Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Renault Talisman 1.5 dCi 110 : le chameau de la famille

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Cailliot Manuel

La Renault Talisman, auréolée désormais de son titre de "plus belle voiture de l'année", fait figure de grande star du moment. Déjà essayée par nos soins en versions plus musclées, elle existe cependant, aussi, avec un modeste 1.5 dCi 110 ch. Est-il suffisant pour lui conserver sa stature ? Réponse dans cet essai.

Essai - Renault Talisman 1.5 dCi 110 : le chameau de la famille

 En bref

Moteur diesel d'entrée de gamme

3,7 litres aux 100 km (donnée officielle)

A partir de 27 900 € (32 900 € pour notre modèle d'essai)

 

 

Nous n'en sommes pas à notre premier essai de la Talisman. En effet, sont déjà passées entre nos mains les versions diesel 1.6 dCi 130 ch et bi-turbo 160 ch, tandis que le 1.6 TCE essence de 200 ch a également fait l'objet de toutes nos attentions.

 

Mais en diesel, il existe aussi, en entrée de gamme, un petit moteur, en l'occurrence le bien connu 1.5 dCi 110 ch, qui fait le bonheur d'une multitude de modèles du groupe, du SUV urbain Captur au Grand Scénic, en passant par la Mégane ou le Dacia Duster. Il se glisse même sous le capot des Mercedes Classe A ou B. Déjà présent sous le capot de la Laguna 3, remplacée par cette Talisman, on pouvait craindre qu'il soit bien à la peine pour mouvoir cette (très) grande familiale de 4,84 m de long et 1,86 m de large. Pourtant, même avec 16 cm de plus que la feu la Laguna et 5 cm de largeur supplémentaire, la Talisman réussit à ne peser, à version équivalente, que 37 kg de plus.

De face le style de la Talisman est assez travaillé, avec une signature lumineuse en forme de C.
De face le style de la Talisman est assez travaillé, avec une signature lumineuse en forme de C.
La Talisman est longue : 4,84 m. Le profil est donc étiré et donne dans le statutaire.
La Talisman est longue : 4,84 m. Le profil est donc étiré et donne dans le statutaire.
A l'arrière aussi la signature est marquante avec des feux qui se rejoignent au niveau du logo.
A l'arrière aussi la signature est marquante avec des feux qui se rejoignent au niveau du logo.

 

Résultat, tout comme ce bloc ne déméritait pas dans la devancière, il arrive à mouvoir sans souci la nouveauté. Ouvrons ici le bal de comparaisons. La Laguna 3 affichait un 0 à 100 km/h en 11,9 s, la Talisman réalise l'exercice en exactement le même temps. Sa vitesse de pointe régresse de 2 km/h à 190 km/h au lieu de 192. Par contre, la concurrence, forte il est vrai le plus souvent de 10 ch de plus, fait un peu mieux. La très véloce Passat 1.6 TDI 120 réalise le 0 à 100 km/h en 10,8 s et atteint les 206 km/h. Le BlueHDI 120 de la Peugeot 508 lui permet aussi de belles performances avec 11 s et 202 km/h en pointe. Les Insignia ou Mondeo font jeu égal avec la Talisman. Mais il est un terrain sur lequel elle est imbattable, c'est celui de la consommation. Avec un mixte annoncé à 3,7 litres pour 95 grammes de CO2, elle mate ses rivales (de peu). La Peugeot est à 99 g et 3,8 l, la VW à 105 g et 4 l, l'Opel à 109 g et 4,1 litres. Seule la Ford rivalise avec 94 g et 3,6 litres. Mais cette dernière révèle à l'épreuve de la route une surconsommation plus importante que la berline au losange.

Le 1.5 dCi 110 se défend très vaillamment dans cette grande berline.
Le 1.5 dCi 110 se défend très vaillamment dans cette grande berline.

En effet, la française est surprenante de sobriété dans la vraie vie. Sans forcément adopter une éco-conduite drastique, on arrive à atteindre le chiffre que l'on peut considérer comme record de 4,8 litres de moyenne. Il est clair que toutes les concurrentes sont au-dessus, parfois d'un très gros litre. Merci à la masse contenue et à l'optimisation du bloc dCi, ici très bien exploité manifestement, puisque ce n'est pas l'aérodynamique moyenne de 0,27 (Cx) qui peut l'expliquer. C'est en tout cas une très bonne surprise et un gros bon point à attribuer à cette motorisation.

 

Agrément correct, agilité réelle

Cela est-il obtenu au prix d'un agrément en berne. Oui et non. Certes la Talisman 110 ch n'est pas un foudre de guerre, c'est plutôt un tranquille cheval de trait mais, à vide, elle donne le change avec des reprises correctes et une allonge du même acabit. En charge ou en côte, les choses se compliquent, mais nul besoin de sortir les rames, qui restent au chaud dans le grand coffre, il suffit de rétrograder d'un rapport et l'on s'en sort.

L'insonorisation particulièrement réussie participe d'ailleurs de l'agrément général. Que ce soit à l'accélération ou à haute vitesse, le dCi reste discret, c'est appréciable. Le freinage est mordant et procure une belle sensation, d'équilibre et de sécurité. Seule la direction nous a semblé un peu trop assistée pour faire remonter correctement les informations en provenance de la chaussée;

 

Pour le reste, la Talisman reste fidèle à nos premières impressions. C'est une berline agile, surtout quand elle dispose, comme nous l'avions ici, de l'option 4Control, soit un châssis à 4 roues directrices, qui permet de vitesses de passage en courbe effarantes et une maniabilité accrue à basse vitesse. Il faut toutefois allonger 1 700 € pour en disposer, et cela impose les jantes de 19 pouces et l'amortissement piloté Multi-Sense, qui permet de choisir son mode de conduite (confort, sport, neutre, éco), et d'adapter l'amortissement du plus souple au plus dur. Ceux qui ne sont pas là pour faire des spéciales de rallye (et ce n'est pas la philosophie de ce moteur) pourront sans le regretter passer leur tour, et profiter d'un amortissement classique affichant un excellent compromis, et d'un châssis à deux roues qui bougent "seulement", déjà dynamique.

 

Habitacle moderne et équipement fourni

Dans l'habitacle, on retrouve une belle habitabilité aux places avant, un peu moins aux places arrière, sans que ce soit rédhibitoire. Le volume de coffre a été privilégié, avec un énorme 608 litres. Le volume c'est bien, l'accessibilité, c'est mieux. La malle classique limite donc le côté pratique, et la profondeur démentielle fera faire des contorsions aux plus petits d'entre les utilisateurs, pour aller chercher un objet perdu au fond.

La planche de bord hérite d'un dessin moderne, la tablette R-Link 2 verticale de 8,7 pouces trône sur la console centrale.
La planche de bord hérite d'un dessin moderne, la tablette R-Link 2 verticale de 8,7 pouces trône sur la console centrale.

La présentation et le dessin sont modernes, la qualité des matériaux moyenne, les assemblages corrects. Ce n'est pas du Mercedes ou de l'Audi, mais tout ce qui est visible est convenable pour la catégorie, tout ce qui ne l'est pas est un peu bâclé et fait de plastiques durs, comme chez les concurrentes (Passat et 508 dans une moindre mesure font mieux).

La finition Intens de notre essai dispose de la tablette tactile en position verticale du R-Link 2, qui occupe du coup une bonne partie de la console centrale. Grande oui, réactive, oui, mais pas toujours simple à utiliser avec la multitude de menus disponibles. Il faut du temps pour s'y faire. Et des cas de blocage du système ou de bugs ont déjà été rapportés (des mises à jour sont d'ores et déjà disponibles).

Les places arrière sont spacieuses, sans plus, le passager du milieu sera moins bien loti que sur les côtés.
Les places arrière sont spacieuses, sans plus, le passager du milieu sera moins bien loti que sur les côtés.
Le volume de coffre est de 608 litres (bien !). Mais l'accessibilité est moins bonne qu'avec un hayon.
Le volume de coffre est de 608 litres (bien !). Mais l'accessibilité est moins bonne qu'avec un hayon.
La signature lumineuse est très reconnaissable. Un grand C qu'on repère de loin dans les rétroviseurs.
La signature lumineuse est très reconnaissable. Un grand C qu'on repère de loin dans les rétroviseurs.

 

Essai - Renault Talisman 1.5 dCi 110 : le chameau de la famille

Cela nous amène à l'équipement, particulièrement riche, de cette Renault. La version Intens (32 900 € hors options) dispose de jantes de 18 pouces, du R-Link 2 nous l'avons vu, des phares LED, de la reconnaissance des panneaux de signalisation, de la navigation, du freinage automatique d'urgence, de l'alerte de franchissement de ligne, du rétro intérieur électrochrome, du régulateur de vitesse adaptatif, de l'affichage tête haute couleur, du siège conducteur massant, etc. Autant que le package est très complet. Les concurrentes ne font pas aussi bien, sauf la Ford Mondeo si on la dote de quelques options. Cette version présente donc un niveau de dotation digne du statut haut de gamme dont se prévaut la dernière berline au losange. Ceux qui veulent économiser 3 000 € opteront pour le niveau Zen, qui perd les phares LED, le régulateur de vitesse adaptatif, l'affichage tête haute, la reconnaissance des panneaux, le freinage automatique, et troque son écran tactile vertical de 8,7 pouces contre un horizontal de 7 pouces. Et les jantes perdent aussi une taille. La dotation reste toutefois correcte. En entrée de gamme Life, c'est encore 2 000 € de moins mais là on perd en équipements de confort, on ne vous conseille pas cette finition.

 

Tout cela fait de la Talisman 1.5 dCi 110 Intens, à l'heure actuelle, une des meilleures propositions du marché, il faut le reconnaître, même si j'ai (personnellement) un faible pour le toucher de route de la Peugeot.

 

 

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,84 m
  • Largeur : 1,86 m
  • Hauteur : 1,46 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 608 l / 1022 l
  • Boite de vitesse : Méca. à 6 rapports
  • Carburant : Diesel
  • Taux d'émission de CO2 (norme NEDC) : 96 g/km
  • Bonus : 0 €
  • Date de commercialisation du modèle : Décembre 2015

* pour la version 1.5 DCI 110 ENERGY INTENS.

Le bonus / malus affiché est celui en vigueur au moment de la publication de l'article.

Photos (41)

Mots clés :

SPONSORISE

Essais Grande Berline

Fiches fiabilité Grande Berline

Achetez votre Renault Talisman

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire