Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - Vers la voiture autonome, à demi assistés et aux trois quart abrutis…

Jean Savary

Vers la voiture autonome, à demi assistés et aux trois quart abrutis…

Déposer un commentaire

Par

Cela aurait pu être un super article mais :

L'avis personnel du "journaliste" qui visiblement manque d'objectivité et que ses considérations politiques n'engagent que lui.

Vos inattentions en conduisant ne sont pas l'apanage de toutes et tous. Votre rejet de l'innovation est affligeante même si cela reste perfectible.

Par

Si demain on me propose un véhicule capable de me conduire de chez moi au taf et d'assurer de longs trajets autoroutiers sans que j'aie à me préoccuper de la route, je signe tout de suite ! Ça s'appelle du temps de gagné, et ça vaut de l'or ! Imaginez convertir vos temps de trajet quotidien en temps de boulot pour pouvoir partir plus cool le matin et rentrer plus tôt le soir...

Par

"un bon équilibre entre un niveau élevé d’assistance à la conduite et le maintien de l’engagement du conducteur qui reste maître de son véhicule"

Je suis d'accord avec toi Jean, l'un et l'autre sont totalement incompatibles.:nanana:

Soit on délégue entièrement son auto à la machine (Sur autoroutes, ou en ville a des vitesses d'escargots...), soit on est totalement maître de son véhicule !

Il ne met clairement pas envisageable d'être attentif à ma conduite en étant assisté.

D'ou pourquoi j'evite le plus souvent possible l'autoroute...Et si je n'ai pas le choix, c'est sur de courtes distances (150km maxi) afin de rester vigilant.

Des vitesses de plus en plus réduites, une assistance de plus en plus intrusive mais sans réellement aider...(J'ai un ami qui a tout désactivé car il pestait sur les coups de volants et de freins du régulateur adaptatif et autre maintien sur la voie.)

A part le fait de faire grimper inutilement le prix de l'auto, ca n'apportera rien de bon...

Qu'ils prennent leurs responsabilités et autorisent juridiquement les constructeurs a lancer des autos de niveau 4 sur le marché.

La technologie le permet sur certains axes, mais forcément personne ne veut se mouiller...:pfff:

Je renvoie à cet article de Cara à ce sujet:

https://www.caradisiac.com/quels-sont-les-differents-niveaux-de-conduite-autonome-165197.htm

Par

Bonjour je suis malvoyant, heureusement une société a crée un pommeau de vitesse en braille afin de m aider dans mes déplacements ponctuels , je remercie aussi tesla et waze pour m assurer un moyen de locomotion et d autonomie digne de mon rang, pour ceux qui y vois du danger sur route ou bien même du roulage sur buffet en règle le terme dommage collatéral conviens mieux.. selon nous. Au plaisir

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

   

Doucement avec tes propos...:wink:

Jean Savary sur Cara, c'est le gars qui te sors du contexte aseptisé dans lequel tu vis.

Il est ici justement pour créer des débats.

(Sur les autres articles, c'est nous qui les créons...)

C'est très bien et il a tout à fait sa place sur Cara.

Je ne suis pas toujours d'accord avec lui et il peut comme a vous tous m'irriter dans ses prises de positons. :evil:

Seulement concernant la conduite autonome, il est dans le vrai ! :oui:

Quel est l'intérêt d'une conduite à 30, 40 voir 99% assistée ? :voyons:

Le but n'est il pas de s'affranchir totalement de la conduite ?? :bah:

Il y a quelque chose qui me dérange dans cette déferlante d'aides à la conduite aussi inutile que farfelue. :hum:

L'ESP, l'ABS, ca OUI ! C'est très utile sur routes ouvertes...

Et même indispensable.

Mais le maintien de voie ou autres gadgets consistant a agir ponctuellement à ta place, je n'en vois pas le moindre intérêt.

Seulement ça m'intéresse de savoir ce qu'en pense les autres automobilistes, d'où l'intérêt de ce débat...:miam:

Par

Expérience du jour: alerte sortie de voie trop intrusive sur petite route: le bouton arrêt a été utilisé.

Par

Je viens d'acheter une voiture sans conduite semi autonome mais avec pas mal d'assistances...

Dans l'absolu, ces assistances, ne n'en ai jamais eu besoin... (Aide de maintien dans la voie, freinage d'urgence et alerte de proximité)

Mais, je dois avouer que mon jugement se trouve altéré par des alertes plus nombreuses que je ne l'aurais imaginé. Mon jugement en est il altéré ? étais je dans l'ignorance ? difficile à dire...

Même si je déteste l'alarmisme systématique ambiant, je dois avouer que cette voiture me fait me poser pas mal de question sur ma conduite... (question justifiées ? Je ne sais pas...)

Par

Dans quelques dizaines d'années on se dira qu'on était fou de laisser des humains conduire, ou des hommes opérer.

L'évolution de l'IA, des micro calculateur lié au cloud et a la robotique va profondément changer notre société.

Ce sera une assistance de plus comme nous avons toujours connu au sein de notre évolution. et qui sera toujours dénigré par les anciens, les réacs.

Par

En réponse à Chrisdu63

Cela aurait pu être un super article mais :

L'avis personnel du "journaliste" qui visiblement manque d'objectivité et que ses considérations politiques n'engagent que lui.

Vos inattentions en conduisant ne sont pas l'apanage de toutes et tous. Votre rejet de l'innovation est affligeante même si cela reste perfectible.

   

connais tu le sens de "billet d humeur"?

j en doute.

Par

Ça manque d'écrans et de lisibilité sur la première image...:blague:

Par

Un aspect non abordé de la voiture autonome c'est les voitures communicantes qui pourraient apporter un vrai plus en terme de sécurité, régulation de la circulation et de consommation/pollution

Sinon dans le raisonnement abordé ici quant à savoir si la voiture doit choisir de sauver le passager ou le piéton, on peut aussi se poser la même question avec une personne dont les réflexes sont diminués par ex : sous alcool/drogue, mauvaise vue, personnes très âgés etc...

Autre point non soulevé : quid pour les personnes sans permis, est-ce que ça pourrait être un moyen de se déplacer pour ces personnes si les voitures sont complètement autonomes ?

Oui il y a un vrai côté juridique à traiter (responsabilité en cas d'accident/prise de décision) mais cela peut aussi amener plus de liberté à une partie de population qui ne peut pas se déplacer.

Tout n'est pas sombre dans le progrès....

Par

En réponse à charly_chine

Dans quelques dizaines d'années on se dira qu'on était fou de laisser des humains conduire, ou des hommes opérer.

L'évolution de l'IA, des micro calculateur lié au cloud et a la robotique va profondément changer notre société.

Ce sera une assistance de plus comme nous avons toujours connu au sein de notre évolution. et qui sera toujours dénigré par les anciens, les réacs.

   

Oué enfin à ce rythme autant te remplacer par un robot hein, c'est du même acabit -_-'

Par

En réponse à charly_chine

Dans quelques dizaines d'années on se dira qu'on était fou de laisser des humains conduire, ou des hommes opérer.

L'évolution de l'IA, des micro calculateur lié au cloud et a la robotique va profondément changer notre société.

Ce sera une assistance de plus comme nous avons toujours connu au sein de notre évolution. et qui sera toujours dénigré par les anciens, les réacs.

   

Ah non , je te rassure conduire normalement sera reservé a une élitende corp de metier, toi c est sur le coté sur la gauche, t aurasnpas'le.choix de toute façon. Propre. Pareil poir faire une opération a coeur ouvert que des stats défini par l alghorythme ... Génial !

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

   

C'est la première fois que tu t'exprimes autrement qu'en français mon ROCCO...

Tu fêtes quelque chose ce soir ? :blague:

Par

En réponse à mekinsy

C'est la première fois que tu t'exprimes autrement qu'en français mon ROCCO...

Tu fêtes quelque chose ce soir ? :blague:

   

C'est du français Monoski... ils causent plus comme ça dans le bordelais ?

Par

https://www.expressio.fr/expressions/etre-a-tu-et-a-toi-avec-quelqu-un

Par

C’est une tribune qui montre l’avis du journaliste. Dans l’aviation, c’est aussi un immense défi. On a déjà vu des avions où les 2 pilotes se sont endormis.

Mais dans l’ensemble, il n’y a jamais eu aussi peu d’accident d’avion actuellement alors qu’on a un nombre de vol record (avant le Covid évidemment). Donc, le pilotage automatique et tout le reste a apporté bcp de sécurité, mais le challenge pour les pilotes.

Par

Je doute que mon cerveau et celui de mes co-planétaires soit capable d'opérer 30 milliards d'opérations par seconde. Quand au choix entre l'arbre ou le vélo, merci au freinage d'urgence qui m'a permis d'éviter d'envoyer des cyclistes à l'hosto ou au cimetière, tant leur je m'enfoutisme mêlé de je t'emmerde sale automobiliste est fort à Paris.

Par

Si on regarde l’accidentologie, le choc frontal et le choc par l’arrière (sur autoroute) sont particulièrement meurtrier. Forcément, le maintien dans le voie et le freinage d’urgence automatique peuvent aider à diminuer le nombre de morts dans ces catégories.

Par

Bon article, merci

Par

En réponse à zzeelec

Si demain on me propose un véhicule capable de me conduire de chez moi au taf et d'assurer de longs trajets autoroutiers sans que j'aie à me préoccuper de la route, je signe tout de suite ! Ça s'appelle du temps de gagné, et ça vaut de l'or ! Imaginez convertir vos temps de trajet quotidien en temps de boulot pour pouvoir partir plus cool le matin et rentrer plus tôt le soir...

   

travailler dans la voiture ? heu.. non.:nanana:

en plus, si tu peux travailler en voiture, c'est que tu peux travailler chez toi. donc, je ne vois pas l'intérêt.

après, pour moi, il y a 2 types de trajets: ceux qui sont sympas et ceux qui sont barbants.

quand ça roule bien, j'aime bien conduire, ça m'occupe et je n'ai pas envie qu'un ordinateur me remplace.

en revanche, dans les bouchons, oui, j'attends avec impatience l'ordinateur qui m'épargnera cette corvée. :bien:

Par

Enfin un bon article, enfin. Quand on sera plus qu'un tas de pingouins bloqués dans des bouchons autonomes et tout aussi merdiques qu'en conduisant dedans, l'automobile sera enterrée, et l'homme moderne sera supplanté par l'homme du futur, mélange de Marty McFly et Jacques Villeret dans la soupe aux choux, mais en moins bien.

Par

En réponse à charly_chine

Dans quelques dizaines d'années on se dira qu'on était fou de laisser des humains conduire, ou des hommes opérer.

L'évolution de l'IA, des micro calculateur lié au cloud et a la robotique va profondément changer notre société.

Ce sera une assistance de plus comme nous avons toujours connu au sein de notre évolution. et qui sera toujours dénigré par les anciens, les réacs.

   

un jour ou l'autre, les ordinateurs robots qui deviendront peu à peu nos esclaves et deviendront de plus en plus intelligents se rendront compte de l'inutilité de l'être humain et même de sa nocivité quand il est trop nombreux.

pour la suite, on sait tous ce qui arrivera tôt ou tard.

perso, je ne suis pas contre le progrès, mais pas pour celui qui nous rend toujours plus con. et j'ai bien peur que ça ne soit justement ce dernier que nos gouvernants vont peu à peu nous imposer, avec l'aval de tout un tas de bisounours naïfs déjà apeurés de rouler dans une voiture n'ayant pas 5 étoiles au crash test.:bah:

Par

Je trouve que les voitures peuvent être au top pour les personnes avec des handicaps qui peuvent enfin avoir une vraie liberté.

Et aussi pour ceux qu'ils veulent profiter d'une soirée etc

Par

En réponse à MrKmebs

Enfin un bon article, enfin. Quand on sera plus qu'un tas de pingouins bloqués dans des bouchons autonomes et tout aussi merdiques qu'en conduisant dedans, l'automobile sera enterrée, et l'homme moderne sera supplanté par l'homme du futur, mélange de Marty McFly et Jacques Villeret dans la soupe aux choux, mais en moins bien.

   

oui, enfin, dans les bouchons "autonomes", t'auras au moins la possibilité de piquer un somme pendant que l'ordi de conduite se fera chier pendant des heures... :bah:

rouler dans les bouchons, désolé, mais pour moi, c'est une corvée, pas un plaisir.:bah:

Par §pla423mo

Quel article méprisant et sans réflexion profonde :orni:.

Par

En réponse à roc et gravillon

https://www.expressio.fr/expressions/etre-a-tu-et-a-toi-avec-quelqu-un

   

Je ne connaissais pas cette expression. :bien:

Tu l'emplois souvent ? :blague:

Par

En réponse à MrKmebs

Enfin un bon article, enfin. Quand on sera plus qu'un tas de pingouins bloqués dans des bouchons autonomes et tout aussi merdiques qu'en conduisant dedans, l'automobile sera enterrée, et l'homme moderne sera supplanté par l'homme du futur, mélange de Marty McFly et Jacques Villeret dans la soupe aux choux, mais en moins bien.

   

J pensais plus a un hybride attali / gates / eptstein / warburg , un mix de pensée nauséaubondes... eugenisme transhumaniste , le hitler mais du bon coté :ddr:

Par

En réponse à charly_chine

Dans quelques dizaines d'années on se dira qu'on était fou de laisser des humains conduire, ou des hommes opérer.

L'évolution de l'IA, des micro calculateur lié au cloud et a la robotique va profondément changer notre société.

Ce sera une assistance de plus comme nous avons toujours connu au sein de notre évolution. et qui sera toujours dénigré par les anciens, les réacs.

   

Je ne vois pas ça comme une "assistance", plutôt comme une fonction à part entière qu'on avait pas avant. Un peu comme une clim régulée, on on a plus à intervenir.

Et pour les trajets boulot de tous les jours ou la longue autoroute ennuyeuse, je dis pourquoi pas. Ce n'est pas parce que Jean Savary a un déficit de l'attention que l'on doit tous se priver.

Par

Cet article est aberrant.

Il est évident que le progrès doit aller vers l'automatisation de la conduite et des flux routiers, étant donné qu'une IA ne reproduirait pas 99% voire 100% des erreurs qui causent embouteillages, accidents et autres éléments manifestement romantiques de la route.

Dans les avions de ligne, le pilotage automatique est la norme après le décollage, et avant l'atterrissage. Est-ce pour autant que les pilotes s'endorment ? Il suffit de prendre la conduite un peu plus au sérieux ; au pire, mettre un avertisseur sonore avant les sorties auxquelles il faut faire attention. En attendant que l'IA sache faire tout le trajet toute seule, ce qui ne manquera pas d'arriver.

Cet article a manifestement été écrit par un archétype de l'individualisme inconscient : voilà l'auteur qui se plaint de la confiance que l'on a dans Waze, parce que Waze ne cherche pas le meilleur trajet pour l'individu, mais pour le collectif. Comprend-t-il une seconde que le fait de réguler collectivement fait globalement gagner du temps à tout le monde ?

C'est la même mentalité complètement irrationnelle que les types qui bourrinent sur la voie de gauche, mettant de réguliers coups de freins parce qu'ils ne respectent pas la distance de sécurité avec le véhicule qui les précède, et augmentent, par effet domino, les chances d'embouteillage derrière, tout en restant persuadés qu'ils gagnent du temps en faisant cela.

Qu'un journaliste automobile ne soit même pas au courant du b.a.-ba des dynamiques de trafics routiers est assez affligeant, il faut bien dire.

Par

En réponse à PhilippeSouchon

Cet article est aberrant.

Il est évident que le progrès doit aller vers l'automatisation de la conduite et des flux routiers, étant donné qu'une IA ne reproduirait pas 99% voire 100% des erreurs qui causent embouteillages, accidents et autres éléments manifestement romantiques de la route.

Dans les avions de ligne, le pilotage automatique est la norme après le décollage, et avant l'atterrissage. Est-ce pour autant que les pilotes s'endorment ? Il suffit de prendre la conduite un peu plus au sérieux ; au pire, mettre un avertisseur sonore avant les sorties auxquelles il faut faire attention. En attendant que l'IA sache faire tout le trajet toute seule, ce qui ne manquera pas d'arriver.

Cet article a manifestement été écrit par un archétype de l'individualisme inconscient : voilà l'auteur qui se plaint de la confiance que l'on a dans Waze, parce que Waze ne cherche pas le meilleur trajet pour l'individu, mais pour le collectif. Comprend-t-il une seconde que le fait de réguler collectivement fait globalement gagner du temps à tout le monde ?

C'est la même mentalité complètement irrationnelle que les types qui bourrinent sur la voie de gauche, mettant de réguliers coups de freins parce qu'ils ne respectent pas la distance de sécurité avec le véhicule qui les précède, et augmentent, par effet domino, les chances d'embouteillage derrière, tout en restant persuadés qu'ils gagnent du temps en faisant cela.

Qu'un journaliste automobile ne soit même pas au courant du b.a.-ba des dynamiques de trafics routiers est assez affligeant, il faut bien dire.

   

Ben oui:

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/09/26/97001-20130926FILWWW00644-2-pilotes-d-avion-s-endorment-en-plein-vol.php

:ange:

Par

Sauf que tout le monde n'est pas connecté à waze.

Et +1 pour les freinages intempestifs. Il suffit de doubler par la droite.

Par

En réponse à gotomtom

C’est une tribune qui montre l’avis du journaliste. Dans l’aviation, c’est aussi un immense défi. On a déjà vu des avions où les 2 pilotes se sont endormis.

Mais dans l’ensemble, il n’y a jamais eu aussi peu d’accident d’avion actuellement alors qu’on a un nombre de vol record (avant le Covid évidemment). Donc, le pilotage automatique et tout le reste a apporté bcp de sécurité, mais le challenge pour les pilotes.

   

L'avion est le moyen de transport le plus sûr d'après les statistiques.

Par

En réponse à mekinsy

Je ne connaissais pas cette expression. :bien:

Tu l'emplois souvent ? :blague:

   

Je ne l'emploie qu'en cas de détection de petits polissons ( souvent en 206 ) qui ne respectent pas les codes de respect dûs aux journalistes blanchis sous le harnais...

Par

Quelle escroquerie ces voitures " autonomes " !

Ce n'est pas si compliqué de conduire soi-même , nom d'un chien !

Par

En réponse à zzeelec

Si demain on me propose un véhicule capable de me conduire de chez moi au taf et d'assurer de longs trajets autoroutiers sans que j'aie à me préoccuper de la route, je signe tout de suite ! Ça s'appelle du temps de gagné, et ça vaut de l'or ! Imaginez convertir vos temps de trajet quotidien en temps de boulot pour pouvoir partir plus cool le matin et rentrer plus tôt le soir...

   

Ca c est sur, pouvoir finir sa nuit ou bien la commencer dans la voiture ça n a ps de prix pour moi.avec 2h30 de trajet en cumulé pr jour, même si c est une carriole nucléaire qui propose cela je signe.

Par

L'assistance électronique et la conduite autonome : OK très bien si et seulement si la FIABILITÉ est au rendez-vous !

Or, force est de constater que le moindre PC ou smarphone bugg

Par

... après déjà une petite année d'utilisation...

Sans compter le comportement de ces composants électriques lors d'épisodes météorologiques extrêmes (très grand froid, canicule, orage violent, etc.) ?

Par

En réponse à Chrisdu63

Cela aurait pu être un super article mais :

L'avis personnel du "journaliste" qui visiblement manque d'objectivité et que ses considérations politiques n'engagent que lui.

Vos inattentions en conduisant ne sont pas l'apanage de toutes et tous. Votre rejet de l'innovation est affligeante même si cela reste perfectible.

   

Au contraire ça me paraît tout à fait pertinent comme comparaison, au bout d'un moment derrière les mots il y a l'action et surtout l'inaction... Le côté semi autonome c'est impossible.

Par

En réponse à zzeelec

Si demain on me propose un véhicule capable de me conduire de chez moi au taf et d'assurer de longs trajets autoroutiers sans que j'aie à me préoccuper de la route, je signe tout de suite ! Ça s'appelle du temps de gagné, et ça vaut de l'or ! Imaginez convertir vos temps de trajet quotidien en temps de boulot pour pouvoir partir plus cool le matin et rentrer plus tôt le soir...

   

Ah parce que tu crois que ça va se passer comme ça ???

Non, tu en profitera pour regarder une série sur Netflix et tu arriveras complètement abruti au bureau ... si tu as encore un job bien sûr...

Par

En réponse à gibou78

Bonjour je suis malvoyant, heureusement une société a crée un pommeau de vitesse en braille afin de m aider dans mes déplacements ponctuels , je remercie aussi tesla et waze pour m assurer un moyen de locomotion et d autonomie digne de mon rang, pour ceux qui y vois du danger sur route ou bien même du roulage sur buffet en règle le terme dommage collatéral conviens mieux.. selon nous. Au plaisir

   

Tu es malvoyant et tu conduit ... tu nous prend vraiment pour des débiles...

Par

En réponse à PhilippeSouchon

Cet article est aberrant.

Il est évident que le progrès doit aller vers l'automatisation de la conduite et des flux routiers, étant donné qu'une IA ne reproduirait pas 99% voire 100% des erreurs qui causent embouteillages, accidents et autres éléments manifestement romantiques de la route.

Dans les avions de ligne, le pilotage automatique est la norme après le décollage, et avant l'atterrissage. Est-ce pour autant que les pilotes s'endorment ? Il suffit de prendre la conduite un peu plus au sérieux ; au pire, mettre un avertisseur sonore avant les sorties auxquelles il faut faire attention. En attendant que l'IA sache faire tout le trajet toute seule, ce qui ne manquera pas d'arriver.

Cet article a manifestement été écrit par un archétype de l'individualisme inconscient : voilà l'auteur qui se plaint de la confiance que l'on a dans Waze, parce que Waze ne cherche pas le meilleur trajet pour l'individu, mais pour le collectif. Comprend-t-il une seconde que le fait de réguler collectivement fait globalement gagner du temps à tout le monde ?

C'est la même mentalité complètement irrationnelle que les types qui bourrinent sur la voie de gauche, mettant de réguliers coups de freins parce qu'ils ne respectent pas la distance de sécurité avec le véhicule qui les précède, et augmentent, par effet domino, les chances d'embouteillage derrière, tout en restant persuadés qu'ils gagnent du temps en faisant cela.

Qu'un journaliste automobile ne soit même pas au courant du b.a.-ba des dynamiques de trafics routiers est assez affligeant, il faut bien dire.

   

Toi t'es Sheldon dans The Big Bang Theory.

Par

Le soucis pour moi c'est que même en non autonome, les 3/4 des automobilistes sont abrutis et souvent des assistés de première :biggrin::brosse:

Après perso, demain il y a une caisse qui me permet d'aller et revenir du taf de façon autonome, je signe direct !aucuns plaisirs ce genre de parcours...

Je pense aussi aux gens qui sont a l'heure actuelle "écartés" de la voiture: les aveugles, handicapés, les vieux, très jeunes,etc....il y a un véritable marché :bien:

Alors oui pour un passionné, la voiture autonome c'est un sacrilège...mais ne confondons pas tout...pour 99% des gens la bagnole c'est un outils, aller d'un point A a un point B, point barre.

La voiture passion ça se vit rarement en allant au taf (ça peut...mais ça dépends où on habite), la conduite quotidienne devient un enfer (trop de monde).

D'ailleurs....vous en voyez beaucoup d'essai de sportives / supercar en pleine ville? Aux heure de pointe sur une rocade/perif'? Ben non...ça se passe sur la côte d'azur ou sur route de campagne.

Car comme tout "produits" la voiture se "consomme" différemment suivant les usages, et ouais :bah:

Par

En réponse à ff317

L'avion est le moyen de transport le plus sûr d'après les statistiques.

   

Non c'est le train le plus sur.

Mais l'avion reste statistiquement plus sur que la voiture.

Par

En réponse à mekinsy

Doucement avec tes propos...:wink:

Jean Savary sur Cara, c'est le gars qui te sors du contexte aseptisé dans lequel tu vis.

Il est ici justement pour créer des débats.

(Sur les autres articles, c'est nous qui les créons...)

C'est très bien et il a tout à fait sa place sur Cara.

Je ne suis pas toujours d'accord avec lui et il peut comme a vous tous m'irriter dans ses prises de positons. :evil:

Seulement concernant la conduite autonome, il est dans le vrai ! :oui:

Quel est l'intérêt d'une conduite à 30, 40 voir 99% assistée ? :voyons:

Le but n'est il pas de s'affranchir totalement de la conduite ?? :bah:

Il y a quelque chose qui me dérange dans cette déferlante d'aides à la conduite aussi inutile que farfelue. :hum:

L'ESP, l'ABS, ca OUI ! C'est très utile sur routes ouvertes...

Et même indispensable.

Mais le maintien de voie ou autres gadgets consistant a agir ponctuellement à ta place, je n'en vois pas le moindre intérêt.

Seulement ça m'intéresse de savoir ce qu'en pense les autres automobilistes, d'où l'intérêt de ce débat...:miam:

   

Le problème de cette future autonomie sera en partie juridique !

Je renverse une personne très âgée ou un jeune enfant ?

D'autre part toute une génération de conducteurs prudents mais non geek ne s'en sort pas avec toutes ces aides intrusives .

Rien que le régulateur automatique sur périphérique est une galère d'ailleurs cela permet au constructeur de voir les véhicules plus souvent au garage pour changer les disques voilés et les plaquettes de freins!

L'intrusion dans la vie privée reste un facteur élevé, certains véhicules sont et seront équipés de caméra dans la cellule du véhicule et Dave tout ce que vous faites ! En cas d'accrochage qui dit que cette surveillance ne se retournera pas contre vous ?

De plus on chasse du poids et on rajoute des systèmes supplémentaires !

Il y aurait une solution en terme de sécurité routière, celle de déjà pouvoir immatriculer un véhicule que sur présentation d'un permis et d'une assurance valide , de mettre des contrôles physiques en place et pourquoi pas d'installer une vitesse limite variable en fonction de la fréquentation, arrêter les CT de complaisance, l'imposer aux deux roues , immobiliser les Véhicules dangereux , phares cassés, pneus lisses , Antipollution .....

Cela responsabiliserait déjà un peu plus les conducteurs que nous sommes.

Par

En réponse à charly_chine

Dans quelques dizaines d'années on se dira qu'on était fou de laisser des humains conduire, ou des hommes opérer.

L'évolution de l'IA, des micro calculateur lié au cloud et a la robotique va profondément changer notre société.

Ce sera une assistance de plus comme nous avons toujours connu au sein de notre évolution. et qui sera toujours dénigré par les anciens, les réacs.

   

J'espère que dans ton entourage personne n'utilise le gaz pour la cuisson, car il peut faire sauter le quartier.

Par

En réponse à PhilippeSouchon

Cet article est aberrant.

Il est évident que le progrès doit aller vers l'automatisation de la conduite et des flux routiers, étant donné qu'une IA ne reproduirait pas 99% voire 100% des erreurs qui causent embouteillages, accidents et autres éléments manifestement romantiques de la route.

Dans les avions de ligne, le pilotage automatique est la norme après le décollage, et avant l'atterrissage. Est-ce pour autant que les pilotes s'endorment ? Il suffit de prendre la conduite un peu plus au sérieux ; au pire, mettre un avertisseur sonore avant les sorties auxquelles il faut faire attention. En attendant que l'IA sache faire tout le trajet toute seule, ce qui ne manquera pas d'arriver.

Cet article a manifestement été écrit par un archétype de l'individualisme inconscient : voilà l'auteur qui se plaint de la confiance que l'on a dans Waze, parce que Waze ne cherche pas le meilleur trajet pour l'individu, mais pour le collectif. Comprend-t-il une seconde que le fait de réguler collectivement fait globalement gagner du temps à tout le monde ?

C'est la même mentalité complètement irrationnelle que les types qui bourrinent sur la voie de gauche, mettant de réguliers coups de freins parce qu'ils ne respectent pas la distance de sécurité avec le véhicule qui les précède, et augmentent, par effet domino, les chances d'embouteillage derrière, tout en restant persuadés qu'ils gagnent du temps en faisant cela.

Qu'un journaliste automobile ne soit même pas au courant du b.a.-ba des dynamiques de trafics routiers est assez affligeant, il faut bien dire.

   

Votre commentaire est aberrant.

L'article pointe le fait que l'automatisation actuelle qui est largement faillible, entraîne une baisse considérable de vigilance du conducteur qui paradoxalement reste toujours le responsable pénal du comportement de votre voiture.

Quand aux propos sur Wase, si vous l'utilisez souvent, bien que très performant, quelquefois il fait passer par un trajet prefectible car probablement que les informations avec lesquelles il a choisi le trajet ne sont plus d'actualité. Le journaliste pointe le fait que malgré que la solution choisie par wase soit de façon flagrante pas idéale, le conducteur l'applique sans discernement.

Par

En réponse à Chrisdu63

Cela aurait pu être un super article mais :

L'avis personnel du "journaliste" qui visiblement manque d'objectivité et que ses considérations politiques n'engagent que lui.

Vos inattentions en conduisant ne sont pas l'apanage de toutes et tous. Votre rejet de l'innovation est affligeante même si cela reste perfectible.

   

C'est intitulé "billet d'humeur", donc c'est forcément subjectif et c'est très bien comme ça. Les journalistes ont aussi le droit d'avoir un avis. Je préfère de loin un article subjectif, et qui se veut tel, qu'un article qui donne l'illusion de l'objectivité alors que c'est parfois un simple publi-reportage déguisé.

Par

En réponse à §pla423mo

Quel article méprisant et sans réflexion profonde :orni:.

   

Vous réagissez pour la plupart en "pour ou contre la voiture autonome". Ce n'est pas le sujet de ce billet : j'évoque le chemin qui y mène et qui sera long. Je parle de voitures qui ne sont pas encore autonomes, mais qui commencent en avoir l'apparence et prennent en charge une partie de nos actions les plus mobilisantes sur la route : rester dans sa voie et garder ses distances..

La question, c'est celle de la somnolence. Dans les stages de conduite, on conseille d'être le plus actif possible sur l'autoroute, se rabattre le plus souvent à droite, s'activer sur les rétros et les clignotants, anticiper les ralentissements, etc.

Faire fonctionner son cerveau et ses membres, c'est se protéger de l'endormissement. Le problème -entre autres - de ces voitures semi autonomes, c'est qu'elles invitent à en faire le moins possible, à mettre son cerveau en pause. Or, si vous arrivez à 130 sur une barrière de péage, ce n'est pas le freinage automatique qui suffira...

La voiture 100% autonome, je ne suis ni pour ni contre, bien au contraire. Ce qui m'inquiète c'est de survivre aux années qui nous en sépare. Je me demande parfois s'il est bien raisonnable d'y arriver progressivement avec des millions de bêta testeurs qui sont rarement au courant des limites et risques de ces équipements. Quelques milliers suffiraient peut-être à faire avancer le schmilblick...

Par

En réponse à Axel015

Non c'est le train le plus sur.

Mais l'avion reste statistiquement plus sur que la voiture.

   

Non ca depend de la periode sur laquelle tu observes le taux d'accidentalité mortelle. si on se base sur 2014 a 2019 alors oui le train est légèrement devant. Mais si on se focalise sur l'année comme 2019 seulement c'est l'avion qui passe devant... et alors si on regarde les chiffres 2020 il large le train. Bref ces deux là sont kifkif... après dans la pratique tu peux aller à Lima en avion.... mais pas en train...

Par §Deb384wp

Merci Jean Savary.

Un article plein de sens et de réflexion, heureusement que l'on a des commentaires pour redescendre sur terre illico au niveau du plancher des vaches...

Il y a des antinomies partout. Avoir un automatisme et un conducteur entraîné est effectivement antinomique. Je rappel ici que le problème de la commande de l'ordinateur par rapport à l'ordre (humain) n'est toujours pas réglé et que l'on ne se situe que dans un compromis (acceptable ?). L'aviation étant le premier impacté avec les commandes de vol électriques. Si vous pensez que tout est réglé, demander aux familles des 737MAX...

Ensuite, rappelons que la tâche est au jour d'aujourd'hui extrêmement difficile. Cela revient à écrire un langage non formel et à décider de vie et de mort, le premier étant plus dur que le second...

Dernier point qui me vient à l'esprit, si vous n'êtes pas maître du logiciel, c'est que quelqu'un autre l'est. Cela fonctionne comme ça en informatique. Une Mercedes dernier cri aux USA qui frappe un mur de plein fouet en ligne droite me vient à l'esprit là...

Par

En réponse à mekinsy

Doucement avec tes propos...:wink:

Jean Savary sur Cara, c'est le gars qui te sors du contexte aseptisé dans lequel tu vis.

Il est ici justement pour créer des débats.

(Sur les autres articles, c'est nous qui les créons...)

C'est très bien et il a tout à fait sa place sur Cara.

Je ne suis pas toujours d'accord avec lui et il peut comme a vous tous m'irriter dans ses prises de positons. :evil:

Seulement concernant la conduite autonome, il est dans le vrai ! :oui:

Quel est l'intérêt d'une conduite à 30, 40 voir 99% assistée ? :voyons:

Le but n'est il pas de s'affranchir totalement de la conduite ?? :bah:

Il y a quelque chose qui me dérange dans cette déferlante d'aides à la conduite aussi inutile que farfelue. :hum:

L'ESP, l'ABS, ca OUI ! C'est très utile sur routes ouvertes...

Et même indispensable.

Mais le maintien de voie ou autres gadgets consistant a agir ponctuellement à ta place, je n'en vois pas le moindre intérêt.

Seulement ça m'intéresse de savoir ce qu'en pense les autres automobilistes, d'où l'intérêt de ce débat...:miam:

   

L'ESP, perso, je m'en passe, y compris après 30 ans de permis.

Par

Comment partir de son vécue et conclure que c'est vrai pour tout le monde. Je peux aussi le faire mais cela ne va pas vous plaire :bah:

Je suis passé de pas de régulateur à régulateur simple et enfin régulateur de vitesse non adaptatif. Personnellement, je vois un grand confort au régulateur sur les longs trajets mais j'imagine que cela fait de moi un assisté. Quant à l'intérêt du régulateur adaptatif, il permet un plus grand confort car vous n'êtes pas obligé d'en permanence enlever votre régulateur parce que vous arrivez trop près de la voiture de devant et que vous ne pouvez pas déboiter (et oui, cela arrive). Le côté train me surprend car ça ne m'est jamais arrivé car je double dès que je le peux si ma vitesse décroit trop mais puisque M. Savary le dit, c'est que c'est vrai pour tous.

Un piéton, tout de noir vêtu, a décidé de traverser de nuit devant moi dans une zone non éclairée. La voiture m'a alerté qu'il y avait un obstacle et j'ai alors cherché ce que ça pouvait être. Quand je me suis rendu compte qu'il y avait un piéton, j'étais content d'avoir ce système au cas où même si finalement la voiture n'a pas freiné (elle avertit, puis freine mais j'avais déjà ralenti après l'alerte sonore). Suis-je un assisté ? Peut-être mais si cela peut sauver quelqu'un, j'en suis content.

Quand j'ai lu cette opinion, je me suis demandé comment M. Savary pouvait-il encore conduire une voiture alors qu'il y a un ABS, un ESP, un frein main électrique, des essuies-glaces intermittents voire automatiques ou encore des phares automatiques. Et je ne parlerai pas des l'hérésie d'avoir une direction assistée qui fait qu'il est extrêmement facile de tourner le volant aujourd'hui sans devoir faire d'efforts (c'est aussi une assistance).

Par

En réponse à §Deb384wp

Merci Jean Savary.

Un article plein de sens et de réflexion, heureusement que l'on a des commentaires pour redescendre sur terre illico au niveau du plancher des vaches...

Il y a des antinomies partout. Avoir un automatisme et un conducteur entraîné est effectivement antinomique. Je rappel ici que le problème de la commande de l'ordinateur par rapport à l'ordre (humain) n'est toujours pas réglé et que l'on ne se situe que dans un compromis (acceptable ?). L'aviation étant le premier impacté avec les commandes de vol électriques. Si vous pensez que tout est réglé, demander aux familles des 737MAX...

Ensuite, rappelons que la tâche est au jour d'aujourd'hui extrêmement difficile. Cela revient à écrire un langage non formel et à décider de vie et de mort, le premier étant plus dur que le second...

Dernier point qui me vient à l'esprit, si vous n'êtes pas maître du logiciel, c'est que quelqu'un autre l'est. Cela fonctionne comme ça en informatique. Une Mercedes dernier cri aux USA qui frappe un mur de plein fouet en ligne droite me vient à l'esprit là...

   

Les accidents des 737 Max sont principalement dus à des défauts de conception qui ont poussé les ingénieurs à utiliser l'informatique pour corriger des défauts physiques. Autrement dit, on est loin de ce que vous sous-entendez.

Au fait, de quand date l'A320 ?

Par §Deb384wp

En réponse à al7785

Les accidents des 737 Max sont principalement dus à des défauts de conception qui ont poussé les ingénieurs à utiliser l'informatique pour corriger des défauts physiques. Autrement dit, on est loin de ce que vous sous-entendez.

Au fait, de quand date l'A320 ?

   

C'est pas du tout ce qu'on annoncé Boeing, si on peux encore leur donner du crédit. La faute des pilotes, les circonstances ect... rappelez vous leurs réponses à l'époque. L'incidence de l'automatisation n'est pas anodine loin s'en faut, 727 et A320 y compris. Je me rappel d'un voyant problématique sur un A320 en France... tout le monde est mort. Pas de chance pour eux encore, mais c'est comme ça.

Maintenant, coller cela dans des voitures soit soi-disant autonome, des "autopilot" alors qu'on n'est pas foutu de gérer un simple téléphone portable en voiture, je trouve cela dangereux. On voit maintenant des mecs dormir en Tesla, faire du jeux vidéo; c'est pas la tête ahurie de la "conductrice" en train d'écraser un piéton qui ne feront changer d'avis. Cela se passera mal car ça se passe déjà mal.

Par

En réponse à al7785

Comment partir de son vécue et conclure que c'est vrai pour tout le monde. Je peux aussi le faire mais cela ne va pas vous plaire :bah:

Je suis passé de pas de régulateur à régulateur simple et enfin régulateur de vitesse non adaptatif. Personnellement, je vois un grand confort au régulateur sur les longs trajets mais j'imagine que cela fait de moi un assisté. Quant à l'intérêt du régulateur adaptatif, il permet un plus grand confort car vous n'êtes pas obligé d'en permanence enlever votre régulateur parce que vous arrivez trop près de la voiture de devant et que vous ne pouvez pas déboiter (et oui, cela arrive). Le côté train me surprend car ça ne m'est jamais arrivé car je double dès que je le peux si ma vitesse décroit trop mais puisque M. Savary le dit, c'est que c'est vrai pour tous.

Un piéton, tout de noir vêtu, a décidé de traverser de nuit devant moi dans une zone non éclairée. La voiture m'a alerté qu'il y avait un obstacle et j'ai alors cherché ce que ça pouvait être. Quand je me suis rendu compte qu'il y avait un piéton, j'étais content d'avoir ce système au cas où même si finalement la voiture n'a pas freiné (elle avertit, puis freine mais j'avais déjà ralenti après l'alerte sonore). Suis-je un assisté ? Peut-être mais si cela peut sauver quelqu'un, j'en suis content.

Quand j'ai lu cette opinion, je me suis demandé comment M. Savary pouvait-il encore conduire une voiture alors qu'il y a un ABS, un ESP, un frein main électrique, des essuies-glaces intermittents voire automatiques ou encore des phares automatiques. Et je ne parlerai pas des l'hérésie d'avoir une direction assistée qui fait qu'il est extrêmement facile de tourner le volant aujourd'hui sans devoir faire d'efforts (c'est aussi une assistance).

   

"Quant à l'intérêt du régulateur adaptatif, il permet un plus grand confort car vous n'êtes pas obligé d'en permanence enlever votre régulateur parce que vous arrivez trop près de la voiture de devant et que vous ne pouvez pas déboiter (et oui, cela arrive)."

Alors déjà, le régulateur de vitesse, t'es pas obligé de le couper, tu peux juste baisser la vitesse via des boutons en général ça marche très bien et ça t'oblige à rester attentif.

"Un piéton, tout de noir vêtu, a décidé de traverser de nuit devant moi dans une zone non éclairée. La voiture m'a alerté qu'il y avait un obstacle et j'ai alors cherché ce que ça pouvait être. "

Il est temps de remplacer vos ampoules par des led 12 000 lumens parce que la vous voyez plus rien apparemment... La nuit avec les feux on voit parfaitement un gars qui traverse je suis désolé...

Ce que vous ne comprenez pas et ce qui fait de vous un assisté j'en conviens c'est que vous confondez les progressions technologiques qui ne modifient pas le degrés d'attention et les pseudo techno qui vous rendent stupides au volant :

- La direction assisté, l'ABS, etc... ca ne change pas votre degrés d'attention au volant par contre le régulateur adaptatif vous fait perdre des réflexes car vous ne demandez plus à votre cerveau d'estimer vos distances de sécurité donc vous perdez le reflexe.

Par

En réponse à jean savary

Vous réagissez pour la plupart en "pour ou contre la voiture autonome". Ce n'est pas le sujet de ce billet : j'évoque le chemin qui y mène et qui sera long. Je parle de voitures qui ne sont pas encore autonomes, mais qui commencent en avoir l'apparence et prennent en charge une partie de nos actions les plus mobilisantes sur la route : rester dans sa voie et garder ses distances..

La question, c'est celle de la somnolence. Dans les stages de conduite, on conseille d'être le plus actif possible sur l'autoroute, se rabattre le plus souvent à droite, s'activer sur les rétros et les clignotants, anticiper les ralentissements, etc.

Faire fonctionner son cerveau et ses membres, c'est se protéger de l'endormissement. Le problème -entre autres - de ces voitures semi autonomes, c'est qu'elles invitent à en faire le moins possible, à mettre son cerveau en pause. Or, si vous arrivez à 130 sur une barrière de péage, ce n'est pas le freinage automatique qui suffira...

La voiture 100% autonome, je ne suis ni pour ni contre, bien au contraire. Ce qui m'inquiète c'est de survivre aux années qui nous en sépare. Je me demande parfois s'il est bien raisonnable d'y arriver progressivement avec des millions de bêta testeurs qui sont rarement au courant des limites et risques de ces équipements. Quelques milliers suffiraient peut-être à faire avancer le schmilblick...

   

Oui M. Savary, votre article est intéressant et souligne, à juste titre, le manque d'implication à la conduite d'un conducteur de voiture autonome.

Ce qui est normal puisqu'il sensé n'avoir rien à faire.

Les meilleurs exemples sont les vidéos de quelques olibrius surpris en train de faire une sieste en roulant ou ceux qui se prennent un camion arrêté sur l'autoroute car le système n'a pas fonctionné.

Nous ne pourrons pas, avant très longtemps, faire une confiance aveugle à la machine.

Mais où mettre le curseur dans ces conditions ?

Vous pointez donc du doigt, dans votre article, la responsabilité individuelle de chacun dans la maîtrise d'un véhicule normalement prévu pour faire tout tout seul.

Et on aura toujours des conducteurs négligents voire irresponsables.

Pour être honnête, je n'ai pas la réponse et encore moins la solution.

Je pense que c'est pour cette raison que ces systèmes ont du mal à être validés officiellement par les autorités des différents pays.

Je vois mal en effet un système qui surveillerait le conducteur en l'obligeant à la vigilance en permanence.

Comment mesurer le degré de vigilance du conducteur ??

C'est facile s'il a les yeux fermés, la bouche ouverte et qu'il ronfle mais beaucoup moins s'il a les yeux ouverts alors qu'il est en fait complètement perdu dans ses pensées et ne regarde plus ce qui se passe devant lui.

Et projetons nous sur les camions autonomes : quid si le système bugge et qu'un train de camions arrive sur un embouteillage ? Un carnage à n'en pas douter.

Question donc intéressante mais solution pas évidente.

Par

En réponse à §Deb384wp

C'est pas du tout ce qu'on annoncé Boeing, si on peux encore leur donner du crédit. La faute des pilotes, les circonstances ect... rappelez vous leurs réponses à l'époque. L'incidence de l'automatisation n'est pas anodine loin s'en faut, 727 et A320 y compris. Je me rappel d'un voyant problématique sur un A320 en France... tout le monde est mort. Pas de chance pour eux encore, mais c'est comme ça.

Maintenant, coller cela dans des voitures soit soi-disant autonome, des "autopilot" alors qu'on n'est pas foutu de gérer un simple téléphone portable en voiture, je trouve cela dangereux. On voit maintenant des mecs dormir en Tesla, faire du jeux vidéo; c'est pas la tête ahurie de la "conductrice" en train d'écraser un piéton qui ne feront changer d'avis. Cela se passera mal car ça se passe déjà mal.

   

Boeing a implémenté un logiciel qui avait une réaction contraire à l'intuition des pilotes qui n'étaient pas formés à utiliser ce système car il a mis des réacteurs trop gros et trop bas. C'est ça le problème initial.

Par

En réponse à Axel015

"Quant à l'intérêt du régulateur adaptatif, il permet un plus grand confort car vous n'êtes pas obligé d'en permanence enlever votre régulateur parce que vous arrivez trop près de la voiture de devant et que vous ne pouvez pas déboiter (et oui, cela arrive)."

Alors déjà, le régulateur de vitesse, t'es pas obligé de le couper, tu peux juste baisser la vitesse via des boutons en général ça marche très bien et ça t'oblige à rester attentif.

"Un piéton, tout de noir vêtu, a décidé de traverser de nuit devant moi dans une zone non éclairée. La voiture m'a alerté qu'il y avait un obstacle et j'ai alors cherché ce que ça pouvait être. "

Il est temps de remplacer vos ampoules par des led 12 000 lumens parce que la vous voyez plus rien apparemment... La nuit avec les feux on voit parfaitement un gars qui traverse je suis désolé...

Ce que vous ne comprenez pas et ce qui fait de vous un assisté j'en conviens c'est que vous confondez les progressions technologiques qui ne modifient pas le degrés d'attention et les pseudo techno qui vous rendent stupides au volant :

- La direction assisté, l'ABS, etc... ca ne change pas votre degrés d'attention au volant par contre le régulateur adaptatif vous fait perdre des réflexes car vous ne demandez plus à votre cerveau d'estimer vos distances de sécurité donc vous perdez le reflexe.

   

"Alors déjà, le régulateur de vitesse, t'es pas obligé de le couper, tu peux juste baisser la vitesse via des boutons en général ça marche très bien et ça t'oblige à rester attentif."

Vous pouvez le baisser autant que vous voulez, il y a un moment où vous devrez le couper si vous êtes bloqué derrière un conducteur qui passe son temps à changer sa vitesse en fonction du relief.

"Il est temps de remplacer vos ampoules par des led 12 000 lumens parce que la vous voyez plus rien apparemment... La nuit avec les feux on voit parfaitement un gars qui traverse je suis désolé..."

Quand je conduis, je regarde au loin. Si un piéton veut traverser une route en plein milieu de la campagne derrière un virage quand j'arrive dessus, il ne sert à rien d'avoir un meilleur éclairage pour le voir. Et pour info, j'ai déjà l'éclairage que vous préconisez mais vous êtes certainement un meilleur conducteur que moi et donc ce système est inutile pour vous.

"- La direction assisté, l'ABS, etc... ca ne change pas votre degrés d'attention au volant par contre le régulateur adaptatif vous fait perdre des réflexes car vous ne demandez plus à votre cerveau d'estimer vos distances de sécurité donc vous perdez le reflexe."

Combien de personnes roulent plus près de la voiture qui les précèdent parce qu'elles pensent que l'ABS les aidera à ne pas rentrer dedans ? Combien ne font pas attention quand les routes glissent un peu, ça peut même simplement être de la boue laissée par un tracteur, en se disant que l'ESP les aidera ? Autrement dit, ESP et ABS sont considérés par certains comme vous considérez le régulateur adaptatif.

Si on reprend le cas du régulateur adaptatif, vous pouvez régler une distance avec la voiture devant vous. Combien de conducteurs sans régulateur adaptatif roulent beaucoup plus près de la voiture se trouvant devant eux car elle a ralenti ? Les distance de sécurité sont un très mauvais exemple si vous souhaitez prouver l'inutilité des aides à la conduite.

Par

En réponse à gibou78

Bonjour je suis malvoyant, heureusement une société a crée un pommeau de vitesse en braille afin de m aider dans mes déplacements ponctuels , je remercie aussi tesla et waze pour m assurer un moyen de locomotion et d autonomie digne de mon rang, pour ceux qui y vois du danger sur route ou bien même du roulage sur buffet en règle le terme dommage collatéral conviens mieux.. selon nous. Au plaisir

   

On a le droit de conduire en étant mal voyant ?

Et c'est quoi en l'occurrence être mal voyant ? ne voir que d'un oeil (absence de profondeur du coup) ? Une amétropie normale ou plus que normale ?

Par

En réponse à §Deb384wp

C'est pas du tout ce qu'on annoncé Boeing, si on peux encore leur donner du crédit. La faute des pilotes, les circonstances ect... rappelez vous leurs réponses à l'époque. L'incidence de l'automatisation n'est pas anodine loin s'en faut, 727 et A320 y compris. Je me rappel d'un voyant problématique sur un A320 en France... tout le monde est mort. Pas de chance pour eux encore, mais c'est comme ça.

Maintenant, coller cela dans des voitures soit soi-disant autonome, des "autopilot" alors qu'on n'est pas foutu de gérer un simple téléphone portable en voiture, je trouve cela dangereux. On voit maintenant des mecs dormir en Tesla, faire du jeux vidéo; c'est pas la tête ahurie de la "conductrice" en train d'écraser un piéton qui ne feront changer d'avis. Cela se passera mal car ça se passe déjà mal.

   

Tu connais un appareil électronique à l'abri de toute défaillance ?

À l'inverse, et à l'extrême dans le raisonnement je le reconnais, un terroriste au volant d'un véhicule dit intelligent ne pourrait peut-être pas se permettre de foncer sur une Rambla pleine de touristes...

Même un simple téléphone peut tuer quelqu'un avec une batterie qui prend feu.... faut-il interdire les téléphones pour autant ?

Par §Deb384wp

En réponse à al7785

Boeing a implémenté un logiciel qui avait une réaction contraire à l'intuition des pilotes qui n'étaient pas formés à utiliser ce système car il a mis des réacteurs trop gros et trop bas. C'est ça le problème initial.

   

Boeing était parfaitement au courant de tout puisqu'il ont conçu le problème.

Le choix a été fait en toute conscience puisque une solution (backup sensors) était proposé mais... en option.

La formation des pilotes a été supprimé puisque c'était le problème justement, avec la réutilisation de leur cellule trop vielle pour ses moteurs.

Le problème est exactement comme à lac Mégantic, l'argent, c'est tout.

Par §Deb384wp

En réponse à jroule75

On a le droit de conduire en étant mal voyant ?

Et c'est quoi en l'occurrence être mal voyant ? ne voir que d'un oeil (absence de profondeur du coup) ? Une amétropie normale ou plus que normale ?

   

en autopilot de Tesla seulement :)

Par

En réponse à §Deb384wp

Boeing était parfaitement au courant de tout puisqu'il ont conçu le problème.

Le choix a été fait en toute conscience puisque une solution (backup sensors) était proposé mais... en option.

La formation des pilotes a été supprimé puisque c'était le problème justement, avec la réutilisation de leur cellule trop vielle pour ses moteurs.

Le problème est exactement comme à lac Mégantic, l'argent, c'est tout.

   

Donc vous reconnaissez que le problème originel n'est pas l'électronique mais une erreur de conception qui était de monter des moteurs non adaptés à cet appareil.

Par

En réponse à al7785

"Alors déjà, le régulateur de vitesse, t'es pas obligé de le couper, tu peux juste baisser la vitesse via des boutons en général ça marche très bien et ça t'oblige à rester attentif."

Vous pouvez le baisser autant que vous voulez, il y a un moment où vous devrez le couper si vous êtes bloqué derrière un conducteur qui passe son temps à changer sa vitesse en fonction du relief.

"Il est temps de remplacer vos ampoules par des led 12 000 lumens parce que la vous voyez plus rien apparemment... La nuit avec les feux on voit parfaitement un gars qui traverse je suis désolé..."

Quand je conduis, je regarde au loin. Si un piéton veut traverser une route en plein milieu de la campagne derrière un virage quand j'arrive dessus, il ne sert à rien d'avoir un meilleur éclairage pour le voir. Et pour info, j'ai déjà l'éclairage que vous préconisez mais vous êtes certainement un meilleur conducteur que moi et donc ce système est inutile pour vous.

"- La direction assisté, l'ABS, etc... ca ne change pas votre degrés d'attention au volant par contre le régulateur adaptatif vous fait perdre des réflexes car vous ne demandez plus à votre cerveau d'estimer vos distances de sécurité donc vous perdez le reflexe."

Combien de personnes roulent plus près de la voiture qui les précèdent parce qu'elles pensent que l'ABS les aidera à ne pas rentrer dedans ? Combien ne font pas attention quand les routes glissent un peu, ça peut même simplement être de la boue laissée par un tracteur, en se disant que l'ESP les aidera ? Autrement dit, ESP et ABS sont considérés par certains comme vous considérez le régulateur adaptatif.

Si on reprend le cas du régulateur adaptatif, vous pouvez régler une distance avec la voiture devant vous. Combien de conducteurs sans régulateur adaptatif roulent beaucoup plus près de la voiture se trouvant devant eux car elle a ralenti ? Les distance de sécurité sont un très mauvais exemple si vous souhaitez prouver l'inutilité des aides à la conduite.

   

La problématique de fond de certaines de ces aides à la conduite , c'est qu(il y a une délégation de conduite sans qu'il y ait délégation de responsabilité. Quand on utilise un régulateur de vitesse, on est certes toujours responsable de sa vitesse, mais si l'on arrive à prouver que le système n'a pas respecté sur le plat la consigne et que le véhicule roule à 150 ald de 130 le constructeur sera condamné (si on le prouve).

Dans le cas de ces aides comme régulateur adaptatif etc, le constructeur fait bien attention de laisser le conducteur pénalement responsable. Il se lave les mains en cas d'accident. C'est clairement écrit.

Mais quand un système fonctionne très souvent correctement au bout d'un moment, le conducteur déléguera totalement la conduite au système sans crainte du bug. C'est bien le fond du problème surveiller un système qui nous incite à ne pas le surveiller. Que l'on me raconte ce que l'on veut, mais c'est contre nature.

On délègue ou pas? Que l'on ne me compare pas avec l'aviation, car les temps de réaction ne sont pas dans les même ordres de grandeur. Le Rio Paris les pilotes ont eu plus de 2 mn pour rectifier. On notera que l'accident du mont saint Odile par exemple est aussi l'anti thèse de ce problème avec des avertisseurs de collision qui bugguaient perpétuellement et dont les pilotes n'ont pas tenu compte. la nature humaine est ainsi, même pour les plus forts.

Le système est fourbe, il remplit les fonctions correctement mais il est certain qu'il va avoir une défaillance au moment ou quelquefois, on s'y attend le moins. C'est pervers!

Par §Deb384wp

En réponse à teebow

Tu connais un appareil électronique à l'abri de toute défaillance ?

À l'inverse, et à l'extrême dans le raisonnement je le reconnais, un terroriste au volant d'un véhicule dit intelligent ne pourrait peut-être pas se permettre de foncer sur une Rambla pleine de touristes...

Même un simple téléphone peut tuer quelqu'un avec une batterie qui prend feu.... faut-il interdire les téléphones pour autant ?

   

Les moyens pour un avion ne sont pas du même ordre de grandeur. Sur un zinc, c'est deux ordinateurs différents, programmés dans deux langages différents, fabriqués par deux constructeurs différents qui se synchronise constamment.

Je vois pas les constructeurs d'auto faire un tel effort, et on ne vois pas des dizaines de million d'avion dans le ciel, mais des voitures (sur la route) si. On voit d'ailleurs le niveau aujourd'hui chez Tesla ou les autres, et je ne parle pas de PSA avec des ordi du niveau des années 80 (pour une caisse de 2007), début 80 je précise et je ne n'exagère rien. Il y a un peu de retard à l'allumage non ?

Le logiciel qui tourne, quasiment pas (ou peu) de méthode formelle pour les faire tourner sur avion. Sur les voitures, zéro, nada, donc il y a des bugs, donc il y aura des morts. Simple logique.

Pour les terroristes, pas de peur, si les états ne s'en mêle pas, il n'y en aura pas. D'ailleurs ils sont passés aux virus pour l'ingénierie sociale, ça marche bien mieux comme on peux voir.

Pour les téléphones, oui si on reste dans cette tendance autoritarisme et totalitaire, on pourrais les interdire, on vivait avant sans pas plus mal et même mieux, mais cela serait sans doute plus sage d'informer tout le monde des risques réels peut être.

Par

En réponse à Chrisdu63

Cela aurait pu être un super article mais :

L'avis personnel du "journaliste" qui visiblement manque d'objectivité et que ses considérations politiques n'engagent que lui.

Vos inattentions en conduisant ne sont pas l'apanage de toutes et tous. Votre rejet de l'innovation est affligeante même si cela reste perfectible.

   

Faut pas chercher plus loin que le récent article sur le sujet vu par l'EuroNCAP...

ça a fait causer mais comme ça s'est arrêté, on appelle ça remettre une pièce dans la machine pour faire du clic!

Voilà, caradisiac en a eu 1 de ma part, il n'en auront pas d'autre sur ce sujet... :chut:

Par

En réponse à §Deb384wp

Les moyens pour un avion ne sont pas du même ordre de grandeur. Sur un zinc, c'est deux ordinateurs différents, programmés dans deux langages différents, fabriqués par deux constructeurs différents qui se synchronise constamment.

Je vois pas les constructeurs d'auto faire un tel effort, et on ne vois pas des dizaines de million d'avion dans le ciel, mais des voitures (sur la route) si. On voit d'ailleurs le niveau aujourd'hui chez Tesla ou les autres, et je ne parle pas de PSA avec des ordi du niveau des années 80 (pour une caisse de 2007), début 80 je précise et je ne n'exagère rien. Il y a un peu de retard à l'allumage non ?

Le logiciel qui tourne, quasiment pas (ou peu) de méthode formelle pour les faire tourner sur avion. Sur les voitures, zéro, nada, donc il y a des bugs, donc il y aura des morts. Simple logique.

Pour les terroristes, pas de peur, si les états ne s'en mêle pas, il n'y en aura pas. D'ailleurs ils sont passés aux virus pour l'ingénierie sociale, ça marche bien mieux comme on peux voir.

Pour les téléphones, oui si on reste dans cette tendance autoritarisme et totalitaire, on pourrais les interdire, on vivait avant sans pas plus mal et même mieux, mais cela serait sans doute plus sage d'informer tout le monde des risques réels peut être.

   

Euh, tu parles des familles des victimes des 737max, je pourrais dire la même chose des familles des victimes de Berlin/Barcelone/Nice ...

On ne vit pas dans un monde utopiste où il suffit de dire aux Etats de laisser les autres tranquilles pour éviter les actes terroristes. Pas sûr que celui qui a dernièrement joué avec un hachoir près des anciens locaux de Charlie soit intéressé par le hacking informatique....

Et oui, le progrès a toujours été source de craintes et de morts...

Il fallait être sacrément audacieux pour tester les premiers avions, parachutes, ballons dirigeables, fusées, la lune etc...comme aujourd'hui avec les jetpack (vas-y Francky c'est bon !)

Quel pekin moyen aurait imaginé monter un jour dans un avion aux débuts des premiers tests, et pourtant maintenant c'est devenu d'une banalité tout comme ceux qui veulent partir en apesanteur (il y en a déjà certains qui le sont sur terre, pas besoin de décoller pour ça !)

Attention, je ne suis pas en train de dire qu'il faut que les automobilistes soient considérés comme des bêta-testeurs, les tests de la voiture autonome sont déjà en cours depuis très longtemps, ça ne date pas d'hier...

Ainsi va l'évolution de la mobilité, on aura beau trouver ça fou, dangereux etc, ça deviendra une réalité qu'il faudra juste accepter.

Par

En réponse à teebow

Euh, tu parles des familles des victimes des 737max, je pourrais dire la même chose des familles des victimes de Berlin/Barcelone/Nice ...

On ne vit pas dans un monde utopiste où il suffit de dire aux Etats de laisser les autres tranquilles pour éviter les actes terroristes. Pas sûr que celui qui a dernièrement joué avec un hachoir près des anciens locaux de Charlie soit intéressé par le hacking informatique....

Et oui, le progrès a toujours été source de craintes et de morts...

Il fallait être sacrément audacieux pour tester les premiers avions, parachutes, ballons dirigeables, fusées, la lune etc...comme aujourd'hui avec les jetpack (vas-y Francky c'est bon !)

Quel pekin moyen aurait imaginé monter un jour dans un avion aux débuts des premiers tests, et pourtant maintenant c'est devenu d'une banalité tout comme ceux qui veulent partir en apesanteur (il y en a déjà certains qui le sont sur terre, pas besoin de décoller pour ça !)

Attention, je ne suis pas en train de dire qu'il faut que les automobilistes soient considérés comme des bêta-testeurs, les tests de la voiture autonome sont déjà en cours depuis très longtemps, ça ne date pas d'hier...

Ainsi va l'évolution de la mobilité, on aura beau trouver ça fou, dangereux etc, ça deviendra une réalité qu'il faudra juste accepter.

   

Attention, je ne suis pas en train de dire qu'il faut que les automobilistes soient considérés comme des bêta-testeurs,

Non ils le sont dans les faits !

Par §Deb384wp

En réponse à teebow

Euh, tu parles des familles des victimes des 737max, je pourrais dire la même chose des familles des victimes de Berlin/Barcelone/Nice ...

On ne vit pas dans un monde utopiste où il suffit de dire aux Etats de laisser les autres tranquilles pour éviter les actes terroristes. Pas sûr que celui qui a dernièrement joué avec un hachoir près des anciens locaux de Charlie soit intéressé par le hacking informatique....

Et oui, le progrès a toujours été source de craintes et de morts...

Il fallait être sacrément audacieux pour tester les premiers avions, parachutes, ballons dirigeables, fusées, la lune etc...comme aujourd'hui avec les jetpack (vas-y Francky c'est bon !)

Quel pekin moyen aurait imaginé monter un jour dans un avion aux débuts des premiers tests, et pourtant maintenant c'est devenu d'une banalité tout comme ceux qui veulent partir en apesanteur (il y en a déjà certains qui le sont sur terre, pas besoin de décoller pour ça !)

Attention, je ne suis pas en train de dire qu'il faut que les automobilistes soient considérés comme des bêta-testeurs, les tests de la voiture autonome sont déjà en cours depuis très longtemps, ça ne date pas d'hier...

Ainsi va l'évolution de la mobilité, on aura beau trouver ça fou, dangereux etc, ça deviendra une réalité qu'il faudra juste accepter.

   

Eh bien moi je trouve qu'avec les problèmes déjà connus, lancer des automobilistes en tant que béta-testeur avec des logiciels et des ordinateurs aussi mal foutu c'est pas de la folie, c'est du suicide, pour certains seulement certes mais cela ne change rien à la situation. Quand ça tombe sur vous, c'est du 100%, à la charge du client s'il vous plaît puisque légalement partant c'est à vous de sortir toutes les preuves, ce qui est impossible vu que vous n'avez pas droit à l'accès du micro-code (Copyright again), facile donc...

Sur des choses on ne peux plus basic, du genre piloter une boite de vitesse, voir qu'on perd des rapports (en marche) avec une batterie à 11,96 V (une batterie de 12V) est symptomatique de la situation actuelle, le pognon à tout prix et tant pis pour la casse.

Là on au au bord d'un très grand précipice, mais ne vous inquiété pas, tous ensemble on va faire un grand pas en avant...

Par

Excellent billet d'humeur, dont la conclusion évidente nous ramène au plaisir aujourd'hui presque incongru de conduire un objet destiné à la mobilité , encore faut il que l'objet en question ne décide rien à votre place, au rythme actuel il ne restera plus bientôt plus que la voiture de collection à se laisser mener par son pilote. N'est oublié qu'une seule chose le nombre croissant de détenteurs du carton rose et lorsque la voiture sera totalement autonome, il sera bien entendu impossible pour réguler cette population en mouvement de le faire en faisant confiance à une quelconque intelligence humaine. Reste le clin d'oeil à Waze qui, tout comme n'importe quel GPS devait au départ associer une aide et une complémentarité à un minimum de curiosité et de connaissance en géographie mais incite en fait à ne jamais savoir où l'on est ni comment on y arrive et bien entendu à ne jamais être capable de refaire le même trajet sans l'aide d'une machine. L'efficience à un prix celui de devenir dépendants au mieux, au pire de moins en moins curieux donc fatalement moins cortiqués.

Par

En réponse à roc et gravillon

Je ne l'emploie qu'en cas de détection de petits polissons ( souvent en 206 ) qui ne respectent pas les codes de respect dûs aux journalistes blanchis sous le harnais...

   

Depuis quand le tutoiement est il un manque de respect ? :bah:

C'est juste mon côté américain qui ressort. :langue:

Par

Mon je suis assez d'accord avec l'article

Je n'aime pas l'idée qu'une machine va contrôler l'engin qui peut me tuer dans un environnement ouvert comme la route (différent sur des rails)

moi je tolére le régulateur vitesse non adaptatif qui rend juste plus simple les trajets à vitesse stabilisé. Mais rien de net sur les freins et la direction, j'aurai jamais totalement confiance à part dans des bouchons éventuellement puisque là, ma vie ne sera pas en jeu

En plus j'ai jamais vraiment l'impression de perdre mon temps, j'écoute des podcasts, des livres audios, ou de la musique, ça me donne pas du tout l'impression de perdre mon temps (sauf bouchons)

Par

En réponse à PhilippeSouchon

Cet article est aberrant.

Il est évident que le progrès doit aller vers l'automatisation de la conduite et des flux routiers, étant donné qu'une IA ne reproduirait pas 99% voire 100% des erreurs qui causent embouteillages, accidents et autres éléments manifestement romantiques de la route.

Dans les avions de ligne, le pilotage automatique est la norme après le décollage, et avant l'atterrissage. Est-ce pour autant que les pilotes s'endorment ? Il suffit de prendre la conduite un peu plus au sérieux ; au pire, mettre un avertisseur sonore avant les sorties auxquelles il faut faire attention. En attendant que l'IA sache faire tout le trajet toute seule, ce qui ne manquera pas d'arriver.

Cet article a manifestement été écrit par un archétype de l'individualisme inconscient : voilà l'auteur qui se plaint de la confiance que l'on a dans Waze, parce que Waze ne cherche pas le meilleur trajet pour l'individu, mais pour le collectif. Comprend-t-il une seconde que le fait de réguler collectivement fait globalement gagner du temps à tout le monde ?

C'est la même mentalité complètement irrationnelle que les types qui bourrinent sur la voie de gauche, mettant de réguliers coups de freins parce qu'ils ne respectent pas la distance de sécurité avec le véhicule qui les précède, et augmentent, par effet domino, les chances d'embouteillage derrière, tout en restant persuadés qu'ils gagnent du temps en faisant cela.

Qu'un journaliste automobile ne soit même pas au courant du b.a.-ba des dynamiques de trafics routiers est assez affligeant, il faut bien dire.

   

Euh... Le collectif (le borg), l individualisme (l être humain). Je préfère TRÈS LARGEMENT l être humain. Mais dans votre réflexion, vous associez individu à égoïste. Ce n est pas du tout la même chose. L être humain est "libre", comme dit Jean, il a son libre arbitre. Et vous parlez du "bien commun" du "collectivisme", mais si waz vous fait TOUS passer par un autre chemin, ben vous déplacez le problème. Et en plus c est la machine qui vous obligera à passer ou elle l à décidé. En gros vous devenez prisonnier de la machine.

CQFD.

Par §Deb384wp

En réponse à PhilippeSouchon

Cet article est aberrant.

Il est évident que le progrès doit aller vers l'automatisation de la conduite et des flux routiers, étant donné qu'une IA ne reproduirait pas 99% voire 100% des erreurs qui causent embouteillages, accidents et autres éléments manifestement romantiques de la route.

Dans les avions de ligne, le pilotage automatique est la norme après le décollage, et avant l'atterrissage. Est-ce pour autant que les pilotes s'endorment ? Il suffit de prendre la conduite un peu plus au sérieux ; au pire, mettre un avertisseur sonore avant les sorties auxquelles il faut faire attention. En attendant que l'IA sache faire tout le trajet toute seule, ce qui ne manquera pas d'arriver.

Cet article a manifestement été écrit par un archétype de l'individualisme inconscient : voilà l'auteur qui se plaint de la confiance que l'on a dans Waze, parce que Waze ne cherche pas le meilleur trajet pour l'individu, mais pour le collectif. Comprend-t-il une seconde que le fait de réguler collectivement fait globalement gagner du temps à tout le monde ?

C'est la même mentalité complètement irrationnelle que les types qui bourrinent sur la voie de gauche, mettant de réguliers coups de freins parce qu'ils ne respectent pas la distance de sécurité avec le véhicule qui les précède, et augmentent, par effet domino, les chances d'embouteillage derrière, tout en restant persuadés qu'ils gagnent du temps en faisant cela.

Qu'un journaliste automobile ne soit même pas au courant du b.a.-ba des dynamiques de trafics routiers est assez affligeant, il faut bien dire.

   

Je ne répondrait pas sur les pilotes d'avion. Le jour ou vous en verrez un rater son atterrissage le téléphone d'une main alors là on aura effectivement quelque chose à comparer, vendredi j'ai bien failli m'en taper un comme ça qui arrivait sur le rond point à toute vitesse en train de parler le portable d'une main. Les pilotes d'avion ont un peu plus d'étique et d'entraînement au vol.

Je ne parlerais pas de vos connaissance en "IA", je suis sûr que vous êtes très bon analyste programmeur, même si j'ai quelques doutes sur vos compétences en réseaux de neurones.

Je suis parfaitement d'accord avec vos remarques sur l'attitude sur la file de gauche mais un ordinateur aux commandes ferait exactement la même chose si on le lui demande, c'est juste l'intention qui cloche.

Non, le seul truc qui cloche vraiment, c'est l'usage péjoratif de l'adjectif "romantique". Vous n'avez il me semble pas l'excuse d'être américain, pays où l'on a tourné cet adjectif en insulte, donc ce serait gentil de ne pas utiliser "romantique" dans cet usage des plus détestables dans le pays de Stendhal, au moins tant que ce pays existe tout du moins.

Par

L'article fait apparaître un point intéressant : Que se passe-t-il lorsque automatisme se désengage brutalement ?

On a vu que lors du vol AF447 Rio-Paris, les pilotes ont été incapables de maîtriser la situation, ce qui a entraîné le crash de l'appareil alors qu'ils étaient éveillés et qu'il avaient plusieurs minutes pour analyser la situation et réagir correctement.

Alors on peut s'inquiéter de ce que fera l'humain placé derrière le volant quand il faudra réagir en moins d'une seconde, voire beaucoup moins.

Par

La nullité de cet article est assez affligeante. On le lira en rigolant un bon coup dans 5 ans. Ce niveau de "troll" (pas dautres mots) est véritablement exceptionnel... en fait, je dis 5 ans mais comme Tesla lance la nouvelle version de son Autopilot dans 3~6 mois, il faudra peut-être moins longtemps que ça.

Par

En réponse à Twingomatic

L'article fait apparaître un point intéressant : Que se passe-t-il lorsque automatisme se désengage brutalement ?

On a vu que lors du vol AF447 Rio-Paris, les pilotes ont été incapables de maîtriser la situation, ce qui a entraîné le crash de l'appareil alors qu'ils étaient éveillés et qu'il avaient plusieurs minutes pour analyser la situation et réagir correctement.

Alors on peut s'inquiéter de ce que fera l'humain placé derrière le volant quand il faudra réagir en moins d'une seconde, voire beaucoup moins.

   

Bah il fera comme ça :

"Hey Mercedes, évite moi l'accident !" :biggrin:

Par

En réponse à Lekkerman

La nullité de cet article est assez affligeante. On le lira en rigolant un bon coup dans 5 ans. Ce niveau de "troll" (pas dautres mots) est véritablement exceptionnel... en fait, je dis 5 ans mais comme Tesla lance la nouvelle version de son Autopilot dans 3~6 mois, il faudra peut-être moins longtemps que ça.

   

Il faut faire le tri de l'utile dans tout ce qui est proposé.

La plupart de ces aides a la conduite sont inadaptées au quotidien de bien des gens en Europe. En fait, les seules voies rapides sont adaptées a ces nouveautés et il n'y a pas de détecteur de voie rapide avant activation. Les paramètres a portée du conducteur sont sans effet, sauf la désactivation.

Il n'y a aucune raison de jetter ces fonctions mais il faut maîtriser leur activation.

Par

Pour moi, soit c'est 100% autonome et y a pas de volant, soit c'est manuel. Mais l'entre deux est dangereux.

Lors d'un test d'une model S avec autopilot, j'avais détesté cette sensation de devoir vérifier plutôt que de faire. Au final c'était presque la même fatigue!

Par

Pour moi conduire est une corvée, ce ne sera jamais la liberté. Je vous crois vontaire pour faire vrombir votre moteur cheveux au vent, c'est d'un machisme...

Par

En réponse à JF2

Excellent billet d'humeur, dont la conclusion évidente nous ramène au plaisir aujourd'hui presque incongru de conduire un objet destiné à la mobilité , encore faut il que l'objet en question ne décide rien à votre place, au rythme actuel il ne restera plus bientôt plus que la voiture de collection à se laisser mener par son pilote. N'est oublié qu'une seule chose le nombre croissant de détenteurs du carton rose et lorsque la voiture sera totalement autonome, il sera bien entendu impossible pour réguler cette population en mouvement de le faire en faisant confiance à une quelconque intelligence humaine. Reste le clin d'oeil à Waze qui, tout comme n'importe quel GPS devait au départ associer une aide et une complémentarité à un minimum de curiosité et de connaissance en géographie mais incite en fait à ne jamais savoir où l'on est ni comment on y arrive et bien entendu à ne jamais être capable de refaire le même trajet sans l'aide d'une machine. L'efficience à un prix celui de devenir dépendants au mieux, au pire de moins en moins curieux donc fatalement moins cortiqués.

   

Je me fais régulièrement klaxonner, dépasser par des abrutis qui ne respectent ni les limitations de vitesse, ni les lignes continues. Parfois ils sont aussi bourrés ou sous l'emprise d'une drogue...

Vivement que tout cela disparaisse et que les routes soient plus sûre. Moins d'accidents mais pas aucun accident.

Par

En réponse à zzeelec

Si demain on me propose un véhicule capable de me conduire de chez moi au taf et d'assurer de longs trajets autoroutiers sans que j'aie à me préoccuper de la route, je signe tout de suite ! Ça s'appelle du temps de gagné, et ça vaut de l'or ! Imaginez convertir vos temps de trajet quotidien en temps de boulot pour pouvoir partir plus cool le matin et rentrer plus tôt le soir...

   

Si t'étais plus efficace durant ton temps de travail tu n'aurais pas à en ramener chez toi. Perso' une fois boulot fini, je suis à jour et ma famille passe first. Et dans le temps de délassement, il y a la conduite. Après c'est sûr qu'en ma GS et ta clio, la notion de détente et de plaisir est totalement différente.

Par

En réponse à vVDB

Je me fais régulièrement klaxonner, dépasser par des abrutis qui ne respectent ni les limitations de vitesse, ni les lignes continues. Parfois ils sont aussi bourrés ou sous l'emprise d'une drogue...

Vivement que tout cela disparaisse et que les routes soient plus sûre. Moins d'accidents mais pas aucun accident.

   

lol je suis sûr que tu es à 45 quand c'est 50 et que t'es le genre à avoir une file de 500m de caisse collé à toi car tu traînes aux heures où les gens sont pressés. Pourquoi? parce que t'as le discours type de ce genre de casse burne.... Si on te double sur des lignes blanches à tout va, il y a certainement une raison car moi ça ne m'arrive jamais. Et puis cette bonne réflexion de vieux shnock comme je les aimes parce qu'ils te double, il sont " certainement bourrés ou drogués" :buzz:

Par

L'urgence technologique n'est peut-être pas là

où on pense en matière de déplacements. Si déjà on pouvait s'affranchir des camions sur autoroutes et en périphérie des grandes villes ce se serait un grand progrès à tout point de vue. Et plusieurs camions en conduite autonome ça s'appelle un train. Ensuite les voitures particulières c'est sans doute secondaire et ça ne fontionnera que lorsque tout ce qui roule sera autonome yc les vélos et les trottinettes. A ce moment Amazon livrera avec des drones. :voyons:

Par

En réponse à Chris-Tof

Euh... Le collectif (le borg), l individualisme (l être humain). Je préfère TRÈS LARGEMENT l être humain. Mais dans votre réflexion, vous associez individu à égoïste. Ce n est pas du tout la même chose. L être humain est "libre", comme dit Jean, il a son libre arbitre. Et vous parlez du "bien commun" du "collectivisme", mais si waz vous fait TOUS passer par un autre chemin, ben vous déplacez le problème. Et en plus c est la machine qui vous obligera à passer ou elle l à décidé. En gros vous devenez prisonnier de la machine.

CQFD.

   

L'urgence est un mot galvaudé. Les rêveurs commencent a voir que leur monde d'après est quand même un peu identique au monde d'avant.

C'est a peu prés ce qu'il y a de plus sur en ces temps troublés.

Par

En réponse à Twingomatic

L'article fait apparaître un point intéressant : Que se passe-t-il lorsque automatisme se désengage brutalement ?

On a vu que lors du vol AF447 Rio-Paris, les pilotes ont été incapables de maîtriser la situation, ce qui a entraîné le crash de l'appareil alors qu'ils étaient éveillés et qu'il avaient plusieurs minutes pour analyser la situation et réagir correctement.

Alors on peut s'inquiéter de ce que fera l'humain placé derrière le volant quand il faudra réagir en moins d'une seconde, voire beaucoup moins.

   

en effet d'autant que des études ont montrés qu'une personne dans un mode conduite automne a un temps de réaction optimal de 5 s en restant vaguement attentif et si ces personnes sont au tel, lisent leurs mail ou bossent, comme se voyait déjà faire un intervenant (sigh !) là on explose les record de passivité

d'ailleurs on voir déjà des vidéo de tesla, je crois, en mode autonome qui vont percuter des obstacles parfaitement évitable

Par

En réponse à lorenzozozo

lol je suis sûr que tu es à 45 quand c'est 50 et que t'es le genre à avoir une file de 500m de caisse collé à toi car tu traînes aux heures où les gens sont pressés. Pourquoi? parce que t'as le discours type de ce genre de casse burne.... Si on te double sur des lignes blanches à tout va, il y a certainement une raison car moi ça ne m'arrive jamais. Et puis cette bonne réflexion de vieux shnock comme je les aimes parce qu'ils te double, il sont " certainement bourrés ou drogués" :buzz:

   

Pour information il y a aujourd'hui je trouve, sur les routes, aux heures de pointe, p:coucou:lus d'énervés que de vieux qui se traînent, même bourrés.:coucou:

Par

En réponse à charlooze

Pour moi, soit c'est 100% autonome et y a pas de volant, soit c'est manuel. Mais l'entre deux est dangereux.

Lors d'un test d'une model S avec autopilot, j'avais détesté cette sensation de devoir vérifier plutôt que de faire. Au final c'était presque la même fatigue!

   

Mais absolument.... où se situe la différence réelle entre mener une bva au régulateur adaptatif sur autoroute, avec freinage automatisé et lane assist, détecteur de fatigue et le pilotage automatique dont il est ici question ?

Qui t'oblige à garder les mains sur le volant.

Absolument négligeable...

Et quelque part bien plus de stress dans le second cas, quand on garde en mémoire les images que l'on a tous vues sur des caisses ( Tesla en général ) allant se planter parce qu'un évènement pas prévu au programme est advenu...

Par

En réponse à mekinsy

Depuis quand le tutoiement est il un manque de respect ? :bah:

C'est juste mon côté américain qui ressort. :langue:

   

L'anglais fait pareil Monoski...

Respecte Maître Jean, vouvoie-le et file droit...

Par

moi le peux parler de ce que je vois en voiture d'auto école

c'est une calamité ces aides, une véritable infantilisation

rien que l'allumage automatique des feux ... ça sert à rien d'apprendre la machine fait a ma place ok et quand ça bug il y a plus personne

pour le moment on peut encore en débrayer certains quand ça sera plus plus le cas je vous dit pas le niveau des futurs conducteurs .... qui rouleront pas forcement dans des voitures équipés !

L' 'avertisseur d'AM et ils font plus l'effort de vérifier par eux même

L'assistance de trajectoire sinon ils vont croire qu'ils maitrisent alors qu'en fait non

pour infos pour le moment la réglementation n'autorise pas un examinateur à obliger de débrayer toutes les options d'aides ... je vous laisse imaginer les conséquences

Par

Bonjour,

L'humain existe par ses erreurs. Robotiser notre vie finira un jour par remplacer notre libre arbitre par une IA, avec une puce intégrée dans notre corps qui transmettra a cette IA qui nous alertera sur notre smartphone directement connecté a notre cerveau qui bloquera automatiquement nos réactions humaines.

Bienvenu au pays des Borgs, l'assimilation au collectif est proche.

Par

En réponse à roc et gravillon

L'anglais fait pareil Monoski...

Respecte Maître Jean, vouvoie-le et file droit...

   

Il faudra en toucher deux mots aux catholiques qui ne respecte pas Dieu dans ce cas::blague:

"Notre Père, qui es aux cieux, que TON nom soit sanctifié."

https://youtu.be/eEH-VuHHREM

:fleur:

Par

Une belle bêtise qui tuera un bon paquet de personne. Le progrès. C'est comme quand on invente une arme qui tue plus vite plus de monde. Le Va c'est ce progrès là....

Par

En réponse à gotomtom

C’est une tribune qui montre l’avis du journaliste. Dans l’aviation, c’est aussi un immense défi. On a déjà vu des avions où les 2 pilotes se sont endormis.

Mais dans l’ensemble, il n’y a jamais eu aussi peu d’accident d’avion actuellement alors qu’on a un nombre de vol record (avant le Covid évidemment). Donc, le pilotage automatique et tout le reste a apporté bcp de sécurité, mais le challenge pour les pilotes.

   

Incomparable !!!!!! Deux coucous dans un ciel grand comme jupiter ou il se passe rien. Je comprends pas que cet argument à la noix revienne à chaque fois....

L'ordinateur se contente de rien faire et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. et si un capteur deconne il crashe fissa l'avion et envoit sans état d'âme tous les passagers au valaha. Il en a rien à cirer de la vie humaine.

Un route c'est compliqué. Faut anticiper pour pas cartonner. Faut sentir le truc. Voir que le gars en face est sur son tel ou sa radio donc qu'il va vous tamponner et donc meme si vous avez priorité vous passez pas.

Aucun ordi ne pourra gérer ça.

Donc soit toutes les caisses sont Va. Soit c'est mort.

Le mois dernier je loue une caisse qui veut gérer ma life. J'ai désactivé le franchissement de ligne. Et pire les phares auto ça gere aussi mal que les essuie-glaces auto : plutot mal que bien. Au final je gardais la manette plein phare tirée vers moi pour avoir de la lumière. Merci me soit disant progrès. Meme une 404 m'aurait pas emmerdee comme ça...

Par

Excellent billet d’humeur qui pointe bien la problématique et pose des questions plus larges sur notre avenir. Et merci pour la photo, elle est jolie la blonde au volant :) J’aime moins la voiture en revanche…

Déjà à la base je trouve que le débat est faussé car on chercher à concilier l’inconciliable. Personnellement, je n’ose pas imaginer la conduite autonome quand je vois à quel point je déteste toutes les assistances et modes de conduite préprogrammés. Eh quoi !? Je ne suis pas capable de doser mes efforts sur le volant ou les pédales, ni de garder les yeux ouverts ? Mon être évolué, vieux de 10 000 ans, est-il à ce point dépassé que je dois être assisté pour… pourquoi au fait ? Pour me diminuer mentalement et physiquement encore davantage, afin de m’assister toujours plus, tout en me demandant de rester vigilant dans la somnolence chronique autorisée qu’on me vend comme la solution miracle à des déplacements sécurisés sans pour autant traiter les problèmes de fond récurrents tels que formation/sécurité active/fiabilité/état des routes/etc. ? C’est bien bordélique tout ça.

Quand on ralentit ou cesse toute activité physique, le corps régresse. Idem pour le cerveau. Le vrai progrès est-il vraiment plus d’assistance ou de stimulation ? Plus de responsabilité ou de déresponsabilisation ?

La voiture intelligente m’offre plus de temps libre en retour ? Des gars s’emmerdent en voiture ? Ils doivent s’emmerder dans leur vie tout court. Voiture, oh douce et belle voiture, fais-moi la conversation ! Cuisine-moi mon repas et sort les poubelles pendant que je mate la belle blonde en merco qui tchate sur tinder avec la voiture d’en face.

Par ailleurs, en supposant que les technologies soient efficientes et irréprochables, je pense que le vrai progrès c’est pas de mettre plus de technologie, qui est de fait marchande donc intéressée avec tous les problèmes financiers/juridiques/autres que cela génère ; au contraire, c’est de mettre plus d’humain : détection/formation des conducteurs irresponsables et immatures, aménagement des territoires/débats pour l’organisation des lieux et modes de travail par rapport aux lieux de vie (déplacements à pied et transports collectifs VS voiture particulière lobotomisée, télétravail, etc.). On résonne encore en se demandant comment améliorer le système actuel qui est bancal sans se demander si le système est légitime. Pire, on laisse des questions clés devoir être résolues par des entreprises privées plutôt que par ou avec des collectivités, seules à même d’organiser la vie en société. J’appelle ça une régression. Ca rappelle le débat sur les OGM censés résoudre les problèmes de la faim dans le monde, sans remettre en cause tout le reste. C’est juste la science qui veut se faire du pognon en fermant les yeux sur l’inhumanité du monde qu’elle entretient voire créée.

A la rigueur, le seul vrai intérêt qu’on peut trouver aux bagnoles autonomes pour certaines fonctions, c’est l’autonomie de certains handicapés. Mais si en parallèle la société décide de se reposer sur les seules technologies en rapport plutôt qu’un véritable service à la personne et une vraie organisation collective, c’est qu’au fond, on n’a toujours pas accepté l’idée même qu’une personne puisse être handicapée.

Autre intérêt : justifier une taxe sur le poids des véhicules…

Soyons optimistes, un jour, le progrès dans le déplacement, ce sera la téléportation, alors la voiture autonome, bof, c’est déjà has been.

Comparer des avions, des voitures et des trains (et les bateaux ?), ça n’a rien à voir. L’avion et le métro, ils sont seuls dans leurs périmètres respectifs. Pourquoi les trains n’ont-ils pas de conduite autonome/zéro conducteur comme les métros, depuis le temps ? Parce qu’ils circulent en milieux ouverts où tout peut arriver, contrairement à un métro dans son tunnel fermé au public et aux z’animaux. De nombreuses bagnoles sur des chaussées non séparées et dans les deux sens au milieu des villes et campagnes avec des gens ayant des directions multiples, c’est pas la même paire de manche. Et si on suit la logique de l’automatisation et de la massification des transports individuels, ça devient des transports collectifs, donc le progrès c’est bien de réfléchir à pourquoi et comment on se déplace avant d’ajouter des fonctionnalités. Et, si je dis pas de connerie, dans les (tous ?) trains, le conducteur doit appuyer toutes les X secondes (genre toutes les 5 secondes) sur un bouton relié aux bureaux en gares pour vérifier qu’il ne s’endort pas. S’il n’appuie pas, les gars du bureau l’appelle. S’il ne répond pas, le bureau déclenche un freinage automatique du train. Vous voulez appuyer toutes les X secondes sur un bouton dans votre bagnole pour prouver à l’IA que vous êtes vigilants ? Autant conduire normalement.

Quant à finir en homo sapiens composé d’un cerveau assisté par une IA, et dont les membres physiques du reste du corps sont remplacés par des pièces métalliques, le tout sous contrôle de sociétés monopolistiques ou états totalitaires, voire sous la coupe de dieu lui-même… non merci ! J’aime la nature telle qu’elle est, ses limites qui nous rend humbles, ambitieux et responsables, et qui fait de nous des êtres humains.

Par

Ouaip... Réac ou pas, consultez les chercheurs, spécialistes du sujet avant de reprendre sans recul aucun les dorés de tel ou tel média.... Les soit disant avancées technologiques révolutionnaires yvsont toujours annoncées juste avant les votes des budgets recherches. À l'INRIA, personne, je pense, ne mettra les fesses dans un véhicule autonome en plein centre de paname avant quelques décennies. Même si l'IA 'progresse', on est encore loin du compte... D'après Elon, on va sur Mars en 2025... On en reparlera.... Dans des revues scientifiques soit disant sérieuses, on promettait, pour rappel, en 1988, des voitures individuelles voka tes pour l'an 2000. En 2020, elles vous rattachent toujours au sol, et à la vie, Via des galettes de caoutchouc...

Par

Arf.lire : annonces de tél ou tel média et les voitures volantes

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

   

en me permettant de faire autre chose que de devoir regarder la route?

j'en doute. :bah:

bon, y a Tesla, mais on n'est pas sûr d'arriver à destination.

Par

En réponse à vVDB

Pour moi conduire est une corvée, ce ne sera jamais la liberté. Je vous crois vontaire pour faire vrombir votre moteur cheveux au vent, c'est d'un machisme...

   

On peut tout à faire prendre du plaisir à conduire sans pour autant faire ronfler son moteur ou rouler comme un connard ...

En tout cas, une chose est sûre : si conduire était pour moi une telle corvée, je me demanderais ce que je fous ici ...

Imagine-t-on un chauve rentrer dans un salon de coiffure ?

Par

On savait déjà que l'abus d'écran rendait stupide, que le QI, qui n'avait jamais cessé de progresser depuis qu'on le mesure, a commencer à régresser dès le milieu des années 90, la voiture autonome va finir le boulot. Idiocracy n'est pas un film humoristique mais une documentaire anticipatif !

Par §Deb384wp

En réponse à MAXDECMER

Bonjour,

L'humain existe par ses erreurs. Robotiser notre vie finira un jour par remplacer notre libre arbitre par une IA, avec une puce intégrée dans notre corps qui transmettra a cette IA qui nous alertera sur notre smartphone directement connecté a notre cerveau qui bloquera automatiquement nos réactions humaines.

Bienvenu au pays des Borgs, l'assimilation au collectif est proche.

   

Excellent remarque, merci. C'est par l'erreur que l'on fait l'apprentissage des réseaux de neurones naturels comme le cerveaux humain au hasard.

Et c'est ainsi que la science à toujours progresser. Mais on a le droit de vouloir tout stopper aussi...

E. Klein:

https://www.youtube.com/watch?v=NlP8bom5F9k

https://www.youtube.com/watch?v=OHVXHwrGapc

Par §Deb384wp

En réponse à synthol

Incomparable !!!!!! Deux coucous dans un ciel grand comme jupiter ou il se passe rien. Je comprends pas que cet argument à la noix revienne à chaque fois....

L'ordinateur se contente de rien faire et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. et si un capteur deconne il crashe fissa l'avion et envoit sans état d'âme tous les passagers au valaha. Il en a rien à cirer de la vie humaine.

Un route c'est compliqué. Faut anticiper pour pas cartonner. Faut sentir le truc. Voir que le gars en face est sur son tel ou sa radio donc qu'il va vous tamponner et donc meme si vous avez priorité vous passez pas.

Aucun ordi ne pourra gérer ça.

Donc soit toutes les caisses sont Va. Soit c'est mort.

Le mois dernier je loue une caisse qui veut gérer ma life. J'ai désactivé le franchissement de ligne. Et pire les phares auto ça gere aussi mal que les essuie-glaces auto : plutot mal que bien. Au final je gardais la manette plein phare tirée vers moi pour avoir de la lumière. Merci me soit disant progrès. Meme une 404 m'aurait pas emmerdee comme ça...

   

Très juste.

Regarder les autres pour anticiper, laisser plus d'espace à ceux qui sont à l'évidence débutants, "sentir" un problème vous arriver dessus, éviter le mec qui a sa barre à mine prête à l'emploi, il y a du pain sur la planche pour les IA...

Ici, le gars très honnête de chez Renault refroidit les espoirs fous en ne disant que l'évidence que l'on sait depuis pas mal de temps, il a tout bon:

https://www.youtube.com/watch?v=Yok5FO_Od6c

Par

En réponse à jean savary

Vous réagissez pour la plupart en "pour ou contre la voiture autonome". Ce n'est pas le sujet de ce billet : j'évoque le chemin qui y mène et qui sera long. Je parle de voitures qui ne sont pas encore autonomes, mais qui commencent en avoir l'apparence et prennent en charge une partie de nos actions les plus mobilisantes sur la route : rester dans sa voie et garder ses distances..

La question, c'est celle de la somnolence. Dans les stages de conduite, on conseille d'être le plus actif possible sur l'autoroute, se rabattre le plus souvent à droite, s'activer sur les rétros et les clignotants, anticiper les ralentissements, etc.

Faire fonctionner son cerveau et ses membres, c'est se protéger de l'endormissement. Le problème -entre autres - de ces voitures semi autonomes, c'est qu'elles invitent à en faire le moins possible, à mettre son cerveau en pause. Or, si vous arrivez à 130 sur une barrière de péage, ce n'est pas le freinage automatique qui suffira...

La voiture 100% autonome, je ne suis ni pour ni contre, bien au contraire. Ce qui m'inquiète c'est de survivre aux années qui nous en sépare. Je me demande parfois s'il est bien raisonnable d'y arriver progressivement avec des millions de bêta testeurs qui sont rarement au courant des limites et risques de ces équipements. Quelques milliers suffiraient peut-être à faire avancer le schmilblick...

   

"La voiture 100% autonome, je ne suis ni pour ni contre, bien au contraire": c'est quoi le contraire de ni pour et ni contre ?

Finalement, vous êtes pour ou contre ?

"t avec des millions de bêta testeurs qui sont rarement au courant des limites et risques de ces équipements" : cela semble une critique directe à tesla qui qualifie l'AP de fonction "beta".

Ce qui est rigolo c'est que cette fonction "beta"... prend les sorties toutes seules, donc vous n'auriez pas râté une sortie avec une Tesla.

Cette fonction beta voit aussi les stops et les feux et s'arrêtent si nécessaire.

Cette fonction beta voit si quelqu'un va rentrer sur l'autoroute et va gêner pour freiner et laisser la voiture s'insérer sans problème.

Cett fonction beta va birurquer du bon côté aux embranchements ou prendre les bretelles toutes seules.

Bref, cette fonction "beta" fait bien plus que tous les autres systèmes actuelles et a moins d'accident que quand les Tesla sont conduites.

Enfin, c'est marrant que vous citiez EuroNCap sans même avoir pris le temps de lire le test. Si la Tesla a un mauvais score en terme d'engagement, c'est parce que :

- la Tesla n'a pas de HUD (rien à voir avec un engagement quel qu'il soit mais bon)

- la Tesla conduit et si on veut prendre la main, il faut vraiment tourner le volant avec une intention claire (car il y a un point dur) pour qu'il n'y ait aucune erreur sur l'intention.

- il n'y a pas de monitoring par caméra... ce qui est en train de changer avec un update à venir qui utilise la caméra intérieur.

Bre,f la Tesla conduit, pas le conducteur et c'est ce qu'on veut : que les choses soient claires. Je ne supporte pas ces systèmes où il faut conduire car le système est incapable de tenir dans la voie quand ça tourne trop ou que la couleur des lignes ne convient pas ou parce que ça merde car du coup on ne peut jamais savoir si ça va marcher ou pas et donc cela ne sert à rien.

Par

En réponse à Axel015

"Quant à l'intérêt du régulateur adaptatif, il permet un plus grand confort car vous n'êtes pas obligé d'en permanence enlever votre régulateur parce que vous arrivez trop près de la voiture de devant et que vous ne pouvez pas déboiter (et oui, cela arrive)."

Alors déjà, le régulateur de vitesse, t'es pas obligé de le couper, tu peux juste baisser la vitesse via des boutons en général ça marche très bien et ça t'oblige à rester attentif.

"Un piéton, tout de noir vêtu, a décidé de traverser de nuit devant moi dans une zone non éclairée. La voiture m'a alerté qu'il y avait un obstacle et j'ai alors cherché ce que ça pouvait être. "

Il est temps de remplacer vos ampoules par des led 12 000 lumens parce que la vous voyez plus rien apparemment... La nuit avec les feux on voit parfaitement un gars qui traverse je suis désolé...

Ce que vous ne comprenez pas et ce qui fait de vous un assisté j'en conviens c'est que vous confondez les progressions technologiques qui ne modifient pas le degrés d'attention et les pseudo techno qui vous rendent stupides au volant :

- La direction assisté, l'ABS, etc... ca ne change pas votre degrés d'attention au volant par contre le régulateur adaptatif vous fait perdre des réflexes car vous ne demandez plus à votre cerveau d'estimer vos distances de sécurité donc vous perdez le reflexe.

   

On s'en fout de perdre des reflexes...si le système le gère mieux que l'humain.

L'humain est incapable de réagir aussi vite qu'un radar au changement de vitesse d'une voiture devant soi. C'est pour ça qu'il y a des feux stops car sans feux stops, il y aurait plein de carton. Et même avec des feux stops, c'est on ou off donc on sait pas si le mec pile ou juste ralentit doucement (maintenant, certaines voitures allument même les warnings en cas de fortes décélerations).

Dans certains cas, le temps de réaliser que le mec devant freine vraiment fort, il est trop tard. Ce qui explique tous accidents du genre. Un régulateur adaptatif avec un radar est bien meilleur que n'importe quel humain.

Le fait est que la fatigue est un facteur majeur de mortalité donc oui, tout ce qui réduit la fatigue est bénéfique, contrairement à ce que tu prétends.

Par

En réponse à roc et gravillon

Mais absolument.... où se situe la différence réelle entre mener une bva au régulateur adaptatif sur autoroute, avec freinage automatisé et lane assist, détecteur de fatigue et le pilotage automatique dont il est ici question ?

Qui t'oblige à garder les mains sur le volant.

Absolument négligeable...

Et quelque part bien plus de stress dans le second cas, quand on garde en mémoire les images que l'on a tous vues sur des caisses ( Tesla en général ) allant se planter parce qu'un évènement pas prévu au programme est advenu...

   

C'est bien, l'autopersuasion à la méthode Coué, parfois ça marche !

En parallèle, les conducteurs de Tesla qui utilise l'AP (version EAP ou FSD donc avec changement de voies, prises des bifurcations ou sorties...) ne peuvent plus s'en passer. Comme quoi...

Par

En réponse à d9b66217

On s'en fout de perdre des reflexes...si le système le gère mieux que l'humain.

L'humain est incapable de réagir aussi vite qu'un radar au changement de vitesse d'une voiture devant soi. C'est pour ça qu'il y a des feux stops car sans feux stops, il y aurait plein de carton. Et même avec des feux stops, c'est on ou off donc on sait pas si le mec pile ou juste ralentit doucement (maintenant, certaines voitures allument même les warnings en cas de fortes décélerations).

Dans certains cas, le temps de réaliser que le mec devant freine vraiment fort, il est trop tard. Ce qui explique tous accidents du genre. Un régulateur adaptatif avec un radar est bien meilleur que n'importe quel humain.

Le fait est que la fatigue est un facteur majeur de mortalité donc oui, tout ce qui réduit la fatigue est bénéfique, contrairement à ce que tu prétends.

   

Un régulateur adaptatif permet de garder les distances de sécurité...

Chose que l'humain ne fait pas. :bah:

Le problème c'est que les autres conducteurs s'imicent la ou il y a de la place, donc le régulateur freine pour maintenir la distance de sécurité....

Ce qui provoque le freinage du système.

Le système en lui même fonctionne bien, mais avec des conducteurs qui roulent à 10 mètres les uns des autres à 130km/h...C'est compliqué puisque le système calcul un écart bien plus important.

Je rappelle que cet écart doit être d'au moins 78 mètres pour un conducteur humain. :tourne:

D'ou pourquoi je pense que le mélange entre VA et VM n'est pas possible...Faute à des conducteurs qui ne respectent pas le code de la route.

Par

En réponse à mekinsy

Un régulateur adaptatif permet de garder les distances de sécurité...

Chose que l'humain ne fait pas. :bah:

Le problème c'est que les autres conducteurs s'imicent la ou il y a de la place, donc le régulateur freine pour maintenir la distance de sécurité....

Ce qui provoque le freinage du système.

Le système en lui même fonctionne bien, mais avec des conducteurs qui roulent à 10 mètres les uns des autres à 130km/h...C'est compliqué puisque le système calcul un écart bien plus important.

Je rappelle que cet écart doit être d'au moins 78 mètres pour un conducteur humain. :tourne:

D'ou pourquoi je pense que le mélange entre VA et VM n'est pas possible...Faute à des conducteurs qui ne respectent pas le code de la route.

   

Je n'ai pas compris où tu veux en venir... Sur la Tesla, tu choisis l'écart par rapport à la voiture de devant. Si la voiture voit une voiture s'insérer elle ralentit pour laisser la place.

Et si cela t'arrive régulièrement, cela veut dire que tu devrais te rabattre à droite. Je vois pas le problème.

 

Par

En réponse à d9b66217

Je n'ai pas compris où tu veux en venir... Sur la Tesla, tu choisis l'écart par rapport à la voiture de devant. Si la voiture voit une voiture s'insérer elle ralentit pour laisser la place.

Et si cela t'arrive régulièrement, cela veut dire que tu devrais te rabattre à droite. Je vois pas le problème.

   

En fait, nous doutons non pas que tu ai le permis, mais que tu conduise souvent !

 

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos