Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - Pénurie de puces électroniques : la production automobile sera perturbée plusieurs mois

Florent Ferrière

Pénurie de puces électroniques : la production automobile sera perturbée plusieurs mois

Déposer un commentaire

Par

Ah put@&, c pas possible qu'on soit aussi c... après les masques, les tests, les vaccins, les principes actifs des médicaments, etc... bref tout ce qui vient d'Asie maintenant, on a toujours pas compris... et qu'est ce qu'on fait pour changer ça? rien-du-tout... ah si des accords de libre échange avec la Chine (en douce)... mais au fait on a encore des trucs à échanger?

Par

Oui TSMC produit 50% des wafers au niveau mondial suivie par GlobalFoundries aux états-unis (10%) et UMC également à Taiwan (8%) et Samsung en Corée (8%)

Donc si on veut paralyser l'industrie mondiale (et pas que les voitures), il suffit de lâcher une bombinette sur l'usine TSMC à Taiwan

Drôlement résistance, notre société mondiale très très avancée :beuh:

Par

En réponse à mdb92

Ah put@&, c pas possible qu'on soit aussi c... après les masques, les tests, les vaccins, les principes actifs des médicaments, etc... bref tout ce qui vient d'Asie maintenant, on a toujours pas compris... et qu'est ce qu'on fait pour changer ça? rien-du-tout... ah si des accords de libre échange avec la Chine (en douce)... mais au fait on a encore des trucs à échanger?

   

Il y a encore Infineon et ST-Micro qui sont implantés en Europe, après les constructeurs sont allés au moins cher à eux d'assumer leurs choix.

Par

Mauvaises anticipations et business model basé sur le flux tendu ... et paf, ça fait un fiasco.

Cette fois ci, point de 3.5t des pays de l'est qui tournent, week-ends compris, pour leur sauver les miches.

Par

En réponse à polo_wtcc

Il y a encore Infineon et ST-Micro qui sont implantés en Europe, après les constructeurs sont allés au moins cher à eux d'assumer leurs choix.

   

Je pense aussi qu'il y a un problème de savoir faire que ces entreprises européenne n'ont peut-être plus

Par

Les acheteurs potentiels vont apercevoir que leurs voitures marchent encore bien avec 6 mois de plus.

Par

"Le ministère fait savoir qu'une "stratégie d'accélération" est en cours pour relocaliser ce type de production."

Yaka claquer des doigts! Qui ne voit pas que le problème de fond, c'est la maîtrise de ces technologies, de la conception à l'industrialisation?

Rien à faire: la SEULE solution pour desserrer l'étau, c'est de renoncer à un grand nombre d'équipements obligatoires. De mon point de vue, seul l'ABS est incontournable, sauf à mettre au point un système de transmission rendant partiellement solidaires toutes les roues (songez aux différentiels à glissement limité: sur un 4X4 ça améliore la motricité et, logiquement, le freinage).

Rêvons un peu: blocage des importations de gadgets à la c... jusqu'à résorption de la pénurie!

Par

En réponse à VARVILO

"Le ministère fait savoir qu'une "stratégie d'accélération" est en cours pour relocaliser ce type de production."

Yaka claquer des doigts! Qui ne voit pas que le problème de fond, c'est la maîtrise de ces technologies, de la conception à l'industrialisation?

Rien à faire: la SEULE solution pour desserrer l'étau, c'est de renoncer à un grand nombre d'équipements obligatoires. De mon point de vue, seul l'ABS est incontournable, sauf à mettre au point un système de transmission rendant partiellement solidaires toutes les roues (songez aux différentiels à glissement limité: sur un 4X4 ça améliore la motricité et, logiquement, le freinage).

Rêvons un peu: blocage des importations de gadgets à la c... jusqu'à résorption de la pénurie!

   

Oui et non. Aujourd'hui tout est intégré et un calculateur central contrôle a peu près tout (body control son petit nom). Ce que tu proposes est aujourd'hui du domaine visible du logiciel noyé dans tout ce qui est invisible mais utile au bon fonctionnement de presque tout. Nous ne sommes plus en 1990 où chaque fonction était isolée et isolable. Donc si les composants ne sont pas là, les fonctions d'intérêt incontournable sont perdues.

Seuls les freins et la direction conservent un fonctionnement basique sans calculateur(s).

Par

En réponse à GY201

Oui et non. Aujourd'hui tout est intégré et un calculateur central contrôle a peu près tout (body control son petit nom). Ce que tu proposes est aujourd'hui du domaine visible du logiciel noyé dans tout ce qui est invisible mais utile au bon fonctionnement de presque tout. Nous ne sommes plus en 1990 où chaque fonction était isolée et isolable. Donc si les composants ne sont pas là, les fonctions d'intérêt incontournable sont perdues.

Seuls les freins et la direction conservent un fonctionnement basique sans calculateur(s).

   

Cette intégration existait déjà (à un degré moindre) dans les années 90. Un pote m'avait confié un magnétoscope HDG devenu inutilisable après un choc sur le capot (un garnement avait tapé dessus).

Je disposais alors d'un équipement qui m'a permis de diagnostiquer la panne: constante de temps HS.

Mais c'était à 99,99% dans un mille-pattes (il suffisait qu'un seul seuil de transistor soit HS... sur des milliers).

Il restait 0,01% de probabilité de se louper, mais c'est surtout la perspective de dessouder une myriade de connections serrées sur le CI, puis de refaire les mêmes avec un composant neuf qui m'a fait renoncer.

Et un scope entier à la jaille, un!

Demain au tour de Tesla?:biggrin:

Par

La raison principale, c'est que les fabricants en on assez de devoir réduire leur marge sur les puces pour l’industrie automobiles et se sont tournées vers d'autres domaines plus lucratif et le covid ne fait que renforcer cet état de faite.

Les industriel de l'automobile épuisent les sous-traitants comme la grande distribution étrangle les producteurs. C'est une très bonne chose se retour de bâton car lesprix des voitures eux ne baissent pas!!!

Par

En réponse à mdb92

Ah put@&, c pas possible qu'on soit aussi c... après les masques, les tests, les vaccins, les principes actifs des médicaments, etc... bref tout ce qui vient d'Asie maintenant, on a toujours pas compris... et qu'est ce qu'on fait pour changer ça? rien-du-tout... ah si des accords de libre échange avec la Chine (en douce)... mais au fait on a encore des trucs à échanger?

   

Hehe, parce que tu crois qu'un changement de cap pareil ça se fait en claquant des doigts ?

Quand tu n'as jamais produit de microprocesseur en Europe ou pas depuis 20ans et que tu te réveilles en avril 2020, c'est pas 9 mois après que tu sais sortir des volumes et 1 niveau de qualité nécessaire.....

Les Bisounours c'est à la télé, pas en vrai.

Par

En réponse à GY201

Oui et non. Aujourd'hui tout est intégré et un calculateur central contrôle a peu près tout (body control son petit nom). Ce que tu proposes est aujourd'hui du domaine visible du logiciel noyé dans tout ce qui est invisible mais utile au bon fonctionnement de presque tout. Nous ne sommes plus en 1990 où chaque fonction était isolée et isolable. Donc si les composants ne sont pas là, les fonctions d'intérêt incontournable sont perdues.

Seuls les freins et la direction conservent un fonctionnement basique sans calculateur(s).

   

Désolé mais la direction a son calculateur, un très fort pourcentage set électrique, les freins pour l'abs et l'ESP ont leur calculo, les sièges ont leur calcula, le moteur, la boite, la clim, et il y a cette unité centrale qui gère les fonctions annexes et qui reçoit et redistribue les informations aux autres calculateurs avec des priorités. même sur une sandero, il doit y avoir une dizaine de calculateurs, certains pas gros mais le projet de calculateur global a été abandonné pour des raisons de confidentialité. Il y a plein de subtilité dans un calculateur ESP, que les fabricants ne veulent pas partager. C'est leur savoir faire. Donc c'est le schéma actuel des voitures.

Par

De toute façon, nous ne nous déplaçons plus dans des véhicules, mais dans de l' électro-ménager sur roues... :roll:

Ah! qu' il est loin le temps où un moteur se contentait d' un bon allumage et une bonne carburation... On a chargé la mule au fil des années, et aujourd' hui il est devenu inconcevable qu' il n' y ait pas d' écran dans les appui-tête ou 15 modes différents "sport-confort-éco-truc".

Si ça devait durer, plus d' un regretterait sa bonne vieille Peugeot 205! :biggrin:

Ok, j' exagère volontairement dans la comparaison, mais il faut bien avouer qu' on fourre bien plus de technologie dans les caisses que d' utile dans certains cas.

Perso, ce que je demande à ma voiture, c' est qu' elle démarre et m' emmène à la destination choisie. M' en fous qu' elle se déverrouille par une appli sur le smart-phone! :kaola:

Par

Et si on en fabriqué en France ???

Par

En réponse à mdb92

Ah put@&, c pas possible qu'on soit aussi c... après les masques, les tests, les vaccins, les principes actifs des médicaments, etc... bref tout ce qui vient d'Asie maintenant, on a toujours pas compris... et qu'est ce qu'on fait pour changer ça? rien-du-tout... ah si des accords de libre échange avec la Chine (en douce)... mais au fait on a encore des trucs à échanger?

   

Et pourtant, on nous avait promis à grand élans de propagande que l'Union Européenne allait nous permettre "de lutter contre les ogres américains et chinois". Et bien ces ogres nous fournissent nos médicaments, nos vaccins, nos marchandises, contrôles nos données et nos réseaux sociaux, et j'en passe...

Par

En réponse à PoosPoos78

Hehe, parce que tu crois qu'un changement de cap pareil ça se fait en claquant des doigts ?

Quand tu n'as jamais produit de microprocesseur en Europe ou pas depuis 20ans et que tu te réveilles en avril 2020, c'est pas 9 mois après que tu sais sortir des volumes et 1 niveau de qualité nécessaire.....

Les Bisounours c'est à la télé, pas en vrai.

   

Bah tu m'étonnes les asiatiques et en particulier les chinois ne sont pas bêtes: ils nous vendent pas leur brevets EUX.

Par

En réponse à VARVILO

"Le ministère fait savoir qu'une "stratégie d'accélération" est en cours pour relocaliser ce type de production."

Yaka claquer des doigts! Qui ne voit pas que le problème de fond, c'est la maîtrise de ces technologies, de la conception à l'industrialisation?

Rien à faire: la SEULE solution pour desserrer l'étau, c'est de renoncer à un grand nombre d'équipements obligatoires. De mon point de vue, seul l'ABS est incontournable, sauf à mettre au point un système de transmission rendant partiellement solidaires toutes les roues (songez aux différentiels à glissement limité: sur un 4X4 ça améliore la motricité et, logiquement, le freinage).

Rêvons un peu: blocage des importations de gadgets à la c... jusqu'à résorption de la pénurie!

   

J'aurai même dit, pour desserrer l'ETO :ml:

Par

"Bercy n'hésite pas à pointer une mauvaise anticipation de la part des constructeurs automobiles" est-il écrit, c'est l'hôpital qui se moque de la charité !

Alors que fait le gouvernement, il veut mettre son nez dans cette histoire : en quoi seraient-ils plus capables que les constructeurs automobiles, qu'il les laisse faire leur travail, ils le feront largement mieux que lui

Par

En réponse à gordini12

Désolé mais la direction a son calculateur, un très fort pourcentage set électrique, les freins pour l'abs et l'ESP ont leur calculo, les sièges ont leur calcula, le moteur, la boite, la clim, et il y a cette unité centrale qui gère les fonctions annexes et qui reçoit et redistribue les informations aux autres calculateurs avec des priorités. même sur une sandero, il doit y avoir une dizaine de calculateurs, certains pas gros mais le projet de calculateur global a été abandonné pour des raisons de confidentialité. Il y a plein de subtilité dans un calculateur ESP, que les fabricants ne veulent pas partager. C'est leur savoir faire. Donc c'est le schéma actuel des voitures.

   

Quand certains comme Renault, Peugeot etc vont se servir chez des équipementiers genre Siemens, Bosch, Conti pour leurs calculos, d'autres développent leurs solutions fait-maison, comme Tesla.

Ils ont au moins la maitrise du software et du hardware, et peuvent changer de fournisseur de puces à n'importe quel moment si ça leur chante, lors d'une pénurie d'un fabricant par exemple.

Par

En réponse à SiriusRST

Et pourtant, on nous avait promis à grand élans de propagande que l'Union Européenne allait nous permettre "de lutter contre les ogres américains et chinois". Et bien ces ogres nous fournissent nos médicaments, nos vaccins, nos marchandises, contrôles nos données et nos réseaux sociaux, et j'en passe...

   

L'UE est une aubaine pour les Chinois et les USA.

Eux, je peux vous dire qu'ils sont PRO-EU a n'en pas douter !

God Bless EU comme diraient les américains. :biggrin:

Quand je pense qu'au 18ième siècle les américains ont déclaré leur indépendance à l'Angleterre, il devait y avoir surement des lopettes qui défendaient le point de vue : sans l'Angleterre on est rien (surtout qu'à cette époque l'Angleterre était la première puissance mondiale), heureusement qu'ils ont eu le courage que la France n'aura pas avec l'union européenne. :bah:

Par

En réponse à gordini12

Désolé mais la direction a son calculateur, un très fort pourcentage set électrique, les freins pour l'abs et l'ESP ont leur calculo, les sièges ont leur calcula, le moteur, la boite, la clim, et il y a cette unité centrale qui gère les fonctions annexes et qui reçoit et redistribue les informations aux autres calculateurs avec des priorités. même sur une sandero, il doit y avoir une dizaine de calculateurs, certains pas gros mais le projet de calculateur global a été abandonné pour des raisons de confidentialité. Il y a plein de subtilité dans un calculateur ESP, que les fabricants ne veulent pas partager. C'est leur savoir faire. Donc c'est le schéma actuel des voitures.

   

Tu as raison sur la présence de ces calculateurs mais ils n'empêchent pas un fonctionnement basique des freins et de la direction. Pour les freins, c'est une certitude, tu peux freiner une voiture sans batterie; pour la direction, je n'ai jamais été tenté de vérifier mais ça doit être la même chose. Il y a des projets pour une direction a commande électrique sans liaison mécanique mais il y a longtemps que je n'ai rien lu là dessus.

Pouvoir maîtriser la voiture en cas de panne électrique complète est peut être une exigence pour l'homologation, là je ne sais pas.

Par

En réponse à pxidr

Quand certains comme Renault, Peugeot etc vont se servir chez des équipementiers genre Siemens, Bosch, Conti pour leurs calculos, d'autres développent leurs solutions fait-maison, comme Tesla.

Ils ont au moins la maitrise du software et du hardware, et peuvent changer de fournisseur de puces à n'importe quel moment si ça leur chante, lors d'une pénurie d'un fabricant par exemple.

   

On ne change pas de "puce" comme ça. Si il y a pénurie d'un composant, tous les fabricants sont a la peine sinon, ce n'est pas une pénurie.

Par

En réponse à pxidr

Quand certains comme Renault, Peugeot etc vont se servir chez des équipementiers genre Siemens, Bosch, Conti pour leurs calculos, d'autres développent leurs solutions fait-maison, comme Tesla.

Ils ont au moins la maitrise du software et du hardware, et peuvent changer de fournisseur de puces à n'importe quel moment si ça leur chante, lors d'une pénurie d'un fabricant par exemple.

   

Je doute fortement que pour l'ABS, ESP que ce soit hébergé dans le calculateur Tesla !

Par

En réponse à GY201

Tu as raison sur la présence de ces calculateurs mais ils n'empêchent pas un fonctionnement basique des freins et de la direction. Pour les freins, c'est une certitude, tu peux freiner une voiture sans batterie; pour la direction, je n'ai jamais été tenté de vérifier mais ça doit être la même chose. Il y a des projets pour une direction a commande électrique sans liaison mécanique mais il y a longtemps que je n'ai rien lu là dessus.

Pouvoir maîtriser la voiture en cas de panne électrique complète est peut être une exigence pour l'homologation, là je ne sais pas.

   

Il y a la théorie et la pratique. J'ai fait des tests sur le sujet direction, même sur des petites voitures, j'avais sur une direction assistée électrique installé un switch et je coupai l’assistance quand je voulais. Cela a été fait dans un lieu clos et je peux t'assurer que quand ça coupe au mauvais moment c'est l'accident. Tout cela à basse vitesse et allure de touriste et sans que le conducteur soit prévenu. C’était pour faire prendre conscience à ceux qui maintenaient que c'était sans problème assis dans une salle de réunion, que dans la vrai vie cela ne se passai pas si facilement. Prévenu, tu peux rouler sans assistance encore que certains SUV avec les grosses roues, je doute qu'une minette de 45 kg, y arrive. Par contre pour les freins cela fonctionne facilement sauf si tu perd l’assistance au mauvais moment.

Par

J’ai « fini » une D Super 5 qui avait atteint un âge canonique de la manière suivante, alors que je roulais à un bon 100 km/h, heureusement en ligne droite. Les bas de caisse étaient pourris, et le circuit hydraulique a pété. La voiture s’est affaissée, et je me suis retrouvé au volant d’un véritable char. Heureusement, « de mon temps », on avait appris à conduire sans direction assistée. En roulant à une certaine vitesse, elle était manœuvrable, mais à 5 ou 10 km/h, il fallait effectivement des muscles.

Par

En réponse à gordini12

Il y a la théorie et la pratique. J'ai fait des tests sur le sujet direction, même sur des petites voitures, j'avais sur une direction assistée électrique installé un switch et je coupai l’assistance quand je voulais. Cela a été fait dans un lieu clos et je peux t'assurer que quand ça coupe au mauvais moment c'est l'accident. Tout cela à basse vitesse et allure de touriste et sans que le conducteur soit prévenu. C’était pour faire prendre conscience à ceux qui maintenaient que c'était sans problème assis dans une salle de réunion, que dans la vrai vie cela ne se passai pas si facilement. Prévenu, tu peux rouler sans assistance encore que certains SUV avec les grosses roues, je doute qu'une minette de 45 kg, y arrive. Par contre pour les freins cela fonctionne facilement sauf si tu perd l’assistance au mauvais moment.

   

L'assistance au freinage est realisee par le Mastervac, une pompe entrainee par le moteur. Si le moteur se coupe, plus de pompe, et plus d'assistance. En soit, ca n'a rien de lie a de l'electronique. C'est le cas sur toutes les voitures dotees de Mastervac. Ca le fera aussi sur une vieille 205...

Ensuite, ca ne veut pas dire que sur le voitures recentes, le freinage n'est pas EN PLUS dependant de l'electronique... ;)

Par

"Le ministère veut que les deux bouts de la chaîne se comprennent et se considèrent mieux. Bercy invite aussi les différents utilisateurs de ces composants à entrer en contact pour partager d'éventuels stocks."

Ils sont vraiment dans leur monde à part ces types. :fresh:

C'est comme s'ils découvraient tout à coup les dérives du mondialisme et du libéralisme à tout crin.

Par

En réponse à VARVILO

"Le ministère fait savoir qu'une "stratégie d'accélération" est en cours pour relocaliser ce type de production."

Yaka claquer des doigts! Qui ne voit pas que le problème de fond, c'est la maîtrise de ces technologies, de la conception à l'industrialisation?

Rien à faire: la SEULE solution pour desserrer l'étau, c'est de renoncer à un grand nombre d'équipements obligatoires. De mon point de vue, seul l'ABS est incontournable, sauf à mettre au point un système de transmission rendant partiellement solidaires toutes les roues (songez aux différentiels à glissement limité: sur un 4X4 ça améliore la motricité et, logiquement, le freinage).

Rêvons un peu: blocage des importations de gadgets à la c... jusqu'à résorption de la pénurie!

   

Les puces, c’est une industrie stratégique, et nous sommes capables de produire ces petites choses en France. Va donc faire un tour dans la région de Grenoble, et tu trouveras. Il y a probablement un problème avec la spécificité de ces puces pour en sortir immédiatement, mais le point vraiment dur est à coup sûr leur prix. Sachant que les sous-traitants de l’industrie automobile ont le couteau sous la gorge de la part des constructeurs, ils s’adressent au moins cher. S’il faut regonfler les capacités de production des installations industrielles en France, cela prendra peut-être un certain temps… mais c’est possible (ce n’est qu’un avis).

Par

En réponse à Papygeon

Les puces, c’est une industrie stratégique, et nous sommes capables de produire ces petites choses en France. Va donc faire un tour dans la région de Grenoble, et tu trouveras. Il y a probablement un problème avec la spécificité de ces puces pour en sortir immédiatement, mais le point vraiment dur est à coup sûr leur prix. Sachant que les sous-traitants de l’industrie automobile ont le couteau sous la gorge de la part des constructeurs, ils s’adressent au moins cher. S’il faut regonfler les capacités de production des installations industrielles en France, cela prendra peut-être un certain temps… mais c’est possible (ce n’est qu’un avis).

   

C encore possible, dans qqs années je ne sais pas...

Le problème c que tant que l'Europe tolérera la concurrence déloyale asiatique on ne pourra pas faire grand chose... l’accès à NOTRE marché doit se faire sous conditions, point... entre autre interdiction de faire du dumping d'état pour prendre les marchés... l’accès au marché Chinois contre le marché Européen est une illusion, la Chine subventionne à tout va SON industrie en pillant nos technologies et savoir faire pour aller plus vite... on est loin du capitalisme... les entreprises chinoises SONT l'état Chinois et ils ont 1,4 Mds de gens à faire bosser, là ou on en a que 300M ici... si on n'y arrive pas c qu'on est vraiment des manches, et c du principalement à une corruption endémique devenue incontrôlable qui touchent toutes les strates de la société... les délocalisations doivent avoir un cout important pour équilibrer...

Je pense que l'on doit baisser la voilure, on doit accepter de moins exporter donc de moins importer, consommer moins et mieux...

La rénovation de l'habitat et la transition énergétique sont pour moi l'une des clés... la facture énergétique est en hausse, +- 1/3 des revenus des foyers, c beaucoup trop... la précarité énergétique explose...

Bref ça ne peut plus durer, il faut revoir complétement tout le système...

Par

En réponse à mdb92

C encore possible, dans qqs années je ne sais pas...

Le problème c que tant que l'Europe tolérera la concurrence déloyale asiatique on ne pourra pas faire grand chose... l’accès à NOTRE marché doit se faire sous conditions, point... entre autre interdiction de faire du dumping d'état pour prendre les marchés... l’accès au marché Chinois contre le marché Européen est une illusion, la Chine subventionne à tout va SON industrie en pillant nos technologies et savoir faire pour aller plus vite... on est loin du capitalisme... les entreprises chinoises SONT l'état Chinois et ils ont 1,4 Mds de gens à faire bosser, là ou on en a que 300M ici... si on n'y arrive pas c qu'on est vraiment des manches, et c du principalement à une corruption endémique devenue incontrôlable qui touchent toutes les strates de la société... les délocalisations doivent avoir un cout important pour équilibrer...

Je pense que l'on doit baisser la voilure, on doit accepter de moins exporter donc de moins importer, consommer moins et mieux...

La rénovation de l'habitat et la transition énergétique sont pour moi l'une des clés... la facture énergétique est en hausse, +- 1/3 des revenus des foyers, c beaucoup trop... la précarité énergétique explose...

Bref ça ne peut plus durer, il faut revoir complétement tout le système...

   

Dans cette affaire de puces, il ne faut pas oublier les américains, qui en fabriquent également…surtout pour eux, et ils sont à priori auto-suffisants. Il serait intéressant de rechercher les pays vers lesquels partent les puces de Taïwan. Il ne faudrait pas que ce soit vers les US…

Bon, quoi que l’on fasse, et pour rire un peu, il devient évident que nos voitures sont « rembarbouillées » (expression campagnarde) de puces. Pour le dire autrement, nous nous promenons sur des puciers !

Par

En réponse à Key

L'assistance au freinage est realisee par le Mastervac, une pompe entrainee par le moteur. Si le moteur se coupe, plus de pompe, et plus d'assistance. En soit, ca n'a rien de lie a de l'electronique. C'est le cas sur toutes les voitures dotees de Mastervac. Ca le fera aussi sur une vieille 205...

Ensuite, ca ne veut pas dire que sur le voitures recentes, le freinage n'est pas EN PLUS dependant de l'electronique... ;)

   

Je n'ai absolument pas parlé de l'électronique pour le freinage, mais en plus si tu connaissais bien la technologie automobile, tu saurai que sur la majorité des voitures essence, la dépression est fournie par le moteur et non une pompe à vide. De plus il y a une pompe électrique dans le bloc ABS pour pour remettre de la pression en cas de chute de dépression.

Par

En réponse à speedster 72

Et si on en fabriqué en France ???

   

:areuh: :areuh::areuh:

Par

Toujours cette vision du "produire en Asie par ce que c'est pas cher".

Aujourd'hui des coins comme Taiwan, la RPC ou la Corée sont en position de leaders pas uniquement à cause des coûts de production : ils ont aussi une excellence dans le domaine de la conception et l'optimisation des composants!

Leur ingénierie est aujourd'hui largement supérieure à ce que l'Europe peut pondre il faut se l'avouer nous sommes devenus moins bons voir mauvais sur le sujet; au pire nous nous enfermons sur des acquis ou des marchés spécifiques en toute dépendance sur la fourniture de matières premières.

Et meme des circuits ou composants que certains groupes Européens peuvent concevoir et ou produire dépendent de certains alliages ou composants ou sous composants dont les pays asiatiques on le monopole de production exclusif ou la seule maîtrise totale de conception...

Une fusée ou un satellite chinois ne depend que de fournisseurs locaux alors qu'un projet Européen dépendra un moment à un autre d'un module/composant/sous composant asiatique : l'Europe est en grave situation de faiblesse sur ce sujet.

Et que l'on ne me parle pas des "petits géants Européens" sauce Infineon, STM ou NXP: je demande à voir leur production en cas de rupture avec...leur fournisseurs asiatiques!

 

Par

En réponse à Jeremy Tsubishi

Toujours cette vision du "produire en Asie par ce que c'est pas cher".

Aujourd'hui des coins comme Taiwan, la RPC ou la Corée sont en position de leaders pas uniquement à cause des coûts de production : ils ont aussi une excellence dans le domaine de la conception et l'optimisation des composants!

Leur ingénierie est aujourd'hui largement supérieure à ce que l'Europe peut pondre il faut se l'avouer nous sommes devenus moins bons voir mauvais sur le sujet; au pire nous nous enfermons sur des acquis ou des marchés spécifiques en toute dépendance sur la fourniture de matières premières.

Et meme des circuits ou composants que certains groupes Européens peuvent concevoir et ou produire dépendent de certains alliages ou composants ou sous composants dont les pays asiatiques on le monopole de production exclusif ou la seule maîtrise totale de conception...

Une fusée ou un satellite chinois ne depend que de fournisseurs locaux alors qu'un projet Européen dépendra un moment à un autre d'un module/composant/sous composant asiatique : l'Europe est en grave situation de faiblesse sur ce sujet.

Et que l'on ne me parle pas des "petits géants Européens" sauce Infineon, STM ou NXP: je demande à voir leur production en cas de rupture avec...leur fournisseurs asiatiques!

   

Je crains que tu sois passé a coté d'une information, discrète il est vrai, où il était dit que tout ce qui était armement et spatial devait rapidement être construit avec des composants a l'abri des conditions de commercialisation imposées par les USA. Rares sont les asiatiques qui ne sont pas liés aux USA dans le domaine des composants actifs. Pour l'armement, je crois que cette campagne de "nettoyage" est très avancée, elle est encore en cours pour le spatial. Il s'agit de conserver la capacité d'exporter, l'historique des ventes du Rafale est l'exemple type. Il y a donc chez nous des gens capables de faire des composants et des sous ensembles performants.

Coté composants actifs, il y a déjà quantité de fondeurs qui sont très loin de faire du volume mais capable de faire du spécifique en petite quantité. La seule que je connais est en Californie mais créée par un français, ils font surtout des répliques des puces analogiques des années 1970, leur premier client est l'armée américaine pour la maintenance des vieux équipements, essentiellement les avions. Il y a la même chose en France aussi pour de l'ancien comme pour du plus récent et du plus haut niveau de technologie mais ça ne fait pas du volume.

Nous ne sommes pas a la rue comme tu le dis mais nous sommes sortis de la compétition pour les grands volumes depuis la fermeture de Freescale/Motorola a Toulouse.

 

SPONSORISE

Toute l'actualité