Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Diesels d'occasion : les prix ont-ils vraiment chuté ?On nous le rabâche depuis quelques années, à raison. Le carburant diesel n'est plus en "odeur" de sainteté. Les restrictions de circulation sont de plus en plus drastiques pour lui, les ventes en neuf se sont effondrées, et le marché de l'occasion en subirait lui aussi les conséquences. Mais est-ce une réalité concrète ? Nous nous sommes penchés sur la question.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"Car nous sommes en période de transition. Aujourd'hui, les acheteurs neufs sont 30 % à acheter du diesel. Et la répartition est donc de 70/30 en faveur de l'essence.", Tout cela semble logique et en accord avec le matracage ambiant....

Avec les normes drastiques liées au CO2, et uniquement lui, les constructeurs ont trouvé tout un tas de moyen d'y arriver. Un de ceux-là est l'injection directe ou encore le mélange pauvre sur les moteurs essence grâce à l'injection directe.

Hélas, si au final on baisse effectivement bien les consommations dans quelques contextes, sur route à allure constante, c'est pire en ville pour les moteurs downsizés), ce procédé induit l'apparition de particules fines et de Nox très néfastes à la santé, ce qui est reproché au diesel justement....

On achète aujourd'hui des moteurs qui émettent un poil moins de CO2 mais qui en contrepartie nous intoxiquent bien plus. Pire, cela induit donc l'apport de FAP, vanne EGR et autres dispositifs d'antipollution qui se révèlent donc énergivores à la fabrication (ça pollue puisque ça fait des déchets en plus), et qui provoquent des soucis de fiabilit.

En fait de particules,on autorise les moteurs récents à circuler en ville alors qu'ils produisent justement un cocktail particulièrement nocif de particules fines et les Nox (ça concerne les diesels et essence désormais) .... Les vieux diesels font de grosses fumées certes pas très bonnes pour la santé, pourtant ...ils se gardent de nous faire très mal en évitant de produire ces "fameuses" particules fines et les Nox ...Cette transition nou sfait aller vers une pollution qui ne se voit pas ! Donc tout ce qui fait une fumée noire, même si elle est moins néfaste, n'est pas le bienvenu. On a compris, d'ici peu le marché n'en sera plus encombré.

Ne parlons pas des hybrides "bodybuildés" en surpoids.:peur:

"Quant aux véhicules électriques vers quoi toute la politique ambiante veut nous amener par choix ou ....de force... qui sont bien plus polluants à fabriquer et même potentiellement plus polluants à faire rouler (puisque plus lourdes et étant rechargées en grande majorité par des usines thermiques au rendement similaire à nos voitures, sans oublier la perte de 10% entre la centrale et ma maison, et encore 10% de ma prise à ma batterie ...).:voyons:

Bref, aujourd'hui on vous subventionne pour accélérer la fuite en avant et la destruction de notre environnement (parfait à la base, et qui nous permet d'être serein pour des millions d'années à venir."

Condamner une fois de plus le gazole et privilégier l'essence à fond ou l'électrique n'est pas logique....Mais bon ça continue.....Soit!:bah:

Par

La période de transition sera longue avant que l'occasion représente réellement les besoins des acheteurs.

En revanche, acheter un diesel en 2021 est très dangereux (évidemment certains sont utiles et efficaces, mais cela m'étonnerai que cette part atteigne vraiment 30%), rien que dans 3-4 ans, il sera banni de certains centres villes, et de nouvelles normes risquent d'en réduire encore fortement l'usage. Dès lors, il deviendra impossible de revendre son véhicule, or certains modèles sont censé avoir une valeur permettant l'achat d'un nouveau véhicule...

Il faut que chacun choisisse très consciencieusement son nouveau véhicule, quitte à garder l'actuel encore quelques années si possible.

Par

En réponse à ZZTOP60

"Car nous sommes en période de transition. Aujourd'hui, les acheteurs neufs sont 30 % à acheter du diesel. Et la répartition est donc de 70/30 en faveur de l'essence.", Tout cela semble logique et en accord avec le matracage ambiant....

Avec les normes drastiques liées au CO2, et uniquement lui, les constructeurs ont trouvé tout un tas de moyen d'y arriver. Un de ceux-là est l'injection directe ou encore le mélange pauvre sur les moteurs essence grâce à l'injection directe.

Hélas, si au final on baisse effectivement bien les consommations dans quelques contextes, sur route à allure constante, c'est pire en ville pour les moteurs downsizés), ce procédé induit l'apparition de particules fines et de Nox très néfastes à la santé, ce qui est reproché au diesel justement....

On achète aujourd'hui des moteurs qui émettent un poil moins de CO2 mais qui en contrepartie nous intoxiquent bien plus. Pire, cela induit donc l'apport de FAP, vanne EGR et autres dispositifs d'antipollution qui se révèlent donc énergivores à la fabrication (ça pollue puisque ça fait des déchets en plus), et qui provoquent des soucis de fiabilit.

En fait de particules,on autorise les moteurs récents à circuler en ville alors qu'ils produisent justement un cocktail particulièrement nocif de particules fines et les Nox (ça concerne les diesels et essence désormais) .... Les vieux diesels font de grosses fumées certes pas très bonnes pour la santé, pourtant ...ils se gardent de nous faire très mal en évitant de produire ces "fameuses" particules fines et les Nox ...Cette transition nou sfait aller vers une pollution qui ne se voit pas ! Donc tout ce qui fait une fumée noire, même si elle est moins néfaste, n'est pas le bienvenu. On a compris, d'ici peu le marché n'en sera plus encombré.

Ne parlons pas des hybrides "bodybuildés" en surpoids.:peur:

"Quant aux véhicules électriques vers quoi toute la politique ambiante veut nous amener par choix ou ....de force... qui sont bien plus polluants à fabriquer et même potentiellement plus polluants à faire rouler (puisque plus lourdes et étant rechargées en grande majorité par des usines thermiques au rendement similaire à nos voitures, sans oublier la perte de 10% entre la centrale et ma maison, et encore 10% de ma prise à ma batterie ...).:voyons:

Bref, aujourd'hui on vous subventionne pour accélérer la fuite en avant et la destruction de notre environnement (parfait à la base, et qui nous permet d'être serein pour des millions d'années à venir."

Condamner une fois de plus le gazole et privilégier l'essence à fond ou l'électrique n'est pas logique....Mais bon ça continue.....Soit!:bah:

Il me semble plus logique de privilégier des motorisations rejetant moins de polluants toxiques voire létaux pour l'homme quitte à émettre légèrement plus de CO2 au roulage (dans le cas de l'essence), gaz étant facilement épongé dans la nature, contrairement aux saloperies mortelles que balance un diesel, même moderne.

Par

Personnellement, j'avais prévu d'acheter un diesel, étant en milieu rural, peu importe les grandes villes interdites.

Hors sur les annonces des sites le bon coin ou la centrale, je ne constate pas de tarifs si bas que ça sur les modèles diesel.

J'aimerai bien trouver des modèles avec les baisses de côtes indiquées dans cet article !

Autrement dis, j'ai quelques doutes ...

Par

Celui qui a besoin une voiture dans les 10000 euros , le diesel reste à mon avis , le meilleur choix

Je viens de faire le plein de 98 , pfffff il remonte plus vite qu Armstrong dans le col du tourmalet :biggrin:

Et mis à part les grandes villes , essence ou gasoil, les interdictions de circulation ne se feront pas avant 9 ans

Par

En réponse à ZZTOP60

"Car nous sommes en période de transition. Aujourd'hui, les acheteurs neufs sont 30 % à acheter du diesel. Et la répartition est donc de 70/30 en faveur de l'essence.", Tout cela semble logique et en accord avec le matracage ambiant....

Avec les normes drastiques liées au CO2, et uniquement lui, les constructeurs ont trouvé tout un tas de moyen d'y arriver. Un de ceux-là est l'injection directe ou encore le mélange pauvre sur les moteurs essence grâce à l'injection directe.

Hélas, si au final on baisse effectivement bien les consommations dans quelques contextes, sur route à allure constante, c'est pire en ville pour les moteurs downsizés), ce procédé induit l'apparition de particules fines et de Nox très néfastes à la santé, ce qui est reproché au diesel justement....

On achète aujourd'hui des moteurs qui émettent un poil moins de CO2 mais qui en contrepartie nous intoxiquent bien plus. Pire, cela induit donc l'apport de FAP, vanne EGR et autres dispositifs d'antipollution qui se révèlent donc énergivores à la fabrication (ça pollue puisque ça fait des déchets en plus), et qui provoquent des soucis de fiabilit.

En fait de particules,on autorise les moteurs récents à circuler en ville alors qu'ils produisent justement un cocktail particulièrement nocif de particules fines et les Nox (ça concerne les diesels et essence désormais) .... Les vieux diesels font de grosses fumées certes pas très bonnes pour la santé, pourtant ...ils se gardent de nous faire très mal en évitant de produire ces "fameuses" particules fines et les Nox ...Cette transition nou sfait aller vers une pollution qui ne se voit pas ! Donc tout ce qui fait une fumée noire, même si elle est moins néfaste, n'est pas le bienvenu. On a compris, d'ici peu le marché n'en sera plus encombré.

Ne parlons pas des hybrides "bodybuildés" en surpoids.:peur:

"Quant aux véhicules électriques vers quoi toute la politique ambiante veut nous amener par choix ou ....de force... qui sont bien plus polluants à fabriquer et même potentiellement plus polluants à faire rouler (puisque plus lourdes et étant rechargées en grande majorité par des usines thermiques au rendement similaire à nos voitures, sans oublier la perte de 10% entre la centrale et ma maison, et encore 10% de ma prise à ma batterie ...).:voyons:

Bref, aujourd'hui on vous subventionne pour accélérer la fuite en avant et la destruction de notre environnement (parfait à la base, et qui nous permet d'être serein pour des millions d'années à venir."

Condamner une fois de plus le gazole et privilégier l'essence à fond ou l'électrique n'est pas logique....Mais bon ça continue.....Soit!:bah:

Il reste le cheval : avoine bio et foin équitable, ses flatulences sont garanties sans risque... sauf le méthane mais rien n'est parfait.

Par

En réponse à Lepiredevantnous

Celui qui a besoin une voiture dans les 10000 euros , le diesel reste à mon avis , le meilleur choix

Je viens de faire le plein de 98 , pfffff il remonte plus vite qu Armstrong dans le col du tourmalet :biggrin:

Et mis à part les grandes villes , essence ou gasoil, les interdictions de circulation ne se feront pas avant 9 ans

Quel rapport entre le prix de la caisse et le type de carburant ?

Par

Quid dans 5 ou 10 ans ?

Est-ce qu'on verra la même chose entre thermique et électrique ? C'est bien possible.

Par

En réponse à Ajneda

Il me semble plus logique de privilégier des motorisations rejetant moins de polluants toxiques voire létaux pour l'homme quitte à émettre légèrement plus de CO2 au roulage (dans le cas de l'essence), gaz étant facilement épongé dans la nature, contrairement aux saloperies mortelles que balance un diesel, même moderne.

"légèrement plus de CO2 au roulage (dans le cas de l'essence)"...mais aussi des particules fines, c'est ce que je voulais dire.

" aux saloperies mortelles que balance un diesel, même moderne." ça induit que les véhicules downsizés ou les gros SUV bodybuildés qui fonctionnent à l'essence ou hybrides essence sont sains, ce qui est faut.

Quant aux diesels "fumants", c'est sûr que ce devrait être banni des villes, mais non parce que ça se voit ...parce que ce n'est pas fait pour ça....(les diesels récents sont déjà bien dépollués....au passage...LE DIESEL n'a rien à faire sur une citadine (ce qui s'est largement vu une époque) sur les véhicules lourds , les routières ou certaines compactes pour gros rouleurs n le diesel a encore sa place.:bah:

Chaque motorisation aussi diversifiée soit-elle (GNV, GPL, E85....) a sa place, l'erreur c'est d'encenser lélectrique à grand renfort de bornes à charges rapides sur tout le territoire!

Ce n'est que mon avis....

Par

Ayant eu longtemps des diesels, pas par choix mais bicoze voiture de fonction, je peux dire que le jour où je suis revenu à l'essence a été un vrai bonheur.

L'absence de vibration, de bruit, et le plein qui ne pue pas. A ce moment là, j'ai juré ne plus revenir au mazout en aucun cas.

Bon depuis j'ai goûté à l'électrique et le choc a été le même. Du coup plus jamais de thermique.

Par

En réponse à Hcc1

Il reste le cheval : avoine bio et foin équitable, ses flatulences sont garanties sans risque... sauf le méthane mais rien n'est parfait.

C'est sûr, dès qu'on pose les vraies questions, en l'occurrence ici "la fin programmée du gazole est-elle justifiée, on nous taxe de revenir "à la roue en bois" et à la bougie....Pas grave....

Par

En réponse à v_tootsie

Quel rapport entre le prix de la caisse et le type de carburant ?

Tu fais l économie au premier plein !!

Il n y a plus la notion d amortir la différence de prix

Tu as juste un peu plus de kilomètres, mais c pas forcément grave

Par

En réponse à Lepiredevantnous

Celui qui a besoin une voiture dans les 10000 euros , le diesel reste à mon avis , le meilleur choix

Je viens de faire le plein de 98 , pfffff il remonte plus vite qu Armstrong dans le col du tourmalet :biggrin:

Et mis à part les grandes villes , essence ou gasoil, les interdictions de circulation ne se feront pas avant 9 ans

Il faut voir, c'est en fonction de son utilisation et de ses moyens et non de la mode ambiante qui pousse à sacrifier de bons véhicules qui pourraient encore rouler pour les remplacer par des nouveaux qui pour la plupart vont venir de Chine et produire également du CO2....d'une manière ou d'une autre....:chut:

Par

Moui

Je vois surtout qu'on est (encore une fois) passé d'un extrême à l'autre. Du tout diesel aux tout essences aux tout hybride et bientôt tout électrique ...

Egalement, quand on voit le peu d'annonce en essence entre 2005 et 2020 sur certains segments (on est parfois 3/4 - 7/8 pour le diesel) je ne pense pas que les prix vont vraiment baisser. Car de fait il n'y a pas de choix possible sur le type de carburant, encore plus quand le peu de modèle essence vendu son soit "sportif" soit reconnu vraiment nul niveau agreement/peu fiable.

Je plein ceux et celles contraints contraints de chercher un essence dans la gamme 3000eu-10000eu actuellement

Par

En réponse à Lepiredevantnous

Celui qui a besoin une voiture dans les 10000 euros , le diesel reste à mon avis , le meilleur choix

Je viens de faire le plein de 98 , pfffff il remonte plus vite qu Armstrong dans le col du tourmalet :biggrin:

Et mis à part les grandes villes , essence ou gasoil, les interdictions de circulation ne se feront pas avant 9 ans

Et l'interdiction des diesels en 2024 pour l'île de France ?

Par

En réponse à E911V

Ayant eu longtemps des diesels, pas par choix mais bicoze voiture de fonction, je peux dire que le jour où je suis revenu à l'essence a été un vrai bonheur.

L'absence de vibration, de bruit, et le plein qui ne pue pas. A ce moment là, j'ai juré ne plus revenir au mazout en aucun cas.

Bon depuis j'ai goûté à l'électrique et le choc a été le même. Du coup plus jamais de thermique.

Je comprends que chaque motorisation a ses avantages et ses inconvénients.Faire passer tout le monde à l'électrique et faire du "bashing" n'est pas trés logique.Les diesels actuels ne sentent pas mauvais, ce n'est pas parce qu'un véhicule est "essence" qu'il ne sent pas et ne pollue pas (particules trés fines dangereuses)quant au V.E il n'est pas non plus l'idéal et la solution....

Pourtant, en lisant cet article, des lecteurs influençables, et il y en a, vont s'orienter vers l'hybride ou l'essence , consommer plus , polluer plus, de peur de ne pouvoir revendre leur véhicule et c'est en ACCORD avec ce qui se dit dans les concessions, ou sur les configurateurs des constructeurs , "Faites vous plus de 100km par jour, sinon le VE est fait pour vous! "..."Votre diesel personne n'en voudra dans 5 ans!":voyons:

Par

oups désolé l'orthographe : au tout essence, au tout hybride * , modèles *, sont *, plains *

Par

Je continue encore à acheter diesel même en occasion.

Pourquoi suivre les moutons ?

Par

En réponse à 2t90

Et l'interdiction des diesels en 2024 pour l'île de France ?

J ai bien dis , si tu n es pas dans une grande ville :bah:

Par

En réponse à ZZTOP60

C'est sûr, dès qu'on pose les vraies questions, en l'occurrence ici "la fin programmée du gazole est-elle justifiée, on nous taxe de revenir "à la roue en bois" et à la bougie....Pas grave....

Second degré... Je crois au contraire que si la disparition programmée des purs thermiques est la condition pour préserver une possibilité de mobilité individuelle il faut arrêter toute nostalgie sans pour autant céder aux idéologies. L'automobile est en pleine transition et cette transition est passionnante. Ce qui me lasse un peu, et ce n'est pas à vous particulièrement que je m'adresse, ce sont les perpétuels "connaisseurs" qui prennent de haut le reste des intervenants. Dommage, il a y aussi parfois des choses intéressantes sur ce forum. Bonne soirée.

Par

En réponse à JohnDoe

Moui

Je vois surtout qu'on est (encore une fois) passé d'un extrême à l'autre. Du tout diesel aux tout essences aux tout hybride et bientôt tout électrique ...

Egalement, quand on voit le peu d'annonce en essence entre 2005 et 2020 sur certains segments (on est parfois 3/4 - 7/8 pour le diesel) je ne pense pas que les prix vont vraiment baisser. Car de fait il n'y a pas de choix possible sur le type de carburant, encore plus quand le peu de modèle essence vendu son soit "sportif" soit reconnu vraiment nul niveau agreement/peu fiable.

Je plein ceux et celles contraints contraints de chercher un essence dans la gamme 3000eu-10000eu actuellement

"Je vois surtout qu'on est (encore une fois) passé d'un extrême à l'autre. Du tout diesel aux tout essences aux tout hybride et bientôt tout électrique ."

C'est clair!

Et ça imposera de placer des bornes à recharge rapide sur tous les parcours autoroutiers, il faudra amener ou consolider les lignes, renforcer les systèmes de production (EPR, centrales....) et quand les gens seront équipés en V.E, les prix des recharges seront alignés à la hausse et on se retrouvera avec du privé qui gère là où ce sera devenu rentable.:chut:

Par

En réponse à Hcc1

Second degré... Je crois au contraire que si la disparition programmée des purs thermiques est la condition pour préserver une possibilité de mobilité individuelle il faut arrêter toute nostalgie sans pour autant céder aux idéologies. L'automobile est en pleine transition et cette transition est passionnante. Ce qui me lasse un peu, et ce n'est pas à vous particulièrement que je m'adresse, ce sont les perpétuels "connaisseurs" qui prennent de haut le reste des intervenants. Dommage, il a y aussi parfois des choses intéressantes sur ce forum. Bonne soirée.

Je comprends , vu sous cet angle....

Bonne soirée également.:coucou:

Par

Oui le diesel n'est pas noble, mais qu'est ce que s'est économique. Pour un daily c'est l'idéal, c'est d'ailleurs parfait quand tu as une Peugeot. Leurs diesel sont fiables, on voit qu'ils y ont investi durant des décennies la majorité de leur budget contrairement à l'essence.

Vu ce que me coûte un plein de gasoil et l'autonomie que ça m'offre, je n'ai pas spécialement envie pour le moment d'en changer (l'électrique coûte moins cher à recharger chez soit, mais c'est trop cher pour le moment à l'achat).

Moi qui ne vais pas spécialement en grosse agglo, je ne serais pas embêté avant un moment. Acheter un Diesel neuf actuellement n'est pas une bonne idée, ça devient difficile à vendre sans trop y perdre, acheter en occasion en revanche, pour un daily c'est clairement une bonne idée.

Par

En réponse à JohnDoe

Moui

Je vois surtout qu'on est (encore une fois) passé d'un extrême à l'autre. Du tout diesel aux tout essences aux tout hybride et bientôt tout électrique ...

Egalement, quand on voit le peu d'annonce en essence entre 2005 et 2020 sur certains segments (on est parfois 3/4 - 7/8 pour le diesel) je ne pense pas que les prix vont vraiment baisser. Car de fait il n'y a pas de choix possible sur le type de carburant, encore plus quand le peu de modèle essence vendu son soit "sportif" soit reconnu vraiment nul niveau agreement/peu fiable.

Je plein ceux et celles contraints contraints de chercher un essence dans la gamme 3000eu-10000eu actuellement

En Europe, surtout en France, passer d'un extrême à un autre. On peut considérer ça comme une spécialité nationale au même titre que le champagne ou le foie gras :coolfuck:

Par

En réponse à Lepiredevantnous

J ai bien dis , si tu n es pas dans une grande ville :bah:

Reformule alors : Si tu n'es pas PROCHE d'une grande ville.

Car l'Ile de France ce n'est pas que Paris, il y a plein de petites communes entourées de champs ou forêt également ! (94, 78, 77, ...)

Par

En réponse à v_tootsie

Quel rapport entre le prix de la caisse et le type de carburant ?

Il ne faut pas plus chercher de rationalité chez les adeptes des diesels d'hier que chez ceux de l'électricité d'aujourd'hui. :bah:

Les gens ont accepté de se faire enfler pendant des années avec les seuls arguments du prix au litre et de la conso pipeautée (certains n'ayant d'ailleurs toujours pas compris le problème), visiblement rien n'a changé et ils en redemandent. :dodo:

Par

En réponse à Panic At the Auto

Oui le diesel n'est pas noble, mais qu'est ce que s'est économique. Pour un daily c'est l'idéal, c'est d'ailleurs parfait quand tu as une Peugeot. Leurs diesel sont fiables, on voit qu'ils y ont investi durant des décennies la majorité de leur budget contrairement à l'essence.

Vu ce que me coûte un plein de gasoil et l'autonomie que ça m'offre, je n'ai pas spécialement envie pour le moment d'en changer (l'électrique coûte moins cher à recharger chez soit, mais c'est trop cher pour le moment à l'achat).

Moi qui ne vais pas spécialement en grosse agglo, je ne serais pas embêté avant un moment. Acheter un Diesel neuf actuellement n'est pas une bonne idée, ça devient difficile à vendre sans trop y perdre, acheter en occasion en revanche, pour un daily c'est clairement une bonne idée.

Ok avec toi , jusqu'au jour où cela deviendra un délit :biggrin:

Par

En réponse à Lepiredevantnous

J ai bien dis , si tu n es pas dans une grande ville :bah:

Même sans habiter dans une grande ville on peut avoir besoin d'y aller pour faire des course aller voir sa famille, ses amis.

Ce ne sont pas que les grandes villes qui seront concernées mais aussi leurs agglomérations.

Par exemple tout l'intérieur de l'a86 en région parisienne.

Acheter un vieux diesel pas cher si on a pas les moyens je peux comprendre, mais un neuf! Ne me parlez pas d'économie le budget carburant est ridicule par rapport à la décote et à l'entretien.

Comme l'on dit certains et je l'ai constaté sur les parc VO il n'y a quasiment que des diesels, c'est un signe.

Bientôt plus personne n'en voudra.

Par

En réponse à Ajneda

Il me semble plus logique de privilégier des motorisations rejetant moins de polluants toxiques voire létaux pour l'homme quitte à émettre légèrement plus de CO2 au roulage (dans le cas de l'essence), gaz étant facilement épongé dans la nature, contrairement aux saloperies mortelles que balance un diesel, même moderne.

L'hybride Toyota :bien:

Le HSD est la meilleure alternative au diesel

Qui a en prime sa fiabilité

Et les HSD ne pèse pas lourd qu'un diesel

Par

En réponse à Tesal

Même sans habiter dans une grande ville on peut avoir besoin d'y aller pour faire des course aller voir sa famille, ses amis.

Ce ne sont pas que les grandes villes qui seront concernées mais aussi leurs agglomérations.

Par exemple tout l'intérieur de l'a86 en région parisienne.

Acheter un vieux diesel pas cher si on a pas les moyens je peux comprendre, mais un neuf! Ne me parlez pas d'économie le budget carburant est ridicule par rapport à la décote et à l'entretien.

Comme l'on dit certains et je l'ai constaté sur les parc VO il n'y a quasiment que des diesels, c'est un signe.

Bientôt plus personne n'en voudra.

Ah non pas neuf surtout pas , je parlais d un budget de 10000 euros et postérieur à 2010

Par

En réponse à PLexus sol-air

Il ne faut pas plus chercher de rationalité chez les adeptes des diesels d'hier que chez ceux de l'électricité d'aujourd'hui. :bah:

Les gens ont accepté de se faire enfler pendant des années avec les seuls arguments du prix au litre et de la conso pipeautée (certains n'ayant d'ailleurs toujours pas compris le problème), visiblement rien n'a changé et ils en redemandent. :dodo:

Je suis seulement adepte de mon portefeuille, claquer du pognon dans une voiture lambdas c pas mon truc

Donc pour la voiture de tout les jours , un déplaçoir , actu c une essence Honda que j ai

Mais j espère cette année m offrir une voiture plaisir avec unnV8

Par

En réponse à PLexus sol-air

Il ne faut pas plus chercher de rationalité chez les adeptes des diesels d'hier que chez ceux de l'électricité d'aujourd'hui. :bah:

Les gens ont accepté de se faire enfler pendant des années avec les seuls arguments du prix au litre et de la conso pipeautée (certains n'ayant d'ailleurs toujours pas compris le problème), visiblement rien n'a changé et ils en redemandent. :dodo:

Heureusement certains ici détiennent la vérité et dispensent généreusement leur lumière... vraiment solaire.

Par

Une bonne essence inférieure à 14 cv fiscaux transformée à l'éthanol devient critère 1.

Du coup elle peut circuler dans les ZFE jusqu'à 2030. Même si elle consomme 11 l aux cents à 0,65 € le litre....

Chut, faut pas le répéter!!!

Par

En réponse à remir325

Personnellement, j'avais prévu d'acheter un diesel, étant en milieu rural, peu importe les grandes villes interdites.

Hors sur les annonces des sites le bon coin ou la centrale, je ne constate pas de tarifs si bas que ça sur les modèles diesel.

J'aimerai bien trouver des modèles avec les baisses de côtes indiquées dans cet article !

Autrement dis, j'ai quelques doutes ...

mon 4x4 diesel pick up double cabine vendu en un mois et bien au dessus de l'argus... Ma fille veut acheter une Alfa diesel Guilletta, et depuis deux mois je ne constate pas une braderie !

Par

Le diesel il y que ça de bon comparé au 3 cylindre essence

Par

donc que je relise bien l'article , une Golf TDI de 2 ans décote de 39% quand un 3008 HDi de 4 ans ( 2017) décote de 'seulement' 41% !!! mdr :lol:

rhalala ces allemande.... ça tient super bien la cote.... ou pas ! :buzz:

Par

En réponse à E911V

Ayant eu longtemps des diesels, pas par choix mais bicoze voiture de fonction, je peux dire que le jour où je suis revenu à l'essence a été un vrai bonheur.

L'absence de vibration, de bruit, et le plein qui ne pue pas. A ce moment là, j'ai juré ne plus revenir au mazout en aucun cas.

Bon depuis j'ai goûté à l'électrique et le choc a été le même. Du coup plus jamais de thermique.

Et quand tu as vu la dépollution d'une batterie Ion et des mines à lithium et autres produits rare que nous trouvons dans les batteries, ça t'a fais quel choc ? Aucun car c'est pas chez toi que ça pollue ?

Cet article confirme bien le problème de pollution de notre monde. Gardez tous vos bagnoles jusqu'à 400kms et vous verrez que qu'importe le carburant le bilan écologique sera bon.

Changer tout les 3/4 ans pour une voiture moins polluante est le summum de la pollution, diesel essence électrique ou hydrogène.

...

Par

En réponse à Hcc1

Heureusement certains ici détiennent la vérité et dispensent généreusement leur lumière... vraiment solaire.

C'est sûr, le dieselgate c'est une invention des Reptiliens... :dodo:

Par

En réponse à Ajneda

Il me semble plus logique de privilégier des motorisations rejetant moins de polluants toxiques voire létaux pour l'homme quitte à émettre légèrement plus de CO2 au roulage (dans le cas de l'essence), gaz étant facilement épongé dans la nature, contrairement aux saloperies mortelles que balance un diesel, même moderne.

Les véhicules essence modernes rejettent des particules plus fines et plus dangereuses que celles des diesels contrairement aux idées reçues. Leurs particules plus fines ont la capacité de passer dans le sang. L'OMS a d'ailleurs classé l'essence comme cancérigène probable.

Par

En réponse à Tesal

Une bonne essence inférieure à 14 cv fiscaux transformée à l'éthanol devient critère 1.

Du coup elle peut circuler dans les ZFE jusqu'à 2030. Même si elle consomme 11 l aux cents à 0,65 € le litre....

Chut, faut pas le répéter!!!

C'est le moment de dégotter un bon vtec et de le saouler. :bien:

L'Accord VII 2,4 c'est 13cv : pile-poil... :oui:

Par

En réponse à matrix71

Le diesel il y que ça de bon comparé au 3 cylindre essence

Le choléra c'est super comparé à la peste... :cyp:

Par

En même temps les diesel sont devenus de telles usines à gaz qu'on ne peut que douter de leur fiabilité sur le long terme. Je parle pas forcément de grosses pannes, mais de voyants à la noix qui s'allumeront et feront recaler l'auto à un CT de plus en plus exigeant, avec à la clef des factures qui peuvent vite grimper.

Les essences vont sûrement suivre le même chemin, une manière de pousser les conducteurs vers les autos électriques dont on nous vante les bienfaits en oubliant volontairement de préciser qu'elles fonctionnent en fait surtout à l'uranium... Mais ne peuvent toujours pas nous ramener au 5 novembre 1955 :non:

Par

En réponse à Laorans29

Les véhicules essence modernes rejettent des particules plus fines et plus dangereuses que celles des diesels contrairement aux idées reçues. Leurs particules plus fines ont la capacité de passer dans le sang. L'OMS a d'ailleurs classé l'essence comme cancérigène probable.

Seulement les petits moulins downsizés gavés aux turbos et à l'injection directe. :bah:

Si les émissions locales te gênent, avec raison, tu peux parfaitement trouver de bons moulins essence chez Honda, Toyota, Mazda, Lexus... :oui:

Par

En réponse à remir325

Personnellement, j'avais prévu d'acheter un diesel, étant en milieu rural, peu importe les grandes villes interdites.

Hors sur les annonces des sites le bon coin ou la centrale, je ne constate pas de tarifs si bas que ça sur les modèles diesel.

J'aimerai bien trouver des modèles avec les baisses de côtes indiquées dans cet article !

Autrement dis, j'ai quelques doutes ...

Témoignage: autour de Clermont Ferrand, les diesels PSA équipée du moteur 2l sont vendues en une semaine environ a des tarifs très éloignés de la braderie. Pour tout ceux qui roulent beaucoup, et c'est le cas de quiconque habite la campagne, le diesel a encore sa place et les cris relatifs aux interdictions a venir n'arrivent pas a dépasser les limites de la ville.

Par

En réponse à ricolapin

L'hybride Toyota :bien:

Le HSD est la meilleure alternative au diesel

Qui a en prime sa fiabilité

Et les HSD ne pèse pas lourd qu'un diesel

Avec les 60 0000/70 000km que je parcours chaque année...ton affirmation me laisse dubitatif...:bah:

Par

En réponse à ZZTOP60

"Je vois surtout qu'on est (encore une fois) passé d'un extrême à l'autre. Du tout diesel aux tout essences aux tout hybride et bientôt tout électrique ."

C'est clair!

Et ça imposera de placer des bornes à recharge rapide sur tous les parcours autoroutiers, il faudra amener ou consolider les lignes, renforcer les systèmes de production (EPR, centrales....) et quand les gens seront équipés en V.E, les prix des recharges seront alignés à la hausse et on se retrouvera avec du privé qui gère là où ce sera devenu rentable.:chut:

C'est sur que les stations essence sont un service public. :violon:

Par

En réponse à PLexus sol-air

C'est sûr, le dieselgate c'est une invention des Reptiliens... :dodo:

Dogme de la pensée unique, il voulait dire.

Par

En réponse à le tamanoir

En même temps les diesel sont devenus de telles usines à gaz qu'on ne peut que douter de leur fiabilité sur le long terme. Je parle pas forcément de grosses pannes, mais de voyants à la noix qui s'allumeront et feront recaler l'auto à un CT de plus en plus exigeant, avec à la clef des factures qui peuvent vite grimper.

Les essences vont sûrement suivre le même chemin, une manière de pousser les conducteurs vers les autos électriques dont on nous vante les bienfaits en oubliant volontairement de préciser qu'elles fonctionnent en fait surtout à l'uranium... Mais ne peuvent toujours pas nous ramener au 5 novembre 1955 :non:

Vous préférez des voiture au pétrole d'Arabie ou de Russie plutôt que de l'électricité française.

Par

En réponse à Millichap

Avec les 60 0000/70 000km que je parcours chaque année...ton affirmation me laisse dubitatif...:bah:

Tentes la comparaison entre une Camry, une 508, une Mercédes C vu coté dépenses totales (TVS comprise). Tu risques d'être surpris. Il est même possible de penser Lexus, la comparaison doit encore être a la hauteur face a une classe E ou une A6.

Par

En réponse à Laorans29

Les véhicules essence modernes rejettent des particules plus fines et plus dangereuses que celles des diesels contrairement aux idées reçues. Leurs particules plus fines ont la capacité de passer dans le sang. L'OMS a d'ailleurs classé l'essence comme cancérigène probable.

Et le diesel est cancérogène, groupe 1". Vous nous en parlez quand ?

Par

En réponse à avelo

Vous préférez des voiture au pétrole d'Arabie ou de Russie plutôt que de l'électricité française.

Je préfère, en amont de tout ça, une voiture que je puisse utiliser dans mes déplacements occasionnels et quotidiens. Pour le quotidien, tout va, tout passe mais l'occasionnel n'est pas possible hors moteur thermique sans contraintes excessives a mon goût. Aujourd'hui, a voiture qui assure ces usages est une IS300h avec un gros vilain moteur essence de 2,5l.

Elle va durer encore au moins10 ans voir plus.

Par

En réponse à Millichap

Avec les 60 0000/70 000km que je parcours chaque année...ton affirmation me laisse dubitatif...:bah:

Moi pareil, 55 000 km par an.

Un bon HDI, c'est nickel.

5008 et C5 AC désormais.

Avant Xtrail DCI, pas mal aussi même si moins bonnes liaisons au sol.

Bref, diesel quand tu roules beaucoup et que tu ne peux pas recharger ni chez toi, ni au boulot.

Par

Ce qui serait intéressant, c'est de savoir quelle est la durée de vente.

Combien de temps reste une annonce sur le bon coin avant la vente ? On doit bien être à 3 ou 4 mois pour un diesel désormais... voir bien plus dans certains cas.

Beaucoup d'annonces sont encore à des prix élevés, et ceux qui ne bradent pas doivent attendre bien longtemps.

Par

essayez de vendre votre SUV familial essence, et vous verrez que les acheteurs sont quasi inexistants; par contre en diesel il partira très vite et sans le brader contrairement à ce que l'on essaie de nous faire croire ici.Sur les parcs d'occasions je ne constate aucun désamour du diesel et leurs cotes restent soutenues. dans le neuf c'est pareil c'est la mode des SUV et le diesel se vend toujours très bien me disait il y a peu un concessionnaire. En zone rurale, dans les petites et moyennes villes les gens savent que les diesels ne sont pas prêt d'être interdit donc pas de crainte.En France il n'y a pas que Paris et quelques grandes villes.

A ce jour le litre de gasoil est encore 13 cts moins cher que l'essence et c'est 2 à 3 L de moins en conso qu'un vehicule essence ou hybride rechargeable ou pas, 1000 bornes d'autonomie en 5 minutes et bien entretenu, 300 000 bornes mini sans soucis et ça pollue moins que l'essence. CQFD

Par

En réponse à -Nicolas-

Ce qui serait intéressant, c'est de savoir quelle est la durée de vente.

Combien de temps reste une annonce sur le bon coin avant la vente ? On doit bien être à 3 ou 4 mois pour un diesel désormais... voir bien plus dans certains cas.

Beaucoup d'annonces sont encore à des prix élevés, et ceux qui ne bradent pas doivent attendre bien longtemps.

J'ai écrit plus haut que, dans le cas d'une voiture équipée du 2l PSA, le délai de vente est de l'ordre de 1 semaine a un prix qui n'est pas celui de la braderie.

Par

En réponse à GY201

J'ai écrit plus haut que, dans le cas d'une voiture équipée du 2l PSA, le délai de vente est de l'ordre de 1 semaine a un prix qui n'est pas celui de la braderie.

Tu as aussi précisé que c'était dans une zone relativement sinistrée, loin de toute agglomération.

Je suis pas sûr qu'autour de Lyon ou Paris (ou Grenoble) ton mazout PSA se vende en 1 semaine. Ou alors à 30% de la cote argus.

Par

En réponse à Otonei

Tu as aussi précisé que c'était dans une zone relativement sinistrée, loin de toute agglomération.

Je suis pas sûr qu'autour de Lyon ou Paris (ou Grenoble) ton mazout PSA se vende en 1 semaine. Ou alors à 30% de la cote argus.

Si Clermont Ferrand est une zone sinistrée, tu as de bien mauvaises sources. C'est une zone méconnue où peu de gens souhaitent (a tord) s'installer et Michelin a conservé un volume d'embauches d'ingénieurs en 2020. A titre d'exemple, un neveu avec un diplôme pas sec d'une école sans renommée particulière (Bidart) a été embauché en septembre, le seul de sa promo a avoir un travail dès la sortie de l'école.

La vie est douce là bas et si je n'avais pas eu envie de courir le monde, je n'aurai pas passé ma vie active en île de France.

Par

En réponse à GY201

Si Clermont Ferrand est une zone sinistrée, tu as de bien mauvaises sources. C'est une zone méconnue où peu de gens souhaitent (a tord) s'installer et Michelin a conservé un volume d'embauches d'ingénieurs en 2020. A titre d'exemple, un neveu avec un diplôme pas sec d'une école sans renommée particulière (Bidart) a été embauché en septembre, le seul de sa promo a avoir un travail dès la sortie de l'école.

La vie est douce là bas et si je n'avais pas eu envie de courir le monde, je n'aurai pas passé ma vie active en île de France.

J'ai mis "relativement", effectivement de mon point de vue à part Michelin (qui avait voulu me recruter.... Mais je me suis enterré en IDF :cyp: ) je n'ai pas d'autres infos.

La qualité de vie doit être très bien (selon ce qu'on recherche), mais ca me semble quand même loin de tout.

Par

En réponse à remir325

Personnellement, j'avais prévu d'acheter un diesel, étant en milieu rural, peu importe les grandes villes interdites.

Hors sur les annonces des sites le bon coin ou la centrale, je ne constate pas de tarifs si bas que ça sur les modèles diesel.

J'aimerai bien trouver des modèles avec les baisses de côtes indiquées dans cet article !

Autrement dis, j'ai quelques doutes ...

Mouais, pareil... J'épluche les annonces de pros concernant toujours les 2/3 mêmes modèles (pas spécialement exotiques ou rares) depuis plusieurs mois : les prix se tiennent et les annonces en elles-mêmes ne restent pas non plus super longtemps en ligne.

À moins que le changement se situe sur une marge de négociation plus importante pour l'acheteur potentiel ?

Je serais d'ailleurs curieuse de savoir quelle remise on peut espérer sur une occasion Diesel, vendue plus ou moins au juste prix (15/16k€), ni très recherchée ni boudée et sans avoir de véhicule à faire reprendre ? Je me doute que ça doit pas monter bien haut, mais si un spécialiste passe par là...

Par

En réponse à ZZTOP60

"Car nous sommes en période de transition. Aujourd'hui, les acheteurs neufs sont 30 % à acheter du diesel. Et la répartition est donc de 70/30 en faveur de l'essence.", Tout cela semble logique et en accord avec le matracage ambiant....

Avec les normes drastiques liées au CO2, et uniquement lui, les constructeurs ont trouvé tout un tas de moyen d'y arriver. Un de ceux-là est l'injection directe ou encore le mélange pauvre sur les moteurs essence grâce à l'injection directe.

Hélas, si au final on baisse effectivement bien les consommations dans quelques contextes, sur route à allure constante, c'est pire en ville pour les moteurs downsizés), ce procédé induit l'apparition de particules fines et de Nox très néfastes à la santé, ce qui est reproché au diesel justement....

On achète aujourd'hui des moteurs qui émettent un poil moins de CO2 mais qui en contrepartie nous intoxiquent bien plus. Pire, cela induit donc l'apport de FAP, vanne EGR et autres dispositifs d'antipollution qui se révèlent donc énergivores à la fabrication (ça pollue puisque ça fait des déchets en plus), et qui provoquent des soucis de fiabilit.

En fait de particules,on autorise les moteurs récents à circuler en ville alors qu'ils produisent justement un cocktail particulièrement nocif de particules fines et les Nox (ça concerne les diesels et essence désormais) .... Les vieux diesels font de grosses fumées certes pas très bonnes pour la santé, pourtant ...ils se gardent de nous faire très mal en évitant de produire ces "fameuses" particules fines et les Nox ...Cette transition nou sfait aller vers une pollution qui ne se voit pas ! Donc tout ce qui fait une fumée noire, même si elle est moins néfaste, n'est pas le bienvenu. On a compris, d'ici peu le marché n'en sera plus encombré.

Ne parlons pas des hybrides "bodybuildés" en surpoids.:peur:

"Quant aux véhicules électriques vers quoi toute la politique ambiante veut nous amener par choix ou ....de force... qui sont bien plus polluants à fabriquer et même potentiellement plus polluants à faire rouler (puisque plus lourdes et étant rechargées en grande majorité par des usines thermiques au rendement similaire à nos voitures, sans oublier la perte de 10% entre la centrale et ma maison, et encore 10% de ma prise à ma batterie ...).:voyons:

Bref, aujourd'hui on vous subventionne pour accélérer la fuite en avant et la destruction de notre environnement (parfait à la base, et qui nous permet d'être serein pour des millions d'années à venir."

Condamner une fois de plus le gazole et privilégier l'essence à fond ou l'électrique n'est pas logique....Mais bon ça continue.....Soit!:bah:

Vous semblez ignorer que pour un thermique, entre le réservoir et la puissance transmise aux roues c'est 70% de perte (sans parler de l'extraction, de raffinage et du transport).

Par

Conclusion il n'a jamais été aussi rentable de rouler au diesel aujourd'hui :buzz:

Par

En réponse à ZZTOP60

"Car nous sommes en période de transition. Aujourd'hui, les acheteurs neufs sont 30 % à acheter du diesel. Et la répartition est donc de 70/30 en faveur de l'essence.", Tout cela semble logique et en accord avec le matracage ambiant....

Avec les normes drastiques liées au CO2, et uniquement lui, les constructeurs ont trouvé tout un tas de moyen d'y arriver. Un de ceux-là est l'injection directe ou encore le mélange pauvre sur les moteurs essence grâce à l'injection directe.

Hélas, si au final on baisse effectivement bien les consommations dans quelques contextes, sur route à allure constante, c'est pire en ville pour les moteurs downsizés), ce procédé induit l'apparition de particules fines et de Nox très néfastes à la santé, ce qui est reproché au diesel justement....

On achète aujourd'hui des moteurs qui émettent un poil moins de CO2 mais qui en contrepartie nous intoxiquent bien plus. Pire, cela induit donc l'apport de FAP, vanne EGR et autres dispositifs d'antipollution qui se révèlent donc énergivores à la fabrication (ça pollue puisque ça fait des déchets en plus), et qui provoquent des soucis de fiabilit.

En fait de particules,on autorise les moteurs récents à circuler en ville alors qu'ils produisent justement un cocktail particulièrement nocif de particules fines et les Nox (ça concerne les diesels et essence désormais) .... Les vieux diesels font de grosses fumées certes pas très bonnes pour la santé, pourtant ...ils se gardent de nous faire très mal en évitant de produire ces "fameuses" particules fines et les Nox ...Cette transition nou sfait aller vers une pollution qui ne se voit pas ! Donc tout ce qui fait une fumée noire, même si elle est moins néfaste, n'est pas le bienvenu. On a compris, d'ici peu le marché n'en sera plus encombré.

Ne parlons pas des hybrides "bodybuildés" en surpoids.:peur:

"Quant aux véhicules électriques vers quoi toute la politique ambiante veut nous amener par choix ou ....de force... qui sont bien plus polluants à fabriquer et même potentiellement plus polluants à faire rouler (puisque plus lourdes et étant rechargées en grande majorité par des usines thermiques au rendement similaire à nos voitures, sans oublier la perte de 10% entre la centrale et ma maison, et encore 10% de ma prise à ma batterie ...).:voyons:

Bref, aujourd'hui on vous subventionne pour accélérer la fuite en avant et la destruction de notre environnement (parfait à la base, et qui nous permet d'être serein pour des millions d'années à venir."

Condamner une fois de plus le gazole et privilégier l'essence à fond ou l'électrique n'est pas logique....Mais bon ça continue.....Soit!:bah:

Je suis d'accord avec vous sur le fait que les normes de plus en plus drastiques amènent un carburant : l'essence, initialement beaucoup moins polluant que le mazout, a se moderniser et par ce fait, se voit rajouter des FAP et autres sondes Nox qui le rapproche des gros défauts du diesel, pour gagner quelques grammes de CO2. Un paradoxe en soit. Où je ne suis pas d'accord, c'est que les vieux diesels ont toujours rejeté des quantités astronomiques de particules (les fameuses fumées noires, si malodorantes...), certes moins fines qu'aujourd'hui mais tout autant néfastes pour la santé et le paysage urbain. Voir les murs noirs de certains bâtiments en bordure de route. Et tout ça rentré dans vos poumons.... Mais ce n'est pas mieux avec les diesels modernes, peut être pire encore. Car tant que le moteur est neuf ou récent, les filtres font leurs effets. Mais dès que tous ces systèmes s'encrasser, tombent en panne au bout de quelques années, c'est catastrophique. Et vu les prix très élevés pour réparer ou changer ces pièces, les propriétaires auront tôt fait de passer outre. Ces mazout modernes sont des bombes à retardement.

Concernant la VE, de nombreuses études ont montré que la solution zéro émission, de la fabrication au recyclage des voitures n'existe pas. Mais le bilan reste à l'avantage de la voiture électrique. Ce qui est déjà un progrès. Et plus encore, l'avantage de la VE se situe en ville : on ne sera plus obligé de sentir ces odeurs nauséabondes de diesel, et de respirer sans s'en rendre compte toutes ces particules fines, nos poumons nous remercient déjà. Si on rajoute le fait que la VE ne fait pas de bruit, les villes redeviendront vivables, respirables.

Il ne faut pas oublier non plus que la voiture thermique a mis 1 siècle pour en arriver là. Et pendant 30 ans, nous avons sombré dans la pire solution, le mazout puant, polluant. Il est injuste de faire un procès à la VE qui n'en est qu'à ses prémisses. Laissons lui le temps de s'organiser, d'évoluer, de s'améliorer. On l'a bien fait pour le thermique !!!!

Par

Il faut acheter un cheval. Manger de l'herbe. Tout le monde est content. Lol

Par

On constate énormément de modèles entre 6 et 8 ans d'âge qui coûtent encore 70% de leur prix neuf... évidemment, il faut calculer une décote sur le prix réel, pas le prix catalogue.

Un véhicule à 18 000 € neuf s'achète souvent autour de 15 000 € remisé, et on trouve des annonces du style 7 ans, 80 000 km entre 10 et 12k€. C'est juste n'importe quoi.

Autre exemple :

https://www.leboncoin.fr/voitures/1906877940.htm?ac=4051296304

Par

En réponse à Gus76

Moi pareil, 55 000 km par an.

Un bon HDI, c'est nickel.

5008 et C5 AC désormais.

Avant Xtrail DCI, pas mal aussi même si moins bonnes liaisons au sol.

Bref, diesel quand tu roules beaucoup et que tu ne peux pas recharger ni chez toi, ni au boulot.

Et oui, d'autant que je roule majoritairement sur autoroute. Un véhicule hybride essence n'aurait pas de sens.

Pour certains usages, le diesel demeurera incontournable, n'en déplaise aux chantres de la pensée unique et de la vérité universelle.

Par

En réponse à ALINAT

Je suis d'accord avec vous sur le fait que les normes de plus en plus drastiques amènent un carburant : l'essence, initialement beaucoup moins polluant que le mazout, a se moderniser et par ce fait, se voit rajouter des FAP et autres sondes Nox qui le rapproche des gros défauts du diesel, pour gagner quelques grammes de CO2. Un paradoxe en soit. Où je ne suis pas d'accord, c'est que les vieux diesels ont toujours rejeté des quantités astronomiques de particules (les fameuses fumées noires, si malodorantes...), certes moins fines qu'aujourd'hui mais tout autant néfastes pour la santé et le paysage urbain. Voir les murs noirs de certains bâtiments en bordure de route. Et tout ça rentré dans vos poumons.... Mais ce n'est pas mieux avec les diesels modernes, peut être pire encore. Car tant que le moteur est neuf ou récent, les filtres font leurs effets. Mais dès que tous ces systèmes s'encrasser, tombent en panne au bout de quelques années, c'est catastrophique. Et vu les prix très élevés pour réparer ou changer ces pièces, les propriétaires auront tôt fait de passer outre. Ces mazout modernes sont des bombes à retardement.

Concernant la VE, de nombreuses études ont montré que la solution zéro émission, de la fabrication au recyclage des voitures n'existe pas. Mais le bilan reste à l'avantage de la voiture électrique. Ce qui est déjà un progrès. Et plus encore, l'avantage de la VE se situe en ville : on ne sera plus obligé de sentir ces odeurs nauséabondes de diesel, et de respirer sans s'en rendre compte toutes ces particules fines, nos poumons nous remercient déjà. Si on rajoute le fait que la VE ne fait pas de bruit, les villes redeviendront vivables, respirables.

Il ne faut pas oublier non plus que la voiture thermique a mis 1 siècle pour en arriver là. Et pendant 30 ans, nous avons sombré dans la pire solution, le mazout puant, polluant. Il est injuste de faire un procès à la VE qui n'en est qu'à ses prémisses. Laissons lui le temps de s'organiser, d'évoluer, de s'améliorer. On l'a bien fait pour le thermique !!!!

Laissons du temps au VE ? Pourquoi faire ?

Depuis l'invention des injecteurs un véhicule thermique est il vraiment MOINS polluant depuis sa fabrication jusqu'à sa destruction "complète" ?

Je ne crois pas, je dirais même que je suis presque persuadé qu'une super 5 a un meilleur bilan de pollution global qu'une clio 2021 essence.

Je ne vois pas comment les VE vont améliorer quoi que ce soit. Il ne font que déplacer le problème et en créer de nouveaux qui n'existait pas avec le thermique.

Comme écris plus haut la solution est simplement d'arrêter de surconsommer et d'arrêter de changer de voiture tous les 3/4ans. Poussez vos voitures jusqu'à la fin 400kms+ et changez les une fois ces dernières irréparables.

Perso j'ai une Yaris de 2008 de 150km; c'est un diesel et en l'ayant depuis 8ans ce mois ci j'ai moins pollué que le gars qui vient d'enchaîner 2 Loa en 8ans pour avoir un véhicule neuf SUVisé au possible.

Par

En réponse à GY201

Si Clermont Ferrand est une zone sinistrée, tu as de bien mauvaises sources. C'est une zone méconnue où peu de gens souhaitent (a tord) s'installer et Michelin a conservé un volume d'embauches d'ingénieurs en 2020. A titre d'exemple, un neveu avec un diplôme pas sec d'une école sans renommée particulière (Bidart) a été embauché en septembre, le seul de sa promo a avoir un travail dès la sortie de l'école.

La vie est douce là bas et si je n'avais pas eu envie de courir le monde, je n'aurai pas passé ma vie active en île de France.

Je partage. J'ai quitté il y a quelques années la RP après y avoir vécu pendant 44 ans pour rejoindre l'Auvergne dans le cadre d'un projet professionnel. Une seule question de pose aujourd'hui : pourquoi ne pas l'avoir fait plus tôt ?

Sur le plan de la qualité de vie professionnelle, mais aussi personnelle, "y'a pas photo !" comme on dit.

Mais bon, préservons ce qui est rare : ne pas trop vanter la qualité de vie en Auvergne. :biggrin:

Par

En réponse à ALINAT

Je suis d'accord avec vous sur le fait que les normes de plus en plus drastiques amènent un carburant : l'essence, initialement beaucoup moins polluant que le mazout, a se moderniser et par ce fait, se voit rajouter des FAP et autres sondes Nox qui le rapproche des gros défauts du diesel, pour gagner quelques grammes de CO2. Un paradoxe en soit. Où je ne suis pas d'accord, c'est que les vieux diesels ont toujours rejeté des quantités astronomiques de particules (les fameuses fumées noires, si malodorantes...), certes moins fines qu'aujourd'hui mais tout autant néfastes pour la santé et le paysage urbain. Voir les murs noirs de certains bâtiments en bordure de route. Et tout ça rentré dans vos poumons.... Mais ce n'est pas mieux avec les diesels modernes, peut être pire encore. Car tant que le moteur est neuf ou récent, les filtres font leurs effets. Mais dès que tous ces systèmes s'encrasser, tombent en panne au bout de quelques années, c'est catastrophique. Et vu les prix très élevés pour réparer ou changer ces pièces, les propriétaires auront tôt fait de passer outre. Ces mazout modernes sont des bombes à retardement.

Concernant la VE, de nombreuses études ont montré que la solution zéro émission, de la fabrication au recyclage des voitures n'existe pas. Mais le bilan reste à l'avantage de la voiture électrique. Ce qui est déjà un progrès. Et plus encore, l'avantage de la VE se situe en ville : on ne sera plus obligé de sentir ces odeurs nauséabondes de diesel, et de respirer sans s'en rendre compte toutes ces particules fines, nos poumons nous remercient déjà. Si on rajoute le fait que la VE ne fait pas de bruit, les villes redeviendront vivables, respirables.

Il ne faut pas oublier non plus que la voiture thermique a mis 1 siècle pour en arriver là. Et pendant 30 ans, nous avons sombré dans la pire solution, le mazout puant, polluant. Il est injuste de faire un procès à la VE qui n'en est qu'à ses prémisses. Laissons lui le temps de s'organiser, d'évoluer, de s'améliorer. On l'a bien fait pour le thermique !!!!

Je suis d'accord avec votre post dans son ensemble.C'est justement parce que je suis en accord avec "Il est injuste de faire un procès à la VE qui n'en est qu'à ses prémisses. Laissons lui le temps de s'organiser, d'évoluer, de s'améliorer. On l'a bien fait pour le thermique !!!!" ................que je pense qu'il ne faut pas "tomber" dans l'hybride et l'électrique et installer des dizaines de milliers de bornes à recharge rapide (à fort coût financier et en matières premières ) puisque c'est l'argument actuel qui freine encore parai-t-il l'achat des V.E!

Au fond, je suis pour un juste "équilibre" et pas de critique infondée envers le V.E ou le diesel.Vers une modernisation du parc automobile, oui mais pas à coups d'aides parfois "injustes" et de bashing....:bah:

Par

En réponse à chouxy

Laissons du temps au VE ? Pourquoi faire ?

Depuis l'invention des injecteurs un véhicule thermique est il vraiment MOINS polluant depuis sa fabrication jusqu'à sa destruction "complète" ?

Je ne crois pas, je dirais même que je suis presque persuadé qu'une super 5 a un meilleur bilan de pollution global qu'une clio 2021 essence.

Je ne vois pas comment les VE vont améliorer quoi que ce soit. Il ne font que déplacer le problème et en créer de nouveaux qui n'existait pas avec le thermique.

Comme écris plus haut la solution est simplement d'arrêter de surconsommer et d'arrêter de changer de voiture tous les 3/4ans. Poussez vos voitures jusqu'à la fin 400kms+ et changez les une fois ces dernières irréparables.

Perso j'ai une Yaris de 2008 de 150km; c'est un diesel et en l'ayant depuis 8ans ce mois ci j'ai moins pollué que le gars qui vient d'enchaîner 2 Loa en 8ans pour avoir un véhicule neuf SUVisé au possible.

Tout ça n'est pas....faux!:bien:

Par

En réponse à Otonei

J'ai mis "relativement", effectivement de mon point de vue à part Michelin (qui avait voulu me recruter.... Mais je me suis enterré en IDF :cyp: ) je n'ai pas d'autres infos.

La qualité de vie doit être très bien (selon ce qu'on recherche), mais ca me semble quand même loin de tout.

Pas si loin de tout que tu le dis, ce n'est pas Brest ou Nice.

Il y a quelques pépites hors Michelin (seul siège social hors Paris pour une entreprise au CAC40). Je te parlerai du groupe Rexia, créé a partir de rien par Philippe Moniot (il doit avoir près de 75 ans aujourd'hui) par exemple:

http://www.rexiaa-group.com/

et il y a d'autre PME ou ETI qui opèrent en toute discrétion depuis l'Auvergne. C'est, pour les gens qui ont une formation convenable, une zone de plein emploi.

Par

En réponse à Ajneda

Il me semble plus logique de privilégier des motorisations rejetant moins de polluants toxiques voire létaux pour l'homme quitte à émettre légèrement plus de CO2 au roulage (dans le cas de l'essence), gaz étant facilement épongé dans la nature, contrairement aux saloperies mortelles que balance un diesel, même moderne.

Bonjour votre réponse est caractéristique d'une méconnaissance totale des problèmes environnementaux ce qui rue la planète n'est pas les Nox où les particules fines mais bien les gaz à effet de serres tel que le méthane et le CO2 gaz qui s'accumulent le CO2 est uniquement absorbé par les plantes et grâce à un échange entre la mer et l'atmosphère et a cause de la déforestation et du réchauffement climatique la quantité absorbée diminuent et pour finir la production mondiale de CO2 par les véhicules particuliers ne représente que 6% du problème Donc essence ou diesel le combat est le même

Par

En réponse à Tortel

Vous semblez ignorer que pour un thermique, entre le réservoir et la puissance transmise aux roues c'est 70% de perte (sans parler de l'extraction, de raffinage et du transport).

Mais les véhicules a moteur thermique restent efficaces et ont encore de longues décennies devant eux pour assurer les déplacements partout dans le monde. Le problème n'est que celui de quelques citoyens en Europe qui souhaitent avoir en ville de l'air plus respirable, c'est bien sur indispensable mais il n'est pas nécessaire de mettre a mal toute une industrie pour arriver a ce but, il y a d'autres méthodes.

Je ne suis pas gêné si les voitures n'ont plus droit de cité mais je suis gêné si les gens hors les villes se voient imposer des restrictions là où elles sont inutiles.

Par

En réponse à Millichap

Et oui, d'autant que je roule majoritairement sur autoroute. Un véhicule hybride essence n'aurait pas de sens.

Pour certains usages, le diesel demeurera incontournable, n'en déplaise aux chantres de la pensée unique et de la vérité universelle.

Exemple en bas de gamme: une Jazz hybride neuve a les mêmes consommations sur autoroute qu'une Picanto diesel de 1989. Seul le différentiel de prix a la pompe fait la différence.

Par

Les prix se sont effondrés pour le diesel, ça se voit dans les annonces et les véhicules qui sont encore vendu trop cher restent sur les bras des vendeurs pendant de long mois avant qu'ils ne bradent :bah:

Après je vois un "certain avantage" : il y a des modèles puissant et assez bien équipé qui deviennent très abordable comme de la BMW 330d touring, de la A4/A6 allroad, SQ5, Golf gtd, etc

Pour ceux qui habitent dans la pampa ça peut être l'occaz de faire de bonnes affaires....mais...faudra sûrement aller jusqu'au bout, car invendable ou au prix de la ferraille dans quelques temps :bah:

Et puis il faut aussi prendre en compte le prix du gasoil, de l'entretien...pas dit qu'au final se soit une super affaire... difficile à dire...mais tentant pour rouler avec des diesels puissant (qui deviennent un peu les "essences puissantes" qui se vendaient une poignée de cerises)

Perso un petit 330d touring a pas cher m'irais très bien :biggrin:

Par

En réponse à Millichap

Et oui, d'autant que je roule majoritairement sur autoroute. Un véhicule hybride essence n'aurait pas de sens.

Pour certains usages, le diesel demeurera incontournable, n'en déplaise aux chantres de la pensée unique et de la vérité universelle.

Il n'y a pas si longtemps, la pensée unique et universelle, c'était de claquer un mazout sur n'importe quoi, quitte à sombrer dans l'absurde (smart). Je n'ai pas souvenir d'avoir entendu des cris d'orfraies comme de nos jours pour dénoncer cela. Faut-il en conclure que les dénonciateurs de "pensée unique" sont ceux-là même qui la suivaient quelques temps avant ?

Par

La part du diesel continuera de baisser dans les achats de véhicules neufs particuliers, pour les entreprises c'est un peu différent au delà de 30, 40000 kms/an il n'y a rien de mieux. On peut ajouter qu'un diesel récent et puissant en boite auto c'est un agrément de conduite pour une consommation qu'il est impossible de retrouver ailleurs.

Par

Le diesel est économique et est très agréable à conduire avec son couple a bas régime...

L'essence plus silencieux et rageux en haut régime...

L'électique à une accélération foudroyante mais pas d'autonomie, j'aurais pas aimé en avoir une dans le nord la semaine passé vu les températures...

Les politiciens font consommer pour faire tourner le pognon mais personnellement je ne crois pas que un jour on en aura fait assez pour plus passer à la caisse ...

L'écologie rapporte bien trop.

Par

Il y a plusieurs vendeurs pro de voiture d'occasion autour de chez moi, je regarde parfois en passant devant et sur leur site internet, ce que je constate c'est que les modèles essence sont très rares, les hybrides inexistants ou presque, électriques jamais vu, ils n'ont quasiment que des modèles diesel a vendre, et quand je vois les prix c'est pas donné.

Par

En réponse à GY201

Tentes la comparaison entre une Camry, une 508, une Mercédes C vu coté dépenses totales (TVS comprise). Tu risques d'être surpris. Il est même possible de penser Lexus, la comparaison doit encore être a la hauteur face a une classe E ou une A6.

Tu prêches dans le désert, ceux qui pensent encore en 2021 que le diesel est "rentable" n'ont semble-t-il pas suivi les évolutions techniques et environnementales des 20 dernières années, notamment l'explosion des offres d'hybrides qui peuvent maintenant prendre la place de n'importe quel diesel. :bah:

Par

En réponse à pdumoulin

Il y a plusieurs vendeurs pro de voiture d'occasion autour de chez moi, je regarde parfois en passant devant et sur leur site internet, ce que je constate c'est que les modèles essence sont très rares, les hybrides inexistants ou presque, électriques jamais vu, ils n'ont quasiment que des modèles diesel a vendre, et quand je vois les prix c'est pas donné.

Le stock reflète les bagnoles invendues et dépend de ce que recherchent ou pas les gens : pose la question à un taxi et il te dira combien c'est compliqué aujourd'hui de trouver une hybride type Prius à un prix correct. :bah:

Après si tu aimes très fort ton garagiste et ton banquier tu peux toujours jouer à la roulette russe en achetant un diesel urbain en stock à pas cher... :lol:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Tu prêches dans le désert, ceux qui pensent encore en 2021 que le diesel est "rentable" n'ont semble-t-il pas suivi les évolutions techniques et environnementales des 20 dernières années, notamment l'explosion des offres d'hybrides qui peuvent maintenant prendre la place de n'importe quel diesel. :bah:

Tout dépendra du kilométrage parcouru et du type de parcours. :bah:

Par

En réponse à v_tootsie

Il n'y a pas si longtemps, la pensée unique et universelle, c'était de claquer un mazout sur n'importe quoi, quitte à sombrer dans l'absurde (smart). Je n'ai pas souvenir d'avoir entendu des cris d'orfraies comme de nos jours pour dénoncer cela. Faut-il en conclure que les dénonciateurs de "pensée unique" sont ceux-là même qui la suivaient quelques temps avant ?

En effet, aveuglé par un avantage fiscal en trompe-l'oeil pendant des décennies. :bah:

Par

En réponse à Millichap

En effet, aveuglé par un avantage fiscal en trompe-l'oeil pendant des décennies. :bah:

Avantage fiscal qui est maintenant favorable à la voiture électrique. Tous les carburants ont leur place y compris le diesel au rendement bien supérieur à l'essence. Pour la même puissance c'est 30 à 40%de conso en moins. Et je ne parle pas du couple qui rend la conduite agréable et sûre. Par contre en cas d'utilisation sur des petits trajets ce n'est pas l'idéal. Quant à l'autonome je fais Paris Barcelone avec un plein sans dépasser les 130km/h avec une Fiat bravo 2. Qui dit mieux ? Cessons d'attaquer systématiquement le diesel.

Par

En réponse à Millichap

Avec les 60 0000/70 000km que je parcours chaque année...ton affirmation me laisse dubitatif...:bah:

S'il n'y avait que la mienne ...

Beaucoup de passage du mazout au HSD ... et le kilométrage ne changera rien

entretien bien moins cher, conso équivalente et souvent inférieure et fiabilité largement supérieure .... j'oubliai assurance moins chère

Prime pollution (Nox et compagnies) très inférieure au mazout

Par

Si j'ai bien tout compris, je dois garder mon vieux diesel de 16 ans, qui ne cote plus grand chose, et attendre pour voir à quelle sauce les écolos vont nous manger. Ma compagne thermique diesel tiendra les 400 000 sans problème, pour envisager une solution qui me convienne dans 5 ou 6 ans..

Par

En réponse à Millichap

Tout dépendra du kilométrage parcouru et du type de parcours. :bah:

À part les quelques % de gens ultra-minorotaires qui ne font QUE de l'autoroute sans JAMAIS mettre la roue en ville, tous les parcours et tous les kilométrages sont plus favorables à l'hybride qu'au diesel. :bah:

Par

En réponse à ricolapin

S'il n'y avait que la mienne ...

Beaucoup de passage du mazout au HSD ... et le kilométrage ne changera rien

entretien bien moins cher, conso équivalente et souvent inférieure et fiabilité largement supérieure .... j'oubliai assurance moins chère

Prime pollution (Nox et compagnies) très inférieure au mazout

Conso équivalente ? :beuh:

Pour l'usage que j'en ai, j'aimerai voir çà sur un parcours typé autoroutier.

Je dois parcourir 80% de mes trajets sur voies rapides...me faire croire que le moteur essence consommera mois que son homologue au fioul dans ces conditions... :ange:

Mon bilan entretien n'est pas délirant non plus, en 36 mois et 200 000km : une révision tous les 30 000, un jeu de plaquettes avant, deux ou trois jeux de BEV, 6 pneus été et 4 hiver et je te le concède, 400 litres d'urée. :bah:

Par

En réponse à Tigrominet

Si j'ai bien tout compris, je dois garder mon vieux diesel de 16 ans, qui ne cote plus grand chose, et attendre pour voir à quelle sauce les écolos vont nous manger. Ma compagne thermique diesel tiendra les 400 000 sans problème, pour envisager une solution qui me convienne dans 5 ou 6 ans..

Bon choix tu pollueras moins et te fera pas avoir par la mercantilitée de la pensée electro écologique.

Le jour où ton diesel sera mort ou complètement interdit de rouler tu n'aura md qu'à choisir ton véhicule pour tes 400 k kms suivants, qu'importe sa technologie; écologiquement tu auras eu raison.

Par

En réponse à PLexus sol-air

À part les quelques % de gens ultra-minorotaires qui ne font QUE de l'autoroute sans JAMAIS mettre la roue en ville, tous les parcours et tous les kilométrages sont plus favorables à l'hybride qu'au diesel. :bah:

CQFD.

Toutefois, dis-toi bien que les +700 000 commerciaux et autres professionnels qui bouffent du kilomètre à longueur de journées sont loin de constituer une ultra-minorité.

Maintenant, en effet, 80% des français roulent moins de 50km/jour, point de salut pour le mazout dans ce cas.

Par

En réponse à Millichap

CQFD.

Toutefois, dis-toi bien que les +700 000 commerciaux et autres professionnels qui bouffent du kilomètre à longueur de journées sont loin de constituer une ultra-minorité.

Maintenant, en effet, 80% des français roulent moins de 50km/jour, point de salut pour le mazout dans ce cas.

À moins de n'avoir que des clients au bord de l'autoroute et de soi-même habiter à côté de l'autoroute, ce qui est assez rare, la plupart des commerciaux qui font des bornes tournent comme les autres dans les bouchons urbains. :bah:

Et le souci (pour toi, pas pour les poumons des gens) c'est que la motorisation diesel ne sera jamais rentable pour seulement quelques % de clients très minoritaires, donc l'abandon total du diesel est inéluctable. :redface:

Par

En réponse à Millichap

CQFD.

Toutefois, dis-toi bien que les +700 000 commerciaux et autres professionnels qui bouffent du kilomètre à longueur de journées sont loin de constituer une ultra-minorité.

Maintenant, en effet, 80% des français roulent moins de 50km/jour, point de salut pour le mazout dans ce cas.

Et tu crois sincèrement que les boîtes de ces "professionnels" vont continuer à acheter des bagnoles avec des taxes (TVS etc..) importantes dessus?!? :blague:

Sans parler du prix du GO...

Les Flottes d'entreprises ont complètement changées de braquets, c'est full hybride ou électrique suivant les cas.

Les taxes étant annuelle et suivant la taille du parc...on parle en millions d'euros là...

Ton diesel en entreprise c'est quasi terminé (si ce n'est pas déjà terminé...)sauf cas particulier, beaucoup d'utilitaires vont sortir en hybride en plus.

Ce n'est juste qu'une question de temps.:bah:

Par

En réponse à PLexus sol-air

À moins de n'avoir que des clients au bord de l'autoroute et de soi-même habiter à côté de l'autoroute, ce qui est assez rare, la plupart des commerciaux qui font des bornes tournent comme les autres dans les bouchons urbains. :bah:

Et le souci (pour toi, pas pour les poumons des gens) c'est que la motorisation diesel ne sera jamais rentable pour seulement quelques % de clients très minoritaires, donc l'abandon total du diesel est inéluctable. :redface:

Il n'y a aucune raison pour que le diesel disparaisse avec la différence de prix actuelle des différents carburants. Chacun compte le prix de son km et le poids du prix des carburant est quasi égal au poids du prix d'achat, le reste étant accessoire.

Par

Cette propagande anti Diesel est ridicule , le Diesel n'est pas mort mais en plus il n'a jamais été aussi intéressant et n'a jamais aussi peu polluer

Quand on voit le downsizing des moteurs essence avec des valeurs de couple ridicule et des consommations disproportionner ;

J'ai eu la nouvel classe A200 avec sont 1.3 163 cv qui etait sur une consommation moyenne de 7L/100 (moyenne de 7.1 sur Sprintmonitor) pour 250nm de couple et un 0-100 en 8s

Aujourd'hui j'ai un Stelvio 2.2 210 cv qui consomme 7.8L/100 ( 7.5 de moyenne sur Sprintmonitor) avec 470 nm de couple et un 0-100 en 6.6s

Donc meme avec la dernière generation de moteur essence une voiture (classe A) moins puissante , une desactivation de cylindre , une voiture moins lourde ,plus aérodynamique on consomme presque rien de plus que l'essence pour des prestations bien superieur ! le choix est vite fait

Par

J'ai acheté mon diesel première main 5000 euros avec 80 000 km. Il consomme 4,7 litres / 100 km avec comme trajet principal Annecy centre - Genève centre donc embouteillage une portion à 110 km/h et de nouveau embouteillage. Mon plein fait quasiment tout le mois et sur autoroute je peux faire plus de 1200 km sans problème. Changer pour quoi exactement ?

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Le mec ne connait pas les prix du marché et vend trop chère c'est tout. Met lui un kilométrage plus cohérent avec l'âge et la décote est normale.

Par

Ben moi je voulais acheter une essence mais impossible !! Le vw transporter n existe plus en essence alors qu on le trouvait encore au catalogue en 2019 ! ?? J ai quand même regardé chez les concurrents : vito mercedes, non plus. Puis j ai fait tous les concurrents. Absolument aucune essence pour ce type de véhicule. Le vendeur trouvait ça bizarre que je veuille une essence. Ben on peut avoir besoin de transporter de gros volumes sans nécessairement faire de longs trajets ! Voilà...juste pour illustrer que parfois tu veux mais tu ne peux !!

Par

En réponse à GY201

Il n'y a aucune raison pour que le diesel disparaisse avec la différence de prix actuelle des différents carburants. Chacun compte le prix de son km et le poids du prix des carburant est quasi égal au poids du prix d'achat, le reste étant accessoire.

Pourtant il est bien en train de disparaître vu la part dans les ventes, et ce n'est pas fini compte tenu de la très prochaine prise de conscience des pros sur la TVA du mazout. :bah:

D'ailleurs il y a de plus en plus de pros qui achètent des petits utilitaires essence chez ceux qui font peu de bornes. :jap:

Et si les PDM sont trop faibles quand la courbe descendante se sera stabilisée, ce qui est très probable, plus aucun constructeur ne voudra investir dans une techno assurant des volumes insuffisants, donc mort programmée. :redface:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Pourtant il est bien en train de disparaître vu la part dans les ventes, et ce n'est pas fini compte tenu de la très prochaine prise de conscience des pros sur la TVA du mazout. :bah:

D'ailleurs il y a de plus en plus de pros qui achètent des petits utilitaires essence chez ceux qui font peu de bornes. :jap:

Et si les PDM sont trop faibles quand la courbe descendante se sera stabilisée, ce qui est très probable, plus aucun constructeur ne voudra investir dans une techno assurant des volumes insuffisants, donc mort programmée. :redface:

Pas vu d'utilitaire essence dans les offres il y a 18 mois. Les différences de prix catalogue sont tellement faibles et la consommation tellement plus élevée que ça reste une aberration économique que d'avoir un VU a moteur essence. Après, ceux qui doivent travailler dans les ZFE ont peut être l'obligation de passer en crit'air 1.

Par

En réponse à Millichap

Je partage. J'ai quitté il y a quelques années la RP après y avoir vécu pendant 44 ans pour rejoindre l'Auvergne dans le cadre d'un projet professionnel. Une seule question de pose aujourd'hui : pourquoi ne pas l'avoir fait plus tôt ?

Sur le plan de la qualité de vie professionnelle, mais aussi personnelle, "y'a pas photo !" comme on dit.

Mais bon, préservons ce qui est rare : ne pas trop vanter la qualité de vie en Auvergne. :biggrin:

Copaing ! :oui:

Par

En réponse à kernel_panic

Les prix se sont effondrés pour le diesel, ça se voit dans les annonces et les véhicules qui sont encore vendu trop cher restent sur les bras des vendeurs pendant de long mois avant qu'ils ne bradent :bah:

Après je vois un "certain avantage" : il y a des modèles puissant et assez bien équipé qui deviennent très abordable comme de la BMW 330d touring, de la A4/A6 allroad, SQ5, Golf gtd, etc

Pour ceux qui habitent dans la pampa ça peut être l'occaz de faire de bonnes affaires....mais...faudra sûrement aller jusqu'au bout, car invendable ou au prix de la ferraille dans quelques temps :bah:

Et puis il faut aussi prendre en compte le prix du gasoil, de l'entretien...pas dit qu'au final se soit une super affaire... difficile à dire...mais tentant pour rouler avec des diesels puissant (qui deviennent un peu les "essences puissantes" qui se vendaient une poignée de cerises)

Perso un petit 330d touring a pas cher m'irais très bien :biggrin:

Aaah, la pampa !

Par

En réponse à GY201

Si Clermont Ferrand est une zone sinistrée, tu as de bien mauvaises sources. C'est une zone méconnue où peu de gens souhaitent (a tord) s'installer et Michelin a conservé un volume d'embauches d'ingénieurs en 2020. A titre d'exemple, un neveu avec un diplôme pas sec d'une école sans renommée particulière (Bidart) a été embauché en septembre, le seul de sa promo a avoir un travail dès la sortie de l'école.

La vie est douce là bas et si je n'avais pas eu envie de courir le monde, je n'aurai pas passé ma vie active en île de France.

Copaing aussi !

Par

En réponse à rolleiflex

Avantage fiscal qui est maintenant favorable à la voiture électrique. Tous les carburants ont leur place y compris le diesel au rendement bien supérieur à l'essence. Pour la même puissance c'est 30 à 40%de conso en moins. Et je ne parle pas du couple qui rend la conduite agréable et sûre. Par contre en cas d'utilisation sur des petits trajets ce n'est pas l'idéal. Quant à l'autonome je fais Paris Barcelone avec un plein sans dépasser les 130km/h avec une Fiat bravo 2. Qui dit mieux ? Cessons d'attaquer systématiquement le diesel.

Aujourd’hui, un diésel n’a plus un rendement « bien supérieur » à l’essence, et les « 30 à 40 % de conso en moins » sont très exagérés. Mais il faut évidemment comparer avec des moteurs essence actuels, qui sont équipés de turbos comme les diésels. Si je me réfère à mon moteur essence moderne, de cylindrée semblable (c’est important), et avec un couple semblable (un 1500 DSG 250 Nm à déconnexion de cylindres) l’écart est plutôt de 5 à 10 % en volume de carburant consommé sur un long trajet routier-autoroutier (5,5 L/100 km de SP98 mesurés sur 620 km). Sur un long parcours routier, toujours aux limites de vitesses autorisées (390 km de 80 à 110), la consommation descend à 5,0 L/100 km. Ma carrosserie (classement « SUV citadin ») est différente de celle de la Bravo, mais le poids est assez proche (1 270 kgs). Ce moteur de 1500 n’est pas non plus idéal pour les petits trajets, comme tout thermique d’ailleurs, mais il est moins rembarbouillé de filtres, et il n’est pas shooté à l’urée.

Il faut tout de même savoir qu’un litre de gazole contient 17 % d’énergie de plus qu’un litre d’essence (un litre d’essence contient 8,67 KW d’énergie, alors qu’un litre de gazole en contient 10,14). Le moteur consomme moins d’euros en brûlant du gazole, mais si l’on regarde la quantité d’énergie absorbée, celle-ci est quasi identique, avec peut-être même un avantage pour l’essence avec la déconnexion de cylindres. Il existe tout simplement un avantage fiscal pour l’énergie gazole, conséquence de bricolages politiciens.

Par

En réponse à GY201

Pas vu d'utilitaire essence dans les offres il y a 18 mois. Les différences de prix catalogue sont tellement faibles et la consommation tellement plus élevée que ça reste une aberration économique que d'avoir un VU a moteur essence. Après, ceux qui doivent travailler dans les ZFE ont peut être l'obligation de passer en crit'air 1.

Je connais pourtant un boulanger qui a acheté récemment un petit VU essence avec évidement un prix d'achat très intéressant, car il fait peu de kilomètres et n'avait pas envie de raquer pour l'entretien pour gagner des clopinettes sur le carburant. :bah:

Et même si le calcul est très pertinent, le commercial l'a quand même regardé avec des yeux ronds. Remarque ce même commercial ne savait pas que la récupération de la TVA sur l'essence sera très bientôt au même niveau que pour le mazout, donc la crédibilité du mec en matière de conseil...

:violon:

Par

En réponse à Papygeon

Aujourd’hui, un diésel n’a plus un rendement « bien supérieur » à l’essence, et les « 30 à 40 % de conso en moins » sont très exagérés. Mais il faut évidemment comparer avec des moteurs essence actuels, qui sont équipés de turbos comme les diésels. Si je me réfère à mon moteur essence moderne, de cylindrée semblable (c’est important), et avec un couple semblable (un 1500 DSG 250 Nm à déconnexion de cylindres) l’écart est plutôt de 5 à 10 % en volume de carburant consommé sur un long trajet routier-autoroutier (5,5 L/100 km de SP98 mesurés sur 620 km). Sur un long parcours routier, toujours aux limites de vitesses autorisées (390 km de 80 à 110), la consommation descend à 5,0 L/100 km. Ma carrosserie (classement « SUV citadin ») est différente de celle de la Bravo, mais le poids est assez proche (1 270 kgs). Ce moteur de 1500 n’est pas non plus idéal pour les petits trajets, comme tout thermique d’ailleurs, mais il est moins rembarbouillé de filtres, et il n’est pas shooté à l’urée.

Il faut tout de même savoir qu’un litre de gazole contient 17 % d’énergie de plus qu’un litre d’essence (un litre d’essence contient 8,67 KW d’énergie, alors qu’un litre de gazole en contient 10,14). Le moteur consomme moins d’euros en brûlant du gazole, mais si l’on regarde la quantité d’énergie absorbée, celle-ci est quasi identique, avec peut-être même un avantage pour l’essence avec la déconnexion de cylindres. Il existe tout simplement un avantage fiscal pour l’énergie gazole, conséquence de bricolages politiciens.

Si tu veux comparer avec ce qui se fait de mieux aujourd'hui en conso, c'est pas du côté des essence turbo qu'il faut chercher... :dodo:

Indices : pas de turbo, pas de boîte de vitesse, pas de démarreur, pas d'alternateur, dépollution réduite au strict minimum, conso réduite, entretien peu coûteux, fiabilité exemplaire et aucune contrainte d'usage genre recharges ou coffre tronqué par des batteries lourdes et volumineuses. :fleur:

Par

En réponse à kernel_panic

Et tu crois sincèrement que les boîtes de ces "professionnels" vont continuer à acheter des bagnoles avec des taxes (TVS etc..) importantes dessus?!? :blague:

Sans parler du prix du GO...

Les Flottes d'entreprises ont complètement changées de braquets, c'est full hybride ou électrique suivant les cas.

Les taxes étant annuelle et suivant la taille du parc...on parle en millions d'euros là...

Ton diesel en entreprise c'est quasi terminé (si ce n'est pas déjà terminé...)sauf cas particulier, beaucoup d'utilitaires vont sortir en hybride en plus.

Ce n'est juste qu'une question de temps.:bah:

Dans le choix des véhicules collaborateurs de l'entreprise où je suis, il y encore et heureusement du diesel, et de hybride. D'ailleurs les poids des véhicules sont marqués ainsi que les lieux de fabrication. Il est amusant de constater que le poids en diesel d'une BMW série 1 ou Mercedes classe A, sont identiques à un Renault Kadjar vers les 1400kg et le Peugeot 2008 en boite auto 130 ch pèse 1250kg, donc moins que les autres....

Donc les antis SUV, qui prônent que ce sont des voitures plus lourdes, merci de revoir vos copies.

Pour le diesel, il a toute sa place pour moi, avec 1000 km par semaine et pas mal d'autoroute, cela me fait un plein par semaine (Renault kadjar) ! L hybride en essence ferait il mieux.... ?

Par

En réponse à D611S

Dans le choix des véhicules collaborateurs de l'entreprise où je suis, il y encore et heureusement du diesel, et de hybride. D'ailleurs les poids des véhicules sont marqués ainsi que les lieux de fabrication. Il est amusant de constater que le poids en diesel d'une BMW série 1 ou Mercedes classe A, sont identiques à un Renault Kadjar vers les 1400kg et le Peugeot 2008 en boite auto 130 ch pèse 1250kg, donc moins que les autres....

Donc les antis SUV, qui prônent que ce sont des voitures plus lourdes, merci de revoir vos copies.

Pour le diesel, il a toute sa place pour moi, avec 1000 km par semaine et pas mal d'autoroute, cela me fait un plein par semaine (Renault kadjar) ! L hybride en essence ferait il mieux.... ?

C'est là que se trouve la limite, et ce pour deux raisons.

Si l'autoroute (sans bouchons) est majoritaire dans les distances parcourues, Les éléments d'anti pollution du diesel vont fonctionner dans de bonnes conditions et ont plus de chance de fonctionner correctement pendant un nombre élevé de km. En plus, c'est là que les consommations se rejoignent entre hybride et diesel, la différence de prix au litre fait la différence finale.

Donc, oui, le diesel est dans les conditions actuelles moins coûteux que l'hybride.

Pour info, une IS300h consomme moins qu'une Mazda 6 diesel 150Cv sur autoroute (6,8l vs 7,2) mais le prix du carburant au km reste plus élevé.

Par

En réponse à GY201

C'est là que se trouve la limite, et ce pour deux raisons.

Si l'autoroute (sans bouchons) est majoritaire dans les distances parcourues, Les éléments d'anti pollution du diesel vont fonctionner dans de bonnes conditions et ont plus de chance de fonctionner correctement pendant un nombre élevé de km. En plus, c'est là que les consommations se rejoignent entre hybride et diesel, la différence de prix au litre fait la différence finale.

Donc, oui, le diesel est dans les conditions actuelles moins coûteux que l'hybride.

Pour info, une IS300h consomme moins qu'une Mazda 6 diesel 150Cv sur autoroute (6,8l vs 7,2) mais le prix du carburant au km reste plus élevé.

Problème résolu avec l'E85. :bien:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Problème résolu avec l'E85. :bien:

Ce n'est pas un "problème" mais avec le 2,5l a injection double (directe et indirecte), je me garderais bien de mettre du E85, adapter les injecteurs n'est pas simple pour la partie injection directe.

Par

En réponse à Papygeon

Aujourd’hui, un diésel n’a plus un rendement « bien supérieur » à l’essence, et les « 30 à 40 % de conso en moins » sont très exagérés. Mais il faut évidemment comparer avec des moteurs essence actuels, qui sont équipés de turbos comme les diésels. Si je me réfère à mon moteur essence moderne, de cylindrée semblable (c’est important), et avec un couple semblable (un 1500 DSG 250 Nm à déconnexion de cylindres) l’écart est plutôt de 5 à 10 % en volume de carburant consommé sur un long trajet routier-autoroutier (5,5 L/100 km de SP98 mesurés sur 620 km). Sur un long parcours routier, toujours aux limites de vitesses autorisées (390 km de 80 à 110), la consommation descend à 5,0 L/100 km. Ma carrosserie (classement « SUV citadin ») est différente de celle de la Bravo, mais le poids est assez proche (1 270 kgs). Ce moteur de 1500 n’est pas non plus idéal pour les petits trajets, comme tout thermique d’ailleurs, mais il est moins rembarbouillé de filtres, et il n’est pas shooté à l’urée.

Il faut tout de même savoir qu’un litre de gazole contient 17 % d’énergie de plus qu’un litre d’essence (un litre d’essence contient 8,67 KW d’énergie, alors qu’un litre de gazole en contient 10,14). Le moteur consomme moins d’euros en brûlant du gazole, mais si l’on regarde la quantité d’énergie absorbée, celle-ci est quasi identique, avec peut-être même un avantage pour l’essence avec la déconnexion de cylindres. Il existe tout simplement un avantage fiscal pour l’énergie gazole, conséquence de bricolages politiciens.

Bien d'accord avec votre dernière remarque. Nous avons toujours l'habitude d'évaluer les consommations de carburant en volume et non en masse (ce qui serait déjà plus juste) ou en valeur énergétique. Et le diesel n'a plus beaucoup d'avantage avec cette évaluation... Sauf, comme vous dites, bricolage fiscal. Même bricolage que l'on retrouve dans le calcul du malus (voir les PHEV spécialement conçus pour cela à la différence de ceux qui étaient initialement conçus pour une optimisation énergétique.

Par

En réponse à Hcc1

Bien d'accord avec votre dernière remarque. Nous avons toujours l'habitude d'évaluer les consommations de carburant en volume et non en masse (ce qui serait déjà plus juste) ou en valeur énergétique. Et le diesel n'a plus beaucoup d'avantage avec cette évaluation... Sauf, comme vous dites, bricolage fiscal. Même bricolage que l'on retrouve dans le calcul du malus (voir les PHEV spécialement conçus pour cela à la différence de ceux qui étaient initialement conçus pour une optimisation énergétique.

On paye en volume tout ce qui est liquide, c'est facile a mesurer et les moteurs consomment des grammes (g/cv/h). C'est comme ça depuis le début du commencement. Si ensuite on distingue chaque carburant par l'énergie qu'il fourni (par l ou par kg?) on s'éloigne des préoccupations ordinaires de tout citoyen ordinaire. Il est possible de compliquer un peu plus, chaque livraison de carburant a une densité différente de la précédente.

Par

En réponse à GY201

On paye en volume tout ce qui est liquide, c'est facile a mesurer et les moteurs consomment des grammes (g/cv/h). C'est comme ça depuis le début du commencement. Si ensuite on distingue chaque carburant par l'énergie qu'il fourni (par l ou par kg?) on s'éloigne des préoccupations ordinaires de tout citoyen ordinaire. Il est possible de compliquer un peu plus, chaque livraison de carburant a une densité différente de la précédente.

Dans l'aéronautique il me semble qu'on évalue le plein en kg et les livreurs de gaz domestique précisent le volume et la température. Difficile de faire la même chose en station service mais les discussions sans fin sur go vs sp, abstraction faite des taxes, ne sont qu'une comparaison de rendement de moteur... Un peu meilleur en diesel. En revanche le CO2 émis est un bon indicateur pour comparer les deux motorisations puisqu'il rend compte de la consommation de carbone... imeme s'il doitaussi y avoir un peu d'H2o qui sort du tuyau...

Par

En réponse à Zelos

Je continue encore à acheter diesel même en occasion.

Pourquoi suivre les moutons ?

les moutons sont ceux qui roulent en diesel depuis longtemps alors qu'ils ne font que 10 ou 15000 kms/an.

Par

En réponse à 1760363

Copaing ! :oui:

Les deux derniers chiffres de ton pseudo.. :biggrin:

Par

En réponse à Hcc1

Dans l'aéronautique il me semble qu'on évalue le plein en kg et les livreurs de gaz domestique précisent le volume et la température. Difficile de faire la même chose en station service mais les discussions sans fin sur go vs sp, abstraction faite des taxes, ne sont qu'une comparaison de rendement de moteur... Un peu meilleur en diesel. En revanche le CO2 émis est un bon indicateur pour comparer les deux motorisations puisqu'il rend compte de la consommation de carbone... imeme s'il doitaussi y avoir un peu d'H2o qui sort du tuyau...

En fait c'est toujours un volume qui est compté et facturé, ensuite avec la densité, on calcule effectivement tout en masse. Les jaugeurs, débimètres et totalisateurs sont en kg avec diverses méthodes pour passer aux masses car la base de la mesure est volumétrique. Sur un réservoir vide avec les sondes de compensation de densité sèches, les affichages sont fantaisistes.

Par

En réponse à GY201

Ce n'est pas un "problème" mais avec le 2,5l a injection double (directe et indirecte), je me garderais bien de mettre du E85, adapter les injecteurs n'est pas simple pour la partie injection directe.

C'est évident que la double injection n'est pas prévue pour l'ethanol, seule les bagnoles en injection indirecte sont convertibles. :bah:

D'où mon espoir de bagnoles à l'ethanol constructeur, puisque l'ethanol permet de largement compenser le petit gain en conso de l'injection directe, avec au passage un gain en pollution (plus besoin de FAP) et en coût/fiabilité, l'injection directe n'étant pas une avancée en la matière. :oui:

Par

En réponse à D611S

Dans le choix des véhicules collaborateurs de l'entreprise où je suis, il y encore et heureusement du diesel, et de hybride. D'ailleurs les poids des véhicules sont marqués ainsi que les lieux de fabrication. Il est amusant de constater que le poids en diesel d'une BMW série 1 ou Mercedes classe A, sont identiques à un Renault Kadjar vers les 1400kg et le Peugeot 2008 en boite auto 130 ch pèse 1250kg, donc moins que les autres....

Donc les antis SUV, qui prônent que ce sont des voitures plus lourdes, merci de revoir vos copies.

Pour le diesel, il a toute sa place pour moi, avec 1000 km par semaine et pas mal d'autoroute, cela me fait un plein par semaine (Renault kadjar) ! L hybride en essence ferait il mieux.... ?

Je me sens moins seul.

Un court instant, je me suis cru "ultra minoritaire". :biggrin:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Si tu veux comparer avec ce qui se fait de mieux aujourd'hui en conso, c'est pas du côté des essence turbo qu'il faut chercher... :dodo:

Indices : pas de turbo, pas de boîte de vitesse, pas de démarreur, pas d'alternateur, dépollution réduite au strict minimum, conso réduite, entretien peu coûteux, fiabilité exemplaire et aucune contrainte d'usage genre recharges ou coffre tronqué par des batteries lourdes et volumineuses. :fleur:

Oui, j’ai appris certaines choses en parcourant les commentaires, et je mets cette option en short list pour une prochaine aventure automobile…c’est-à-dire dans quelques années, lorsque le brouillard actuel commencera à se dissiper. En 2019, le prix d'une hybride m'aurait piqué un peu trop pour remplacer un trois pattes assez faiblard, grognon et gourmand, et je voulais surtout un moteur plus silencieux et pêchu. J’en suis très satisfait, d’autant qu’il consomme moins, et avec davantage de couple.

Par

En réponse à Millichap

Je me sens moins seul.

Un court instant, je me suis cru "ultra minoritaire". :biggrin:

Le CHR (pour parler d'un SUV compact généraliste concurrent du Kadjar) est à 5,4l en moyenne sur Spritmonitor, ce qui donne aussi 1000 bornes d'autonomie théorique pour les 55l du réservoir du Kadjar. :bah:

Vu le différentiel en termes de coût d'entretien et de fiabilité, je ne pense pas que le diesel, plus sobre uniquement à la marge, puisse rester pertinent, autoroute ou pas. :oops:

Par

En réponse à D611S

Dans le choix des véhicules collaborateurs de l'entreprise où je suis, il y encore et heureusement du diesel, et de hybride. D'ailleurs les poids des véhicules sont marqués ainsi que les lieux de fabrication. Il est amusant de constater que le poids en diesel d'une BMW série 1 ou Mercedes classe A, sont identiques à un Renault Kadjar vers les 1400kg et le Peugeot 2008 en boite auto 130 ch pèse 1250kg, donc moins que les autres....

Donc les antis SUV, qui prônent que ce sont des voitures plus lourdes, merci de revoir vos copies.

Pour le diesel, il a toute sa place pour moi, avec 1000 km par semaine et pas mal d'autoroute, cela me fait un plein par semaine (Renault kadjar) ! L hybride en essence ferait il mieux.... ?

En réalité c'est à toi que je répondais, pas à celui qui t'avais déjà répondu ! :bien:

Par

En réponse à D611S

Dans le choix des véhicules collaborateurs de l'entreprise où je suis, il y encore et heureusement du diesel, et de hybride. D'ailleurs les poids des véhicules sont marqués ainsi que les lieux de fabrication. Il est amusant de constater que le poids en diesel d'une BMW série 1 ou Mercedes classe A, sont identiques à un Renault Kadjar vers les 1400kg et le Peugeot 2008 en boite auto 130 ch pèse 1250kg, donc moins que les autres....

Donc les antis SUV, qui prônent que ce sont des voitures plus lourdes, merci de revoir vos copies.

Pour le diesel, il a toute sa place pour moi, avec 1000 km par semaine et pas mal d'autoroute, cela me fait un plein par semaine (Renault kadjar) ! L hybride en essence ferait il mieux.... ?

C'est une blague la comparaison sur le poids ? Tu compares pas les véhicules équivalents. Une classe A n'est pas un suv.

Histoire de bien illustrer compare le poids d'une clio et d'un captur.

1,1 /1,2 T vs 1,3/1,5T.

Ça se place la.

Par

J'avais l'intention de changer de voiture. Mon diesel decote fort. Resultat je ne vend pas ma voiture qui est en euro 5, qui consomme peut. j'attends d'arriver aux grand frais courroie de distribution filtre a particule elle aura alors 180mkms a 200mkms, la carrosserie sera usee comme l'interieur, je la vendrai pour une bouchet de pain, et je passerai a un modele 100% electrique qui d'ici la aura progressé et baissé cote tarif.

D'ou l'importance de bien choisir son vehicule avant d'acheter, et de ne pas acheter que du marketing ou un prix.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité