Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - Technologie Hybrid Air : Carlos Tavares va devoir trancher

Patrick Garcia

Technologie Hybrid Air : Carlos Tavares va devoir trancher

Déposer un commentaire

Par §zem778mO

Un avis de l'ingénieur concepteur chômeur Roc sur le sujet ?

Par §zem778mO

Un avis de l'ingénieur concepteur chômeur Roc sur le sujet ?

Par Anonyme

Les lobbys petroliers ne voudront jamais de cette technologie voyons ,trop d’économie de carburant ! donc manque à gagner !

Par

Pour la dernière phrase de l'article, d'un autre côté vu qu'ils seront seuls si ça marche c'est le jackpot!

Après vu la situation économique de PSA j'ai bien peur que ça tombe à l'eau?

Par

En réponse à Anonyme

Les lobbys petroliers ne voudront jamais de cette technologie voyons ,trop d’économie de carburant ! donc manque à gagner !

   

(..)

Les lobbys petroliers ne voudront jamais de cette technologie voyons ,trop d’économie de carburant ! donc manque à gagner !

(..)

bien au contraire! c'est le meilleur moyen pour eux de freiner l'adoption des moteurs électriques et hybrides électriques. où là, ils ont justement BEAUCOUP à perdre.

Par

en tout cas, l'intérêt pourrait être viable sur les ds3 et 208 haut de gamme et aux moteurs essence parfois légèrement gloutons (genre les 155 et 200cv thp).

Par

d'un cote si ça reste dans les 20 000 euro sur 208 et 23 000 euro pourquoi pas, il y a bien des pigeon qui on acheté a 115 000 euro des XL1...

Par Anonyme

En réponse à mynameisfedo

(..)

Les lobbys petroliers ne voudront jamais de cette technologie voyons ,trop d’économie de carburant ! donc manque à gagner !

(..)

bien au contraire! c'est le meilleur moyen pour eux de freiner l'adoption des moteurs électriques et hybrides électriques. où là, ils ont justement BEAUCOUP à perdre.

   

L'hybride chez nous ça marche pas aussi fort que ça .... deplus ,ben non ça rejoint la meme situation ,hybride air et hybrid electrique c'est manque à gagner pour les petroliers.

Par

Il est vrai que le coûts et les temps d'amortissement de l'investissement sont importants, sur des petits modèles haut de gamme c'est intéressant et je pense qu'ils ont des marges à dégager de ce côté là. Faire 50% d'économie sur l'essence c'est vite rentabilisé si on fait 20 000 km/an.

Par

avoir une bombinette d'air comprimée sous les C###: voilà qui me déplaît fortement!

Par Anonyme

En réponse à GrosMytho

avoir une bombinette d'air comprimée sous les C###: voilà qui me déplaît fortement!

   

Je préfère de l'azote et de l'air comprimé dans un réservoir étanche plutôt que l'hydrogène dans un réservoir plus ou moins fuyard.

Par Anonyme

J'espère qu'ils investiront aussi dans le marketing du concept, car quand on voit le gros jeux de mots complètement foireux sur la photo "n-air-gy"...

Par

En réponse à Anonyme

Je préfère de l'azote et de l'air comprimé dans un réservoir étanche plutôt que l'hydrogène dans un réservoir plus ou moins fuyard.

   

Qui s'inquiète aujourd'hui de faire asseoir ses enfants sur 60 litres d'essence?

Par

Ce qui est intéressant dans cette techno, c'est qu'elle ne requière pas (à ma connaissance) de matériaux exotiques! Et son recyclage est également par le fait plus aisé.

Je verrai bien cela sur une 308 SW 1.2 THP 130 :)

Par Anonyme

S'ils abandonnent maintenant, il est clair que la concurrence, VAG, GM ou les nippons vont se jeter dessus.

S'ils ont les couilles d'y aller, 5 ans plus tard tout le monde y sera aussi. C'est par exemple ce qui s'est passé sur leur stop&start à alternodémarreur, sur leur hybride Diesel, sur leur FAP, etc.

A chaque fois ils jouent petit bras, ils osent pas y aller à plein car ils ont peur que ça merde, alors que comme toute innovation à peu près dans les clous (en l’occurrence, des solutions pas hors de prix contre la pollution), ça paye toujours aux plus audacieux.

Qu'ils foncent bordel !! Quitte à faire des économies d'échelle ailleurs !

Par Anonyme

Les difficultés qu'ont PSA à fiabiliser ses moteurs essences et diesels. Les Hybrides diesels sont catastrophiques, problème de gestion électronique et de batteries, les avaries diverses décourage leur propriétaire.

Il espère quoi avec l'hybride air? La fiabilité ne sera pas au rendez-vous c'est sûr, l'image écorné de PSA risque de s'ouvrir comme une brèche au destin fatal.:bah:

Par

En réponse à Anonyme

S'ils abandonnent maintenant, il est clair que la concurrence, VAG, GM ou les nippons vont se jeter dessus.

S'ils ont les couilles d'y aller, 5 ans plus tard tout le monde y sera aussi. C'est par exemple ce qui s'est passé sur leur stop&start à alternodémarreur, sur leur hybride Diesel, sur leur FAP, etc.

A chaque fois ils jouent petit bras, ils osent pas y aller à plein car ils ont peur que ça merde, alors que comme toute innovation à peu près dans les clous (en l’occurrence, des solutions pas hors de prix contre la pollution), ça paye toujours aux plus audacieux.

Qu'ils foncent bordel !! Quitte à faire des économies d'échelle ailleurs !

   

Pas si simple

Dans les années 90, Toyota se faisait en moyenne un bénéfice de 10 milliards de dollars environ. La Prius fut pour eux rien d'autre qu'un petit replis d'un coin de la peau d'une couille

Vu l'état des finances de PSA aujourd'hui, il se pourrait que l'hypothèque de tout "son service 3 pièces" ne suffit pas pour ce projet hybride air. Pour faire ce projet, il faudrait peut être annuler, ou retarder un autre projet.

Par exemple PSA a développer ces moteurs 3 cylindres essence. C'est utile

PSA a aussi travaillé sur la plateforme modulaire. C'est nécessaire

PSA a aussi travailler sur ses moteurs diesel pour l'euro6. C'est indispensable

En contre partie, les caisses sont vides, et la boite à double embrayage PSA sera reportée à quelque part plus tard...

Ensuite, si les autres constructeurs y viennent dans 5 ans, là aussi, il faut faire la différence:

-si les autres y viennent, en utilisant LA technologie qu'on avait développée, mais pas osé commercialisé, alors pas de soucis, il y a les brevets, soit pour interdire les concurrents de faire cette chose, soit de négocier un arrangement financier. Youpi

-mais les autres peuvent venir plus tard, en exploitant cette idée, mais sans utiliser notre procédé. Et là, ça ne change rien pour nous. Par exemple avec le FAP de PSA. Oui, PSA avait son FAP bien avant les autres. Le soucis, c'est que personne ne prenait cette option. Mercedes vient plus tard, sauf que le choix technique adopté par Mercedes est différente de celle de PSA. L'idée du FAP n'est pas brevetable. Ce sont les méthodes, la technique qui permet à un FAP de fonctionner, et c'est ça qui est brevetable, qui a de la valeur

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

Les difficultés qu'ont PSA à fiabiliser ses moteurs essences et diesels. Les Hybrides diesels sont catastrophiques, problème de gestion électronique et de batteries, les avaries diverses décourage leur propriétaire.

Il espère quoi avec l'hybride air? La fiabilité ne sera pas au rendez-vous c'est sûr, l'image écorné de PSA risque de s'ouvrir comme une brèche au destin fatal.:bah:

   

N'importe quoi, les moteurs et l'hybride sont fiables. Le seul problème qu'il y ai, c'est l'existence de blaireaux dans ton genre qui passent leur temps à raconter des conneries pour décrédibiliser une marque.

Petite question d'ailleurs, qu'est ce que ça te donne de raconter ça, tu bosses chez un concurrent et tu penses que ça te donnera plus de boulot?

Par

La question pour PSA est de répondre aux normes de CO² qui seront imposées dans quelques années...et afin de réduire à moindre cout ces émissions, la solution la plus simple est donc de chercher un système plug in capable de s'adapter sur de nombreuses autos, sans coûter trop cher, et qui apporte un réel bénéfice en terme de gain d'émission.

En revanche le systeme de calcul de CO² actuel va disparaître au profit de nouvelles normes de calcul de consommation...qui vont sans doute être revu à la hausse pour tout le monde, les émissions de CO² aussi.

PSA a breveté ce système hybride, ils vont l'utiliser à un moment ou un autre, mais attendent le moment le plus opportun. Il est en effet fort probable qu'ils ne le proposent en série que sur les prochaines générations d'autos...

Par Anonyme

En réponse à Gr3kos

La question pour PSA est de répondre aux normes de CO² qui seront imposées dans quelques années...et afin de réduire à moindre cout ces émissions, la solution la plus simple est donc de chercher un système plug in capable de s'adapter sur de nombreuses autos, sans coûter trop cher, et qui apporte un réel bénéfice en terme de gain d'émission.

En revanche le systeme de calcul de CO² actuel va disparaître au profit de nouvelles normes de calcul de consommation...qui vont sans doute être revu à la hausse pour tout le monde, les émissions de CO² aussi.

PSA a breveté ce système hybride, ils vont l'utiliser à un moment ou un autre, mais attendent le moment le plus opportun. Il est en effet fort probable qu'ils ne le proposent en série que sur les prochaines générations d'autos...

   

Ce n'est pas qu'une question de timing choisi, faut pas croire que la techno est au point et attend juste que PSA se décide à la commercialiser.

Là elle en est au stade avant-projet, il faut encore prévoir 3 à 5 ans pour la développer : boucler l'affaire avec les sous-traitants, affiner le prix de vente, fiabiliser le système, etc. Et on est pas à l'abri de retards.

La boite double-embrayage aussi était un projet en développement, mais au bout d'un ou deux ans la direction a tout gelé. Toute la thune investie s'est évaporée, pour ne pas en perdre encore plus dans les 2-3 années qui restaient de développement.

A chaque fois c'est ca PSA : ils sont paradoxalement très forts en innovation (ya qu'à voir le nombre de brevets) mais ils vont rarement au bout de la démarche et se font régulièrement passer devant par des concurrents pourtant moins inventifs à la base.

Par

En réponse à Anonyme

Ce n'est pas qu'une question de timing choisi, faut pas croire que la techno est au point et attend juste que PSA se décide à la commercialiser.

Là elle en est au stade avant-projet, il faut encore prévoir 3 à 5 ans pour la développer : boucler l'affaire avec les sous-traitants, affiner le prix de vente, fiabiliser le système, etc. Et on est pas à l'abri de retards.

La boite double-embrayage aussi était un projet en développement, mais au bout d'un ou deux ans la direction a tout gelé. Toute la thune investie s'est évaporée, pour ne pas en perdre encore plus dans les 2-3 années qui restaient de développement.

A chaque fois c'est ca PSA : ils sont paradoxalement très forts en innovation (ya qu'à voir le nombre de brevets) mais ils vont rarement au bout de la démarche et se font régulièrement passer devant par des concurrents pourtant moins inventifs à la base.

   

Tout ce la je le sais, mais je pense que cette innovation (présentée comme fonctionnant justement il y a 2/3 ans déjà) est au point, et qu'elle attend juste l'aval de la direction pour le passage à la fabrication/mise au point de la chaîne de production, ce qui prendrai quelques mois tout au plus.

Je pense sincèrement que la nous avons juste à faire à une question de timing.

Par Anonyme

En réponse à GrosMytho

avoir une bombinette d'air comprimée sous les C###: voilà qui me déplaît fortement!

   

Pourquoi ? Tu arrives bien à vivre avec une bonbonne d'air au dessus du cou !!

:ml:

Par Anonyme

Et sinon M. Garcia, c'est qui la source ??

"Selon des sources internes cités par le quotidien économique, pour choisir de l'industrialiser,..."

Un petit oubli :ange:

Par

N'oublions pas que l'état français prévoit un aide financière pour la réalisation de véhicules consommant 2L/100km.

Le problème est que la décision n'est toujours pas prise, et que les euros sont toujours en attente d'être dépensés.

PSA met un sorte de pression sur cette décision, car tout seul, il ne peuvent se permettre de dépenser autant.

Et même si l'aide n'est pas gigantesque, elle pourrait éponger une partie du projet, qui associée au Crédit Impot Recherche permettrait à PSA d'aller jusqu'à l'industrialisation...

Par Anonyme

Le temps que ce système hybride sera commercialisé , HONDA ,TOYOTA et HYUNDAI

seront sur le marché (en espérant que ce soit accordé en FRANCE) avec leurs

véhicule hydrogène avec 0 litre d'essence, O pollution et 500 KM d'autonomie.

En attendant,nous pouvons profiter de l'offre en hybride essence qui sera complété en 2015 par le nouveau moteur I DCD HONDA et HSD remanié,voila du concret.

Par Anonyme

La boite double embrayage et je dirais les deux boites double embrayage sont prévues... ... en chine. Nous nous n'aurons que des BVA6 et des BVA8

Par

En réponse à §zem778mO

Un avis de l'ingénieur concepteur chômeur Roc sur le sujet ?

   

T'as attrapé la tremblotte pendant tes vacances Bollywood ?

Le Roc dit que pour cette merveille, ça sent fort le pâtée.

Déjà que l'annonce faite l'an dernier de recherche d'un partenaire pour développer cette technologie aussi simplissime, ça ne sentait pas bon ( si tu tombes sur une pépite dans un caniveau, t'appelles pas ton rival pour te baisser la ramasser ).

Bref, une bonne idée sur le papier, mais sans doute pas à niveau pour les attentes de l'occident.

Si ils peuvent recycler la pompe-à-pets pour aider les chinois à sortir du smog local, ça sera toujours ça de pris.

Par

En réponse à Anonyme

L'hybride chez nous ça marche pas aussi fort que ça .... deplus ,ben non ça rejoint la meme situation ,hybride air et hybrid electrique c'est manque à gagner pour les petroliers.

   

(..)

hybride air et hybrid electrique c'est manque à gagner pour les petroliers.

(..)

oui enfin, avec l'hybrid électrique, tu peux généralement rouler en tout électrique sur de courtes distances (voire pas si courtes), donc pas de conso de pétrole dans ce cas là.

en revanche, avec l'hybrid air, c'est conso de carburant obligatoire, mais en plus faible quantité. et qui dit plus faible quantité dit des conducteurs qui rechignent moins à rouler plus longtemps.

donc, clairement, l'hybrid air est plus intéressant pour les pétroliers que les hybrides électriques.

l'intérêt pour les pétroliers, c'est qu'on continue de consommer du pétrole, peu importe la quantité.

Par

En réponse à Anonyme

Le temps que ce système hybride sera commercialisé , HONDA ,TOYOTA et HYUNDAI

seront sur le marché (en espérant que ce soit accordé en FRANCE) avec leurs

véhicule hydrogène avec 0 litre d'essence, O pollution et 500 KM d'autonomie.

En attendant,nous pouvons profiter de l'offre en hybride essence qui sera complété en 2015 par le nouveau moteur I DCD HONDA et HSD remanié,voila du concret.

   

(..)

Le temps que ce système hybride sera commercialisé , HONDA ,TOYOTA et HYUNDAI

seront sur le marché (en espérant que ce soit accordé en FRANCE) avec leurs

véhicule hydrogène avec 0 litre d'essence, O pollution et 500 KM d'autonomie.

(..)

et qui prix qui fait que ça sera invendable.

quant à trouver des stations proposant de l'hydrogène en france, c'est pas demain la veille...

l'hybride air, ce n'est pas forcément la panacée, mais ça coutera nettement moins cher, et on continuera à utiliser du carburant vendu n'importe où en france. il est là l'intérêt.

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

L'hybride chez nous ça marche pas aussi fort que ça .... deplus ,ben non ça rejoint la meme situation ,hybride air et hybrid electrique c'est manque à gagner pour les petroliers.

   

"L'hybride chez nous ça marche pas aussi fort que ça .... deplus ,ben non ça rejoint la meme situation ,hybride air et hybrid electrique c'est manque à gagner pour les petroliers. "

Tu es au courant des chiffres de ventes des hybrides Toyota/Lexus ?

Par Anonyme

Juste un detail, ce ne serait pas la premiere "hybridation"

parfaitement au point que PSA laisserait passer.

Du temps de la Xantia Valeo avait mis au point un systeme tres interressant et moins couteux que celui de Toyota "d'alternodemmareur"

qui permettait une assistance du moteur à l'acceleration et une recuperation d'energie a la deceleration.

Ce systeme parfaitement au point avait meme été essayé par de nombreus journalistes et Valeo n'attendait que le feux vert de PSA pour leur fournir en grande serie.

Mais voila ca allait à l'encontre du tout HDI de l'epoque que PSA poussait à fond.

EN faisant cela ils ont loupé un systeme parfaitement installable sur toute la gamme des essence avec surement un surcout plus faible que le diesel.

Une telle voiture aurait rendue bien plus difficile l'ascension des Hybrides Toyota en Europe et fait esquiver enormement de soucis de fiabilités des HDI à PSA.

Par Anonyme

+1. D'autant que je ne pense pas que le dit réservoir d'essence fait preuve d'autant de précaution que celui de lpg par exemple. Ok, masse moléculaire pas pareil. Un réservoir d'essence fait-il mieux niveau résistance thermique et résistance aux armes à feux?

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

+1. D'autant que je ne pense pas que le dit réservoir d'essence fait preuve d'autant de précaution que celui de lpg par exemple. Ok, masse moléculaire pas pareil. Un réservoir d'essence fait-il mieux niveau résistance thermique et résistance aux armes à feux?

   

En réponse au commentaire du 11 juin 2014 22h49

Par

En réponse à lapoutre45

N'oublions pas que l'état français prévoit un aide financière pour la réalisation de véhicules consommant 2L/100km.

Le problème est que la décision n'est toujours pas prise, et que les euros sont toujours en attente d'être dépensés.

PSA met un sorte de pression sur cette décision, car tout seul, il ne peuvent se permettre de dépenser autant.

Et même si l'aide n'est pas gigantesque, elle pourrait éponger une partie du projet, qui associée au Crédit Impot Recherche permettrait à PSA d'aller jusqu'à l'industrialisation...

   

Merci d'avoir repassé le plat de cette histoire du fric d'ét.

VW a dû oublier de réclamer la prime avec l'auto que tu connais très bien...

Au fait, pourquoi avoir posté en anonyme

Par

...avoir posté en anonyme pour avoir rappelé l'histoire de l'hybride light Xantia-Valéo.

Tu as juste oublié de changer un brin ton style et ton phrasé si identifiable l'Ingénieur.

Même la Nadine te reconnaîtrait si elle n'était pas si occupée à cultiver ses liens sociaux, comme d'autres taillent leur Bonzaï.

Tu lui feras un poutou de ma part, demain, en arrivant rue Louis Lormand. :coucou:

Par

En réponse à Gr3kos

La question pour PSA est de répondre aux normes de CO² qui seront imposées dans quelques années...et afin de réduire à moindre cout ces émissions, la solution la plus simple est donc de chercher un système plug in capable de s'adapter sur de nombreuses autos, sans coûter trop cher, et qui apporte un réel bénéfice en terme de gain d'émission.

En revanche le systeme de calcul de CO² actuel va disparaître au profit de nouvelles normes de calcul de consommation...qui vont sans doute être revu à la hausse pour tout le monde, les émissions de CO² aussi.

PSA a breveté ce système hybride, ils vont l'utiliser à un moment ou un autre, mais attendent le moment le plus opportun. Il est en effet fort probable qu'ils ne le proposent en série que sur les prochaines générations d'autos...

   

hybride, plugin, pas cher

si tu nous expliques cela en détail...

Par

En réponse à Anonyme

Juste un detail, ce ne serait pas la premiere "hybridation"

parfaitement au point que PSA laisserait passer.

Du temps de la Xantia Valeo avait mis au point un systeme tres interressant et moins couteux que celui de Toyota "d'alternodemmareur"

qui permettait une assistance du moteur à l'acceleration et une recuperation d'energie a la deceleration.

Ce systeme parfaitement au point avait meme été essayé par de nombreus journalistes et Valeo n'attendait que le feux vert de PSA pour leur fournir en grande serie.

Mais voila ca allait à l'encontre du tout HDI de l'epoque que PSA poussait à fond.

EN faisant cela ils ont loupé un systeme parfaitement installable sur toute la gamme des essence avec surement un surcout plus faible que le diesel.

Une telle voiture aurait rendue bien plus difficile l'ascension des Hybrides Toyota en Europe et fait esquiver enormement de soucis de fiabilités des HDI à PSA.

   

Ce n'est pas la faute à PSA d'avoir tout misé sur le diesel à injection directe à la fin des années 90.

C'est la faute à tous les abrutis d'automobilistes européens et français de baver devant les moteurs TDI de VW

Dès le début des années 90, l'UE annonçait l'arrivée de la norme euro 3, qui sera appliquée en 2000. Cette norme allait rendre le moteur diesel encore plus cher à concevoir (pour la première fois, il y avait une limite d'émission de NOx), et donc encore plus cher pour les automobilistes. PSA et Renault avait stoppé leur investissement dans les moteurs diesel, et avaient mis le gros paquet pour moderniser leur moteurs essence. Pas de bol, en face, VW avait tout misé sur le diesel, et commençait la course à la puissance (en diesel). TDI 90, puis TDI 110, etc...

1990, PSA était encore un solide leader mondial pour la production des moteurs diesel pour véhicules

6-7 ans plus tard, avant même l'arrivée du moteur HDI chez PSA, ce fut VW qui a pris le leadership sur les moteurs diesel, pour ne plus lacher cette position jusqu'à maintenant. Le groupe VW vend actuellement plus de voitures diesel que toute la production mondiale de PSA.

Si pour toi, il y a des voitures HDI partout, c'est juste parce que tu es en France, où PSA a un gros part de marché, et donc statistiquement, tu vois des voitures PSA partout, et donc des HDI partout. Mais dans le reste de l'Europe, tu as infiniment plus de chance de croiser une Polo TDI que d'une 208 HDI, de croiser une Golf TDI que d'une 308 HDI...

Par

En réponse à Anonyme

Juste un detail, ce ne serait pas la premiere "hybridation"

parfaitement au point que PSA laisserait passer.

Du temps de la Xantia Valeo avait mis au point un systeme tres interressant et moins couteux que celui de Toyota "d'alternodemmareur"

qui permettait une assistance du moteur à l'acceleration et une recuperation d'energie a la deceleration.

Ce systeme parfaitement au point avait meme été essayé par de nombreus journalistes et Valeo n'attendait que le feux vert de PSA pour leur fournir en grande serie.

Mais voila ca allait à l'encontre du tout HDI de l'epoque que PSA poussait à fond.

EN faisant cela ils ont loupé un systeme parfaitement installable sur toute la gamme des essence avec surement un surcout plus faible que le diesel.

Une telle voiture aurait rendue bien plus difficile l'ascension des Hybrides Toyota en Europe et fait esquiver enormement de soucis de fiabilités des HDI à PSA.

   

Quant à ce système hybride, c'était le Dynalto. En gros, on remplace le volant d'inertie du moteur thermique, pour le remplacer par un moteur électrique. Le principe est simple. Mais le Dynalto du moteur A n'est pas forcement adaptable sur le moteur B, qui nécessiterait le développement d'un autre Dynalto pour lui. C'est très simple, le Dynalto, c'est le système....IMA de Honda. Or, à ce que je sache, Honda n'a pas proposé du IMA sur tous ses moteurs. Ce n'est donc pas évident de mettre ce même composant IMA sur n'importe quel moteur.

Honda vendait au Japon et aux USA où les moteurs diesel étaient insignifiants autour de 2000.

PSA était absent du Japon et des USA. Le marché principal, majoritaire de PSA était l'Europe

De 1998 à 2008, Toyota proposait aux Européens des voitures hybrides et des voitures diesel. Vu le ratio hybride/diesel chez Toyota, alors avec du recul, on peut conclure que PSA avait raison de mettre son Dynalto à la poubelle, et tout miser sur le diesel, comme tous les autres.

Par

En réponse à wizzfr

Ce n'est pas la faute à PSA d'avoir tout misé sur le diesel à injection directe à la fin des années 90.

C'est la faute à tous les abrutis d'automobilistes européens et français de baver devant les moteurs TDI de VW

Dès le début des années 90, l'UE annonçait l'arrivée de la norme euro 3, qui sera appliquée en 2000. Cette norme allait rendre le moteur diesel encore plus cher à concevoir (pour la première fois, il y avait une limite d'émission de NOx), et donc encore plus cher pour les automobilistes. PSA et Renault avait stoppé leur investissement dans les moteurs diesel, et avaient mis le gros paquet pour moderniser leur moteurs essence. Pas de bol, en face, VW avait tout misé sur le diesel, et commençait la course à la puissance (en diesel). TDI 90, puis TDI 110, etc...

1990, PSA était encore un solide leader mondial pour la production des moteurs diesel pour véhicules

6-7 ans plus tard, avant même l'arrivée du moteur HDI chez PSA, ce fut VW qui a pris le leadership sur les moteurs diesel, pour ne plus lacher cette position jusqu'à maintenant. Le groupe VW vend actuellement plus de voitures diesel que toute la production mondiale de PSA.

Si pour toi, il y a des voitures HDI partout, c'est juste parce que tu es en France, où PSA a un gros part de marché, et donc statistiquement, tu vois des voitures PSA partout, et donc des HDI partout. Mais dans le reste de l'Europe, tu as infiniment plus de chance de croiser une Polo TDI que d'une 208 HDI, de croiser une Golf TDI que d'une 308 HDI...

   

Faut il blâmer nombre d'acheteurs européens de l'époque d'avoir plébiscité des moteurs diesel fort pêchus ( la puissance réelle était bien supérieure à celle annoncée )et sobres ?

Pourquoi les traiter d'abrutis ?

Ils souhaitaient peut être aussi simplement ne pas avoir le dos en compote après avoir passé une journée dans ceux d'une 307, une R11 ou d'une BX, tu sais, les trucs tout mous et vite avachis qui ont fait la fortune des kinés de l'époque.

Et comme en sus les caisses se revendaient vite et cher...

Abrutis tu disais ?

Par Anonyme

En réponse à roc et gravillon

Faut il blâmer nombre d'acheteurs européens de l'époque d'avoir plébiscité des moteurs diesel fort pêchus ( la puissance réelle était bien supérieure à celle annoncée )et sobres ?

Pourquoi les traiter d'abrutis ?

Ils souhaitaient peut être aussi simplement ne pas avoir le dos en compote après avoir passé une journée dans ceux d'une 307, une R11 ou d'une BX, tu sais, les trucs tout mous et vite avachis qui ont fait la fortune des kinés de l'époque.

Et comme en sus les caisses se revendaient vite et cher...

Abrutis tu disais ?

   

Tu oublies de préciser à quel point ils étaient bruyants, peu souples et fragiles tous ces beaux TDI et à quel point ils ont mis vw à genoux, obligés de virer sèchement 20 000 personnes dans le monde et tourner les fesses vers la Quatar pour s'en sortir.

Par Anonyme

"PSA et Renault avait stoppé leur investissement dans les moteurs diesel, et avaient mis le gros paquet pour moderniser leur moteurs essence"

Dire que dans les années 90 PSA et Renault ont investit massivement pour moderniser spécifiquement les moteurs essence est evidemment faux.

Ou alors c'est qu'ils avaient 30 ans de retard sur les Japonais, voir sur les italiens.

D'ailleurs objectivement à tous les niveaux de gammes les mecaniques essences japonaises demeurent globalement plus efficaces et fiables que leurs equivalents européens en general et francais en particulier.

Les moteurs des premieres Yaris voir des Starlet seraient encore tous à fait

moderne face aux équivalents des citadines européenes.

Par

En réponse à Anonyme

"PSA et Renault avait stoppé leur investissement dans les moteurs diesel, et avaient mis le gros paquet pour moderniser leur moteurs essence"

Dire que dans les années 90 PSA et Renault ont investit massivement pour moderniser spécifiquement les moteurs essence est evidemment faux.

Ou alors c'est qu'ils avaient 30 ans de retard sur les Japonais, voir sur les italiens.

D'ailleurs objectivement à tous les niveaux de gammes les mecaniques essences japonaises demeurent globalement plus efficaces et fiables que leurs equivalents européens en general et francais en particulier.

Les moteurs des premieres Yaris voir des Starlet seraient encore tous à fait

moderne face aux équivalents des citadines européenes.

   

http://autoweb-france.com/fiches-techniques/Peugeot/all/

http://autoweb-france.com/fiches-techniques/Renault/all/

http://autoweb-france.com/fiches-techniques/Volkswagen/all/

toutes les voitures de PSA , de Renault et de VW

regarde donc la "richesse" des offres de motorisation diesel à cette époque, et surtout observe les évolutions de puissance...s'il y en avait, selon les constructeur

prnds le Golf III par exemple

1.9D 64ch et 1.9TD 75ch

puis vient la course à la puissance, en investissant pour sortir le TDI 90, puis TDI 110

En face, PSA en avait fait le strict minimum: une version atmo 70ch et une turbo 90ch. Et ils n'ont plus évolué jusqu'à la fin de leur commercialisation

En revanche, tu peux observer des évolutions parmi les moteurs essence, une large offre avec de nombreuses évolutions, tant par le retrait d'un ancien moteur pour le remplacer par un nouveau, ou pour faire évoluer un moteur né en 8v pour adopter une culasse de 16v, avec davantage de puissance, de couple, et moins de conso...

tu peux en faire de même chez Renault, avec par exemple la R19, puis sa remplaçante Megane. Là aussi, ce fut le strict minimum en diesel, jusqu'à la fin des années 90. En revanche, du côté des moteurs essence, c'est la profusion. Tiens donc, une Megane 2.0 IDE, IDE comme Injection Directe Essence. Et le disait si bien Coluche "il suffit que les gens n'en achètent pas pour que ça ne se vende plus..."

.

alors, explique nous comment PSA et Renault avaient tant investi dans les moteurs diesel dans les années 90 alors que l'offre ne change pas, et ne pas avoir investi dans les moteurs essence alors que l'offre abondait et évolué sans cesse???

Par

En réponse à roc et gravillon

...avoir posté en anonyme pour avoir rappelé l'histoire de l'hybride light Xantia-Valéo.

Tu as juste oublié de changer un brin ton style et ton phrasé si identifiable l'Ingénieur.

Même la Nadine te reconnaîtrait si elle n'était pas si occupée à cultiver ses liens sociaux, comme d'autres taillent leur Bonzaï.

Tu lui feras un poutou de ma part, demain, en arrivant rue Louis Lormand. :coucou:

   

Hein? Moi, poster en anonyme??

Tu rigoles!

C'est ce qui me différentie de toi justement, et qui m'apporte le poil de crédit que tu n'as pas.

Sinon, pour "resservir le plat"? C'est la vérité!

PSA a moins de thunes que VAG, ils doivent pouvoir compter sur tous les euros dispo, c'est pas déconnant !

Et tu viendras nous donner le coût de développement de la XL1, stp.

Surtout, ne me fait pas une réponse-mirroir ou tu me renvoies la question.

Je connais exactement le budget accordé, je veux savoir si tu le connais.

Par Anonyme

En réponse à lapoutre45

Hein? Moi, poster en anonyme??

Tu rigoles!

C'est ce qui me différentie de toi justement, et qui m'apporte le poil de crédit que tu n'as pas.

Sinon, pour "resservir le plat"? C'est la vérité!

PSA a moins de thunes que VAG, ils doivent pouvoir compter sur tous les euros dispo, c'est pas déconnant !

Et tu viendras nous donner le coût de développement de la XL1, stp.

Surtout, ne me fait pas une réponse-mirroir ou tu me renvoies la question.

Je connais exactement le budget accordé, je veux savoir si tu le connais.

   

N'attend pas de réponse ou alors un truc du genre" bah puisque tu le connais, donne le" . La réponse n'étant pas dans wikipédia, il ne le saura pas.

On peut écrire n'importe quoi dans wikipédia, style 2 milliards d'euros juste pour voir s'il est capable de recracher une connerie.

Par

En réponse à wizzfr

Ce n'est pas la faute à PSA d'avoir tout misé sur le diesel à injection directe à la fin des années 90.

C'est la faute à tous les abrutis d'automobilistes européens et français de baver devant les moteurs TDI de VW

Dès le début des années 90, l'UE annonçait l'arrivée de la norme euro 3, qui sera appliquée en 2000. Cette norme allait rendre le moteur diesel encore plus cher à concevoir (pour la première fois, il y avait une limite d'émission de NOx), et donc encore plus cher pour les automobilistes. PSA et Renault avait stoppé leur investissement dans les moteurs diesel, et avaient mis le gros paquet pour moderniser leur moteurs essence. Pas de bol, en face, VW avait tout misé sur le diesel, et commençait la course à la puissance (en diesel). TDI 90, puis TDI 110, etc...

1990, PSA était encore un solide leader mondial pour la production des moteurs diesel pour véhicules

6-7 ans plus tard, avant même l'arrivée du moteur HDI chez PSA, ce fut VW qui a pris le leadership sur les moteurs diesel, pour ne plus lacher cette position jusqu'à maintenant. Le groupe VW vend actuellement plus de voitures diesel que toute la production mondiale de PSA.

Si pour toi, il y a des voitures HDI partout, c'est juste parce que tu es en France, où PSA a un gros part de marché, et donc statistiquement, tu vois des voitures PSA partout, et donc des HDI partout. Mais dans le reste de l'Europe, tu as infiniment plus de chance de croiser une Polo TDI que d'une 208 HDI, de croiser une Golf TDI que d'une 308 HDI...

   

(..)

Si pour toi, il y a des voitures HDI partout, c'est juste parce que tu es en France, où PSA a un gros part de marché, et donc statistiquement, tu vois des voitures PSA partout, et donc des HDI partout. Mais dans le reste de l'Europe, tu as infiniment plus de chance de croiser une Polo TDI que d'une 208 HDI, de croiser une Golf TDI que d'une 308 HDI...

(..)

je pense que c'est surtout une histoire de couverture des pays en concessionnaires de chaque marque.

car l'individu lambda achète généralement un véhicule en tenant compte des possibilités qu'il a de le faire réviser. et une absence de concessionnaire à proximité de son domicile est souvent rhédibitoire.

bref, je pense que VW est tout simplement mieux implanté que PSA dans l'ensemble de l'europe.

Par

En réponse à mynameisfedo

(..)

Si pour toi, il y a des voitures HDI partout, c'est juste parce que tu es en France, où PSA a un gros part de marché, et donc statistiquement, tu vois des voitures PSA partout, et donc des HDI partout. Mais dans le reste de l'Europe, tu as infiniment plus de chance de croiser une Polo TDI que d'une 208 HDI, de croiser une Golf TDI que d'une 308 HDI...

(..)

je pense que c'est surtout une histoire de couverture des pays en concessionnaires de chaque marque.

car l'individu lambda achète généralement un véhicule en tenant compte des possibilités qu'il a de le faire réviser. et une absence de concessionnaire à proximité de son domicile est souvent rhédibitoire.

bref, je pense que VW est tout simplement mieux implanté que PSA dans l'ensemble de l'europe.

   

Il y a l'implantation, mais ça ne fait pas tout. Ces 10 dernières années, Alfa n'a pas réduit par 3 le nombre de ses concessions en Europe. En revanche, ses ventes le sont (ps: je dis par 3 juste pour l'exemple, mais ça ne change pas le principe de raisonnement)

Bref, ça ne change pas de ce que j'ai dit. On voit beaucoup de HDI autour de nous, mais PSA n'est pas leader du diesel, et ce depuis presque 2 décenies

Par Anonyme

En réponse à GrosMytho

avoir une bombinette d'air comprimée sous les C###: voilà qui me déplaît fortement!

   

avoir une bouteille de gaz dans sa cuisine, ou une bouteille de GPL dans son coffre ce peu etre meilleurs.

 

Par §seb474yM

En réponse à GrosMytho

avoir une bombinette d'air comprimée sous les C###: voilà qui me déplaît fortement!

   

Et un réservoir de 50L d'essence ou de diesel, est-ce mieux ? Personnellement, je suis emballé par cette technologie. Emmagasiner l'énergie du freinage sous forme d'air comprimé pollue moins que sous forme d'électricité : pas de batterie à produire ni à recycler. Et à part le vieillissement des joints, le rendement devrait rester stable plus longtemps qu'avec les batteries.

 

SPONSORISE

Actualité Citroen

Toute l'actualité

Forum Citroen