Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - Tesla : l'enquête sur son système de pilotage automatique classée

André Lecondé

Tesla : l'enquête sur son système de pilotage automatique classée

Déposer un commentaire

Par §zem778mO

très bien, enquête classé monsieur Lecondé :bien:

Par

Qui pouvait en douter?

Par

Il ne faut pas nuire aux sociétés américaines, surtout, quelle surprise !

Par §Pie345oV

... ça rappelle chez nous les accidents imputés aux régulateurs de vitesse alors que seule l'habitabilité de leurs utilisateurs étaient en cause !

Par §zem778mO

On va pouvoir lire nos DVD tranquillement devant les camions blancs en travers de la route :buzz:

Par §zem778mO

On va pouvoir lire nos DVD tranquillement devant les camions blancs en travers de la route :buzz:

Par

C'était sur, le mec a bien chercher

Par §zem778mO

En réponse à xavier78000

C'était sur, le mec a bien chercher

   

il faisait même des vidéos de ses "exploits" :oui:

le plus marrant reste le Musk qui postait les vidéos de ces "exploits" comme preuve supériorité de l'Autopilot, jusqu'au jour ou ................. le fameux camion blanc était en travers :coucou: et la curieusement il n'y a plus de Tesla mais faute du conducteur :buzz:

Par

Et elle l'a le système qui permet d'éviter en moins de 7 secondes un poids lourd blanc à haute remorque en travers de l'autoroute par forte luminosité ? Oui, elle l'a.

Par

L'article de Caradisiac est...me semble t-il...bien incomplet.

ce qui a été reconnu c'est qu'en fait l'auto-pilot n'est PAS vendu comme étant un mode de conduite autonome et que donc l'enquête en a déduit que ce Mr (le conducteur) aurait dû avoir les mains sur le volant et son attention requise à la conduite pour réagir.

Ce qu'il aurait eu le temps de faire si ça avait été le cas.

Là ou règne l'hypocrisie c'est que Tesla communique énormément avec des vidéo de ses voitures se conduisant seules et qui "éviteraient" des accidents.

Laissant fortement à penser que c'est mieux qu'avec l'intervention humaine.

Bref; Tesla bénéficie surtout du vide juridique actuel. Lorsque les autorités auront un peu plus clairement statuées sur la conduite autonome ce sera une autre chanson.

Soit la voiture sera désignée comme responsable de la conduite si ce mode est engagé...et donc les constructeurs vont serrer les miches.

Soit la loi imposera d'avoir les mains sur le volant et l'attetion requise à la conduite....alors se posera la question du "pourquoi prendre la conduite autonome ?"...après tout, autant conduire dans ce cas.

Par

En réponse à anneaux nîmes.

L'article de Caradisiac est...me semble t-il...bien incomplet.

ce qui a été reconnu c'est qu'en fait l'auto-pilot n'est PAS vendu comme étant un mode de conduite autonome et que donc l'enquête en a déduit que ce Mr (le conducteur) aurait dû avoir les mains sur le volant et son attention requise à la conduite pour réagir.

Ce qu'il aurait eu le temps de faire si ça avait été le cas.

Là ou règne l'hypocrisie c'est que Tesla communique énormément avec des vidéo de ses voitures se conduisant seules et qui "éviteraient" des accidents.

Laissant fortement à penser que c'est mieux qu'avec l'intervention humaine.

Bref; Tesla bénéficie surtout du vide juridique actuel. Lorsque les autorités auront un peu plus clairement statuées sur la conduite autonome ce sera une autre chanson.

Soit la voiture sera désignée comme responsable de la conduite si ce mode est engagé...et donc les constructeurs vont serrer les miches.

Soit la loi imposera d'avoir les mains sur le volant et l'attetion requise à la conduite....alors se posera la question du "pourquoi prendre la conduite autonome ?"...après tout, autant conduire dans ce cas.

   

C'est exactement cela. D'un coté Tesla se défend de vendre un système de conduite autonome quand il y a un soucis mais dans les faits n'arrêtes pas de le vendre comme tel. Si ce système n'est qu'un système d'aide à la conduite alors il y a déjà pleins de véhicules qui proposent là même chose (anti collision, freinage d'urgence,....). De toute façon je ne fais aucune confiance à Tesla pour developper un système de ce type, ils ne respectent pas le principe de précaution.

Par §Red575fo

En réponse à anneaux nîmes.

L'article de Caradisiac est...me semble t-il...bien incomplet.

ce qui a été reconnu c'est qu'en fait l'auto-pilot n'est PAS vendu comme étant un mode de conduite autonome et que donc l'enquête en a déduit que ce Mr (le conducteur) aurait dû avoir les mains sur le volant et son attention requise à la conduite pour réagir.

Ce qu'il aurait eu le temps de faire si ça avait été le cas.

Là ou règne l'hypocrisie c'est que Tesla communique énormément avec des vidéo de ses voitures se conduisant seules et qui "éviteraient" des accidents.

Laissant fortement à penser que c'est mieux qu'avec l'intervention humaine.

Bref; Tesla bénéficie surtout du vide juridique actuel. Lorsque les autorités auront un peu plus clairement statuées sur la conduite autonome ce sera une autre chanson.

Soit la voiture sera désignée comme responsable de la conduite si ce mode est engagé...et donc les constructeurs vont serrer les miches.

Soit la loi imposera d'avoir les mains sur le volant et l'attetion requise à la conduite....alors se posera la question du "pourquoi prendre la conduite autonome ?"...après tout, autant conduire dans ce cas.

   

Ils ne présentent pas le système comme autonome, donc tout ce que vous dites là est inexact.

Oui elle sait éviter pas mal d'événements à risque, mais il n'a jamais été dit qu'elle savait tous les éviter, surtout que là il s'agissait de la version 1 du hardware.

Lorsque ce sera de la vraie conduite autonome ce sera différent, mais ici la responsabilité reste clairement celle du conducteur, il n'y a aucune raison pour que la loi fasse porter le chapeau à un constructeur si l'utilisateur ne se sert pas correctement du produit.

Par

En réponse à §Red575fo

Ils ne présentent pas le système comme autonome, donc tout ce que vous dites là est inexact.

Oui elle sait éviter pas mal d'événements à risque, mais il n'a jamais été dit qu'elle savait tous les éviter, surtout que là il s'agissait de la version 1 du hardware.

Lorsque ce sera de la vraie conduite autonome ce sera différent, mais ici la responsabilité reste clairement celle du conducteur, il n'y a aucune raison pour que la loi fasse porter le chapeau à un constructeur si l'utilisateur ne se sert pas correctement du produit.

   

Un autre drame Tesla avait déjà eu lieu en janvier 2016: le 20 Janvier Gao Yaning (23 ans) est décédé dans la province nord-est du Hebei lorsque sa Tesla Model S a heurté un camion-balais à pleine vitesse sur l'autoroute. Le temps était clément, l'autoroute en parfait état, la circulation très fluide, un camion-balais visible depuis plus d'un kilomètre se trouvait sur l'extrême gauche de l'autoroute.

Le père de Gao a déposé une poursuite en juillet contre Tesla et le concessionnaire local qui a vendu la voiture, en disant que la fonction de autopilot était activée lors de l'accident, citant une vidéo de dashcam de l'accident.

La compagnie Tesla dit qu'elle n'a aucun moyen de confirmer si la fonction autopilot a été utilisée lors de l'accident parce que la voiture était trop endommagée pour transmettre des données de journal à leurs serveurs.https://www.youtube.com/watch?v=fc0yYJ8-Dyo

Un propriétaire de Tesla a décidé de tester lui-même différents modes d'évitement de collision de Tesla face à un piéton.

Voici sa vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=6rhw4VS2LcA

Ce système de conduite assistée n'est pas un véritable mode autonome mais porte un très mauvais nom qui prête à confusion pour tout un chacun et les pubs et annonces de Tesla ne faisaient rien pour ôter cette confusion, que du contraire.

Par

En réponse à §Red575fo

Ils ne présentent pas le système comme autonome, donc tout ce que vous dites là est inexact.

Oui elle sait éviter pas mal d'événements à risque, mais il n'a jamais été dit qu'elle savait tous les éviter, surtout que là il s'agissait de la version 1 du hardware.

Lorsque ce sera de la vraie conduite autonome ce sera différent, mais ici la responsabilité reste clairement celle du conducteur, il n'y a aucune raison pour que la loi fasse porter le chapeau à un constructeur si l'utilisateur ne se sert pas correctement du produit.

   

Excusez moi mais si vous relisez ce que j'écris à aucun moment je ne prétend que la justice se trompe où que Tesla affirme haut et fort que son système est autonome.

Je dis seulement que c'est une vaste hypocrisie.

Rien que le nom AUTO-PILOT laisse à penser que ça se pilote seul. L'analogie voulu avec l'auto-pilot des avions est évident sauf que dans ce cas effectivement les pilotes peuvent tout lâcher....

Ne parlons pas des nombreux communiquer de presse de Tesla qui affirme que grâce à leur système un accident a été évité et une vie sauvée...

On se souviendra entre autre de ça:

http://www.numerama.com/tech/184716-elon-musk-savoir-lautopilot-de-tesla-a-sauve-pieton.html

http://fr.ubergizmo.com/2016/08/07/mode-autopilot-tesla-sauve-vie.html

Donc c'est parfaitement hypocrite de la part de Tesla de dire qu'à la fois un piéton habillé de noir la nuit doit la vie à la voiture et pas au conducteur mais que cette même voiture n'est pas en cause quand de jour en pleine clarté elle ne "voit" pas une remorque blanche et que le conducteur aurait dû être plus attentif.

Ils profitent d'un retard flagrant des autorités par rapport à la technique. Tant mieux pour eux.

 

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Excusez moi mais si vous relisez ce que j'écris à aucun moment je ne prétend que la justice se trompe où que Tesla affirme haut et fort que son système est autonome.

Je dis seulement que c'est une vaste hypocrisie.

Rien que le nom AUTO-PILOT laisse à penser que ça se pilote seul. L'analogie voulu avec l'auto-pilot des avions est évident sauf que dans ce cas effectivement les pilotes peuvent tout lâcher....

Ne parlons pas des nombreux communiquer de presse de Tesla qui affirme que grâce à leur système un accident a été évité et une vie sauvée...

On se souviendra entre autre de ça:

http://www.numerama.com/tech/184716-elon-musk-savoir-lautopilot-de-tesla-a-sauve-pieton.html

http://fr.ubergizmo.com/2016/08/07/mode-autopilot-tesla-sauve-vie.html

Donc c'est parfaitement hypocrite de la part de Tesla de dire qu'à la fois un piéton habillé de noir la nuit doit la vie à la voiture et pas au conducteur mais que cette même voiture n'est pas en cause quand de jour en pleine clarté elle ne "voit" pas une remorque blanche et que le conducteur aurait dû être plus attentif.

Ils profitent d'un retard flagrant des autorités par rapport à la technique. Tant mieux pour eux.

   

Tout à fait d'accord. Il est incohérent d'appeler le système autopilot et argumenter que la voiture n'est pas autonome.

En aviation, il y a des alarmes et le temps de décision n'est pas le même qu'en automobile.

Les corrections de trajectoires sont lentes, il n'y a pas de coup de freins ou changement de trajectoire brutaux. Dans certains cas les constructeurs ont été obligés de changer de nom des systèmes, car l'appelation pouvait induire en erreur le conducteur :

Par exemple frein de parking automatique est devenu frein de parking assité.

Je ne suis pas sur que la justice de ce coté de l'atlantique ou en Asie prenne la même décision, surtout avec la publicité de Tesla.

 

SPONSORISE

Actualité Tesla

Toute l'actualité