Publi info

Hyundai est dans le rouge pour la première fois depuis 8 ans

Dans Economie / Politique / Finance

Voilà une nouvelle à laquelle le constructeur coréen ne nous avait pas habitué. En croissance depuis de longues années, il annonce aujourd'hui un résultat négatif. Malgré des ventes en hausse. Que s'est-il donc passé ?

Hyundai est dans le rouge pour la première fois depuis 8 ans

Les constructeurs coréens sont, aujourd'hui, ce qu'étaient les constructeurs japonais il y a 20 ans : des locomotives qui prennent des parts de marché aux européens. Avec des ventes en croissance et des résultats financiers avantageux. Mais va-t-on bientôt dire que "ça, c'était avant" ? Non, c'est un peu tôt, même si on peut l'imaginer, ce sont à terme les chinois qui prendront la suite, lorsqu'ils sortiront plus largement de leur marché domestique...

 

Cependant, à la publication des derniers chiffres chez Hyundai, cinquième constructeur mondial avec sa filiale Kia, c'est l'étonnement. L'entreprise, en croissance continue depuis 2010, sans jamais avoir connu de résultat négatif, en annonce pour la première fois sur le dernier trimestre 2018. Pourtant, les chiffres de vente, eux, sont positifs. Ce sont 1,23 million de voitures qui ont été vendues dans le monde sur les trois derniers mois de l'année dernière, soit une progression de 0,6 %. Sur le mois de décembre, la progression est de 0,4 %. Pas forcément une grosse dynamique, mais une dynamique quand même, portée par des tendances positives en Europe et dans certains pays émergents comme le Brésil ou la Russie.

 

Ventes en hausse, mais résultat négatif

Sauf que dans le même temps, le bénéfice d'exploitation a reculé de 35 %, avec 501 milliards de wons, soit 390 millions d'euros. En conséquence, cela entraîne une perte nette de 203 milliards de wons, soit 158 millions d'euros. La première, donc, depuis 8 ans.

L'explication tient simplement à la finance internationale. C'est une conséquence directe de l'affaiblissement des devises et des taux de change dans les pays émergents, où justement Hyundai se porte bien. Plus ils vendent dans ces pays, moins bons sont potentiellement les résultats si les monnaies perdent de la valeur. À moins d'ajuster les tarifs rapidement, ce qui n'est pas toujours possible (NDLR).

"En raison de l'affaiblissement des devises de marchés émergents, couplé à d'autres facteurs externes (...) la rentabilité a plongé en 2018 comparé à l'année précédente" écrit le constructeur dans son communiqué. "Nous nous focaliserons sur une normalisation rapide des affaires dans des marchés clés dont la Chine et les États-Unis, tout en renforçant notre réponse dans des marchés émergents comme l'Inde et les pays de l'Asean" ajoute-t-il pour conclure.

 

Sur l'ensemble de 2018, les ventes ont progressé de 1,8 %, à 4,59 millions d'unités vendues, contre 4,51 en 2017. Mais le bénéfice net, toujours positif cependant, a dégringolé de presque 64 % à 1 600 milliards de wons (1,25 milliard d'euros).

Pour conclure, il semblerait que les marchés n'aient pas accueilli cette nouvelle trop froidement, puisque le titre Hyundai a clôturé en hausse de 0,78 % à la Bourse de Séoul.

 

Avec AFP

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (56)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C' est pas de pot, la croissance frénétique du coréen bute sur des réalités géopolitiques financières, encore un autre qui aura du mal à nous fournir les pièces détachées ..??!!

Par

Les effets de change tout les autres constructeurs les subissent aussi.

Ce n'est pas la première année que les résultats baissent par rapport à la précédente.

Attention à ce que ce genre de mésaventure ne perdurent pas une année durant.

Par

Ha, Henrivaêtremoinsenforme!

Par

Pas spécialement étonné.

Aucune cohérence de gamme, encore moins dans le positionnement et l'identité des marques, un design parfois pas mal mais quand même ultra impersonnel...

J'apprécie ce groupe mais il a du mal à passer à vitesse supérieure.

Par Profil supprimé

D'où l'intérêt d'une monnaie unique!

A quand le dollar sur toute la planète?

Par

Sébastien Loeb et Henripas13enforme vont remédier à ça :cubitus:

Par

En réponse à Entouteobjectivité

Pas spécialement étonné.

Aucune cohérence de gamme, encore moins dans le positionnement et l'identité des marques, un design parfois pas mal mais quand même ultra impersonnel...

J'apprécie ce groupe mais il a du mal à passer à vitesse supérieure.

Ben didon quelle analyse foireuse ..

cela aurait été un sujet psa tu aurais eu tout bon:bien:

Par

@riton "Ventes en hausse mais bénef en baisse pour cause de devise... Je ne m'y connais pas en économie donc je m'abstiendrai."

Pourquoi tu te transformes en analyste à la petite semaine alors ..??!!

Par

En réponse à henri13enforme

Commentaire supprimé.

Les ventes ne seraient sans doute pas en hausse si les tarifs collaient à la réalité économique.

Crois-tu que les gens iraient acheter une kia 30% à 40 % plus cher ?

Par

En réponse à henri13enforme

Commentaire supprimé.

Si y'avait qu'en économie.

Pourtant ça vous dispense pas d'habitude.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire