Publi info
 

Essai - BMW X1 18i : la béhème préférée des français

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Le X1 est LA meilleure vente de BMW sur notre territoire. Le SUV allemand doit son succès à des prestations familiales de haute volée, des loyers de location compétitifs et surtout des motorisations efficientes, à l’image du 3 cylindres essence de 140 ch (118 i) qui se positionne comme l’accès à la gamme.

Essai - BMW X1 18i : la béhème préférée des français

En bref

A partir de 32 400 €

2 roues motrices

Malus : 473 €

Avec plus de 12 500 exemplaires écoulés l’an dernier, le X1 s’est installé à la première place des ventes de BMW sur notre territoire. Ce succès confirme que la carrosserie SUV est aussi très sollicitée dans l’univers premium, tout comme celui des motorisations essence de faible cylindrée favorisées par la fiscalité. C’est donc naturellement que le 3 cylindres essence suralimenté 118 i s’est hissé parmi les meilleures ventes sous le capot du X1.

Ce moteur qui officie également sous la marque Mini développe 140 ch. D’une cylindrée confortable (1.5), il se montre disponible tôt, ce qui renforce ses prestations en ville pour les décollages au feu par exemple. Il est bien secondé par la boîte à double embrayage Steptronic à 7 rapports (Getrag) douce, qui gère correctement la répartition du couple aux roues avant. Le couple (220 Nm) est d’ailleurs proche de celui d’un moteur diesel et garantit des reprises amplement suffisantes pour dépasser sans stresser sur autoroutes ou nationales, qui plus est limitées à 80 km/h. L’allonge exceptionnelle de ce généreux moteur emmène rapidement le X1 à des vitesses prohibées par le code de la route.

Essai - BMW X1 18i : la béhème préférée des français

Cerise sur le gâteau : sa consommation ridicule au rapport des prestations délivrées. Notre essai à rythme soutenu nous aura coûté une moyenne de 7,1/100 km ! Ce qui confirme la suprématie de BMW en matière d’efficience. Aussi sobre qu’un moineau à la pompe, le X1 limite aussi la casse au malus avec une taxe de seulement 473 € (133 g de CO2/km). Son châssis fait toujours référence en matière de dynamisme avec une direction franche et consistante qui donne une sensation d'agilité. L’allemand offre une bonne tenue en virage, un filtrage rigoureux et très peu de remontées dans l’habitacle. L’amortissement est ferme mais pas inconfortable pour autant.

Essai - BMW X1 18i : la béhème préférée des français

A vivre, il est tout bonnement le meilleur du marché avec une longueur aux jambes et une largeur aux épaules records aux places arrière, notamment si vous cochez l’indispensable option « banquette coulissante » (400 €) qui permet de gagner encore en espace. Cette dernière peut être rabattue depuis le coffre pour faire grimper le volume de 505 à 1 550 litres. Les familles apprécieront son espace ainsi que les nombreux rangements à disposition. Dommage, il n’offre pas de connexion USB aux passagers arrière qui devront se contenter d’un allume-cigares pour charger leur smartphone.

Essai - BMW X1 18i : la béhème préférée des français
Essai - BMW X1 18i : la béhème préférée des français

 

À financer, en revanche, c’est tout l’inverse. Vendue à partir de 32 400 € avec la boîte mécanique et 2 200 € supplémentaires en BVA, cette version 318i en finition intermédiaire « Lounge » n’est pas la plus compétitive du marché et invite souvent à passer par le catalogue d’options pour bénéficier des équipements les plus intéressants, comme par exemple la caméra de recul (410 €), les suspensions adaptatives (550 €) ou encore la compatibilité Carplay (300 €).

Le BMW X1 séduit toutefois grâce à ses offres de location compétitives. A titre d’exemple, un X1 118 i en finition haut de gamme XLine est proposé à 420 €/mois sans apport, entretien et extensions de garantie inclus sur 36 mois. Revers de la médaille : cette offre est limitée à 30 000 km, soit 10 000 km par an, ce qui représente peu. 

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 :

129 g/km - malus : 253 €

Début de commercialisation du modèle :

Février 2018

A titre d'exemple pour la version (F48) SDRIVE18I 8CV LOUNGE DKG7.

1,59 m1,82 m
4,43 m
  •  5 places
  •  505 l / 1550 l

  •  Auto. à 7 rapports
  •  Essence

Portfolio (23 photos)

Mots clés :

Commentaires (117)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

BMW tout le plaisir de conduire :rs:

Par

C'est intéressant ... on constate ainsi que la version de base fait les choux gras de BMW. Je suppose qu'il en est de même pour ses concurrents "premium" ... Cela montre que le blason et l'image que l'on renvoie aux autres sont plus important pour un grand nombre d'automobilistes que le contenu !

Par

Les acheteurs Français de BMW ont des goûts de chiote!

Par

En réponse à smartboy

C'est intéressant ... on constate ainsi que la version de base fait les choux gras de BMW. Je suppose qu'il en est de même pour ses concurrents "premium" ... Cela montre que le blason et l'image que l'on renvoie aux autres sont plus important pour un grand nombre d'automobilistes que le contenu !

Exactement

Par

La seule BMW désirable est la série 1....c'est pas fiable, cher, mais c'est bien dessiné.... Je kiffe grave... Comme le couscous :miam:

Par

En réponse à henri13enforme

La seule BMW désirable est la série 1....c'est pas fiable, cher, mais c'est bien dessiné.... Je kiffe grave... Comme le couscous :miam:

Pas fiable ?

Par

10000 kms c'est peu ?

Le kilométrage moyen d'un Français étant de 10800 kms pour de l'essence, c'est quand même raccord...

Par

En réponse à smartboy

C'est intéressant ... on constate ainsi que la version de base fait les choux gras de BMW. Je suppose qu'il en est de même pour ses concurrents "premium" ... Cela montre que le blason et l'image que l'on renvoie aux autres sont plus important pour un grand nombre d'automobilistes que le contenu !

C'est évident ça ;)

Le concept du premium, c'est de faire croire que tu as mieux que les marques classique : c'est vrai pour le haut de gamme premium, mais le bas de gamme premium c'est de la merde en boite...

Par

J'ai toujours été "contre" les SUV en général, voiture antinomique par rapport aux "sensations" et de rapport qualité-prix-efficience. Un jour j''étais chez BMW en curieux, et je suis entré dans cet SUV pour voir... depuis je comprends mieux le succès de ce type de carrosserie. Et moi même je me trouve très séduit par ce X1. Le gain d'espace est considérable. Je trouve que dans une A4 on ne retrouve pas ce volume, garde au toit...

Je l'ai essayé dans la configuration de cet essai, et tout est vrai. Un régal en ville, doux, fluide amplement suffisant dans un usage courant.

Bref, une réussite et avec le blason BMW en plus c'est pas déplaisant...et forcément bien plus sexy qu'un blason Renault, Chevron ou Lion.. n'en déplaise aux détracteurs du Prem's teuton.

Je lui reprocherai juste d'être exemple du feux arrière LED (en 2018, dommage) même en option. Ce X1 étant sortit en 2015 si je ne me trompe commence déjà un peu à "vieillir".

Mais je pense que le prochain Q3 sera mien.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire