Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - Les dépôts de bilan d'auto-écoles et de taxis ont augmenté

André Lecondé

Les dépôts de bilan d'auto-écoles et de taxis ont augmenté

Déposer un commentaire

Par

"Il est à noter que, parmi elles, une seule est une plateforme digitale et toutes les autres des auto-écoles traditionnelles."

En même temps les plateformes digitales ne se comptent que sur les doigts d'une main ... il est à noter que si permigo est en redressement judiciaire (et ca pue méchamment le dépôt de bilan) Ornikar qui s'est auto proclamé numéro 1 du secteur ne va guère mieux, la société ayant vu ses capitaux propres tomber à un niveau inférieurs de moitié à son capital social (10335€), donc moins de 5000€ de capitaux propres ca laissé présager d'un futurs très problématiques. Ceci étant il manque l analyse des causes de ces défaillances, les marges dégagées sur les formations sont (contrairement aux idées reçues) parmi les plus faibles enregistrées tout secteurs économiques confondus. Ces entreprises n'ont que peu de trésorerie et n'ont donc pas la possibilité d'amortir la moindre baisse d'activité or nous sommes actuellement en plein creux démographique. Apres quelques années de hausse démographique qui auront vu le nombre d'auto-écoles augmenter déraisonnablement, la baisse du nombre d'inscriptions qui a suivi à fait son effet. Pour qu'une entreprise soit viable il faut que l'offre soit proportionnée au marché et que les marges dégagées puissent permettre d'amortir les variations d'activité, ce qui n'est pas du tout le cas. CQFD

Par

Merci les grandes orientations de politique économique de l'union européenne! Qui prévoit de faire sauter les professions réglementés que makron va continuer d'appliquer comme son prédécesseur.

Par §Ygn077JE

Amis taxis, si vous songez à vendre votre licence sans y laisser trop de plumes, c'est maintenant.

Par

Nos bobos libertaires ont perdus de vue que si à un moment donné le législateur a jugé nécessaire de règlementer certaines professions, c'était pour éviter des dérives préjudiciables aux clients, patients, consommateurs. Le problème est que beaucoup ont la mémoire de bubulle le poisson rouge. Laissons les tout déréglementer, on va s'amuser ...

Par

Si cela pouvait effacer les quelques auto-école qui enseignent l'incivilité dans leurs comportements (stationnement sur les pistes cyclables et trottoirs comme "place" de stationnement dédiée, demi tour avec franchissement de ligne blanche au départ de la boutique, comportements de conduites parfois totalement hors la loi et dangereux lors de l'utilisation des véhicules hors travail...) ce serait bien pour tout le monde, professionnels compris... Ce ne devrait malheureusement pas être le cas

Par

En réponse à DonaldLove

Merci les grandes orientations de politique économique de l'union européenne! Qui prévoit de faire sauter les professions réglementés que makron va continuer d'appliquer comme son prédécesseur.

   

Ben voyons, le fait que les jeunes se désintéressent du permis de conduire (on en parle depuis des années) ne sont pas des raisons valables... pas plus que les prix exorbitants, ni les délais trop long qui découragent plus globalement de potentiels clients. C'est d'la faute au père Macron ma bonne dame ! :roll:

Quand aux taxis, le VTC est une cause, mais ils se sont engouffré dans une breche que les taxis ont eux meme créés, ca a déjà été mainte fois expliqué :bah:

Bref, ne changeons rien : laissons le permis a 1500 boules avec des délais a rallonge, laissons les taxis sans concurrence et pour offrir un service de qualité moyenne et les voir se baiser les uns envers les autres quand il s'agit de se vendre a prix d'or une licence d'exploitation... le monde tournait bien mieux ainsi, c'est bien connu :fleur:

Par

Tu enlèves la TVA et le permis sera nettement moins cher ...

Par

Les dépôts de bilan d'auto-écoles et de taxis ont augmenté...ainsi que tous ceux des métiers de transport, des métiers de bouche, des métiers du bâtiments ...

Bienvenu en France

Par

En réponse à Stentor59

Tu enlèves la TVA et le permis sera nettement moins cher ...

   

TVA, mai ausse taxe professionnelles/fais de fonctionnement de l'auto école que les formations au permis permettent de payer... ca se complique encore si il y a du personnel.

Mais ca ne reste qu'un pan : les délais a rallonge dans les grandes zones urbaines, le permis de plus en plus compliqué à obtenir (complexité peu utile, soit dit en passant), les bagnole qui coute cher (on le sait tous, on s'en plaint suffisemment, c'est donc encore plus difficile pour un jeune) et une bonne ambiance autophobe, faut pas s'etonner que les jeunes s'en détournent et que par effet de bord, certaines auto-écoles ferment faut d'activité suffisante :bah:

Par

En réponse à -Lynx-

TVA, mai ausse taxe professionnelles/fais de fonctionnement de l'auto école que les formations au permis permettent de payer... ca se complique encore si il y a du personnel.

Mais ca ne reste qu'un pan : les délais a rallonge dans les grandes zones urbaines, le permis de plus en plus compliqué à obtenir (complexité peu utile, soit dit en passant), les bagnole qui coute cher (on le sait tous, on s'en plaint suffisemment, c'est donc encore plus difficile pour un jeune) et une bonne ambiance autophobe, faut pas s'etonner que les jeunes s'en détournent et que par effet de bord, certaines auto-écoles ferment faut d'activité suffisante :bah:

   

mai ausse => mais aussi :redface:

Fonction d'édtion des messages, toussa toussa....

Par

Les critères d examens sont hypercool comparés à ceux d'il y a 15-20 ans mais les conditions de circulation bien plus complexes, les jeunes ne roulent quasiment plus en 2 roues donc sont devenus étrangers à la circulation, encore plus en région parisienne et ca pose d'énormes problèmes, entre ceux qui entrent à 4 pattes la tête la première dans une voiture, qui sont encore capables de freiner du pied gauche après 15 h de leçons, qui pilent au beau milieu d'un rond-point parce qu'ils ne savent plus où aller et ceux qui pissent sur le siège ça devient compliqué pour certains

Par

de toute façon, la voiture autonome tuera définitivement ces métiers.

plus besoin d'avoir un permis et plus besoin d'un conducteur humain dans la voiture autonome qui viendra d'elle-même chercher ses clients et les emmener là où ils le souhaitent.

le seul Méga problème est effectivement de savoir ce qu'on va faire de tous ces nouveaux chomeurs.

Macron affirme quant à lui qu'il suffira de les former à autre chose, et hop, le tour est joué.

ben voyons... mon petit doigt me dit que le RSA va vite devenir la norme dans ce pays... payé évidemment par ceux qui continueront d'avoir un travail.

finalement, c'est Hamon qui va être content de voir son revenu universel prospérer sous la forme du RSA...

Par

En réponse à -Lynx-

Ben voyons, le fait que les jeunes se désintéressent du permis de conduire (on en parle depuis des années) ne sont pas des raisons valables... pas plus que les prix exorbitants, ni les délais trop long qui découragent plus globalement de potentiels clients. C'est d'la faute au père Macron ma bonne dame ! :roll:

Quand aux taxis, le VTC est une cause, mais ils se sont engouffré dans une breche que les taxis ont eux meme créés, ca a déjà été mainte fois expliqué :bah:

Bref, ne changeons rien : laissons le permis a 1500 boules avec des délais a rallonge, laissons les taxis sans concurrence et pour offrir un service de qualité moyenne et les voir se baiser les uns envers les autres quand il s'agit de se vendre a prix d'or une licence d'exploitation... le monde tournait bien mieux ainsi, c'est bien connu :fleur:

   

je suis d'accord avec le constat.

mais on fait quoi au juste et concrêtement de tous ces gens qui se retrouvent au chômage?

Par §dou287yN

En réponse à Stentor59

"Il est à noter que, parmi elles, une seule est une plateforme digitale et toutes les autres des auto-écoles traditionnelles."

En même temps les plateformes digitales ne se comptent que sur les doigts d'une main ... il est à noter que si permigo est en redressement judiciaire (et ca pue méchamment le dépôt de bilan) Ornikar qui s'est auto proclamé numéro 1 du secteur ne va guère mieux, la société ayant vu ses capitaux propres tomber à un niveau inférieurs de moitié à son capital social (10335€), donc moins de 5000€ de capitaux propres ca laissé présager d'un futurs très problématiques. Ceci étant il manque l analyse des causes de ces défaillances, les marges dégagées sur les formations sont (contrairement aux idées reçues) parmi les plus faibles enregistrées tout secteurs économiques confondus. Ces entreprises n'ont que peu de trésorerie et n'ont donc pas la possibilité d'amortir la moindre baisse d'activité or nous sommes actuellement en plein creux démographique. Apres quelques années de hausse démographique qui auront vu le nombre d'auto-écoles augmenter déraisonnablement, la baisse du nombre d'inscriptions qui a suivi à fait son effet. Pour qu'une entreprise soit viable il faut que l'offre soit proportionnée au marché et que les marges dégagées puissent permettre d'amortir les variations d'activité, ce qui n'est pas du tout le cas. CQFD

   

Analyse parfaite.:good:

Par

Et avec tout ça, il y a des taxis et des auto-écoles qui vivent normalement et qui font bien leur travail.

La faillite n'est pas un passage obligé et ma question est toujours la même: comment font ceux qui continue de travailler?

Ces métiers doivent faire face a des contraintes nouvelles mais ce fut le cas pour quantité d'autres activités avant eux. Tout ça est plus ou moins normale selon que l'on regarde les taxis ou bien les auto-écoles.

Les taxis font face a une déréglementation sauvage qui a même fait naître un nouveau mot: «ubérisation». Le prémices reste l'arrivée des GPS et des sites de guidage reliés a l'internet qui ont anulé d'un regard sur un écran tout le savoir du taxi.

Les auto-écoles ne font face que a leur médiocrité et leurs arrangements face a l'incurie de l'administration. La conversion aux technologies actuelles est devenu un impératif pour toutes les auto-écoles survivantes. Pour moi, code et conduite devraient être une formation systématique pour les lycéens dès leurs 17 ans, la structure actuelle est depuis très longtemps inadaptée aux besoins.

Par

En réponse à §Ygn077JE

Amis taxis, si vous songez à vendre votre licence sans y laisser trop de plumes, c'est maintenant.

   

c'est déjà trop tard

 

Par

En réponse à GY201

Et avec tout ça, il y a des taxis et des auto-écoles qui vivent normalement et qui font bien leur travail.

La faillite n'est pas un passage obligé et ma question est toujours la même: comment font ceux qui continue de travailler?

Ces métiers doivent faire face a des contraintes nouvelles mais ce fut le cas pour quantité d'autres activités avant eux. Tout ça est plus ou moins normale selon que l'on regarde les taxis ou bien les auto-écoles.

Les taxis font face a une déréglementation sauvage qui a même fait naître un nouveau mot: «ubérisation». Le prémices reste l'arrivée des GPS et des sites de guidage reliés a l'internet qui ont anulé d'un regard sur un écran tout le savoir du taxi.

Les auto-écoles ne font face que a leur médiocrité et leurs arrangements face a l'incurie de l'administration. La conversion aux technologies actuelles est devenu un impératif pour toutes les auto-écoles survivantes. Pour moi, code et conduite devraient être une formation systématique pour les lycéens dès leurs 17 ans, la structure actuelle est depuis très longtemps inadaptée aux besoins.

   

Ce n'est pas tant la structure des auto-écoles qui est en cause que la gestion des examens par une administration dépassée et psychorigide et on ne parlera pas des aptitudes des eleves ... l'homo-smartphonius au volant c'est quelque chose !!! Rien que tourner un volant normalement devient un exploit sur-humain: 2 fois sur 3 ils tournent le volant comme dès vieillards obèses (en essayant de balader les mains dans le bas du volant ...) et ca dure des heures avant de parvenir à un semblant de truc correct alors qu'un gamin de 5 ans le fait naturellement sur son tracteur à pedales. Et ca n'est qu'un exemple parmi tant d'autres et on parle d'un truc simple comme bonjour, alors faut voir quand ca se complique .... ca dépasse l'entendement. La voiture autonome à un sacré avenir

 

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos