Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Fiat 500 e vs Renault Twingo Z.E. : les petites branchées - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Dans Salons / Salon de l'auto Caradisiac

Exclusivement électrique, la nouvelle Fiat 500 s'attaque à la version branchée de la Twingo. Nous avons réuni les deux rivales dans l’arène du cirque Micheletty pour mettre en lumière les forces et les faiblesses de chacune.

Fiat 500 e vs Renault Twingo Z.E. : les petites branchées - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Elle aura mis du temps à arriver la première voiture électrique de Fiat. Le groupe a logiquement choisi la voiture la plus vendue de son portefeuille, la Fiat 500, pour s’attaquer à un marché en pleine expansion. Il ne s’agit pas d’une énième version mais bel et bien d’une toute nouvelle génération, la troisième. La firme de Turin est repartie d’une feuille blanche en pensant la conception de son modèle spécialement pour l’énergie électrique. D’ailleurs, il n’y aura pas d’autres motorisations disponibles.

La Renault Twingo de troisième génération n'est pas un perdreau de l'année puisqu'elle est sortie en 2014 et a même été restylée en 2019 mais ça ne l'empêche pas d'être de loin la meilleure vente dans la catégorie des petites citadines. La marque au losange offre donc désormais une motorisation électrique sur son plus petit modèle qui conserve en parallèle son offre thermique.

Fiat 500 e vs Renault Twingo Z.E. : les petites branchées - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Fiat 500 e vs Renault Twingo Z.E. : les petites branchées - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

 

 

 

Design : tout en rondeur

La Twingo ZE a bénéficié du restylage apporté en 2019.
La Twingo ZE a bénéficié du restylage apporté en 2019.
La troisième génération de 500 fait évoluer son design néo-rétro.
La troisième génération de 500 fait évoluer son design néo-rétro.

 
Faire évoluer le design d'un modèle néo-rétro qui a très bien vieilli, voilà une mission difficile pour les designers de Fiat. Ils ont su relever le défi. Bien sûr, ils ont joué la prudence, en gardant les grandes lignes de l'auto, qui évolue dans le détail. Mais les stylistes ont justement bien soigné les détails. On aime par exemple les phares coupés par le capot qui intègre une paupière, les poignées de porte cachées ou la continuité entre le répétiteur de clignotant et la ligne de chrome qui parcourt les flancs. Saluons également l’arrivée de la version 3+1 avec une porte antagoniste parfaitement intégrée dans la silhouette du pot de yaourt.

En ce qui concerne la Twingo dont cette seconde génération s’inspire énormément en matière de design, son restylage intervenu en 2019 lui a donné un air plus soigné, avec moins de plastique brut et une signature lumineuse intégrée aux phares. La disparition des optiques additionnelles a d'ailleurs permis d'estomper la ressemblance avec la… 500. La Renault joue aussi la carte de la gaieté avec des teintes pimpantes, comme le Jaune Mango, et des possibilités de personnalisation. Si elle ne mise pas sur le rétro pour faire sourire, la Twingo ne manque pas de charme et continuera de plaire.

Notre choix : Fiat 500, plus glamour

A bord : chic ou toc

Un intérieur fun et coloré à bord de la Twingo.
Un intérieur fun et coloré à bord de la Twingo.
Aménagement plus classique mais qualité supérieure dans la nouvelle 500.
Aménagement plus classique mais qualité supérieure dans la nouvelle 500.

Le changement est plus marqué à bord de la 500. La présentation fait un mix entre rétro et modernité. La modernité vient bien sûr du grand écran tactile 10,25 pouces façon tablette. Pour le rétro, on a le volant deux branches et la console centrale avec un trou de rangement. On note que la partie couleur carrosserie se limite maintenant à un cerclage à l'intérieur duquel il y a un élément de décoration. La présentation est plus moderne, plus chic. La Twingo est en face plus typée… plastique, peut-être jouet. Mais elle mise sur les inserts colorés et les formes arrondies, ce qui donne à la planche de bord un air sympa.

Notre choix : la 500, plus soignée

Habitabilité/coffre : deux portes qui font la différence

Vendue en 5 portes, la Twingo s'avère plus pratique au quotidien.
Vendue en 5 portes, la Twingo s'avère plus pratique au quotidien.
La 500 innove avec une inédite carrosserie 3+1.
La 500 innove avec une inédite carrosserie 3+1.

Là où les deux urbaines se rejoignent, c’est sur les dimensions. Avec 3,60 mètres de long environ, elles possèdent 4 places dont 2 à l’arrière à l’espace compté. Mais cela s’arrête là, puisque la Twingo inclut 5 portes, pratique pour l’accès aux sièges arrière. La 500 la joue chic en conservant ses 3 portes. Toutefois, Fiat a entendu ses clients et proposent désormais une version 3+1 avec une porte antagoniste côté passager pour faciliter l’accès et l’installation d’un siège bébé par exemple. De plus, la petite italienne dispose toutefois d’un autre atout, sa version cabrio. Dans les deux cas, le volume de coffre est compté avec 174 litres pour la française contre 185 litres pour la transalpine. La Twingo fait la différence grâce à ses deux portes en plus et sa modularité, avec une banquette 50/50 et un siège passager qui peut se rabattre, ce qui permet de charger des objets plus longs.

Notre choix : Twingo, plus pratique

motorisation/autonomie : deux écoles

 

Petite batterie et petit moteur pour la Twingo qui réserve son usage à la ville.
Petite batterie et petit moteur pour la Twingo qui réserve son usage à la ville.
La 500 se démarque par son offre de motorisations et de batteries plus riche.
La 500 se démarque par son offre de motorisations et de batteries plus riche.

Si la 500 garde un gabarit de puce, côté mécanique, elle surprend car elle ne joue pas les petits bras. Fiat a voulu lui donner de la polyvalence. Cette 500 n'est donc pas à voir uniquement comme la deuxième voiture du ménage. Elle est équipée d'un bloc de 87 kW, soit 118 ch. Si la vitesse maxi est limitée à 150 km/h, les performances sont flatteuses, avec un 0 à 100 km/h réalisé en 9 secondes. Au feu rouge, cette 500 risque d'impressionner certains conducteurs, passant de 0 à 50 en 3,1 secondes ! De plus elle dispose de plusieurs modes de conduite dont qui amplifie la récupération d’énergie au freinage.

La Twingo est plus dans un rôle de citadine. Elle reçoit ainsi un bloc de 60 kW, soit 82 ch, le même que celui de la Smart Forfour. La vitesse est ici limitée à 135 km/h, ce qui est donc suffisant. Mais les accélérations sont sans surprise moins vives, avec un 0 à 100 km/h en 12,9 secondes. Cette Twingo se faufilera quand même très bien dans la circulation urbaine, grâce à un 0 à 50 km/h fait en 4,2 secondes et un mini rayon de braquage de 4,30 mètres.

L'autonomie, la recharge : du simple au quasi-double

La Twingo a le droit à une batterie lithium-ion de 22 kWh. Mais cela reste modeste, et la Twingo se contente d'une autonomie de 180 km selon le cycle WLTP. Elle aura du mal à partir loin. Renault voulait sûrement garder une distance avec la Zoé. Chez Fiat, sur ce point aussi, on a misé sur la polyvalence de la voiture. La 500 reçoit une batterie de 42 kWh, une grosse capacité en rapport du gabarit. Conséquence, l'autonomie WLTP est bien meilleure, c'est 320 km.

La Twingo mettra peut-être en avant le temps de recharge plus court, vu que sa batterie est plus petite. Avec une Wallbox 7,4 kW, il lui faut quatre heures pour refaire le plein, contre six heures pour la Fiat. Mais la Fiat peut accepter des charges jusqu'à 85 kW, ce qui lui permet de retrouver 80 % de charge en 35 minutes, alors que la Twingo plafonne à 22 kW (1h03 pour recharger).

Notre choix : Fiat 500, plus polyvalente

L'équipement : une 500 très techno

La Twingo affiche un bon rapport prix/équipement.
La Twingo affiche un bon rapport prix/équipement.
LaFiat 500 offre davantage de technologies.
LaFiat 500 offre davantage de technologies.

Au rapport prix/équipement, la Twingo prend une claque. La Française fait le minimum dans les assistances à la conduite, avec l'alerte de franchissement de ligne. En confort, on trouve un écran tactile 7 pouces avec les compatibilités Apple Car Play et Android Auto et la caméra de recul. La 500 est d'une autre époque. Elle reçoit selon ses versions la lecture des panneaux de signalisation, la surveillance des angles morts, le freinage d'urgence… Surtout, elle est la première de sa catégorie à recevoir une conduite semi-autonome, en combinant le régulateur de vitesse adaptatif au centrage dans la voie.

Notre choix : 500, bien plus moderne

 

Sur la route : la ville ou le reste

 

batterie plus petite, donc temps de charge plus court pour la Twingo.
batterie plus petite, donc temps de charge plus court pour la Twingo.
La 500 peut encaisser une charge rapide en courant continu.
La 500 peut encaisser une charge rapide en courant continu.

 

Fiat commercialise son pot de yaourt sous deux niveaux de puissance (95 et 118 ch) et deux capacités de batterie (23,8 kW/h et 42 kW/h). C’est un atout supplémentaire par rapport à la Twingo qui propose une batterie (22 kWh) et un niveau de puissance (82 ch). Dans les deux cas, la 500 s’avère plus vitaminée à conduire que la Twingo. Son moteur plus puissant souffre moins hors des villes et gère mieux la récupération d’énergie au freinage grâce à son système à une pédale. Dans les deux cas la vitesse maximale est de 135 km/h. Donc soyez vigilant sur autoroute. La position de conduite de l’italienne, totalement revue, s’avère aussi mieux adaptée aux grands gabarits que celle de la Twingo. Enfin, durant nos essais respectifs nous avons (logiquement) parcouru une plus grande distance au volant de la 500, équipée de la grosse batterie. La Twingo limite son usage à la ville où vous pourrez parcourir aisément près de 200 km. D’ailleurs, dans cet environnement la Twingo prend le dessus, offrant une maniabilité extraordinaire grâce à son architecture. Le moteur arrière et la propulsion autorisent un diamètre de braquage extrêmement réduit de 8,6 m entre trottoirs. En revanche, le niveau de confort n’est pas au niveau de la 500 qui n’en délaisse pas pour autant le dynamisme. Plus homogène et polyvalente, la 500 remporte ce chapitre.

Notre choix : la 500 plus homogène

Fiat 500 contre Renault Twingo Z.E. : le verdict Caradisiac

 

THEME AVANTAGE
Design Fiat 500
Présentation intérieure Fiat 500
Habitabilité/coffre Renault Twingo
Motorisation/autonomie Fiat 500
Technologies Fiat 500
Sur la route Fiat 500
LE VERDICT CARADISIAC Fiat 500 : 5 - Renault TWingo : 1

 La gagnante:  Fiat 500

Conçue comme une voiture électrique, la Fiat 500 met à profit cet avantage pour dominer la Twingo qui est à la base une voiture thermique. L'autonomie et l'efficience sont supérieures à la Française et l'offre de moteurs et de batteries plus étoffée. La 500 enfonce le clou par sa qualité de présentation nettement au dessus de la Française qui ne peut rivaliser.

 

Remerciements 

 

Fiat 500 e vs Renault Twingo Z.E. : les petites branchées - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Mille fois merci à toute la famille Micheletty qui nous a accueillis dans son cirque situé à Villeneuve-la Garenne, tout près de Paris. Leur professionnalisme et leur disponibilité ont rendu possible l’organisation pour la première fois d’un salon de l’auto dans un cirque ! Coup de chapeau aux artistes ! 

 

Fiat 500 e vs Renault Twingo Z.E. : les petites branchées - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Partenaire du 1er salon Caradisiac,  l’année dernière, le Groupe Prévost est de nouveau à nos côtés en 2021 pour gérer la logistique d’acheminement des 120 voitures exposées pendant le Salon Caradisiac Electrique/Hybride 2021. Un accompagnement déterminant pour la réussite de l’événement.

 

Portfolio (23 photos)

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Commentaires (29)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Rien à voir entre ces deux citadines électriques, les prix de la Twingo s'échelonnent de 21000 à 26000 euros environ, la Fiat 500e de 24500 à... 36000 euros !

Et pour 25400 vous avez une autonomie de 184km, bref, faudrait quand même faire un minimum votre TAF chez Cara, mais vous m'avez quand même bien fait marrer avec la 500 qui ecraserait la Twingo en rapport equipment prix alors que la moins chère des 500 est presque aussi chère que la plus onéreuse des Twingo ! :lol:

La vraie concurrente de la 500e en termes de tarifs c'est la Zoé, et là le comparo ne donne plus vraiment le même résultat... :biggrin:

Par

Première phrase et déja une ânerie... la Fiat 500 électrique a existé depuis bien des années.

Pas efficiente et pas rentable ( cf. feu Sergio ), mais bel et bien commercialisée. Aux US en particulier...

Par

Les prix ne sont pas les mêmes ... et il aurait fallu comparer la Twingo à la 500 avec petite batterie !

Par

Lancée en janvier 2013 précisément... une paille !

Par

En réponse à smartboy

Les prix ne sont pas les mêmes ... et il aurait fallu comparer la Twingo à la 500 avec petite batterie !

Comparatif assez superflu: d'un coté t'as une caisse qui ne se vend pas et une autre qui trouvera sans peine son public...

Pour connaitre son nom... passe direct aux conclusions de l'article. :bah:

Par

En réponse à roc et gravillon

Première phrase et déja une ânerie... la Fiat 500 électrique a existé depuis bien des années.

Pas efficiente et pas rentable ( cf. feu Sergio ), mais bel et bien commercialisée. Aux US en particulier...

Tout le premier pavé est bourré d'âneries.

Ce n'est pas ''la troisième génération'' de Fiat 500, mais ''au moins'' la cinquième...

Fiat 500 ''Topolino''

Fiat 500 (surnommée ''pot de yaourt'')

Fiat Cinquecento (ça veut dire ''500'' en italien)

Fiat 500 (celle de 2007)

Nouvelle 500 (uniquement électrique).

Et ça n'est pas la première électrique de Fiat, loin de là. La première Panda avait déjà une déclinaison électrique dans les années '90 (1990-1998), vendue à plusieurs milliers d'exemplaires.

Et puis, ne parlons pas du comparatif à proprement parler : la 500 électrique doit être comparée à une Honda e, pas à la Twingo. La Twingo se compare à la triplette électrique de VW-Skoda-Seat, et c'est tout.

:bah:

Par

En réponse à roc et gravillon

Lancée en janvier 2013 précisément... une paille !

Il y a même la Panda elettra sortie en série en 1990,suivie de la 500 elettra en 92.Précédées par la Lancia Y10 des années 80.Mais à part çà,toujours en retard Fiat.

Par

En réponse à SteppeOuais

Rien à voir entre ces deux citadines électriques, les prix de la Twingo s'échelonnent de 21000 à 26000 euros environ, la Fiat 500e de 24500 à... 36000 euros !

Et pour 25400 vous avez une autonomie de 184km, bref, faudrait quand même faire un minimum votre TAF chez Cara, mais vous m'avez quand même bien fait marrer avec la 500 qui ecraserait la Twingo en rapport equipment prix alors que la moins chère des 500 est presque aussi chère que la plus onéreuse des Twingo ! :lol:

La vraie concurrente de la 500e en termes de tarifs c'est la Zoé, et là le comparo ne donne plus vraiment le même résultat... :biggrin:

La comparaison ne se fait pas,surtout parce qu'on ne compare pas un original à une copie.Même en insistant sur le "pot de yaourt" pour le dévaloriser.

Par

''batterie plus petite, donc temps de charge plus court pour la Twingo''

Une batterie plus grosse peut se recharger plus vite qu'une petite batterie si elle accepte d'être chargée à de plus fortes puissances... :ange:

Exemple simple : on prend deux smartphone avec chacun une batterie vide de 5000mAh. L'un avec une prise micro-USB, l'autre avec une USB-C qui accepte la charge rapide. Lequel se rechargera le plus vite ? :bah:

Par

Elles ont toutes les 2 de bonnes bouilles. Le problème, c'est que ce genre de voiture ne devrait pas coûter plus de 15 000 €. Et encore, je prends en comte le marché actuel qui a bien gonflé ses tarifs.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire