Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Un réseau de contrefaçon de voitures de luxe Ferrari et Lamborghini démantelé

Dans Faits divers & Insolite / Insolite

Olivier Pagès

Le gouvernement vient lancer une grande campagne de communication afin de lutter contre la contrefaçon. Si ce fléau touche majoritairement le textile, la maroquinerie, la joaillerie voire les pièces détachées, une nouvelle étape vient d’être franchie avec la contrefaçon de voiture de luxe.

Un réseau de contrefaçon de voitures de luxe Ferrari et Lamborghini démantelé

Qui n’a pas eu envie d’acheter lors de vacances en Afrique du nord ou en Asie, un sac ou une montre de grande marque à prix cassé. Même si cette pratique est illégale, beaucoup de touristes cèdent à la tentation. Les « vrais » fabricants de ces objets sont pénalisés mais cela n’a pas de conséquence sur la sécurité. Tout l’inverse des pièces détachées achetées à prix cassés qui n’ont pas reçu tous les agréments sécuritaires.

Lors des différents salons internationaux, souvent on a pu se faire des réflexions sur la proximité entre certains modèles chinois par exemple et leurs équivalents européens. Les sources d’inspiration sont très claires. Rares sont toutefois les apprentis sorciers qui osaient s’attaquer à certains mythes comme Ferrari ou Lamborghini. Ce n’est plus le cas.

La police brésilienne vient en effet de démanteler dans le sud du Pays une usine clandestine de voitures de luxe contrefaites des marques Ferrari et Lamborghini vendues ensuite à des tarifs largement inférieurs à ceux du marché. Les contrefaçons étaient vendues par le biais des réseaux sociaux dans le pays, puis assemblées sur commande. Chaque véhicule était vendu entre 180 000 et 250 000 réais (43 000-59 000 euros), alors que le prix des modèles originaux fluctue entre 1,5 et 3 millions de réais (355 000-709 000 euros), a expliqué la police dans un communiqué.

Lors de cette intervention, les forces de l'ordre ont saisi huit contrefaçons de voitures "semi-montées" des deux marques ainsi que des châssis, moules, outils et fibres utilisés pour la "fabrication clandestine de voitures de luxe". Aucune précision en revanche sur les modèles contrefaits.

La police avait ouvert cette enquête suite à des plaintes émises par les deux marques italiennes. Les propriétaires de l'usine clandestine, un père et son fils, seront poursuivis pour crimes contre la "propriété industrielle". Ils sont soupçonnés d'être les "principaux contrefacteurs des marques au Brésil".

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Ferrari

Toute l'actualité

Forum Ferrari

Commentaires ()

Déposer un commentaire