Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info
Sécurité Routière: un deuxième test salivaire pour détecter la drogue  Dans la terrible famille des conduites addictives, il est un rejeton qui prend de plus en plus de place. Et qui se fait de plus en plus défavorablement remarquer. L'alcool au volant, on connaît, mais l'usage de produits stupéfiants devient de moins en moins une exception. Le problème, c'est que pour dépister ces substances, il faut passer sous les fourches caudines de contrôles complexes et onéreux. Une conjoncture que le délégué interministériel à la sécurité routière a promis de changer.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

ce n'est pas trop tôt...

les alcooliques et les fumeurs de joints n'ont rien à foutre sur la route

Par Anonyme

Il n'y a plus que le café qui sera autorisé... Quid de l'effet caféine!

Par Anonyme

Ca fait au moins 10 ans que cela devrait exister, mais c'est déjà ça ..

Par Anonyme

Ce n'est pas le tout d'avoir les tests, il faut les utiliser

Par

et tous ceux qui roulent avec des médiacaments incompatible avec l'auto?

Par Anonyme

Oui..

Quid des médicaments plus puissants que des drogues légères?

Quid aussi de taux de Canabis et du temps depuis le dernier joint? Allons nous encore voir des conducteurs arrêtés pour avoir fumé 3 jours auparavant ?

Pour l'alcool il y'a un taux et des unités de mesure. J'aimerais bien voir Gerard controlé le mardi pour son Pastis du Dimanche.... .... c'est ce qui arrive aux fumeurs.

Par

En réponse à Anonyme

Oui..

Quid des médicaments plus puissants que des drogues légères?

Quid aussi de taux de Canabis et du temps depuis le dernier joint? Allons nous encore voir des conducteurs arrêtés pour avoir fumé 3 jours auparavant ?

Pour l'alcool il y'a un taux et des unités de mesure. J'aimerais bien voir Gerard controlé le mardi pour son Pastis du Dimanche.... .... c'est ce qui arrive aux fumeurs.

Mais Gérard il s'en fout, il est pas gradé alors...

Par Un-65js

" On rappellera que dans 4% des cas d'accidents, l'usage de stupéfiants est le facteur principal. "

On rappellera surtout que du moment que l'usage de stupéfiants est avéré dans un cas d'accident, on assimile forcément celui-ci à la prise de drogue...

Bien sur, il est évident qu'un pauvre joint fumé deux jours auparavant vous tuera sur la route. C'est tellement méchant le chichon, ça peut presque vous tuer instantanément, et ça tue votre famille avec. Dingue comme truc !

Par contre, effectivement, conduire défoncé au médoc, tant qu'on a une ordonnance hein, c'est tout à fait safe !

"Il s'agira d'un deuxième test salivaire qui évitera de solliciter le milieu hospitalier pour une analyse sanguine [...] néanmoins qu'il faudra toujours passer par la case laboratoire pour confirmer d'une façon incontestable la prise d'une substance illicite."

Quel intérêt de déplacer le problème d'un hôpital à un laboratoire ? Ca ne change absolument rien en fait !

Par Anonyme

Si le cannabis est un mauvais élève de la sécurité routière se n'est pas à cause de sa dangerosité, mais surtout parce qu'il n'est pas rentable.

Les test sont trop onéreux et trop peu fiables, sans compté les erreurs de jugement des forces de l'ordre (savoir qui consomme ou non est un problème).

Donc deux solutions, soit on dépénalise pour laissé tomber les frais de recherche, soit on rend les tests rentable!

Mais sincèrement "On rappellera que dans 4% des cas d'accidents, l'usage de stupéfiants est le facteur principal", si on se souciais vraiment de nôtre sécurité sur les routes, il y aurais plus de recherche sur comment évité l’éblouissement dû au soleil, la fatigue, ou comme dit à 12h01; la caféine...

Bref encore une hypocrisie du gouvernement pour tenter de justifier un énième coup de collier...

Par Anonyme

4% en facteur principal mais présent dans 21% des cas, un peu moins que l'alcool mais plus que la vitesse. Des priorités à revoir pour l'état.

Par

Jamais compris l'intérêt de fumer du cannabis ou du tabac, ni de se défoncer à la coke, la colle ou dieu sait quoi ...

L'alcool devrait largement suffire à tout un chacun "en cas de besoin" ... Il a au moins l'avantage d'être légal.

Par Anonyme

En réponse à Un-65js

" On rappellera que dans 4% des cas d'accidents, l'usage de stupéfiants est le facteur principal. "

On rappellera surtout que du moment que l'usage de stupéfiants est avéré dans un cas d'accident, on assimile forcément celui-ci à la prise de drogue...

Bien sur, il est évident qu'un pauvre joint fumé deux jours auparavant vous tuera sur la route. C'est tellement méchant le chichon, ça peut presque vous tuer instantanément, et ça tue votre famille avec. Dingue comme truc !

Par contre, effectivement, conduire défoncé au médoc, tant qu'on a une ordonnance hein, c'est tout à fait safe !

"Il s'agira d'un deuxième test salivaire qui évitera de solliciter le milieu hospitalier pour une analyse sanguine [...] néanmoins qu'il faudra toujours passer par la case laboratoire pour confirmer d'une façon incontestable la prise d'une substance illicite."

Quel intérêt de déplacer le problème d'un hôpital à un laboratoire ? Ca ne change absolument rien en fait !

Tu fumes, tu assumes, c'est bien.

Si tu écrases un gosse, après un joint ou un verre, tu expliqueras aux parents que ce n'est rien, que c'était un joint de la veille qui a un peu seché tes yeux rouges mais que tu gères comme un grand car le joint c'est au top de la civilistation. La preuve, un article montre que quand tu fumes tu ne bas pas ta femme, a lire dans le monde aujourd'hui.

La paix dans le monde c'est le joint, ceux qui ne fument pas sont des cons.

Par Un-65js

Encore un bel exemple d'interprétation débile de propos.

D'une part ce que je dis ne signifie en rien que je fumes. D'autre part, être contre, c'est une chose, dire n'importe quoi s'en est une autre.

Car oui, bien que tu ais visiblement du mal à le croire, si tu écrases un gamin un jour, que tu ais fumé un joint la veille ou non n'y aura absolument rien changé.

Je n'ai jamais dis ni même insinué que fumer des joints été une bonne chose, ni que c'était "au top de la civilisation" comme tu dis. J'ai simplement précisé que le cannabis est bien souvent une explication trop facile à un accident et qu'il est dépisté d'une manière totalement absurde !

L'alcool étant légal mais tout aussi dangereux (même bien plus au volant), imaginez simplement que le système de détection soit le même pour l'alcool et on aurait droit à une révolution nationale !

Vois-y un discours du bon vieux activiste écolo hippie (comme dirai Cartman), il n'est pas question de ça, mais de simple vérité un peu vite oublié.

Par Anonyme

Mais laissez donc Gérard tranquille!Il ne boit pas et et ne s'envoie pas de shit ni le dimanche ni la semaine, alors de grâce, gégé n'est pas responsable du prénom qu'on lui a donné!!

Merci d'avance!

Par Anonyme

J'oubliais, pour le test de dépistage, oui, il le faut quand on voit ce que ça donne, et en plus avec les affirmations "non je ne touche plus au cannabis depuis 2 ans, " je suis passé à l'héro!

Signé GG

Par Anonyme

Mais bon dieu arrêtez de voir les fumeurs occasionnels comme des criminels... Par exemple après 3 jours sans rien prendre on est toujours positif au test salivaire or les effets ont eux complètement disparu au moins depuis 2 jours. Le réel progrès serait d'inventer un dispositif qui permet d'arbitrer sur la prise de cannabis 12 ou 24 heures avant le test, après ça n'a aucun sens pour les raison évoquées plus haut.

En revanche, l'alcool fait vraiment perdre le contrôle de soi et conduire en ayant bu doit continuer à être réprimandé.

Par Ala15pc

La politique de Sécurité-Spectacle des radars, ronds-points et ralentisseurs : Livre à télécharger gratuitement sur le site meslivres2. com à cette adresse http://astouric.icioula.org/

Par Anonyme

Un joint dans la tronche avant de conduire, ca n'a rien de léger, c'est même inconscient !

Par contre, c'est sur que ce faire gauler plusieurs jours après avoir fumé, ce n'est pas logique...

Par Anonyme

Pas de doute, on est bien en France, remplis d'ignorance mais pétris de certitude.

Très peu ici ne savent de quoi il parle mais vous avez tous un avis forgé, tiens pour vous ouvrir l'esprit, vous savez se qu'ils vous reste à faire...

Par Anonyme

S'il est louable de rechercher l'usage grandissant de stupéfiants, encore faut-il qu'il est des contrôles au bord des routes, et pas seulement au moment des départs en vacances ou des fêtes de fin d'année !

Par Anonyme

tolérance zéro! comme danbs certains pays scandinave, 0 d 'alcool si tu conduis! 0 drogue! c est tout!

mais le lobbying des fabricants d alcool est trop important et trop d argent en jeu

Par Ars54ey

Pourquoi l'image est de mauvaise qualité ?

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

tolérance zéro! comme danbs certains pays scandinave, 0 d 'alcool si tu conduis! 0 drogue! c est tout!

mais le lobbying des fabricants d alcool est trop important et trop d argent en jeu

Le 0 alcool est une débilité. Médicalement parlant, c'est une aberration

Par

En réponse à Anonyme

ce n'est pas trop tôt...

les alcooliques et les fumeurs de joints n'ont rien à foutre sur la route

Est ceux qui prennent des anti depresseurs ?

Ou autre médicament interdit à la conduite ? Mais qui conduise ? On les contrôles comment eux ?

4% je suis désolé. Ce n'est pas une priorité !

C'est juste que les chiffres des fumeurs de cana on été ressèment publié par région, et que oui, leurs quantité fait peur, pour un produit prohibé.

C'est une façon de faire peur au fumeur. Les accidents ils en on vraiment RAF ;)

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

Un joint dans la tronche avant de conduire, ca n'a rien de léger, c'est même inconscient !

Par contre, c'est sur que ce faire gauler plusieurs jours après avoir fumé, ce n'est pas logique...

Parfaitement d'accord avec toi.

Fumer le chichon est connu pour ralentir la perception ce qui est criminel au volant.

Quant au THC, il reste effectivement près de 3j dans l'organisme, sans altérer les perceptions, mais il n'est relargué que dans des conditions de stress (comme un contrôle par exemple!). Du coup contrôle faussé?

Par Anonyme

En même temps créer des tests anti-drogue c'est bien joli mais on risque pas de les voir plus que ceux anti-alcool.

Bref l'utilité?

Par Anonyme

C'est une bonne nouvelle : pendant que les forces de l'ordre seront occupées à contrôler les fumeurs ils ne seront pas derrière leurs radars.

Par

En réponse à Anonyme

Tu fumes, tu assumes, c'est bien.

Si tu écrases un gosse, après un joint ou un verre, tu expliqueras aux parents que ce n'est rien, que c'était un joint de la veille qui a un peu seché tes yeux rouges mais que tu gères comme un grand car le joint c'est au top de la civilistation. La preuve, un article montre que quand tu fumes tu ne bas pas ta femme, a lire dans le monde aujourd'hui.

La paix dans le monde c'est le joint, ceux qui ne fument pas sont des cons.

"Si tu écrases un gosse, après un joint ou un verre, tu expliqueras aux parents que ce n'est rien, que c'était un joint de la veille qui a un peu seché tes yeux rouges mais que tu gères comme un grand car le joint c'est au top de la civilistation. La preuve, un article montre que quand tu fumes tu ne bas pas ta femme, a lire dans le monde aujourd'hui.

La paix dans le monde c'est le joint, ceux qui ne fument pas sont des cons."

Donc, si tu écrases un gosse mais que tu es à jeun, tu va aller expliquer à la mère que ce n'est rien parce que tu es clean!? Et que ce petit con devait faire gaffe en traversant!?

Je ne dirai jamais que les non fumeurs sont des cons, mais toi tu en es un magnifique exemplaire!!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité