Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info
Seat : le concept 600 BMS en hommage à une des premières autos de la marqueSeat est une marque relativement jeune dans le paysage automobile puisque l'aventure a démarré au début des années cinquante avec des modèles Fiat rebadgés, dans un premier temps. Justement, la Seat 600 était une de ces autos, et Seat nous prépare un concept pour fêter les soixante ans de la cousine espagnole de la Fiat 600.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Après on dit que Renault copie la 500

Par

Ben ici ce n'est pas une copie vu que Seat proposait des Fiat rebadgées. Ouais je sais, ce n'est pas facile de lire et comprendre un texte.

Par

En réponse à matrix71

Après on dit que Renault copie la 500

A l'époque c'était la stratégie "export" de Fiat. Plutôt qu'exporter Fiat, ils vendaient les droits à des marques locales qui produisaient les Fiat sous un autre badge.

Seat a été la version espagnole, puis a évolué.

En France on a aussi eu une marque similaire, c'était Simca. Elle par contre est morte.

Par

En réponse à Moukeaf

A l'époque c'était la stratégie "export" de Fiat. Plutôt qu'exporter Fiat, ils vendaient les droits à des marques locales qui produisaient les Fiat sous un autre badge.

Seat a été la version espagnole, puis a évolué.

En France on a aussi eu une marque similaire, c'était Simca. Elle par contre est morte.

Ça se faisait effectivement beaucoup pour les automobiles et plus généralement dans le domaine des véhicules (deux-roues, PL).

En revanche ce que j'ignore c'est pourquoi ces solutions "d'import rebadgé" ou de construction sur place via licence étaient préférées à l'expansion pure et simple de la marque originale. si quelqu'un a la réponse j'veux bien me coucher moins été ce soir...

:bien:

Par

*moins bête

Par

La réponse à ta question est très simple Gonocoque : avant les traités de libre échange et le marché commun, des droits de douanes plus ou moins important étaient appliqués sur les produits importés.

Pour exemple, une auto venant d'ailleurs que de France se voyait pénalisée de +/- 60 % de taxe quand elle était vendue sur notre marché dans les années 50.

Ainsi, une auto modeste comme une Saab 96 se voyait vendue plus cher qu'une Citroën DS.

Donc, de nombreux constructeurs à volume ont délocalisé leur production dans des pays tiers, et assimilé leur production sous des labels locaux : SImca 5 qui était à la base une Fiat Topolino, ou cette Seat 600 qui était dans ses grandes lignes une Fiat 600 fabriquée localement....et donc vendue en espagne à un tarif en cohérence avec le produit.

L'Europe des 6 fondée en 1958 a annulé pour large partie ces dispositions...

Le plus ausant est que près de 60 ans plus tard, des esprits fermés et retrogrades voudraient revenir là dessus...

Voir débat de ce soir !

Par

En réponse à pechtoc

Ben ici ce n'est pas une copie vu que Seat proposait des Fiat rebadgées. Ouais je sais, ce n'est pas facile de lire et comprendre un texte.

Cassé ! :lol:

Par Dat50bp

Donc Seat n'a jamais fait ses propres voitures étant donné que maintenant ils rebadgent des VW :chut:

Par

En réponse à roc et gravillon

La réponse à ta question est très simple Gonocoque : avant les traités de libre échange et le marché commun, des droits de douanes plus ou moins important étaient appliqués sur les produits importés.

Pour exemple, une auto venant d'ailleurs que de France se voyait pénalisée de +/- 60 % de taxe quand elle était vendue sur notre marché dans les années 50.

Ainsi, une auto modeste comme une Saab 96 se voyait vendue plus cher qu'une Citroën DS.

Donc, de nombreux constructeurs à volume ont délocalisé leur production dans des pays tiers, et assimilé leur production sous des labels locaux : SImca 5 qui était à la base une Fiat Topolino, ou cette Seat 600 qui était dans ses grandes lignes une Fiat 600 fabriquée localement....et donc vendue en espagne à un tarif en cohérence avec le produit.

L'Europe des 6 fondée en 1958 a annulé pour large partie ces dispositions...

Le plus ausant est que près de 60 ans plus tard, des esprits fermés et retrogrades voudraient revenir là dessus...

Voir débat de ce soir !

Merci du résumé, j'avais un gros doute.

Par

En réponse à Dat50bp

Donc Seat n'a jamais fait ses propres voitures étant donné que maintenant ils rebadgent des VW :chut:

Pas tout à fait.

Même si Seat n'a probablement produit ses propres véhicules de A à Z, on ne peut parler de rebadging aujourd'hui pour l'Ibiza et la Leon, car déjà elles ont une carrosserie et des spécificités propres à leurs modèles.

Bon y'a le cas de la clique de SUV qui arrivent qui sont des rebadging de tous les sens. Mais même là, je doute que le Karoq ait une finition sport comme la FR de l'Ateca.

Reste les triplettes citadines, la Toledo et l'Alhambra... Ouais là c'est du rebadging.

Ceci dit, Seat s'en tire beaucoup mieux que d'autres marques du genre Simca est morte et enterrée depuis longtemps par exemple... J'ai pas souvenir en avoir vu une en vraie.

Par

En réponse à roc et gravillon

La réponse à ta question est très simple Gonocoque : avant les traités de libre échange et le marché commun, des droits de douanes plus ou moins important étaient appliqués sur les produits importés.

Pour exemple, une auto venant d'ailleurs que de France se voyait pénalisée de +/- 60 % de taxe quand elle était vendue sur notre marché dans les années 50.

Ainsi, une auto modeste comme une Saab 96 se voyait vendue plus cher qu'une Citroën DS.

Donc, de nombreux constructeurs à volume ont délocalisé leur production dans des pays tiers, et assimilé leur production sous des labels locaux : SImca 5 qui était à la base une Fiat Topolino, ou cette Seat 600 qui était dans ses grandes lignes une Fiat 600 fabriquée localement....et donc vendue en espagne à un tarif en cohérence avec le produit.

L'Europe des 6 fondée en 1958 a annulé pour large partie ces dispositions...

Le plus ausant est que près de 60 ans plus tard, des esprits fermés et retrogrades voudraient revenir là dessus...

Voir débat de ce soir !

Ah.... que ce site est agréable quand il est utilisé à bon escient :)

Très bien ce petit rappel d'une partie de l'histoire de l'automobile :bien:

Par

En réponse à Moukeaf

A l'époque c'était la stratégie "export" de Fiat. Plutôt qu'exporter Fiat, ils vendaient les droits à des marques locales qui produisaient les Fiat sous un autre badge.

Seat a été la version espagnole, puis a évolué.

En France on a aussi eu une marque similaire, c'était Simca. Elle par contre est morte.

En faite, le gouvernement espagnol de l'époque cherchait à créer une marque populaire et s'est associé avec Fiat. Pour Simca, ce sont les conditions imposées par le gouvernement français - qui surtaxait les véhicules importés - qui ont obligé Fiat, via Henri Théodore Pigozzi, à créer Simca pour produire en France.

Par

En réponse à gtvsteph

Ah.... que ce site est agréable quand il est utilisé à bon escient :)

Très bien ce petit rappel d'une partie de l'histoire de l'automobile :bien:

+1 en effet.:bien:

Par

Et pour en revenir à cette Seat 600....on ajoutera qu'au début des années 70, une auto sur quatre roulant en Espagne était cette auto là....

C'est la caisse qui a mis ce pays véritablement sur roues.

Donc très légitime pour Seat de capitaliser sur la mémoire de ce modèle...juste dommage qu'il semblerait que celà ne doive rester qu'un proto de salon quand on connait le succès de la New Fiat 500 et de la cash-machine qu'elle constitue pour Fiat.

Par

En réponse à zafira500

En faite, le gouvernement espagnol de l'époque cherchait à créer une marque populaire et s'est associé avec Fiat. Pour Simca, ce sont les conditions imposées par le gouvernement français - qui surtaxait les véhicules importés - qui ont obligé Fiat, via Henri Théodore Pigozzi, à créer Simca pour produire en France.

+1:bien:

: Simca (Société Industrielle de Mécanique et Carrosserie Automobile) était, à l'origine, une firme automobile franco-italienne, créée par Fiat pour construire en France ses véhicules sous licence

Par

En réponse à Moukeaf

Pas tout à fait.

Même si Seat n'a probablement produit ses propres véhicules de A à Z, on ne peut parler de rebadging aujourd'hui pour l'Ibiza et la Leon, car déjà elles ont une carrosserie et des spécificités propres à leurs modèles.

Bon y'a le cas de la clique de SUV qui arrivent qui sont des rebadging de tous les sens. Mais même là, je doute que le Karoq ait une finition sport comme la FR de l'Ateca.

Reste les triplettes citadines, la Toledo et l'Alhambra... Ouais là c'est du rebadging.

Ceci dit, Seat s'en tire beaucoup mieux que d'autres marques du genre Simca est morte et enterrée depuis longtemps par exemple... J'ai pas souvenir en avoir vu une en vraie.

bon en extrapolant....sachant que simca a ete rachete par chrysler puis peugeot (qui la rebadgera talbot) tu peux te dire que la derniere simca à été la;;;;;peugeot 309 qui aurait dut s'appeler talbot arizona donc tu en à vu :biggrin: :

http://boitierrouge.com/2014/04/04/peugeot-309-ne-lappelez-plus-jamais-talbot-arizona/:biggrin:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire