Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Exclu Caradisiac - Renault ne lancera pas de Clio 5 RS

Dans Futurs modèles / Scoops

Florent Ferrière

Les hauts dirigeants du Losange viennent de trancher : la prochaine génération de Clio ne sera pas déclinée en RS. La faute au WLTP, qui aurait été responsable d'un malus élevé.

Exclu Caradisiac - Renault ne lancera pas de Clio 5 RS

Depuis quelques jours, il n'est plus possible de faire la commande d'une Clio RS sur mesure. La production pour la France a été stoppée à l'usine de Dieppe. Pour ceux qui souhaitent un exemplaire neuf, il faut partir à la recherche d'un modèle en stock.

La raison, c'est l'entrée en vigueur des nouvelles normes antipollution Euro 6c et 6 dtemp. La Clio RS n'était pas apte à y répondre et Renault n'a pas souhaité mettre en conformité la voiture car elle est en fin de carrière, l'investissement n'était donc pas envisageable. D'ailleurs, la gamme de la Clio a été fortement réduite, puisque seuls les TCe 75 et 90 ch et les diesel dCi 75 et 90 ch subsistent, Renault ayant obtenu une dérogation pour continuer de les vendre jusqu'à l'arrivée de la cinquième génération de Clio, début 2019.

Les amateurs de bombinettes peuvent se dire qu'il faut donc attendre maintenant la Clio 5 RS. Mais selon nos informations exclusives, il n'y en aura pas. Cela peut sembler étonnant, car en avril, Philippe Brunet, vice-président de l'ingénierie moteurs thermiques et électriques pour l'Alliance, confirmait dans une interview à l'Automobile Magazine que la Clio 5 RS adoptera le 1.8 turbo.

Mais que s'est-il passé entre-temps ? La décision d'abandonner la mise au point de l'auto vient tout juste d'être prise par les dirigeants de Renault. Le problème vient du nouveau cycle de mesure WLTP. Celui-ci est plus réaliste que le NEDC, avec donc des consommations officielles plus élevées. Et cela fait gonfler la valeur de rejets de CO2.

Renault s'était déjà inquiété de cela pour la Mégane RS, qui est frappée d'un malus important, de 3113 à 4253 €. Mais cela n'effraie pas encore totalement le client français pour ce modèle, les ventes étant supérieures aux attentes. Mais pour la prochaine Clio, le risque est trop élevé.

Avec la version 225 ch du 1.8 TCe, les rejets de CO2 en WLTP auraient sûrement tourné autour de la barre des 160 g/km. Soit un malus d'environ 4 000 €… avec le barème 2018. Car à n'en pas douter, le barème de taxes va continuer à se durcir. Et si Clio 5 RS il y avait eu, elle aurait sûrement été prête pour début 2020. En 2020, avec 160 g/km, le malus pourrait être de 5 000 € voire plus. Bref, s'il y a un flou, une chose est certaine : le malus aurait été trop handicapant pour une citadine. Renault a donc dit stop, osant arrêter une saga à succès.

Il devrait y avoir toutefois un lot de consolation. Renault devrait lancer une version vitaminée de la Clio 5, sûrement avec le nouveau 1.3 TCe, qui délivre déjà jusqu'à 160 ch sous le capot de la Mégane. Cette version devrait selon nos informations exclusives inaugurer un nouveau badge "RS i", qui remplacera la finition GT. Le Losange devrait aussi proposer une RS Line à la place de la GT Line.

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire