Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - Pétrole cher: une baisse des taxes désormais inévitable?

Pierre-Olivier Marie

Pétrole cher: une baisse des taxes désormais inévitable?

Déposer un commentaire

Par

Le baril a pris 8% ce matin.

Par

Et demain sera répercuté cette hausse.

C'est toujours plus lent pour ressentir la baisse à la pompe lorsqu'il y a une baisse des cours...

Bientôt les élections :biggrin:

Par

600 milliards de dette supplémentaire sous la présidence Macron, on est plus à un paquet de milliards près ... hop des chèques de 100€ dans toutes les boites aux lettres et YOLO !

Par

En réponse à Aznog

600 milliards de dette supplémentaire sous la présidence Macron, on est plus à un paquet de milliards près ... hop des chèques de 100€ dans toutes les boites aux lettres et YOLO !

   

Effectivement, avec une dette d'Etat à 2 800 milliards d'Euros, 116% du PIB, on peut se dire que nous n'en sommes plus à quelques milliards près.

Depuis le 1er choc pétrolier de 1974, chaque problème a été géré par une hausse de la dette.

Chaque gouvernement espère juste qu'il ne sera pas là au moment où ça va péter !

Les USA et bien d'autres pays sont dans la même situation.

C'est une bien étrange situation...

Par

En réponse à -Nicolas-

Effectivement, avec une dette d'Etat à 2 800 milliards d'Euros, 116% du PIB, on peut se dire que nous n'en sommes plus à quelques milliards près.

Depuis le 1er choc pétrolier de 1974, chaque problème a été géré par une hausse de la dette.

Chaque gouvernement espère juste qu'il ne sera pas là au moment où ça va péter !

Les USA et bien d'autres pays sont dans la même situation.

C'est une bien étrange situation...

   

Oui et non, une dette en est une véritable quand les taux d'intérêts sont hauts,comme l'Allemagne, pardon, l'Europe, avait infligé à la Grèce.

Aujourd'hui il coûte moins chers d'emprunter pour l'état que de payer directement.

Mais dans quelques mois ce sera sûrement beaucoup moins vrai avec l'inflation.

Je ne sais pas comment fonctionne la taxation sur le carburant, mais là l'idée serait d'encadrer un % de taxes en le limitant plutôt que de toujours prélever un % quelques soit le prix du litre .

Par

En réponse à henri13enforme

Et demain sera répercuté cette hausse.

C'est toujours plus lent pour ressentir la baisse à la pompe lorsqu'il y a une baisse des cours...

Bientôt les élections :biggrin:

   

Élections, et ?

Personne dans le monde peut d'un coup de baguette magique régler tous les problèmes.

Je ne vois pas qui dans les candidats pourrait être ce magicien/magicienne !

Par contre, certains on plus le profil pour négocier et avoir des positions diplomatiques certaines...

Par

En réponse à Bytheway

Oui et non, une dette en est une véritable quand les taux d'intérêts sont hauts,comme l'Allemagne, pardon, l'Europe, avait infligé à la Grèce.

Aujourd'hui il coûte moins chers d'emprunter pour l'état que de payer directement.

Mais dans quelques mois ce sera sûrement beaucoup moins vrai avec l'inflation.

Je ne sais pas comment fonctionne la taxation sur le carburant, mais là l'idée serait d'encadrer un % de taxes en le limitant plutôt que de toujours prélever un % quelques soit le prix du litre .

   

Ca s'appelait la TICPE flottante.

Par

Cours

Pétrole Brent

104.73 USD

+7.37%

12H58

je veux voir les 2.20€ le gaz oil Merci a vous Lol

Par

En réponse à E911V

Ca s'appelait la TICPE flottante.

   

Mise en place par Jospin, battu aux présidentielles à cause d'un batteur d'estrade à l'égo tellement démesuré que son faciès en est tout tordu!

Par

Les caisses de l'état (les nôtres) ne sont pas dans le meilleur état. Bloqués encore la hausse a la pompe serait trop cher.

Ils referont un chèque énergie ciblé, voire en fonction du kilométrage pour le taff.

Pour seul levier cohérent. Va falloir se mettre au vélo les enfants.

Par

Les Russes sont mort de rire ..

Par

En réponse à -Nicolas-

Effectivement, avec une dette d'Etat à 2 800 milliards d'Euros, 116% du PIB, on peut se dire que nous n'en sommes plus à quelques milliards près.

Depuis le 1er choc pétrolier de 1974, chaque problème a été géré par une hausse de la dette.

Chaque gouvernement espère juste qu'il ne sera pas là au moment où ça va péter !

Les USA et bien d'autres pays sont dans la même situation.

C'est une bien étrange situation...

   

Comme tu dis !!!

Une transition energétique très mal gérée par l'europe, une explosion des prix de l'energie, un covid qui a fait exploser les dettes des Etats, une inflation qui commence à galoper, des taux de crédit très bas et qu'il faudra bien remonter, et par dessus tout une guerre de ukraine menée par la russie, le principal fournisseur de gaz de l'europe....

C'est la totale ! Il est temps d'accrocher les ceintures, ca risque de secouer !

Par

En réponse à Bytheway

Élections, et ?

Personne dans le monde peut d'un coup de baguette magique régler tous les problèmes.

Je ne vois pas qui dans les candidats pourrait être ce magicien/magicienne !

Par contre, certains on plus le profil pour négocier et avoir des positions diplomatiques certaines...

   

Vous insinuez quoi la ? Macron s'est réveillé il y a 2 semaines en allant en Russie, espérant que ça allait lancer sa campagne, quelle succès ! Et qu'a t'il fait ces 5 dernières années pour faire appliquer les accords de Minsk exactement ? Son stage à l’Élysée se termine avec potentiellement une guerre mondiale, magnifique bilan en politique étrangère.

Par

En réponse à auyaja

Comme tu dis !!!

Une transition energétique très mal gérée par l'europe, une explosion des prix de l'energie, un covid qui a fait exploser les dettes des Etats, une inflation qui commence à galoper, des taux de crédit très bas et qu'il faudra bien remonter, et par dessus tout une guerre de ukraine menée par la russie, le principal fournisseur de gaz de l'europe....

C'est la totale ! Il est temps d'accrocher les ceintures, ca risque de secouer !

   

attend, nous sommes que dans les préliminaires, il manque plus que l invasion de Taïwan par la Chine et Israël par l Iran :biggrin:

Par

mdrr macron a la télé poutine devra rendre des compte mais mon petit cOq lOL

ENCORE UN CHEQUE DE 100€ ,,?? ...l'europe nous font rire ...il y a plus d'Armée

il va fournir des Armes tiens tiens il y a encore de l'argent c'est fous mais rien

pour le peuple français

Par

En réponse à 47ronins

attend, nous sommes que dans les préliminaires, il manque plus que l invasion de Taïwan par la Chine et Israël par l Iran :biggrin:

   

C'est sur, c'est pour certain le moment d'en profiter.

Les soldes de février.

Par

En réponse à 47ronins

attend, nous sommes que dans les préliminaires, il manque plus que l invasion de Taïwan par la Chine et Israël par l Iran :biggrin:

   

Oh pu..ain ! Ca craint un peu quand meme, finalement on va regretter l'époque de la guerre froide....!:eek:

Par

En réponse à Gastor

Vous insinuez quoi la ? Macron s'est réveillé il y a 2 semaines en allant en Russie, espérant que ça allait lancer sa campagne, quelle succès ! Et qu'a t'il fait ces 5 dernières années pour faire appliquer les accords de Minsk exactement ? Son stage à l’Élysée se termine avec potentiellement une guerre mondiale, magnifique bilan en politique étrangère.

   

il n y aura pas de guerre mondiale pour le moment, la Chine n étant pas encore prête.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

   

C'est très résumé mais effectivement après avoir rongé son frein 8 ans, ça va pas se terminer dans 8 jours.

Cette nuit Léopol-Lviv non loin de la frontière Polonaise a été bombardé (portée des projectiles 1.000 km), la question est doc avec ou sans riposte nucléaire car pépère a l'air 13NRV....

Par

la guerre froide n'a jamais disparu en russia les pays de l'est vive toujours a l'ancienne Lol

faut voyager pour voir comment vive les gens...nos cités en france c'est du LuXE HEINS Lol

Par

En réponse à -Nicolas-

Effectivement, avec une dette d'Etat à 2 800 milliards d'Euros, 116% du PIB, on peut se dire que nous n'en sommes plus à quelques milliards près.

Depuis le 1er choc pétrolier de 1974, chaque problème a été géré par une hausse de la dette.

Chaque gouvernement espère juste qu'il ne sera pas là au moment où ça va péter !

Les USA et bien d'autres pays sont dans la même situation.

C'est une bien étrange situation...

   

Tout cela est virtuel, la guerre économique c'est pas sérieux :fleur:

Par

En réponse à 47ronins

il n y aura pas de guerre mondiale pour le moment, la Chine n étant pas encore prête.

   

1/ les Usa savais depuis une semaines que poutine aller frapper

2/ l'europe parle parle gnagna & d'in coup oui il se reveille jeudi matin

que poutine & en Guerre mais Hallo Quoi

Par

En réponse à 47ronins

il n y aura pas de guerre mondiale pour le moment, la Chine n étant pas encore prête.

   

Un peu court comme prétexte pour être rassuré, non ? Si le roi est nu, et on peut craindre que Joe soit mou du genou, ça sera le top départ pour tout ce beau monde. Vous vouliez voir comment se passe la fin d'un leadership, c'est probablement maintenant qu'il faut faire le plein de pop-corn.

Par

En réponse à Bytheway

Oui et non, une dette en est une véritable quand les taux d'intérêts sont hauts,comme l'Allemagne, pardon, l'Europe, avait infligé à la Grèce.

Aujourd'hui il coûte moins chers d'emprunter pour l'état que de payer directement.

Mais dans quelques mois ce sera sûrement beaucoup moins vrai avec l'inflation.

Je ne sais pas comment fonctionne la taxation sur le carburant, mais là l'idée serait d'encadrer un % de taxes en le limitant plutôt que de toujours prélever un % quelques soit le prix du litre .

   

Tu parles de la TIPP flottante mise en place par le gouvernement Jospin en 2000, puis supprimée par Raffarin ?

Effectivement, l'idée revient régulièrement.

Par

En réponse à Josselin0

Les caisses de l'état (les nôtres) ne sont pas dans le meilleur état. Bloqués encore la hausse a la pompe serait trop cher.

Ils referont un chèque énergie ciblé, voire en fonction du kilométrage pour le taff.

Pour seul levier cohérent. Va falloir se mettre au vélo les enfants.

   

Se mettre au vélo et espérer que le printemps va vite arriver, car la note de chauffage va faire mal.

Par

En réponse à auyaja

Comme tu dis !!!

Une transition energétique très mal gérée par l'europe, une explosion des prix de l'energie, un covid qui a fait exploser les dettes des Etats, une inflation qui commence à galoper, des taux de crédit très bas et qu'il faudra bien remonter, et par dessus tout une guerre de ukraine menée par la russie, le principal fournisseur de gaz de l'europe....

C'est la totale ! Il est temps d'accrocher les ceintures, ca risque de secouer !

   

Oui.

Nous allons subir une fort baisse de notre pouvoir d'achat, c'est l'une des seules certitudes actuelle.

On pourra s'amuser à faire la liste des nombreux responsables de cette situation, ainsi que les mauvaises décisions prises ces 30 dernières années, ça ne changera rien au fait qu'il faudra l'affronter.

Je rigole d'avance face aux promesses de baisses d'impôts que promettent tous les candidats, sans exception.

Par

En réponse à Otonei

Le baril a pris 8% ce matin.

   

8% !!! on va sep rendre 15% d'augmentation avec les taxes...

on est à 1;70...

on sera vite à 2 roros sur le go...!!

15 jours...

Par

En réponse à auyaja

Comme tu dis !!!

Une transition energétique très mal gérée par l'europe, une explosion des prix de l'energie, un covid qui a fait exploser les dettes des Etats, une inflation qui commence à galoper, des taux de crédit très bas et qu'il faudra bien remonter, et par dessus tout une guerre de ukraine menée par la russie, le principal fournisseur de gaz de l'europe....

C'est la totale ! Il est temps d'accrocher les ceintures, ca risque de secouer !

   

Pas de problème, surtout chez nous, puisque nous avons les premiers de la classe devant les projecteurs (et habillés en noir aujourd’hui, est-ce un signe ?), et nos ministères sont rembarbouillés de la même engeance en-dessous.

Ce que je sais, c’est que seuls les nonagénaires de 2022 ont connu une telle situation. Certains parmi eux, dont mes parents, avaient analysé, et m’ont transmis, ce qu’ils ont subi entre 40 et 44 (notamment la propagande et la milice), alors adolescents puis jeunes adultes.

À partir de maintenant, j’éteins la télé, et je ne lis plus les journaux.

Le risque le moins grave maintenant serait que nos billets (verts ou euros) se transforment bientôt en monnaies de singes…ne serait-ce que pour assurer nos besoins élémentaires.

Par

En réponse à 47ronins

attend, nous sommes que dans les préliminaires, il manque plus que l invasion de Taïwan par la Chine et Israël par l Iran :biggrin:

   

Taïwan c'est presque sûr, Israël j'ai des doutes, les israéliens ne sont pas nés de la dernière pluie.

Par

En réponse à Papygeon

Pas de problème, surtout chez nous, puisque nous avons les premiers de la classe devant les projecteurs (et habillés en noir aujourd’hui, est-ce un signe ?), et nos ministères sont rembarbouillés de la même engeance en-dessous.

Ce que je sais, c’est que seuls les nonagénaires de 2022 ont connu une telle situation. Certains parmi eux, dont mes parents, avaient analysé, et m’ont transmis, ce qu’ils ont subi entre 40 et 44 (notamment la propagande et la milice), alors adolescents puis jeunes adultes.

À partir de maintenant, j’éteins la télé, et je ne lis plus les journaux.

Le risque le moins grave maintenant serait que nos billets (verts ou euros) se transforment bientôt en monnaies de singes…ne serait-ce que pour assurer nos besoins élémentaires.

   

Bizarrement c'est à cette crise-ci qu'il faudrait acheter un max de PQ... ça va ch...

Par

En 2 mots, vive le télétravail. :bah:

Pour les autres, ça sera covoiturage, roulage à 80, arrêts maladie, pôle emploi...

Honte en tout cas à cette UE, qui n'a rien fait pour se libérer de la dépendance des ressources de la Russie et qui bien souvent, ne veut pas de nucléaire.

Quand je pense que même notre pain nous coûtera plus cher du fait de la mondialisation (même si on produit du blé en France, son prix est indexé sur les cours mondiaux) et de l'import massifs de blé en provenance d'Ukraine, "grenier" de l'Europe. :cyp:

Par

En réponse à Aznog

600 milliards de dette supplémentaire sous la présidence Macron, on est plus à un paquet de milliards près ... hop des chèques de 100€ dans toutes les boites aux lettres et YOLO !

   

Faut élire Mélenchon = suppression de la dette. et hop, problème résolu. :biggrin:

Par

En réponse à Bytheway

Élections, et ?

Personne dans le monde peut d'un coup de baguette magique régler tous les problèmes.

Je ne vois pas qui dans les candidats pourrait être ce magicien/magicienne !

Par contre, certains on plus le profil pour négocier et avoir des positions diplomatiques certaines...

   

Négocier quoi et avec qui ? :cyp:

Les russes n'en ont rien à foutre de ce que disent les occidentaux = combien de temps encore faudra-t-il l'expliquer? :cyp:

Par

En réponse à SUDISTE DES LANDES

mdrr macron a la télé poutine devra rendre des compte mais mon petit cOq lOL

ENCORE UN CHEQUE DE 100€ ,,?? ...l'europe nous font rire ...il y a plus d'Armée

il va fournir des Armes tiens tiens il y a encore de l'argent c'est fous mais rien

pour le peuple français

   

En fait, les armes, on les fabrique en France, c'est d'ailleurs l'un des seuls domaines où la France est encore compétitive.

La question est plutôt de savoir QUI va les payer. Car on est parti bien évidemment pour les DONNER à l'Ukraine, pas pour leur vendre. Et comme l'Ukraine ne sera plus, d'ici peu, on peut toujours espérer se faire rembourser un jour, dans un siècle peut-être, à l'instar des fameux emprunts russes.. :cyp:

Par

En réponse à 47ronins

attend, nous sommes que dans les préliminaires, il manque plus que l invasion de Taïwan par la Chine et Israël par l Iran :biggrin:

   

Concernant Taïwan, oui, je suppose que les chinois sont en train d'analyser la réaction des américains et se préparent à agir ensuite rapidement contre Taïwan.

Concernant Israël, non, les iraniens en sont incapables, à fortiori du fait qu'ils n'ont pas l'arme nucléaire à contrario des israéliens.

Par

En réponse à Domi.p

Taïwan c'est presque sûr, Israël j'ai des doutes, les israéliens ne sont pas nés de la dernière pluie.

   

+1

Israël n'a besoin de personne pour se défendre, et a d'ailleurs déjà démontré sa capacité à mettre une déculottée aux pays arabes de la région. En plus, il n'y a guère plus que l'Iran et le Hezbollah qui lui sont opposés. En fait, c'est d'ailleurs l'inverse, c'est l'Iran et le Hezbollah qui ont peur de se prendre des bombes sur la gueule.:cyp:

Par

En réponse à fedoismyname

Faut élire Mélenchon = suppression de la dette. et hop, problème résolu. :biggrin:

   

Via ton épargne, c'est toi qui détient une partie de cette dette ...

Au passage l'OAT 5 et 10 ans Fr sont repassés positifs , fini le délire du "je rembourse moins que ce que j'emprunte".

La gestion financière de ce gouvernement est une catastrophe absolue (dernière farce en date, EDF) avec 400 milliards supplémentaires hors COVID et depuis 40 ans, plus on avance, plus ca s'aggrave.

En 2021, la balance commerciale du pays fut négative de 84,7 milliards d'euros ... on se tiers mondise à une vitesse effarante ne produisant rien et vivant sur la dette.

Par

En réponse à Aznog

Via ton épargne, c'est toi qui détient une partie de cette dette ...

Au passage l'OAT 5 et 10 ans Fr sont repassés positifs , fini le délire du "je rembourse moins que ce que j'emprunte".

La gestion financière de ce gouvernement est une catastrophe absolue (dernière farce en date, EDF) avec 400 milliards supplémentaires hors COVID et depuis 40 ans, plus on avance, plus ca s'aggrave.

En 2021, la balance commerciale du pays fut négative de 84,7 milliards d'euros ... on se tiers mondise à une vitesse effarante ne produisant rien et vivant sur la dette.

   

Il y a un excellent livre à prescrire à tous les membres de la team "Tout va bien !"

https://www.editions-observatoire.com/content/Le_vrai_%C3%A9tat_de_la_France

Par

en 2014 a 107$ le baril , le SP98 était a 1.60€.

No comment.

Par

En réponse à Axel015

Il y a un excellent livre à prescrire à tous les membres de la team "Tout va bien !"

https://www.editions-observatoire.com/content/Le_vrai_%C3%A9tat_de_la_France

   

Ah ah, très drôle !

Extraits de sa bibliographie :

2008 : "la mondialisation va-t-elle nous tuer ?"

2013 : "60 milliards d'économies !"

2015 : "on va dans le mur"

2021 : "la France peut-elle tenir encore longtemps ?"

A force de crier au loup...

Et bientôt :

2023 : "cette fois, c'est la bonne"

2025 : "on va tous mourir"

2028 : "demain, tous en tente kechua"

2030 : "je suis encore et toujours bien payée à raconter la même chose"

2035 : "ma retraite est assurée, j'ai bien investi mon argent"

2040 : "la quille, salut !"

Par

On pouvait craindre (depuis des années) que l'Ukraine finisse "Berlinisé", et c'est en cours si on lit ce site bien informé http://www.opex360.com

"Pour le moment, on ne peut que se livrer à des suppositions sur les objectifs de la Russie. L’ampleur de l’offensive qu’elle vient de lancer ainsi que les zones où elle se déroule suggèrent que ses forces armées iront au-delà des régions administratives de Donetsk et de Louhansk. Il n’est donc pas impossible que Moscou cherche à redessiner la frontière de « l’Ukraine moderne » [dixit Vladimir Poutine] en l’arrêtant au fleuve Dniepr. En outre, si les opérations à Odessa se confirment, il se pourrait qu’une jonction avec la Transnitrie [pro-russe] soit recherchée. Peut-être que, par la suite, et en cas de succès militaire, ces territoires feront ensuite partie d’un État-tampon, créé de toute pièce. "

Par

En réponse à zzeelec

Ah ah, très drôle !

Extraits de sa bibliographie :

2008 : "la mondialisation va-t-elle nous tuer ?"

2013 : "60 milliards d'économies !"

2015 : "on va dans le mur"

2021 : "la France peut-elle tenir encore longtemps ?"

A force de crier au loup...

Et bientôt :

2023 : "cette fois, c'est la bonne"

2025 : "on va tous mourir"

2028 : "demain, tous en tente kechua"

2030 : "je suis encore et toujours bien payée à raconter la même chose"

2035 : "ma retraite est assurée, j'ai bien investi mon argent"

2040 : "la quille, salut !"

   

A force de faire l'autruche...

Bref, j'aimerais que les chiffres mentent, malheureusement ce n'est pas le cas.

Par

En réponse à Axel015

A force de faire l'autruche...

Bref, j'aimerais que les chiffres mentent, malheureusement ce n'est pas le cas.

   

C'est drôle, parce que tu as la position exactement inverse avec le réchauffement climatique, façon "les prévisionnistes se sont toujours plantés". Mais là non...

Bref, dans un cas comme dans l'autre, avoir des positions excessives conduit inévitablement à se décrédibiliser.

Sinon, je suis le premier à dire que le désendettement est une priorité pour regagner de l'indépendance politique, que vivre au-dessus de ses moyens ne peut durer qu'un temps, et que ça fait trop longtemps que les gens se font corrompre à coups de petits cadeaux fiscaux mis sur le compte de la dette de l'Etat.

Mais le consommateur français moyen s'en fout complètement, lui tout ce qui l'intéresse c'est bouffer et aller au ski comme un bon petit soldat bien dressé.

Si un jour Poutine nous envahissait, le Français moyen s'en foutrait royalement tant qu'on lui laisse ses restos ouverts, ses sports d'hiver et sa plage : "La liberté ? Bah, on est libre sous Poutine ! Moi j'vois pas le problème ! Ah ouais, y'a des complotistes qui râlent et qui se font molester et enlever par la police politique, ah les cons, ils ont qu'à se faire pucer comme tout le monde ! Moi j'suis libre avec ma puce dans le cul !"

Par

En réponse à Gastor

Bizarrement c'est à cette crise-ci qu'il faudrait acheter un max de PQ... ça va ch...

   

Oui, tu as raison, pour les jeunes branleurs, ne connaissant rien à l'Histoire, qui veulent nous mener par le bout du nez. Et qu'ils n'oublient également pas de sortir leurs mouchoirs.

Voici la traduction du discours de Poutine de ce matin, mise en ligne par le Général Dominique DELAWARDE:

https://reseauinternational.net/ukraine-dernier-message-du-24-fevrier-de-vladimir-poutine-a-son-peuple/

C'est à lire en détails, chaque mot est important...

Par

En réponse à Axel015

A force de faire l'autruche...

Bref, j'aimerais que les chiffres mentent, malheureusement ce n'est pas le cas.

   

La dette est une convention, elle peut être effacée cela c'est déjà vu.

Le surplus de co2 c'est physique, même en diminuant les émissions drastiquement on en a pour 30ans avant qu'il baisse.

Les chiffres ne mentent pas, les hommes si.

Par

En réponse à zzeelec

C'est drôle, parce que tu as la position exactement inverse avec le réchauffement climatique, façon "les prévisionnistes se sont toujours plantés". Mais là non...

Bref, dans un cas comme dans l'autre, avoir des positions excessives conduit inévitablement à se décrédibiliser.

Sinon, je suis le premier à dire que le désendettement est une priorité pour regagner de l'indépendance politique, que vivre au-dessus de ses moyens ne peut durer qu'un temps, et que ça fait trop longtemps que les gens se font corrompre à coups de petits cadeaux fiscaux mis sur le compte de la dette de l'Etat.

Mais le consommateur français moyen s'en fout complètement, lui tout ce qui l'intéresse c'est bouffer et aller au ski comme un bon petit soldat bien dressé.

Si un jour Poutine nous envahissait, le Français moyen s'en foutrait royalement tant qu'on lui laisse ses restos ouverts, ses sports d'hiver et sa plage : "La liberté ? Bah, on est libre sous Poutine ! Moi j'vois pas le problème ! Ah ouais, y'a des complotistes qui râlent et qui se font molester et enlever par la police politique, ah les cons, ils ont qu'à se faire pucer comme tout le monde ! Moi j'suis libre avec ma puce dans le cul !"

   

Je ne nie pas le réchauffement climatique, je pense que ça ne pose aucun soucis insurmontable. C'est différent.

Par

En réponse à fedoismyname

En fait, les armes, on les fabrique en France, c'est d'ailleurs l'un des seuls domaines où la France est encore compétitive.

La question est plutôt de savoir QUI va les payer. Car on est parti bien évidemment pour les DONNER à l'Ukraine, pas pour leur vendre. Et comme l'Ukraine ne sera plus, d'ici peu, on peut toujours espérer se faire rembourser un jour, dans un siècle peut-être, à l'instar des fameux emprunts russes.. :cyp:

   

Et avec ceux qui peuvent payer, on se fait repasser de trente milliards.

Par

En réponse à MALATESTAROSSA

La dette est une convention, elle peut être effacée cela c'est déjà vu.

Le surplus de co2 c'est physique, même en diminuant les émissions drastiquement on en a pour 30ans avant qu'il baisse.

Les chiffres ne mentent pas, les hommes si.

   

"La dette est une convention, elle peut être effacée cela c'est déjà vu."

Non ! Aucune dette n'a jamais été effacée ! Elles sont simplement prise en charge par d'autre état. Mais personne ne prendra à sa charge la dette de l'état français.

Bref, je vois que tu es de la team "argent magique".

A la limite pousse ton raisonnement à son paroxysme ? Pourquoi paye t'on des impôts ? Pourquoi paye t'on des cotisations ? Puisqu'il suffit de faire de la dette et l'effacer dans la foulée ? :biggrin:

Par

En réponse à Axel015

Je ne nie pas le réchauffement climatique, je pense que ça ne pose aucun soucis insurmontable. C'est différent.

   

"Je ne nie pas le réchauffement climatique, je pense que ça ne pose aucun soucis insurmontable. C'est différent."

Basé sur quoi ?

Quelqu'un pourrait dire, concernant la dette publique : "Je ne nie pas l'augmentation de la dette publique, je pense que ça ne pose aucun souci insurmontable."

C'est tout aussi nul et non avenu.

Par

En réponse à zzeelec

"Je ne nie pas le réchauffement climatique, je pense que ça ne pose aucun soucis insurmontable. C'est différent."

Basé sur quoi ?

Quelqu'un pourrait dire, concernant la dette publique : "Je ne nie pas l'augmentation de la dette publique, je pense que ça ne pose aucun souci insurmontable."

C'est tout aussi nul et non avenu.

   

Mais ce n'est pas que le soucis de la dette.

La France régresse sur tous les aspects importants :

- Taux d'industrialisation

- Niveau scolaire

- Sécurité

- Balance commerciale

- Souveraineté

- Position extérieure nette

La dette n'est qu'un sujet parmi d'autre. S'il n'y avait que ça cette phrase ne serait pas totalement fausse :

"Je ne nie pas l'augmentation de la dette publique, je pense que ça ne pose aucun souci insurmontable."

La dette n'est pas un problème en soit ! Quand tu t'endettes pour créer de valeurs ajouté pour ton pays c'est pas un problème.

La on s'endette pour maintenir un train de vie artificiel c'est totalement différent !

La France enchaine les crédits à la consommation pour faire simple ! Il est la le problème !

Par

En réponse à Papygeon

Oui, tu as raison, pour les jeunes branleurs, ne connaissant rien à l'Histoire, qui veulent nous mener par le bout du nez. Et qu'ils n'oublient également pas de sortir leurs mouchoirs.

Voici la traduction du discours de Poutine de ce matin, mise en ligne par le Général Dominique DELAWARDE:

https://reseauinternational.net/ukraine-dernier-message-du-24-fevrier-de-vladimir-poutine-a-son-peuple/

C'est à lire en détails, chaque mot est important...

   

Très bon discours de stratégie globale de défense de son indépendance et de résistance à l'impérialisme américain. C'est une chose que l'on n'a pas entendue ni vécue depuis de Gaulle en France.

Finalement, il y a une chose que les autocrates savent faire et dont sont malheureusement incapables les "démocraties" occidentales inféodées à l'empire US : porter leurs couilles pour défendre les intérêts de leur nation et leur singularité en tant que peuple.

Par

En réponse à zzeelec

"Je ne nie pas le réchauffement climatique, je pense que ça ne pose aucun soucis insurmontable. C'est différent."

Basé sur quoi ?

Quelqu'un pourrait dire, concernant la dette publique : "Je ne nie pas l'augmentation de la dette publique, je pense que ça ne pose aucun souci insurmontable."

C'est tout aussi nul et non avenu.

   

De toute façon c'est ce débat qui est nul et non avenu dans la mesure où la politique de Macron étant ultra courtermisme, on verra les effets néfastes très prochainement.

Il suffit de voir les alertes de la cour des comptes pour comprendre que l'austérité c'est pour demain (quelques soit le candidat élu : donc espérons que Macron gagne : pour qu'il assume jusqu'au bout sa politique de mise à mort de la France).

Et l'austérité combiné à l'inflation : c'est la libanisation. :bien:

Par

En réponse à Axel015

Mais ce n'est pas que le soucis de la dette.

La France régresse sur tous les aspects importants :

- Taux d'industrialisation

- Niveau scolaire

- Sécurité

- Balance commerciale

- Souveraineté

- Position extérieure nette

La dette n'est qu'un sujet parmi d'autre. S'il n'y avait que ça cette phrase ne serait pas totalement fausse :

"Je ne nie pas l'augmentation de la dette publique, je pense que ça ne pose aucun souci insurmontable."

La dette n'est pas un problème en soit ! Quand tu t'endettes pour créer de valeurs ajouté pour ton pays c'est pas un problème.

La on s'endette pour maintenir un train de vie artificiel c'est totalement différent !

La France enchaine les crédits à la consommation pour faire simple ! Il est la le problème !

   

Non mais je suis d'accord avec toi sur le fond concernant la dette et le déclin français. Je te rappelle que je suis le premier à conchier Macron et le centrisme mou social-démocrate (gauche caviar/droite pétard) dont il est le dernier rejeton.

Mais sur le sujet du réchauffement climatique, je ne te suis pas sur le fait qu'on va pouvoir l'ignorer en ne s'en portant pas plus mal... ce qui est le même argument que ceux qui minimisent les effets délétères d'un endettement massif pour continuer à vivre au-dessus de nos moyens.

Par

En réponse à zzeelec

Non mais je suis d'accord avec toi sur le fond concernant la dette et le déclin français. Je te rappelle que je suis le premier à conchier Macron et le centrisme mou social-démocrate (gauche caviar/droite pétard) dont il est le dernier rejeton.

Mais sur le sujet du réchauffement climatique, je ne te suis pas sur le fait qu'on va pouvoir l'ignorer en ne s'en portant pas plus mal... ce qui est le même argument que ceux qui minimisent les effets délétères d'un endettement massif pour continuer à vivre au-dessus de nos moyens.

   

Mais on ignore totalement le réchauffement climatique !

Puisque l'on continu à croite démographiquement sur une planète faite pour accueillir 3 milliards de personnes à terme dans des conditions décentes.

Partant de la, je ne considère pas le greenwashing (politique écologique actuelle) comme une solution viable ! Donc entre sacrifier son niveau de vie pour un résultat nul et continuer de faire comme si de rien été pour un résultat nul, je préfère l'option 2.

Par

En réponse à Axel015

Mais on ignore totalement le réchauffement climatique !

Puisque l'on continu à croite démographiquement sur une planète faite pour accueillir 3 milliards de personnes à terme dans des conditions décentes.

Partant de la, je ne considère pas le greenwashing (politique écologique actuelle) comme une solution viable ! Donc entre sacrifier son niveau de vie pour un résultat nul et continuer de faire comme si de rien été pour un résultat nul, je préfère l'option 2.

   

"faite pour accueillir 3 Millions". J'adore, C'est Dieu qui te l'a dit ? Tellement arrangeant de se fabriquer une réalité à partir de... ah oui, rien du tout. :areuh:

Par

En réponse à zzeelec

Très bon discours de stratégie globale de défense de son indépendance et de résistance à l'impérialisme américain. C'est une chose que l'on n'a pas entendue ni vécue depuis de Gaulle en France.

Finalement, il y a une chose que les autocrates savent faire et dont sont malheureusement incapables les "démocraties" occidentales inféodées à l'empire US : porter leurs couilles pour défendre les intérêts de leur nation et leur singularité en tant que peuple.

   

Effectivement je viens de lire le discours : il est très juste dans son analyse. C'est pour ça que sa me fait toujours rire quand la propagande US nous sort que Poutine agit de manière impulsive, que rien n'est réfléchi, qu'il est instable et qu'il cherche a conquérir l'Europe. Poutine n'est pas un ange (loin de la) : mais il a une qualité : il est transparent dans ces motivations.

Ce qui est assez drôle c'est que si la France devait s'engager militairement au côté de l'Ukraine : elle se battrait côte à côte avec des néo-nazi. (évidemment nos médias binaires et manichéen n'en parlent pas, ça fait tache de dire que le régime ukrainien soutien cette mouvance : on a pas trop envie de prendre en pitié des Nazi...)

Mais regardez à quoi ressemble les soldats ukrainiens pour bien comprendre :

https://www.lejournalinternational.fr/photo/art/grande/8139161-12698651.jpg?v=1439542841

https://www.lejournalinternational.fr/Ukraine-les-neonazis-du-bataillon-Azov-entrainent-des-enfants-au-combat_a3162.html

https://en.wikipedia.org/wiki/Azov_Battalion =====> Branch : National Guard of Ukraine

Ca ferait un peu tache quand même des soldats français côte à côte avec des néo-nazi. :bah:

Par

En réponse à Axel015

Mais ce n'est pas que le soucis de la dette.

La France régresse sur tous les aspects importants :

- Taux d'industrialisation

- Niveau scolaire

- Sécurité

- Balance commerciale

- Souveraineté

- Position extérieure nette

La dette n'est qu'un sujet parmi d'autre. S'il n'y avait que ça cette phrase ne serait pas totalement fausse :

"Je ne nie pas l'augmentation de la dette publique, je pense que ça ne pose aucun souci insurmontable."

La dette n'est pas un problème en soit ! Quand tu t'endettes pour créer de valeurs ajouté pour ton pays c'est pas un problème.

La on s'endette pour maintenir un train de vie artificiel c'est totalement différent !

La France enchaine les crédits à la consommation pour faire simple ! Il est la le problème !

   

La dette n'est pas un problème ?

Non mais tu peux être sérieux juste UNE fois ?

Cette réponde de Jacques Cheminade est on ne peut plus exact:

"Nous avons refait le calcul avec les comptes nationaux de l’INSEE, 1.350 milliards d’intérêts versés depuis 1979. La dette, elle-même, atteignait 2.147 milliards au début de l’année. Et cette explosion est due en partie, c’est exact, au poids des intérêts.

Car chaque année depuis que l’État est en déficit, donc depuis 1975, il emprunte sur les marchés pour payer ses dépenses courantes.

Ces emprunts génèrent des intérêts qui viennent s’accumuler aux sommes dues. Depuis plus de 20 ans, le remboursement de ces intérêts avale chaque année plus de 40 milliards.

Qu’est-ce qu’on fait pour les payer ? On emprunte ! La dette produit donc de la dette. L’an dernier, par exemple, le déficit de l’État était d’environ 72 milliards mais on en a emprunté 200 pour combler le déficit, et rembourser d’autres emprunts. Ces 200 milliards, il faudra les rembourser. On ne le réalise pas parce que, les taux d’intérêts sont tellement bas depuis quelques années que même si la dette augmente, le poids des intérêts se maintient. On paie la même chose aujourd’hui que quand notre dette était quatre fois moins élevée en 1996. Mais si les taux remontaient ne serait-ce que d’un point, l’Agence France Trésor a fait le calcul : cela couterait deux milliards de plus la première année, puis quatre, huit, et 16 milliards dans 10 ans."

https://www.europe1.fr/emissions/Le-vrai-faux-de-l-info2/a-t-on-paye-1400-milliards-dinterets-sur-la-dette-depuis-1979-3297800

Grosso modo la dette représente le budget de notre armée chaque année rien qu'en intérêt. (Bon le budget de l'armée augmente depuis l'arrivé de Macron au pouvoir et les taux sont au plus bas, mais c'est l'idée.)

Si on nous prête de l'argent, c'est qu'il y a un retour sur investissement.

Il est évident que ça nous conduit vers une spirale infernale...

Comparable à un surendettement.

Par

En réponse à Philippe2446

"faite pour accueillir 3 Millions". J'adore, C'est Dieu qui te l'a dit ? Tellement arrangeant de se fabriquer une réalité à partir de... ah oui, rien du tout. :areuh:

   

3 milliards c'est peu ou prou la population de 1960.

Tellement drôle de nié la réalité de la surpopulation. :biggrin:

Planète aux ressources fini avec une croissance démographique en perpétuelle hausse, normalement même un gosse de 5 ans comprend qu'il y a un hic (sauf que le gosse de 5 ans n'est pas endoctriné lui) ! D'autant plus quand, les seuls pollueurs sont les gens qui vivent décemment. Au Soudan on ne pollue pas comme on crève de faim. Est-ce souhaitable pour autant ? J'imagine que oui pour les monstres dans ton genre sous couvert de bienpensance.

A titre personnel, je souhaite à tous les humains d'être des pollueurs (sous entendu de vivre comme dans tous les pays développés). Et la population de 1960 c'est le point de bascule en terme de pollution.

Par

En réponse à mekinsy

La dette n'est pas un problème ?

Non mais tu peux être sérieux juste UNE fois ?

Cette réponde de Jacques Cheminade est on ne peut plus exact:

"Nous avons refait le calcul avec les comptes nationaux de l’INSEE, 1.350 milliards d’intérêts versés depuis 1979. La dette, elle-même, atteignait 2.147 milliards au début de l’année. Et cette explosion est due en partie, c’est exact, au poids des intérêts.

Car chaque année depuis que l’État est en déficit, donc depuis 1975, il emprunte sur les marchés pour payer ses dépenses courantes.

Ces emprunts génèrent des intérêts qui viennent s’accumuler aux sommes dues. Depuis plus de 20 ans, le remboursement de ces intérêts avale chaque année plus de 40 milliards.

Qu’est-ce qu’on fait pour les payer ? On emprunte ! La dette produit donc de la dette. L’an dernier, par exemple, le déficit de l’État était d’environ 72 milliards mais on en a emprunté 200 pour combler le déficit, et rembourser d’autres emprunts. Ces 200 milliards, il faudra les rembourser. On ne le réalise pas parce que, les taux d’intérêts sont tellement bas depuis quelques années que même si la dette augmente, le poids des intérêts se maintient. On paie la même chose aujourd’hui que quand notre dette était quatre fois moins élevée en 1996. Mais si les taux remontaient ne serait-ce que d’un point, l’Agence France Trésor a fait le calcul : cela couterait deux milliards de plus la première année, puis quatre, huit, et 16 milliards dans 10 ans."

https://www.europe1.fr/emissions/Le-vrai-faux-de-l-info2/a-t-on-paye-1400-milliards-dinterets-sur-la-dette-depuis-1979-3297800

Grosso modo la dette représente le budget de notre armée chaque année rien qu'en intérêt. (Bon le budget de l'armée augmente depuis l'arrivé de Macron au pouvoir et les taux sont au plus bas, mais c'est l'idée.)

Si on nous prête de l'argent, c'est qu'il y a un retour sur investissement.

Il est évident que ça nous conduit vers une spirale infernale...

Comparable à un surendettement.

   

J'ai dit la dette n'est pas un problème en soit.

Tout dépend de qui la détient, et d'à quoi sert elle.

En l'occurrence la dette française est bien un problème.

Par

En réponse à fedoismyname

Concernant Taïwan, oui, je suppose que les chinois sont en train d'analyser la réaction des américains et se préparent à agir ensuite rapidement contre Taïwan.

Concernant Israël, non, les iraniens en sont incapables, à fortiori du fait qu'ils n'ont pas l'arme nucléaire à contrario des israéliens.

   

les Iraniens sont frappadingue , avec eux il faut s attendre à tout :biggrin:

Par

Ça ne fera qu'aggraver la situation.financière de la France et creuser encore la dette des français à l'égard du reste du monde.

Par

En réponse à zzeelec

Très bon discours de stratégie globale de défense de son indépendance et de résistance à l'impérialisme américain. C'est une chose que l'on n'a pas entendue ni vécue depuis de Gaulle en France.

Finalement, il y a une chose que les autocrates savent faire et dont sont malheureusement incapables les "démocraties" occidentales inféodées à l'empire US : porter leurs couilles pour défendre les intérêts de leur nation et leur singularité en tant que peuple.

   

Eh oui, nous n’avons plus chez nous que des technocrates, gavés de prébendes, prêts à tout pour nous sucer, et qui ont transformé leur environnement européen en un monde interlope. Dans leurs actes ils se contrefoutent de leur peuple, lui jettent quelques miettes, l'amusent, mais sont prêts à l'enchaîner. C’est tant pis pour ceux qui écoutent leurs paroles.

Par

En réponse à Aznog

Via ton épargne, c'est toi qui détient une partie de cette dette ...

Au passage l'OAT 5 et 10 ans Fr sont repassés positifs , fini le délire du "je rembourse moins que ce que j'emprunte".

La gestion financière de ce gouvernement est une catastrophe absolue (dernière farce en date, EDF) avec 400 milliards supplémentaires hors COVID et depuis 40 ans, plus on avance, plus ca s'aggrave.

En 2021, la balance commerciale du pays fut négative de 84,7 milliards d'euros ... on se tiers mondise à une vitesse effarante ne produisant rien et vivant sur la dette.

   

je ne dis pas le contraire, et mon message était ironique, hein :bah:

bref, oui, ceux qui ne veulent rien payer ont intérêt à ne pas voter Mélenchon.:bah:

Par

En réponse à Gastor

On pouvait craindre (depuis des années) que l'Ukraine finisse "Berlinisé", et c'est en cours si on lit ce site bien informé http://www.opex360.com

"Pour le moment, on ne peut que se livrer à des suppositions sur les objectifs de la Russie. L’ampleur de l’offensive qu’elle vient de lancer ainsi que les zones où elle se déroule suggèrent que ses forces armées iront au-delà des régions administratives de Donetsk et de Louhansk. Il n’est donc pas impossible que Moscou cherche à redessiner la frontière de « l’Ukraine moderne » [dixit Vladimir Poutine] en l’arrêtant au fleuve Dniepr. En outre, si les opérations à Odessa se confirment, il se pourrait qu’une jonction avec la Transnitrie [pro-russe] soit recherchée. Peut-être que, par la suite, et en cas de succès militaire, ces territoires feront ensuite partie d’un État-tampon, créé de toute pièce. "

   

A noter qu'on peut s'inquiéter de ce qui se passe du côté de tchernobyl près de la frontière biélo-russe.

Si Poutine s'empare et conserve le site nucléaire, il pourrait s'amuser à nous faire continuer de payer pour le renforcement de la coque de protection.

Je suis désormais certain que son objectif est de nous e.....r bien profondément.

Par

En réponse à Papygeon

Oui, tu as raison, pour les jeunes branleurs, ne connaissant rien à l'Histoire, qui veulent nous mener par le bout du nez. Et qu'ils n'oublient également pas de sortir leurs mouchoirs.

Voici la traduction du discours de Poutine de ce matin, mise en ligne par le Général Dominique DELAWARDE:

https://reseauinternational.net/ukraine-dernier-message-du-24-fevrier-de-vladimir-poutine-a-son-peuple/

C'est à lire en détails, chaque mot est important...

   

Poutine est proche de sa fin de vie. En gros, il lui reste une dizaine d'années, et veut donc en profiter pour conquérir des territoires et faire la nique aux occidentaux.

Je me demande même s'il n'espère pas une confrontation avec l'OTAN, histoire de voir ce que ça peut donner.

Car oui, est-ce qu'il a vraiment beaucoup à perdre à son âge? Sachant qu'il n'en a en fait rien à cirer de ses compatriotes. Il est simplement en train de jouer à un wargame, bien au chaud au Kremlin, avec possibilité de se réfugier au besoin dans les bunker du sous-sol.:cyp:

Par

En réponse à Gastor

Vous insinuez quoi la ? Macron s'est réveillé il y a 2 semaines en allant en Russie, espérant que ça allait lancer sa campagne, quelle succès ! Et qu'a t'il fait ces 5 dernières années pour faire appliquer les accords de Minsk exactement ? Son stage à l’Élysée se termine avec potentiellement une guerre mondiale, magnifique bilan en politique étrangère.

   

Il faudrait se renseigner sur la politique française avant d'affirmer telle ou telle chose:

"Le Président de la République a réuni le 9 décembre 2019 au Palais de l'Élysée, la Chancelière de la République fédérale d’Allemagne Angela Merkel, le Président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine et le Président de l’Ukraine Volodymyr Zelensky.

Un objectif : relancer le processus de paix dans le Donbass, en Ukraine.

À l'issue de la rencontre, des mesures ont été agréées pour stabiliser la situation en zone de conflit et relancer la mise en œuvre des accords de Minsk."

https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2019/12/09/sommet-de-paris-en-format-normandie

Ensuite il y a eu la crise sanitaire d'ampleur mondiale qui lui a pris pas ma de temps (Notamment la volonté de créer une dette de 750 milliards d'euros commune aux 27 membres de l'OTAN), mais tu as déjà dû oublié...

Je me demande si les gens peuvent comprendre parfois l'évidence...

Cette invasion de l'Ukraine à été préparé de longue date, on ne gère pas de telles attaques simultanément sur un coup de tête avec des repérages effectués quelques jours/semaines...Et même mois !

Ça fait 8 ANS (L'annexion de la crimée) que Poutine et son état major prépare cette invasion.

8 ANS.

Ce qu'il s'est passé ces derniers mois était une simple mise en positions des forces, mais ca fait plusieurs années que Poutine prépare cette attaque de grande ampleur.

(Et il avait probablement besoin de la crimée pour la mener à bien.)

Il a simplement gagné du temps, faisant croire jusqu'à un retrait des troupes afin de nous narguer une fois de plus la semaine dernière.

Mais lundi dernier, lors de son allocution télévisuel; le masque est tombé.

C'est un idéologiste SOVIÉTIQUE et non RUSSE qui est au pouvoir depuis 23 ans.

Le terme "soviétique" signifie qu'il considère que les pays d'Europe de l'est n'ont pas à choisir leur destinés, c'est la mère Russie leur patrie. Point barre.

La question la plus inquiétante et à laquelle on aura une réponse dans les semaines/mois qui vont suivre:

Va t'il se contenter uniquement de l'Ukraine ?

(Personnellement je pense que oui.)

Car si il tient à ce que les pays d'Europe de l'Est: Baltes, Roumanie, Bulgarie, Pologne entre autres quittent l'OTAN (Il en a fait allusion à plusieurs reprises.), ça s'apparente à une fin du monde.

Cependant le fait qu'il ait rencontré Xi Jinping avant de passer à l'acte me rassure sur un point:

Il n'est pas fou.

Par

En réponse à zzeelec

Non mais je suis d'accord avec toi sur le fond concernant la dette et le déclin français. Je te rappelle que je suis le premier à conchier Macron et le centrisme mou social-démocrate (gauche caviar/droite pétard) dont il est le dernier rejeton.

Mais sur le sujet du réchauffement climatique, je ne te suis pas sur le fait qu'on va pouvoir l'ignorer en ne s'en portant pas plus mal... ce qui est le même argument que ceux qui minimisent les effets délétères d'un endettement massif pour continuer à vivre au-dessus de nos moyens.

   

de toute façon, le réchauffement climatique va devenir un sous-problème dans les années à venir, la priorité étant sur un réarmement global des pays de l'OTAN, face à un Poutine offensif et qui le restera.:bah:

Par

En réponse à fedoismyname

Poutine est proche de sa fin de vie. En gros, il lui reste une dizaine d'années, et veut donc en profiter pour conquérir des territoires et faire la nique aux occidentaux.

Je me demande même s'il n'espère pas une confrontation avec l'OTAN, histoire de voir ce que ça peut donner.

Car oui, est-ce qu'il a vraiment beaucoup à perdre à son âge? Sachant qu'il n'en a en fait rien à cirer de ses compatriotes. Il est simplement en train de jouer à un wargame, bien au chaud au Kremlin, avec possibilité de se réfugier au besoin dans les bunker du sous-sol.:cyp:

   

C'est une possibilité, mais ce n'est pas les européens qu'il cherche, à mon humble avis. Ce sont les américains (et peut-être aussi les anglais).

Allez, encore une dernière à propos de nos dirigeants, actuels et passés…

Ce sont toujours des articles d’opinions, on y prend ce que l’on veut, mais il y a des infos là-dedans, et peut-être bien sûr des choses qui dérangent…selon les opinions (bis) du lecteur :

https://www.mondialisation.ca/ukraine-afghanistan-irak-libye-syrie-implications-et-compromissions/5665566

Par

En réponse à fedoismyname

Poutine est proche de sa fin de vie. En gros, il lui reste une dizaine d'années, et veut donc en profiter pour conquérir des territoires et faire la nique aux occidentaux.

Je me demande même s'il n'espère pas une confrontation avec l'OTAN, histoire de voir ce que ça peut donner.

Car oui, est-ce qu'il a vraiment beaucoup à perdre à son âge? Sachant qu'il n'en a en fait rien à cirer de ses compatriotes. Il est simplement en train de jouer à un wargame, bien au chaud au Kremlin, avec possibilité de se réfugier au besoin dans les bunker du sous-sol.:cyp:

   

Tu crois sincèrement que si une attaque nucléaire entre occidentaux et Russes à lieu, il suffirait simplement d'un bunker pour survivre.

En cas d'attaque nucléaire, plusieurs centaines de missiles balistiques nucléaire seraient envoyés de part et d'autres simultanément, s'en suivra un hiver nucléaire de 2 à 3ans durant lequel pas un rayon du soleil ne traversera l'atmosphère.

(Ce sont des simulations informatiques qui predisent cela, et croient moi, je me passerais volontiers de savoir si elles sont exactes ou pas.)

2 à 3 ans d'hiver nucléaire condammneraient la quasi totalité des espèces vivantes sur Terre. (Plus de photosynthèse, plus de plantes, plus de ruminants, plus de gibier...)

Il y aurait probablement des survivants...Qui retournerait à l'âge de pierre.

Pour donner une idée:

"Le 26 février 2008, une réserve mondiale qui pourra contenir jusqu'à 4,5 millions d'échantillons végétaux a été inaugurée au nord de la Norvège. Censée protéger le patrimoine alimentaire de l'humanité d'une catastrophe planétaire, cette "Arche de Noé" suscite bien des interrogations quant à ses motivations réelles. "Jardin d'Eden" ou "coffre-fort de l'apocalypse" ?"

https://www.notre-planete.info/actualites/1580-arche_noe_graines_coffre_fort_apocalypse

L'avantage arrivé à ce stade (Si tenté qu'il y en ait un), c'est que la question de payer trop d'impôts ne se posera plus...

Par

En réponse à mekinsy

Tu crois sincèrement que si une attaque nucléaire entre occidentaux et Russes à lieu, il suffirait simplement d'un bunker pour survivre.

En cas d'attaque nucléaire, plusieurs centaines de missiles balistiques nucléaire seraient envoyés de part et d'autres simultanément, s'en suivra un hiver nucléaire de 2 à 3ans durant lequel pas un rayon du soleil ne traversera l'atmosphère.

(Ce sont des simulations informatiques qui predisent cela, et croient moi, je me passerais volontiers de savoir si elles sont exactes ou pas.)

2 à 3 ans d'hiver nucléaire condammneraient la quasi totalité des espèces vivantes sur Terre. (Plus de photosynthèse, plus de plantes, plus de ruminants, plus de gibier...)

Il y aurait probablement des survivants...Qui retournerait à l'âge de pierre.

Pour donner une idée:

"Le 26 février 2008, une réserve mondiale qui pourra contenir jusqu'à 4,5 millions d'échantillons végétaux a été inaugurée au nord de la Norvège. Censée protéger le patrimoine alimentaire de l'humanité d'une catastrophe planétaire, cette "Arche de Noé" suscite bien des interrogations quant à ses motivations réelles. "Jardin d'Eden" ou "coffre-fort de l'apocalypse" ?"

https://www.notre-planete.info/actualites/1580-arche_noe_graines_coffre_fort_apocalypse

L'avantage arrivé à ce stade (Si tenté qu'il y en ait un), c'est que la question de payer trop d'impôts ne se posera plus...

   

Si Hitler avait eu la bombe atomique, crois-moi qu'il l'aurait utilisée sans état d'âme, et pas uniquement à la fin, mais dès le départ. Il n'a d'ailleurs pas hésité à se suicider au tout dernier moment.

Et je pense que le suicide ne fait pas peur à Poutine.

Donc, oui, je ne serais pas étonné qu'il se dise qu'il peut s'amuser avec les occidentaux. Le pari étant que s'il ne fait pas appel à l'arme atomique, aucun pays de l'OTAN ne s'amuserait à prendre le risque de lui balancer des ogives nucléaires dans la gueule, au risque plus que réel de s'en prendre à leur tour dans la gueule.

Bref, il sait pertinemment que le fait lui-même de posséder une force de frappe nucléaire très importante lui permet de ne pas l'utiliser pour s'en tenir à une stratégie d'attaque conventionnelle.

Et dans le cadre d'une attaque comme celle qu'on voit en Ukraine, les russes ont malheureusement une longueur d'avance sur les nations de l'OTAN (même s'il n'a pas trop intérêt non plus à se frotter aux turcs à ce petit jeu). :bah:

Bref, Poutine est tout sauf un fou, mais c'est un joueur de wargame qui sait que la fin de vie est proche et qu'il finira par mourir comme Staline: alors, pourquoi pas une dernière partie... pour le plaisir? :bah:

Par

En réponse à mekinsy

Tu crois sincèrement que si une attaque nucléaire entre occidentaux et Russes à lieu, il suffirait simplement d'un bunker pour survivre.

En cas d'attaque nucléaire, plusieurs centaines de missiles balistiques nucléaire seraient envoyés de part et d'autres simultanément, s'en suivra un hiver nucléaire de 2 à 3ans durant lequel pas un rayon du soleil ne traversera l'atmosphère.

(Ce sont des simulations informatiques qui predisent cela, et croient moi, je me passerais volontiers de savoir si elles sont exactes ou pas.)

2 à 3 ans d'hiver nucléaire condammneraient la quasi totalité des espèces vivantes sur Terre. (Plus de photosynthèse, plus de plantes, plus de ruminants, plus de gibier...)

Il y aurait probablement des survivants...Qui retournerait à l'âge de pierre.

Pour donner une idée:

"Le 26 février 2008, une réserve mondiale qui pourra contenir jusqu'à 4,5 millions d'échantillons végétaux a été inaugurée au nord de la Norvège. Censée protéger le patrimoine alimentaire de l'humanité d'une catastrophe planétaire, cette "Arche de Noé" suscite bien des interrogations quant à ses motivations réelles. "Jardin d'Eden" ou "coffre-fort de l'apocalypse" ?"

https://www.notre-planete.info/actualites/1580-arche_noe_graines_coffre_fort_apocalypse

L'avantage arrivé à ce stade (Si tenté qu'il y en ait un), c'est que la question de payer trop d'impôts ne se posera plus...

   

Sinon, oui, les bunkers anti-atomique sont parfaitement capables de résister.

Et je suis quasi certain que tout est déjà prêt en profondeur au cas où pour survivre en autarcie pendant très longtemps.:bah:

Par

Pour rester dans l'automobile:

Russia and Ukraine are critical suppliers of neon gas and palladium that are used to produce semiconductor chips.

Russia’s invasion of Ukraine could further strain the supplies of semiconductor chips that have already caused global production disruptions for tech companies and automakers.

Par

En réponse à Axel015

3 milliards c'est peu ou prou la population de 1960.

Tellement drôle de nié la réalité de la surpopulation. :biggrin:

Planète aux ressources fini avec une croissance démographique en perpétuelle hausse, normalement même un gosse de 5 ans comprend qu'il y a un hic (sauf que le gosse de 5 ans n'est pas endoctriné lui) ! D'autant plus quand, les seuls pollueurs sont les gens qui vivent décemment. Au Soudan on ne pollue pas comme on crève de faim. Est-ce souhaitable pour autant ? J'imagine que oui pour les monstres dans ton genre sous couvert de bienpensance.

A titre personnel, je souhaite à tous les humains d'être des pollueurs (sous entendu de vivre comme dans tous les pays développés). Et la population de 1960 c'est le point de bascule en terme de pollution.

   

Et pourquoi tu prends 1960 ? Tu crois qu'on ne produisait pas de CO2 alors ? En 1900 on était encore 3 fois moins nombreux que ça, pourquoi ne pas réduire au chiffre de 1900, ou de 1500 ? Quelle logique ?

Je rappelle que si on avait tous le niveau de vie/conso occidental, on serait trop nombreux même à 3 Mrds... :biggrin:

Par

La réalité, c'est qu'en 1960, le niveau de vie occidental était à 1000 lieues de ce qu'il est aujourd'hui, avec un taux d'équipement (pas que voitures) ridicule. Donc ta référence est un non-sens. :bah:

Par

En réponse à mekinsy

Il faudrait se renseigner sur la politique française avant d'affirmer telle ou telle chose:

"Le Président de la République a réuni le 9 décembre 2019 au Palais de l'Élysée, la Chancelière de la République fédérale d’Allemagne Angela Merkel, le Président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine et le Président de l’Ukraine Volodymyr Zelensky.

Un objectif : relancer le processus de paix dans le Donbass, en Ukraine.

À l'issue de la rencontre, des mesures ont été agréées pour stabiliser la situation en zone de conflit et relancer la mise en œuvre des accords de Minsk."

https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2019/12/09/sommet-de-paris-en-format-normandie

Ensuite il y a eu la crise sanitaire d'ampleur mondiale qui lui a pris pas ma de temps (Notamment la volonté de créer une dette de 750 milliards d'euros commune aux 27 membres de l'OTAN), mais tu as déjà dû oublié...

Je me demande si les gens peuvent comprendre parfois l'évidence...

Cette invasion de l'Ukraine à été préparé de longue date, on ne gère pas de telles attaques simultanément sur un coup de tête avec des repérages effectués quelques jours/semaines...Et même mois !

Ça fait 8 ANS (L'annexion de la crimée) que Poutine et son état major prépare cette invasion.

8 ANS.

Ce qu'il s'est passé ces derniers mois était une simple mise en positions des forces, mais ca fait plusieurs années que Poutine prépare cette attaque de grande ampleur.

(Et il avait probablement besoin de la crimée pour la mener à bien.)

Il a simplement gagné du temps, faisant croire jusqu'à un retrait des troupes afin de nous narguer une fois de plus la semaine dernière.

Mais lundi dernier, lors de son allocution télévisuel; le masque est tombé.

C'est un idéologiste SOVIÉTIQUE et non RUSSE qui est au pouvoir depuis 23 ans.

Le terme "soviétique" signifie qu'il considère que les pays d'Europe de l'est n'ont pas à choisir leur destinés, c'est la mère Russie leur patrie. Point barre.

La question la plus inquiétante et à laquelle on aura une réponse dans les semaines/mois qui vont suivre:

Va t'il se contenter uniquement de l'Ukraine ?

(Personnellement je pense que oui.)

Car si il tient à ce que les pays d'Europe de l'Est: Baltes, Roumanie, Bulgarie, Pologne entre autres quittent l'OTAN (Il en a fait allusion à plusieurs reprises.), ça s'apparente à une fin du monde.

Cependant le fait qu'il ait rencontré Xi Jinping avant de passer à l'acte me rassure sur un point:

Il n'est pas fou.

   

Vous employez le mot "relancer" comme si cela était ambitieux ou juste suffisant, c'était visiblement ni l'un ni l'autre. Libre à vous de fantasmer la stature de Macron, si derrière votre clavier vous saviez que l'invasion de l'Ukraine était en préparation depuis 8 ans, qu'a t'il fait depuis 5 ans ?!

Il a bien déclaré "nous sommes en guerre" mais c'était contre un virus... vraiment prenant comme problème en effet (toujours pas de lits ou budgets supplémentaires dans les hôpitaux aux dernières nouvelles)

Par

En réponse à Papygeon

Eh oui, nous n’avons plus chez nous que des technocrates, gavés de prébendes, prêts à tout pour nous sucer, et qui ont transformé leur environnement européen en un monde interlope. Dans leurs actes ils se contrefoutent de leur peuple, lui jettent quelques miettes, l'amusent, mais sont prêts à l'enchaîner. C’est tant pis pour ceux qui écoutent leurs paroles.

   

La séquence actuelle va de toute façon bouleverser tout quelque soit l'issue militaire.

Un texte (28 janvier) de la voix chinoise vers le reste du monde: https://www.globaltimes.cn/page/202201/1250189.shtml.

«Que la Russie et la Chine ne soient « pas des alliés, mais mieux que des alliés » est devenu une déclaration officielle.»

Les manquements du camp occidental a leurs valeurs autoérigées sont nombreuses, largement recensées et connues de tous, le droit est fait pour contraindre les adversaires pas pour être respecté par celui qui l'invente.

En fait l'adage (anglais?) qu'il n'y a pas d'amitié mais que des intérêts est bien visible depuis 30 ans.

Par

En réponse à Gastor

Vous employez le mot "relancer" comme si cela était ambitieux ou juste suffisant, c'était visiblement ni l'un ni l'autre. Libre à vous de fantasmer la stature de Macron, si derrière votre clavier vous saviez que l'invasion de l'Ukraine était en préparation depuis 8 ans, qu'a t'il fait depuis 5 ans ?!

Il a bien déclaré "nous sommes en guerre" mais c'était contre un virus... vraiment prenant comme problème en effet (toujours pas de lits ou budgets supplémentaires dans les hôpitaux aux dernières nouvelles)

   

À aucun moment il est mentionné que je "savais" quoi que ce soit concernant les intentions belliqueuses de Poutine et de son État major.

J'ai écris que lui et son état major ont préparé cette invasion depuis l'annexion de la crimée en 2014 en référence à ce qu'il se produit actuellement et à ses propos sans équivoques lors de son allocution.

Une attaque à déploiement multiples de cette envergure demande plusieurs mois de préparation, voir années. (Il y a eu des sabotages, et il faut cibler précisément les objectifs à atteindre.)

On comprend à quoi il a passé son temps durant le confinement le Poutine..

Par

En réponse à Gastor

Vous employez le mot "relancer" comme si cela était ambitieux ou juste suffisant, c'était visiblement ni l'un ni l'autre. Libre à vous de fantasmer la stature de Macron, si derrière votre clavier vous saviez que l'invasion de l'Ukraine était en préparation depuis 8 ans, qu'a t'il fait depuis 5 ans ?!

Il a bien déclaré "nous sommes en guerre" mais c'était contre un virus... vraiment prenant comme problème en effet (toujours pas de lits ou budgets supplémentaires dans les hôpitaux aux dernières nouvelles)

   

Et il est parti en guerre sans même commander des masques ni d'autres dotations pour les hôpitaux.. En revanche il n'a pas manqué de réapprovisionner la police en munitions. Éborgner les citoyens, ça n'attend pas.

Par

En réponse à Gastor

Vous employez le mot "relancer" comme si cela était ambitieux ou juste suffisant, c'était visiblement ni l'un ni l'autre. Libre à vous de fantasmer la stature de Macron, si derrière votre clavier vous saviez que l'invasion de l'Ukraine était en préparation depuis 8 ans, qu'a t'il fait depuis 5 ans ?!

Il a bien déclaré "nous sommes en guerre" mais c'était contre un virus... vraiment prenant comme problème en effet (toujours pas de lits ou budgets supplémentaires dans les hôpitaux aux dernières nouvelles)

   

Je complète : Macron a déclaré "l'OTAN est en état de mort cérébral", si vous vouliez un point de départ aux plans de Poutine, voilà un qui semble vraisemblable ! Novembre 2021, il y a une quinzaine de mois, troublant.

Ce type a été une calamité, mais il faudra quelques années pour le réaliser.

Par

En réponse à fedoismyname

Sinon, oui, les bunkers anti-atomique sont parfaitement capables de résister.

Et je suis quasi certain que tout est déjà prêt en profondeur au cas où pour survivre en autarcie pendant très longtemps.:bah:

   

Quand je pense que certains politiques d'extrême gauche ont critiqué le coût de la dissuasion nucléaire française à maintes reprises, on a la preuve sous nos yeux que la dissuasion est essentiel pour éviter que nous soyons directement attaqué.

Car dans les faits, il est évident que l'arme nucléaire ne serait employé qu'en dernier recours, donc seulement si une invasion de LA France est imminente.

(Le but de l'arme nucléaire étant d'éviter toutes formes d'occupations de notre territoire.)

Par

En réponse à Gastor

Je complète : Macron a déclaré "l'OTAN est en état de mort cérébral", si vous vouliez un point de départ aux plans de Poutine, voilà un qui semble vraisemblable ! Novembre 2021, il y a une quinzaine de mois, troublant.

Ce type a été une calamité, mais il faudra quelques années pour le réaliser.

   

Les plans de Poutine sont bien plus anciens.

Il s'est attribué une mission, celle de restaurer la place de la Russie dans ce qui était nommé il y a 130 ans le concert des nations. Avec l'actualité, on voit qu'il a réussi. Depuis plusieurs années des juristes russes disaient que l'Ukraine n'avait de légitimité que dans le cadre de ses frontières avant la création de l'URSS.

https://www.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L620xH523/ukraine-map1c372-25e77.jpg

La mèche est allumée, on ne peut savoir quand et comment cela va se terminer. La seule chose que l'on connaît, c'est qu'ils s'agit de deux partie qui partagent la même langue et la même culture. A coté de ça, l'Ukraine a plusieurs fois raté son entrée dans le monde des états nation.

Le rêve de 1920 en plusieurs cartes différentes:

https://euromaidanpress.com/2017/08/27/unique-1919-1920-map-of-ukraine-exhibited-in-prague/

Par

une dernière: https://www.globalsecurity.org/military/world/ukraine/images/map-ukraine-1922.jpg

Par

En réponse à fedoismyname

Si Hitler avait eu la bombe atomique, crois-moi qu'il l'aurait utilisée sans état d'âme, et pas uniquement à la fin, mais dès le départ. Il n'a d'ailleurs pas hésité à se suicider au tout dernier moment.

Et je pense que le suicide ne fait pas peur à Poutine.

Donc, oui, je ne serais pas étonné qu'il se dise qu'il peut s'amuser avec les occidentaux. Le pari étant que s'il ne fait pas appel à l'arme atomique, aucun pays de l'OTAN ne s'amuserait à prendre le risque de lui balancer des ogives nucléaires dans la gueule, au risque plus que réel de s'en prendre à leur tour dans la gueule.

Bref, il sait pertinemment que le fait lui-même de posséder une force de frappe nucléaire très importante lui permet de ne pas l'utiliser pour s'en tenir à une stratégie d'attaque conventionnelle.

Et dans le cadre d'une attaque comme celle qu'on voit en Ukraine, les russes ont malheureusement une longueur d'avance sur les nations de l'OTAN (même s'il n'a pas trop intérêt non plus à se frotter aux turcs à ce petit jeu). :bah:

Bref, Poutine est tout sauf un fou, mais c'est un joueur de wargame qui sait que la fin de vie est proche et qu'il finira par mourir comme Staline: alors, pourquoi pas une dernière partie... pour le plaisir? :bah:

   

Hitler c'était la folie absolue et maladive.

Poutine, c'est plutôt la cruauté froide, réfléchie et efficace.

Ils ont pour point en commun l'absence totale d'humanité et la passion de la terreur.

Par

En réponse à GY201

La séquence actuelle va de toute façon bouleverser tout quelque soit l'issue militaire.

Un texte (28 janvier) de la voix chinoise vers le reste du monde: https://www.globaltimes.cn/page/202201/1250189.shtml.

«Que la Russie et la Chine ne soient « pas des alliés, mais mieux que des alliés » est devenu une déclaration officielle.»

Les manquements du camp occidental a leurs valeurs autoérigées sont nombreuses, largement recensées et connues de tous, le droit est fait pour contraindre les adversaires pas pour être respecté par celui qui l'invente.

En fait l'adage (anglais?) qu'il n'y a pas d'amitié mais que des intérêts est bien visible depuis 30 ans.

   

Tout à fait d'accord avec toi.

Par

En réponse à fedoismyname

A noter qu'on peut s'inquiéter de ce qui se passe du côté de tchernobyl près de la frontière biélo-russe.

Si Poutine s'empare et conserve le site nucléaire, il pourrait s'amuser à nous faire continuer de payer pour le renforcement de la coque de protection.

Je suis désormais certain que son objectif est de nous e.....r bien profondément.

   

Non, je pense au contraire que les russes vont maintenir le site sous bonne garde, pour le sécuriser. Je crois aussi qu'ils vont chercher s'il n'existe pas quelque-part un endroit où des salopards auraient commencé à préparer des "bombes sales". Il y a semble-t-il des dingues dans ce pays, et leur président a fait allusion il y a quelques jours, à cette possibilité "nucléaire".

Par

* leur président Zelensky

Par

En réponse à fedoismyname

Sinon, oui, les bunkers anti-atomique sont parfaitement capables de résister.

Et je suis quasi certain que tout est déjà prêt en profondeur au cas où pour survivre en autarcie pendant très longtemps.:bah:

   

Et l'éclairage, l'électricité pour cuire les aliment ou se chauffer, serait fournie par la batterie du VE resté dans le garage.

Par

Je suis curieux de voir jusqu'où ira Poutine... le sait-il lui-même ?

Par

En réponse à Papygeon

Non, je pense au contraire que les russes vont maintenir le site sous bonne garde, pour le sécuriser. Je crois aussi qu'ils vont chercher s'il n'existe pas quelque-part un endroit où des salopards auraient commencé à préparer des "bombes sales". Il y a semble-t-il des dingues dans ce pays, et leur président a fait allusion il y a quelques jours, à cette possibilité "nucléaire".

   

Toutes ces histoires de bombes sales ne sont que des choses a effrayer le quidam comme les guerres bactériologiques a base de la bactérie vecteur du charbon ou autre. Il faut bien comprendre que ce sont ceux qui manipulent avant l'envoi qui prennent le plus de radiations et au delà de 4000 millisieverts, le restant a vivre ne représente plus grand chose.

Une heure d'écoute sur les radiations, il est question de Tchernobyl et ce fut la base qui a fait que mon fils est retourné au Japon après la tremblement de terre.

https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/static/culture/sons/2011/03/s13/RF_8919C618-3978-45F3-AB88-E028AD1D3B74_GENE.MP3

Par

En réponse à zzeelec

Je suis curieux de voir jusqu'où ira Poutine... le sait-il lui-même ?

   

Ce sera bientôt.

Difficile de deviner mais j'émets cette hypothèse: il devrait rester dans les frontières de l'Ukraine. Naïvement j'ai imaginé qu'il resterait dans les limites des oblasts rebelles mais en fait comme l'opprobre sera identique, autant tenter de prendre toute l'Ukraine.

N'oublions pas que l'Ukraine est pour les russes un peu comme l'Alsace pour nous français.

Par

En réponse à zzeelec

Je suis curieux de voir jusqu'où ira Poutine... le sait-il lui-même ?

   

Il le sait mais ça dépend des européens. Depuis 3 mois, il le demande (il aurait pu attaquer avant si il voulait juste l'Ukraine...).

Il veut des accords de paix, et donc la démilitarisation de territoires.

Maintenant la question est: jusqu'où sont prêts à aller les européens...

Plutôt que de trouver des accords, les européens ont suivi les américains: des menaces. Maintenant place à l'escalade. Jusqu'à ce que ces grandes personnes sans cervelle trouvent une solution diplomatique.

Par

En réponse à GY201

Ce sera bientôt.

Difficile de deviner mais j'émets cette hypothèse: il devrait rester dans les frontières de l'Ukraine. Naïvement j'ai imaginé qu'il resterait dans les limites des oblasts rebelles mais en fait comme l'opprobre sera identique, autant tenter de prendre toute l'Ukraine.

N'oublions pas que l'Ukraine est pour les russes un peu comme l'Alsace pour nous français.

   

Cela dépendra des européens. Des sanctions économiques trop fortes engendreront un conflit qui ira au delà de l'Ukraine.

Par

En réponse à GY201

Toutes ces histoires de bombes sales ne sont que des choses a effrayer le quidam comme les guerres bactériologiques a base de la bactérie vecteur du charbon ou autre. Il faut bien comprendre que ce sont ceux qui manipulent avant l'envoi qui prennent le plus de radiations et au delà de 4000 millisieverts, le restant a vivre ne représente plus grand chose.

Une heure d'écoute sur les radiations, il est question de Tchernobyl et ce fut la base qui a fait que mon fils est retourné au Japon après la tremblement de terre.

https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/static/culture/sons/2011/03/s13/RF_8919C618-3978-45F3-AB88-E028AD1D3B74_GENE.MP3

   

Il me semble avoir reçu quelques infos à propos des radiations, lorsque je photographiais sous X à 90KV, l’intérieur de boitiers. Mais c’est de l’histoire très ancienne.

Il reste à espérer que les bombes « sales » n’existent plus, dans aucun pays, à notre époque.

Et bravo pour tes réflexions journalières, que je consulte régulièrement.

Par

En réponse à mekinsy

Quand je pense que certains politiques d'extrême gauche ont critiqué le coût de la dissuasion nucléaire française à maintes reprises, on a la preuve sous nos yeux que la dissuasion est essentiel pour éviter que nous soyons directement attaqué.

Car dans les faits, il est évident que l'arme nucléaire ne serait employé qu'en dernier recours, donc seulement si une invasion de LA France est imminente.

(Le but de l'arme nucléaire étant d'éviter toutes formes d'occupations de notre territoire.)

   

oui et non. l'arme nucléaire est en fait dissuasif uniquement contre l'attaque d'un pays ne disposant pas de l'arme nucléaire.

d'ailleurs, si l'Ukraine avait conservé l'arme atomique, ça n'aurait probablement pas empêché Poutine de passer à l'offensive, car dès lors que les ukrainiens auraient balancé leurs missiles balistiques, les russes auraient répliqué en 100 fois pire avec suppression directe de toute forme de vie sur le territoire ukrainien. :bah:

bref, pour contrer une attaque conventionnelle d'un ennemi disposant de l'arme atomique, il faut le faire de manière conventionnelle. :bah:

Par

En réponse à carrera13

Cela dépendra des européens. Des sanctions économiques trop fortes engendreront un conflit qui ira au delà de l'Ukraine.

   

Je ne suis pas convaincu mais l'avenir nous le montrera. La Russie sans l'Ukraine n'est plus la Russie, presque 400 ans de souveraineté commune, ça laisse des traces. Imagine la France sans la Bretagne?

Par

En réponse à zzeelec

Je suis curieux de voir jusqu'où ira Poutine... le sait-il lui-même ?

   

L'important est que Biden le sache, et ayant déclaré ne pas souhaiter envoyer des troubles, il semble déjà acté que le pays entier passe par les pertes et profits des révolutions colorées. BHL s'étrangle de rage.

Par

En réponse à GY201

Les plans de Poutine sont bien plus anciens.

Il s'est attribué une mission, celle de restaurer la place de la Russie dans ce qui était nommé il y a 130 ans le concert des nations. Avec l'actualité, on voit qu'il a réussi. Depuis plusieurs années des juristes russes disaient que l'Ukraine n'avait de légitimité que dans le cadre de ses frontières avant la création de l'URSS.

https://www.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L620xH523/ukraine-map1c372-25e77.jpg

La mèche est allumée, on ne peut savoir quand et comment cela va se terminer. La seule chose que l'on connaît, c'est qu'ils s'agit de deux partie qui partagent la même langue et la même culture. A coté de ça, l'Ukraine a plusieurs fois raté son entrée dans le monde des états nation.

Le rêve de 1920 en plusieurs cartes différentes:

https://euromaidanpress.com/2017/08/27/unique-1919-1920-map-of-ukraine-exhibited-in-prague/

   

Les plans peuvent même dater de 1991, le signal envoyé par Macron avec "l'OTAN est en état de mort cérébrale" est indigne d'un président, même un Capitaine de corvette ne ferait pas une telle erreur. C'était pire qu'une invitation, la suite est sous nos yeux.

Par

En réponse à -Nicolas-

Hitler c'était la folie absolue et maladive.

Poutine, c'est plutôt la cruauté froide, réfléchie et efficace.

Ils ont pour point en commun l'absence totale d'humanité et la passion de la terreur.

   

si Hitler était fou, il n'aurait jamais pu accéder au pouvoir et réussi à duper les anglais, français et même Staline. :bah:

en revanche, oui, c'était une sorte de Mélenchon de droite surexcité et raciste, et incapable de voir la réalité en face lors des premiers revers de l'armée allemande.

Poutine lui est un tueur, comme l'a dit Biden, froid et calculateur, ancien membre du KGB et donc prêt à tout, sans que rien ne puisse le perturber. et nettement plus intelligent et donc bien plus dangereux que ne l'était Staline.

Par

"Macron a appelé Poutine pour «exiger l'arrêt immédiat» de l'opération en Ukraine, selon l'Elysée"

MDR, neutralisez le avant qu'il fasse encore plus de dégâts !

Par

En réponse à Gastor

Les plans peuvent même dater de 1991, le signal envoyé par Macron avec "l'OTAN est en état de mort cérébrale" est indigne d'un président, même un Capitaine de corvette ne ferait pas une telle erreur. C'était pire qu'une invitation, la suite est sous nos yeux.

   

Je crois que tu donnes trop d’importance aux logorrhées de notre président, Sarkosy ou Macron, même insignifiance.

Les russes ne sont plus malléables depuis le premier mandat de Poutine. On reconnaît mal le fait qu'il ait remis sur pied la société russe après la désastreuse décennie 1990. Pour le reste l'Ukraine va être seule mais les dernières élections là bas ont quand même montré au moins 40% de pro-russes, seul l'ouest d'origine essentiellement polonaise est vraiment hostile. C'est d'ailleurs cet ouest qui a fourni massivement des supplétifs a l'armée allemande en 42-44.

Par

En réponse à zzeelec

Je suis curieux de voir jusqu'où ira Poutine... le sait-il lui-même ?

   

Ben, t'as déjà joué à un wargame?

tant que t'as des forces, tu peux continuer de jouer :bah:

Par

En réponse à Gastor

"Macron a appelé Poutine pour «exiger l'arrêt immédiat» de l'opération en Ukraine, selon l'Elysée"

MDR, neutralisez le avant qu'il fasse encore plus de dégâts !

   

Macron s'est fait balader comme un bleubite.

alors, à 45 jours du premier tour des présidentielles, ça fait tâche sur son CV... :cyp:

Par

En réponse à Gastor

L'important est que Biden le sache, et ayant déclaré ne pas souhaiter envoyer des troubles, il semble déjà acté que le pays entier passe par les pertes et profits des révolutions colorées. BHL s'étrangle de rage.

   

Les échecs récents s'accumulent et les USA sont incapable d'envoyer des troupes, le risque est bien top grand pour eux, déjà qu'ils n'ont gagné que contre la Grenade (110 mille habitants) dans les dernières décennies. Cowboy toujours mais seulement contre les nains.

Là il n'est plus question de guerre dissymétrique et le russes sont convaincus d'avoir une supériorité technologique. Depuis la perte en Méditerranée de deux tomahawks attribuée aux brouillages russes, les militaires US ont des doutes et Obama a "mangé" sa ligne rouge syrienne.

C'est toute une ambition stratégique qui tombe a l'eau sous nos yeux, sur la base d'une vision du monde anglaise qui date de 1850 environ. Ils pensaient que quiconque contrôle le centre de l’Asie (Afganistan, et anciennes RSS plus au nord) contrôle toute l'Eurasie. Les événements au Kazakhstan et plus ancien en Biélorussie sont aussi des échecs dans la stratégie d'encerclement, s'en est fini des espoirs d'isoler la Russie et de l'éloigner de la Chine pour ensuite isoler la Chine a sont tour.

Aujourd'hui, quelque soit l'issue militaire, Russie et Chine sont unies et aucun pays du centre du continent n'est soumis aux américains.

Je remets le lien vers GlobalTimes, la voix (presque) officielle de Pékin:

https://www.globaltimes.cn/page/202201/1250189.shtml.

«Que la Russie et la Chine ne soient « pas des alliés, mais mieux que des alliés » est devenu une déclaration officielle.»

Par

En réponse à Gastor

L'important est que Biden le sache, et ayant déclaré ne pas souhaiter envoyer des troubles, il semble déjà acté que le pays entier passe par les pertes et profits des révolutions colorées. BHL s'étrangle de rage.

   

Dédicace à BHL à 3min10...

https://www.youtube.com/watch?v=AxTTP5aggcQ

Par

En réponse à fedoismyname

Ben, t'as déjà joué à un wargame?

tant que t'as des forces, tu peux continuer de jouer :bah:

   

Vous avez cerné le problème. Biden s'est senti obligé de rappeler que s'il n’enverrait pas de troupes (en Ukraine), il défendrait chaque pouce des territoires de l'OTAN.

Par

En réponse à fedoismyname

oui et non. l'arme nucléaire est en fait dissuasif uniquement contre l'attaque d'un pays ne disposant pas de l'arme nucléaire.

d'ailleurs, si l'Ukraine avait conservé l'arme atomique, ça n'aurait probablement pas empêché Poutine de passer à l'offensive, car dès lors que les ukrainiens auraient balancé leurs missiles balistiques, les russes auraient répliqué en 100 fois pire avec suppression directe de toute forme de vie sur le territoire ukrainien. :bah:

bref, pour contrer une attaque conventionnelle d'un ennemi disposant de l'arme atomique, il faut le faire de manière conventionnelle. :bah:

   

Il n'y a pas de non...

Tu sembles ne pas connaître le principe de la dissuasion nucléaire, mais je vais prendre le temps de t'éclairer sur le sujet:

La dissuasion nucléaire n'est pas simplement le fait de posséder l'arme nucléaire (Ca n'a même rien à voir.), mais de pouvoir tirer d'endroits intouchables afin de disposer d'une riposte crédible :

-Des Silos nucléaires permettant d'envoyer les missiles balistiques avant qu'ils ne soient detruits...De fait qu'ils ne peuvent être neutralisés. (Ca concerne seulement la Russie et les USA.)

-De SNLE (Sous-marin Nucléaire Lanceurs d'Engin.), depuis 50ans la France en déploie en permanence au moins 1, prêt à tirer sur ordre du Président.

-D'avions de combat. (Le Rafale peut emporter une bombe thermonucléaire de puissance équivalente à 20 fois Hiroschima: 300ktonnes TNT.)

La France s'appuie sur les SNLE et Rafales.

Il faut également savoir que pour être efficaces, ces missiles sont s'en cesse modernisés, par exemple concernant les missiles nucléaires équipant les SNLE, on est actuellement au standard M51 équipés depuis 2016 de têtes TNO qui présentent des qualités de furtivites avancées leurs permettant d'échapper au tirs anti missiles adverses, et qui disposent d'une précision de quelques dizaines de mètres avec une portée d'environ 8000km. (Chaque missile peut comporter jusqu'à 10 têtes mais en général, ils sont monotete afin de pouvoir prétendre à la portée maximale.)

Ces missiles sont des technologies de pointe, parmis ce qui se fait de mieux dans notre armée.

De plus, au moment d'appuyer sur le bouton rouge et le moment où le missile atteint sa cible, il y a un laps de temps assez conséquent.

La dissuasion nucléaire française en l'état actuel de sa technologie est dissuasive.

Il n'y a jamais de réponse de normand concernant la dissuasion nucléaire.

On ne rigole pas avec la sécurité ultime du pays.

Par

En réponse à Gastor

Vous avez cerné le problème. Biden s'est senti obligé de rappeler que s'il n’enverrait pas de troupes (en Ukraine), il défendrait chaque pouce des territoires de l'OTAN.

   

Cette déclaration me semble très prématuré et est un aveu de faiblesse. A moins d'avoir qqs infos...

Par

En réponse à carrera13

Dédicace à BHL à 3min10...

https://www.youtube.com/watch?v=AxTTP5aggcQ

   

Excellent, j'étais passé à coté car écouter de Malherbe est normalement au dessus de mes forces

Par

En réponse à fedoismyname

Ben, t'as déjà joué à un wargame?

tant que t'as des forces, tu peux continuer de jouer :bah:

   

Zemmour à dit lui même qu'il fallait que Macron se rende en Russie afin de négocier un cessez le feu...

https://www.dailymotion.com/video/x887cgh

Donc apparemment ton candidat fétiche aime aussi se balader...

Il en redemande alors que comble du ridicule du bizu (Je reprends tes propos...Tu ne m'en voudra pas.), il n'y a plus de dialogue possible à ce stade, les hostilités étant déclenchés.

Un sacré comique ce Zemmour tu ne crois pas ?

Par

En réponse à fedoismyname

Macron s'est fait balader comme un bleubite.

alors, à 45 jours du premier tour des présidentielles, ça fait tâche sur son CV... :cyp:

   

C'était plutôt à ce message de ta part que mon précédent message s'adressait.

Par

En réponse à mekinsy

Zemmour à dit lui même qu'il fallait que Macron se rende en Russie afin de négocier un cessez le feu...

https://www.dailymotion.com/video/x887cgh

Donc apparemment ton candidat fétiche aime aussi se balader...

Il en redemande alors que comble du ridicule du bizu (Je reprends tes propos...Tu ne m'en voudra pas.), il n'y a plus de dialogue possible à ce stade, les hostilités étant déclenchés.

Un sacré comique ce Zemmour tu ne crois pas ?

   

Rassurez vous comme vous pouvez ! Les souverainistes savent que l'ingérence chez les autres peut provoquer des réactions hostiles. Donc à la base vous partez d'un postulat impossible.

Par

En réponse à mekinsy

Zemmour à dit lui même qu'il fallait que Macron se rende en Russie afin de négocier un cessez le feu...

https://www.dailymotion.com/video/x887cgh

Donc apparemment ton candidat fétiche aime aussi se balader...

Il en redemande alors que comble du ridicule du bizu (Je reprends tes propos...Tu ne m'en voudra pas.), il n'y a plus de dialogue possible à ce stade, les hostilités étant déclenchés.

Un sacré comique ce Zemmour tu ne crois pas ?

   

En tout cas, je note les déclarations de Zemmour: "Je l’ai dit depuis le 14 février : dès mon élection, je proposerai à la Russie et à tous les États européens qui le voudront la négociation d’un traité consacrant la fin de l’expansion de l’OTAN en échange de la résolution des conflits territoriaux en Europe orientale"

Maintenant la question que l'on peut demander à Macron est qu'a t'il proposé à poutine ??? question simple que les citoyens français sont en droit de savoir.

Par

En réponse à GY201

Ce sera bientôt.

Difficile de deviner mais j'émets cette hypothèse: il devrait rester dans les frontières de l'Ukraine. Naïvement j'ai imaginé qu'il resterait dans les limites des oblasts rebelles mais en fait comme l'opprobre sera identique, autant tenter de prendre toute l'Ukraine.

N'oublions pas que l'Ukraine est pour les russes un peu comme l'Alsace pour nous français.

   

Et surtout comme Taiwan pour la Chine...

Par

En réponse à mekinsy

Il n'y a pas de non...

Tu sembles ne pas connaître le principe de la dissuasion nucléaire, mais je vais prendre le temps de t'éclairer sur le sujet:

La dissuasion nucléaire n'est pas simplement le fait de posséder l'arme nucléaire (Ca n'a même rien à voir.), mais de pouvoir tirer d'endroits intouchables afin de disposer d'une riposte crédible :

-Des Silos nucléaires permettant d'envoyer les missiles balistiques avant qu'ils ne soient detruits...De fait qu'ils ne peuvent être neutralisés. (Ca concerne seulement la Russie et les USA.)

-De SNLE (Sous-marin Nucléaire Lanceurs d'Engin.), depuis 50ans la France en déploie en permanence au moins 1, prêt à tirer sur ordre du Président.

-D'avions de combat. (Le Rafale peut emporter une bombe thermonucléaire de puissance équivalente à 20 fois Hiroschima: 300ktonnes TNT.)

La France s'appuie sur les SNLE et Rafales.

Il faut également savoir que pour être efficaces, ces missiles sont s'en cesse modernisés, par exemple concernant les missiles nucléaires équipant les SNLE, on est actuellement au standard M51 équipés depuis 2016 de têtes TNO qui présentent des qualités de furtivites avancées leurs permettant d'échapper au tirs anti missiles adverses, et qui disposent d'une précision de quelques dizaines de mètres avec une portée d'environ 8000km. (Chaque missile peut comporter jusqu'à 10 têtes mais en général, ils sont monotete afin de pouvoir prétendre à la portée maximale.)

Ces missiles sont des technologies de pointe, parmis ce qui se fait de mieux dans notre armée.

De plus, au moment d'appuyer sur le bouton rouge et le moment où le missile atteint sa cible, il y a un laps de temps assez conséquent.

La dissuasion nucléaire française en l'état actuel de sa technologie est dissuasive.

Il n'y a jamais de réponse de normand concernant la dissuasion nucléaire.

On ne rigole pas avec la sécurité ultime du pays.

   

Intéressant. Je pensais que la France disposait de quelques silo (même si incomparable avec US / Russie)

Par

En réponse à -Nicolas-

Et surtout comme Taiwan pour la Chine...

   

Aucun pays au monde ne remet en cause la souveraineté de l'Ukraine,

Pour Taiwan, c'est plus... mitigé.

Par

En réponse à carrera13

En tout cas, je note les déclarations de Zemmour: "Je l’ai dit depuis le 14 février : dès mon élection, je proposerai à la Russie et à tous les États européens qui le voudront la négociation d’un traité consacrant la fin de l’expansion de l’OTAN en échange de la résolution des conflits territoriaux en Europe orientale"

Maintenant la question que l'on peut demander à Macron est qu'a t'il proposé à poutine ??? question simple que les citoyens français sont en droit de savoir.

   

Textuellement Zemmour évoque la NON expansion de l'OTAN (Donc en gardant les pays membres actuels dont plusieurs pays de l'EX bloc soviétique si cher à Poutine.), alors que Poutine souhaite que l'OTAN revienne à ses frontières de 1997...

"L’Alliance atlantique refuse les nouvelles exigences de Moscou et envoie lundi 24 janvier 2022 des avions de chasse et des bateaux pour renforcer la défense en Europe de l’Est."

"Désormais, outre des garanties juridiquement contraignantes sur un arrêt de l’expansion de l’Otan, Moscou demande à l’Alliance atlantique le retour à ses frontières de 1997."

https://www.ouest-france.fr/europe/russie/moscou-veut-un-retrait-de-l-otan-sur-ses-frontieres-de-1997-0f146d22-7d00-11ec-9a2b-9a26527fd882

Sauf qu'aucun traité n'a été signé interdisant l'intégration des pays de l'Europe de l'est à l'OTAN.

Alors que:

"Plus important encore, contrairement à l'Otan, la Russie a bien enfreint des promesses écrites contraignantes. Notamment le mémorandum de Budapest, signé en 1994, qui garantissait l'intégrité territoriale de l'Ukraine. Une promesse qui a volé en éclats avec l'annexion de la Crimée par Moscou, en 2014.

Les Occidentaux répondent à la Russie : 'Vous dites qu'on a violé un engagement qui n'est présent dans aucun traité, mais vous aviez signé le mémorandum de Budapest, qui garantit l'intégrité territoriale de l'Ukraine'."

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/crise-en-ukraine-pourquoi-la-russie-affirme-avoir-ete-trahie-par-l-otan_4966533.html

"la Russie, les États-Unis et la Grande-Bretagne ont signé, le 5 décembre 1994, plusieurs protocoles, appelés « mémorandum de Budapest », qui garantissent l’intégrité du pays. Ils s’engagent notamment à « respecter l’indépendance, la souveraineté et les frontières existantes de l’Ukraine »."

https://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Le-memorandum-de-Budapest-2014-03-02-1114459

Je le repéte, AUCUN traité écrit interdisait les pays membres de l'Europe de l'est d'intégrer l'OTAN, contrairement aux engagements Russes de 1994 de ne pas TOUCHER à l'Ukraine.

Par

En réponse à Otonei

Intéressant. Je pensais que la France disposait de quelques silo (même si incomparable avec US / Russie)

   

Si cela t'intéresse alors je t'invite à consulter ce lien:

https://le-cartographe.net/dossiers-carto-91/europe/174-la-france-et-le-nucleaire-une-dissuasion-independante

Il est particulièrement exhaustif.:wink:

Par

On vit une période lunaire par moment :

"La principale opposante au pouvoir en Biélorussie a sommé jeudi la communauté internationale d'«imposer les plus fortes sanctions possibles» à son pays pour son rôle dans la crise ukrainienne."

Si après ça on ne comprends pas pour qui elle roule... visiblement pas pour ses compatriotes. Les gens ont tellement perdus le sens critiques que ce genre de nouvelles passes comme des lettres à la poste.

Par

En réponse à mekinsy

Textuellement Zemmour évoque la NON expansion de l'OTAN (Donc en gardant les pays membres actuels dont plusieurs pays de l'EX bloc soviétique si cher à Poutine.), alors que Poutine souhaite que l'OTAN revienne à ses frontières de 1997...

"L’Alliance atlantique refuse les nouvelles exigences de Moscou et envoie lundi 24 janvier 2022 des avions de chasse et des bateaux pour renforcer la défense en Europe de l’Est."

"Désormais, outre des garanties juridiquement contraignantes sur un arrêt de l’expansion de l’Otan, Moscou demande à l’Alliance atlantique le retour à ses frontières de 1997."

https://www.ouest-france.fr/europe/russie/moscou-veut-un-retrait-de-l-otan-sur-ses-frontieres-de-1997-0f146d22-7d00-11ec-9a2b-9a26527fd882

Sauf qu'aucun traité n'a été signé interdisant l'intégration des pays de l'Europe de l'est à l'OTAN.

Alors que:

"Plus important encore, contrairement à l'Otan, la Russie a bien enfreint des promesses écrites contraignantes. Notamment le mémorandum de Budapest, signé en 1994, qui garantissait l'intégrité territoriale de l'Ukraine. Une promesse qui a volé en éclats avec l'annexion de la Crimée par Moscou, en 2014.

Les Occidentaux répondent à la Russie : 'Vous dites qu'on a violé un engagement qui n'est présent dans aucun traité, mais vous aviez signé le mémorandum de Budapest, qui garantit l'intégrité territoriale de l'Ukraine'."

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/crise-en-ukraine-pourquoi-la-russie-affirme-avoir-ete-trahie-par-l-otan_4966533.html

"la Russie, les États-Unis et la Grande-Bretagne ont signé, le 5 décembre 1994, plusieurs protocoles, appelés « mémorandum de Budapest », qui garantissent l’intégrité du pays. Ils s’engagent notamment à « respecter l’indépendance, la souveraineté et les frontières existantes de l’Ukraine »."

https://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Le-memorandum-de-Budapest-2014-03-02-1114459

Je le repéte, AUCUN traité écrit interdisait les pays membres de l'Europe de l'est d'intégrer l'OTAN, contrairement aux engagements Russes de 1994 de ne pas TOUCHER à l'Ukraine.

   

Intéressant, ça répond à mon interrogation quand à la déclaration "bizarre" de Biden. La Pologne ne quittera pas l'OTAN sans guerre mondiale, il faudrait être fou pour croire un retour à 1997 possible. Cette menace forcerait par contre quelques réfractaires à être beaucoup plus aimable avec le pouvoir central de Bruxelles. Ceci explique cela ou pas ?

Par

:brosse:

ras le bol de cet état castrateur qui nous pompe jusqu'à la moelle.

Il est vraiment temps que ces vieux modèles soient changés et que l on regagne une certaine liberté voir une certaine autonomie.

L age du thermique n est pas terminé car si l on parle de transition vers les mobilités plus vertes ,l électrification n est pas la seule solution.

Il existe des alternatives avec des carburants de synthèse mais en France ,on en parle pas car pour l exemple du XTL ou du HVO ne contient pas beaucoup de produits pétroliers et donc ne peut pas être taxé autant que du B7 ( gazole courant chez nous) .

En me renseignant sur ces produits peu répandus, on comprend vite pourquoi l Etat ne cherche pas à étendre ce secteur et le laisse marginal car non seulement ces carburants de synthèse ont un pouvoir calorifique bien supérieur au gazole classique ( moindre consommation pour un rendement équivalent et donc beaucoup moins d émissions au kilomètre) mais pour le coup cela ne serait fiscalement pas intéressant car beaucoup moins taxé donc moins de recettes étatiques.

Et si cette filière de production de carburants plus verts était exploité cela demontrerait également que nos diesel modernes sont capables de moins consommer et moins polluer ce qui viendrait faire tache dans le pseudo pan ecolodictatorial qui sévit sur notre territoire depuis quelques années .Imaginez que l on vous propose à la pompe un substitut au gazole qui vous fasse baisser votre consommation de 25% et qui serait à 1 euro , quid de troquer son diesel récent pour un hybride qui coûte bien cher et qui engloutit du SPb comme un trou dès qu'il sort sur les grands réseaux. quid des VE à 50000 euros mais qui ne tiennent pas plus de 500 km d autonomie ( sans oublier que l origine de l électricité est parfois bien charbonneuse quand elle vient d outre Rhin .

Bref tout cela mérite débat, approfondissement, remise en cause car il est peut-être temps d arreter de nous rouler sans cesse dans la farine pour sans cesse nous faire cracher au bassinet.

Cette voie des carburants verts est très obscures chez nous alors peut-être qu'il serait intéressant que la rédaction de caradisiac mène l enquête pour nous ,les consommateurs plongés dans un obscure système où nous payons toujours et encore plus.

Pour le début de ma recherche ,je me suis demandé pourquoi sur l intérieur de la trappe à carburant de mon diesel de 2018 ,il y avait comme possibilité d alimentation en carburant B7 , B10 ,B20 ,... XTL .... bizarre chez nous on ne vend que du B7 alors que l on fait un tapage sur l E85.

Par

En réponse à fedoismyname

Macron s'est fait balader comme un bleubite.

alors, à 45 jours du premier tour des présidentielles, ça fait tâche sur son CV... :cyp:

   

C'est clair :areuh:

Macaron ça fait 5 ans qui nous embobine, à priori il a trouvé plus fort que lui :biggrin:

Par

En réponse à Aznog

600 milliards de dette supplémentaire sous la présidence Macron, on est plus à un paquet de milliards près ... hop des chèques de 100€ dans toutes les boites aux lettres et YOLO !

   

Tu as bien de la chance d'avoir reçu un chèque inflation de 100€, beaucoup ne l'ont pas eu !

Par

@mekinsky

En contrepartie de la dissolution du Pacte de Varsovie, les Occidentaux avaient verbalement promis à Mikhaïl Gorbatchev de ne pas élargir l’OTAN aux pays anciennement appelés « pays de l’Est », sauf à l’Allemagne réunifiée.

Des documents déclassifiés, américains, soviétiques, allemands, britanniques et français, publiés par les Archives de la sécurité nationale de l’Université George Washington témoignent de l’assurance donnée par le secrétaire d’État américain de l’époque James Baker au numéro 1 soviétique, lors de leur rencontre le 9 février 1990 : sur l’expansion de l’OTAN, Baker avait annoncé que l’Alliance n’avancerait « pas d’un pouce vers l’est » .

Vu de Moscou, l’OTAN a avancé de 500 km vers l’Est ; et cela fait donc trente ans que les Russes considèrent qu’ils ont été trahis et méprisés.

Maintenant on peut ressasser la passé, ou se pencher sur le présent: qu'a proposé Macron à Poutine ???

A t'il proposé à la Russie la négociation d’un traité consacrant la non expansion de l’OTAN à l'Ukraine ??? oui ou non ? la question est simple.

Dans une démocratie transparente la réponse mérite d'être donné aux citoyens. Je n'ai entendu aucun dirigeant français, ni européen, ni américain, déclarer avoir proposé un tel traité de paix. Depuis 3 mois, je n'entend que des menaces.

Par

En réponse à -Nicolas-

Effectivement, avec une dette d'Etat à 2 800 milliards d'Euros, 116% du PIB, on peut se dire que nous n'en sommes plus à quelques milliards près.

Depuis le 1er choc pétrolier de 1974, chaque problème a été géré par une hausse de la dette.

Chaque gouvernement espère juste qu'il ne sera pas là au moment où ça va péter !

Les USA et bien d'autres pays sont dans la même situation.

C'est une bien étrange situation...

   

Le premier choc pétrolier, c'est 73, pas 74...

Par

La Russie de Poutine est un nain économique, c'est une honte qu'il n'ait pas été renvoyé dans sa chambre sans dessert et avec une fessée dès sa première parole un peu trop haute... :bah:

Face à la fermeté commune de l'ensemble des pays, le bluff de Poutine aurait éclaté comme une baudruche, mais voilà, chacun ne pense qu'à sa gueule, apeuré par devoir payer son gaz un plus plus cher ailleurs. :dodo:

Visiblement l'humain reste aussi con en groupe qu'isolé, et n'apprend décidément rien de l'histoire...

:violon:

Par

En réponse à Gastor

"Macron a appelé Poutine pour «exiger l'arrêt immédiat» de l'opération en Ukraine, selon l'Elysée"

MDR, neutralisez le avant qu'il fasse encore plus de dégâts !

   

"MDR" face à des civils injustement tués par la mégalomanie de Poutine ? Tu es donc le décérébré de service... je ne suis nullement macroniste mais en tant que chef de l'Etat, Macron n'a que ça à faire en attendant les sanctions européennes. Ca ne remet nullement en cause la calamité désastreuse de son mandat.

Par

En réponse à mekinsy

À aucun moment il est mentionné que je "savais" quoi que ce soit concernant les intentions belliqueuses de Poutine et de son État major.

J'ai écris que lui et son état major ont préparé cette invasion depuis l'annexion de la crimée en 2014 en référence à ce qu'il se produit actuellement et à ses propos sans équivoques lors de son allocution.

Une attaque à déploiement multiples de cette envergure demande plusieurs mois de préparation, voir années. (Il y a eu des sabotages, et il faut cibler précisément les objectifs à atteindre.)

On comprend à quoi il a passé son temps durant le confinement le Poutine..

   

Les fameux habitués du café PMU qui refont l'histoire et savent exactement lire dans la tête des dirigeants soviétiques... pathétique.

Par

En réponse à Kaidu54

"MDR" face à des civils injustement tués par la mégalomanie de Poutine ? Tu es donc le décérébré de service... je ne suis nullement macroniste mais en tant que chef de l'Etat, Macron n'a que ça à faire en attendant les sanctions européennes. Ca ne remet nullement en cause la calamité désastreuse de son mandat.

   

Mon ironie était à propos de la crédibilité du monsieur à exiger, après son succès incontestable il y a 2 semaines, et non évidemment quand à la cruauté de la situation pour les Ukrainiens.

Par

En réponse à fedoismyname

En fait, les armes, on les fabrique en France, c'est d'ailleurs l'un des seuls domaines où la France est encore compétitive.

La question est plutôt de savoir QUI va les payer. Car on est parti bien évidemment pour les DONNER à l'Ukraine, pas pour leur vendre. Et comme l'Ukraine ne sera plus, d'ici peu, on peut toujours espérer se faire rembourser un jour, dans un siècle peut-être, à l'instar des fameux emprunts russes.. :cyp:

   

Oui enfin on est passé aux armes étrangère pour l'armée depuis quelques années maintenant, on utilise plus le FAMAS. Ce qui est complètement con :bah:

Par

En réponse à mekinsy

Zemmour à dit lui même qu'il fallait que Macron se rende en Russie afin de négocier un cessez le feu...

https://www.dailymotion.com/video/x887cgh

Donc apparemment ton candidat fétiche aime aussi se balader...

Il en redemande alors que comble du ridicule du bizu (Je reprends tes propos...Tu ne m'en voudra pas.), il n'y a plus de dialogue possible à ce stade, les hostilités étant déclenchés.

Un sacré comique ce Zemmour tu ne crois pas ?

   

Le dialogue est toujours possible.

De toute façon il nous reste quoi à part cela ?

Puisque jamais au grand jamais nous iront défendre militairement l'Ukraine.

On fait la paie avec ces ennemies, pas avec ces amis.

Poutine a fait a mon sens une terrible erreur en envahissant l'Ukraine et en ne se limitant pas aux régions pro-russe car il va être ostracisé par 80% des états et même avec une autarcie préparer ca va lui couter chère.

Cependant les américains et les européens n'ont jamais cherché à négocier avec Poutine sur le statut de l'Ukraine et en particulier son non-adhesion programmée à l'OTAN : c'est une erreur stratégique majeure d'avoir cru pour faire fi des revendications russes, s'en moquer et s'en galvaniser. :bah:

Par

En réponse à carrera13

@mekinsky

En contrepartie de la dissolution du Pacte de Varsovie, les Occidentaux avaient verbalement promis à Mikhaïl Gorbatchev de ne pas élargir l’OTAN aux pays anciennement appelés « pays de l’Est », sauf à l’Allemagne réunifiée.

Des documents déclassifiés, américains, soviétiques, allemands, britanniques et français, publiés par les Archives de la sécurité nationale de l’Université George Washington témoignent de l’assurance donnée par le secrétaire d’État américain de l’époque James Baker au numéro 1 soviétique, lors de leur rencontre le 9 février 1990 : sur l’expansion de l’OTAN, Baker avait annoncé que l’Alliance n’avancerait « pas d’un pouce vers l’est » .

Vu de Moscou, l’OTAN a avancé de 500 km vers l’Est ; et cela fait donc trente ans que les Russes considèrent qu’ils ont été trahis et méprisés.

Maintenant on peut ressasser la passé, ou se pencher sur le présent: qu'a proposé Macron à Poutine ???

A t'il proposé à la Russie la négociation d’un traité consacrant la non expansion de l’OTAN à l'Ukraine ??? oui ou non ? la question est simple.

Dans une démocratie transparente la réponse mérite d'être donné aux citoyens. Je n'ai entendu aucun dirigeant français, ni européen, ni américain, déclarer avoir proposé un tel traité de paix. Depuis 3 mois, je n'entend que des menaces.

   

Tout ça n'est pas faux!:bien:

Bien content de le lire! De grandes sociétés comme des banques, des constructeurs autos, les fournisseurs d'énergie étaient bien installées en Russie.Des sanctions économiques prises à l'encontre de la Russie n'ont fait que renforcer son autonomie ce quiprouve que la Russie sait faire ce que ne sait pas faire l'Europe.

Que ferait l'U.E si la Chine venait installer des bases anti-missiles dans un pays frontalier de l'U.E? EN turquie par exemple?

Peut-être rien, l'U.E n'est pas la Russie!

Par

En réponse à mekinsy

Si cela t'intéresse alors je t'invite à consulter ce lien:

https://le-cartographe.net/dossiers-carto-91/europe/174-la-france-et-le-nucleaire-une-dissuasion-independante

Il est particulièrement exhaustif.:wink:

   

Pour ce qui concerne le nombre de « 5 puissances nucléaires mondiales », ton site ne me semble pas très à jour.

Et il serait par ailleurs intéressant de regarder quels sont les pays qui disposent d’une technologie « nucléaire » pour fabriquer des centrales, sans disposer de bombinettes (?), comme par exemple l’Ukraine.

Par

En réponse à Otonei

Aucun pays au monde ne remet en cause la souveraineté de l'Ukraine,

Pour Taiwan, c'est plus... mitigé.

   

Il n'empêche que pour la Chine, c'est un excellent scénario de répétition.

Xi attend et observe le monde qui l'entoure, et place ses pions tranquillement.

Notre dépendance au gaz russe n'est rien comparé à notre dépendance totale à la Chine pour presque tout.

L'Europe n''a pas fini de trinquer.

Par

En réponse à -Nicolas-

Il n'empêche que pour la Chine, c'est un excellent scénario de répétition.

Xi attend et observe le monde qui l'entoure, et place ses pions tranquillement.

Notre dépendance au gaz russe n'est rien comparé à notre dépendance totale à la Chine pour presque tout.

L'Europe n''a pas fini de trinquer.

   

Tout ça n'est pas...faux!:bien:

Par

En réponse à carrera13

@mekinsky

En contrepartie de la dissolution du Pacte de Varsovie, les Occidentaux avaient verbalement promis à Mikhaïl Gorbatchev de ne pas élargir l’OTAN aux pays anciennement appelés « pays de l’Est », sauf à l’Allemagne réunifiée.

Des documents déclassifiés, américains, soviétiques, allemands, britanniques et français, publiés par les Archives de la sécurité nationale de l’Université George Washington témoignent de l’assurance donnée par le secrétaire d’État américain de l’époque James Baker au numéro 1 soviétique, lors de leur rencontre le 9 février 1990 : sur l’expansion de l’OTAN, Baker avait annoncé que l’Alliance n’avancerait « pas d’un pouce vers l’est » .

Vu de Moscou, l’OTAN a avancé de 500 km vers l’Est ; et cela fait donc trente ans que les Russes considèrent qu’ils ont été trahis et méprisés.

Maintenant on peut ressasser la passé, ou se pencher sur le présent: qu'a proposé Macron à Poutine ???

A t'il proposé à la Russie la négociation d’un traité consacrant la non expansion de l’OTAN à l'Ukraine ??? oui ou non ? la question est simple.

Dans une démocratie transparente la réponse mérite d'être donné aux citoyens. Je n'ai entendu aucun dirigeant français, ni européen, ni américain, déclarer avoir proposé un tel traité de paix. Depuis 3 mois, je n'entend que des menaces.

   

Oui, c’est bien vrai.

J’ai une autre question : à quoi servent les « conseillers » divers et variés qui tournicotent dans les ministères ?

Ce sont des gens « de terrain », instruits, réfléchis.

Les politiques se contrefoutent de ce qu’on leur raconte. Ils suivent un agenda qui est loin d’être favorable pour les français, cela devient clair.

Ils sont « aux ordres » de quelque-chose qui ne sent pas la rose. Les américains, que ce soit par exemple Nuland, ou le général qui dirige l’OTAN, prennent déjà depuis longtemps le président français pour une merde. J’ai compris que cette attitude était vraiment apparue avec Sarko pour l’attaque de la Lybie. Entre ces deux loustics, ils ont utilisé Hollande pour nous faire participer aux joyeux bombardements de la Syrie.

Par

En réponse à PLexus sol-air

La Russie de Poutine est un nain économique, c'est une honte qu'il n'ait pas été renvoyé dans sa chambre sans dessert et avec une fessée dès sa première parole un peu trop haute... :bah:

Face à la fermeté commune de l'ensemble des pays, le bluff de Poutine aurait éclaté comme une baudruche, mais voilà, chacun ne pense qu'à sa gueule, apeuré par devoir payer son gaz un plus plus cher ailleurs. :dodo:

Visiblement l'humain reste aussi con en groupe qu'isolé, et n'apprend décidément rien de l'histoire...

:violon:

   

Le premier problème n'est pas de le payer plus cher le gaz, mais d'en avoir.

Pour les Allemands dépendants du gaz Russe et n'ayant pas de terminal pour exploiter le gaz liquéfié, cela signifie la remise en route des bonnes vieilles centrales à lignite et charbon.

Adieu les rêves d'air pur dans les ZFE, les quelques 205 diesel encore en activité feront moins de particules des centrales à charbon.

Le remplaçant d'Angela va devoir expliquer aux écolos locaux qu'il va falloir choisir entre Netflix et le CO2.

Par

En réponse à Kaidu54

Le premier choc pétrolier, c'est 73, pas 74...

   

Se battre pour 3 mois n'a pas de sens et la crise fut bien réelle en 1974 seulement (l'année du bac pour moi).

Par

En réponse à gordini12

Le premier problème n'est pas de le payer plus cher le gaz, mais d'en avoir.

Pour les Allemands dépendants du gaz Russe et n'ayant pas de terminal pour exploiter le gaz liquéfié, cela signifie la remise en route des bonnes vieilles centrales à lignite et charbon.

Adieu les rêves d'air pur dans les ZFE, les quelques 205 diesel encore en activité feront moins de particules des centrales à charbon.

Le remplaçant d'Angela va devoir expliquer aux écolos locaux qu'il va falloir choisir entre Netflix et le CO2.

   

"cela signifie la remise en route des bonnes vieilles centrales à lignite et charbon."

C'est juste.La situation imposant cela, l'écologie sera bien obligée de passer en second et c'est humain.La question est de savoir pourquoi on établit des liens économiques avec certains pays comme la Russie, banques, industries, énergie et après on dénonce un monarque et on détruit tout par des embargos qui n'en ont que le nom?

Actuellement, nous établissons des liens économiques avec la chine et créons une "dépendance" (batteries, véhicules, électronique et de tout d'ailleurs) et que fera t-on si la Chine "récupére " Taîwan à coups de pression militaire, que pense t-on de la bataille navale en Mer de Chine?Trop loin tout ça?

Si l'U.E avait regardé en deux fois le projet d'extension possible de bases de l'Otan "sous le nez de la Russie" nous n'en serions pas à se demander qui de l'Otan ou de la Russie sera le plus prompt à appuyer sur le bouton nucléaire! Et tout çasousl'oeil "bienveillant" du gentil américain!

Par

En réponse à GY201

Se battre pour 3 mois n'a pas de sens et la crise fut bien réelle en 1974 seulement (l'année du bac pour moi).

   

Tiens tiens, des souvenirs! Pour moi aussi!

Et à t-on progresser pour faire face à ce genre de crise?:bah:

Par

En réponse à gordini12

Le premier problème n'est pas de le payer plus cher le gaz, mais d'en avoir.

Pour les Allemands dépendants du gaz Russe et n'ayant pas de terminal pour exploiter le gaz liquéfié, cela signifie la remise en route des bonnes vieilles centrales à lignite et charbon.

Adieu les rêves d'air pur dans les ZFE, les quelques 205 diesel encore en activité feront moins de particules des centrales à charbon.

Le remplaçant d'Angela va devoir expliquer aux écolos locaux qu'il va falloir choisir entre Netflix et le CO2.

   

De toute façon, l'écologie est une idéologie de gens repus qui ne supporteraient pas d'avoir froid en plein hiver. Pourtant nos ancêtres vivaient dans des logis bien glacés a l'aune de notre confort actuel. A titre de témoignage, j'ai attendu l'âge de 15 ans pour avoir une chambre chauffée.

Par

En réponse à Gastor

Un peu court comme prétexte pour être rassuré, non ? Si le roi est nu, et on peut craindre que Joe soit mou du genou, ça sera le top départ pour tout ce beau monde. Vous vouliez voir comment se passe la fin d'un leadership, c'est probablement maintenant qu'il faut faire le plein de pop-corn.

   

La séquence a de l'importance mais en fait ça devrait se développer sur de longues années.

Les USA accepteront-ils de passer au rang 2 en terme de PIB sans déclencher une guerre?

La question de l'Ukraine, la question de Taïwan ne sont pas grand chose dans ce tableau et personne n'a envi de mourir pour Kiev. A ce jour, nous pouvons considérer que Chine et Russie se soutiennent mutuellement bien qu'une participation de l'armée russe dans un conflit ouvert USA Chine me semble inconcevable. A ce jour, les militaires chinois restent en retrait avec une vieille annonce toujours d'actualité: ils se déclarent incapables de récupérer Taïwan par la force. La Chine espère deux choses: la dénatalité de l'île et atteindre un niveau d'attractivité qui ferait du retour dans le giron de Pékin une volonté populaire.

Aujourd'hui il n'est plus question de conflits déséquilibrés mais de puissances capables de contrer les actions hostiles que pourrait envisager les alliances rattachées aux USA (OTAN et AUKUS). La Chine changera de position seulement si les USA s'engagent dans un conflit éloigné de Taïwan.

Par

ALERTE ALERTE Macron dis a poutine d'arreter , sinon j'evoie fissa les gilet jaunes hihihihi

nos européens sont vraiment des blablateurs quand méme heins Lol...hier petit fours , champagne , falcon

pour maitre Macron pas belle la Vie Mdrr...

Par

En réponse à Axel015

Le dialogue est toujours possible.

De toute façon il nous reste quoi à part cela ?

Puisque jamais au grand jamais nous iront défendre militairement l'Ukraine.

On fait la paie avec ces ennemies, pas avec ces amis.

Poutine a fait a mon sens une terrible erreur en envahissant l'Ukraine et en ne se limitant pas aux régions pro-russe car il va être ostracisé par 80% des états et même avec une autarcie préparer ca va lui couter chère.

Cependant les américains et les européens n'ont jamais cherché à négocier avec Poutine sur le statut de l'Ukraine et en particulier son non-adhesion programmée à l'OTAN : c'est une erreur stratégique majeure d'avoir cru pour faire fi des revendications russes, s'en moquer et s'en galvaniser. :bah:

   

"Poutine a fait a mon sens une terrible erreur en envahissant l'Ukraine et en ne se limitant pas aux régions pro-russe car il va être ostracisé par 80% des états et même avec une autarcie préparer ca va lui couter chère."

Il a les cartes en mains. Il peut nuire à nos économies militairement, et forcer les européens à s'asseoir autour d'une table pour signer des traités de paix annulant les sanctions. D'ailleurs les européens le savent. Raison pour laquelle on voit bien que les sanctions économiques sont modérées. Modérées alors qu'au début il était question du donbass, et là on parle de l'Ukraine entière... Pourquoi se contenter du donbass, quand tu as les cartes en mains...

Par

En réponse à mekinsy

Zemmour à dit lui même qu'il fallait que Macron se rende en Russie afin de négocier un cessez le feu...

https://www.dailymotion.com/video/x887cgh

Donc apparemment ton candidat fétiche aime aussi se balader...

Il en redemande alors que comble du ridicule du bizu (Je reprends tes propos...Tu ne m'en voudra pas.), il n'y a plus de dialogue possible à ce stade, les hostilités étant déclenchés.

Un sacré comique ce Zemmour tu ne crois pas ?

   

Zemmour serait peut-être moins pris pour un guignol par Poutine.

Après, en ce qui me concerne, si je me suis décidé finalement à voter pour Zemmour, je sais pertinemment qu'il ne sera pas président en 2022.

Mais ça permettra de faire du ménage sur la droite en dézinguant définitivement les LR, en dispatchant les LR centre-droit vers Macron et LR réellement de droite vers Zemmour.

La miss Pécresse s'est complètement vautrée dans cette histoire, laissant le champ libre à Macron.

Par

En réponse à carrera13

"Poutine a fait a mon sens une terrible erreur en envahissant l'Ukraine et en ne se limitant pas aux régions pro-russe car il va être ostracisé par 80% des états et même avec une autarcie préparer ca va lui couter chère."

Il a les cartes en mains. Il peut nuire à nos économies militairement, et forcer les européens à s'asseoir autour d'une table pour signer des traités de paix annulant les sanctions. D'ailleurs les européens le savent. Raison pour laquelle on voit bien que les sanctions économiques sont modérées. Modérées alors qu'au début il était question du donbass, et là on parle de l'Ukraine entière... Pourquoi se contenter du donbass, quand tu as les cartes en mains...

   

chose lue:

Le Royaume Uni a interdit aux avions d'Aeroflot de se poser chez eux. La Russie vient d'interdire de survol tout avion lié d'une façon ou d'une autre au Royaume Uni, tous les vols vers la Chine, le Japon, Taïwan et même le nord de l'Inde vont être allongés de plusieurs heures.

Dans ce domaine, la Russie possède une capacité de nuisance considérable une fois que l'on a vu l'immensité de son territoire. Ce bras de fer des sanctions est loin d'être insignifiant pour les économies des pays européens.

Par

En réponse à mekinsy

Il n'y a pas de non...

Tu sembles ne pas connaître le principe de la dissuasion nucléaire, mais je vais prendre le temps de t'éclairer sur le sujet:

La dissuasion nucléaire n'est pas simplement le fait de posséder l'arme nucléaire (Ca n'a même rien à voir.), mais de pouvoir tirer d'endroits intouchables afin de disposer d'une riposte crédible :

-Des Silos nucléaires permettant d'envoyer les missiles balistiques avant qu'ils ne soient detruits...De fait qu'ils ne peuvent être neutralisés. (Ca concerne seulement la Russie et les USA.)

-De SNLE (Sous-marin Nucléaire Lanceurs d'Engin.), depuis 50ans la France en déploie en permanence au moins 1, prêt à tirer sur ordre du Président.

-D'avions de combat. (Le Rafale peut emporter une bombe thermonucléaire de puissance équivalente à 20 fois Hiroschima: 300ktonnes TNT.)

La France s'appuie sur les SNLE et Rafales.

Il faut également savoir que pour être efficaces, ces missiles sont s'en cesse modernisés, par exemple concernant les missiles nucléaires équipant les SNLE, on est actuellement au standard M51 équipés depuis 2016 de têtes TNO qui présentent des qualités de furtivites avancées leurs permettant d'échapper au tirs anti missiles adverses, et qui disposent d'une précision de quelques dizaines de mètres avec une portée d'environ 8000km. (Chaque missile peut comporter jusqu'à 10 têtes mais en général, ils sont monotete afin de pouvoir prétendre à la portée maximale.)

Ces missiles sont des technologies de pointe, parmis ce qui se fait de mieux dans notre armée.

De plus, au moment d'appuyer sur le bouton rouge et le moment où le missile atteint sa cible, il y a un laps de temps assez conséquent.

La dissuasion nucléaire française en l'état actuel de sa technologie est dissuasive.

Il n'y a jamais de réponse de normand concernant la dissuasion nucléaire.

On ne rigole pas avec la sécurité ultime du pays.

   

Si, je sais ce qu'il en est de la "dissuasion nucléaire" et notamment de ses "limites".

La vérité est que dans un conflit impliquant de chaque côté des nations disposant de l'arme atomique, si l'une d'elle à un moment donné décide d'utiliser l'arme atomique, c'est terminé pour les 2 camps opposés.

Donc, si les russes nous attaquaient avec des armes conventionnelles, non, nous ne répliquerions pas en leur balançant des missiles/bombes atomiques.

Pour la simple raison que ça signerait notre mort et que nous aurions pris nous-même cette décision.

En revanche, si les russes décidaient de nous attaquer avec l'arme atomique, là, oui, réplication immédiate par l'arme atomique. Mais elle là, justement, la dissuasion, car Poutine n'est pas assez fou pour prendre la décision d'un suicide collectif.

Bref, raison pour laquelle disposer d'une force militaire conventionnelle est absolument indispensable, même si on est uniquement dans une logique défensive avec des sous-marins capables de tirer de n'importe où sur le globe des missiles à tête nucléaire. :bah:

Par

En réponse à GY201

De toute façon, l'écologie est une idéologie de gens repus qui ne supporteraient pas d'avoir froid en plein hiver. Pourtant nos ancêtres vivaient dans des logis bien glacés a l'aune de notre confort actuel. A titre de témoignage, j'ai attendu l'âge de 15 ans pour avoir une chambre chauffée.

   

Je l'avais petit la chambre chauffée, (chauffage central à charbon), puis je l'ai perdue vers mes 16 ans pendant quelques années, changement de maison, simplement un poêle à fuel.

Par contre un seul point d'eau dans la maison , le robinet de la cuisine. Les toilettes (privatives) dans la cour commune, et cela dans une grande ville.

Petit, les bains dans le baquet l'été avec l'eau chauffée par le soleil. . Et nous étions déjà privilégiés / d'autres.

Il est bien évident que pour un certain nombre vivant actuellement dans notre pays, cela ferai un choc, l'application de l'écologie de l'époque!

Par

En réponse à GY201

chose lue:

Le Royaume Uni a interdit aux avions d'Aeroflot de se poser chez eux. La Russie vient d'interdire de survol tout avion lié d'une façon ou d'une autre au Royaume Uni, tous les vols vers la Chine, le Japon, Taïwan et même le nord de l'Inde vont être allongés de plusieurs heures.

Dans ce domaine, la Russie possède une capacité de nuisance considérable une fois que l'on a vu l'immensité de son territoire. Ce bras de fer des sanctions est loin d'être insignifiant pour les économies des pays européens.

   

Les russes sont plutôt bons aux échecs. Je ne suis pas sur que Boris Johnson ai bien compris les règles du jeu.

Nous sommes plus dépendant d'eux que l'inverse.

Par

En réponse à Litch76

Oui enfin on est passé aux armes étrangère pour l'armée depuis quelques années maintenant, on utilise plus le FAMAS. Ce qui est complètement con :bah:

   

Merci à Macron et son idéologie "européenne".

Heureusement, à part ça, le reste est globalement bien français, à part quelques exceptions comme les Awacs ou les drônes de combat (mais ça s'active chez Dassault en ce sens :jap:)

Le Rafale, lui, est une réussite totale, alors que beaucoup se gaussaient de cet avion quand il ne se vendait pas à l'étranger.

Il ne nous manque qu'un second porte-avions pour éviter la honte de ne plus en avoir en certains moments quand le seul qu'on a est en rade pendant 18 mois.:bah:

Par

En réponse à PLexus sol-air

La Russie de Poutine est un nain économique, c'est une honte qu'il n'ait pas été renvoyé dans sa chambre sans dessert et avec une fessée dès sa première parole un peu trop haute... :bah:

Face à la fermeté commune de l'ensemble des pays, le bluff de Poutine aurait éclaté comme une baudruche, mais voilà, chacun ne pense qu'à sa gueule, apeuré par devoir payer son gaz un plus plus cher ailleurs. :dodo:

Visiblement l'humain reste aussi con en groupe qu'isolé, et n'apprend décidément rien de l'histoire...

:violon:

   

Faut écouter ce que dit Sergueï Jimov en ce moment à propos de Poutine: c'est un ancien du KGB, et ces propos sont assez croustillants. :jap:

Par

En réponse à Otonei

Aucun pays au monde ne remet en cause la souveraineté de l'Ukraine,

Pour Taiwan, c'est plus... mitigé.

   

Concernant Taïwan, c'est la peur de ne plus pouvoir commercer avec la Chine qui incite tous nos gouvernants à refuser de reconnaître Taïwan comme nation indépendante.

Sans quoi, ça serait fait depuis longtemps.

Vis à vis de Taïwan, on est donc dans un statu quo depuis très longtemps, et Taïwan est finalement reconnu comme tel, mais officieusement seulement.

Par

En réponse à Axel015

Le dialogue est toujours possible.

De toute façon il nous reste quoi à part cela ?

Puisque jamais au grand jamais nous iront défendre militairement l'Ukraine.

On fait la paie avec ces ennemies, pas avec ces amis.

Poutine a fait a mon sens une terrible erreur en envahissant l'Ukraine et en ne se limitant pas aux régions pro-russe car il va être ostracisé par 80% des états et même avec une autarcie préparer ca va lui couter chère.

Cependant les américains et les européens n'ont jamais cherché à négocier avec Poutine sur le statut de l'Ukraine et en particulier son non-adhesion programmée à l'OTAN : c'est une erreur stratégique majeure d'avoir cru pour faire fi des revendications russes, s'en moquer et s'en galvaniser. :bah:

   

Quoiqu'il en soit, c'est aux ukrainiens de choisir leur destin = ni aux russes, ni aux occidentaux.

Donc s'ils veulent intérgrer l'UE et l'OTAN, ça reste leur choix. :bah:

Si demain, les finlandais et les suédois veulent intégrer l'OTAN, comme ils songent visiblement de plus en plus à le faire au vu du personnage Poutine, ce dernier ira-t-il alors envahir ces 2 pays en prétextant que ça lui est insupportable?:bah:

Par

En réponse à ZZTOP60

Tout ça n'est pas faux!:bien:

Bien content de le lire! De grandes sociétés comme des banques, des constructeurs autos, les fournisseurs d'énergie étaient bien installées en Russie.Des sanctions économiques prises à l'encontre de la Russie n'ont fait que renforcer son autonomie ce quiprouve que la Russie sait faire ce que ne sait pas faire l'Europe.

Que ferait l'U.E si la Chine venait installer des bases anti-missiles dans un pays frontalier de l'U.E? EN turquie par exemple?

Peut-être rien, l'U.E n'est pas la Russie!

   

La Turquie est un mauvais exemple, car la Turquie fait partie de l'OTAN. :bah:

Et la Turquie a une frontière commune avec la Russie, avec des armes pointées vers la Russie dans le cadre de l'OTAN = ce qui fait que l'argument de Poutine tombe finalement à l'eau: celui sur le fait que l'Ukraine qui passerait dans l'OTAN génèrerait un grave danger pour les russes.

Par

En réponse à ZZTOP60

Tout ça n'est pas...faux!:bien:

   

+1

Notre dépendance à la Chine est une véritable "honte", et elle continue d'être orchestrée par toute notre classe politique étatique et européenne. :cyp:

Par

En réponse à gordini12

Le premier problème n'est pas de le payer plus cher le gaz, mais d'en avoir.

Pour les Allemands dépendants du gaz Russe et n'ayant pas de terminal pour exploiter le gaz liquéfié, cela signifie la remise en route des bonnes vieilles centrales à lignite et charbon.

Adieu les rêves d'air pur dans les ZFE, les quelques 205 diesel encore en activité feront moins de particules des centrales à charbon.

Le remplaçant d'Angela va devoir expliquer aux écolos locaux qu'il va falloir choisir entre Netflix et le CO2.

   

En fait, l'adieu au nucléaire en Allemagne a été voulu par le peuple allemand.

Et sur ce point, l'acceptation par les politiques allemands de la volonté du peuple qui, si je me souviens bien, avait fait l'objet d'un référendum (ou apparenté) reste une bonne chose, si on comparer à ce qui se pratique en France.

Mais là où ça a été une erreur: c'est de ne pas avoir expliqué au peuple allemand ce qui se passerait en cas d'abandon du programme nucléaire: ne pas avoir expliqué précisément ce qu'il en coûterait et ce qu'il fallait faire précisément pour conserver la même production d'électricité.

Et en France même, les écolos anti-nucléaire se gardent bien d'expliquer aux français ce qui se passerait en cas d'abandon de nos centrales, à part expliquer en sourdine que ça doit passer par une diminution de notre consommation d'électricité... ce qui forcément passe mal et fait que Jadot aura un score minable aux élections présidentielles.

Par

En réponse à carrera13

"Poutine a fait a mon sens une terrible erreur en envahissant l'Ukraine et en ne se limitant pas aux régions pro-russe car il va être ostracisé par 80% des états et même avec une autarcie préparer ca va lui couter chère."

Il a les cartes en mains. Il peut nuire à nos économies militairement, et forcer les européens à s'asseoir autour d'une table pour signer des traités de paix annulant les sanctions. D'ailleurs les européens le savent. Raison pour laquelle on voit bien que les sanctions économiques sont modérées. Modérées alors qu'au début il était question du donbass, et là on parle de l'Ukraine entière... Pourquoi se contenter du donbass, quand tu as les cartes en mains...

   

Parce que l'espérance de vie de Poutine est désormais d'une dizaine d'années, et qu'il tente donc le tout pour le tout avant qu'il ne soit trop tard pour lui de faire quoi que ce soit.

Il ne travaille pas pour son pays, mais plutôt pour son égo personnel.

Par

En réponse à fedoismyname

La Turquie est un mauvais exemple, car la Turquie fait partie de l'OTAN. :bah:

Et la Turquie a une frontière commune avec la Russie, avec des armes pointées vers la Russie dans le cadre de l'OTAN = ce qui fait que l'argument de Poutine tombe finalement à l'eau: celui sur le fait que l'Ukraine qui passerait dans l'OTAN génèrerait un grave danger pour les russes.

   

La Turquie fait partie de l'OTAN, tuas raison, mais si je l'ai pris comme exemple c'est que Erdogan pose aux Américains un problème complexe : membre de l’OTAN, l’alliance dirigée par Washington, il mène depuis quelques années sa stratégie autonome, sans coordination avec ses alliés.

Petit rappel, il est intervenu militairement en Libye, en Syrie, en Irak, auprès de l’Azerbaidjan dans sa guerre avec l’Arménie, il est présent à Kaboul auprès des talibans quand l’OTAN est parti après sa défaite, la liste est longue…

N'oublions pas que le refus de faire passer la Turquie dans l'U.E a laissé des traces et qu'en revanche les échanges avec la CHINE seraient à leur maximum si la " question ouïgoure " était absente.:bah:

Par

Quand on évoque l'avion Rafale, il ne faut pas oublier qu'il était interdit d'exportation a cause des technologies américaine embarquées dans les différents systèmes. Les gens de la DGA (direction générale de l'armement) ont mené une campagne de "déaméricanisation" de toutes nos armes et aujourd'hui le Rafale n'est plus soumis a interdiction américaine.

Ce qui explique la possibilité d'exporter.

Par

En réponse à gordini12

Le premier problème n'est pas de le payer plus cher le gaz, mais d'en avoir.

Pour les Allemands dépendants du gaz Russe et n'ayant pas de terminal pour exploiter le gaz liquéfié, cela signifie la remise en route des bonnes vieilles centrales à lignite et charbon.

Adieu les rêves d'air pur dans les ZFE, les quelques 205 diesel encore en activité feront moins de particules des centrales à charbon.

Le remplaçant d'Angela va devoir expliquer aux écolos locaux qu'il va falloir choisir entre Netflix et le CO2.

   

Adieu aussi le rêve d'un paysage sans éoliennes (et c'est dommage). Par contre si on garde la technologie VT, la nécessité des ZFE est renforcé et non l'inverse !!

Par

En réponse à GY201

Quand on évoque l'avion Rafale, il ne faut pas oublier qu'il était interdit d'exportation a cause des technologies américaine embarquées dans les différents systèmes. Les gens de la DGA (direction générale de l'armement) ont mené une campagne de "déaméricanisation" de toutes nos armes et aujourd'hui le Rafale n'est plus soumis a interdiction américaine.

Ce qui explique la possibilité d'exporter.

   

Le Rafale est de technologie 100% française, il n'a JAMAIS été interdit à l'export par les américains !

C'est une affirmation totalement erronée.

"Si le Rafale est désormais salué comme un fleuron de l'industrie française, il est d'abord passé par une longue période de purgatoire. Pendant quinze ans, l'échec commercial du Rafale à l'étranger était presque devenu une mauvaise blague, au point que l'appareil semblait condamné à ne jamais voler que sous les couleurs de l'armée française."

https://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/rafale-5-choses-a-savoir-sur-le-fleuron-de-lindustrie-de-defense-tricolore-1386020

Quelques contrats très avancées ont ainsi été avorté pour de multiples raisons:

"Nicolas Sarkozy arbore un sourire satisfait. La visite éclair qu'il vient d'effectuer, à Brasilia, ce 7 septembre 2009, a tout l'air d'être un succès retentissant pour l'industrie et la diplomatie françaises. Il vient de poser sur le bureau du président Luiz Inacio Lula da Silva l'ébauche d'un accord paraphé de sa main pour la vente de 36 avions de combat Rafale du groupe Dassault à l'armée de l'air brésilienne. "Une proposition que les Brésiliens ne pouvaient pas refuser", dit-on alors dans la délégation française."

https://www.lemonde.fr/international/article/2012/12/11/l-achat-des-rafale-par-le-bresil-histoire-d-un-fiasco_1804539_3210.html

"Sur le marché marocain, la France s'est fait souffler par les Américains un marché de 2 milliards d'euros.

Lorsque le Palais prend langue avec l'Elysée, le roi s'engage à acheter des avions français. C'est alors que se mettent en place les premiers éléments de ce qui deviendra une succession d'erreurs du côté français. Il y a deux façons de négocier un contrat de ce genre : soit d'Etat à Etat, soit de façon purement commerciale, le fournisseur négociant directement avec son client. La Délégation générale pour l'armement (DGA) opte pour la première approche, alors que le GIE (groupement d'intérêt économique) Rafale, qui rassemble Dassault, Thales et Snecma, privilégie la seconde."

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2007/10/22/le-fiasco-marocain-du-rafale_969663_3212.html

"Toulouse, 11 septembre 2007. Militaires, industriels, parlementaires et délégations étrangères écoutent Hervé Morin."

"la sortie d'Hervé Morin est maladroite, et éloignée de la réalité des raisons des échecs précédents du Rafale à l'exportation. Pire qu'un crime, une faute, hurle l'entourage de l'avionneur. Sauf qu'à ce moment-là, le ministre de la Défense ne « trahit » personne. Depuis juillet, il sait, tout comme Dassault, que le Rafale a perdu la partie marocaine face au F16 américain. Et ni l'hypertechnologie ni la parité euro-dollar ne sont en cause. C'est un pur gâchis franco-français phénoménal, une défaite emblématique des carences de l'organisation politico-administrative à l'export."

https://www.lesechos.fr/2007/10/echec-du-rafale-au-maroc-un-gachis-franco-francais-543032

L'interdiction en question n'a pas eu pour cause directement le Rafale, mais sur une puce équipant un des armements du Rafale: Le missile SCALP.

"Une petite puce électronique «made in USA» présentes dans les missiles de croisière Scalp, eux-mêmes fabriqués par l'entreprise européenne MBDA, filiale commune d'Aribus, de BAE Systems et de Leonardo. Washington, s'appuie sur une réglementation américaine - la norme Itar (International traffic in arms regulations) sur les ventes d'armes - pour bloquer l'exportation et, in fine, la vente des Rafale."

https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/vente-de-rafale-bloquee-la-france-subit-encore-une-fois-la-loi-americaine-130796

Par

En réponse à Gastor

Adieu aussi le rêve d'un paysage sans éoliennes (et c'est dommage). Par contre si on garde la technologie VT, la nécessité des ZFE est renforcé et non l'inverse !!

   

Tu as le choix entre les particules de diesel et celle de centrales à charbon produisant l'électricité pour les VE .

C'est moins spectaculaire mais pas forcément moins toxique. Voir la période covid, pas de circulation mais des particules !

Par

En réponse à Gastor

Adieu aussi le rêve d'un paysage sans éoliennes (et c'est dommage). Par contre si on garde la technologie VT, la nécessité des ZFE est renforcé et non l'inverse !!

   

Tu n'aura pas d'eau au robinet quand il n'y aura pas de vent .

Par

En réponse à fedoismyname

Quoiqu'il en soit, c'est aux ukrainiens de choisir leur destin = ni aux russes, ni aux occidentaux.

Donc s'ils veulent intérgrer l'UE et l'OTAN, ça reste leur choix. :bah:

Si demain, les finlandais et les suédois veulent intégrer l'OTAN, comme ils songent visiblement de plus en plus à le faire au vu du personnage Poutine, ce dernier ira-t-il alors envahir ces 2 pays en prétextant que ça lui est insupportable?:bah:

   

Dans un monde idilique, tu peux choisir. Dans la réalité tout est une histoire de diplomatie et de relations internationales.

Sinon, les palasteniens pourraient choisir leur destinée, tout comme l'Iran. Bien sûr, on peut retorquer que l'Iran n'est pas une démocratie, mais qui peut juger de ce qu'est une démocratie ? il y a encore peu le président élu Ben Ali était accueilli à bras ouverts par la maison blanche... est ce pour autant que la Tunisie était une démocratie ? l'Europe se serait t'elle opposée aux EU si ceux ci avaient décidé d'y implanter des armes nucléaires (tout comme en Turquie)...

Par

En réponse à fedoismyname

Si, je sais ce qu'il en est de la "dissuasion nucléaire" et notamment de ses "limites".

La vérité est que dans un conflit impliquant de chaque côté des nations disposant de l'arme atomique, si l'une d'elle à un moment donné décide d'utiliser l'arme atomique, c'est terminé pour les 2 camps opposés.

Donc, si les russes nous attaquaient avec des armes conventionnelles, non, nous ne répliquerions pas en leur balançant des missiles/bombes atomiques.

Pour la simple raison que ça signerait notre mort et que nous aurions pris nous-même cette décision.

En revanche, si les russes décidaient de nous attaquer avec l'arme atomique, là, oui, réplication immédiate par l'arme atomique. Mais elle là, justement, la dissuasion, car Poutine n'est pas assez fou pour prendre la décision d'un suicide collectif.

Bref, raison pour laquelle disposer d'une force militaire conventionnelle est absolument indispensable, même si on est uniquement dans une logique défensive avec des sous-marins capables de tirer de n'importe où sur le globe des missiles à tête nucléaire. :bah:

   

L'arme nucléaire telle que nous l'utilisons dissuade les pays de nous attaquer.

Tu ne trouveras aucun document spécifiant son utilisation uniquement en cas d'attaque seulement d'origine nucléaire.

Si des chars russes, des avions russes se dirigeaient en masse vers la France et que nos forces seraient dépassées (Ce serait probablement le cas, car sur le plan conventionnel nous sommes nettement inférieur en nombre.), nous l'utiliserions, car il ne serait pas imaginable de laisser notre nation et notre technologie à l'ennemi.

La dissuasion nucléaire est le dernier recours, lorsque les armes conventionnelles ne suffisent plus pour se défendre.

Cependant, nous refaisons partie de l'OTAN (Depuis 2007) et le rapport de force est largement en notre faveur grâce à l'apport massif des américains.

Le soucis étant que si Poutine se sentait dans une situation d'impuissance similaire, il appuierait probablement sur le bouton rouge, avec les conséquences que l'on imagine.

Il l'a laissé entendre lors de son allocution télévisuelle comme quoi si quelqu'un l'empechait d'agir, la riposte de la Russie serait d'un niveau encore jamais vue...Seule l'utilisation de l'arme nucléaire lui permet d'affirmer cela.

D'ou pourquoi une confrontation directe entre l'OTAN et la Russie serait d'une extrême dangerosité. (Car forcément la Russie se retrouverait à un moment donné en position de faiblesse...Et la va savoir ce qu'il se passerait dans la tête du dictateur Poutine.)

Par

En réponse à fedoismyname

Parce que l'espérance de vie de Poutine est désormais d'une dizaine d'années, et qu'il tente donc le tout pour le tout avant qu'il ne soit trop tard pour lui de faire quoi que ce soit.

Il ne travaille pas pour son pays, mais plutôt pour son égo personnel.

   

Poutine, tout comme les présidents américains, sont victime du même syndrome: la mégalomanie. Nous sommes dans un concours de bites.

La Russie veut que l'Ukraine reste un territoire neutre, les EU n'acceptent pas que la Russie lui impose qui peut ou non faire parti de l'OTAN.

On aurait pu espérer que les européens soient plus intelligents: raté.

Par

En réponse à fedoismyname

Zemmour serait peut-être moins pris pour un guignol par Poutine.

Après, en ce qui me concerne, si je me suis décidé finalement à voter pour Zemmour, je sais pertinemment qu'il ne sera pas président en 2022.

Mais ça permettra de faire du ménage sur la droite en dézinguant définitivement les LR, en dispatchant les LR centre-droit vers Macron et LR réellement de droite vers Zemmour.

La miss Pécresse s'est complètement vautrée dans cette histoire, laissant le champ libre à Macron.

   

Poutine n'en a cure des européens...Et encore moins de la France. (Le dirigeant quel qu'il soit représente une puissance avant tout.)

"Le président russe pose ses conditions à l’OTAN, qui se réunit au niveau des ministres des affaires étrangères vendredi, et privilégie les discussions avec les Etats-Unis sur l’Ukraine et la sécurité du continent"

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/01/07/face-a-vladimir-poutine-l-inquietude-des-europeens_6108494_3210.html

Il se considère comme un soviétique et donc il est nostalgique de la confrontation est/Ouest qu'il a vécu en temps qu'espion du KGB.

Même l'UE dans son ensemble n'est pas à la hauteur selon lui.

A t'il pris suffisamment en compte l'aspect économique du conflit ?

La est la question.

Par

En réponse à ZZTOP60

La Turquie fait partie de l'OTAN, tuas raison, mais si je l'ai pris comme exemple c'est que Erdogan pose aux Américains un problème complexe : membre de l’OTAN, l’alliance dirigée par Washington, il mène depuis quelques années sa stratégie autonome, sans coordination avec ses alliés.

Petit rappel, il est intervenu militairement en Libye, en Syrie, en Irak, auprès de l’Azerbaidjan dans sa guerre avec l’Arménie, il est présent à Kaboul auprès des talibans quand l’OTAN est parti après sa défaite, la liste est longue…

N'oublions pas que le refus de faire passer la Turquie dans l'U.E a laissé des traces et qu'en revanche les échanges avec la CHINE seraient à leur maximum si la " question ouïgoure " était absente.:bah:

   

Une chose est certaine: entre Erdogan et Poutine, c'est "je t'aime, moi non plus".

Erdogan a d'ailleurs de nombreux accords avec le gouvernement ukrainien actuel.

Bref, la géopolitique est un dossier complexe où rien n'est aussi limpide qu'il n'y parait.

En tout cas, en l'état, la stratégie de Poutine est semble-t-il celle de la guerre éclair, visant à détruire le maximum d'armes dangereuses de l'Ukraine et à tuer ou capturer rapidement le président ukrainien. D'où la proposition de Poutine au second jour de l'attaque de pourparlers avec les ukrainiens pour une reddition immédiate.

Car il sait que les combats en ville, notamment à Kiev et d'autres grandes villes seront lourds de conséquences et prendront énormément de temps.

Par ailleurs, l'idée de poutine est également ensuite d'expliquer aux ukrainiens que, malgré toutes leurs promesses, le camp occidental a été finalement d'une lâcheté sans bornes en les laissant dans la panade.

Bref, Poutine tente un gros coup de poker, qui ne fonctionnera que si les ukrainiens sont prêts à accepter rapidement la défaite.

Sauf que visiblement rien n'est joué et que les ukrainiens attendent finalement patiemment l'arrivée des fantassins russes pour un combat loyal, où la motivation sera clairement à l'avantage des ukrainiens.

Par

En réponse à Papygeon

Pour ce qui concerne le nombre de « 5 puissances nucléaires mondiales », ton site ne me semble pas très à jour.

Et il serait par ailleurs intéressant de regarder quels sont les pays qui disposent d’une technologie « nucléaire » pour fabriquer des centrales, sans disposer de bombinettes (?), comme par exemple l’Ukraine.

   

Il suffit de prendre simplement la peine de le lire:

"...dont l'un au moins patrouille en permanence - sont dotés de missiles balistiques M51. Entrés en service en 2010, ils ont une portée intercontinentale. En 2015, ils comporteront la tête nucléaire océanique (TNO), ogive thermonucléaire."

Concrètement et en bon français il est mentionné que le missile M51 EST entré en service en 2010, et dans le futur (2015) la tête TNO l'équipera.

Donc l'article à été rédigé entre 2010 et 2014.

Ce qui est écrit concernant la France et son potentiel nucléaire est ce que l'on peut retrouver partout ailleurs.

Donc il suffit à informer correctement quiconque s'intéresserait à notre armée.

Par

En réponse à carrera13

Dans un monde idilique, tu peux choisir. Dans la réalité tout est une histoire de diplomatie et de relations internationales.

Sinon, les palasteniens pourraient choisir leur destinée, tout comme l'Iran. Bien sûr, on peut retorquer que l'Iran n'est pas une démocratie, mais qui peut juger de ce qu'est une démocratie ? il y a encore peu le président élu Ben Ali était accueilli à bras ouverts par la maison blanche... est ce pour autant que la Tunisie était une démocratie ? l'Europe se serait t'elle opposée aux EU si ceux ci avaient décidé d'y implanter des armes nucléaires (tout comme en Turquie)...

   

Les iraniens font ce qu'ils veulent, jusqu'à preuve du contraire. Du moins, dans leur pays.

Mais rien ne les empêche de commercer avec les pays non dépendant des USA.

Concernant les palestiniens, ça s'apparente un peu à l'Irlande du Nord = conflit sans fin et sans issue. Et seule la lassitude des uns et des autres permet par moment voire sur de longues périodes un statu quo salvateur.

Mais concernant les ukrainiens, je maintiens ce que je dis: ce sont eux, in fine, qui décideront de leur avenir. Et si Poutine pense pouvoir faire la loi en Ukraine, il se fout le doigt dans l'oeil, à l'instar de ce qui s'est passé en Afghanistan pour les russes et les américains, au Vietnam par les américains, en Irak, etc...

En attendant, le sentiment anti-russe ou plus simplement anti-Poutine s'amplifie en Ukraine à mesure que les jours passent, ce qui ne fera que renforcer le sentiment de souhait de liberté du peuple ukrainien.

Bref, ça va se jouer à la montre. Plus vite cette guerre se terminera, plus Poutine s'en sortira grand vainqueur. Plus elle s'éternisera, plus ça se retournera contre lui.

Et après cette attaque soudaine, préparée et massive, on va donc voir ce qui va se passer concrètement. mais prendre un pays comme l'Ukraine, plus grand que ne l'est la France, c'est tout, sauf simple, quand on se retrouve sur le terrain.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

   

Peut être a t'il compris que nous étions inféodé aux intérêts américains, pourquoi alors négocier avec un intermédiaire ? Qui a oublié l'affaire des deux navires Mistral ?

Par

En réponse à fedoismyname

Une chose est certaine: entre Erdogan et Poutine, c'est "je t'aime, moi non plus".

Erdogan a d'ailleurs de nombreux accords avec le gouvernement ukrainien actuel.

Bref, la géopolitique est un dossier complexe où rien n'est aussi limpide qu'il n'y parait.

En tout cas, en l'état, la stratégie de Poutine est semble-t-il celle de la guerre éclair, visant à détruire le maximum d'armes dangereuses de l'Ukraine et à tuer ou capturer rapidement le président ukrainien. D'où la proposition de Poutine au second jour de l'attaque de pourparlers avec les ukrainiens pour une reddition immédiate.

Car il sait que les combats en ville, notamment à Kiev et d'autres grandes villes seront lourds de conséquences et prendront énormément de temps.

Par ailleurs, l'idée de poutine est également ensuite d'expliquer aux ukrainiens que, malgré toutes leurs promesses, le camp occidental a été finalement d'une lâcheté sans bornes en les laissant dans la panade.

Bref, Poutine tente un gros coup de poker, qui ne fonctionnera que si les ukrainiens sont prêts à accepter rapidement la défaite.

Sauf que visiblement rien n'est joué et que les ukrainiens attendent finalement patiemment l'arrivée des fantassins russes pour un combat loyal, où la motivation sera clairement à l'avantage des ukrainiens.

   

L'objectif de Poutine est de renverser le pouvoir ukrainien et tout porte à croire que ça sera le cas.

Vu l'avancée des troupes russes, ce n'est qu'une question de jours.

C'est plutôt l'après conflit qui pose questions...

Personne, même Poutine n'a la réponse.

C'est plus facile de faire la guerre que l'après guerre...Plus facile de détruire que de construire.

On le sait bien nous autres les occidentaux, on a essayé plusieurs fois dans certains pays avec des résultats très en dessous de nos espérances.

Par

En réponse à mekinsy

L'arme nucléaire telle que nous l'utilisons dissuade les pays de nous attaquer.

Tu ne trouveras aucun document spécifiant son utilisation uniquement en cas d'attaque seulement d'origine nucléaire.

Si des chars russes, des avions russes se dirigeaient en masse vers la France et que nos forces seraient dépassées (Ce serait probablement le cas, car sur le plan conventionnel nous sommes nettement inférieur en nombre.), nous l'utiliserions, car il ne serait pas imaginable de laisser notre nation et notre technologie à l'ennemi.

La dissuasion nucléaire est le dernier recours, lorsque les armes conventionnelles ne suffisent plus pour se défendre.

Cependant, nous refaisons partie de l'OTAN (Depuis 2007) et le rapport de force est largement en notre faveur grâce à l'apport massif des américains.

Le soucis étant que si Poutine se sentait dans une situation d'impuissance similaire, il appuierait probablement sur le bouton rouge, avec les conséquences que l'on imagine.

Il l'a laissé entendre lors de son allocution télévisuelle comme quoi si quelqu'un l'empechait d'agir, la riposte de la Russie serait d'un niveau encore jamais vue...Seule l'utilisation de l'arme nucléaire lui permet d'affirmer cela.

D'ou pourquoi une confrontation directe entre l'OTAN et la Russie serait d'une extrême dangerosité. (Car forcément la Russie se retrouverait à un moment donné en position de faiblesse...Et la va savoir ce qu'il se passerait dans la tête du dictateur Poutine.)

   

Tout ça, c'est de la théorie.

En pratique, il est difficile d'appuyer sur un bouton en se disant prêt au suicide collectif.

Qu'y aurait-il de pire en effet: accepter de vivre sous la coupe des russes ou accepter de mourir dans une destruction totale? :bah:

D'ailleurs et pour rappel, même si nous ne disposions pas de l'arme atomique à l'époque, plutôt que d'accepter de combattre jusqu'au bout (avec le soutien des anglais, ce qui n'était pas rien non plus), le gouvernement a laissé les commandes du pays à Pétain, lequel a finalement signé rapidement l'armistice avec Hitler, préférant que le pays soit sous le joug des nazis plutôt qu'il ne soit ravagé par les attaques de Stukas et chars allemands. :bah:

Et si à l'époque Hitler avait eu la bombe atomique sans l'utiliser et de même que les français, je doute fort que les français aient pris l'initiative de bombarder à l'arme atomique l'allemagne au risque d'une riposte atomique immédiate des allemands.

Bref, entre 2 pays disposant de l'arme atomique, la dissuasion nucléaire se limite finalement à ce qu'aucun des 2 protagonistes n'utilise l'arme atomique, et aucunement à ce que l'un des 2 ne décide malgré tout d'une attaque conventionnelle. :bah:

D'ailleurs, si Taïwan est attaqué par les chinois, ça se fera logiquement de manière conventionnelle par les chinois, lesquels possèdent pourtant l'arme atomique.

Et il ne faut pas croire un seul instant que les américains protègeront Taïwan en s'aidant de l'arme atomique: ils le feront eux-même par des armes conventionnelles. :bah:

Par

En réponse à carrera13

Poutine, tout comme les présidents américains, sont victime du même syndrome: la mégalomanie. Nous sommes dans un concours de bites.

La Russie veut que l'Ukraine reste un territoire neutre, les EU n'acceptent pas que la Russie lui impose qui peut ou non faire parti de l'OTAN.

On aurait pu espérer que les européens soient plus intelligents: raté.

   

La plupart du temps, pour résoudre ce genre de problèmes, c'est le statu quo qui s'impose.

A l'instar de ce qui se passe entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. Charge alors au temps qui passe de résoudre les problèmes, comme entre l'Allemagne de l'Ouest et l'Allemagne de l'Est. :bah:

Mais ça, ça n'est évidemment pas ce que veut Poutine en fait, car il sait pertinemment que le temps ne joue pas en sa faveur et que majoritairement, les peuples préfèrent une démocratie à une autocratie. :bah:

Par

En réponse à mekinsy

Poutine n'en a cure des européens...Et encore moins de la France. (Le dirigeant quel qu'il soit représente une puissance avant tout.)

"Le président russe pose ses conditions à l’OTAN, qui se réunit au niveau des ministres des affaires étrangères vendredi, et privilégie les discussions avec les Etats-Unis sur l’Ukraine et la sécurité du continent"

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/01/07/face-a-vladimir-poutine-l-inquietude-des-europeens_6108494_3210.html

Il se considère comme un soviétique et donc il est nostalgique de la confrontation est/Ouest qu'il a vécu en temps qu'espion du KGB.

Même l'UE dans son ensemble n'est pas à la hauteur selon lui.

A t'il pris suffisamment en compte l'aspect économique du conflit ?

La est la question.

   

En fait, comme je le disais, il est dans une logique de guerre éclair, en se disant que dans quelque smois, on n'en parlera plus, et qu'à l'approche de l'hiver 2022, les européens seront obligés de revenir vers lui pour profiter du gaz russe. :bah:

Stratégiquement, c'est plutôt bien vu, de sa part.

Reste à savoir si ça va fonctionner: seuls les ukrainiens ont désormais les cartes en mains à ce stade pour définir la suite.:bah:

Par

En réponse à mekinsy

L'objectif de Poutine est de renverser le pouvoir ukrainien et tout porte à croire que ça sera le cas.

Vu l'avancée des troupes russes, ce n'est qu'une question de jours.

C'est plutôt l'après conflit qui pose questions...

Personne, même Poutine n'a la réponse.

C'est plus facile de faire la guerre que l'après guerre...Plus facile de détruire que de construire.

On le sait bien nous autres les occidentaux, on a essayé plusieurs fois dans certains pays avec des résultats très en dessous de nos espérances.

   

Poutine veut faire ce que les soviétiques ont fait en Afghanistan: renverser le régime en place et en mettre un fantoche.

On a vu ensuite ce qui s'est passé.:bah:

Les américains ont fait de même dans le même pays, avec le même résultat.

En Ukraine, si Poutine parvient également à mettre un gouvernement fantoche, ça ne durera pas longtemps.:bah:

Par

En réponse à fedoismyname

Tout ça, c'est de la théorie.

En pratique, il est difficile d'appuyer sur un bouton en se disant prêt au suicide collectif.

Qu'y aurait-il de pire en effet: accepter de vivre sous la coupe des russes ou accepter de mourir dans une destruction totale? :bah:

D'ailleurs et pour rappel, même si nous ne disposions pas de l'arme atomique à l'époque, plutôt que d'accepter de combattre jusqu'au bout (avec le soutien des anglais, ce qui n'était pas rien non plus), le gouvernement a laissé les commandes du pays à Pétain, lequel a finalement signé rapidement l'armistice avec Hitler, préférant que le pays soit sous le joug des nazis plutôt qu'il ne soit ravagé par les attaques de Stukas et chars allemands. :bah:

Et si à l'époque Hitler avait eu la bombe atomique sans l'utiliser et de même que les français, je doute fort que les français aient pris l'initiative de bombarder à l'arme atomique l'allemagne au risque d'une riposte atomique immédiate des allemands.

Bref, entre 2 pays disposant de l'arme atomique, la dissuasion nucléaire se limite finalement à ce qu'aucun des 2 protagonistes n'utilise l'arme atomique, et aucunement à ce que l'un des 2 ne décide malgré tout d'une attaque conventionnelle. :bah:

D'ailleurs, si Taïwan est attaqué par les chinois, ça se fera logiquement de manière conventionnelle par les chinois, lesquels possèdent pourtant l'arme atomique.

Et il ne faut pas croire un seul instant que les américains protègeront Taïwan en s'aidant de l'arme atomique: ils le feront eux-même par des armes conventionnelles. :bah:

   

Pourtant tu as l'exemple actuellement:

"Avec cette "mobilisation générale", les hommes entre 18 et 60 ans ont l’interdiction de quitter l’Ukraine. Elle est soumise "à la conscription militaire et les réservistes"."

https://www.linfo.re/monde/europe/guerre-en-ukraine-la-mobilisation-generale-decretee-les-hommes-de-18-a-60-ans-ne-doivent-pas-quitter-le-pays

Pour te donner une idée de ce à quoi ils peuvent s'attendre :

https://youtu.be/r2sKA4Vc9eo

Aucune pitié.

Je suis désolé mais si toi et moi devions prendre les armes pour faire face à une armée telle que la Russie, ce serait purement et simplement assimilé à un suicide.

Par

En réponse à fedoismyname

Les iraniens font ce qu'ils veulent, jusqu'à preuve du contraire. Du moins, dans leur pays.

Mais rien ne les empêche de commercer avec les pays non dépendant des USA.

Concernant les palestiniens, ça s'apparente un peu à l'Irlande du Nord = conflit sans fin et sans issue. Et seule la lassitude des uns et des autres permet par moment voire sur de longues périodes un statu quo salvateur.

Mais concernant les ukrainiens, je maintiens ce que je dis: ce sont eux, in fine, qui décideront de leur avenir. Et si Poutine pense pouvoir faire la loi en Ukraine, il se fout le doigt dans l'oeil, à l'instar de ce qui s'est passé en Afghanistan pour les russes et les américains, au Vietnam par les américains, en Irak, etc...

En attendant, le sentiment anti-russe ou plus simplement anti-Poutine s'amplifie en Ukraine à mesure que les jours passent, ce qui ne fera que renforcer le sentiment de souhait de liberté du peuple ukrainien.

Bref, ça va se jouer à la montre. Plus vite cette guerre se terminera, plus Poutine s'en sortira grand vainqueur. Plus elle s'éternisera, plus ça se retournera contre lui.

Et après cette attaque soudaine, préparée et massive, on va donc voir ce qui va se passer concrètement. mais prendre un pays comme l'Ukraine, plus grand que ne l'est la France, c'est tout, sauf simple, quand on se retrouve sur le terrain.

   

"Les iraniens font ce qu'ils veulent, jusqu'à preuve du contraire. Du moins, dans leur pays"

Comme je l'ai dit: dans la réalité tout est une histoire de diplomatie et de relations internationales. Si tu as les bons copains, tu as beaucoup de droits...

Quant à l'Ukraine, Poutine a déjà fait sa loi: elle restera un pays neutre.

Les ukrainiens pas contents seront invités à rejoindre l'Europe (dans la guerre économique que nous lançons à la Russie, préparons nous à recevoir des millions de migrants...) qui les a abandonné, les plus téméraires équipés de leur fusil recevront des bombes. In fine, l'Ukraine peut se transformer en un champs de ruine. Un champs de ruine qui n'accueillera pas l'OTAN.

Par

En réponse à fedoismyname

Tout ça, c'est de la théorie.

En pratique, il est difficile d'appuyer sur un bouton en se disant prêt au suicide collectif.

Qu'y aurait-il de pire en effet: accepter de vivre sous la coupe des russes ou accepter de mourir dans une destruction totale? :bah:

D'ailleurs et pour rappel, même si nous ne disposions pas de l'arme atomique à l'époque, plutôt que d'accepter de combattre jusqu'au bout (avec le soutien des anglais, ce qui n'était pas rien non plus), le gouvernement a laissé les commandes du pays à Pétain, lequel a finalement signé rapidement l'armistice avec Hitler, préférant que le pays soit sous le joug des nazis plutôt qu'il ne soit ravagé par les attaques de Stukas et chars allemands. :bah:

Et si à l'époque Hitler avait eu la bombe atomique sans l'utiliser et de même que les français, je doute fort que les français aient pris l'initiative de bombarder à l'arme atomique l'allemagne au risque d'une riposte atomique immédiate des allemands.

Bref, entre 2 pays disposant de l'arme atomique, la dissuasion nucléaire se limite finalement à ce qu'aucun des 2 protagonistes n'utilise l'arme atomique, et aucunement à ce que l'un des 2 ne décide malgré tout d'une attaque conventionnelle. :bah:

D'ailleurs, si Taïwan est attaqué par les chinois, ça se fera logiquement de manière conventionnelle par les chinois, lesquels possèdent pourtant l'arme atomique.

Et il ne faut pas croire un seul instant que les américains protègeront Taïwan en s'aidant de l'arme atomique: ils le feront eux-même par des armes conventionnelles. :bah:

   

"Cela étant, cette doctrine revisitée réaffirme le principe selon lequel Moscou « se réserve le droit d’utiliser son arsenal nucléaire en réponse à l’utilisation d’armes nucléaires ou d’autres armes de destruction massive contre elle et [ou] ses alliés, ainsi que dans le cas d’une agression contre la Fédération de Russie avec des armes conventionnelles, dès lors que l’existence même de l’État serait menacée. »

http://www.opex360.com/2020/06/03/la-russie-precise-les-conditions-qui-pourraient-la-conduire-a-utiliser-larme-nucleaire/

Si la France était menacée par des armes conventionnelles dont elle ne peut apporter une riposte suffisante, nul doute que l'usage de l'arme atomique serait employé.

Évidemment, personne n'ira le crier sur les toits...

Par

En réponse à mekinsy

Pourtant tu as l'exemple actuellement:

"Avec cette "mobilisation générale", les hommes entre 18 et 60 ans ont l’interdiction de quitter l’Ukraine. Elle est soumise "à la conscription militaire et les réservistes"."

https://www.linfo.re/monde/europe/guerre-en-ukraine-la-mobilisation-generale-decretee-les-hommes-de-18-a-60-ans-ne-doivent-pas-quitter-le-pays

Pour te donner une idée de ce à quoi ils peuvent s'attendre :

https://youtu.be/r2sKA4Vc9eo

Aucune pitié.

Je suis désolé mais si toi et moi devions prendre les armes pour faire face à une armée telle que la Russie, ce serait purement et simplement assimilé à un suicide.

   

Non, car comme je l'ai dit dans un autre topic, c'est sous une forme de guérilla qu'il faut alors combattre, c'est à dire en mode "sournois". C'est abject quelque part, mais compréhensible lorsqu'un pays est sous le joug d'un autre pays.

Bref, si t'as une kalachnikov, tu ne vas pas te lancer à l'assaut d'un char russe.

En revanche, si t'as quelques soldats russes isolés, et qu'ils ne t'ont pas vu, tu les tues.

Et ça, je peux te dire que, sur la durée, c'est diablement efficace. :bah:

Par

En réponse à mekinsy

"Cela étant, cette doctrine revisitée réaffirme le principe selon lequel Moscou « se réserve le droit d’utiliser son arsenal nucléaire en réponse à l’utilisation d’armes nucléaires ou d’autres armes de destruction massive contre elle et [ou] ses alliés, ainsi que dans le cas d’une agression contre la Fédération de Russie avec des armes conventionnelles, dès lors que l’existence même de l’État serait menacée. »

http://www.opex360.com/2020/06/03/la-russie-precise-les-conditions-qui-pourraient-la-conduire-a-utiliser-larme-nucleaire/

Si la France était menacée par des armes conventionnelles dont elle ne peut apporter une riposte suffisante, nul doute que l'usage de l'arme atomique serait employé.

Évidemment, personne n'ira le crier sur les toits...

   

Comme je l'ai dit, c'est de la théorie. Car si la France est attaquée et que l'avancée de l'ennemi est impossible à stopper, est-ce que tu penses que Macron serait prêt à faire usage de l'arme atomique au risque de tuer 68 millions de français? :bah:

Dans les années 80, il y a un film américain intéressant sur le principe: "Wargames". Si tu ne l'as pas vu, je t'engage à le regarder. :bien:

Par

En réponse à fedoismyname

Comme je l'ai dit, c'est de la théorie. Car si la France est attaquée et que l'avancée de l'ennemi est impossible à stopper, est-ce que tu penses que Macron serait prêt à faire usage de l'arme atomique au risque de tuer 68 millions de français? :bah:

Dans les années 80, il y a un film américain intéressant sur le principe: "Wargames". Si tu ne l'as pas vu, je t'engage à le regarder. :bien:

   

Je l'ai vu lorsque j'étais gamin...J'ai mûri depuis. :wink:

(Mais ça reste très sympa comme film.)

Actuellement on est plus proche de Skynet. (Terminator.)

Les IA devenant de plus en plus présentes et indispensables au cœur d'une armée moderne.

Non, je ne le pense pas, j'en suis convaincu.

La ville de Paris aurait dû être détruite, Hitler en avait donné l'ordre et les explosifs était déjà en place.

"Hitler a bien donné l'ordre de détruire Paris. Mais le général von Choltitz n'a pas les moyens militaires d'exécuter cet ordre. Il dispose de seulement 20 000 hommes à ce moment-là.

Il y a des explosifs entreposés au Sénat, sous le pont de Saint-Cloud, mais sûrement pas assez pour faire sauter toute la ville."

https://www.leparisien.fr/week-end/histoire-la-nuit-ou-paris-a-failli-disparaitre-27-02-2014-3628789.php

C'était simplement un manque de moyen...

Rien n'empecherait un dictateur de reproduire ce schéma.

Bien au contraire.

Donc mieux vaut détruire ce que l'on peut tant qu'on le peut encore.

Et oui face à une armée comme la Russie, ça nous condamnerait.

Je préfère mourir de cette façon, que d'utiliser une fronde et un caillou pour espérer atteindre un militaire aguerri et entraîné, ou que de voir mon pays en ruine à la merci de l'ennemi.

Après chacun ses convictions.

Par

En réponse à mekinsy

Je l'ai vu lorsque j'étais gamin...J'ai mûri depuis. :wink:

(Mais ça reste très sympa comme film.)

Actuellement on est plus proche de Skynet. (Terminator.)

Les IA devenant de plus en plus présentes et indispensables au cœur d'une armée moderne.

Non, je ne le pense pas, j'en suis convaincu.

La ville de Paris aurait dû être détruite, Hitler en avait donné l'ordre et les explosifs était déjà en place.

"Hitler a bien donné l'ordre de détruire Paris. Mais le général von Choltitz n'a pas les moyens militaires d'exécuter cet ordre. Il dispose de seulement 20 000 hommes à ce moment-là.

Il y a des explosifs entreposés au Sénat, sous le pont de Saint-Cloud, mais sûrement pas assez pour faire sauter toute la ville."

https://www.leparisien.fr/week-end/histoire-la-nuit-ou-paris-a-failli-disparaitre-27-02-2014-3628789.php

C'était simplement un manque de moyen...

Rien n'empecherait un dictateur de reproduire ce schéma.

Bien au contraire.

Donc mieux vaut détruire ce que l'on peut tant qu'on le peut encore.

Et oui face à une armée comme la Russie, ça nous condamnerait.

Je préfère mourir de cette façon, que d'utiliser une fronde et un caillou pour espérer atteindre un militaire aguerri et entraîné, ou que de voir mon pays en ruine à la merci de l'ennemi.

Après chacun ses convictions.

   

Je rajouterais que concernant l'arme nucléaire, le protocole est d'utiliser un Rafale équipé d'un missile ASMP (20 fois Hiroschima.), et de tirer à titre d'avertissement...

Sans faire de victime juste une démonstration de force.

Le SNLE ne pouvant pas faire cela (Car une fois qu'il tir un missile, il est détectable.), il envoi la totalité de ses missiles sur le territoire ennemi. (800 fois Hiroschima.)

Par

En réponse à mekinsy

Je l'ai vu lorsque j'étais gamin...J'ai mûri depuis. :wink:

(Mais ça reste très sympa comme film.)

Actuellement on est plus proche de Skynet. (Terminator.)

Les IA devenant de plus en plus présentes et indispensables au cœur d'une armée moderne.

Non, je ne le pense pas, j'en suis convaincu.

La ville de Paris aurait dû être détruite, Hitler en avait donné l'ordre et les explosifs était déjà en place.

"Hitler a bien donné l'ordre de détruire Paris. Mais le général von Choltitz n'a pas les moyens militaires d'exécuter cet ordre. Il dispose de seulement 20 000 hommes à ce moment-là.

Il y a des explosifs entreposés au Sénat, sous le pont de Saint-Cloud, mais sûrement pas assez pour faire sauter toute la ville."

https://www.leparisien.fr/week-end/histoire-la-nuit-ou-paris-a-failli-disparaitre-27-02-2014-3628789.php

C'était simplement un manque de moyen...

Rien n'empecherait un dictateur de reproduire ce schéma.

Bien au contraire.

Donc mieux vaut détruire ce que l'on peut tant qu'on le peut encore.

Et oui face à une armée comme la Russie, ça nous condamnerait.

Je préfère mourir de cette façon, que d'utiliser une fronde et un caillou pour espérer atteindre un militaire aguerri et entraîné, ou que de voir mon pays en ruine à la merci de l'ennemi.

Après chacun ses convictions.

   

Que tu sois prêt, toi, à mourir, est une chose.

Mais quand t'es à la tête d'un état, il ne s'agit pas que de ta seule petite personne. :bah:

Donc, à un moment donné, il faut aussi savoir être responsable, raisonnable et lucide.

Si c'est pour se dire, on va être envahi, donc mieux vaut la destruction totale que le déshonneur, si ça a été la doctrine d'Hitler, je doute fort que ça soit la doctrine de la plupart des chefs d'état, notamment dans les démocraties. :bah:

Par

En réponse à fedoismyname

Que tu sois prêt, toi, à mourir, est une chose.

Mais quand t'es à la tête d'un état, il ne s'agit pas que de ta seule petite personne. :bah:

Donc, à un moment donné, il faut aussi savoir être responsable, raisonnable et lucide.

Si c'est pour se dire, on va être envahi, donc mieux vaut la destruction totale que le déshonneur, si ça a été la doctrine d'Hitler, je doute fort que ça soit la doctrine de la plupart des chefs d'état, notamment dans les démocraties. :bah:

   

C'est comme cela que ça se passera:

"Dans l'histoire française, jamais une bombe nucléaire n'a été lâchée pour riposter à une attaque ennemie. Mais le protocole est bien rodé. Pour tirer, des avions avec des missiles très précis ont pour rôle d'adresser un ultime avertissement à un agresseur potentiel pour qu'il comprenne qu'il a dépassé la ligne rouge. Après ce dernier signal d'alerte, les sous-marins nucléaires cachés au fond des océans lanceront des missiles de plusieurs fois la puissance d'Hiroshima, jusqu'à 8000 kilomètres de leur position."

https://www.europe1.fr/international/La-dissuasion-nucleaire-francaise-mode-d-emploi-773662

Par

En réponse à mekinsy

Je l'ai vu lorsque j'étais gamin...J'ai mûri depuis. :wink:

(Mais ça reste très sympa comme film.)

Actuellement on est plus proche de Skynet. (Terminator.)

Les IA devenant de plus en plus présentes et indispensables au cœur d'une armée moderne.

Non, je ne le pense pas, j'en suis convaincu.

La ville de Paris aurait dû être détruite, Hitler en avait donné l'ordre et les explosifs était déjà en place.

"Hitler a bien donné l'ordre de détruire Paris. Mais le général von Choltitz n'a pas les moyens militaires d'exécuter cet ordre. Il dispose de seulement 20 000 hommes à ce moment-là.

Il y a des explosifs entreposés au Sénat, sous le pont de Saint-Cloud, mais sûrement pas assez pour faire sauter toute la ville."

https://www.leparisien.fr/week-end/histoire-la-nuit-ou-paris-a-failli-disparaitre-27-02-2014-3628789.php

C'était simplement un manque de moyen...

Rien n'empecherait un dictateur de reproduire ce schéma.

Bien au contraire.

Donc mieux vaut détruire ce que l'on peut tant qu'on le peut encore.

Et oui face à une armée comme la Russie, ça nous condamnerait.

Je préfère mourir de cette façon, que d'utiliser une fronde et un caillou pour espérer atteindre un militaire aguerri et entraîné, ou que de voir mon pays en ruine à la merci de l'ennemi.

Après chacun ses convictions.

   

Dans tous ces commentaires, vous semblez oublier que l'Ukraine actuelle est loin d'être l'Allemagne, la France ou une démocratie européenne. le pays est gangrené par diverses mafias, de toutes sortes. La corruption est à tous les étages. Regardez à quelle vitesse, le plus grand nombre est parti. Nous ne sommes plus comme en 1940 avec l'exode, et des défauts d'informations. Il n'y a pas que dans le Donbass ou il y a des partisans de la Russie. Ce n'est pas réjouissant vu de chez nous, mais bien des pays qui ont pris leur indépendance sont loin d'avoir réussi leur mutation.

Il y a la liberté, mais il y a aussi le quotidien. demandez donc en Libye, en Irak ce qu'il pensent de leur liberté actuelle.

Je me garderai bien d'avoir un avis tranché sur cette question, notre vision des choses est très loin de celle d'habitant d'autres pays. Pour avoir une démocratie stable, il faut être capable de la mettre en oeuvre et cela demande l'adhésion de la grande majorité du peuple. Hors une partie de ceux qui étaient fonctionnaires et arrondissaient les fins de mois avec divers trafics, ne vont pas forcément adhérer à un nouveau régime.

Regardez des pays africains, c'est un semblant de cohésion pour virer le dirigeant en place et dès qu'un gars est élu, il commence par attribuer des postes à la famille en expliquant que ce sont les affaires. Il nous a fallut des siècles pour mettre en route un semblant de démocratie, croire que c'est facile et accessible à tout le monde, est une grosse erreur.

Par

En réponse à mekinsy

C'est comme cela que ça se passera:

"Dans l'histoire française, jamais une bombe nucléaire n'a été lâchée pour riposter à une attaque ennemie. Mais le protocole est bien rodé. Pour tirer, des avions avec des missiles très précis ont pour rôle d'adresser un ultime avertissement à un agresseur potentiel pour qu'il comprenne qu'il a dépassé la ligne rouge. Après ce dernier signal d'alerte, les sous-marins nucléaires cachés au fond des océans lanceront des missiles de plusieurs fois la puissance d'Hiroshima, jusqu'à 8000 kilomètres de leur position."

https://www.europe1.fr/international/La-dissuasion-nucleaire-francaise-mode-d-emploi-773662

   

Oui, Ok, et ensuite? une fois lancés tous ces missiles (dont une bonne partie serait interceptée par des anti-missiles)?

Tu crois que ceux en face ne réagiraient pas à leur tour? :bah:

Par

En réponse à fedoismyname

Une chose est certaine: entre Erdogan et Poutine, c'est "je t'aime, moi non plus".

Erdogan a d'ailleurs de nombreux accords avec le gouvernement ukrainien actuel.

Bref, la géopolitique est un dossier complexe où rien n'est aussi limpide qu'il n'y parait.

En tout cas, en l'état, la stratégie de Poutine est semble-t-il celle de la guerre éclair, visant à détruire le maximum d'armes dangereuses de l'Ukraine et à tuer ou capturer rapidement le président ukrainien. D'où la proposition de Poutine au second jour de l'attaque de pourparlers avec les ukrainiens pour une reddition immédiate.

Car il sait que les combats en ville, notamment à Kiev et d'autres grandes villes seront lourds de conséquences et prendront énormément de temps.

Par ailleurs, l'idée de poutine est également ensuite d'expliquer aux ukrainiens que, malgré toutes leurs promesses, le camp occidental a été finalement d'une lâcheté sans bornes en les laissant dans la panade.

Bref, Poutine tente un gros coup de poker, qui ne fonctionnera que si les ukrainiens sont prêts à accepter rapidement la défaite.

Sauf que visiblement rien n'est joué et que les ukrainiens attendent finalement patiemment l'arrivée des fantassins russes pour un combat loyal, où la motivation sera clairement à l'avantage des ukrainiens.

   

"Par ailleurs, l'idée de poutine est également ensuite d'expliquer aux ukrainiens que, malgré toutes leurs promesses, le camp occidental a été finalement d'une lâcheté sans bornes en les laissant dans la panade."

Je suis plutôt d'accord avec ce que tu écris sauf pour le dernier paragraphe où je ne pense pas, que même avec les armes automatiques distribuées aux ukrainiens par l'" Occident" ceux-ci l'emportent face aux soldats russes bien entrainés qui ne feront pas appel aux réservistes.

Par

En réponse à gordini12

Dans tous ces commentaires, vous semblez oublier que l'Ukraine actuelle est loin d'être l'Allemagne, la France ou une démocratie européenne. le pays est gangrené par diverses mafias, de toutes sortes. La corruption est à tous les étages. Regardez à quelle vitesse, le plus grand nombre est parti. Nous ne sommes plus comme en 1940 avec l'exode, et des défauts d'informations. Il n'y a pas que dans le Donbass ou il y a des partisans de la Russie. Ce n'est pas réjouissant vu de chez nous, mais bien des pays qui ont pris leur indépendance sont loin d'avoir réussi leur mutation.

Il y a la liberté, mais il y a aussi le quotidien. demandez donc en Libye, en Irak ce qu'il pensent de leur liberté actuelle.

Je me garderai bien d'avoir un avis tranché sur cette question, notre vision des choses est très loin de celle d'habitant d'autres pays. Pour avoir une démocratie stable, il faut être capable de la mettre en oeuvre et cela demande l'adhésion de la grande majorité du peuple. Hors une partie de ceux qui étaient fonctionnaires et arrondissaient les fins de mois avec divers trafics, ne vont pas forcément adhérer à un nouveau régime.

Regardez des pays africains, c'est un semblant de cohésion pour virer le dirigeant en place et dès qu'un gars est élu, il commence par attribuer des postes à la famille en expliquant que ce sont les affaires. Il nous a fallut des siècles pour mettre en route un semblant de démocratie, croire que c'est facile et accessible à tout le monde, est une grosse erreur.

   

Merci pour votre commentaire sensé, on fait difficilement plus corrompu que l'Ukraine (expérience vécu par un proche) et chaque oblast est géré par un seigneur digne du moyen age...

Par

En réponse à gordini12

Tu as le choix entre les particules de diesel et celle de centrales à charbon produisant l'électricité pour les VE .

C'est moins spectaculaire mais pas forcément moins toxique. Voir la période covid, pas de circulation mais des particules !

   

Pas du tout, n'importe quelle Euro 6 produite depuis une demi douzaine d'année ferait l'affaire. Pas de VE pour améliorer significativement l'air = plus de restriction sur les vieux VT.

Par

En réponse à ZZTOP60

"Par ailleurs, l'idée de poutine est également ensuite d'expliquer aux ukrainiens que, malgré toutes leurs promesses, le camp occidental a été finalement d'une lâcheté sans bornes en les laissant dans la panade."

Je suis plutôt d'accord avec ce que tu écris sauf pour le dernier paragraphe où je ne pense pas, que même avec les armes automatiques distribuées aux ukrainiens par l'" Occident" ceux-ci l'emportent face aux soldats russes bien entrainés qui ne feront pas appel aux réservistes.

   

Je n'ai pas de boules de cristal, donc ça, effectivement, on verra bien ce qui se passera.

Mais si Poutine l'emporte en quelques jours seulement, ça sera in fine une nouvelle déconfiture pour les occidentaux, en terme de crédibilité sur la scène internationale.

Et on passera alors assez rapidement je pense à l'étape suivante: l'annexion de Taïwan par la Chine.

Sans même parler de la mer de Chine où se préparent potentiellement de nouvelles guerres entre Chine, Vietnam, philippines, et donc américains... :cyp:

Par

En réponse à Gastor

Merci pour votre commentaire sensé, on fait difficilement plus corrompu que l'Ukraine (expérience vécu par un proche) et chaque oblast est géré par un seigneur digne du moyen age...

   

En population, l'Ukraine représente 1/3 de la population russe. En terme de PIB, c'est 1/10.

Par

En réponse à Gastor

Pas du tout, n'importe quelle Euro 6 produite depuis une demi douzaine d'année ferait l'affaire. Pas de VE pour améliorer significativement l'air = plus de restriction sur les vieux VT.

   

Et tu crois que tous les habitants vont gagner au loto pour acheter une nouvelle voiture ?

Par

En réponse à Gastor

Merci pour votre commentaire sensé, on fait difficilement plus corrompu que l'Ukraine (expérience vécu par un proche) et chaque oblast est géré par un seigneur digne du moyen age...

   

pays corrompu, mais à l'image de la Russie, avec néanmoins des peuples qui tentent simplement de vivre en paix. :bah:

Par

En réponse à gordini12

Et tu crois que tous les habitants vont gagner au loto pour acheter une nouvelle voiture ?

   

C'est encore plus naïf de croire un vieux Diesel autorisé à polluer sans restrictions éternellement. Les ZFE existeront avec ou sans VE, c'est une question de salubrité publique.

Par

En réponse à Gastor

C'est encore plus naïf de croire un vieux Diesel autorisé à polluer sans restrictions éternellement. Les ZFE existeront avec ou sans VE, c'est une question de salubrité publique.

   

C'est de l'idéologie de bobo, le nombre de voiture en circulation est assez faible, mais cela va poser un problème social.

Normal ceux qui ont des sous se protègent et écrasent les autres : même méthode que Poutine !

Par

En réponse à fedoismyname

pays corrompu, mais à l'image de la Russie, avec néanmoins des peuples qui tentent simplement de vivre en paix. :bah:

   

Comme dirait Emmanuel Todd rien ne ressemble plus aux aspirations d'un peuple qu'aux aspirations d'un autre peuple, ce sont les élites qui peuvent avoir des vues divergentes. Malgré cette "évidence" il y a des crétins qui pensent l'inverse, ou toutes les élites sont mains dans la mains, genre escrolos au pouvoir ou autre hommes de Davos foireux.

Par

En réponse à gordini12

C'est de l'idéologie de bobo, le nombre de voiture en circulation est assez faible, mais cela va poser un problème social.

Normal ceux qui ont des sous se protègent et écrasent les autres : même méthode que Poutine !

   

Problème social vs problème de santé publique, ne vous en déplaise camarade, les politiciens élus ont tranchés.

Par

En réponse à Gastor

Comme dirait Emmanuel Todd rien ne ressemble plus aux aspirations d'un peuple qu'aux aspirations d'un autre peuple, ce sont les élites qui peuvent avoir des vues divergentes. Malgré cette "évidence" il y a des crétins qui pensent l'inverse, ou toutes les élites sont mains dans la mains, genre escrolos au pouvoir ou autre hommes de Davos foireux.

   

Il faudrait relire de Emmanuel Todd: «après la démocratie» tout est d'actualité 17 ans plus tard.

Par

En réponse à GY201

Il faudrait relire de Emmanuel Todd: «après la démocratie» tout est d'actualité 17 ans plus tard.

   

Son dernier livre sur le néo-féminisme est très pertinent aussi. Sont interview sur Interdire d'Interdire est éloquent !

Par

En réponse à Gastor

Son dernier livre sur le néo-féminisme est très pertinent aussi. Sont interview sur Interdire d'Interdire est éloquent !

   

pas encore fini de le lire

Par

En réponse à fedoismyname

Oui, Ok, et ensuite? une fois lancés tous ces missiles (dont une bonne partie serait interceptée par des anti-missiles)?

Tu crois que ceux en face ne réagiraient pas à leur tour? :bah:

   

J'ai déjà répondu à ta dernière question.

Concernant les deux premières.

C'est justement le principe de détection qui pose problème aux systèmes antimissiles, les têtes nucléaires TNO équipant les M51 des SNLE opérationnelles depuis 2015 sont furtives, donc difficile à intercepter, ainsi que de la vitesse à laquelle se déplace le missile.

Il est également difficile d'intercepter la frappe nucléaire d'un missile ASMPA ayant lui aussi des capacités furtifs tout en volant entre mach 2 et mach 3 et changeant de trajectoire.

Son remplaçant devrait atteindre des vitesses hypersoniques (Minimum mach 7) afin de ne pas pouvoir être intercepter.

Les Russes emploi par ailleurs des missiles hypersoniques afin d'être en mesure de traverser le bouclier antimissiles de l'OTAN, mais en revanche, il dispose d'un système anti missiles moins sophistiqué.

Il ne faut pas trop compter dessus d'un côté comme de l'autre.

Par

En réponse à mekinsy

J'ai déjà répondu à ta dernière question.

Concernant les deux premières.

C'est justement le principe de détection qui pose problème aux systèmes antimissiles, les têtes nucléaires TNO équipant les M51 des SNLE opérationnelles depuis 2015 sont furtives, donc difficile à intercepter, ainsi que de la vitesse à laquelle se déplace le missile.

Il est également difficile d'intercepter la frappe nucléaire d'un missile ASMPA ayant lui aussi des capacités furtifs tout en volant entre mach 2 et mach 3 et changeant de trajectoire.

Son remplaçant devrait atteindre des vitesses hypersoniques (Minimum mach 7) afin de ne pas pouvoir être intercepter.

Les Russes emploi par ailleurs des missiles hypersoniques afin d'être en mesure de traverser le bouclier antimissiles de l'OTAN, mais en revanche, il dispose d'un système anti missiles moins sophistiqué.

Il ne faut pas trop compter dessus d'un côté comme de l'autre.

   

conclusion, il ne faut pas utiliser ce genre d'arme.

mais ça n'empêche pas des attaques conventionnelles.

d'ailleurs, si l'OTAN décidait de s'impliquer militairement en Ukraine, Poutine ne prendrait probablement pas la décision de frappes nucléaires comme il l'a sous-entendu.

agir ainsi signerait un suicide collectif.

L'objectif de Poutine est de gagner, pas de perdre.

Par

En réponse à Gastor

Problème social vs problème de santé publique, ne vous en déplaise camarade, les politiciens élus ont tranchés.

   

Effectivement les ZFE c'est la même méthode que Vladimir.

Par

En réponse à fedoismyname

conclusion, il ne faut pas utiliser ce genre d'arme.

mais ça n'empêche pas des attaques conventionnelles.

d'ailleurs, si l'OTAN décidait de s'impliquer militairement en Ukraine, Poutine ne prendrait probablement pas la décision de frappes nucléaires comme il l'a sous-entendu.

agir ainsi signerait un suicide collectif.

L'objectif de Poutine est de gagner, pas de perdre.

   

Tant qu'il n'y a pas de confrontation direct avec l'OTAN...Aucun risque d'avoir recours à l'arme nucléaire.

Si il y en avait une, alors la...

Les règles voleraient en éclat, et comme je l'ai écris, l'OTAN est nettement plus forte que la Russie sur le plan conventionnelle.

Évidemment si Pékin en profitait pour attaquer à revers les américains (Cote ouest), ça serait autre chose, mais je ne crois absolument pas à un tel scénario apocalyptique.

Je pense plutôt que Pékin peut aider Moscou à surmonter les sanctions économiques infligés par les occidentaux...Tout simplement parce que cette situation les arrange bien.

Mais entrer en action, je n'y crois pas car Xi Jinping me paraît avoir des ambitions à l'américaine. (Influence mondiale.)

Quoi qu'il en soit, tant que l'OTAN n'est pas attaqué, on peut se contenter de jouer les scénaristes de série B...

Mais si il s'avérait que Poutine en décide autrement en s'en prenant à l'un des pays membres, je puis te garantir que l'épée de Damocles serait sur l'ensemble des habitants du globe, pas parce que l'OTAN utiliserait l'arme nucléaire, mais comment réagirait Poutine en cas de défaite ?

Nul ne le sait ou ne peut affirmer savoir avec certitude.

Il peut également jouer les provocateurs en s'attaquant à un pays non membre de l'OTAN, la Finlande par exemple...

En juillet 2018, l'Express :

"Or, un an plus tard, la Russie annexe la Crimée. Un vent de panique souffle en Europe du Nord, non seulement dans les Etats baltes (naguère colonies soviétiques), mais également en Finlande et en Suède, où l'on se targue de bien connaître l'ours russe : "Dès qu'il se passe quelque chose en mer Noire, les répercussions se font sentir jusque dans la Baltique""

"Ces dernières années, les provocations russes se multiplient. Des sous-marins pénètrent clandestinement dans les eaux territoriales et des avions de combat violent à répétition l'espace aérien suédois. L'humiliant "épisode de la pâque russe", en 2013, reste gravé dans les mémoires."

"Cette année-là, dans la nuit du Vendredi saint, deux bombardiers escortés par quatre chasseurs entrent dans l'espace aérien suédois afin de simuler une attaque nucléaire sur le royaume scandinave. Or l'aviation suédoise est incapable de réagir. Faute de moyens, aucun pilote n'est disponible pour faire décoller le moindre chasseur Gripen. Quelques mois plus tard, l'impuissance de ce qui fut jadis la quatrième aviation du monde (dans les années 1970) est révélée au grand public dans la presse. Le roi (de Suède) est nu."

https://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/si-la-russie-attaque-l-europe-du-nord_2023343.html

Ça fait un moment que Poutine s'amuse à faire peur...

La Finalnde n'est pas membre de l'OTAN mais elle est membre de l'UE...

Niveau déstabilisation continentale, il ne pourrait faire mieux.

Par

Pas assez chère, pensez une seconde aux ukrainiens au lieu de gémir sur votre sort. Et laissez vos bagnoles au garage ....

Par

Il faut supprimer la TVA sur la TICPE ce qui ferait une économie de 14 ou 15 centimes par litre (ce que propose Nicolas Dupont-Aignan).

Par

En réponse à Kaidu54

Tu as bien de la chance d'avoir reçu un chèque inflation de 100€, beaucoup ne l'ont pas eu !

   

J'aurais préféré ne pas l'avoir perso :blague:

 

Par

En réponse à Litch76

J'aurais préféré ne pas l'avoir perso :blague:

   

Je te salue, ô cas d'exemple de cette France des "jamais contents". :fleur:

 

SPONSORISE

Toute l'actualité