Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Déconfinement : le gouvernement veut favoriser l'usage du véloPour le gouvernement, la sortie du confinement est l'occasion de se convertir au vélo. Afin de favoriser l'usage des cycles, il va prendre en charge une partie des coûts de réparation de votre vélo !

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Par

On veut plus de vélo sur la route (donc en ville pour de danger) mais entre chaque vélo il doit y avoir une distance de 10 mètres, j'ai hâte de voir ça. :buzz:

Par

En réponse à Masme

On veut plus de vélo sur la route (donc en ville pour de danger) mais entre chaque vélo il doit y avoir une distance de 10 mètres, j'ai hâte de voir ça. :buzz:

Pour peu que je comprenne votre commentaire, non, davantage de vélos ne veut pas dire davantage de danger, pour peu qu'on fasse des pistes cyclables EN SITE PROPRE. Le danger pour les vélos c'est les voitures, donc il suffit de supprimer les voitures soit là où roule les vélos soit dans toute la ville.

Pour ce qui est de la distance de 10 m c'est pour une pratique sportive, à un feux maintenir 2 m sera suffisant. Cela personne n'a jamais dit que c'est facile, mais l'alternative vu que personne ne va se précipiter dans les transports en commun c'est des bouchons fantastiques avec une vitesse moyenne des véhicules inférieure à celle d'un piéton et une pollution qui explose. Alors plus il y aura de vélo mieux ce sera pour tous et notamment pour ceux qui ne peuvent se passer de voiture.

Par

Cela ne va pas être simple avec des achats (alimentaires ou autres) sous la pluie battante.

Par

Merci !

Quand je vois tous les mecs en bagnoles ragées en plein Paris alors qu'à vélo, ça roule tout seul !!

(et me dites pas que vous êtes loin blabla, suis à 18km aller et ça me prend 45 minutes malgré les bagnoles qui bloquent car ils utilisent la voie des bus)

Par

En réponse à EBUS

Cela ne va pas être simple avec des achats (alimentaires ou autres) sous la pluie battante.

On se demande comment ils font dans les autres pays où il pleut plus que nous, non ?

Par

Ça semble vertueux. Après deux tempêtes hivernales et un petit -10°C un matin, je suis curieux de voir ce qu'il restera. La vélorution sera probablement gelée.

Par

En réponse à Liok

Merci !

Quand je vois tous les mecs en bagnoles ragées en plein Paris alors qu'à vélo, ça roule tout seul !!

(et me dites pas que vous êtes loin blabla, suis à 18km aller et ça me prend 45 minutes malgré les bagnoles qui bloquent car ils utilisent la voie des bus)

Bravo à toi ! Nous devrions être plus nombreux à faire la même chose... J'avoue que j'habite en campagne et je fais la même distance aller donc pour le moment c'est un peu compliqué de se passer de voiture :bah:

Par

En réponse à Liok

On se demande comment ils font dans les autres pays où il pleut plus que nous, non ?

Ils se mouillent.

Par

En réponse à Hélène 2 3

Pour peu que je comprenne votre commentaire, non, davantage de vélos ne veut pas dire davantage de danger, pour peu qu'on fasse des pistes cyclables EN SITE PROPRE. Le danger pour les vélos c'est les voitures, donc il suffit de supprimer les voitures soit là où roule les vélos soit dans toute la ville.

Pour ce qui est de la distance de 10 m c'est pour une pratique sportive, à un feux maintenir 2 m sera suffisant. Cela personne n'a jamais dit que c'est facile, mais l'alternative vu que personne ne va se précipiter dans les transports en commun c'est des bouchons fantastiques avec une vitesse moyenne des véhicules inférieure à celle d'un piéton et une pollution qui explose. Alors plus il y aura de vélo mieux ce sera pour tous et notamment pour ceux qui ne peuvent se passer de voiture.

Il y a 40 ans que les hollandais et les danois ont compris qu'en ville il n'y avait rien de mieux que le vélo . C'est encore plus vrai depuis que ceux qui ne veulent pas se fatiguer ont à leur disposition le vélo à assistance électrique .

Par

En réponse à Ajneda

Bravo à toi ! Nous devrions être plus nombreux à faire la même chose... J'avoue que j'habite en campagne et je fais la même distance aller donc pour le moment c'est un peu compliqué de se passer de voiture :bah:

avec un vélo à assistance électrique 15 voire 20 kms ne posent pas problème et ne prendront pas plus de temps qu'en voiture en zone urbaine, voire sans doute moins .

Par

En réponse à EBUS

Cela ne va pas être simple avec des achats (alimentaires ou autres) sous la pluie battante.

Si je comprend bien 100% de vos trajets en voiture se font avec des achats non transportables en vélo et uniquement sous une pluie battante.

La solution est simple, il suffit de regrouper les achats et surtout d'éviter de faire ses achats uniquement sous la pluie battante.

A problème simple, solution simple :)

Par

Je crois que tout le monde a oublié que le vélo était dominant en 1950.

Le confort d'autres moyens de transport a relégué le deux roues a force musculaire au rang d'engin de loisirs. Depuis l'étalement urbain a multiplié les distances, surtout en Île de France. J'ai pratiqué le vélo lors de mes 4 années au collège, heureusement que le retour était en totalité en descente mais ce n'est pas pour moi un souvenir impérissable.

Il ne reste aujourd'hui que les jeunes en pleine forme, quelques sportifs et ceux qui sont proximité de leur lieu de travail pour trouver leur compte dans cet avenir qui évoque fort le passé d'une époque de pénurie.

Par

Le déconfinement à vélo sera surtout un excellent prétexte pour enquiquinner encore un peu plus les voitures.

Soyez prêts à devoir affronter la lubie autophobe de Mmes Borne, Hidalgo et consorts pendant longtemps. Ce déconfinement à vélo va servir de prétexte.

Par

En réponse à GY201

Je crois que tout le monde a oublié que le vélo était dominant en 1950.

Le confort d'autres moyens de transport a relégué le deux roues a force musculaire au rang d'engin de loisirs. Depuis l'étalement urbain a multiplié les distances, surtout en Île de France. J'ai pratiqué le vélo lors de mes 4 années au collège, heureusement que le retour était en totalité en descente mais ce n'est pas pour moi un souvenir impérissable.

Il ne reste aujourd'hui que les jeunes en pleine forme, quelques sportifs et ceux qui sont proximité de leur lieu de travail pour trouver leur compte dans cet avenir qui évoque fort le passé d'une époque de pénurie.

"Il ne reste que" . Pourquoi? A proximité ça veut dire à 10 km de son lieu de travail (30-40 mn de vélo)

Le rendement du vélo étant supérieur ça veut dire qu'on peut aller plus vite qu'en marchant avec le même effort.

Personne n'a écrit que l'on doit aller tous les jours au boulot en vélo. Un jour par semaine de vélo pour 50% des français, c'est déjà 10% de circulation automobile en moins.

Quand à la référence d'époque de pénurie, là je ne vous comprend plus?

Par

En réponse à ceyal

Le déconfinement à vélo sera surtout un excellent prétexte pour enquiquinner encore un peu plus les voitures.

Soyez prêts à devoir affronter la lubie autophobe de Mmes Borne, Hidalgo et consorts pendant longtemps. Ce déconfinement à vélo va servir de prétexte.

Comme pour certains possesseurs de SUV qui disent arrêter de m'emmerder j'ai le droit de rouler en SUV si je veux, le rouleur à vélo répond : arrêter de m'emmerder, je roule en vélo si je veux. C'est aussi leur droit et pour rouler en vélo il faut des pistes cyclables.

Par

Il s'agirait de sérieusement améliorer les infrastructures. En Haute-Savoie, il n'y a rien ou presque. Et effectivement, dans cette région, le vélo et surtout le vélo électrique sont des alternatives. Aux Pays-Bas cela fait longtemps qu'ils l'ont compris.

Par

ça va être une boucherie encore , un peut comme à l'époque des grèves ou beaucoup n'ayant pas l'habitude , n'ayant les équipements de protections adaptés , iront directe dans les hostos , mais gaffe la charge est encore importante , d'ailleurs les accidents reprennent car pour certains c'est déjà le déconfinement .

Perso ayant 72 bornes aller/retour , ça sera de nouveau le deux roues , mais à moto , même si TAD jusqu'en Juin dans ma boite .

Par

En réponse à antibagnoles

Il s'agirait de sérieusement améliorer les infrastructures. En Haute-Savoie, il n'y a rien ou presque. Et effectivement, dans cette région, le vélo et surtout le vélo électrique sont des alternatives. Aux Pays-Bas cela fait longtemps qu'ils l'ont compris.

Il y a un peu moins de routes pentues aux Pays Bas, ça aide quand même pour préférer le vélo. C'est bien pour des déplacements de proximité immédiate, mais pas vraiment partout. Imagine que tu vis a Thiers et que tu veuilles circuler en vélo. Il ne faut pas être mou du mollet

Par

Même petite je détestais le vélo j'avais une voiture à pédales ! C'est pas maintenant que je vais monter sur un vélo surtout en ayant fais 7000 km durant le confinement ...

Par

En réponse à GY201

Ça semble vertueux. Après deux tempêtes hivernales et un petit -10°C un matin, je suis curieux de voir ce qu'il restera. La vélorution sera probablement gelée.

Le froid, c'est gérable. Je suis en lorraine, donc ça caille un peu. :-) Je préfère -10 à + 35°! ;-)

La pluie est également bien plus problématique.

Je prends la voiture uniquement par grosse drache ou chaleur intense.

Par

En réponse à Hélène 2 3

Pour peu que je comprenne votre commentaire, non, davantage de vélos ne veut pas dire davantage de danger, pour peu qu'on fasse des pistes cyclables EN SITE PROPRE. Le danger pour les vélos c'est les voitures, donc il suffit de supprimer les voitures soit là où roule les vélos soit dans toute la ville.

Pour ce qui est de la distance de 10 m c'est pour une pratique sportive, à un feux maintenir 2 m sera suffisant. Cela personne n'a jamais dit que c'est facile, mais l'alternative vu que personne ne va se précipiter dans les transports en commun c'est des bouchons fantastiques avec une vitesse moyenne des véhicules inférieure à celle d'un piéton et une pollution qui explose. Alors plus il y aura de vélo mieux ce sera pour tous et notamment pour ceux qui ne peuvent se passer de voiture.

Ils ne respecterons pas plus les feux rouges, les stops et les passages piétons tout comme l'interdiction des trottoirs...

Donc il va falloir faire la différence entre celui qui va au boulot et celui qui fait du loisir, un grand moment :orni:

Par

En réponse à antibagnoles

Il s'agirait de sérieusement améliorer les infrastructures. En Haute-Savoie, il n'y a rien ou presque. Et effectivement, dans cette région, le vélo et surtout le vélo électrique sont des alternatives. Aux Pays-Bas cela fait longtemps qu'ils l'ont compris.

Les pays bas ont encouragé le vélo pour juguler la circulation automobile. Le pays étant le plus dense d'europe, la circulation était problématique et les morts fort nombreux.

Par

En réponse à GY201

Ça semble vertueux. Après deux tempêtes hivernales et un petit -10°C un matin, je suis curieux de voir ce qu'il restera. La vélorution sera probablement gelée.

Déjà quand on tombe sous les 5 degrés on en voit plus beaucoup, comme par temps de pluie...

Par

En réponse à Masme

Ils ne respecterons pas plus les feux rouges, les stops et les passages piétons tout comme l'interdiction des trottoirs...

Donc il va falloir faire la différence entre celui qui va au boulot et celui qui fait du loisir, un grand moment :orni:

Malheureusement, il y a autant de connards en vélo qu'en voiture. Donc, il faut faire avec...

Par

A voir s'ils vont enfin mettre des pistes cyclables Entre les communes et non plus Uniquement Dans les communes.

En gros pour permettre par exemple de faire Versailles->Paris->Versailles à vélo sans risque.

car métro ou RER, en idf, c'est le même combat. sauf que le métro est globalement utilisé dans Paris alors que le RER est globalement utilisé par les banlieusards.

et les RER sont généralement bondés le matin.:bah:

Par

En réponse à EBUS

Cela ne va pas être simple avec des achats (alimentaires ou autres) sous la pluie battante.

là, on parle surtout de ceux qui vont au taf et en reviennent, matins et soirs.

pour les courses, tout le monde n'y va pas à la même heure.

quant à aller faire les courses en prenant le métro, c'est rare tout de même. :bah:

Par

En réponse à Liok

Merci !

Quand je vois tous les mecs en bagnoles ragées en plein Paris alors qu'à vélo, ça roule tout seul !!

(et me dites pas que vous êtes loin blabla, suis à 18km aller et ça me prend 45 minutes malgré les bagnoles qui bloquent car ils utilisent la voie des bus)

sympa la transpiration pour les autres une fois arrivé au taf.

et quid des vélos volés ? une vraie plaie en France.

je ne parle même pas de la pratique du vélo par -10, par temps de neige, par forte canicule ou sous les éclairs...

mais avec 0 réflexion, forcément, tout est simple...

Par

En réponse à v_tootsie

Le froid, c'est gérable. Je suis en lorraine, donc ça caille un peu. :-) Je préfère -10 à + 35°! ;-)

La pluie est également bien plus problématique.

Je prends la voiture uniquement par grosse drache ou chaleur intense.

+35°C, ce n'est que quelques heures par an, c'est gérable et, voiture comme vélo, je passe. A un certain moment, le froid, je n'y arrive plus même en ayant grandi dans les montagnes d'Auvergne, en plus du coté ouest là où il peut pleuvoir (ou neiger) 48h sans arrêt.

Par

En réponse à Ajneda

Bravo à toi ! Nous devrions être plus nombreux à faire la même chose... J'avoue que j'habite en campagne et je fais la même distance aller donc pour le moment c'est un peu compliqué de se passer de voiture :bah:

faire du vélo à la campagne l'hiver, matins et soirs, en pleine nuit, sur de petites routes étroites empruntées par des conducteurs qui roulent à donf, c'est tout simplement... suicidaire.:bah:

Par

En réponse à antibagnoles

Il s'agirait de sérieusement améliorer les infrastructures. En Haute-Savoie, il n'y a rien ou presque. Et effectivement, dans cette région, le vélo et surtout le vélo électrique sont des alternatives. Aux Pays-Bas cela fait longtemps qu'ils l'ont compris.

oui, enfin, si les hollandais cessaient de venir en France chaque été avec voiture et caravane, on les prendrait peut-être au sérieux sur leur côté... écolo.:bah:

Par

En réponse à mynameisfedo

sympa la transpiration pour les autres une fois arrivé au taf.

et quid des vélos volés ? une vraie plaie en France.

je ne parle même pas de la pratique du vélo par -10, par temps de neige, par forte canicule ou sous les éclairs...

mais avec 0 réflexion, forcément, tout est simple...

On a déjà évoqué le souci. Si tu prends une douche, mets du déo et ne roule pas quand c'est la canicule, pas de dégoulinade. Je fais en moyenne 30 km/jour, et je n'ai jamais pué. :-)

Par

En réponse à v_tootsie

Malheureusement, il y a autant de connards en vélo qu'en voiture. Donc, il faut faire avec...

Tu as plus de vélos qui grillent un feu rouge que de voitures, pourtant les 2 doivent respectés le code de la route.

Par

En réponse à mynameisfedo

sympa la transpiration pour les autres une fois arrivé au taf.

et quid des vélos volés ? une vraie plaie en France.

je ne parle même pas de la pratique du vélo par -10, par temps de neige, par forte canicule ou sous les éclairs...

mais avec 0 réflexion, forcément, tout est simple...

Il y plus de vols de vélos au pays-bas qu'en France.

http://www.veloperdu.fr/statistiques

Par

Allez y a plus d argent ! allez travailler 40 heures par semaine pour 1700e et plus de voiture vous rentrez à vélo chez vous pour sois disant sauvé la planète... L esclavagisme 2020 :bien: .Ils sont vraiment fort pour retourner le cerveau des moutons pardon des gens en plus en le fessant croire qui font un bon acte pour la planète.... :ddr: J ai bien fait de me barrer de cette dictature :ddr:

Par

En réponse à Masme

Tu as plus de vélos qui grillent un feu rouge que de voitures, pourtant les 2 doivent respectés le code de la route.

Faisant du vélo au quotidien, et n'ayant pas envie de finir sous les roues du premier kéké qui passe, je respecte le code de la route. Mais je peux te certifier que tous les jours, j'assiste, ou subis les manquements des conducteurs.... stops grillés, priorités non respectées, feux grillés, pas d'utilisation des clignotants, stationnement sur les trottoirs, pistes cyclables, places handicapés... la liste est longue.

En suite, si les cyclistes ont envie de se faire éclater au premier feu parce qu'ils ne s'arrêtent pas, tant pis.

Je trouve aberrant qu'on ait autorisé aux vélos de passer au rouge pour tourner à droite.

Par

En réponse à gokhan1369

Allez y a plus d argent ! allez travailler 40 heures par semaine pour 1700e et plus de voiture vous rentrez à vélo chez vous pour sois disant sauvé la planète... L esclavagisme 2020 :bien: .Ils sont vraiment fort pour retourner le cerveau des moutons pardon des gens en plus en le fessant croire qui font un bon acte pour la planète.... :ddr: J ai bien fait de me barrer de cette dictature :ddr:

Sais-tu au moins ce qu'est une dictature ?

On t'a arrêté pour des avis politiques ?

Embastillé parce que tu es homo ?

Arraché les ongles pour une lecture non autorisée ?

Saisi tes biens ?

Envoyé dans un camp de travail ?

A-t-on persécuté ta famille ?

Faudrait veiller à arrêter de crier à la dictature pour tout et n'importe quoi....

Par

En réponse à v_tootsie

Faisant du vélo au quotidien, et n'ayant pas envie de finir sous les roues du premier kéké qui passe, je respecte le code de la route. Mais je peux te certifier que tous les jours, j'assiste, ou subis les manquements des conducteurs.... stops grillés, priorités non respectées, feux grillés, pas d'utilisation des clignotants, stationnement sur les trottoirs, pistes cyclables, places handicapés... la liste est longue.

En suite, si les cyclistes ont envie de se faire éclater au premier feu parce qu'ils ne s'arrêtent pas, tant pis.

Je trouve aberrant qu'on ait autorisé aux vélos de passer au rouge pour tourner à droite.

Je confirme que tous les jours je vois aussi des automobilistes qui font n'importe quoi. Reste qu'à un même feu à chaque passage au rouge tu as plus de vélos qui le grille que de voitures... Un vélo qui respecte c'est assez rare pour être souligner. :bien:

Par

En réponse à Masme

Je confirme que tous les jours je vois aussi des automobilistes qui font n'importe quoi. Reste qu'à un même feu à chaque passage au rouge tu as plus de vélos qui le grille que de voitures... Un vélo qui respecte c'est assez rare pour être souligner. :bien:

C'est juste que finir écrabouillé par le premier suv qui passe sous prétexte d'avoir voulu gagner 25 secondes en ne m'arrêtant pas à un feu est une perspective qui ne me réjouit guère.

D'ailleurs, je me demande bien ce que font des quelques instants grapillés ceux qui, en vélo ou en auto grillent feux et stops. Cela m'a toujours intrigué.

Par

En réponse à v_tootsie

On a déjà évoqué le souci. Si tu prends une douche, mets du déo et ne roule pas quand c'est la canicule, pas de dégoulinade. Je fais en moyenne 30 km/jour, et je n'ai jamais pué. :-)

et comme chacun sait, toutes les boîtes proposent des douches pour les employés avec de quoi se changer.

sans parler du local sécurisé pour y garer son vélo...

ça n'est pas parce que certaines entreprises sont pro-velo qu'il faut généraliser à toutes les boîtes. :bah:

Par

En réponse à mynameisfedo

et comme chacun sait, toutes les boîtes proposent des douches pour les employés avec de quoi se changer.

sans parler du local sécurisé pour y garer son vélo...

ça n'est pas parce que certaines entreprises sont pro-velo qu'il faut généraliser à toutes les boîtes. :bah:

Je suis indépendant. Donc je bosse chez moi ou en agence ou entreprise, et me déplace en clientèle. Il n'y a rien pour se doucher et pas de local à vélo. ...

Par

En réponse à v_tootsie

Le froid, c'est gérable. Je suis en lorraine, donc ça caille un peu. :-) Je préfère -10 à + 35°! ;-)

La pluie est également bien plus problématique.

Je prends la voiture uniquement par grosse drache ou chaleur intense.

Perso je préfère 35 que -10, à -10 les muscles ont du mal à chauffer.

La pluie, c'est pas un soucis, suffit de bien s'équiper.

Le plus pénible, finalement, c'est le vent quand on a pas un électrique.

Quand au respect du code, on peut passer au rouge sur certains carrefours sans pour autant se mettre en danger, suffit d'ouvrir les yeux (ce que certains ne font absolument pas effectivement).

Y'a pas un piéton qui attend bêtement au rouge quand on voit à 150m à droite et à gauche et ça pose de soucis à personne, par contre si c'est un vélo aie aie aie c'est un fou dangereux...

Le jour où ça sera blindé de vélos comme dans d'autres pays, il faudra probablement un respect strict, en attendant...

Par

"Déconfinement : le gouvernement veut favoriser l'usage du vélo..."Aux taquets pour une fois (!) ce gouvernement...

Il avait été dit que "Après la crise il faudrait se préparer à des moments trés durs" ...Fini la voiture...Même pas les transports en commun ....D'abord le vélo...;et en cas de vol (probable, le vélo va être convoité....)....la marche à pied et c'est tout.:wink:

Par

En réponse à Romain_RS2

Perso je préfère 35 que -10, à -10 les muscles ont du mal à chauffer.

La pluie, c'est pas un soucis, suffit de bien s'équiper.

Le plus pénible, finalement, c'est le vent quand on a pas un électrique.

Quand au respect du code, on peut passer au rouge sur certains carrefours sans pour autant se mettre en danger, suffit d'ouvrir les yeux (ce que certains ne font absolument pas effectivement).

Y'a pas un piéton qui attend bêtement au rouge quand on voit à 150m à droite et à gauche et ça pose de soucis à personne, par contre si c'est un vélo aie aie aie c'est un fou dangereux...

Le jour où ça sera blindé de vélos comme dans d'autres pays, il faudra probablement un respect strict, en attendant...

Un feu rouge c’est un feu rouge, si pas de panneau qui autorise à le griller (encore une grande idée), on ne passe pas. Dans ce cas tout le monde peut passé en faisant attention.

Et votre remarque sur les piétons montrent bien la mentalité du français, d’autres pays sont bien plus respectueux.

Par

En réponse à dilemblue

Le thermique n'a plus rien a faire en ville !

La voiture n'a plus rien a faire en ville.

Par

Tous à vélo. Et une prime en plus pour réparer son vélo.

En attendant, le gouvernement prépare un plan de relance de la filière automobile. Il y aura plein de subventions pour acheter une voiture neuve !

Tous schizophrènes?

Par

En réponse à GY201

La voiture n'a plus rien a faire en ville.

Les gens n’ont mis rien à faire en ville.

Par

En réponse à Masme

Les gens n’ont mis rien à faire en ville.

D'ailleurs je n'y vais plus. A la prochaine campagne peut être, pour distribuer des tracts.

Par

En réponse à GY201

D'ailleurs je n'y vais plus. A la prochaine campagne peut être, pour distribuer des tracts.

On est sûrement mieux à la campagne quand on voit le nombre de parisiens et autres qui sont vite partis pour le confinement et après ils veulent prêcher la bonne parole.

Par

Il faut solutionner le problème de la racaille.

Plus de racaille : beaucoup moins de personnes qui ne respectent pas tout à fait le confinement, plus de VOL DE VELO.

A votre avis, pourquoi ceux qui font du vélotaf utilisent un vieux trâcle ?

Allez voir le site vélotaf.

La trottinette, c'est mieux car on la monte à la main. La monoroue aussi.

C'est l'occasion de remettre le roller ou les skates au gout du jour.

Sinon, la racaille en vélo : si tu en vois, tu peux te marrer de les voir pédaler avec les talons, mais ne te marre pas trop car cela peut être ton vélo. Et c'est inutile d'aller leur conseiller de pédaler avec la pointe de pied, ou de marcher au bord des routes dans le sens contraire des voiture, etc ... ils te diront que ce n'est à toi de leur dire ce qu'ils peuvent faire.

Par

Moi, je commence à sérieusement me marrer !! La passage à l'an 2020 va nous en faire beuguer plus d'un !!

Par

En réponse à fassi51

avec un vélo à assistance électrique 15 voire 20 kms ne posent pas problème et ne prendront pas plus de temps qu'en voiture en zone urbaine, voire sans doute moins .

Le vélo électrique est une très bonne alternative. Le seul petit défaut, c'est qu'il soit bridé à 25 km/h (aux US c'est 32 km/h soit 20 miles/heure - ce qui leur permet de bien mieux se fondre dans le trafic auto, surtout dans les hyper centres limités à 30 km/h pour tout le monde). Il existe en Europe des vélos électriques bridés à 45 km/h, mais, quitte à rouler avec une carte grise, une plaque d’immatriculation, autan prendre un scooter ou une mob, beaucoup plus puissant (4 000 Watts contre 250 Watts pourtant dans la même législation). Le mieux serait de passer cette limite à 32 km/h comme aux US, cela serait bien moins dangereux, et relancerait les ventes. Quitte à imposer le casque et pourquoi pas, l'éclairage.

Par

En réponse à GY201

Je crois que tout le monde a oublié que le vélo était dominant en 1950.

Le confort d'autres moyens de transport a relégué le deux roues a force musculaire au rang d'engin de loisirs. Depuis l'étalement urbain a multiplié les distances, surtout en Île de France. J'ai pratiqué le vélo lors de mes 4 années au collège, heureusement que le retour était en totalité en descente mais ce n'est pas pour moi un souvenir impérissable.

Il ne reste aujourd'hui que les jeunes en pleine forme, quelques sportifs et ceux qui sont proximité de leur lieu de travail pour trouver leur compte dans cet avenir qui évoque fort le passé d'une époque de pénurie.

Psiiiiit.... depuis le vélo électrique a été inventé tu sais... il se dit que ça fonctionne pas si mal...

Par

En réponse à GY201

D'ailleurs je n'y vais plus. A la prochaine campagne peut être, pour distribuer des tracts.

Mais pour qui ???

Chevènement ?

Par

En réponse à v_tootsie

On a déjà évoqué le souci. Si tu prends une douche, mets du déo et ne roule pas quand c'est la canicule, pas de dégoulinade. Je fais en moyenne 30 km/jour, et je n'ai jamais pué. :-)

Oui... enfin... on n'osait pas trop t'en parler, mais puisque tu évoques le sujet....:orni:

Par

En réponse à Floran_

Le vélo électrique est une très bonne alternative. Le seul petit défaut, c'est qu'il soit bridé à 25 km/h (aux US c'est 32 km/h soit 20 miles/heure - ce qui leur permet de bien mieux se fondre dans le trafic auto, surtout dans les hyper centres limités à 30 km/h pour tout le monde). Il existe en Europe des vélos électriques bridés à 45 km/h, mais, quitte à rouler avec une carte grise, une plaque d’immatriculation, autan prendre un scooter ou une mob, beaucoup plus puissant (4 000 Watts contre 250 Watts pourtant dans la même législation). Le mieux serait de passer cette limite à 32 km/h comme aux US, cela serait bien moins dangereux, et relancerait les ventes. Quitte à imposer le casque et pourquoi pas, l'éclairage.

On va voir arriver de nouvelles pizzas aux urgences :buzz:

Par

En réponse à Masme

On va voir arriver de nouvelles pizzas aux urgences :buzz:

Oui, le 2 roues reste assez dangereux, c'est certain. Je ne dirai jamais le contraire. Mais, après 30 ans de permis moto, je peux affirmer que le vrai danger vient souvent du comportement irresponsable de nombreux automobilistes...

Par

En réponse à Floran_

Oui, le 2 roues reste assez dangereux, c'est certain. Je ne dirai jamais le contraire. Mais, après 30 ans de permis moto, je peux affirmer que le vrai danger vient souvent du comportement irresponsable de nombreux automobilistes...

Oui je suis d’accord, étant aussi motard mais vu le comportement des cyclistes en ville qui se pensent invincibles et tout permis, ça promet...

Le vélo c’est bien, à la campagne.

Par

De toutes manières, un moyen naturel et très simple se met en œuvre si trop de voitures sont laissées à dormir une journée : tout simplement le stationnement. S'ils croient être seuls sur la route à venir au boulot en ville, beaucoup auront des surprises : bouchons. Quant au temps perdu à ensuite chercher et surtout trouver par miracle une place, il sera bientôt l'heure de repartir. Les jours suivants on verra moins de voitures avec conducteur seul à bord..

Par

En réponse à Hélène 2 3

Pour peu que je comprenne votre commentaire, non, davantage de vélos ne veut pas dire davantage de danger, pour peu qu'on fasse des pistes cyclables EN SITE PROPRE. Le danger pour les vélos c'est les voitures, donc il suffit de supprimer les voitures soit là où roule les vélos soit dans toute la ville.

Pour ce qui est de la distance de 10 m c'est pour une pratique sportive, à un feux maintenir 2 m sera suffisant. Cela personne n'a jamais dit que c'est facile, mais l'alternative vu que personne ne va se précipiter dans les transports en commun c'est des bouchons fantastiques avec une vitesse moyenne des véhicules inférieure à celle d'un piéton et une pollution qui explose. Alors plus il y aura de vélo mieux ce sera pour tous et notamment pour ceux qui ne peuvent se passer de voiture.

Le danger pour les vélos sont le voitures. Certes

Les vélos sont dangereux pour les piétons, les poussettes, les autres vélos, ils sont aussi une source d'accidents pour les voitures, les motos, les camions...

Les 10m pour une pratique sportive? La vitesse du vélo fera que la trainée de germes sera de 10m même sans s'époumoner. Et les gens habitués à se faire transporter en bus et métro trouveront la pratique du vélo sportive.

Une piste cyclable à double sens fait moins de 2m de large... bon courage aux feux rouge pour vos distances.

Je dirait que si on veut plus de vélos, il faut que les gens à vélo deviennent responsables et surtout qu'ils en soient conscients. Qu'on leur donne les moyens d'évoluer en toute sécurité avec de vraies pistes cyclables. Et tout le monde sera content.

Par

Au final il reste que le vélo se développe avec retard certes vs Copenhague, Hambourg, Stockolm ou Amsterdam mais dans toutes les grosses métropoles régionales françaises on voit de + en + de cyclistes. Avant tout parce que le déplacement en voiture est devenu trop malcommode et cher (parking). Très doucement les mentalités des caisseux évoluent et il me semble qu'il y a moins d'agressivité. J'ai l'occase de traverser tout Marseille du rp du Prado à St Jerome l'automne dernier, c'est un challenge, mais je ne l'aurais pas fait dans les mêmes conditions il y a 15 ans.

Quand je dis que les mentalités évoluent je ne dis pas que c'est simple mais c'est moins compliqué qu'il y a 5 ou 10 ans. Perso j'essaye depuis qq années de ne plus faire de trajet de moins de 10 km en voiture, grosso modo le triangle Cannes - Grasse - Antibes qui est surchargé de trafic auto. Je pédale toujours en short même par 5° (on a rarement au dessous, voire jamais cet hiver à partir de 9h00) et arriver comme cela même chez un notaire ça se passe très bien, sans doute que le fait que je vienne pour dépanner son PC aide un peu mais les regards ont changé c'est indéniable. Il y a bien qq caisseux haineux mais ça ne m'est pas arrivé depuis longtemps de me faire insulter par ex. Question équipement les fringues ont beaucoup évoluées, on transpire nettement moins. Le soucis c'est le stationnement, je ne le laisse jamais dans la rue (j'ai un bike à 5500 € + un e bike à peu près au même prix et je vais pas acheter un vélotaf à 300 pour 4 trajets/semaine au maximum). Donc je le monte avec moi dans l’ascenseur sauf chez un client qui est dans un vieil immeuble, 2 étages à pied... (du coup vous comprenez pourquoi je préfère le bike au e-bike pour le taf) Pour le fun dans les vieux immeubles bourgeois il m'arrive de redescendre par les escaliers que personne n'utilise d'ailleurs puisqu'il y a un ascenseur.

Enfin pour favoriser le développement du bike en ville pas de mystère il faut des voies propres et aussi, ça se fera petit à petit, un réseau de magasins notamment alimentaires qui tiennent compte des cyclistes. Dans les villes citées + hauts on trouve partout de l'eau vendue en bouteille individuelle et pas en pack de 10, des yaourts par 4 et des filets de pommes de terre de 2 kgs car le cycliste, et notamment la cycliste, n'a pas la force d'emporter beaucoup de poids sauf à se convertir au vélo cargo (j'ai essayé c'est spécial à piloter...) Bref ça viendra pour tout ceux qui le veulent bien et qui ne sont pas très loin. Honnêtement pou quelqu'un en forme normale faire 15 km et 200 m de dénivelé c'est un effort aussi gérable que 2000 m à pied, pas grand chose. Et bien sur : + de résistance physique, moins de fatigue le soir, beaucoup moins de rhumes (entre autres), cardio à 59 au repos :wink:

Par

En réponse à narmer

Il faut solutionner le problème de la racaille.

Plus de racaille : beaucoup moins de personnes qui ne respectent pas tout à fait le confinement, plus de VOL DE VELO.

A votre avis, pourquoi ceux qui font du vélotaf utilisent un vieux trâcle ?

Allez voir le site vélotaf.

La trottinette, c'est mieux car on la monte à la main. La monoroue aussi.

C'est l'occasion de remettre le roller ou les skates au gout du jour.

Sinon, la racaille en vélo : si tu en vois, tu peux te marrer de les voir pédaler avec les talons, mais ne te marre pas trop car cela peut être ton vélo. Et c'est inutile d'aller leur conseiller de pédaler avec la pointe de pied, ou de marcher au bord des routes dans le sens contraire des voiture, etc ... ils te diront que ce n'est à toi de leur dire ce qu'ils peuvent faire.

Ils te dirons : "nique ta mère" :beuh:

Par

En réponse à Altrico

Le danger pour les vélos sont le voitures. Certes

Les vélos sont dangereux pour les piétons, les poussettes, les autres vélos, ils sont aussi une source d'accidents pour les voitures, les motos, les camions...

Les 10m pour une pratique sportive? La vitesse du vélo fera que la trainée de germes sera de 10m même sans s'époumoner. Et les gens habitués à se faire transporter en bus et métro trouveront la pratique du vélo sportive.

Une piste cyclable à double sens fait moins de 2m de large... bon courage aux feux rouge pour vos distances.

Je dirait que si on veut plus de vélos, il faut que les gens à vélo deviennent responsables et surtout qu'ils en soient conscients. Qu'on leur donne les moyens d'évoluer en toute sécurité avec de vraies pistes cyclables. Et tout le monde sera content.

Les pistes cyclables servent à rien. Je velotaf beaucoup. C'est les seuls endroits où j'ai eu des embrouilles

Des piétons à la con qui zigzag deans avec leur Spartpomme a la con. Les racaillons qui croient que la ville est à eux et qu'ils peuvent faire des levées avec leur 50 trafiqués sans casque:cyp:, des bris de verre, des branches d'arbres, voir des arbres antiers :beuh:, des nis de poules ou des autruches pourraient se cacher,...

Je préfère rouler sur la route avec les autres usagers de la route qui roulent pas plus vite que moi. Je roule à 40 km/h en général, et c'est peut vu que je me bride pour pas hyperventiler et augmenter mon rythme cardiac. Pour éviter la transpi et de respirer des parties de moteur tdi kaskapointes :buzz: (et j'ai bien dit PARTIE DE MOTEUR) :peur:

Pour favoriser le vélo, pas de problème, le vélo s'imposera naturellement. Pas besoin de chier de la piste cyclable.... Non..... De la piste à zombie-IPhone qui croient que c'est une extention du trottoir.

Mettre des amendes aux piétons qui ont rien à y faire serai une idée.

Mais bon. Les bleues laissent déjà les mêmes racaillons se stationner en double file directement dessus. Et ils en on généralement rien à foutre si on leur montre avec insistance le véhicule en question. Ils sont déjà en retards pour l'appero au poste. Ils vont pas arrêter pour un vélo à la con.

Réflexe de merde du français moyen qui considère que c'est qu'un "loisir". Et que tu les fais chier à les ralentir. Tu les fais chier à te déplacer également.

J'ai quand même déjà croisé un gars qui après m'avoir klaxonner (pas de piste cyclable) m'a demander en m'insultant d'aller faire mon sport ailleurs que devant sa merde-cedes. :roi:

Quand on voit ce genre d'abrutis,.... :ml:

Par

En réponse à Masme

Oui je suis d’accord, étant aussi motard mais vu le comportement des cyclistes en ville qui se pensent invincibles et tout permis, ça promet...

Le vélo c’est bien, à la campagne.

Si il y a un endroit ou le vélo a sa place, c'est bien en ville pourtant :bah:

Par

On va pas loin avec un chèque de 50 boules. Quand tu va au bouclard, généralement, pour 50€, t'a une chambre à air. :beuh:

Par

Dans le même temps le gouvernement envisage des aides pour aider la filière automobile. Pourquoi pas mais dans ce cas pourquoi demander aux Français de privilégier le vélo ? Un français qui va commencer à se déplacer en vélo va pas spécialement vouloir acheter une voiture neuve...

De toute façon acheter une voiture neuve aujourd'hui (même modeste) ca devient compliqué. Même avec un crédit allongé ca coûte un bras. Et si l'on ajoute l'essence, l'entretien etc... on voit très vite qu'en prenant juste quelques semaines par an le vélo on économise des centaines d'euros.

Alors en selle les français ! :biggrin:

Par

En réponse à Masme

Oui je suis d’accord, étant aussi motard mais vu le comportement des cyclistes en ville qui se pensent invincibles et tout permis, ça promet...

Le vélo c’est bien, à la campagne.

Je velotaf depuis quelques années et sur les nombreux "accrochages" verbaux que j'ai eu avec des automobilistes 9 fois sur 10 je n'étais pas en tort.

Aujourd'hui entre les gars qui regardent le téléphone en conduisant, le non respect des clignotants, des rétros non regardés (qui peuvent être très dangereux lorsque la voiture tourne à droite) etc... circuler en ville en vélo est un vrai parcours du combattant.

Par

Si l’état et ses sbires s’y mettent tous, je m’y mets.

Par

En réponse à Ajneda

Bravo à toi ! Nous devrions être plus nombreux à faire la même chose... J'avoue que j'habite en campagne et je fais la même distance aller donc pour le moment c'est un peu compliqué de se passer de voiture :bah:

Quand bien même, faire du vélo sur route de campagne au heures de pointe, c'est on ne peut plus dangereux.

Par

En réponse à GY201

Il y a un peu moins de routes pentues aux Pays Bas, ça aide quand même pour préférer le vélo. C'est bien pour des déplacements de proximité immédiate, mais pas vraiment partout. Imagine que tu vis a Thiers et que tu veuilles circuler en vélo. Il ne faut pas être mou du mollet

En vélo électrique aucun problème, j'en fais régulièrement et c'est un plaisir d'en faire, on absorbe les pentes sans fatigue.

Par

En réponse à Floran_

Oui, le 2 roues reste assez dangereux, c'est certain. Je ne dirai jamais le contraire. Mais, après 30 ans de permis moto, je peux affirmer que le vrai danger vient souvent du comportement irresponsable de nombreux automobilistes...

Ca me fait doucement rigoler cette perpétuelle colère contre les automobilistes et c'est un motard qui le dit (k1200rs). Je vis en montagne, près d'un col célèbre, en été quand ce Col est ouvert, c'est la course à la connerie. Ce sont des centaines de motos qui y passent par jour (!) dont une grosse proportion ne respecte ni les limitations, ni les lignes blanches, ni les limitations de bruit, ils dépassent n'importe comment et n'importe où et certains, venant des villes, n'ont aucun sens de la trajectoire dans les épingles. Arsouilles, non respect de l'environnement, des habitants, etc. Un festival de la connerie avec des morts chaque année. Alors, blâmer les autres facile, il faudrait d'abord commencer par une petite introspection, mais ça c'est pas le genre de la maison.

Par

En réponse à v_tootsie

On a déjà évoqué le souci. Si tu prends une douche, mets du déo et ne roule pas quand c'est la canicule, pas de dégoulinade. Je fais en moyenne 30 km/jour, et je n'ai jamais pué. :-)

On est toujours très tolérant avec ses propres odeurs, et intransigeant avec celles des autres....

Par

En réponse à antibagnoles

Ca me fait doucement rigoler cette perpétuelle colère contre les automobilistes et c'est un motard qui le dit (k1200rs). Je vis en montagne, près d'un col célèbre, en été quand ce Col est ouvert, c'est la course à la connerie. Ce sont des centaines de motos qui y passent par jour (!) dont une grosse proportion ne respecte ni les limitations, ni les lignes blanches, ni les limitations de bruit, ils dépassent n'importe comment et n'importe où et certains, venant des villes, n'ont aucun sens de la trajectoire dans les épingles. Arsouilles, non respect de l'environnement, des habitants, etc. Un festival de la connerie avec des morts chaque année. Alors, blâmer les autres facile, il faudrait d'abord commencer par une petite introspection, mais ça c'est pas le genre de la maison.

On peut tous faire le même constat, les gens ne s'achètent pas un cerveau en passant de caisseux à motard à piéton ou cycliste, tu as toujours la même proportion d'égoïstes qui ont acheté la route/ trottoir / piste cyclable voire la ville uniquement pour eux. Soyons honnête c'est peut être 5% de la population mais forcément puisqu'ils te mettent en danger à conduire n'importe comment et à mater leur écran sans cesse c'est cette proportion de 5% que tu retiens à la fin de ton trajet.

Je suis motard aussi , VFR 1200 F, amateur de montagne (un faible pour la Bonnette, le Stelvio, Mont Ventoux et qq autres) bien sur que je mange des lignes blanches et je connais le vitesse de pointe de ma Honda (elle est bridée à 250 km/h qu'on atteint assez facilement en 5e ou 6e au choix) . Idem en vélo en ville, j'ai un enduro, Spe Enduro 29" je mange régulièrement des escaliers et roule parfois dans les rues piétonnes si peu ou pas de monde mais ça n'empêche pas d'être correct avec les autres usagers, de respecter au max les distances de sécurité (pas celles du Covid) et d'éviter les manoeuvres que les autres ne pensent pas à anticiper.

En réalité en moto ou vélo perdre 2 mn au feu c'est que dalle, on est super fiable sur le temps de trajet, qqsoit les encombrements on met toujours le même temps contrairement à la voiture. Et on a toujours tord en cas de carton, je me suis fait décalquer 3x dont 1 qui aurait pu être sévère, ça m'a servi de leçon, j'avais raison le plan du code mais j'étais trop vite et la voiture effectivement ne m'a pas vue venir. Au final les urgences la SAMU c'était pour moi, pas pour elle...

Par

En réponse à halffinger

Les pistes cyclables servent à rien. Je velotaf beaucoup. C'est les seuls endroits où j'ai eu des embrouilles

Des piétons à la con qui zigzag deans avec leur Spartpomme a la con. Les racaillons qui croient que la ville est à eux et qu'ils peuvent faire des levées avec leur 50 trafiqués sans casque:cyp:, des bris de verre, des branches d'arbres, voir des arbres antiers :beuh:, des nis de poules ou des autruches pourraient se cacher,...

Je préfère rouler sur la route avec les autres usagers de la route qui roulent pas plus vite que moi. Je roule à 40 km/h en général, et c'est peut vu que je me bride pour pas hyperventiler et augmenter mon rythme cardiac. Pour éviter la transpi et de respirer des parties de moteur tdi kaskapointes :buzz: (et j'ai bien dit PARTIE DE MOTEUR) :peur:

Pour favoriser le vélo, pas de problème, le vélo s'imposera naturellement. Pas besoin de chier de la piste cyclable.... Non..... De la piste à zombie-IPhone qui croient que c'est une extention du trottoir.

Mettre des amendes aux piétons qui ont rien à y faire serai une idée.

Mais bon. Les bleues laissent déjà les mêmes racaillons se stationner en double file directement dessus. Et ils en on généralement rien à foutre si on leur montre avec insistance le véhicule en question. Ils sont déjà en retards pour l'appero au poste. Ils vont pas arrêter pour un vélo à la con.

Réflexe de merde du français moyen qui considère que c'est qu'un "loisir". Et que tu les fais chier à les ralentir. Tu les fais chier à te déplacer également.

J'ai quand même déjà croisé un gars qui après m'avoir klaxonner (pas de piste cyclable) m'a demander en m'insultant d'aller faire mon sport ailleurs que devant sa merde-cedes. :roi:

Quand on voit ce genre d'abrutis,.... :ml:

Ou les vélos qui prennent le trottoir pour leur voie de circulation, c’est pas mieux....

Par

En réponse à Mathieu975

Je velotaf depuis quelques années et sur les nombreux "accrochages" verbaux que j'ai eu avec des automobilistes 9 fois sur 10 je n'étais pas en tort.

Aujourd'hui entre les gars qui regardent le téléphone en conduisant, le non respect des clignotants, des rétros non regardés (qui peuvent être très dangereux lorsque la voiture tourne à droite) etc... circuler en ville en vélo est un vrai parcours du combattant.

Pour les gens qui font autres choses en voiture c’est un vrai problème, comme ceux qui sont sur leur téléphone en vélo...

Par

En réponse à Masme

On va voir arriver de nouvelles pizzas aux urgences :buzz:

J'adore énerver les vélos électriques en les doublant, surtout dans les côtes

Par

En réponse à mynameisfedo

sympa la transpiration pour les autres une fois arrivé au taf.

et quid des vélos volés ? une vraie plaie en France.

je ne parle même pas de la pratique du vélo par -10, par temps de neige, par forte canicule ou sous les éclairs...

mais avec 0 réflexion, forcément, tout est simple...

Comme à moto, pour rouler confortablement il faut s'équiper. Des vetement pour le froid ou la pluie à vélo, ça existe et ça ne coûte pas très cher. La douche et les vêtements de rechange, ça existe aussi. Le vélo électrique pour les moins sportifs ou pour les endroits vallonnés aussi. Des antivols efficaces aussi. Je ne vous jette pas la pierre, mais avouez que vous n'avez tout simplement pas envie de perdre en confort, car il s'agit de ça et de rien d'autre. Le seul argument valable, en plus de la flemme, c'est le manque de sécurité, dû à un manque d'infrastructure et au comportement des usagers de la route, tous moyens de transport confondus. En ville, c'est mon moyen de transport préféré, mais j'ai abandonné en semaine après m'être fait renverser 3 fois en 2 mois, touché par une voiture me doublant alors qu'il n'y avait clairement pas la place. Il y aurait des voies réservées, ça réglerait le problème, vu qu'on ne peut pas changer le comportement des gens.

Par

En réponse à mynameisfedo

et comme chacun sait, toutes les boîtes proposent des douches pour les employés avec de quoi se changer.

sans parler du local sécurisé pour y garer son vélo...

ça n'est pas parce que certaines entreprises sont pro-velo qu'il faut généraliser à toutes les boîtes. :bah:

J'ajouterai que quand il fait chaud, à part la voiture avec la clim à donf, je transpire moins à vélo qu'en moto (blouson, casque, gants, bottes), en bus ou en voiture. Suffit d'avoir un vélo bien roulant, (pas un VTT de 14kg avec des pneus dégonflés en gros), et de ne pas forcer, surtout en approchant de votre destination: quelques minutes avant d'arriver, vous pedalez doucement, le flux d'air vous rafraîchit suffisamment. Ce n'est pas en roulant qu'on transpire (grâce au "vent"), c'est quand on s'arrête après avoir forcé.

Par

En réponse à zblurf

Comme à moto, pour rouler confortablement il faut s'équiper. Des vetement pour le froid ou la pluie à vélo, ça existe et ça ne coûte pas très cher. La douche et les vêtements de rechange, ça existe aussi. Le vélo électrique pour les moins sportifs ou pour les endroits vallonnés aussi. Des antivols efficaces aussi. Je ne vous jette pas la pierre, mais avouez que vous n'avez tout simplement pas envie de perdre en confort, car il s'agit de ça et de rien d'autre. Le seul argument valable, en plus de la flemme, c'est le manque de sécurité, dû à un manque d'infrastructure et au comportement des usagers de la route, tous moyens de transport confondus. En ville, c'est mon moyen de transport préféré, mais j'ai abandonné en semaine après m'être fait renverser 3 fois en 2 mois, touché par une voiture me doublant alors qu'il n'y avait clairement pas la place. Il y aurait des voies réservées, ça réglerait le problème, vu qu'on ne peut pas changer le comportement des gens.

est-il difficile de comprendre qu'on ne peut pas prendre de douche dans nombre de boites?

:bah:

je vais d'ailleurs déménager à la rentrée dans de nouveaux locaux avec 0 douches et même pas la possibilité d'y parker un vélo.

vous voulez peut-être que je démissionne ?:bah:

de toute façon, quand j'y irai, ça sera 45km de route dont de l'autoroute. donc, le vélo...:brosse:

Par

Arretez avec ces histoires de douche et de cadenas. La majorité des Français mangent sur leur lieu de travail (gamelle, resto d'entreprise où autres...). Ca veut donc dire qu'on prend le vélo uniquement deux fois par jour. Le matin a 8/9h l'été il ne fait pas plus de 20 degrés, et le soir tu rentres chez toi donc pas de soucis pour les douches. Pour le garage vélo quand ce n'est pas proposé beaucoup de boîtes tolèrent qu'on range le vélo dans une pièce abandonné donc pas de soucis à ce niveau là.

Le seul truc chiant, et qui n'est pas cité par les anti vélo, ca serait à la rigueur le risque de crever. Perso je roule sans chambre à air de rechange et j'ai du faire quelques fois le retour à pied. Rien de bien grave malgré tout.

Par

En réponse à mynameisfedo

est-il difficile de comprendre qu'on ne peut pas prendre de douche dans nombre de boites?

:bah:

je vais d'ailleurs déménager à la rentrée dans de nouveaux locaux avec 0 douches et même pas la possibilité d'y parker un vélo.

vous voulez peut-être que je démissionne ?:bah:

de toute façon, quand j'y irai, ça sera 45km de route dont de l'autoroute. donc, le vélo...:brosse:

On parle de petits trajets en ville, évidement pas de 45 km ! Perso, pas de douche non plus, mais comme je le disais, je roule pépère, et si je besoin s'en fait sentir :biggrin:, bah toilette je arrivant, visage, nuque, aisselles, et vêtements propres. Quand vous marchez 2-3 km,vous avez besoin de prendre une douche ? Si non, pour moins de 10 km à vélo, vous ne devriez pas avoir besoin non plus, à moins de rouler de manière sportive. Si vous n'avez pas de toilettes ni de lavabo dans votre entreprise, le problème ne vient pas du vélo... Enfin bon, je ne vais pas vous forcer, je m'en fiche complètement, mais je vous trouve juste de mauvaise foi.

Par

En réponse à Delos2003

On est toujours très tolérant avec ses propres odeurs, et intransigeant avec celles des autres....

d'autant qu'avec les talibans anti poils qui sévissent actuellement, on a une génération de gens qui s'imaginent que, par nature, le corps est sale, même lavé. Alors une goutte de sueur, malheureux, c'est covid puissance 10 !

Ça doit être fun dans leur couple, avec une goulée de gel hydroalcoolique avant de se rouler une pelle, parce que c'est plein plein de bactéries :brosse::biggrin:

Par

En réponse à Mathieu975

Arretez avec ces histoires de douche et de cadenas. La majorité des Français mangent sur leur lieu de travail (gamelle, resto d'entreprise où autres...). Ca veut donc dire qu'on prend le vélo uniquement deux fois par jour. Le matin a 8/9h l'été il ne fait pas plus de 20 degrés, et le soir tu rentres chez toi donc pas de soucis pour les douches. Pour le garage vélo quand ce n'est pas proposé beaucoup de boîtes tolèrent qu'on range le vélo dans une pièce abandonné donc pas de soucis à ce niveau là.

Le seul truc chiant, et qui n'est pas cité par les anti vélo, ca serait à la rigueur le risque de crever. Perso je roule sans chambre à air de rechange et j'ai du faire quelques fois le retour à pied. Rien de bien grave malgré tout.

Moi j'aurais dit que le seul truc chiant, c'est de se faire couper en 2. Circuler en bicyclette au milieu de mastodontes de plus d'une tonne qui roule à des vitesses 2fois plus élevées, c'est tout simplement dangereux.

Par

Le vélo en ville y'a pas mieux.

Déjà sa vitesse moyenne est de l'ordre de celle des caisses arrêtées aux bouchons entre deux pointes à 50 km/h, et qui tournent des lustres pour trouver à se parquer.

Avec une charrette pour faire les courses ou trimbaler les rejetons, ça se fait.

Ça prend toujours moins de place au sol que la moindre caisse, même électrique. Plus efficient que le vélo avec ses 80 kg de bidoche avec ou sans selle montée sur 15-20 kg, y'a pas.

Quant à ceux qui craignent la flotte, ils doivent être diabétiques++ pour penser qu'ils sont en sucre... ?

Par

En réponse à carrera13

Moi j'aurais dit que le seul truc chiant, c'est de se faire couper en 2. Circuler en bicyclette au milieu de mastodontes de plus d'une tonne qui roule à des vitesses 2fois plus élevées, c'est tout simplement dangereux.

Ben faut séparer tout ça, de même que les mastodontes face à des caisses légères sont une plaie aussi.

Cette course à vouloir être assis plus haut, à rouler toujours plus lourd est débile.

Quand tout le monde sera en SUV, faudra passer au tracteur poids lourds pour se sentir encore en sécurité ?

Par

En réponse à carrera13

Moi j'aurais dit que le seul truc chiant, c'est de se faire couper en 2. Circuler en bicyclette au milieu de mastodontes de plus d'une tonne qui roule à des vitesses 2fois plus élevées, c'est tout simplement dangereux.

Oui c'est clair.

Quand je prends le vélo je suis 3 fois plus vigilant qu'en voiture.

Un accident est vide arrivé et tu ne fais pas le poids face à la voiture.

Le plus rageant c'est les "je ne vous est pas vu" alors qu'ils ont même pas regarder les rétros...

Bref, d'ou l’intérêt de construire des pistes cyclables dédiées mais c'est encore loin d'être le cas partout.

Par

En réponse à zblurf

On parle de petits trajets en ville, évidement pas de 45 km ! Perso, pas de douche non plus, mais comme je le disais, je roule pépère, et si je besoin s'en fait sentir :biggrin:, bah toilette je arrivant, visage, nuque, aisselles, et vêtements propres. Quand vous marchez 2-3 km,vous avez besoin de prendre une douche ? Si non, pour moins de 10 km à vélo, vous ne devriez pas avoir besoin non plus, à moins de rouler de manière sportive. Si vous n'avez pas de toilettes ni de lavabo dans votre entreprise, le problème ne vient pas du vélo... Enfin bon, je ne vais pas vous forcer, je m'en fiche complètement, mais je vous trouve juste de mauvaise foi.

de mauvaise foi?

je tente simplement de faire réfléchir ceux qui pensent que puisqu'eux le peuvent tout le monde le peut forcement.

et un faible kilométrage n'est pas un problème ?

quand on a un fort dénivelé de plusieurs kilomètres, oui, c'en est un.

quand on a des routes à forte circulation à traverser, oui, c'est un problème.

et les exemples ne manquent pas.

maintenant, oui, si j'avais 5 bornes à faire sur du plat sécurisé avec possibilité de garer de manière sécurisée mon vélo au taf, je n'hésiterais pas à prendre mon vélo.

mais faut arrêter de croire que tout le monde peut prendre le vélo sans problème.

et question vol de vélo, je ne compte plus le nombre de collègues, mais, proches qui se sont fait piquer leur vélo.

2 fois mon frère dans son jardin pour des vélos pas chers = il avait fini par rentrer le 3ème dans sa chambre.

un autre collègue qui se piquer son vélo de course au taf dans un parking soi-disant sécurisé et malgré 2 cadenas.

idem pour un autre collègue dans un local de son immeuble là aussi soit disant sécurisé = il a fini par monter son vélo dans son appartement.

et rares sont ceux qui roulent la nuit l'hiver: ceux-là prennent alors les transports en commun.

Par

En réponse à Lycanthr0pe

Le vélo en ville y'a pas mieux.

Déjà sa vitesse moyenne est de l'ordre de celle des caisses arrêtées aux bouchons entre deux pointes à 50 km/h, et qui tournent des lustres pour trouver à se parquer.

Avec une charrette pour faire les courses ou trimbaler les rejetons, ça se fait.

Ça prend toujours moins de place au sol que la moindre caisse, même électrique. Plus efficient que le vélo avec ses 80 kg de bidoche avec ou sans selle montée sur 15-20 kg, y'a pas.

Quant à ceux qui craignent la flotte, ils doivent être diabétiques++ pour penser qu'ils sont en sucre... ?

on parle des cyclistes à Paris qui ont fini handicapés à vie ou au cimetière car un routier ou un conducteur de car ne les avait pas vu? :bah:

pour en faire de temps en temps, le vélo en ville, c'est hyper dangereux et ça nécessite une attention de tous les instants.:bah:

mais à la campagne, ça n'est pas spécialement mieux, surtout dans les virages à faible visibilité.

bref, le vélo, c'est surtout intéressant sur des voies, chemins non utilisés par des véhicules motorisés. :bah:

Par

En réponse à Lycanthr0pe

Ben faut séparer tout ça, de même que les mastodontes face à des caisses légères sont une plaie aussi.

Cette course à vouloir être assis plus haut, à rouler toujours plus lourd est débile.

Quand tout le monde sera en SUV, faudra passer au tracteur poids lourds pour se sentir encore en sécurité ?

t'es donc pour la suppression des bus en ville? des camions poubelle? des camions de livraison, et ... ? :bah:

après, en France, si tu t'en tiens aux pistes cyclables, tu n'iras jamais bien loin.:bah:

Par

En réponse à mynameisfedo

t'es donc pour la suppression des bus en ville? des camions poubelle? des camions de livraison, et ... ? :bah:

après, en France, si tu t'en tiens aux pistes cyclables, tu n'iras jamais bien loin.:bah:

Je ne suis pour la suppression de rien à partir du moment où c'est raisonné.

Les bus, camions, etc ont encore une utilité ce qui n'est guère le cas des SUV prisés par les masses parce qu'on serait assis en sécurité plus haut que tout le monde dans son bousin par essence (comme autres énergies) plus lourd.

Quand tout le monde sera en hauteur donc au même niveau, l'insécurité perçue reviendra au galop. L'étape suivante sera quoi alors ? Comme pour les phares, toujours plus au point d'en prendre plein la gueule pour rien sinon de mettre en contre jour les signaux faibles (piétons en premiers) qui passent alors dans le bruit, moins visibles pour permettre au lobby des motards qui ne se privent pas de jouer aux cons de le faire plus en sécurité ?

Même s'il arrive en effet de voir passer un vélo sous les roues d'une semi, s'il y a à réduire les trucs énormes, ce sont les inutiles et inefficients, et les SUV en sont...

Après et pour les voies cyclables, tu veux voter pour qui favorisera les pistes cyclables et leur entretien, et qui ensuite mettra un coup de balai efficace aux tocards qui prennent ça pour une voie de garage.

J'ai un collègue avec deux prothèses qui traverse l'agglo où il bosse en vélo bien plus vite que s'il faisait le trajet en bagnole.

Alors d'accord pour les esquintés, les vrais, c'est pas simple.

Mais pas mal de gens pourraient commencer à imaginer passer à l'effort utile qui leur éviterait d'aller faire les couillons à s'agiter comme des hamsters en cage pour se fatiguer dans les trucs à coaches de remise en forme, garés juste devant l'entrée et qui coûtent une blinde en prime...

Par

Le projet de réseau RER Vélo ou RER V en région parisienne est intéressant, vu les bouchons tous les matins sur l'A6 pour aller à Paris, si tant est que l'infrastructure soit réalisée un jour, et de manière sérieuse. Lorsque j'habitais Morangis, j'avais bien souvent envie de m'échapper le week-end à Paris en vélo, ce n'est qu'à 17 km: un doux rêve. Autant nager dans la Seine. Pourtant, on trouve déjà depuis longtemps ce genre d'infrastructure aux Pays-Bas, où Amsterdam et sa banlieue sont reliées par des pistes cyclables, avec parfois des pistes le long des autoroutes, mais bien séparées d'elles. Ce réseau résulte d'une politique volontariste menée dans les années 1970, car oui, il faut une volonté politique pas trop tordue pour mener à bien ce type de projet, tellement utile , mais qui n'est lié qu'à la petite industrie du vélo. De toutes manières, à cause de mon boulot, j'ai dû déménager il y a huit ans pour Dinard et Saint-Malo, où je travaille. Je vais bosser en vélo tous les jours, même quand il pleut, j'ai des vêtements de pluie pour vélo que j'ai acheté dans un HEMA à Utrecht. Ils sont rangés en permanence dans mes sacoches de porte-bagage. Ma boite rembourse le trajet vélo au prorata du kilomètre. Le vélo est bien adapté aux trajets de proximité, si les pistes cyclables sont correctes, ce qui n'est, hélas, pas le cas dans le coin où je suis. Pour les trajets plus importants, j'ai ma voiture. C'est un break, et j'ai toujours un vélo pliant dans le coffre, c'est très pratique.

Par

En réponse à Mathieu975

Oui c'est clair.

Quand je prends le vélo je suis 3 fois plus vigilant qu'en voiture.

Un accident est vide arrivé et tu ne fais pas le poids face à la voiture.

Le plus rageant c'est les "je ne vous est pas vu" alors qu'ils ont même pas regarder les rétros...

Bref, d'ou l’intérêt de construire des pistes cyclables dédiées mais c'est encore loin d'être le cas partout.

Le « je ne vous ai pas vu » est valable pour tous les 2 roues, pas juste pour le petit cycliste.

D’ailleurs certains cyclistes ne voient pas les voitures non plus ...

Par

En réponse à fassi51

Il y a 40 ans que les hollandais et les danois ont compris qu'en ville il n'y avait rien de mieux que le vélo . C'est encore plus vrai depuis que ceux qui ne veulent pas se fatiguer ont à leur disposition le vélo à assistance électrique .

Pour les Pays-Bas je n'en sais pas plus que ce que je peux en lire. Au Danemark, que je connais, vous seriez surpris du nombre de voitures circulant en ville et de la vitesse atteinte sur les grands axes.

Seulement voilà, les Danois ont adopté une attitude pragmatique et empreinte de tolérance mutuelle où piéton, cycliste et automobiliste ont chacun leur domaine de circulation, bien identifié et séparé. Aux Pays-Bas, il semble que ce soit un peu différent, les cyclistes exerçant une certaine forme de domination agressive à la fois sur les automobilistes et sur les piétons.

Bien entendu mes remarques ne valent que pour les grandes agglomérations.

Autre constatation, à Copenhague, l'espace réservé aux cyclistes a été conquis sur les voies automobiles mais aussi sur les trottoirs (larges comme sur les boulevards parisiens). Ce n'est pas le cas à Paris. Mais Paris est une ville à très forte densité de population, une des plus fortes au Monde.

La bonne solution n'est donc pas simple à trouver. Une dernière remarque; dans la plupart des grandes villes, les transports en commun fonctionnent 24h/24. Pas à Paris.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité