Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Déconfinement : le gouvernement veut favoriser l'usage du vélo

Déconfinement : le gouvernement veut favoriser l'usage du vélo

Pour le gouvernement, la sortie du confinement est l'occasion de se convertir au vélo. Afin de favoriser l'usage des cycles, il va prendre en charge une partie des coûts de réparation de votre vélo !

Le pays devrait commencer à se déconfiner le 11 mai. Mais le retour au travail suscite des inquiétudes, notamment chez ceux qui doivent utiliser les transports en commun, où respecter la distanciation sociale est une mission impossible aux heures de pointe.

Pour réduire le nombre de personnes dans les métros, tram ou bus, le gouvernement souhaite agir sur plusieurs leviers. Il a notamment demandé aux entreprises de continuer à favoriser le télétravail et à mettre en place des horaires décalés. Il souhaite aussi pousser les Français vers d'autres moyens pour se déplacer, à commencer par le vélo. Le ministère de la Transition Écologique vient déjà de présenter un plan de 20 millions d'euros pour encourager la pratique de la petite reine.

La mesure phare est une prise en charge exceptionnelle jusqu’à 50 € d’un montant hors taxe pour la remise en état d’un vélo au sein d’un réseau de réparateurs référencés. C'est ainsi l'occasion de remettre en service un vélo qui traîne dans votre garage ou votre cave depuis des lustres, en s'occupant enfin de ces pneus crevés, cette chaîne cassée ou ces freins HS.

Le gouvernement annonce aussi une prise en charge jusqu’à 60 % des coûts d’installation de places de stationnement temporaires pour vélo, et des formations gratuites d'une à deux heures avec un moniteur agréé pour apprendre à circuler en toute sécurité. De plus, le ministère rappelle l'arrivée imminente du forfait mobilités durables qui permettra aux entreprises d'aider à hauteur de 400 € par an leurs employés utilisant le vélo.

Autre aspect très important pour faciliter la pratique du vélo : le gouvernement soutient les projets de création de pistes cyclables temporaires, avec une aide financière auprès des collectivités territoriales et surtout une simplification réglementaire. Ainsi, la mise en place de pistes temporaires sera dispensée d’autorisations préalables, notamment des Architectes des Bâtiments de France. De nombreuses voies devraient apparaître dans les prochains jours.

Pour le gouvernement, l'enjeu est sanitaire, mais il est aussi écologique. Certains craignent que l'épidémie soit favorable à l'usage de la voiture individuelle. Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, a déclaré : "Alors que 60 % des trajets effectués en France en temps normal font moins de 5 km, les semaines à venir représentent une occasion pour de nombreux Français, d’ores et déjà cyclistes ou non, de choisir le vélo pour se rendre au travail ou faire des déplacements de proximité".

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire