Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Essai - Ford Focus : l'âge de raison

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Pour fêter les 20 ans de la Focus, Ford sort cette 4e génération, qui est sans aucun doute celle qui apporte le plus d’innovations technologiques. De quoi en faire une nouvelle référence ? Premiers éléments de réponse avec l’essai de la version 1.5 Ecoboost 182 ch.

Essai - Ford Focus : l'âge de raison

 EN BREF

4e génération

à partir de 19 950 €

 Oui, cela fait déjà 20 ans qu'est née la "dynastie" Focus, qui remplaça alors une autre famille entrée dans la légende à plus d'un titre : l’Escort. En deux décennies et quelque 16 millions d'exemplaires, la Focus s'est construite une stature de référence du marché mondial, de mètre-étalon, presque au même titre que la Golf mais dans un créneau différent : celui des sensations de conduite, du fun, du dynamisme. Du moins, jusqu'à aujourd'hui. Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs…

Parlons d'abord de ce que l'on voit. Et ce que l'on voit, c'est une nouvelle Focus dont la face avant n'a jamais été aussi proche de celle de la génération sortante. Pour un modèle jubilaire, on aurait pu espérer que Ford choisisse de marquer les esprits, mais le constructeur a fait au contraire un choix très conservateur. Admettons : le capot est un peu plus sculpté, les phares et le bouclier sont plus travaillés mais on reste dans une "variation sur le même thème", à la façon de ce que fait Audi. Et si on le reproche à Audi, on ne va pas complimenter Ford…

Essai - Ford Focus : l'âge de raison

Puis on tourne autour de la voiture, et les choses s'améliorent. Là, on découvre d'abord un profil sensiblement plus vertical au niveau du montant arrière, et des flancs aux formes plus prononcées, des épaules plus fortes et, globalement, des proportions plus athlétiques, puisque la nouvelle Focus a pris 16 mm en longueur et en a perdu 13 en hauteur, alors que son empattement s’est allongé de 5,5 cm.

 

Essai - Ford Focus : l'âge de raison

On continue à tourner pour découvrir une face arrière qui, pour le coup, est complètement transformée. La bonne nouvelle, c'est que la nouvelle Focus est de ces voitures qui ne dégagent pas la même chose en "vrai" qu’en photos. Avant les essais, en découvrant les premières images, nous n'étions pas plus convaincus par la poupe de la voiture que par son visage. Nous avions tendance à trouver tout "déjà vu", de retrouver un peu de Mercedes Classe A dans cet arrière, un peu de Hyundai i30, des feux arrière presque jumeaux de ceux de la Fiat Tipo… Mais une fois en présence de la voiture, l’ensemble est en fait très séduisant, racé, plutôt réussi. Mais est-ce que cela suffit à trouver la nouvelle Focus tellement nouvelle ? Notre impression est qu'elle est plutôt atteinte du même syndrome de conservatisme que la Golf. 

Essai - Ford Focus : l'âge de raison

A bord, les choses sont en revanche moins rigides que dans la Volkswagen. Ford cède à la mode de l'écran multimédia posé là-haut, façon tablette flottante, mais ne cède heureusement pas à celle du "tout à l'écran" de PSA ou dans une moindre mesure de Volvo. Comprenez qu'on conserve de vrais boutons pour les réglages audio, et surtout pour les réglages de climatisation, ce qui reste infiniment plus pratique. Certains – dont votre serviteur – regrettent de ne pas disposer d'une roulette pour utiliser le système d'info-divertissement. Mais cela n'empêche pas le système SYNC3, que l'on ne manipule donc que via l'écran tactile, d'être l'un des plus complets et des plus intuitifs du moment.

Bon point pour la progression en matière de qualité des matériaux, et on peut même qualifier la finition de flatteuse, surtout dans la finition haut de gamme Vignale garnie de beaux cuirs et d'élégants inserts de bois.

Essai - Ford Focus : l'âge de raison
Essai - Ford Focus : l'âge de raison

 

 

 

 

 

 

L'habitabilité arrière reste globalement stable mais le volume de chargement progresse fortement.

Petite déception par contre aux places arrière. Non qu'elles soient étriquées, mais on n'a pas l'impression qu'elles aient particulièrement profité de l'allongement de l'empattement. C'est en fait plutôt le coffre qui tire les marrons du feu. Son volume passe à 375 litres, ce qui n'est toujours pas une référence dans le segment, mais représente tout de même un gain de près de 60 litres. Grâce à son profil moins oblique, la Focus fait en revanche assez fort en matière de volume maxi. Avec 1354 litres, la 5 portes embarque à peine 10 litres de moins… qu'une nouvelle Volvo V60 ! Une Volvo dès lors largement dépassée par la Focus Wagon (break), qui revendique jusqu'à 1653 litres de coffre !

Vous trouvez l'argument un peu trop rationnel pour une voiture qui a plutôt une réputation d'alternative fun dans le segment ? Attendez, ce n'est pas fini…

Informations techniques

Taux d'émission de CO2
de la version la plus écologique de : Ford Focus

NC

Début de commercialisation du modèle :
Ford Focus 4

Non communiquée

A titre d'exemple pour la version 1.5 ECOBOOST 182 S&S ST LINE.

1,45 m1,82 m
4,37 m
  • 5 places
  • 341 l / 1320 l

  • Méca. à 6 rapports
  • Essence

Portfolio (20 photos)

Mots clés :

En savoir plus sur : Ford Focus

Ford Focus
Commentaires (77)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

je la trouve très réussie. ce que je prendrais sûrement dans cette catégorie

Par

ils sont enfin changer l'intérieur :bien::bien:

mon collègue a acheté la ford focus rs 2017 bleue elle a un intérieur de ford transit

Par

sinon elle reste très jolie la nouvelle

Par

L'essayeur semble avoir oublié quelque chose :

Il a un moteur de 182cv en 3 cylindres

Une ST "LINE"

En gros il a la voiture normale avec une carrosserie revue et un peu plus sportive

En partant de ça, il s'attend à un comportement sportif pour une voiture qui n'en a pas la vocation...

Attendez la vraie ST et la RS pour avoir du sportif, une ST line, c'est qu'une ligne carrosserie et éventuellement un petit changement sur l'amortissement.

Par

Encore un nouvel essayeur dans l'équipe Cara ?

Vous faites comme Peugeot, vous employez en CDD ?

Par

:areuh:"Ford a choisi de créer une voiture plus "bon père de famille", plus sage, plus Golf" la Golf nouvel étalon dans les châssis "pourris" est rejoint par la Focus. Qui était jusqu'à là une des meilleures compacte. Tout fou le camps.

Par

"Curieux de voir ce que ce nouveau 1.5 3 cylindres avait dans le ventre (et s'il est aussi brillant que le 1.2 PSA)"

C'est plutôt au nouveau 1.3 TCE de Renault (et fourni à Mercedes) qu'il faudrait le comparer, car il ressort comme la nouvelle référence dans les test/comparatifs;

Par

En réponse à roc et gravillon

Encore un nouvel essayeur dans l'équipe Cara ?

Vous faites comme Peugeot, vous employez en CDD ?

Non, chaque fois qu'il y a des "pré-test" qui s'apparente plus à un publireportage qu'un réel essai c'est le même.

En plus les chiffres du test ne correspondent pas à ceux de la fiche technique, ça parle de référence moteur sorti d'une pochette surprise, ça critique le coté sportif d'une voiture qui n'a qu'un kit carrosserie "sport" (comme le r-line ou s-line chez vag), ça abuse des superlatifs, ...

S'en est presque indigeste...

Il serait bien de préciser de temps en temps en fin d'article quand il s'agît d'un test qui n'en est pas un. D'ailleurs, il me semble que ça a été régularisé tout ces abus, c'est un peu louche cet article.

Par

En réponse à ReneM69

L'essayeur semble avoir oublié quelque chose :

Il a un moteur de 182cv en 3 cylindres

Une ST "LINE"

En gros il a la voiture normale avec une carrosserie revue et un peu plus sportive

En partant de ça, il s'attend à un comportement sportif pour une voiture qui n'en a pas la vocation...

Attendez la vraie ST et la RS pour avoir du sportif, une ST line, c'est qu'une ligne carrosserie et éventuellement un petit changement sur l'amortissement.

Je pense que c'est pas vraiment ce qu'il dit.

Il dit qu'avant, même sur une focus non st/rs, le 'comportement routier' (ok, c'est vague) était plus 'sympa' que sur les équivalentes de la concurrence.

Et que maintenant c'est plus forcement le cas.

Enfin moi c'est ce que j'ai compris de l'article. :bah:

Par

En réponse à ReneM69

L'essayeur semble avoir oublié quelque chose :

Il a un moteur de 182cv en 3 cylindres

Une ST "LINE"

En gros il a la voiture normale avec une carrosserie revue et un peu plus sportive

En partant de ça, il s'attend à un comportement sportif pour une voiture qui n'en a pas la vocation...

Attendez la vraie ST et la RS pour avoir du sportif, une ST line, c'est qu'une ligne carrosserie et éventuellement un petit changement sur l'amortissement.

ouais ben en relisant en fait t'as pas tord, c'est vrai que c'est pas très clair son argumentaire...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire