Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - Le code des transports français est désormais pensé pour la voiture autonome

Audric Doche

Le code des transports français est désormais pensé pour la voiture autonome

Déposer un commentaire

Par

"La particularité de ce décret est qu'il dédouane le conducteur en cas d'incident si et seulement si la conduite automatisée a été activée de manière conforme et lorsque les bonnes conditions sont réunies."

Du coup : qui paye en cas d'accident ? Le constructeur ?

Sachant qu'un tué sur la route c'est plusieurs millions d'€.

Par

L'avenir, c'est ce qu'on voit sur la photo ? Des files de voitures sans fonction "dépasser" coincées (à 80 je suppose) derrière des camping-cars ? J'espère mourir avant de voir ça.

Par

En réponse à etnater

L'avenir, c'est ce qu'on voit sur la photo ? Des files de voitures sans fonction "dépasser" coincées (à 80 je suppose) derrière des camping-cars ? J'espère mourir avant de voir ça.

   

Je n'aurais pas pu mieux le formuler ... quelle tristesse.

Par

En réponse à Axel015

"La particularité de ce décret est qu'il dédouane le conducteur en cas d'incident si et seulement si la conduite automatisée a été activée de manière conforme et lorsque les bonnes conditions sont réunies."

Du coup : qui paye en cas d'accident ? Le constructeur ?

Sachant qu'un tué sur la route c'est plusieurs millions d'€.

   

Au lieu de l'assurance du conducteur fautif, ça sera l'assurance du constructeur. Ce qui aura comme impact positif de blinder la sécurité des dispositifs pour éviter les accidents et donc la hausse des primes des constructeurs. Et comme impact négatif de ralentir le développement des véhicules autonomes afin justement d'avoir un niveau de sécurité acceptable.

Par contre on mets la charrue avant les bœufs, puisque la France est signataire de la convention de Vienne (sur laquelle se base le code de la route français), et que celle-ci stipule que tout conducteur doit être maître de son véhicule en permanence. Tant que la convention ne sera pas amendée, impossible de dépasser le niveau 3 de la conduite autonome.

Par

La voiture tel qu'on la connaît (thermique) est en train de mourir, je me demande si sa déclinaison électrique "simple" aura même un avenir, à terme.

Si la promesse autonome est tenu, n'auront nous pas dans la deuxième partie de ce siècle des micro-logement roulant à la place de voitures?

Pour faire Paris-Berlin en 2051, on montera à bord à 20h, pour dîner, regarder un film, dormir, prendre son café, surfer le net... arrivé 5h ou 9h peu importera en fait. Qui voudra encore du train, de l'avion et même de la voiture ?

Par

En réponse à etnater

L'avenir, c'est ce qu'on voit sur la photo ? Des files de voitures sans fonction "dépasser" coincées (à 80 je suppose) derrière des camping-cars ? J'espère mourir avant de voir ça.

   

Déjà, tous les véhicules ou presque sont capable de rouler a 90km/h sur la plus grande partie du réseau limité a 80 ou 90. Dépasser n'est alors pas une option. Ensuite, pour celui qui veut dépasser, la fonction conduite manuelle ne disparaît pas, il est alors autorisé d'exercer son libre arbitre et de dépasser en manuel.

Quand même, ce n'est pas parce que ces fonctions sont aujourd'hui encadrées par une loi (perfectible certainement) qu'elles vont devenir universelles et utilisées de façon systématique. Ceux qui voudraient en faire usage, régulièrement ou occasionnellement, devront bien assimiler les conditions de fonctionnement et c'est là que tout ça devient une farce, je suis persuadé que en l'état actuel des technologies, les conditions de fonctionnement sures ne sont que très rarement existantes au quotidien. Ce n'est pas demain qu'un constructeur sera jugé responsable d'un décès lié a la conduite autonome.

Par

En réponse à paps54

Au lieu de l'assurance du conducteur fautif, ça sera l'assurance du constructeur. Ce qui aura comme impact positif de blinder la sécurité des dispositifs pour éviter les accidents et donc la hausse des primes des constructeurs. Et comme impact négatif de ralentir le développement des véhicules autonomes afin justement d'avoir un niveau de sécurité acceptable.

Par contre on mets la charrue avant les bœufs, puisque la France est signataire de la convention de Vienne (sur laquelle se base le code de la route français), et que celle-ci stipule que tout conducteur doit être maître de son véhicule en permanence. Tant que la convention ne sera pas amendée, impossible de dépasser le niveau 3 de la conduite autonome.

   

Si ca permet à un certain constructeur d'arrêter de nous tweeter tous les mois que son parfait autopilot arrive fin du mois et qu'il faut donc l'acheter maintenant car les prix vont monter après pour 4 jours après dire 'bah heu on le reporte encore d'un ou deux mois' et ce depuis 3 ou 4 ans...

Par

En réponse à Gastor

La voiture tel qu'on la connaît (thermique) est en train de mourir, je me demande si sa déclinaison électrique "simple" aura même un avenir, à terme.

Si la promesse autonome est tenu, n'auront nous pas dans la deuxième partie de ce siècle des micro-logement roulant à la place de voitures?

Pour faire Paris-Berlin en 2051, on montera à bord à 20h, pour dîner, regarder un film, dormir, prendre son café, surfer le net... arrivé 5h ou 9h peu importera en fait. Qui voudra encore du train, de l'avion et même de la voiture ?

   

Y'a une volonté de réduire la place de l'automobile individuelle dans notre quotidien, donc le bus autonome aménagé pour chacun, c'est pas prévu au programme je pense :buzz:

Par

Certain vont aimer la voiture autonome: les drogués, les alcolos,les assistés,les trouillards de la route...

Bref aucune passion auto là dedans...plutôt l'amour du transport en commun.

Par

Et après on va nous expliquer , vous êtes hasbeen , en disant c'était mieux avant , qu'il faut obligatoirement suivre l'évolution , bla bla bla .

En tout cas ça ne me vend pas du rêve la conduite autonome , bien au contraire , bref hasbeen , oui du moins sur ce sujet .

Par

Impeccable, même plus besoin de savoir conduire correctement pour posséder un SUV autonome de 600ch et 3 tonnes électrique qui servira juste a dire "j'ai beaucoup d'argent je peux m'offrir une LOA de 1600€/mois et me payer le luxe de tweeter des vidéos de chatons en prenant mon café bio-équitable arrivé en avion ce matin tout ça derrière mon gros volant avec même pas de boutons dessus parce que toutes les commandes sont centralisées sur la tablette centrale de 36 pouces qui cache la moitié du pare-brise" ... Éduquez bien vos enfants à rester sur les trottoirs, ah non j'oubliais faut plus faire d'enfants ça pollue trop aussi... :areuh:

Par

Encore un pas vers la déresponsabilisation totale et l'assistanat complet. Bientôt plus personne saura faire un truc sans avoir une appli, un logiciel ou autre bordel connecté pour ça. Le progrès c'est l'avenir :bien:

Par

En réponse à Romain_RS2

Y'a une volonté de réduire la place de l'automobile individuelle dans notre quotidien, donc le bus autonome aménagé pour chacun, c'est pas prévu au programme je pense :buzz:

   

"Y'a une volonté de réduire la place de l'automobile individuelle"

Le mot important est "individuelle" : par contre, l'automobile autonome en libre partage a de belles années devant elle ! Même chose pour des navettes de transport autonome de 6 à 8 places.

Par

En réponse à MrKmebs

Encore un pas vers la déresponsabilisation totale et l'assistanat complet. Bientôt plus personne saura faire un truc sans avoir une appli, un logiciel ou autre bordel connecté pour ça. Le progrès c'est l'avenir :bien:

   

Ce genre de service va apporter énormément d'efficacité dans la gestion des transports.

Efficacité, ça veut dire : gain de temps, gain d'énergie, gain de matières premières, gain d'espace, gain financier.

Va falloir aiguiser de bons arguments pour contrer ça !

Par

En réponse à Avanti-Savoia

Certain vont aimer la voiture autonome: les drogués, les alcolos,les assistés,les trouillards de la route...

Bref aucune passion auto là dedans...plutôt l'amour du transport en commun.

   

C'est clair qu'on est dans le transport semi-collectif.

Ceux qui aiment conduire auront d'autres solutions. On n'est pas obligé de faire du "tout ou rien" à chaque fois.

Par

En réponse à Axel015

"La particularité de ce décret est qu'il dédouane le conducteur en cas d'incident si et seulement si la conduite automatisée a été activée de manière conforme et lorsque les bonnes conditions sont réunies."

Du coup : qui paye en cas d'accident ? Le constructeur ?

Sachant qu'un tué sur la route c'est plusieurs millions d'€.

   

Ben oui, le constructeur.

Mais faut pas rêver : c'est le client final qui payera in fine, de manière indirecte: voitures plus chères, option de conduite autonome payante mensuellement...

Par

En réponse à Avanti-Savoia

Certain vont aimer la voiture autonome: les drogués, les alcolos,les assistés,les trouillards de la route...

Bref aucune passion auto là dedans...plutôt l'amour du transport en commun.

   

La voiture autonome est néanmoins intéressante pour au moins 90% des conducteurs : car c'est probablement la part des gens qui n'aiment finalement pas conduire et qui considèrent la voiture comme un simple deplacoir pour aller d'un point A à un point B. :bah:

Par

En réponse à Axel015

"La particularité de ce décret est qu'il dédouane le conducteur en cas d'incident si et seulement si la conduite automatisée a été activée de manière conforme et lorsque les bonnes conditions sont réunies."

Du coup : qui paye en cas d'accident ? Le constructeur ?

Sachant qu'un tué sur la route c'est plusieurs millions d'€.

   

pour avoir eu un gros accident de la route , et avoir discuté avec le chargé de mission de mon assurance.

contrairement à une idée reçue, u mort coûte nettement moins cher qu'un invalide, sauf , si l accidenté est vieux , car plus âgé tu es ,moins tu touches :biggrin:

Par

En réponse à fedoismyname

Ben oui, le constructeur.

Mais faut pas rêver : c'est le client final qui payera in fine, de manière indirecte: voitures plus chères, option de conduite autonome payante mensuellement...

   

Non : l'assurance du constructeur !

Par

En réponse à zzeelec

Non : l'assurance du constructeur !

   

Oui, et comme chacun sait, ça ne se répercutera pas sur ce que paye le client final.

C'est beau de rêver. :bah:

Et de toute façons, même les assureurs nous font payer indirectement tout ce qu'ils doivent rembourser, faut pas être naïf. Quelques petites augmentations par ci par là et le tour est joué... :bah:

Par

confier sa vie à un ordinateur .... c'est n'importe quoi!

on est pas sur un robot aspirateur ni même un métro sur des rails il y a tellement plus de paramètres à prendre en compte....

l'avenir sera aussi effrayant que dans Demolition man ! tous des fiottes a rouler en trotinette ! :blague:

Par

En réponse à Yoann71

confier sa vie à un ordinateur .... c'est n'importe quoi!

on est pas sur un robot aspirateur ni même un métro sur des rails il y a tellement plus de paramètres à prendre en compte....

l'avenir sera aussi effrayant que dans Demolition man ! tous des fiottes a rouler en trotinette ! :blague:

   

Keep cool. Ce n'est pas demain que des hordes de voitures autonomes vont déferler sur nos routes. En plus tu auras toujours le choix du mode manuel.

Par

En réponse à etnater

L'avenir, c'est ce qu'on voit sur la photo ? Des files de voitures sans fonction "dépasser" coincées (à 80 je suppose) derrière des camping-cars ? J'espère mourir avant de voir ça.

   

C'est le monde de rêve des tesla boyz

Par

Le cadre législatif ici posé n'empêchera en rien les contestations suite à accident en mode conduite autonome.

Enfin... pour le cas où la ou les victimes seront en mesure d'aller expliquer les circonstances non prévisibles ayant généré l'accident.

Car ce ne sont pas les décédés qui iront tenter de prouver les raisons ayant pu entraîner une caméra ou un radar à analyser incorrectement un obstacle et engendrer le drame...

Par

Il est beau, l' avenir...

Par

A tout ceux qui s'insurgent contre la conduite autonome, il faut rappeler qu'il y a une différence entre pouvoir faire et devoir faire. Le fait de pouvoir rouler en mode autonome n'implique pas de devoir le faire dans toutes les circonstances. Il y a des situations (eg : bouchon ou grandes agglos surchargées) où la conduite autonome serait un vrai + pour décharger le conducteur. Je rappelle également aux excités de la pédale de droite que les principales causes d'accident viennent du conducteur - donc la CA est un progrès majeur. Point barre.

Par

Bonne chose, la conduite des années 80 était sportive à la mode des GTI, aujourd'hui c'est un peu n'importe quoi, à fond en ville avec un tromblon téléphone à la main sans aucun clignotant, pas 30 secondes de trajet sans voir ce genre de conduite :)

 

Par

En réponse à etnater

L'avenir, c'est ce qu'on voit sur la photo ? Des files de voitures sans fonction "dépasser" coincées (à 80 je suppose) derrière des camping-cars ? J'espère mourir avant de voir ça.

   

Tellement vrai.

On savait qu'Idiocraty s'avérait malheureusement de plus en plus réaliste, on passe maintenant à Wall-E.

Monde de teubés, à degueuler.

 

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos