Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Land Rover Range Rover 2018 : il passe à l'hybride

Dans Nouveautés / Restyling

Alexandre Bataille

Land Rover profite du restylage de son vaisseau amiral pour y implanter une toute nouvelle motorisation hybride essence rechargeable. Exempté de malus et un peu moins gourmand à la pompe, le Range P400e est désormais bien plus en phase avec la demande du marché. 

Essai - Land Rover Range Rover 2018 : il passe à l'hybride

En bref

A partir de 100 800 €
Nouveau moteur hybride rechargeable

A une époque où le diesel, le CO2 et la surconsommation sont pointés du doigt, il est difficile pour un constructeur, même haut de gamme, de continuer à faire « comme avant, au temps du pétrole » sans écorner son image de marque. Les plus grandes enseignes de luxe - Porsche, Lamborghini, Ferrari, Bentley -  sont en train de passer à l’électrification ou l’hybridation de leur gamme. C’est aujourd’hui le cas du Range Rover, le fleuron de la gamme Land Rover qui proposait jusqu’ici des V6 et V8 essence et diesels lourdement pénalisés par la fiscalité. Il existait bien une version (full) hybride au catalogue mais diesel, un carburant plus vraiment en odeur de sainteté. 

Essai - Land Rover Range Rover 2018 : il passe à l'hybride

La marque britannique a ainsi décidé d’implanter sous le capot de son mastodonte (5 mètres de long, 2 mètres de large et près de 2, 5 tonnes) une motorisation hybride essence rechargeable. Un mariage antinomique qui prête même à sourire tant le véhicule dans son gabarit comme ses prestations est à des années-lumière d’une vraie voiture écolo. Toutefois, cette association inédite permet au Range d’offrir une fiscalité plus douce à son propriétaire qu’il soit particulier ou professionnel puisqu’il ne rejette que 64 g de CO2. Il échappe ainsi au malus et bénéficie d’une TVS (taxe sur les véhicules de société) bien moins lourde. 

Techniquement, le Range P400e associe un 4 cylindres 2.0 essence bi-turbo de 300 ch à un moteur électrique de 116 ch placé en amont sur la boîte de vitesses, là où l’on trouve habituellement le convertisseur de couple. Cet ensemble développe une puissance cumulée de 404 ch et offre en théorie une consommation de 2,7 l/100 km (normes NEDC). Grâce aux batteries lithium-ion d’une capacité de 13,1 kWh placées sous le plancher du coffre, il est homologué pour une autonomie en tout électrique de 50 km. Sa recharge totale s’effectue en 2h45 sur une borne rapide (32 ampères) ou en 7h30 sur une prise domestique (10 ampères).

Essai - Land Rover Range Rover 2018 : il passe à l'hybride

Land Rover a fait coïncider l’arrivée de cette motorisation avec un restylage assez profond. Extérieurement, la calandre a été retouchée ainsi que le capot, les bas de caisse et le bouclier arrière. Le Range reçoit également des projecteurs à LED (avec Laser) qui peuvent éclairer à plus de 500 mètres. Ces évolutions discrètes n’altèrent pas le design robuste et élégant de cette icône de l’automobile. A bord, en revanche, la mise à jour est bien plus importante. Le Range s’offre les services de la toute nouvelle interface à deux écrans « Incontrol Touch Pro Duo » née avec le Velar. L’écran supérieur, inclinable, regroupe toutes les informations de conduite (navigation, téléphonie, multimédia, gestion de la batterie, etc.) et le second implanté sur la partie basse concentre l’ensemble des commandes de confort comme la climatisation, la gestion du véhicule et de la transmission, etc. Ce dernier est parfaitement intégré et offre une qualité d’utilisation similaire à un smartphone dernier cri. Le Range comble là son retard sur son plus grand rival, le Porsche Cayenne. 

Essai - Land Rover Range Rover 2018 : il passe à l'hybride
Essai - Land Rover Range Rover 2018 : il passe à l'hybride

 

En parallèle, les sièges et l’insonorisation ont fait l’objet d’améliorations pour renforcer, comme si c’était encore possible (!), le niveau de confort déjà exceptionnel de ce cocon. L’effet « waouh » est toujours présent lorsque l’on passe le seuil du vaisseau britannique. Le traitement des matériaux, le dessin de la planche de bord, l’atmosphère lumineuse et luxueuse justifient les tarifs réclamés par Land Rover (à partir de 100 800 €). 

Enfin, le Range conserve son offre de deux châssis (court et long), même avec la version hybride rechargeable, et sa configuration 4 places. Le volume de coffre, impacté par l’implantation des batteries, perd 100 litres dans ce restylage pour atteindre 802 litres (sans tablette et seconde rangée de siège avancée au maximum). 

Chiffres clés *

  • Longueur : 5,00 m
  • Largeur : 1,98 m
  • Hauteur : 1,86 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 479 l / 1843 l
  • Boite de vitesse : Auto. à 8 rapports
  • Carburant : Hybride essence électrique
  • Taux d'émission de CO2 (norme NEDC) : 64 g/km
  • Bonus : 0 €
  • Date de commercialisation du modèle : Octobre 2017

* A titre d'exemple pour la version IV (2) 2.0 P400E PHEV SI4 AUTOBIOGRAPHY SWB.

Le bonus / malus et le taux d'émission de CO2 sont données à titre d'indication pour la version la plus écologique.

Le bonus / malus affiché est celui en vigueur au moment de la publication de l'article.

Photos (14)

En savoir plus sur : Land Rover Range Rover 4

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire