Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Dacia partira à la conquête du monde

Dans Economie / Politique / Industrie

Dacia partira à la conquête du monde

Limité à l'Europe et quelques pays du Maghreb, Dacia pourrait devenir un acteur mondial. Mais il faut d'abord faire monter en gamme Renault.

Il a beau avoir un positionnement low-cost, le roumain Dacia est la pépite du groupe Renault. Un succès commercial qui, malgré les prix tirés vers le bas, dégage de belles marges. Mais Dacia, c'est un succès européen. La marque est surtout distribuée sur le Vieux Continent.

À l'international, Dacia est seulement présent dans quelques pays autour de la Méditerranée, notamment le Maroc et l'Algérie. Les produits low-cost sont pourtant bien distribués sur d'autres continents, mais par Renault. Ainsi, en Inde ou au Brésil, le Duster arbore un Losange. Une situation qui pourrait changer. Luca de Meo, patron du groupe Renault, indique dans un entretien à Automotive News que Dacia peut avoir un destin mondial.

Mais la priorité est d'abord de faire monter en gamme Renault, pour dégager la place en dessous afin d'implanter Dacia. Ce qui va demander du temps, surtout dans les pays émergents où la gamme Renault est surtout constituée de Dacia rebadgées. Luca de Meo voit donc loin. Pour lui, ce repositionnement prendra au moins une génération et demie du cycle de vie d'un véhicule. Il reconnaît que la conquête mondiale de Dacia ne commencerait pas avant une dizaine d'années.

Preuve d'ailleurs que ce n'est pas pour tout de suite : Luca de Meo confirme que la version de série du concept Dacia Bigster sera encore vendue en tant que Renault en Amérique Latine.

SPONSORISE

Actualité Dacia

Toute l'actualité

Forum Dacia

Commentaires (31)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le monde low cost nous attend

Par

"Mais la priorité est d'abord de faire monter en gamme Renault"

Ben dis donc, bon courage camarade, parce que y'a du boulot !!!!!

Par

La marque Dacia n'est absolument pas connue à la base. Déjà en France début des années 2000 on se demandait ce que c'était.

Si les Dacia sont rebadgées Renault ailleurs c'est parce que la marque Renault est bien plus connue à l'internationnale et que la gamme de produit UE de Renault ne correspond pas aux besoins de marchés émergents.

Donc plutôt que de créer une gamme spécifique Renault plus adaptées pour certains pays, autant prendre les produits Dacia qui à l'origine devaient justement être cantonné à ce type de marché (développement en Europe de l'Est). Mais Dacia est pas connu....compliqué d'implanter une marque à partir de rien.

La solution c'est le mix.

Une marque connue et déjà implantée, Renault, avec des produits adaptés au marchés émergents.

De Méo en fait voit la seconde étape qui est effectivement d’internationaliser Dacia. Mais effectivement il faudra pour ça que Renault fasse un bon en avant.

Je me demande si 1 génération 1/2 suffira. Je dirai plus 3....

C'est pas que mais il y a quand même du boulot.

Après moi je suis pas devin hein....

Par

Monter, monter mais en haut de l'arbre, il n'y a qu'une seule branche bien fragile, pas de place pour tout le monde. En bas, là où est Dacia, il y a beaucoup de place et les branches sont solides. encore un effort et il va y avoir des Dacia Clio, …

En résumé, il est plus facile de prendre 10 euros a 100,000 personnes que de prendre 1 million a une seule personne.

Par

ah ah ah...... faire monter en gamme RENAULT, et donc vouloir faire payer cher des RENAULT????

Mais qui voudra?

Pour libérer de la place en dessous pour DACIA donc, et vouloir faire payerDU dacia au prix du RENAULT actuel, bien sur prix actuel transposé à environ 10 ans plus tard, car ce serait dans une génération et demie des modèles actuels.....

Qui voudra payer du DACIA à ce prix??????

Et puis meme, je prédis moi, du très mal , pour tous les constructeurs, dans les quelques années à vivre, le prix de toutes les bagnoles confondues devient de plus en plus indécent..... et les contraintes liées aux voitures et à la circulation de plus en plus insupportables...... les gens s'en détournent de plus en plus de l'automobile, décident de garder leur voiture le plus longtemps possible, ou si ils sont obligés d'en changer, dépensent le moins possible, en occasion.....

N'oublions pas qu'avec une occasion thermique ou hybride simple, avec vignette critair 1, la violette, on peut voir sur du long terme encore, jusqu'à 2030 facile, et meme plus peut etre pour les ZFE, et d'ici là, peut etre que l'electrique, ou je ne sais quoi, sera peut etre plus abordable et plus efficient pour la vraie vie.....

Par

En réponse à anneaux nîmes.

La marque Dacia n'est absolument pas connue à la base. Déjà en France début des années 2000 on se demandait ce que c'était.

Si les Dacia sont rebadgées Renault ailleurs c'est parce que la marque Renault est bien plus connue à l'internationnale et que la gamme de produit UE de Renault ne correspond pas aux besoins de marchés émergents.

Donc plutôt que de créer une gamme spécifique Renault plus adaptées pour certains pays, autant prendre les produits Dacia qui à l'origine devaient justement être cantonné à ce type de marché (développement en Europe de l'Est). Mais Dacia est pas connu....compliqué d'implanter une marque à partir de rien.

La solution c'est le mix.

Une marque connue et déjà implantée, Renault, avec des produits adaptés au marchés émergents.

De Méo en fait voit la seconde étape qui est effectivement d’internationaliser Dacia. Mais effectivement il faudra pour ça que Renault fasse un bon en avant.

Je me demande si 1 génération 1/2 suffira. Je dirai plus 3....

C'est pas que mais il y a quand même du boulot.

Après moi je suis pas devin hein....

Peugeot a fait sa montée en gamme en 1 génération de voitures, il faut s’en donner les moyens.

Renault part peut-être de plus loin, bien que la dernière Clio a déjà fait un bon en qualité perçue

Par

En réponse à frank656

Le monde low cost nous attend

Quand on voit en Europe une compacte de 130ch à plus de 30000 euros, il y a beaucoup de place en-dessous ! Et c'est l'Europe.

Après si vous préférez qu'une marque Premium vende partout, notamment dans des pays où seule une élite peut se les offrir, alors que là cela permettrait d'offrir un produit relativement à jour pour un prix accessible, dans des pays bien moins riches que la France. En quoi ça vous embête ?

Par

Les voitures coûtent trop cher, c'est un fait. Depuis les années 80, nous avons consacré de plus en plus d'argent à des dépenses "obligatoires" comme la téléphonie, l'informatique et autres joyeusetés. Le prix des voitures n'a pas baissé puisqu'à chaque génération les normes environnementales et de sécurité, les équipements pléthoriques, les taxes, les tarifs d'assurance renchérissent systématiquement le coût de fabrication, le prix de vente et le coût d'utilisation. Par ailleurs d'autres ont ont explosé pour les ménages; le logement, la santé, les loisirs.

Il faudra choisir: nous ne pourrons pas continuer à consacrer autant d'argent à notre mobilité qui sera de plus en plus taxée. Alors oui, il faut des voitures plus frugales. Et peut-être plus ludiques, parce que qu'est-ce qu'on s'ennuie parfois au volant de nos salons roulants.

Par

Moi ça ne me dérange absolument pas de payer une Renault plus chère, mais à condition que la qualité et la fiabilité soit au rendez-vous.

Donc pour cela j'ai besoin d'être rassuré et il me faut une garantie comprise dans le prix supérieur à 2 ans.

5 ans serait un minimum.

D'ailleurs il me semble que DACIA c'est une garantie de 3 ans alors que Renault 2.

Par

En réponse à PhilVerce

Les voitures coûtent trop cher, c'est un fait. Depuis les années 80, nous avons consacré de plus en plus d'argent à des dépenses "obligatoires" comme la téléphonie, l'informatique et autres joyeusetés. Le prix des voitures n'a pas baissé puisqu'à chaque génération les normes environnementales et de sécurité, les équipements pléthoriques, les taxes, les tarifs d'assurance renchérissent systématiquement le coût de fabrication, le prix de vente et le coût d'utilisation. Par ailleurs d'autres ont ont explosé pour les ménages; le logement, la santé, les loisirs.

Il faudra choisir: nous ne pourrons pas continuer à consacrer autant d'argent à notre mobilité qui sera de plus en plus taxée. Alors oui, il faut des voitures plus frugales. Et peut-être plus ludiques, parce que qu'est-ce qu'on s'ennuie parfois au volant de nos salons roulants.

Il y a une telle démesure sur le marché automobile que la mobilité dont tu parles peut être assurée sans peine avec le simple choix de la gamme inférieure. La première catégorie B venue est bien supérieure a la R8, petite familiale de 1965.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire