production de masse d'automobiles fonctionnant à l'hydrogène..." Dans 5 ans ils retarderont encore l'échéance ... etc

Par Anonyme

le problême n'est pas tant de convaincre les consommateurs, et non plus celui de la faisabilité (le cout ... )mais surtout celui de sortir les constructeurs automobiles d'une logique qui les régit depuis bientot 100 ans. Leur modèle industriel date de la Ford Modèle T ! c'est bien celui de MM Ford et Taylor. De plus les concepteurs sont toujours et encore des mécaniciens/motoristes, hors le moteur à combustion interne point de salut ! Trouver une innovation technique automobile (en dehors des gadgets electroniques) qui fasse rupture avec celà ....tient de la gageure ! Le problème demain sera aussi de savoir ce que recherchera le consommateur : voudra t'il encore d'une voiture ? Il n'est qu'à voir le comportement des nouvelles générations pour se poser la question : la voiture ne fait déjà plus partie du modèle social, elle est reléguée en second plan, par des consommateurs plus attirés par le monde virtuel que par les grosses cylindrées, c'est tout le paradoxe induit par les nouvelles technologies, le monde se fait plus petit, et le besoin de circuler physiquement est battu en brèche par internet !!!.... Oui donc à la voiture propre, qui sera en rupture totale (voir les expériences de Michelin en la matière) avec la voiture d'aujourd'hui, et vraisemblablement loin des modèles à combustion interne , que ce soit les essences ou l'hydrogène. La voiture de demain sera électrique,celà prendra peut-être 20ans - car il faudra résoudre le principal problême : celui des batteries, qui est aujourd'hui le poste principal des recherches chez ceux qui se sont tournés vers les technologies hybrides - mais c'est inéluctable . rendez-vous donc dans 20 ans

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Forum Renault