Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

La question qui fâche au standard du siège de Ford France : « je cherche le stand de la marque. Où est-il ? »

Dans Salons / Salon de Paris

Michel Holtz

La question qui fâche au standard du siège de Ford France : « je cherche le stand de la marque. Où est-il ? »

Pendant ce Mondial 2016, Caradisiac interpelle les décideurs de l'automobile et les hommes politiques qui visitent le salon. Nous leur posons les questions simples et directes que vous vous posez, loin des conférences de presse formelles. À eux d'y répondre. Ou d'esquiver ces questions qui fâchent. Après Mathias Müller, PDG du groupe Volkswagen, Carlos Ghosn, PDG du groupe Renault, le Premier ministre, Manuel Valls et le patron de PSA Carlos Tavarès, place à la dame du standard de Ford France, aucune personnalité de la marque n’étant présente sur le salon. Et pour cause.

Ils sont une petite dizaine d’absents et Ford figure sur la liste des frondeurs qui boudent cette édition 2016 du Mondial. A tort, ou à raison, l’ovale a décidé de zapper l’événement pour, et c’est la raison officielle, reporter ses investissements de communication, en progrès de 50% cette année par rapport à 2015, vers d’autres domaines.

La question qui fâche au standard du siège de Ford France : « je cherche le stand de la marque. Où est-il ? »

La question qui fâche au standard du siège de Ford France : « je cherche le stand de la marque. Où est-il ? »

 

 La faute à Poutou ?

Mais l’invasion du stand, devenue traditionnelle, par les syndicats de son usine de Blanquefort en Gironde (dont l’un des délégués n’est autre que Philippe Poutou, probable candidat NPA à la présidentielle 2017) a également pesé dans cette décision. L’emplacement coutumier du stand Ford, près de l’une des entrées du hall 1 est évidemment propice à cette incursion. Pourtant, la présence de l’américain dans ce hall, le premier emprunté par nombre de visiteurs est un privilège lié à son ancienneté, puisque c’est le plus vieil importateur à fouler le sol français, puidqu’il est présent depuis 1907.

Qui va à la chasse, perd sa place

Retrouvera t-il ce privilège s’il décide de revenir au Mondial 2018 ? Quand les chats sont partis, les souris dansent et le groupe FCA (Fiat Chrysler Automobiles) a récupéré l’emplacement de Ford. En rendra t-il les clés ? Réponse dans deux ans. Mais en ce qui concerne une autre réponse, celle de la pertinence de l’absence de la marque au Mondial, elle devrait tomber dans quelques mois, lorsque les chiffres de ventes d’octobre et novembre seront connus. L’occasion de vérifier l’effet Mondial sur les immatriculations des présents comme des absents.

En attendant, un rien perfides, nous avons joué les candides et cherché, en vain le stand Ford dans le hall 1. Ne le trouvant pas, nous avons téléphoné au siège de la marque en France pour entendre les explications de la personne chargée de l’accueil. Et vérifier si elle a bien été briefée. Sa réponse ci-dessous.

 

Retrouvez toutes nos questions qui fâchent

A Manuel Valls, Premier Ministre :

"Monsieur le premier ministre. Vous êtes sur le stand Peugeot, qui produit de très bons monospaces à portes coulissantes (Space tourer, ndlr). Mais le PS a préféré acheter un Volkswagen Sharan. Pourquoi ?

 

A Carlos Ghosn, le patron de Renault-Nissan :

"Remboursez-moi mon Captur qui pollue trop selon France 2"

 

A Mathias Müller, PDG du groupe Volkswagen :

"Pourquoi ne remboursez-vous pas ma Golf, comme vous l'avez fait aux Etats-Unis?"

 

A Ségolène Royal, ministre de l'écologie :

https://www.caradisiac.com/la-question-qui-fache-a-segolene-royal-ministre-de-l-ecologie-pensez-vous-toujours-que-les-autoroutes-pourront-bientot-etre-gratuites-le-week-end-110401.htm

 

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire