Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Essai - Toyota Proace Electric : l’utilitaire en mode zenLe Toyota Proace Electric est le dernier-né de la famille des fourgons moyens 100 % électriques. Mais c’est une grande première pour Toyota, qui lance ici son premier modèle électrique.

Lire l'essai»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La future voiture a Plexus?:coolfuck:

Par

En charge et à allure soutenue, l'autonomie risque de fondre comme neige au soleil.:bah:

Dommage de ne pas lui faire profiter du savoir faire Toyota en matière d'hybridation.:bah:

Par

Effectivement il faut voir ce que ça consomme avec de la charge.... après l'objectif de ce genre de véhicule c'est la livraison en centre ville, zone zéro émission etc..

Pas sûr qu'on ai besoin d'une autonomie de 500 km pour ça.

Reste un tarif hors taxe 10000 euros plus cher qu'une version thermique, donc est ce que ça se rentabilise??

Par

En réponse à hallfinger

En charge et à allure soutenue, l'autonomie risque de fondre comme neige au soleil.:bah:

Dommage de ne pas lui faire profiter du savoir faire Toyota en matière d'hybridation.:bah:

Ça viendra tôt ou tard, le diesel moribond va laisser un grand vite qui ne demandera qu'à être comblé par ceux qui ont la techno adéquate. :bien:

Par

''Mais c’est une grande première pour Toyota, qui lance ici son premier modèle électrique.''

C'est une faute professionnelle que d'être autant à côté du sujet, non ?

La Toyota Mirai, c'est la première voiture électrique de Toyota. Toyota n'a pas eu besoin de la base d'utilitaire de Peugeot pour ça.

Bah oui, les voitures à pile à combustible, ce sont des voitures électriques !

Bref... :ange:

Par

En réponse à Pays du Matin Frais

''Mais c’est une grande première pour Toyota, qui lance ici son premier modèle électrique.''

C'est une faute professionnelle que d'être autant à côté du sujet, non ?

La Toyota Mirai, c'est la première voiture électrique de Toyota. Toyota n'a pas eu besoin de la base d'utilitaire de Peugeot pour ça.

Bah oui, les voitures à pile à combustible, ce sont des voitures électriques !

Bref... :ange:

c'est pas plutot hydrogène pour la Mirai??

Par

En réponse à Pays du Matin Frais

''Mais c’est une grande première pour Toyota, qui lance ici son premier modèle électrique.''

C'est une faute professionnelle que d'être autant à côté du sujet, non ?

La Toyota Mirai, c'est la première voiture électrique de Toyota. Toyota n'a pas eu besoin de la base d'utilitaire de Peugeot pour ça.

Bah oui, les voitures à pile à combustible, ce sont des voitures électriques !

Bref... :ange:

Hydrogène plutot pour la Mirai

véhicule à pile à combustible à hydrogène

Par

En réponse à morgan34

Hydrogène plutot pour la Mirai

véhicule à pile à combustible à hydrogène

Les voitures à pile à combustible sont des voitures électriques.

Sur une voiture dite électrique, l'entraînement des roues se fait via des moteurs électriques. La source d'électricité, c'est la batterie pour les Tesla ou le modèle ici essayé, et c'est une réaction chimique à base d'hydrogène pour la pile à combustible.

Dans les deux cas, ce sont des voitures à propulsion électrique !

Par

En réponse à Pays du Matin Frais

Les voitures à pile à combustible sont des voitures électriques.

Sur une voiture dite électrique, l'entraînement des roues se fait via des moteurs électriques. La source d'électricité, c'est la batterie pour les Tesla ou le modèle ici essayé, et c'est une réaction chimique à base d'hydrogène pour la pile à combustible.

Dans les deux cas, ce sont des voitures à propulsion électrique !

La mirai est une voiture électrique qui marche sans mettre d'électricité dedans.

Le gazogène permet de rouler à l'essence sans essence.

Les trains diesel sont des trains électriques.

En restant à faible vitesse, une honda hybride est une voiture électrique dans laquelle on ne met que de l'essence.

En fait tout est plus clair si je considère que j'ai une voiture à pneus. C'est ce qu'il y a de plus courant, pourquoi s'encombrer à savoir ce qu'il faut mettre dedans comme énergie?

Par

En réponse à Pays du Matin Frais

Les voitures à pile à combustible sont des voitures électriques.

Sur une voiture dite électrique, l'entraînement des roues se fait via des moteurs électriques. La source d'électricité, c'est la batterie pour les Tesla ou le modèle ici essayé, et c'est une réaction chimique à base d'hydrogène pour la pile à combustible.

Dans les deux cas, ce sont des voitures à propulsion électrique !

tu n'as pas compris ou je voulais en venir pour la Mirai :

les véhicules électriques pionniers à pile à hydrogène ont le potentiel de révolutionner notre façon de conduire. La voiture hydrogène offre une facilité de recharge, plus de 500 km d'autonomie et n'émet que de l'eau. Pionnier, nous avons créé la première voiture hydrogène de série au monde en 2014. Nous portons la technologie des piles à combustible zéro émission vers de nouveaux sommets avec la Mirai de deuxième génération, une vision pour une mobilité propre, déjà présente sur nos routes.

la Mira est différente tu ne charges pas ta voiture mais tu va a une pompe a hydrogène. Meme toyota différencie cela sur leur site.

la 1ere a etre 100% électrique chez toy il me semble que c'est une lexus (donc du groupe toy)

Par

Parfait pour les cas soci.. euh ''familles nombreuses''.

Par

ce genre de camionnette me fait vraiment penser aux émissions du genre ''famille xxl '' ou je sais pas quoi:biggrin::biggrin:.

9 enfants, le père routier, la mère au chômage :blague::blague::blague:

les vacances en camping ...

Par

La futur auto de THQG:bah:

Par

Par contre dans les informations techniques il y a un problème parce que une boîte mécanique à 6 vitesses sur un moteur électrique il y a comme un problème non ?

Par

Maintenant Tellantis, c'est comme V À G, une nouvelle voiture pour 3 ou 4 modèles.

Par

Est-ce que l'accord Toyota / Stellanis est à sens unique ou est-ce qu'en échange Toyota file des technologies ? Et pour la BMW Z4 et la Toyota Supra, c'était quoi le deal déjà ?

Par

Résumé de situation : même chose que l'offre PSA mais garanti un an de plus et modulo machin en série.

Y'a quel argument pour aller ailleurs que chez eux en cas d'hésitation entre ces véhicules hors de prix égard à leur polyvalence détisoire ?

Par

En réponse à roc et gravillon

Résumé de situation : même chose que l'offre PSA mais garanti un an de plus et modulo machin en série.

Y'a quel argument pour aller ailleurs que chez eux en cas d'hésitation entre ces véhicules hors de prix égard à leur polyvalence détisoire ?

Attendre le même en HSD ? :biggrin:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Attendre le même en HSD ? :biggrin:

Toyota a décidé de prendre chez ex PSA le meilleur rapport qualité/prix sur le marché des utilitaires électriques européens qui seront les seuls à avoir droit de cité quand les thermiques seront interdites dont les hybrides.

Le japonais n'a rien à proposer sur ce segment et veut occuper le terrain avec un modèle ex PSA rebadgé répondant pile poil au cahier des charges.

C'est simple à comprendre pourtant, c'est Stellantis qui a la meilleure offre actuellement

Par

En réponse à morgan34

tu n'as pas compris ou je voulais en venir pour la Mirai :

les véhicules électriques pionniers à pile à hydrogène ont le potentiel de révolutionner notre façon de conduire. La voiture hydrogène offre une facilité de recharge, plus de 500 km d'autonomie et n'émet que de l'eau. Pionnier, nous avons créé la première voiture hydrogène de série au monde en 2014. Nous portons la technologie des piles à combustible zéro émission vers de nouveaux sommets avec la Mirai de deuxième génération, une vision pour une mobilité propre, déjà présente sur nos routes.

la Mira est différente tu ne charges pas ta voiture mais tu va a une pompe a hydrogène. Meme toyota différencie cela sur leur site.

la 1ere a etre 100% électrique chez toy il me semble que c'est une lexus (donc du groupe toy)

Pour l'instant l'hydrogène en solution d'avenir est un fantasme. La majorité de la production se fait via vaporeformage du méthane, autant rester sur l'essence à ce compte là. Concernant l'électrolyse de l'eau, c'est une chimère aujourd'hui, le rendement est mauvais et l'électricité peut déjà être utilisée telle quelle.

Par

En réponse à quoitrophil

Toyota a décidé de prendre chez ex PSA le meilleur rapport qualité/prix sur le marché des utilitaires électriques européens qui seront les seuls à avoir droit de cité quand les thermiques seront interdites dont les hybrides.

Le japonais n'a rien à proposer sur ce segment et veut occuper le terrain avec un modèle ex PSA rebadgé répondant pile poil au cahier des charges.

C'est simple à comprendre pourtant, c'est Stellantis qui a la meilleure offre actuellement

Déjà expliqué ce que j'imaginais de la stratégie de Toyota (développement d'un réseau commercial à peu de frais, et de la connaissance d'un marché dont ils sont totalement absents pour le moment, avant de se placer pour de bon avec leurs propres produits), en donnant des arguments concrets, mais ni toi ni moi n'avons les clefs ni une boule de cristal.

Donc attendons tranquillement de voir la suite, on verra bien qui avait raison, ou qui s'était le moins planté, dans nos prévisions de Nostradamus respectives. :jap:

Par

En réponse à Abbacchio

Pour l'instant l'hydrogène en solution d'avenir est un fantasme. La majorité de la production se fait via vaporeformage du méthane, autant rester sur l'essence à ce compte là. Concernant l'électrolyse de l'eau, c'est une chimère aujourd'hui, le rendement est mauvais et l'électricité peut déjà être utilisée telle quelle.

Parfaitement vrai ! :bien:

Cela dit l'évolution à moyen terme de l'hydrogène n'exclut pas un usage massif à terme (stockage, décarbonification, toussa, ça a déjà été débattu en long, en large et en travers, j'ai rien de plus à ajouter sur le sujet, ni l'envie), et s'y préparer au cas où n'est pas idiot de la part des quelques constructeurs qui se sont lancés là-dedans, car les avantages potentiels de la techno sont plutôt intéressants, même s'ils sont à la mesure des inconvénients actuels. :jap:

Wait and see, rien n'est n'est encore écrit, sauf évidemment le manque de maturité des batteries actuelles pour un usage automobile ! :biggrin:

Par

Toute la technologie Peugeot s'exprime .

Consommation excessive et petite batterie. Autonomie réelle en charge de nuit avec le chauffage, à peine 100km .

Un vrai bonheur :brosse:

Par

J'avoue avoir du mal à saisir le partenariat Peugeot/Toyota sur les utilitaires.

Sur ce modèle électrique, ok Toyota n'a pas ce genre de motorisation, donc je comprends. Mais pour le reste ? Par d'hybrides (pourtant fer de lance de Toyota), et des puretech...

Par

En réponse à Abbacchio

Pour l'instant l'hydrogène en solution d'avenir est un fantasme. La majorité de la production se fait via vaporeformage du méthane, autant rester sur l'essence à ce compte là. Concernant l'électrolyse de l'eau, c'est une chimère aujourd'hui, le rendement est mauvais et l'électricité peut déjà être utilisée telle quelle.

C'est un pari, comme pour l’électrique : ceux qui sont parti trop tôt se sont cassés les dents car les batteries n’étaient pas au niveau.

C'est pareil pour l’hydrogène, si des solutions industriellement viable apparaissent (il y a quelques avancées du genre électrolyse à haute température...), ça peut rendre des projets viables. L'avenir nous le dira.

Par

En réponse à Buissonbuisson

Effectivement il faut voir ce que ça consomme avec de la charge.... après l'objectif de ce genre de véhicule c'est la livraison en centre ville, zone zéro émission etc..

Pas sûr qu'on ai besoin d'une autonomie de 500 km pour ça.

Reste un tarif hors taxe 10000 euros plus cher qu'une version thermique, donc est ce que ça se rentabilise??

La question ne se pose pas vraiment en fait: c'est clairement un véhicule destinée aux zones de plus en plus nombreuses où les diesel n'auront plus droit de circuler, tout simplement. :bah:

Et ces zones ne nécessitent pas une autonomie de 500km, ceci expliquant cela.

Par

En réponse à PLexus sol-air

Déjà expliqué ce que j'imaginais de la stratégie de Toyota (développement d'un réseau commercial à peu de frais, et de la connaissance d'un marché dont ils sont totalement absents pour le moment, avant de se placer pour de bon avec leurs propres produits), en donnant des arguments concrets, mais ni toi ni moi n'avons les clefs ni une boule de cristal.

Donc attendons tranquillement de voir la suite, on verra bien qui avait raison, ou qui s'était le moins planté, dans nos prévisions de Nostradamus respectives. :jap:

La question est de savoir si Toyota vend ses propres utilitaires au japon. Et si oui, pourquoi il ne les propose pas en Europe.

Mais je suppose que si Toyota sous-traite en Europe ses utilitaires, c'est qu'il doit y avoir une raison, et que la décision n'a pas été prise à la légère. :bah:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Parfaitement vrai ! :bien:

Cela dit l'évolution à moyen terme de l'hydrogène n'exclut pas un usage massif à terme (stockage, décarbonification, toussa, ça a déjà été débattu en long, en large et en travers, j'ai rien de plus à ajouter sur le sujet, ni l'envie), et s'y préparer au cas où n'est pas idiot de la part des quelques constructeurs qui se sont lancés là-dedans, car les avantages potentiels de la techno sont plutôt intéressants, même s'ils sont à la mesure des inconvénients actuels. :jap:

Wait and see, rien n'est n'est encore écrit, sauf évidemment le manque de maturité des batteries actuelles pour un usage automobile ! :biggrin:

Tout est intimement lié à l'idéologie du moment.

Et en l'état, c'est l'hydrogène qui prend le dessus sur l'essence et le gasole, tout simplement. Inutile de cherche à savoir si c'est bien ou pas.

:bah:

Par

En réponse à Toujourstropchere

Toute la technologie Peugeot s'exprime .

Consommation excessive et petite batterie. Autonomie réelle en charge de nuit avec le chauffage, à peine 100km .

Un vrai bonheur :brosse:

Ben, visiblement, ça n'est pas un problème pour Toyota, premier constructeur mondial. :bah:

Par

En réponse à Oyama

J'avoue avoir du mal à saisir le partenariat Peugeot/Toyota sur les utilitaires.

Sur ce modèle électrique, ok Toyota n'a pas ce genre de motorisation, donc je comprends. Mais pour le reste ? Par d'hybrides (pourtant fer de lance de Toyota), et des puretech...

Ou avez-vous vu qu'on pouvait acheter un Toyota ProAce avec des puretechs? :cyp:

Versions électrique ou... diesel. Si j'en juge ce qui est proposé sur le site du constructeur. :bah:

Par

En réponse à fedoismyname

Ben, visiblement, ça n'est pas un problème pour Toyota, premier constructeur mondial. :bah:

1er constructeur mondial , juste avant de sortir ses utilitaires fragiles:bah:.

Maintenant avec ces bétaillères électriques , technologiquement dépassées,il va régresser :bien:

Par

En réponse à Toujourstropchere

1er constructeur mondial , juste avant de sortir ses utilitaires fragiles:bah:.

Maintenant avec ces bétaillères électriques , technologiquement dépassées,il va régresser :bien:

L'électrique c'est provisoire, le temps que les utilitaires HSD arrivent. :bien:

Par

En réponse à Toujourstropchere

1er constructeur mondial , juste avant de sortir ses utilitaires fragiles:bah:.

Maintenant avec ces bétaillères électriques , technologiquement dépassées,il va régresser :bien:

T'inquiète que s'ils sont au premier rang, c'est que leurs décisions sont mûrement réfléchies... :cyp:

Par ailleurs, ça fait longtemps que Toyota travaille avec PSA. Et si Toyota a renouvelé sa confiance envers PSA, c'est qu'ils savent justement à qui ils ont affaire. :bah:

Par

En réponse à PLexus sol-air

L'électrique c'est provisoire, le temps que les utilitaires HSD arrivent. :bien:

En fait, Toyota s'essaye à tout, tout simplement: thermique (essence/gasole), hybride simple, hybride rechargeable, électrique, hydrogène...

Mieux vaut en effet être présent partout pour ne pas se tromper.

Pour ma part, je reste convaincu que l'avenir est à la voiture électrique avec une batterie pas trop grosse rechargeable et une PAC avec réservoir d'hydrogène en tant que prolongateur d'autonomie.

Par

En réponse à PLexus sol-air

Déjà expliqué ce que j'imaginais de la stratégie de Toyota (développement d'un réseau commercial à peu de frais, et de la connaissance d'un marché dont ils sont totalement absents pour le moment, avant de se placer pour de bon avec leurs propres produits), en donnant des arguments concrets, mais ni toi ni moi n'avons les clefs ni une boule de cristal.

Donc attendons tranquillement de voir la suite, on verra bien qui avait raison, ou qui s'était le moins planté, dans nos prévisions de Nostradamus respectives. :jap:

Il n'y a aucune prévision nostradamusienne dans mon com :beuh:

J'écris simplement que Toyota n'a pas le produit correspondant à un utilitaire électrique et qu'il a trouvé ce qui correspondait à son cahier des charges chez ex PSA :jap:

Un point c'est tout.

Pourquoi voulez-vous toujours vous opposer au reste du monde pour avoir toujours raison :confused:

Encore un qui se prend pour Jupiter :roi:

Par

En réponse à quoitrophil

Il n'y a aucune prévision nostradamusienne dans mon com :beuh:

J'écris simplement que Toyota n'a pas le produit correspondant à un utilitaire électrique et qu'il a trouvé ce qui correspondait à son cahier des charges chez ex PSA :jap:

Un point c'est tout.

Pourquoi voulez-vous toujours vous opposer au reste du monde pour avoir toujours raison :confused:

Encore un qui se prend pour Jupiter :roi:

Désolé mais ta lecture du pourquoi Toyota est allé voir Stellantis est une lecture possible parmi d'autres, tu n'en sais pas plus que moi, aucun de nous deux ne siégeant au conseil d'administration de Toyota. :bah:

Et j'ai bien dit que ma lecture était juste une hypothèse, crédible, mais juste une hypothèse, à aucun moment donné j'ai présenté ça comme une vérité à laquelle je croyais dur comme fer et que tout le monde devait croire ou accepter.

Donc calme-toi et évite de m'insulter stp. :dodo:

Par

S'il est vrai que le marché des utilitaires n'est pas spécialement passionnant, il s'y passe des choses aussi.

En fait, hormis l'historique du partenariat PSA/TOYOTA dans les VUL, il se trouve que ce produit est la meilleure proposition électrique du moment, d'ailleurs récompensé à l’élection de l’International Van Of The Year en décembre 2020

Par ailleurs, TOYOTA n'a pas décidé de débarquer en Europe une offre de VUL hybrides pour une seule et unique raison, la prochaine interdiction de circulation en ville des véhicules thermiques y compris essence hybride.

Dès lors pas d'autre choix que ce VUL électrique ex PSA :jap:

Par

En réponse à quoitrophil

S'il est vrai que le marché des utilitaires n'est pas spécialement passionnant, il s'y passe des choses aussi.

En fait, hormis l'historique du partenariat PSA/TOYOTA dans les VUL, il se trouve que ce produit est la meilleure proposition électrique du moment, d'ailleurs récompensé à l’élection de l’International Van Of The Year en décembre 2020

Par ailleurs, TOYOTA n'a pas décidé de débarquer en Europe une offre de VUL hybrides pour une seule et unique raison, la prochaine interdiction de circulation en ville des véhicules thermiques y compris essence hybride.

Dès lors pas d'autre choix que ce VUL électrique ex PSA :jap:

Pour l'instant on dirait surtout que Toyota n'a pas décidé d'investir pour faire un utilitaire basé sur une plateforme Toyota, c'est tout. En déduire qu'on qu'on ne fait pas d'hybride à cause d'une future interdiction dans les villes quand on fait en même temps du 100% thermique me parait un peu tiré par les cheveux...

Avant que tout le monde préfère le 100% électrique au PHEV, il s'écoulera davantage de temps que la durée de vie d'une plateforme utilitaire, même avec les plus gros progrès envisageables au niveau des batteries. PHEV qui, même avec une faible autonomie, suffisent à traverser les zones où le thermique sera interdit.

Donc bon, on verra bien ce que réserve l'avenir, mais le présent c'est surtout un faible investissement de Toyota dans ce type d'utilitaires.

Par

En réponse à hallfinger

En charge et à allure soutenue, l'autonomie risque de fondre comme neige au soleil.:bah:

Dommage de ne pas lui faire profiter du savoir faire Toyota en matière d'hybridation.:bah:

Tout à fait! Dommage qu'ils ne veulent pas s’emmerder à le faire....

Par

En réponse à W A V E

Pour l'instant on dirait surtout que Toyota n'a pas décidé d'investir pour faire un utilitaire basé sur une plateforme Toyota, c'est tout. En déduire qu'on qu'on ne fait pas d'hybride à cause d'une future interdiction dans les villes quand on fait en même temps du 100% thermique me parait un peu tiré par les cheveux...

Avant que tout le monde préfère le 100% électrique au PHEV, il s'écoulera davantage de temps que la durée de vie d'une plateforme utilitaire, même avec les plus gros progrès envisageables au niveau des batteries. PHEV qui, même avec une faible autonomie, suffisent à traverser les zones où le thermique sera interdit.

Donc bon, on verra bien ce que réserve l'avenir, mais le présent c'est surtout un faible investissement de Toyota dans ce type d'utilitaires.

En tout cas, TOYOTA le champion de l'hybride et pionnier de la berline à hydrogène avec sa Mirai, se fait tailler des croupières par Stellantis qui va lancer ses VUL à hydrogène en gamme intermédiaire fin 2021 sur les Citroën Jumpy, Peugeot Expert et Opel Vivaro.

Technologies 100% européennes avec Faurecia et Michelin pour les piles à combustibles Symbio et l'expertise de la R&D de Russelsheim d'ex Opel dans le domaine des énergies alternatives.

https://www.moniteurautomobile.be/actu-auto/innovation/stellantis-utilitaires-legers-hydrogene.html

Voilà une bonne nouvelle qui va clouer le bec aux aficionados du PSA bashing trèèèès en retard sur les nouvelles technologies

Par

Je crois avoir lu " veut lancer "... pas tout à fait la même chose que " va lancer " il me semble...

Si ça se termine comme l'Hybrid Air ou la 308 méga-perf' hybride qui devait tout enrhumer...

Qu'ils commencent par proposer une e-208 vraiment capable de tenir 250 km sur autoroute et fiabilisée, pour le reste, c'est au pied du mur qu'on les attendra.

Par

En réponse à roc et gravillon

Je crois avoir lu " veut lancer "... pas tout à fait la même chose que " va lancer " il me semble...

Si ça se termine comme l'Hybrid Air ou la 308 méga-perf' hybride qui devait tout enrhumer...

Qu'ils commencent par proposer une e-208 vraiment capable de tenir 250 km sur autoroute et fiabilisée, pour le reste, c'est au pied du mur qu'on les attendra.

Au pied du mur ? Bouygues a racheté PSA ? :biggrin:

Par

En réponse à roc et gravillon

Je crois avoir lu " veut lancer "... pas tout à fait la même chose que " va lancer " il me semble...

Si ça se termine comme l'Hybrid Air ou la 308 méga-perf' hybride qui devait tout enrhumer...

Qu'ils commencent par proposer une e-208 vraiment capable de tenir 250 km sur autoroute et fiabilisée, pour le reste, c'est au pied du mur qu'on les attendra.

Les modèles cités qui ont fait pchitt datent de l'époque ex PSA qui se remettait seulement de ses 7,3 milliards de pertes cumulées de 2012/2013.

Aujourd'hui Stellantis confirme bien que les premiers VU Citroën, Peugeot et Opel seront mis à la route cette année et Allemagne et en France ensuite Fiat et Vauxhall.

Les 3 modules (pile à combustible, batterie plug-in sous les sièges et réservoir d’hydrogène de 4,4 kg à 700 bar) seront montés à Rüsselsheim, en Allemagne sur les Citroën Jumpy, Opel Vivaro et Peugeot Expert.

Les caractéristiques annoncées sont 400 km d’autonomie (WLTP) et zéro émission, un ravitaillement en hydrogène en 3 minutes, des performances non dégradées (roulage urbain, péri-urbain, autoroutier, volume de chargement de 6,1 m3, CU de 1100 kg).

Comme pour les VE, cette alternative ne marchera qu'avec un nombre suffisant de stations de recharge limitées actuellement à 80 en France.

Par

autonomie largement suffisante pour faire paris rungis paris soit 35 km par jour plus les livraisons disons le triple , 100% electrique bien pensez pour ces 4 clones PSA

Par

Je me suis toujours demandé comment un client pouvait départager un choix entre plusieurs clones.

Là, sur cette gamme, il y a l'Expert, le Pro Ace, Jumpy et Vivaro. Du coup, il fait son choix sur quel critère ?

Et ça peut marcher pour les triplette Aygo, C1 et 108.

Ou les Tiguan All Space, Kodiaq ou Terraco.

Après, presque 60k, c'est des fou ! C'est le même prix d'un Viano

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Essais Utilitaire

Fiches fiabilité Utilitaire

Toute l'actualité