Publi info

La voiture électrique, parfaite pour le Tour de France ?

La voiture électrique, parfaite pour le Tour de France ?

Le Tour de France réunit tous les critères pour la voiture électrique : des distances raisonnables (moins de 250 km), et surtout des vitesses moyennes faibles. Et si la "caravane" et les véhicules d'assistance passaient à l'électrique ? Enedis, responsable du réseau électrique en France, a testé avec deux Renault Zoe en juillet.

Le Tour de France, ce sont des coureurs à vélo, mais aussi et surtout une queue interminable de véhicules d'assistance, d'engins de la caravane ou de motos. Et si, un jour, tout ce beau monde passait à l'électrique ? Nous en sommes encore loin, mais Enedis (anciennement ERDF) a testé en juillet deux Renault Zoe en conditions réelles sur les 6000 km du Tour de France, pour démontrer que la voiture électrique était adaptée à l'évènement et que la recharge ne posait pas de problème.

Actuellement, les constructeurs comme Skoda sont obligés d'effectuer certaines modifications sur leurs véhicules thermiques, notamment pour les étapes de montagne, où les montées de col se font au ralenti. Les mécaniques chauffent (manque d'air à cause de la vitesse trop faible), et les marques automobiles doivent renforcer certaines pièces comme joint de culasse ou encore circuit de refroidissement.

Un problème que n'a pas la voiture électrique qui fonctionne très bien à basse vitesse. Les étapes, quasiment toutes à moins de 250 km, ne posent pas non plus de souci d'autonomie, d'autant plus que la vitesse moyenne, à moins de 50 km/h, permet à l'électrique d'économiser de la batterie.

Il n'est pas impossible qu'un constructeur comme Skoda, sponsor majeur, profite du Tour de France pour introduire, par exemple, une Citigo électrique, au moins histoire d'en faire la promotion dans un premier temps. Et derrière, ce sont toutes les autres marques qui sont partenaires des équipes (BMW, Mercedes...) qui pourraient s'engouffrer dans la brèche dès que les modèles à batteries se démocratiseront au sein de leurs gammes.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (26)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Voilà un test intéressant, une étape de montagne avec une arrivée en altitude. Mais il va y avoir des implantations de stations de charge temporaires a l'image des carburants spéciaux distribués localement lors d'épreuves de courses automobiles. Charger quelques dizaines de VE simultanément demande une installation digne de l'alimentation d'une usine mais ce n'est pas encore le propos.

Par

Tiens j'ai souvenir d'avoir lu que Skoda ne faisait AUCUNE modification des véhicules présents sur le tour....un internaute aurait-il menti ?

Bon la question n'est pas là.

Zoé, citigo....faut oublier.

a la limite oui comme démonstrateur mais faut bien se rendre compte que ces véhicules doivent transporter beaucoup de matos dont des vélos, des roues....et minimum 2 personnes.

Alors bon, va falloir prévoir plus grand.

Genre Octavia break....mais en Ve ça existe pas.

Par

Oui !! :bien:

Par

Certaines équipes utilisent déjà des vélos à moteur électrique :ce serait cohérent.

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Tiens j'ai souvenir d'avoir lu que Skoda ne faisait AUCUNE modification des véhicules présents sur le tour....un internaute aurait-il menti ?

Bon la question n'est pas là.

Zoé, citigo....faut oublier.

a la limite oui comme démonstrateur mais faut bien se rendre compte que ces véhicules doivent transporter beaucoup de matos dont des vélos, des roues....et minimum 2 personnes.

Alors bon, va falloir prévoir plus grand.

Genre Octavia break....mais en Ve ça existe pas.

Oui, passer en électrique les octavia qu'on voit régulièrement rouler au milieu des coureurs, ce serait pas mal...

Par

lors de l'étape OUI! super pub et ce serait un bon moyen de se donner une image "écolo"

et les coureurs seraient content de respirer un peu moins de mazout je pense

mais attention, une fois arrivé, ce n'est pas finit: transfert à l'hotel, souvent assez loin, puis le matin transfert à la ville de départ souvent différente, pafois éloignée. on est plutot à 400km/jour facile

et il faut ajouter les 15 vélos sur le toit, les 3/4 bonhomes et tout le matos

sinon hors tour de france, les voitures des équipes claquent plutot du 100 000km/an avec les courses dans toute l'europe et les coureurs à récupérer à droite à gauche, donc ce n'est pas pour tout de suite

Par

Une bonne idée, mais reste le problème de la recharge simultanée de tout la caravane et des transfert vers les hôtels et étapes différents. Enfin si l'écologie état une priorité pour le TDF, ça se saurait...

Par

Le Nicob' du dessus a bien résumé l'affaire : faut vraiment ne pas connaitre le sujet pour résumer une étape du tour à son parcours du jour...

Et même sans évoquer les transferts inter-étape, vous croyez que des villes étape moyennes sont en mesure d'accueillir les milliers de personnes qui composent la caravane du tour et invités... tiens, prenez un bled comme Brioude, ville de Bardet et étape en 2019, d'après vous, où ont été loger la plus large partie de la caravane ?

Bonne chance pour trouver des voltées avec l'assurance d'avoir assez d'autonomie.

Par

Et puisque l'on va en passer par là, green washing oblige, soyez certains que les Citigo and co voltées seront discrètement chargées en fin d'étape sur des camions qui iront les acheminer à l'étape suivante.

Pas impossible que, comme pour les trotty électriques à Paris, des groupes électrogènes en assurent la recharge nocturne...

Par

la photo d'illustration, sauf erreur, est un Mitsu hybride rechargeable...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire