Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

La Fisker Pear est de sortie

La berline compacte électrique commence sérieusement à pointer le bout de son nez. Malgré son camouflage, on devine que ce modèle misera sur l’originalité.

La Fisker Pear semble reposer sur des roues gigantesques.
La Fisker Pear semble reposer sur des roues gigantesques.

La Fisker Pear n’est pas une surprise, mais jusqu’à maintenant, nous devions nous contenter d’images peu précises. Le modèle surpris aux Etats-Unis en dit un peu plus, même si les détails sont difficiles à distinguer sous sa tenue « exotique ». Cette rivale de la Volkswagen ID.3 prendra des allures de crossover. La partie haute ressemble à une berline avec un pavillon plutôt fuyant, mais il est encore trop tôt pour deviner la découpe de la vitre de custode. Elle pourrait conserver un pare-brise bombé descendant jusqu’aux rétroviseurs. A noter que ces derniers sont munis de caméras.

Quant à la partie basse, cette Pear rappelle le monde du crossover. Les jantes semblent gigantesques, un effet accentué par des passages de roues relativement prononcés, mais la garde au sol apparaît plutôt raisonnable. Sans surprise, cette Fisker intégrera des poignées de porte affleurantes.

La partie arrière de la Fisker Pear est très verticale.
La partie arrière de la Fisker Pear est très verticale.

Le lien de parenté avec son grand frère l’Ocean est plus visible à l’avant. Les ouïes d’ouverture en bas du bouclier ainsi que le bandeau lumineux intégrant le logo « Pear » au centre sont dans le même esprit. A l’arrière, le pare-chocs remonte très haut alors que la lunette, très verticale, est plutôt fine. Une ouverture peu commune du hayon fera son apparition. Ce dernier pourrait coulisser vers le bas dans le but d’accéder plus facilement au coffre lorsque l’espace est limité.

La Fisker Pear est de sortie

L’intérieur garde encore son lot de mystère. Cependant, un grand écran central tactile trônera au milieu de la planche de bord, et l’habitacle devrait être baigné de lumière grâce au toit panoramique. Celui-ci fera office de panneau solaire.

Jusqu'à 500 km d'autonomie

Après avoir présenté le grand SUV Ocean au Mondial de Paris, le patron de la firme Henri Fisker, compte sur la Pear pour développer sa marque. Ce crossover compact (environ 4,30 m de long) a été annoncé sous la barre des 30 000 dollars aux Etats-Unis, et 250 000 unités par an sont prévues. Deux batteries d’une capacité différente sont dans les cartons. Une première, pour permettre un prix de départ concurrentiel, et une seconde afin d’assurer un rayon d’action d’environ 500 km à la petite « poire ».

C’est dans l’usine de Foxconn de l’Ohio que seront produites les Pear, la commercialisation est prévue pour 2024.

Mots clés :

Fisker

Poursuivez votre lecture :

SPONSORISE

Actualité

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire