Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Essai vidéo - Volvo V60 (2018) : le break de gentleman

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Spécialiste historique du break, Volvo prouve avec la nouvelle génération de V60 qu’il est possible d’allier élégance et fonctionnalité. La ramage de la suédoise est -il aussi séduisant que son plumage ? Réponse au volant de la version D4 de 190 ch.

Essai vidéo - Volvo V60 (2018) : le break de gentleman

En bref 

A partir de 39 360 €

Volume de coffre : de 539 à 1 364 litres

Conduite semi-autonome

La firme suédoise vit une période très dynamique dans son histoire : une année 2017 exceptionnelle (chiffre d’affaires en hausse de 16,6%), la création d’une nouvelle marque (Polestar) et une voiture de l’année (XC40). Tout roule pour Volvo qui commence à engranger les fruits d’un investissement de plus de 11 milliards de dollars depuis 2010 et son rachat par le géant chinois Geely.

Le plan produit en pyramide inversée, renouvellement du haut de gamme (XC90, S90, V90, XC60, etc.) d’abord puis descente en cascade concerne aujourd’hui un marché qui souffre depuis l’explosion des SUV : celui des berlines moyennes et de leurs déclinaisons comme ici le break. Justement, lorsqu’un constructeur propose une nouvelle berline, il présente d’abord la version classique, munie d’un coffre (ou d’un hayon) avant de dévoiler sa version break, parfois des mois plus tard. Mais Volvo a décidé de bousculer les traditions. Le suédois justifie ce chamboulement par le côté historique du break Volvo qui perdure depuis 60 ans. Un respect du patrimoine certes mais surtout une envie furieuse de commercialiser d’abord la carrosserie qui s’écoule le mieux. Il faudra donc patienter jusqu’à l’été pour découvrir la berline S60.

Long de 4, 76 m, le break suédois gagne 12 cm sous la toise.
Long de 4, 76 m, le break suédois gagne 12 cm sous la toise.

La suédoise revient donc à ses premières amours, celles du « vrai » break qui ne délaisse pas les aspects pratiques en faveur du look. Toutefois, au regard de ses lignes élégantes la nouvelle Volvo V60 prouve le contraire. La V60 gagne près de 12 cm sous la toise à 4,76 m en s’offrant les services de la plateforme modulaire SPA (Scalable Product Architecture) commune au XC60. L’empattement progresse de 9 cm au profit des places arrière. Le gain pour les passagers est flagrant d’une génération à l’autre mais ça n’en fait pas le meilleur hôte du marché pour autant. Les grands gabarits trouveront l’espace aux jambes tout juste correct et comme toujours la troisième place étriquée et pénalisée par le tunnel de transmission servira de dépannage. En revanche, le volume de coffre gagne une centaine de litres pour revenir dans la moyenne du marché avec un score de 529 litres banquette en place et 1 364 litres sièges abaissés.

L'espace à l'arrière est tout juste correct pour les grands gabarits.
L'espace à l'arrière est tout juste correct pour les grands gabarits.
Le volume de coffre gagne 100 litres poir atteindre 529 litres.
Le volume de coffre gagne 100 litres poir atteindre 529 litres.

Elle n’égale pas la « déménageuse » allemande de chez Mercedes dont le volume oscille entre 620 et 1 480 litres mais gagne au passage un hayon électrique (option) et un système de banquette fractionnable (60/40) et rabattable électriquement depuis le coffre (finition haute). La modularité reste classique pour la catégorie mais les familles apprécieront les progrès réalisés sur cette nouvelle génération.

L'atmosphère est zen et la présentation soignée. Dommage que le système multimédia soit aussi compliqué à utiliser.
L'atmosphère est zen et la présentation soignée. Dommage que le système multimédia soit aussi compliqué à utiliser.

Le dessin de l’habitacle est proche des dernières productions (XC40, etc.) avec au centre un écran multimédia vertical dont le fonctionnement n’est pas des plus aisé. La présentation est irréprochable et le choix des matériaux autorise une atmosphère zen qui tranche avec l’austérité de ses concurrentes allemandes. La V60 mêle efficacement élégance et technologie à bord.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Volvo V60

39 g/km - bonus : 1000 €*

* + 2 500 € si reprise d'un véhicule diesel datant d'avant le 1er janvier 2006.

Début de commercialisation du modèle :
Volvo V60 (2e Generation)

Février 2018

A titre d'exemple pour la version II D4 ADBLUE 190 GEARTRONIC 8.

1,42 m1,85 m
4,76 m
  •  5 places
  •  529 l / 1364 l

  •  Auto. à 8 rapports
  •  Diesel

Portfolio (40 photos)

En savoir plus sur : Volvo V60 (2e Generation)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (44)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Elle est élégante mais trop déjà vu et un peu fade ,donc quitte à prendre quelques choses de déjà vu, d'élégante et de fade autant prendre une A4 Avant.

Par

M'aurait étonné qu'ils n'aient pas une fois encore trouver le moyen de placer le mot "baroudeuse" dans l'article...:pfff:

Par

Ce que j'aimais bien chez Volvo, c'est le faite que l'on pouvait rehaussé le siège du milieu pour un enfant mais ça je suppose qu'il le propose plus.

C'était vraiment le truc qui pouvait encore plus le démarqué des autres.

Par

Marrante cette grille de dégivrage arrière, pratique pour jouer au morpion.

Il était un temps où Volvo proposait un dégivrage de la vitre latérale arrière, à l'opposé de la place conducteur.

Un plus en matière de sécurité... on fera les manœuvres à l'oreille dorénavant, étant entendu qu'une caméra de recul par très basse température est souvent couverte de givre, et propose sur l'écran des images impressionnistes, mais pas trop interprétables. :bah:

Par

En réponse à VeryFake

Ce que j'aimais bien chez Volvo, c'est le faite que l'on pouvait rehaussé le siège du milieu pour un enfant mais ça je suppose qu'il le propose plus.

C'était vraiment le truc qui pouvait encore plus le démarqué des autres.

Pose pas ton gniard sur un intérieur beurre frais comme ça malheureux !

Ou alors triple couche de Pampers au préalable.

Par

" La V60 est suffisamment armée pour respecter le pari du constructeur qui annonce zéro mort ou blessés graves dans ses voitures à l’horizon 2020."

Et si malgré tout on se tue quand même après ce délai, on gagne quoi ?

Par

Classe, élégante, bref j'aime beaucoup!!! bravo Volvo

Par

En réponse à roc et gravillon

" La V60 est suffisamment armée pour respecter le pari du constructeur qui annonce zéro mort ou blessés graves dans ses voitures à l’horizon 2020."

Et si malgré tout on se tue quand même après ce délai, on gagne quoi ?

Un cercueil Volvo. Ultrachic. :biggrin:

Sinon, mais on l'a déjà tous dit, jolie caisse.

Par

En réponse à roc et gravillon

M'aurait étonné qu'ils n'aient pas une fois encore trouver le moyen de placer le mot "baroudeuse" dans l'article...:pfff:

M'aurait étonné qu il y ait pas un avis sur le rédacteur

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire