Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - Le marché britannique poursuit sa dégringolade

Audric Doche

Le marché britannique poursuit sa dégringolade

Déposer un commentaire

Par

Curieux de voir comment nos amis anglais vont percevoir Opel / Vauxhall, maintenant que la marque est sous pavillon français... Déjà que nos Renault / Peugeot / Citroën sont associés au terme "shitty" au quotidien...

Par

Pas une dégringolade, mais une régulation du marché, suite à une année 2016 record (bien indiqué dans cet article) qui était déjà le fruit de la peur liée au Brexit. Donc rien ne va mal en UK. Et les marchés d'occasion et de collection sont toujours en pleine forme...

http://club.caradisiac.com/whealer/cabri-lait-75281/photo/austin-speedster-kupfer-6200235.html

Par

le marché retrouve son vrai niveau de croisière, on ne peut pas exploser des records années aprés années, le brexit est absolument hors sujet, quand tous les differends commerciaux, juridique, reglementaire seront résolus-s'ils le sont - ( çà peut prendre 10 ans...) et bien nous verrons les résultats du brexit

Par

On notera quand même que le diesel n'est plus apprécié aussi en Angleterre.

Ce n'est donc pas un phénomène isolé à Paris ou la France mais bien une prise de conscience de l'intérêt ou non de cette motorisation. Elle a son rôle à tenir pour le transport de marchandises ou de personnes sur des longues distances ou pour les professionnels (ambulances, taxis etc...) mais pas pour les citadines ou usage stricte urbain.

Par

En réponse à LittlePaulie

Curieux de voir comment nos amis anglais vont percevoir Opel / Vauxhall, maintenant que la marque est sous pavillon français... Déjà que nos Renault / Peugeot / Citroën sont associés au terme "shitty" au quotidien...

   

Étant donné qu'ils étaient persuadés que Vauxhall était anglais quand c'était des germano-américaine rebadgées, je me fais pas trop de soucis...

Par

En réponse à jroule75

On notera quand même que le diesel n'est plus apprécié aussi en Angleterre.

Ce n'est donc pas un phénomène isolé à Paris ou la France mais bien une prise de conscience de l'intérêt ou non de cette motorisation. Elle a son rôle à tenir pour le transport de marchandises ou de personnes sur des longues distances ou pour les professionnels (ambulances, taxis etc...) mais pas pour les citadines ou usage stricte urbain.

   

La prise de conscience concernant le diesel est due au scandale Volkswagen qui a eu un retentissement mondial.

La cahsse au NOx n'est pas que Française ou Européenne.

Par

En réponse à GrosMytho

le marché retrouve son vrai niveau de croisière, on ne peut pas exploser des records années aprés années, le brexit est absolument hors sujet, quand tous les differends commerciaux, juridique, reglementaire seront résolus-s'ils le sont - ( çà peut prendre 10 ans...) et bien nous verrons les résultats du brexit

   

La baisse des achats est aussi liée à l'augmentation des taux d'intérêt en Grande Bretagne pour maintenir la Livre Anglaise, ce qui augmente le coût du crédit...

Par

En réponse à Whealer

Pas une dégringolade, mais une régulation du marché, suite à une année 2016 record (bien indiqué dans cet article) qui était déjà le fruit de la peur liée au Brexit. Donc rien ne va mal en UK. Et les marchés d'occasion et de collection sont toujours en pleine forme...

http://club.caradisiac.com/whealer/cabri-lait-75281/photo/austin-speedster-kupfer-6200235.html

   

"rien ne va mal en UK" dites vous.... hum hum... sauf Theresa, sa voix, son travail et sa déco qui foutent le camp : -)

Et "accessoirement" son Brexit qui sent la débandade....

Par

En réponse à A200T

"rien ne va mal en UK" dites vous.... hum hum... sauf Theresa, sa voix, son travail et sa déco qui foutent le camp : -)

Et "accessoirement" son Brexit qui sent la débandade....

   

Tu peut nous rappeler les taux de croissance et de chaumage au Royaume Unis deja ?

Que l'on puisse comparer aux notres et à la moyenne de la zone €

..

Moi je dit ca, je dit rien.....

Par

En réponse à nous75

Tu peut nous rappeler les taux de croissance et de chaumage au Royaume Unis deja ?

Que l'on puisse comparer aux notres et à la moyenne de la zone €

..

Moi je dit ca, je dit rien.....

   

"les taux de (...) chaumage" : je ne sais pas combien il y a de toits de chaume en G-B, quel intérêt?

Par

Dans ce taux de chômage, il faut inclure les contrats 0 heure, et les gens qui ont déserté les stats selon toi?

Par

Les lois sur l'emploi n'étant pas vraiment les même (en GB, un contrat "0 %" est considéré comme un emploi, meme si la personne ne travaille pas et ne touche donc rien), donner des chiffres bruts n'a pas trop de sens. Mais sinon, la dette rapportée au PIB, le taux de chomage, la croissance, tout est plus vert qu'ici.

On pourra toujours en reparler quand ils se seront cassés de l'Europe. Parce que pour le moment, ca roule des mécanique chez eux, mais ils sont pas super motivés pour en sortir, de cette Europe, ils font bien trainer les choses hein ...

Par

En réponse à -Lynx-

Les lois sur l'emploi n'étant pas vraiment les même (en GB, un contrat "0 %" est considéré comme un emploi, meme si la personne ne travaille pas et ne touche donc rien), donner des chiffres bruts n'a pas trop de sens. Mais sinon, la dette rapportée au PIB, le taux de chomage, la croissance, tout est plus vert qu'ici.

On pourra toujours en reparler quand ils se seront cassés de l'Europe. Parce que pour le moment, ca roule des mécanique chez eux, mais ils sont pas super motivés pour en sortir, de cette Europe, ils font bien trainer les choses hein ...

   

contrat 0% => 0 heure. vivement le week-end ... :dodo:

Par

En réponse à chef chaudart

La prise de conscience concernant le diesel est due au scandale Volkswagen qui a eu un retentissement mondial.

La cahsse au NOx n'est pas que Française ou Européenne.

   

Je dirai même que la chasse aux CO2 est Européen (plus précisément de l'Union Européenne par rapport à ses engagements envers l'international) alors que la chasse aux NOx est pour l'instant qu'au niveau des pays, chacun laissant appliquer des règles propres à chaque ville ou au mieux à un ensemble de ville mais sans forcément de cohérence.

Par

avec l'effondrement de la livre et la hausse des taux, les anglais ne peuvent plus acheter autant de voitures et encore moins celles importées tout simplement !

Par

La moindre proportion de diesel en GB est surtout due au fait que le mazout y est plus cher que l'essence et donc, seuls ceux qui en ont vraiment besoin (gros rouleurs et VU) s'en servent.

Par

Moi qui vit au RU, je peux te dire que la croissance ici a fortement chute depuis le Brexit.

Et ce n'est pas une blague. En fait leur croissance est la plus faible de tous les pays du G7, alors que c'etait la plus elevee avant le Brexit, et derriere la zone euro.

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/06/08/20002-20170608ARTFIG00087-royaume-uni-l-economie-patit-du-brexit.php

Leur taux de chomage est tres faible, dans les 4% je crois. Par contre, mais il faut savoir qu'il est tres facile de monter son entreprise individuelle ici pour proposer ses services a des particuliers, plus qu'en France. Il n'y a pas de nombre d'heure minimum sur le contrat, c'est ce qu'ils appellent les "zero hour contract". Autrement dit ceux qui ont ce type de contrat ne sont pas comptes comme des chomeurs, mais ca ne signifie pas forcement qu'ils ont un salaire digne de ce nom.

Il ne suffit pas juste de comparer des indicateurs pour dire que c'est mieux ou moins bien, il faut regarder l'ensemble.

Par

Normale, c'est parce que c'est une porte d'entrée pour le marché Européen avec des avantages que d'autres pays Européens ne proposent pas, que tout roule. Si Brexit il y a, là ce sera la débandade, bien pour ça la Theresa tente de faire pression sur l'EU alors qu'elle n'est absolument pas en position de force. Ils vont y perdre beaucoup avec ce Brexit, car l'EU ne va rien lâcher, et elle aurait tort de le faire.

Par

En réponse à parzan

Moi qui vit au RU, je peux te dire que la croissance ici a fortement chute depuis le Brexit.

Et ce n'est pas une blague. En fait leur croissance est la plus faible de tous les pays du G7, alors que c'etait la plus elevee avant le Brexit, et derriere la zone euro.

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/06/08/20002-20170608ARTFIG00087-royaume-uni-l-economie-patit-du-brexit.php

Leur taux de chomage est tres faible, dans les 4% je crois. Par contre, mais il faut savoir qu'il est tres facile de monter son entreprise individuelle ici pour proposer ses services a des particuliers, plus qu'en France. Il n'y a pas de nombre d'heure minimum sur le contrat, c'est ce qu'ils appellent les "zero hour contract". Autrement dit ceux qui ont ce type de contrat ne sont pas comptes comme des chomeurs, mais ca ne signifie pas forcement qu'ils ont un salaire digne de ce nom.

Il ne suffit pas juste de comparer des indicateurs pour dire que c'est mieux ou moins bien, il faut regarder l'ensemble.

   

Notez aussi que parmi tous les marches europeens, le Royaume Uni est le seul en course pour enregistrer une croissance annuelle negative sur 2017.

Si ce n'est pas l'effet Brexit, je ne sais pas ce que c'est.

http://www.autonewsdatacenter.com/section/numbers

Par

En réponse à LittlePaulie

Curieux de voir comment nos amis anglais vont percevoir Opel / Vauxhall, maintenant que la marque est sous pavillon français... Déjà que nos Renault / Peugeot / Citroën sont associés au terme "shitty" au quotidien...

   

C''est justifié.

Par

Voilà une réponse de quelqu'un de "l'intérieur", qui voit réellement les impacts de ce référendum et de la décision du Brexit. Au moins, c'est honnête à la différence de nos journaux TV qui distillent à longueur de journée que tout va bien, que la restauration et le tourisme sont en plein essor au RU... Alors que la réalité est quand même bien différente.

Cette sortie va vraisemblablement se passer dans la douleur pour tout le monde. Économiquement, il n'y a pas vraiment de quoi se réjouir face à la montée de la Chine, de la Russie, de l'Inde ou la forte présence des EU.

Par

En réponse à duriezro

"les taux de (...) chaumage" : je ne sais pas combien il y a de toits de chaume en G-B, quel intérêt?

   

Enormes ces Nous. C'est vrai que là où ils ont choisi d'habiter, le plein emploi est de mise.

Par

En réponse à LittlePaulie

Curieux de voir comment nos amis anglais vont percevoir Opel / Vauxhall, maintenant que la marque est sous pavillon français... Déjà que nos Renault / Peugeot / Citroën sont associés au terme "shitty" au quotidien...

   

Dans le genre "Shitty cars", les anglais ont toujours été intouchables. C'est pas pour rien que leur industrie automobile n'existe plus. A l'époque, les dernières productions British Leyland étaient à peine au niveau des marque soviétiques...

Par

VAUXHALL :buzz:

la technique allemande laisse-moi rire de bon coeur :roll:

Par §Vio060II

En réponse à A200T

"rien ne va mal en UK" dites vous.... hum hum... sauf Theresa, sa voix, son travail et sa déco qui foutent le camp : -)

Et "accessoirement" son Brexit qui sent la débandade....

   

n'importe quoi

Par

Caradisiac : arrêtez de faire de la politique ça vous va pas...le Brexit n'est pour rien dans le fait que le marché reprend son niveau de croisière.... pour le reste laissez les pro de la politique expliquer aux français, ce qu'apporterait le Frexit : www.upr.fr

Par

En réponse à jroule75

On notera quand même que le diesel n'est plus apprécié aussi en Angleterre.

Ce n'est donc pas un phénomène isolé à Paris ou la France mais bien une prise de conscience de l'intérêt ou non de cette motorisation. Elle a son rôle à tenir pour le transport de marchandises ou de personnes sur des longues distances ou pour les professionnels (ambulances, taxis etc...) mais pas pour les citadines ou usage stricte urbain.

   

C'est surtout les municipalités des grandes ville, via des effets d'annonce (plus de gasoil dans ma ville bla-bla-bla) qui font reculer gasoil.

Rien à voir un changement de mentalité... surtout quand on sait que les essences modernes sont plus polluants :bah::bah::bah:

Rdv dans 5 ans, quand on jouera les étonnés du taux de rejets de nox de ses merveilleux moteur essence downsonizé

Par

En réponse à 33 stradale

Dans ce taux de chômage, il faut inclure les contrats 0 heure, et les gens qui ont déserté les stats selon toi?

   

Les contrats 0 heures n'existent plus

Par

En réponse à ab2o12

Les contrats 0 heures n'existent plus

   

Erratum :ange:

Par

Les anglais ont toujours ete a part, ils n'ont jamais ete et ne seront jamais des europeens.. tant pis, on peut faire sans eux... taxer les produits anglais !

Par

Exact. L'industrie automobile anglaise restera un triste exemple d'auto-sabotage.

 

Par

Certain que le Brexit va entrainer beaucoup de casse en Grande-Bretagne ... PSA a t'il anticipé cela en rachetant Opel et sa copie Anglaise ? Je l'espère, sinon le groupe risque gros.

Les catalans veulent prendre leur indépendance ? A part entrainer tout un pays dans la crise, et impacter indirectement l'union européenne ( qui ne devrait pas soutenir ce genre d'initiative locale pour éviter l'égémonie indépendaliste à travers les différents pays de l'union) ... cela sera une opportunité pour VW de trouver une excuse pour se séparer de sa branche ibérique (reste à trouver preneur).

 

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos